Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Amber Farrell – tome 2 "La voix du Dragon" de Mark Henwick

Editions Milady

Quelqu’un allait me trahir avant la fin de la semaine.

Amber commence enfin à accepter sa place au sein de la communauté surnaturelle de Denver, mais celle-ci s’accompagne de responsabilités aussi lourdes que dangereuses. Une assemblée des différentes factions athanates se prépare, et la guerre entre ceux qui prônent le secret et ceux qui voudraient asservir les humains menace. Chacun a ses propres intérêts à défendre, et tous ont beaucoup à perdre, mais il est une seule chose sur laquelle tous s’accordent : Amber est à l’origine de tous ces bouleversements. Prise en étau entre Athanates, adeptes et loups, Amber sait que son salut ne tient qu’à un fil…

 

 

Avis d’Arcantane :

C’est un plaisir de retrouver Amber Farrell. « La morsure du serpent », tome précédent, m'avait bien plu mais j'avais de nombreux questions restées en suspens sur l’avenir de notre héroïne et j’étais très impatiente de pouvoir lire cette suite.

Ce deuxième tome est toujours aussi prenant que le tome 1. Il s’enchaine directement à la fin du tome précédent. Amber se retrouve au cœur de nombreuses intrigues et doit survivre sans réellement savoir les enjeux.  Elle doit gérer de nombreux problèmes non résolus à la fin du tome 1 comme trouver Hoben avant qu’il ne la tue ou fasse du mal à Jen, discuter avec les Adeptes, se faire discrète auprès de l’armée qui la surveille mais surtout trouver sa place dans le monde surnaturel : quel est sa place et son rôle parmi les Athanates, les loups et les Adeptes ?

Si vous avez aimé le tome précédent, ce nouveau devra vous plaire et répondre à quelques-unes de vos questions. Alors que tout s’enchaine dans sa vie : la création de la maison Farrell, ses relations avec les loups, l’arrivée du FBI qui s’intéresse de près à sa personne…; la vie d’Amber est loin d’être de tout repos. On ne s’ennuie en aucun cas à suivre son déroulement surtout qu’il ne lui reste que quelques jours avant l’Assemblée des Athanates qui statueront sur sa position. Difficile pour elle aussi de comprendre toutes les intrigues car elle n’a que très peu d’informations sur ses nouvelles facultés. Personnellement je trouve Amber très courageuse car elle ne lâche rien et s’accroche à sa survie. Ses relations avec sa sœur se sont détériorées, elle se sent dévastée et seule face à son comportement. Pourtant, elle va trouver de nouveaux alliés et une nouvelle famille avec Alex, le beau loup mais aussi avec David et Pia, des Athanates. Quant à Jen, Amber reconnait enfin son attirance auprès de la jeune femme d'affaires et réfléchit à son avenir où elle serait présente. D'ailleurs, les personnages secondaires prennent beaucoup plus d’importance dans cette suite et auront tous un rôle à jouer au fil des pages.

Tout comme Amber, j’ai été frustrée sur le peu d’informations laissées par les Athanates. Je trouve malgré tout qu’elle s’en sort pas mal avec le peu qu’elle a. De nature patiente grâce à son expérience de soldat, elle réfléchit avant d’agir ce qui la sauve dans certaines situations.

L’intrigue est assez complexe et j’ai apprécié de ne pas savoir ce qu’il allait arriver comparé à d’autres histoires de "bit-lit" où l’on comprend très rapidement l’intrigue. Ici Mark Henwick rend son histoire assez fascinante et bien structurée. L’auteur nous entraine dans un enchainement d’évènements qui se déroule dans un laps de temps assez court (le tome 2 se déroule sur quelques jours). Beaucoup d’actions, encore dans ce tome. Un peu de romance mais pas trop (c’est en second plan) et surtout ce qui compte le plus : une intrigue au top.

J’ai vraiment apprécié ce second tome qui me conforte dans mon avis. Cette série a beaucoup de potentiel et j’espère que ce tome 3 sera encore plus surprenant que les tomes précédents.

J’ai passé un très agréable moment. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à lire un roman de "bit-lit" qui n’est pas de la romance surnaturelle,  enfin de la fantaisie urbaine comme j'aime !

Amber Farrell est une série que je continuerai à suivre avec intérêt et je la conseille fortement aux fans.

Plus d’infos : Milady

A première vue de Colleen Hoover

Editions Hugo Roman

Certaines erreurs méritent d'être pardonnées.

Merit Voss sait qu'elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu'elle n'a pas gagnés. C'est en voulant en acquérir dans une brocante qu'elle fait la connaissance d'un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d'être un peu plus compliquée qu'elle ne le pensait et que l'alchimie qu'elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.

Rien n'est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d'une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l'infirmière de son ex-épouse, qui l'a assistée lorsqu'elle a eu un cancer. Ses frères et sœurs ont des traits de caractère qu'elle n'apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.

Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,

Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.

 

Avis d'Edelweiss :

Pour ceux qui connaissent cette auteure, il est rare de passer à côté de ses romans vu le succès qu’elle suscite à chaque nouvelle sortie sur les blogs et réseaux sociaux. « A première vue » fait partie de ses histoires qui marque par sa réalité mais aussi à sa manière assez saugrenue d’aborder des sujets délicats. Nous passons du rire aux larmes comme de l’absurde à la simplicité de l’instant évoqué.

Merit Voss est la jumelle d’Honor mais sa place de « seconde » est omniprésente dans sa famille. Elle est née quelques minutes après sa sœur et la sensation de vivre dans son ombre s’accentue avec les années. Honor est toujours apprêtée, joyeuse, amicale, attirant les regards quant Merit est naturelle, impulsive et un peu bizarre. La ressemblance physique est une chose mais la personnalité de Merit se vivifie au fils du temps et des mensonges qui l’entourent jusqu’à alimenter sa colère au point d’imploser. Les secrets de famille mène la vie dure à cette adolescente qui assiste jour après jour à son propre naufrage.

Merit est la gardienne par inadvertance des secrets de sa famille à la réputation disgracieuse. La famille Voss ne fait rien comme personne, cela la rend unique mais également exclue de la société telle un paria. Il est difficile pour elle de se sentir à sa place au sein de cette famille recomposée qui ne la voit pas, ne la comprend pas.

J’ai été profondément touchée par son personnage. Merit est attendrissante, affectionne des domaines que nous trouvons inutiles ou insolites. Elle est dotée d’une franchise parfois brute rarement appréciée et se sent mal dans sa peau. Un mal-être que Colleen Hoover va peindre petit à petit tout au long de son roman qui va engendrer la plus grosse partie de l’histoire à savoir « reconnaitre la vérité » et « réussir à pardonner ». Deux thèmes mis en avant au fil de la lecture approfondissant également les remises en question de plusieurs personnages.

Ce livre diverge considérablement de ses autres écrits car il rappelle étrangement ce que nous lecteurs pouvons être amenés à vivre un moment dans notre vie, ce moment où on se sent oppressé et manipuler, en colère constante, incompris, où l’on pense que tout tourne autour de nous, que nous sommes la cause de bien des maux. Merit dans son cas, repose tout sur ses frêles épaules jusqu’au moment où elle ne peut plus supporter le poids de leurs erreurs.

De ses petits éléments perturbateurs vont se déclencher un tsunami de questions et de rebondissements, de remise en cause, de renversement de situation ainsi que le sentiment de malaise général qui peut parfois devenir lourd en conséquence comme le ressent Merit dans ce roman. J’ai été happée par ses émotions, son désarroi, sa chute, son besoin de liberté, d’être entendu, d’être vue qui sont véritablement justifiées et fondamentales pour elle. A première vue, sa simple envie d’exister !

Colleen Hoover a de nouveau su me captiver et décrire avec justesse cette déchéance de sentiments sur un terrain assez courant qu’est l’adolescence mais dont Merit est une complexité à elle-seule.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture !

 

Extrait : « On en est juste arrivés à un point où chacun attend que ce soit l’autre qui prenne l’initiative, sauf que personne ne le fait. C’est sans doute là l’origine de bien des conflits familiaux. On n’a pas le courage de faire le premier pas, d’évoquer nos difficultés ».

Plus d'infos : Hugo Roman

Passionnels rendez-vous Partie 1 de Beth Kery

Editions J'ai Lu

Alice Reed vient d’être recrutée pour manager des ados au prestigieux Camp Durand, dont le propriétaire n’est autre que Dylan Fall. Pourquoi ce dernier l’a-t-il engagée, elle ? Alice l’ignore. Une chose est sûre : lorsqu’elle rencontre le séduisant milliardaire, l’attirance est immédiate. Comment résister à son regard de braise et ses avances ? Impossible. Alice succombe et découvre à son côté, nuit après nuit lorsque le camp est endormi, les plaisirs d’une passion des plus charnelles. Or, si expérimenté et aimant soit Dylan, elle devine en lui un être tourmenté qu’il lui tarde de percer à jour…

 

 

 

Avis de Solyane :

Meilleur élément d'une petite université, Alice est acceptée dans un programme de haut vol. Elle n'en croit pas ses yeux : la vie aurait, enfin,  décidé de la combler de ses bienfaits. Cela reste à voir.
Première partie d'un diptyque divisé en quatre parties, le personnage principal est une jeune femme Alice Reed. Celle-ci est une étudiante brillante qui a des affinités avec les mathématiques. C'est à force de volonté qu'elle a réussi à faire des études. Ce qui n'était pas gagné car elle essaie d'oublier un passé difficile. Lorsqu'elle est sélectionnée pour faire partie d'un des programmes le plus prestigieux, elle n'en revient pas. Bien que brillante, sa personnalité a été forgée par des événements difficiles et elle a du mal à se croire à sa place. Elle a l'impression de porter un marquage qui désigne son origine peu glorieuse. Et sa rencontre avec Dylan Fall ne va pas arranger les choses.
 
Comme souvent dans ce type d'histoire, l'auteure ne laisse que quelques indices sur le protagoniste principal masculin. Dans cette première partie, on découvre son origine sociale et celle actuelle. Ce personnage est décrit à petites touches. Il n'y a pas suffisamment d'éléments pour le cerner au contraire d'Alice ou de certains de ses camarades.
Cette première partie va nous montrer la relation naissante entre Alice et Dylan ainsi que les débuts d'Alice dans le Camp Durand, avec juste une point de problème, mais sans plus. Je présume que cela va arriver dans la deuxième partie qui est déjà disponible. Mais même ce nouveau tome se termine sur quelque chose de complexe (comment lire la fin avant d'entamer le début).
En ce qui me concerne, c'est une relation classique entre une jeune femme et un homme mystérieux. Et, bien que leur relation démarre très rapidement, on sent les problèmes arrivés mais ils sont juste esquissés. N'hésitez pas à avoir la deuxième partie sous la main avant de commencer ce tome, ça vous évitera des frustrations. Les deux autres parties sortiront au début et à la fin du mois de novembre. Ce qui vous permettra d'avoir la fin rapidement. Hâte de lire la suite et de suivre la relation de nos deux héros.

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

L’inconnue d’Halloween de Marie Harte

Editions J’ai Lu pour elle

« Tu es la reine des pantouflardes. Viens à cette fête, et trouve-toi un mec ! » Défiée par son frère de quitter son canapé et ses leggins, Sadie décide de l’accompagner à la soirée Halloween et, quitte à se lâcher, de s’y lâcher vraiment. C’est en princesse viking, masquée, et sans aucune inhibition qu’elle se laisse séduire dans l’ombre par le plus hot des diables. Mais tout a une fin, et elle se sépare de son partenaire inconnu sans même avoir vu son visage. Impossible de renoncer à lui si facilement. Mais comment et où retrouver celui dont on ne connaît que les mains brûlantes ? Faudra-t-il attendre le prochain Halloween et compter sur le hasard pour croiser de nouveau l’inoubliable démon ?

 

 

Avis d’Arcantane :

Une romance parfaite pour se mettre dans l’ambiance d’Halloween !

Sadie, la trentaine est une jeune femme qui vit sa vie comme elle l’entend. Elle a un métier qu’elle aime (faire de la cuisine), une boîte Sofa dont elle est copropriétaire qui fonctionne bien, une famille très proche. Seule ombre à sa vie : elle est célibataire. Par choix. Depuis sa dernière rupture qui l’a terriblement blessée, elle ne veut plus s’investir dans une nouvelle relation. Son caractère de cochon n’arrange rien car elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et du regard des autres. En dehors de son travail, elle est très pantouflière et ne cherche pas la compagnie d’autres personnes.

Ce qui ne plaît pas à son frère Elliot qui la pousse à l’accompagner à une fête d’halloween dont leur boîte couvre l’évènement.

Déguisée en guerrière, elle va alors faire la connaissance d’un beau jeune homme déguisé en diable. Prise dans l’ambiance de la fête, les deux jeunes gens, sur un coup de folie, couchent ensemble sans connaitre leur nom. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que le Diable déguisé est en réalité « Gear » Harrison Blackstone, célèbre mécano de la série Moto Madnezz et qu’il a flashé sur la jeune femme. Bien décidé à la revoir, il va tout faire pour découvrir son identité…

J’ai passé un très agréable moment avec Sadie et Gear. Ce sont deux personnages faits pour s’entendre car ils ont les mêmes goûts et surtout un caractère de cochon ce qui m’a fait beaucoup rire avec certaines scènes. L’alchimie sexuelle étant très forte, ils entament une relation passionnelle dès le départ. Mais au fil des jours, alors qu’ils avaient décidé d’une relation simple et sans engagement, ils commencent à s’attacher l’un à l’autre. Ayant peur d’avouer leur propre sentiment de peur de faire fuir l’autre, chacun se sent perdu et ne sait pas trop comment se faire comprendre. Leurs anciennes expériences de couple les ont grandement refroidies et ils ont peur de souffrir à nouveau mais heureusement ils peuvent compter sur leur famille qui va leur ouvrir les yeux et leur faire comprendre qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Vous passerez un bon moment en leur compagnie !

L’inconnue d’Halloween est une romance sexy, drôle et idéale pour cette période et se changer les idées !

Plus d’infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Le grand Nord - Tome 2 "Ancrage" de Sarina Bowen

Editions Hugo Roman

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’ au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.

Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son coeur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.

Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ? Une histoire sombre et déchirante qui vous brisera le coeur puis en recollera les morceaux.

 

Avis de Christy :

Après avoir dévoré le tome 1 de la série “Le grand Nord”, c’est avec grand plaisir que j’ai enchaîné avec “Ancrage”.

Nous retrouvons Jude qui avait fait son entrée dans la ferme de Griffin Shipley, dans “Amertume”. Ce tome lui est consacré.

Le jeune homme retourne chez lui avec plus de trois ans d’absence, entre la prison et le centre de désintoxication, pour habiter et travailler chez son père garagiste. Ce n’est pas du tout facile pour lui. Les lieux sont remplis de souvenirs, des bons (ceux avec Sophie) et des moins bons.

Pourtant, Jude trouve la force d’essayer d’avancer dans sa vie. Il reprend ce travail de garagiste pour se faire de l’argent.

Mais les regrets ne sont jamais bien loin… Il se rappelle son passé, parfois très dur, quand il était drogué et qu’il sortait avec Sophie.

Il rentre à Colebury, la ville de son enfance, mais là aussi où il lui est également facile de trouver de la drogue et surtout de tomber sur Sophie, son ex, qui est aussi la soeur de l’homme qu’il a tué.

Jude est rempli de regrets.

Dès son installation, Jude doit se battre quotidiennement contre son addiction. Après son travail de garagiste, il se rend chaque semaine aux séances des Narcotiques Anonymes. Cela l’aide beaucoup…

C’est suite à l’une de ces séances qu’il fait la connaissance du père Peters, qui offre bénévolement des repas à ceux qui en ont le plus besoin. Ce dernier lui demande de l’aide en cuisine pour préparer les repas.

Alors qu’il avait tout fait pour l’éviter, Jude recroise Sophie qui est aussi bénévole.

Sophie est une jeune femme qui travaille pour l'hôpital de la ville, dans les services sociaux. Elle est chargée de différents dossiers, dont celui de s’occuper d’une petite fille ayant besoin d’implants auditifs. C’est un travail prenant qui lui plaît beaucoup et dont elle espère avoir un poste à l’issue de la fin de ses études.

Suite à l’accident qui a causé la mort de son frère, sa famille est toujours sous le choc. Sa mère est devenue insensible à tout et passe son temps devant la télé, sans aucune réaction. Le père de Sophie, chef de la police de Colebury, lui en veut d’avoir fait “entrer le diable” dans leur maison en ayant une relation avec Jude. Depuis, il en veut beaucoup à Sophie.

Bien malgré eux, Sophie et Jude reprennent contact…

Après avoir beaucoup aimé le 1er tome “Amertume” de cette nouvelle série chez Hugo New Romance, j’ai encore une fois passé un très bon moment en compagnie des personnages.

On suit en alternance Jude et Sophie, un couple torturé par les événements passés d’il y a trois ans. Jude, sous l’influence de la drogue, a en effet causé la mort de Gavin, le frère de Sophie, pendant un accident de voiture. Depuis, il a purgé sa peine et s’est sevré de toute drogue dans son organisme. Mais le manque est toujours là, plus ou moins fort selon les jours ou les épreuves de la vie.

Sophie, quant à elle, n’a jamais oublié Jude, son premier amour. Leur relation a été très forte, jusqu’à l’accident. Sophie ne s’était jamais rendu compte auparavant que Jude avait des problèmes avec la drogue.

Elle a bien essayé de le contacter pendant sa détention, mais ce dernier ne voulait pas.

Sophie est sous le choc lorsqu’elle apprend le retour de Jude en ville. Elle veut à tout prix savoir ce qu’il devient mais n’ose pas prendre contact.

Sur un ton beaucoup plus sombre que “Amertume”, Sarina Bowen nous emmène dans le quotidien de Jude et de Sophie, à la recherche d’un avenir. Tous les deux ont été profondément bouleversés par l’accident de voiture arrivé trois ans plus tôt. Jude a maintenant pris conscience de son addiction à la drogue et souhaite passer à autre chose. Mais le manque lui rappelle constamment ses erreurs passées.

Sophie, quant à elle, cherche des réponses sur ce qu’il s’est déroulé. Pourquoi Gavin, son frère, lui qui ne s’entendait pas du tout avec Jude, se trouvait-il avec lui dans la voiture? Que s’est-il passé suite à l’accident? La réapparition de Jude à Colebury va lui remettre toutes ses questions en tête. Elle espère que ce dernier pourra l’aider.

La relation qui se renoue entre la jeune femme et l’ex-junkie est tout simplement passionnée et passionnante. Les retrouvailles sont intenses entre eux, même s’ils se demandent comment ils vont devoir gérer cette relation. Est-ce vraiment le bon moment ?

J’ai passé un excellent moment en compagnie des personnages. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur revienne sur le personnage de Jude que nous avons rencontré dans “Amertume”. On est ému par son histoire. Malgré ses faiblesses liées à la drogue, on sent vraiment qu’il souhaite s’en sortir. Quant à Sophie, j’ai été touchée par sa gentillesse, du fait qu’elle s’occupe de sa famille, malgré le comportement exécrable de son père. J’ai eu envie à de nombreuses reprises d’intervenir pour l’aider.

J’ai été aussi touchée par la relation qui se renoue entre Jude et Sophie. Leurs sentiments sont beaux et purs.

En bref, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Jude et de Sophie, un couple qui a su affronter les épreuves séparément puis ensemble. Ils ont beaucoup souffert mais souhaitent aller de l’avant. La découverte de ce qu’il s’est passé avant l’accident de voiture sera au coeur de leurs préoccupations.

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de la série, intitulée “Secrets” et consacré à Zach, un employé de la ferme Shipley.

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu