Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Amber Farrell – Tome 6 "L’arbre des rêves" de Mark Henwick

Editions Milady

Amber a pour instruction de se reposer et passer tranquillement Noël avec sa Maison et sa famille à Denver. Mais les vacances semblent mal parties... Une Athanate accompagnée de deux Adeptes rebelles et d'un humain agonisant se jettent à ses pieds pour lui demander l'asile, et les décisions d'Amber vont marquer le début d'un terrifiant voyage dans l'univers des surnaturels les plus secrets : les Adeptes. Elle devra démasquer ses ennemis, persuader des alliés à la loyauté incertaine de la soutenir et risquer son âme afin de protéger le dragon de son amie et l'issue de l'Émergence...

 

Avis d’Arcantane :

Tout comme je l’ai précisé dans mes précédents avis, Amber Farrell est une série de fantaisie urbaine que j’apprécie grandement par son univers riche et complexe.

J’ai mis du temps à lire ce tome 6 car je voulais être dans de bonnes conditions et surtout savourer ma lecture car plus on avance dans cette série, et plus l’intrigue se complexifie, il faut donc prendre son temps. Mes vacances étaient alors l’occasion idéale pour cette lecture surtout que je n’aurai pas trop à attendre puisque le tome 7 sort ce mois-ci.

Lors de son dernier combat, Amber a malheureusement perdu son totem loup Tara et Hana sa sœur jumelle qui demeurait en elle. Depuis la jeune hybride sent un manque en elle.

Par ailleurs, elle est toujours sans nouvelle de son amie Tullah recherchée par de leurs nombreux ennemis car elle héberge Kaothos, une puissante mais jeune dragonne. Mais très peu de personnes savent que Kaothos a trouvé un hôte temporaire en la personne de Diana, le mentor d’Amber et puissante Athanate respectée. Le temps joue contre Amber et ses alliés car il faut à tout prix que Kaothos retrouve son hôte d’origine. Il est donc important pour Amber de retrouver son amie dès que possible.

Alors qu’Amber pense avoir un peu de répit pendant les vacances de noël avec sa maison, une Athanate et deux Adaptes demandent de l’aide et l’asile auprès de la maison Farrell. Parallèlement, un nouveau personnage énigmatique mais puissant Hécate fait son apparition et s’attaque à Amber.

Amber va devoir de nouveau jongler parmi les différents clans : Athanates, loups, Adeptes tout en essayant de rester en vie et résoudre les différents problèmes qu’elle rencontre au fil des jours….

Ce tome 6 est un vrai plaisir à lire. L’auteur nous propose de nombreuses intrigues riches dans ce volume. Avec ses nombreux détails, il est important de bien suivre car le lecteur peut être vite perdu. Mark Henwick ne laisse pas son héroïne au repos puisqu’elle va devoir suivre plusieurs pistes en même temps : trouver Tullah, intégrer une nouvelle Athanate à son clan, jongler avec la puissante meute de loups, comprendre ce que veut Hécate : ennemie ou alliée ? Gérer sa propre famille en pleine crise… Bref nous avons une héroïne qui jongle avec différents problèmes tout à la fois.

Ce que j’aime dans ce tome (et les autres aussi) est que l’auteur nous propose une intrigue assez complexe mais très bien structurée. Chaque détail a son importance. Les scènes d’action arrivent au bon moment. Le personnage d’Amber évolue au fil des tomes et cela se complexifie au niveau de ses pouvoirs. Être une hybride rare rend cette situation unique auprès de la communauté surnaturelle. Surtout qu’Amber va découvrir un nouveau pouvoir sombre en elle.

J’avoue je suis toujours aussi bluffée de voir ce que Mark Henwick nous propose à chaque fois. Chaque tome gagne en puissance et ne rend que la série encore plus savoureuse et addictive.

Cela fait un régal de retrouver une véritable série de fantaisie urbaine et j’ai vraiment hâte de lire le tome 7 au vu de la fin de ce tome !

Une série que je recommande grandement !

Plus d’infos : Milady

On te retrouvera de Samantha Down

Edition Hauteville

Séparés par une tragédie, Eddie, Beth et Portia ne se sont pas vus depuis des années. Pour toucher l’héritage de leur grand-père, ils doivent refaire ensemble le road trip qu’ils avaient fait avec lui vingt ans plus tôt. Un voyage qui avait mal commencé, puisque le grand-père, brouillé avec sa famille, avait enlevé ses petits-enfants, et qui s’était mal terminé, puisque l’un d’eux n’est jamais rentré...

Ce périple ne s’annonce pas de tout repos ; à bord de la voiture, tous les passagers ont quelque chose à cacher. Ils essaient de faire abstraction de la disparition jamais élucidée et de la voiture qui les suit. Au moins l’un d’entre eux est un tueur, et il y a un cadavre dans le coffre.

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

« On te retrouvera » est une lecture assez étonnante pour laquelle j’ai encore du mal à mettre des mots. Je ne saurais dire si j’ai adoré ma lecture ou détesté une bonne partie du contenu. On peut dire que Samantha Downing n’a rien laissé au hasard et dès les premières pages on comprend immédiatement que la lecture sera sans pareille. S’identifier facilement à un personnage est chose généralement évidente pour imaginer l’histoire dans sa tête, lui donner apparence mais ici l’évidence n’est clairement pas possible. Chaque personnage est captivant et détestable en même temps.

Eddie, Beth et Portia sont frère et sœurs. 

Eddie, l’aîné de 14 ans, Beth, la cadette de 12 ans quant Portia la benjamine n’en a que 6 le jour où leur grand-père décide de les emmener en road trip sans accord de leurs parents.

Une voyage « kidnapping » synonyme de désaccord qui va très mal se terminer.

Une famille brouillée, éloignée les uns des autres fut le seul résultat de ce road trip infernal. « infernal » étant le mot juste à mon goût. Rien ne ressortira de ce voyage comme prévu. D’un moment familial une machination va naître et suivre son court tout au long de leur vie d’adolescents et d’adultes. Une aigreur, une colère, une tension palpable que fait naître ce thriller sous la voix de Beth notre interlocutrice principale de l’histoire. Un jeu de défi, de vengeance, de règlement de compte à la sauce Risk pour la conquête perpétuelle des vérités passées.

Le journal de bord que garde Beth auprès d’elle constamment est un bon moyen pour comprendre leurs états d’âmes lors du premier Road trip mais en particulier les enjeux du second. 

Cette lecture est particulière. Elle est à la fois incroyablement bouleversante et horriblement effrayante. Les personnalités des personnes font peur. On croirait qu’elles sont saines d’esprit et d’un coup elles deviennent machiavéliques.

Voilà une lecture troublante qui montre qu’une famille n’est pas forcément unie, que les secrets peuvent détruire une vie et la pourrir jusqu’à la moelle mais surtout que l’intérêt des uns fait le malheur d’autres.

Une lecture trop « vraie » à mon goût qui montre la naissance du mal autour de personnes rangées et banales quand une question d’héritage est mise sur le tapis.

En entrant dans cette lecture, sachez que vous vous retrouverez plongé dans un plateau de jeu ou stratégie, analyse et manipulation sont les maîtres mots.

Vous êtes prévenus!

Citation :

C’est ça la famille.

On a beau prétendre le contraire,

ce n’est jamais « un pour tous et tous pour un ».Personne ne voudra l’admettre,

mais dans une fratrie, chacun poursuit sa mission secrète. En tout cas, moi j’ai la mienne.
 
Plus d'infos : Hauteville
 

Petits mensonges 2.0 de Sarvenaz Tash

Editions Hugo Roman Poche

Lorsque son petit copain Caleb déménage dans un lycée l'autre bout du pays, Mariam se retrouve célibataire pour la première fois. Elle tombe alors sur une nouvelle application de rencontres en ligne, qui fait la promesse de trouver votre âme-soeur grâce à un questionnaire très précis... L'app permet également de participer à des rendez-vous en ligne incognito à l'aide d'un avatar virtuel.

Mariam n'a pas grand chose à perdre... Et en quelques clics, elle découvre ses résultats.

Manque de bol, ses deux matchs sont Caleb et Jérémy, son ex et son meilleur ami avec qui elle partage tout ! Elle va alors se lancer dans une série de rencards anonymes pour en savoir plus sur ses deux prétendus prétendants.

Dans cet océan d'émotions virtuelles,saura-t-elle écouter les battements IRL de son coeur ?

 

Avis de Christy :

J’ai été intriguée par ce roman, dès que j’ai lu le résumé proposé par l’éditeur, où il est question d’amour et de reconstruction, après une rupture, ainsi que de rencontres virtuelles.

Nous faisons la connaissance de Marian, une jeune femme qui peine à surmonter sa rupture avec Caleb, avec qui elle est sortie pendant trois ans. Ce dernier ne voulait pas d’une relation longue distance entre San Francisco pour lui et New York pour elle, alors qu’ils venaient à peine de rentrer à la fac.

Mais depuis cette rupture, Marian n’arrive pas à reprendre goût à la vie. Elle est en pleine déprime, ne sort quasiment plus et se replie sur elle en ne pensant qu’à son amour perdu.

Pourtant, un jour, elle décide de se reprendre en main et de faire appel aux services d’une nouvelle agence de rencontres virtuelles qui vient d’ouvrir sur le campus et dont elle possède une offre pour son inscription.

La jeune femme fait un teste de personnalité qui lui révéle les trois profils compatibles avec elle et qui sont susceptibles de lui plaire.

Sous le choc, elle retrouve ,ici, parmi ces choix, le profil de son ex, Caleb.

Même si elle sait que ce n’est pas bien ni pour elle, ni pour Caleb, Marian va se créer un avatar (pour dissimuler son identité) pour se faire passer pour Sienna, lors de leurs échanges virtuels. Marian sait que tôt ou tard, elle devra afficher son vrai visage et avouer la vérité à Caleb.

En même temps, la jeune femme va se rapprocher de l’un de ses collègues, Jeremy, en qui elle va voir une oreille attentive à ses réflexions.

En lisant le résumé proposé par l’éditeur, je dois vous avouer que j’attendais avec impatience de voir ce que l’auteure allait nous proposer comme histoire et comment les choses allaient évoluer pour Marian.

Je n’imaginais pas que les mensonges de Marian/Sienna allaient prendre la totalité du roman. Je pensais que l’histoire avec Jeremy allait prendre plus de place, quitte à introduire un triangle amoureux. Ce qui n’est pas le cas ici.

Le roman se concentre principalement sur les rencontres virtuelles de Sienna, le double numérique de Marian et de Caleb, qui ne se doute de rien. Ces rencontres sont assez intéressantes à lire, les personnages apprennent à se connaître via ce biais, dans des lieux qu’ils ont choisi au préalable. Ils discutent de leurs goûts, de ce qu’ils attendent d’une relation… mais sans jamais s’être vu en vrai (du moins pour Caleb qui croit avoir rencontré une nouvelle jeune femme), toujours sous la représentation de leurs avatars.

Ce côté est assez innovant et je ne l’avais jamais lu ailleurs dans un autre roman. Cela change des autres romances que j’ai pu lire auparavant. Le côté virtuel des rencontres est particulièrement intéressant et bien tourné.

Par contre, concernant l’intrigue, je dois vous avouer que j’en attendais beaucoup plus. Il n’y a quasiment aucun rebondissement qui aurait pu pimenter ces rencontres virtuelles. J’aurais aimé qu’il se passe davantage de choses, en jouant sur le fait que Marian ne dise pas la vérité à Caleb, quitte à pousser dans le dramatique ou dans la comédie, pour faire interagir les personnages entre eux. Mais cela n'a pas été le cas ici.

On peut facilement s’attacher à notre héroïne et se mettre à sa place. Comme elle, nous ne comprenons pas les raisons qui ont fait que Caleb rompt une relation si intense et qui durait déjà depuis un moment, juste à cause de la distance qu’il y a entre eux désormais, du fait de leurs études. Ses sentiments sont parfaitement décrits. Nous comprenons sa souffrance, son incompréhension, son envie de comprendre et aussi d’avancer de tourner la page…

Du coup, je n’ai pas trop compris pourquoi elle s’entêtait à vouloir recommencer avec Caleb, à revivre leur histoire, plutôt que de tourner la page et d’avancer. Sa douleur s’en trouve atténuée pour quelques instants, tant que dure l’illusion que cette histoire est susceptible de recommencer avec de nouvelles bases.

Mais Caleb va-t-il comprendre les raisons qui l'ont poussé à mentir pendant leurs rencontres?

Marian vit ici une période de grands changements. Outre sa rupture avec Caleb, elle doit trouver ce qui l’intéresse dans les différents cours à la fac et choisir une orientation professionnelle future. Elle s’intègre doucement dans la vie étudiante, notamment grâce à sa colocataire et à Jeremy, son collègue qui lui prête toujours une oreille attentive et qui lui prodigue de nombreux conseils. On sent Marian perdue, avec assez peu de repères dans cette nouvelle vie qui commence. Elle recherche le moindre conseil, même auprès de sa famille dont elle est très proche et dont elle sait pertinemment qu’elle ne sera pas d’accord avec les décisions qu’elle peut prendre actuellement.

J’ai trouvé dommage que le personnage de Jeremy ne soit pas plus présent dans le roman, cela aurait apporté un plus au récit, au niveau de la tension dramatique, du piment, puisqu’il s’entend à merveille avec Marian. Leur relation évolue trop tard pour moi. On a envie d’en savoir plus à ce sujet, mais l’auteure ne fait que l’évoquer en fin de roman.

Le roman n'a pas que des points négatifs. La plume de l’auteure est très fluide et le roman se dévore tout seul. J’ai aimé le fait que l’auteure revienne sur les impacts des nouvelles technologies sur notre quotidien et notamment dans les relations amoureuses.

Il est parfait en tant que lecture pour les vacances d’été. Il m'a d'ailleurs accompagné pendant les miennes.

Hélas, la fin arrive bien trop vite, quand les choses commencent à devenir très intéressantes, entre Jeremy et Marian, même si les rencontres virtuelles l’étaient toutes autant.

Mais le fait que Marian s’entête dans une relation qui a, à mon sens, aucun avenir, nuit quelque peu au récit et nous laisse sur notre faim malgré un thème prometteur.

Une lecture plutôt agréable qui revient sur les thèmes de la reconstruction post-rupture, les choix de vie de notre héroïne en plein bouleversements. Dommage que tout ne soit pas développé aussi vite que je l'aurais souhaité au départ!

Plus d'infos : Hugo Roman

Hybrides – Tome 15 "Heros" de Laurann Dohner

Editons Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Candi a perdu son premier amour, mais jamais elle ne l’a oublié. À présent, les Hybrides représentent sa seule chance de venger la mort de 927, dont elle a partagé la cellule enfant. Lorsque Héros apprend qu’une femme prétendant avoir été élevée à Mercile demande à entrer sur leur territoire, il se précipite à sa rencontre. Un seul regard lui suffit pour confirmer que son passé vient de resurgir, menaçant de détruire la vie qu’il a construite depuis sa libération. Pourtant, pour retrouver la compagne de son enfance, la seule personne qu’il ait aimée, il est prêt à replonger dans l’enfer de leurs souvenirs partagés…

 

 

Avis d’Arcantane :

Héros et Candi sont les personnages principaux de ce 15ème tome.

Candi, jeune humaine a été enfermée depuis son plus jeune âge chez Mercile Industrie par son père en compagnie du n°927 pour des expériences de reproduction puis dans son adolescence dans un asile psychiatrique. Lorsqu’elle apprend la mort de son père et que sa psychiatre de mèche veut la tuer pour effacer les preuves de son existence, la jeune femme fait tout pour s’échapper et tuer sa tortionnaire. Son but : arriver à Homeland sur les territoires des hybrides pour demande asile et venger 927.

Mais quelle surprise à son arrivée car 927 est toujours vivant et a pris un nouveau nom : Héros ! Ce dernier a du mal à croire que Candi soit toujours vivante après toutes ses années.

Et si une seconde chance leur était donnée d’être de nouveau ensemble ?

Candi et Héros vont devoir réapprendre à être ensemble et faire table rase du passé…

J’ai beaucoup apprécié ce tome 15 comparé au précédent tome qui pour moi s’apparentait plus à une nouvelle.

Ici l’on retrouve ce qui me fait tant aimer cette série. La romance est bien exploitée et assez prenante, forte en émotions.

Après de nombreuses années Candi et Héros vont se retrouver. Incrédibilité, colère, joie. Beaucoup d’émotions pour Héros qui n’en revient pas que la jeune femme soit encore en vie après toutes ces années. Alors que cette dernière souhaite être près de l’hybride, Héros a du mal à gérer ce retour et ne souhaite pas la présence de la jeune femme ce qui la peine.

Mais peu à peu, après une discussion avec elle, il réalise qu’il tient toujours à elle. Mais il ne sait pas trop comment se comporter avec elle car il a peur de la blesser physiquement.

Candi va devoir lui prouver que malgré son physique humain, elle est bien plus hybride ! Elle va donc se battre pour lui faire comprendre ses sentiments et ce qu’elle veut. Héros va alors se découvrir un véritable côté protecteur dès qu’il s’agit du bien-être de la jeune femme.

J’ai bien aimé que cette fois-ci, le personnage féminin est une histoire assez tragique et qu’elle soit déjà proche des hybrides. Candi est finalement plus hybride qu’humaine étant élevé avec un hybride, elle a adopté alors leurs comportements. Lorsqu’elle se retrouve à Homeland, elle doit apprendre à vivre en adulte et libre comme un hybride libéré. Elle veut surtout retrouver son amour, être pardonnée et continuer maintenant une relation libre sans avoir à rendre de compte à personne.

C’est un personnage courageux qui n’a jamais baissé les bras malgré ce qui lui est arrivé. Elle a toujours eu l’espoir de s’en sortir.

Héros quant à lui est comme tous les hybrides, fidèle, protecteur et à l’écoute des besoins de sa compagne.

La romance est là avec quelques passages hot comme l’auteure a l’habitude de nous proposer. L’intrigue est assez légère mais j’ai apprécié qu’elle soit centrée sur Candi et Héros. Ce tome ne fait pas avancer l’intrigue principale mais il permet de découvrir d’autres personnages et leurs histoires.

Plus d'infos : Milady

 

Hybrides – Tome 14 "Deuil" de Laurann Dohner

Editons Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

En visite à Homeland, Dana rencontre un Hybride qui la touche au plus profond de son âme. Elle-même veuve, elle comprend mieux que quiconque la douleur de cet être ravagé par la perte de sa compagne. Deuil n’est pas certain que parler à une femme humaine puisse l’aider à guérir, malgré toutes ses bonnes intentions, mais pour la première fois depuis longtemps, elle éveille du désir en lui. S’il accepte de lui ouvrir son cœur, elle pourrait devenir sa nouvelle raison de vivre…

 

 

 Avis d’Arcantane :

Ce 14ème tome est consacré à Deuil, un personnage que le lecteur n’a jamais rencontré pour l’instant.

Dana, est une humaine en visite à Homeland pour y revoir son frère, Paul infirmier là-bas. Lors de sa visite, elle va faire la rencontre avec Deuil, un hybride qui passe son temps à chercher la bagarre et qui se retrouve régulièrement à l’infirmerie. Emue par son histoire de la perte de sa compagne, Dana cherche à lui remonter le moral car elle aussi connaît ce chagrin de la perte d’une personne chère à son cœur. Elle-même veuve depuis quelques années, elle comprend son besoin de solitude, de colère et de culpabilité.

Deuil dans un premier temps ne fait que la repousser mais il va trouver en l’humaine une personne à l’écoute de sa douleur qui ne le juge pas. Peu à peu, Deuil et Dana vont se rapprocher et Deuil voit en elle, la solution à son cœur brisé. Il ne lui reste plus qu’à lui faire comprendre que la jeune femme est son âme sœur.

C’est un tome assez court par rapport aux précédents tomes qui se lit assez rapidement. Très peu d’intrigue, la romance est au premier plan et l’auteure s’y consacre totalement.

On découvre Deuil, un hybride aux tendances suicidaires qui n’arrive pas à trouver la paix depuis le décès de son ancienne compagne.

Quand il rencontre Dana, c’est un bouleversement dans sa vie. La jeune femme est à l’écoute et lui prodigue des conseils car elle-même a vécu le deuil de son compagnon. Peu à peu, Deuil s’ouvre à la jeune femme et réapprend à vivre grâce à sa présence. Il voit en elle un but et une raison de continuer à vivre et met tout en œuvre pour lui prouver qu’il sera le parfait compagnon pour elle.

Quant au personnage de Dana, elle ne s’attendait pas à retrouver l’amour avec Deuil. Cette visite à Homeland était pour elle l’occasion de souffler loin de sa mère un brin envahissant. Pourtant le fait de rencontrer une personne qui comprend sa peine lui fait du bien. Pour la première fois depuis des années, elle se sent bien et apprécie grandement sa compagnie. Elle est un peu réticente à vouloir se mettre en couple aussi rapidement car cela n’est pas dans la nature humaine et elle a peur de ses sentiments et de la rapidité de leurs relations. Pourtant elle l’accepte assez rapidement car Deuil fait tout pour la mettre à l’aise et à l’écoute de ses envies.

Il y a très peu d’interactions avec les précédents personnages que l’on a pu découvrir dans la série.

Ce n’est pas le meilleur tome de la série mais il se laisse lire et on passe un bon moment. J’aurais aimé une histoire un peu plus complexe comme pour les autres tomes car j’ai trouvé l’histoire un peu trop simple sans de réels rebondissements. C’est une romance assez courte et très prévisible mais avec quelques touches d’humour.

En résumé, même si j’ai aimé cette romance, j’aurais apprécié que l’auteure exploite un peu plus son histoire.

Plus d’infos : Milady

Syndiquer le contenu