Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

La Confrérie de la Dague Noire - tome 7 "L'amant Vengeur" de J.R. Ward

Editions Milady

Quatrième de couverture : Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce  contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

Vhengeance vit dans l’ombre depuis toujours. Mais lorsque le vent de la rébellion se met à souff ler sur la société des vampires, son intrépidité fait de lui l’homme de la situation pour assassiner Kolher, le roi. Son côté sombre meurt d’envie de profiter de l’occasion, cependant Vhengeance a d’autres problèmes, car son identité de symphathe est sur le point d’être dévoilée. C’est alors qu’il se tournera vers l’unique lumière de son univers inquiétant : une femelle vampire ignorant tout de la corruption. Ehlena. Le seul être qui pourrait le sauver de la damnation éternelle…

 

Avis d'Arcantane :
Un tome que j'attendais avec beaucoup d'impatience puisqu'il est consacré à Vhengeance, le frère de Bella. Ce volume promettait d'être assez intéressant puisque Vhen est un vampire sympathe. Redoutés par les vampires, les sympathes ne sont pas tolérés dans le monde de la nuit et sont exilés pour protéger aussi bien la race vampirique que les humains.

Mi vampire, mi sympathe, Vhen doit vivre entre deux mondes et cela devient de plus en plus difficile au fil du temps car c'est un métis. Pour combattre sa nature sympathe qui prend de plus en plus d'emprise sur lui, Vhen doit être sans arrêt sous médicaments, ce qui a des conséquences physiques sur son coprs (il perd toutes ses sensations et son équilibre). Par ailleurs, un terrible secret le ronge de l'intérieur : pour protéger son amie Xhex, elle aussi sympathe et lui-même, il a fait un terrible marché avec la princesse Sympathe de la colonie pour éviter leurs déportations.
Vhen n'est que l'ombre que de lui même et sombre peu à peu. Sa seule étincelle dans sa sombre vie est Ehlena, une infermière qu'il rencontre quelques fois à la clinique des vampires. Ehlena a, elle aussi, une vie dure; sa famille autrefois réputée et membre de la glymera n'est plus que l'ombre d'elle-même. Retombée dans l'anonymat, Ehlena doit subvenir au besoin de son père gravement malade. Sans compagnon et ayant très peu d'amis, Ehlena se sent terriblement seule.
Vhen et Ehlena ne pouvaient que se trouver. Dès lors, une attirance mutuelle va naître entre eux sous un mélange de tension érotique. Pourtant tout les oppose, lui baron de la drogue et assassin. Elle, un ange de douceur ne souhaitant qu'aider les autres.  Et si Ehlena était le remède pour Vhen ?

Un tome plus long que les précédents puisqu'il fait plus de 850 pages mais les fans en auront pour leur argent ! L'auteur nous dévoile un autre partie du monde des vampires à travers le côté sympathe. Ce qui est appréciable c'est qu'on ne suit pas que l'histoire de Vhen et d'Ehlena, au contraire, divers personnages sont mis en avant comme pour Kolher le roi des Vampires et de la Confrérie, Flhéau, fils de l'Omega ainsi que John, le vampire muet.
Même si je suis un peu frustrée de la relation (trop rapide dans ce tome) entre John et Xhex, je suis sûre qu'on n'a pas encore fini d'en apprendre sur eux dans les prochains tomes.
Un tome agréable à lire, rempli de romance et qui reste dans le même style de la série toujours aussi fluide.

Megan Chase - tome 1 "Démons personnels" de Stacia Kane

Couverture Megan Chase t.1Editions J’ai Lu Darklight

Résumé :

« Chers auditeurs, je suis Megan Chase, psychologue. Je vais vous aider à chasser vos démons intimes. »

Jamais je n’aurais pensé en prononçant ces mots sur les ondes que j’allais être prise au sérieux. Sauf que les démons intimes existent bel et bien…

Manque de bol, je suis apparemment la seule humaine à ne pas en avoir niché au creux de l’épaule. Ce qui fait de moi une arme fatale pour certains, et un objet de convoitise pour d’autres.

Comment devenir en une phrase la cible d’un conflit vieux comme le monde ? Demandez-moi, je vous expliquerai !

 

L’avis de Némésis :

J’attendais ce livre car cela faisait quelque temps que j’avais entendu parler de cet auteur et le moins que l’on puisse dire, c’est que notre première rencontre reste mitigée.

Comme je suis sympa (on ne me le dit jamais assez), je vais vous expliquer pourquoi.

Commençons par l’histoire, je lui ai trouvé un fort potentiel, j’aime beaucoup l’idée de ces démons et de leur société. Malheureusement, j’ai trouvé l’ensemble assez brouillon : par moments des longueurs avec des scènes dont je n’ai pas compris l’utilité et à d’autres, cela allait beaucoup trop vite et j’aurais bien aimé qu’on prenne 5 minutes pour discuter.

Donc peut (et doit) mieux faire au niveau déroulement de l’histoire et surtout nous en dire plus sur la société des démons car là, on reste tellement dans le vague qu’on ne comprend finalement pas grand-chose à part que les démons sont organisés en société (et non, ce n’est pas parce que je suis blonde).

Après passons aux personnages. Je suis très déçue par l’héroïne, elle est bipolaire ou bien ?
Pour une psy, je la trouve bien légère et pas très posée. Si parfois, elle sait faire preuve de jugeote et de professionnalisme, le plus souvent, elle fait un peu serpillère : elle laisse les autres décider pour elle, lui dicter sa conduite et la maltraiter. Bon sang, ce n’est pas ça les héroïnes d’urban fantasy ! Je veux bien qu’elle ait des faiblesses mais un peu de répondant ne ferait pas de mal. Je ne suis pas fan de Megan qui n’est pas clairement définit.

Heureusement Greyson et les trois gardes du corps démoniaques rattrapent le coup. Si notre bel apollon (il ne peut en être autrement) est parfois un peu too much (ce n’est pas parce que tu es un démon que tu ne dois penser qu’au sexe), il est quand même plus aboutit, plus cohérent comme personnage. J’aime beaucoup son côté manipulateur et j’espère qu’il ne va pas se ramollir à cause de Megan.
Les trois frères démons qui servent de gardes du corps à Megan sont tout choupinou, je les ai adoré, ils sont vraiment le plus de ce premier tome, ceux qui sauvent la partie et il faut qu’on les revoit dans la suite et je fais un scandale.

Bref, un premier tome très bancal avec une héroïne qui demande à être revue et une histoire qui, bien qu’original, doit être repensée pour être plus fluide et plus accessible.

Ce n’est pas un coup de cœur mais je tenterai néanmoins le tome 2 pour voir s’il y a une amélioration.

Hollow - tome 1 "Hollow" de Jessica Verday

Couverture Hollow 1Editions J’ai Lu

Résumé :

On disait qu’elle s’était suicidée. Tout le monde y croyait. On n’arrêtait pas de me poser des questions, encore et encore, pour découvrir si je savais quelque chose.

Mais je ne savais rien, alors que j’aurais dû… Cette idée n’a jamais cessé de me hanter.

Première nouveauté de cette année, ce Young Adult s’adresse à tous !

 

 

Dans la ville de Sleepy Hollow (oui, comme dans le film !), Abigail tente de reprendre une vie normale après la mort de sa meilleure amie Kristen.

Certains disent que c’est un affreux accident, d’autres que c’est un suicide. Abbey n’arrive pas à y croire, elle ne sait pas comment continuer à vivre car elle ne comprend pas ce qui s’est passé.

Et pourtant, la vie suit son cours, les jours défilent et petit à petit notre héroïne tente de surmonter son chagrin et de trouver ce qui est arrivée à son amie.

Elle va finir par rencontrer Caspian, jeune homme étrange qui ne la laisse pas indifférente mais qui semble cacher un lourd secret…

 

Je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce roman car je n’avais pas vraiment suivi sa sortie aux États-Unis et je suis agréablement surprise.

Ce que j’ai aimé avant tout : l’ambiance. Lorsqu’on me dit « Sleepy Hollow », je pense tout de suite au film de Tim Burton, sombre et mélancolique. Dans ce premier tome, j’ai retrouvé cette ambiance quasi mystique, je me suis laissée bercer par cette espèce de brume qui semble recouvrir l’histoire et les personnages.

Concernant notre héroïne, je suis ravie car avec les héroïnes de YA (=Young Adult), j’ai souvent l’impression de me retrouver face à des cruches. Abbey (c’est son surnom) va certes au lycée mais elle est vive et intelligente. La description de sa douleur et des différentes étapes de son deuil sonne juste, on ne tombe pas dans le grotesque.

Quant à Caspian, je n’ai pas su sur quel pied danser avec lui. Très mystérieux mais en même temps, très attachant. On ne sait pas si on doit le fuir ou l’aimer, on se pose la question tout le long du livre, même lorsqu’on commence à se douter de quelque chose.

 

Enfin, je voudrais m’arrêter sur la fin car elle m’a vraiment surprise. J’avais quelques soupçons, quelques pistes mais je ne m’attendais pas à tout cela. Quand un livre me surprend, j’aime, je me dis que je n’ai pas perdu mon temps.

En plus, l’auteur ne nous livre pas tous les secrets nous faisant languir pour la suite.

 

Ainsi, même s’il y a parfois quelques longueurs, ce premier tome reste une bonne découverte tant j’ai aimé son ambiance et son histoire très délicate.

 

Vous savez maintenant quoi lire pour bien commencer l’année ;-)

Clairvoyance - La maison de l'ombre d'Amélie Sarn

Edition J'ai Lu

Résumé : Après le divorce de ses parents, Emma déménage avec sa mère à Mondeleau, petite ville apparemment sans histoire. La jeune fille se fait des amis et investit peu à peu sa nouvelle chambre. Tout semble parfait, mais ses nuits sont agitées de rêves étranges...

 

  

 

 

Avis de Mrs Symphonia : 

Je dois vous confesser quelque chose : lorsque j'ai demandé ce roman en service presse, je n'avais aucune idée de son contenu. Mais j'avais tellement flashé sur sa couverture qu'il me le fallait !

Après lecture, j'aime autant l'illustration que le roman !!

C'est un excellent thriller pour adolescents, cela dit, même si l'on a dépassé cette tranche d'âge, le roman est agréable à lire.
Emma, 15 ans, emménage avec sa mère dans une nouvelle ville, suite au divorce de ses parents.  Arrivée dans sa maison, Emma rêve de l'adolescente assassiné qui habitait la même bâtisse. obnubilée par ce fait macabre, Emma va tout faire pour comprendre ce qu'il c'est réellement passé.
En dehors de l'enquête, menée avec  un rythme soutenu,  j'ai apprécié la force avec laquelle Amélie Sarn arrive à décrire et expliquer les sentiments (souvent contradictoires) de cette ado.
L'ambiance générale est assez sombre, le jeu de pistes proposé par l'auteur permet un petit twist en fin de roman tout à fait inattendu.

Bref, adolescent qui me lit : attardes-toi sur ce roman, il en vaut le coup !

 

La maison de la nuit - tome 1 "La marque" de P.C. et Kristin Cast (BD)

Couverture La Marque comic t.1  Editions Delcourt

 Résumé :

Lorsque la jeune Zoey Redbird est marquée en tant que vampire, son monde change soudainement du tout au tout. Elle doit s’adapter à son nouvel environnement, celui d’une école dont les cours commencent seulement à vingt heures, où la hiérarchie sociale est bouleversée et où il faut apprendre à maîtriser sa soif de sang.

Surtout, elle va devoir accepter ses nouveaux pouvoirs, qui la lient magiquement aux cinq éléments.

 

 

 

Mon avis :

Chers lecteurs, une fois n’est pas coutume, je vais commencer par vous raconter un peu ma vie…oui, je sais, vous adorez ça…comment ça non ?!

Bref, à la base, je n’étais pas du tout parti pour le lire car dernièrement les adaptations de comics ont été de véritables massacres que cela soit au niveau de l’histoire ou du graphisme (je ne veux dénoncer personne mais je pense que True Blood se reconnaîtra) et je ne voulais pas une nouvelle fois infliger cela à mon petit cœur.

Heureusement, entre temps, j’ai rencontré les auteurs, elles ont été adorables et très sympas, je regrette de ne pas avoir pu discuter avec elles plus longtemps.

Où je veux en venir ? Soyez pas impatients comme ça ! Le fait est que lorsque je rencontre un auteur sympa, j’ai un tic : j’achète ses livres…vous comprenez maintenant comment ce comic s’est retrouvé entre mes mains.

Je ferme la page de « ma vie, mon œuvre, ma gloire » pour entrer dans le vif du sujet. Alors pour commencer, sachez que ce comic n’est absolument pas l’adaptation du premier tome de la saga comme le laisse penser le résumé, pas du tout, du tout.

En réalité, cette histoire se situe dans le tome 2, c’est une sorte de prolongation, des scènes qui auraient pu être incluses dans ce deuxième volume puisque qu’on suit Zoey et ses amis qui essayent de définir ce que va être le cercle des filles de la nuit maintenant que notre héroïne a repris les rênes.

Oui, si vous n’avez pas lu au moins les deux premiers tomes, vous allez être complètement largués, vous êtes prévenus.

Donc Zoey est la nouvelle big boss des filles de la nuit mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas hyper enthousiaste ne sachant pas par quels bouts le prendre.

Comme ses amis sont trop sympas, ils vont venir lui donner un coup de main en lisant tous ensemble les histoires passées des vampires de renoms avec Nyx en toile de fond qui vient jouer les pom-pom girl « donnez moi un Z, donnez-moi un O… », vous avez compris l’idée.

Pas de suspense puisque ceux qui ont lu les livres savent ce qui va suivre mais j’ai néanmoins adoré ce comic, oui !

Déjà, le graphisme est très beau, j’ai beaucoup aimé le trait de crayon donnant vie aux personnages, ce n’est pas forcément comme cela que je les imaginais mais je suis satisfaite.

La palette de couleurs est utilisé à bon escient pour moi : elle ne te rend pas aveugle à chaque page mais elle n’est pas non plus fadasse, non elle a du peps et donne un joli relief à l’ensemble.

L’histoire, originale donc, est vraiment très sympa, c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis laissée porter pour découvrir Circée, Cléopâtre…en vampires. De très belles histoires revisitées, poignantes et crédibles.

Une très bonne surprise en définitive, les auteurs et les dessinateurs (il ne faudrait pas les oublier dans l’histoire) ont vraiment assuré pour livrer une histoire inédite qui ravira les fans tant cet essai est réussit.

Il ne me reste plus qu’à me renseigner pour savoir s’il y a une suite (pourvu que oui !).

Némésis

 

Syndiquer le contenu