Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Black Riders – Tome 3 "Tinkerbell" de CJ. Ronnie

Editions Hugo Poche

Les Black Riders ont combattu les Hell’s Eagles et ont réussi à éviter la destruction leur club. Maintenant que Pop’s a cédé les rênes à Jace, il est temps de montrer à tous que les motards de L.A. sont plus féroces que jamais.

Le nouveau Prés’ propose à Splinter, le solitaire du groupe, de monter un chapitre à Austin. C’est le moment pour l’ancien Marines de faire le point sur sa vie au sein du club : nomade ou sédentaire ?

Un choix qu’il lui semblait avoir déjà fait, mais c’était sans compter la demande de Pop’s de veiller sur June.

L’ancienne camarade de Hayley et Beverly a quitté Los Angeles depuis quelques mois : elle a du mal à se remettre de la mort de Danny, décédé lors de la rixe avec les Eagles. Ce n’est cependant pas sa seule source d’inquiétude, puisqu’elle a la sensation qu’une ombre rôde dans ses pas.

Avec Splinter en babysitter, la colocation s’annonce électrique. Pourtant, ces deux âmes que tout oppose ont peut-être plus en commun qu’ils ne le pensent.

Elle a tout perdu. Il va tout quitter. Et si l’un se sacrifiait pour l’autre ?

 

Avis d’Arcantane :

3ème et dernier tome de la trilogie Black Riders de CJ. Ronnie que j’attendais depuis quelques mois.

Je dois dire que ce roman n’est pas tombé au bon moment. En pleine période de mon creux de lecture où je n’arrivais pas forcément à lire et me poser. Forcément cela s’est ressenti dans ma lecture du moment où j’ai eu du mal à me plonger dedans dès le départ. Pourtant malgré ce fait, à force de continuer à faire défiler les pages, l’auteure a réussi à l’exploit : moi qui n’arrivais pas à accrocher à cette histoire, je suis tombée dedans et au fil de la lecture, j’ai eu un coup de cœur pour ce couple hors du commun (même si Harley et Jace reste mon couple chouchou ;-)) Splinter et June ont su me redonner goût à la lecture.

Après la mort de son copain, June a tiré un trait sur son ancienne vie et est repartie vivre à Austin. Mais ce tragique accident l’a marqué et elle a du mal à remonter la pente et renouer avec ses anciennes et meilleures amies. Elle garde tout de même un lien avec le gang de motard en la personne de Pop’s l’ancien président du club avec qui elle est en contact chaque semaine. Se sentant épiée, elle se confie alors à Pop’s qui n’hésite pas à lui envoyer Splinter pour veiller sur la jeune femme.

Une pierre deux coups pour le Club, cela permettra à Splinter de faire une pause et le point sur sa vie au sein du Club. Outre sa mission de surveiller June, il doit aussi monter une antenne à Austin. Splinter de nature solitaire a toujours eu le béguin pour June surtout depuis qu’il a découvert la véritable personnalité de la jeune femme qui se cache sous ses airs de fofolles. Le jeune homme n’a jamais été dupe. Et lorsqu’il sent qu’elle est en danger, il n’hésite pas à bouleverser la vie de June en s’installant chez elle, ce qui n’est pas au goût de la jeune femme qui va tout faire pour rendre sa vie infernale. Peu à peu, elle se rend compte que Splinter a le pouvoir de lui faire oublier sa tristesse et lui faire passer à autre chose…

J’ai vraiment apprécié ses deux personnages tous les deux torturés par leur passé qui n’arrivent pas à avancer. Il suffira que leur route se croisent pour comprendre leurs sentiments réciproques et les faire évoluer. Splinter est un personnage complexe, on ne sait pratiquement rien de lui. Ancien soldat, il est la main à tout faire du club mais cette vie le ronge petit à petit. De nature calme et solitaire, il n’y a qu’avec June qui se dévoile. Au fil de la lecture, on va découvrir qu’il a un secret qui le ronge (et je dois dire que je suis passée par pas mal de théories sans tomber sur la bonne, bien joué CJ, tu as réussi à me tenir en haleine pendant une grande partie de ton histoire !). Il va tout faire pour protéger June. Toutefois malgré son attirance envers la jeune femme, Splinter n’arrive pas à s’investir auprès d’elle, il lui faudra alors cette électrochoc qui lui permettra de faire un trait sur son passé pour avancer.

Quant à June, c’est le personnage que j’avais le mien aimé au début et finalement que j’ai appris à aimer. Sous ses airs de gaffeuses et folle, se cache un cœur tendre. La mort de Danny son petit-ami l’a anéanti et elle ne sait plus vraiment qui elle est. Lorsque Splinter déboule dans sa vie et son appartement, elle va de nouveau se sentir en sécurité, se sentir vivre même si ces deux-là vont passer leur temps à emmerder l’autre. (J’ai d’ailleurs adoré leurs joutes verbales et ce qui s’en suit). Petit à petit, elle va tirer un trait sur son passé et surtout Danny pour s’accorder à être de nouveau heureuse. Elle sait que Splinter est totalement différent et elle l’apprécie par son côté mystérieux et protecteur. June va alors tombée totalement amoureuse de lui. Elle souhaite avant tout que Splinter règle ses histoires avant de vivre quoi que ce soit avec lui et ne pas avoir de nouveau le cœur brisé.

L’intrigue est bien faite et se tient tout au long de ce roman. On cherche à savoir qui s’en prend à June, est-ce la même personne qui la harcèle et qui veut tuer Splinter ? Comment Splinter va-t-il retrouver le coupable sans que June soit blessée ?  Pour avoir les réponses à ces questions, il faudra vous plonger dans ce roman !

Au final, j’ai trouvé ce tome très réussi et même meilleur que le second tome et finalise bien cette trilogie même si je ne serai pas contre une nouvelle sur Cheyenne, l’amie de June.

 

Plus d’infos : Hugo Roman Poche

Les gardiens de l'éternité - Tome 14 "Tarak" d'Alexandra Ivy

Editions Milady

L’amour les délivrera...

Libéré après cinq siècles de captivité, le vampire Tarak ne rêve que de se venger de celui qui lui a dérobé son pouvoir. Mais sa quête est compliquée par la présence de la sirène qui a pris soin de lui pendant son calvaire et l’a empêché de basculer dans la folie. Waverly a toujours espéré que Tarak retrouve les siens après son évasion et l’oublie. Cependant, le retour inattendu du vampire l’entraîne dans une alliance aussi dangereuse que la passion qui s’empare d’eux. La haine a donné à Tarak la force de survivre… Seul l’amour lui permettra d’être enfin libre.

 

 

Avis de Poison :

Ce tome 14 est la suite directe du tome 13, on reprend les évènements après la libération de Tarak. Si vous n’avez pas lu le tome 13, ou si vous avez la mémoire qui flanche, pas d’inquiétude. L’autrice réussi à nous laisser suffisamment d’éléments pour ne pas être perdu, sans pour autant nous assommer de répétitions.

On continue notre exploration de ce monde avec la découverte d’un nouveau peuple : les sirènes. Celle d’Alexandra Ivy ne sont pas sans rappeler le monde de la Petite Sirène par l’aspect insouciant de ce peuple et le palais superbe, mais ici les sirènes peuvent avoir deux jambes hors de l’eau naturellement.

Si elles sont isolées, au point d’être presque un mythe, c’est par volonté de les protéger. Malheureusement, cela se retourne contre elle et elles sont à la merci du nouveau roi, Riven, qui a de grandes ambitions pour son peuple…

Pour ce peuple, le pouvoir n’est pas héréditaire ou par choix du précédent souverain : le sceptre décide de lui-même qui va diriger. Ainsi Waverly, fille de l’ancien roi, n’est pas l’héritière du trône. Toutefois, elle est respectée par les siens, et donc prisonnière du nouveau roi qui se sert d’elle pour maintenir sa légitimité aux yeux des autres.

Pourtant, la jeune femme veut plus. Entre autres, elle veut libérer Tarak, le vampire emprisonné par Riven.

Tarak de son côté n’aspire qu’à la vengeance. Devenu presque fou à la suite de sa captivité, il en veut à ceux qui n’ont pas su l’aider, ont détourné les yeux. Il ne veut pas entendre que les autres l’ont recherché ou même pleuré. Ivre de vengeance, il est aveugle au reste. Pourtant, il devra bien se rendre à l’évidence : le monde a changé, ses amis ont changés et lui-même a changé.

Lorsqu’il tombe sur Waverly, qui le nourrissait durant sa captivité, il envisage d’abord de se servir d’elle. Pourtant, petit à petit, il se laisse séduire par la jeune femme qui est pleine de courage.

Ensemble ils vont réussir à rétablir l’équilibre au sein du peuple des sirènes et réparer les injustices cruelles faites par Riven.

On retrouvera Levet, notre gargouille absolument irrésistible et maintenant incontournable personnage de la saga. Mais aussi Styx, qui fera quelques apparitions.

Si je regrette de ne pas revoir plus les autres personnages, cela reste une histoire qui se tient bien, et qui pourrait même être lu sans avoir lu les précédentes aventures.

La romance est facile et assez prévisible. Pourtant on se laisse prendre au jeu et on a de l’attachement pour ce couple improbable entre pacifisme et buveur de sang ivre de vengeance.

Un quatorzième tome tout à fait honorable donc, et si certains opus étaient plus exaltants ou passionnants, celui reste tout à fait agréable.

Une bonne romance paranormale à recommander aux amateurs du genre.

Plus d'infos : Milady

L'héritage de la Dague Noire - Tome 4 "Serment de Sang" de JR. Ward

Editions Milady

La Confrérie de la Dague noire s'agrandit...Boone a réussi haut la main le programme d'entraînement de la Confrérie et a à présent rejoint leurs rangs. La mort inattendue de son sire le propulse aux côté de Butch O'Neal, ex-flic, sur la piste d'un tueur en série qui prend les femelles de leur espèce pour cible. Boone s'attend à tout... sauf à rencontrer Helaine, dont la soeur a été victime de l'assassin, et qui est prête à tout pour le retrouver. Lorsqu'elle-même devient la cible du tueur, Helaine n'a d'autre choix que de faire confiance à Boone, en espérant que leurs efforts conjugués leur permettent d'appréhender le coupable avant qu'il ne soit trop tard...

 

 

Avis de Christy :

J’attends toujours avec impatience chaque parution de JR Ward, l’auteure de “L”héritage de la dague noire”.

Dans “Serment de sang”, le dernier tome de la série spin-off de la Confrérie, nous allons faire plus ample connaissance avec Boone, une recrue de la Confrérie.

Contrairement aux autres, il a choisi de s’enrôler parce que son histoire familiale est assez compliquée. Boone est en effet issu de la Glymera, l’aristocratie vampirique et rien ne le prédestinait à une telle carrière.

L’auteure, JR Ward prend son temps pour nous dépeindre sa situation, dans une première partie.

Car Boone ne se sent pas à sa place dans ce monde régit par de nombreux codes. Il ne s'entend pas du tout avec son père et prend la décision de faire partie de la Confrérie, de donner un sens à sa vie. C’est ainsi qu’il se retrouve sur l'enquête concernant la mort de plusieurs femelles vampires en compagnie de Butch.

Bonne va croiser Helania, jeune vampire qui a récemment subi une douloureuse perte.

Cette jeune femme mystérieuse pourrait bien être la clé de l’énigme concernant les meurtres.

J'ai été touchée à de nombreuses reprises par la détresse et la peine de cette jeune vampire, Helania, que nous ne connaissons pas du tout. Nous allons apprendre à la connaître au fil de l’intrigue.

On ressent ses émotions à travers les lignes du roman.

C'est un personnage qui, par delà sa perte, nous dévoile une force de caractère et un grand courage pour avancer dans la vie et surtout pour trouver celui qui est responsable de la mort de la personne qui comptait le plus pour elle.

Si au début elle a du mal à faire confiance aux autres, elle se sent attirée par Boone et finira par lui faire confiance.

Mais comment construire une relation quand on est issu de deux mondes différents et que le passé les empêche d'avancer ?

Comme à chaque nouveau tome, je me suis laissée embarquée dans cette intrigue mêlant habillement combats contre les Eradiqueurs, romance entre les deux personnages principaux et une enquête “policière”. Un tome sans temps mort que j’ai dévoré en quelques jours, tant je voulais savoir ce qu’il allait se passer ensuite.

J’ai aimé la façon dont l’auteure arrive à nous décrire les personnages au centre de chacune de ses histoires. Nous ressentons les mêmes choses qu’eux. La difficulté qu’ils ont à avouer ce qu’ils ressentent parfois, avec maladresse. Ces doutes les rendent particulièrement touchants et attachants, presque humains. C’est une histoire, une romance qui sonne vraie.

L’auteure n’en oublie pas moins la présence d’autres personnages. C’est ainsi que nous retrouvons avec grand plaisir les autres personnages issus de la série “La Confrérie de la dague noire”. Nous les voyons évoluer au fil des tomes.

Malgré le nombre de tomes de chaque série, JR Ward arrive à chaque fois à nous surprendre, sans répétitions, mais avec de nombreux rebondissements qui rythment le récit. Les pages défilent à toute vitesse sous nos yeux.

Notre intérêt est toujours présent au fil du temps. Nous avons toujours autant envie de lire ce qu’il va se passer à chaque tome car sa plume se fait addictive à tous les coups.

En bref, j’ai adoré découvrir cette nouvelle histoire. On s'attache aux personnages et à leur belle histoire qui naît sous nos yeux, sous la plume totalement addictive de l’auteure, dans un récit mené tambour battant.

J’ai hâte de lire un autre tome de cet univers !

Plus d'infos : Milady

So What ? de Lou Marceau

Editions Hugo Poche

Et si son amour de vacances devenait l'homme de sa vie ?

Quelle meilleure façon, pour se remettre d'une rupture pénible, que de partir dans un hôtel-club, tout confort, au soleil, avec ses meilleures amies ?

Alexandra pense que cela ne peut lui faire que du bien. Il est temps qu'elle pense de nouveau à elle, qu'elle s'amuse et fasse la fête. Au diable la morosité !
Cela tombe bien, ses amies sont toutes plus drôles et déjantées les unes que les autres et dès leur arrivée dans leur petit paradis, elles repèrent un spécimen masculin tout à fait admirable.
Leandro, venu pour se reposer, est là incognito.

Il ne cherche pas vraiment à avoir une liaison pendant ses vacances. Alexandra encore moins.
Mais le soleil, les cocktails, les amies d'Alexandra et la persévérance du beau Brésilien... tout conspire à les rapprocher. Quel mal cela pourrait-il faire ? Ce n'est qu'un amour de vacances. Et puis, peu importe qu'il soit plus jeune qu'elle... Non ?

 

Avis de Christy:

J’ai tout de suite été intriguée par le résumé ainsi que par la couverture très estivale de “So what?”.

Nous faisons la connaissance d’Alexandra, une jeune femme, qui, en compagnie de ses plus fidèles amies, prend quelques jours de vacances dans un club, dans les Caraïbes… C’est l’occasion pour elles de s’amuser, de faire la fête, loin des conjoints et du quotidien.

La jeune femme va aussi profiter de l’occasion pour essayer de se remettre d’une rupture récente dont elle souffre encore aujourd’hui. Quelques jours au soleil ne pourront que lui faire du bien…

Leandro se trouve aussi dans le même club de vacances. Sauf que lui n’est pas là pour s’amuser, mais pour se reposer. Il recherche le calme, bien loin des soirées agitées qu’il anime d’habitude…

L'ambiance estivale et festive va faire que ces deux personnes sont se rapprocher… Le temps de vivre un amour de vacances? Ou bien plus?

Je ne connaissais pas du tout la plume de l’auteure et je me suis donc lancée dans cette lecture avec grand plaisir, ravie de faire une nouvelle découverte.

Comme il s’agit d’une romance, on se doute bien comment les choses vont se dérouler entre nos deux personnages principaux, Alexandra et Leandro. Mais ce n’est pas grave car “So what,” s’est révélé être un roman à la fois drôle et rempli d’émotions.

Alexandra est une jeune trentenaire, créatrice de mode d’une marque lancée il y a quelques temps avec ses amies et qui commence à remporter un petit succès. Elle adore ce qu’elle fait.

Elle souhaite plus que tout passer quelques jours de calme et de repos dans ce village de vacances en compagnie de ses amies, Belinda, Pauline, Justine, Jo et Gwen. Quelques jours pour penser à autre chose qu’à sa récente séparation d’avec son ex, Louis qui l'a laissé très fragile et en manque de confiance en elle.

Ces vacances, elle en a besoin, pour sortir de sa tête tous les soucis et surtout tous ces moments difficiles qui ont laissé des traces.

Elle remarque Leandro, un brésilien, lui aussi en vacances. Mais ils n’ont rien en commun. Leandro a dix ans de moins qu’Alexandra et pas forcément les mêmes attentes dans la vie, pas les mêmes envies. Leurs vies à l’extérieur sont à l’opposé. Leandro n’était pourtant pas dans ce club pour les mêmes raisons qu’Alexandra.

Il a perdu un ami cher, cherche à se reconstruire de cette perte et surtout passer du temps loin de toute l’agitation liée à son métier. Leandro est en effet très connu dans son milieu: il est DJ. Mais depuis la perte de son ami, l’envie de faire de la musique n’est plus là. L’envie de légèreté non plus. Il n’avait pas prévu de tomber sous le charme de la jeune femme.

Lorsqu’ils vont se croiser, se parler, l’alchimie entre Leandro et Alexandra est évidente. Ils se plaisent. Mais la jeune femme qui sort d’une relation n'a pas envie de sortir avec un homme de dix ans plus jeune qu’elle. Elle pense aux qu’en dira-t-on, aux remarques blessantes qui finiront par arriver si elle se laisse tenter par le beau brésilien.

C’est grâce à l'ingéniosité de ses amies qu’Alexandra va franchir le pas. Très proches d’elles, elles ne se cachent rien (et à nous non plus) et se racontent tout, pour notre plus grand plaisir. J’avoue avoir trouvé ces scènes assez crues, osées mais tellement drôles. On se croirait avec elles, au bord de l’océan à papoter tranquillement…

“So what?” est un roman que j’ai bien aimé et qui va parfaitement avec l’été qui s’annonce. On s’imagine avec cette bande de copines, un cocktail à la main, sous le soleil… On participe à leur quotidien et à leurs conversations qui tournent bien souvent autour des hommes et des histoires d’amour. J’avoue avoir beaucoup ri de certaines répliques!

J’ai également beaucoup aimé la romance qui va se nouer entre Leandro et Alexandra. Il faut dire que nouer une relation dans un club de vacances, en quelques jours n’est pas particulièrement crédible. Alexandra n’y croit pas. Elle va d’abord être assez réticente à l’idée. C’est surtout la différence d’âge qui lui porte problème. Comme ils sont à des âges différents, ils ont forcément des envies différentes.

On se sent proche d’Alexandra. On suit ses interrogations, on assiste à ses doutes. On la sent très peu sûre d’elle, de son charme.

Pour Leandro, l’âge n’est pas un problème. On le sent attiré par la jeune femme, alors qu’il pensait ne plus avoir d’envie. Il va donc tout faire pour séduire Alexandra, lui montrer qu’elle est séduisante. J’ai aimé la façon qu’il a d’exprimer ce qu’il ressent. On le sent mur, malgré son âge.

On s’attache beaucoup à ces deux personnages. J’ai été touchée par les réflexions d’Alexandra. La romance qui va se nouer entre eux, est belle, remplie de désir, dans un premier temps assez légère. Mais au fil du temps, on sent que l’autre a pris plus de place dans le coeur et dans la tête de chacun.

Si le côté romance de l’histoire est mis en avant, j’ai aimé les thèmes abordés de l’auteure: le manque de confiance en soi, la différence d’âge, l'amitié.

On a l’impression de côtoyer les personnages pendant toute l’histoire, d’être avec eux dans les bons moments comme dans les plus difficiles.

L’humour est très présent dans “So what?” et donne de la légèreté au récit. J’ai aimé cette bande de copines prêtes à tout pour qu’Alexandra puisse enfin trouver le bonheur. On rit beaucoup de certaines de leurs répliques.

La plume de l’auteure s’est révélée être complètement addictive, les pages s’enchaînant toutes seules, jusqu’au dénouement, pour notre plus grand bonheur!

En bref, “So what?” est pour moi une lecture idéale pour l’été. La romance, l’humour, l’ambiance nous donne à nous aussi des envies d’évasion et de beaux sentiments. L’histoire entre Leandro et Alexandra nous donnera envie de ressentir ces frissons, prémices d’une belle histoire, sous le soleil estival!

Un roman à découvrir de toute urgence!

Plus d'infos : Hugo Poche

Hybrides – Tome 10 "Lune" de Laurann Dohner

Editions Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Joyce n’a jamais rencontré personne d’aussi irrésistible que son nouveau patient, et leurs séances de thérapie se font de plus en plus insoutenables. Elle sait cependant qu’il lui est interdit de céder à la tentation, et s’oblige à mettre un terme à leur relation. Deux ans plus tard, Lune, drogué et amnésique, a désespérément besoin d’aide. Ses compagnons font alors appel à la seule femme qu’il ait jamais aimée. Il n’est plus celui qu’elle a connu autrefois. Mais si céder à ses avances l’aide à retrouver la mémoire et la lucidité, Joyce est prête à lui abandonner son corps, son âme… et jusqu’à sa vie, s’il le faut.

 

 

Avis d’Arcantane :

C’est une série que je prends toujours plaisir à lire. En général, je commence un tome quand j’ai besoin d’un break entre deux lectures. C’est une série sans prise de tête, plus légère où je sais que je vais passer un bon moment.

Bien que les histoires de cette série suivent la même trame de romance à chaque tome je ne me lasse pas en les découvrant. L’auteure arrive à nous faire ressentir les émotions de ses personnages qu’il est facile de se plonger dans l’histoire pour chaque tome. Même si on retrouve les mêmes ressemblances au début, chaque personnage a sa propre histoire et passé ce qui rend cette romance unique. Si vous aimez l’action, la romance, la testostérone et le côté hot, la série Hybrides est faite pour vous !

La série est déjà à son 10ème tome et je dois dire qu’elle ne s’essouffle pas du côté romance et son côté sexy (même si j’aimerais qu’on avance un peu plus sur l’intrigue avec les derniers ennemis).

Ici nous découvrons le personnage de Lune que l’on croise très rapidement comme un personnage secondaire dans les précédents tomes.

Le premier chapitre commence quelques années plus tôt, lorsque Lune rencontre Joyce qui est à l’époque sa psy. Il n’est alors qu’un numéro parmi tant d’autres et a du mal à savourer sa liberté difficilement acquise. Même si une certaine attirance naît au fil de leurs séances, impossible pour la jeune femme de céder à ce séduisant et viril hybride, il en va de sa carrière et de sa moralité. Joyce doit alors prendre une décision radicale : partir avant de céder à la tentation.

Mais le destin va de nouveau les réunir quelques années plus tard. Joyce est appelée en urgence par les Hybrides pour aider l’un des leurs tombé gravement malade. Quelle surprise lorsque la jeune femme se rend compte que son patient n’est autre que Lune ! Ce dernier n’est plus le même et devient incontrôlable, ne reconnaissant personne même pas ses amis. Joyce va alors tout tenter pour le faire redevenir lui-même, même s’il faut se sacrifier. Elle n’abandonnera pas sa 2ème chance pour lui avouer ses sentiments et se faire pardonner…

C’est un tome que j’ai beaucoup apprécié. Je me suis tout de suite plongée dans cette nouvelle histoire qui est de nouveau centrée sur la romance et les émotions des deux personnages principaux. A leur manière, ils vont se retrouver et réapprendre à se connaître. On découvre au fil des pages, leur passé et ce qu’ils sont devenus. Laurann Dohner jongle avec les sentiments tout en introduisant une bonne dose de sexe. Il est alors très facile de s’attacher à ses personnages et de vivre leur romance. L’auteure y ajoute sa petite touche qui fait que chaque personnage masculin est unique.

Au final, j’ai passé un très bon moment à découvrir l’histoire de Lune et de Joyce. J’espère que les prochains tomes seront aussi savoureux que les précédents !

 Plus d’infos : Milady

Syndiquer le contenu