Aller au contenu principal

Marked Men - saison 5 : "Rowdy" de Jay Crownover

Editions Hugo Roman

Après que la seule fille qu'il n'ait jamais aimée lui dit qu'il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas. Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s'agit des filles. Brûlé par l'amour il n'est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. Mais ça, c'était avant qu'un fantôme du passé ne resurgisse. Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n'a qu'un seul bon souvenir, celui d'un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite sœur. Aujourd'hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy " qu'il était une fois, il avait choisi la mauvaise sœur ". Tout fonctionnait parfaitement jusqu'à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.

 

Avis d'Edelweiss :

C’est toujours un réel plaisir de lire la suite des aventures de "Marked Men".

Rowdy, le cadet des garçons est certainement le plus effacé de tous. Jusqu’à présent, seulement cité par ci et là par l’auteure dans les tomes précédents, Rowdy reste le plus mystérieux et j’ai bien eu peur au début qu’il soit le plus ennuyeux car Jay Crownover n’a jamais abordé autrement Rowdy que discrètement comme un homme gentil et à l’écoute. Par chance, ce fut tout autre. Une lecture riche en rebondissements et pas un instant rébarbatif. Je ne m’attendais pas à une histoire pareille, accablante et intense à la fois sur les secondes chances.

Comme ces prédécesseurs, Rowdy est un garçon sans attache qui cumule les aventures sans lendemain ne souhaitant pas s’adonner à une relation sérieuse de peur d’être déçu.

En effet, nous apprenons enfin le passé tumultueux de ce jeune homme de 25 ans à la coiffure rétro. Depuis l’apparition de Salem à la fin du tome 4 dans le nouveau salon de tatouage, Rowdy tente d’éviter tout contact avec elle. Il faut avouer que son corps réagi trop volontiers aux courbes magnifiques de pin-up de la jeune femme.

Salem Cruz a un esprit bien à elle. Elle est coriace, se donne les moyens de réussir ce qu’elle entreprend, elle est forte de caractère et avenante. Laissant tout lien de son passé derrière elle avec ces expériences professionnelles en tout genre, elle est finalement reliée à Rowdy depuis son plus jeune âge.

Effectivement, ils ont tous les deux grandi au Texas dans des maisons voisines. Rowdy dans une famille d’accueil qui ne prêtait guère attention à lui et Salem avec un père tyrannique qui l’empêchait de s’épanouir concentrant l’éducation sur les bienfaits de la religion catholique où la famille parfaite aux yeux de tous est fondamentale. Seul Poppy, sa sœur cadette lui a apporté un certain réconfort jusqu’au moment de son départ précipité du Texas. Départ qui a bouleversé Rowdy qui s’était pris d’une grande amitié pour elle pendant 5 ans.

Avec tout ce passé, arrive forcement « la fille ». La première qui lui a donné son premier baiser ainsi que la première dont Rowdy tombera amoureux. Deux premières fois qui vont le chambouler considérablement puisqu’ il s’agit en définitive des deux sœurs Cruz.

Finalement, nous avons deux personnalités distingues. Une forte et téméraire, une laconique et décontractée. On se plonge dans ce jeu d’attirance qui les conduit sur des montagnes russes car forcement le sentiment d’abandon que ressent Rowdy et la sensation d’être un second choix pour Salem risquent de leur poser de sérieux problèmes. Entre l’incompréhension et les reproches rien n’est simple pour transformer une vieille amitié en amour… et la confiance se gagne avec le temps et les actes de chacun.

C’est une lecture sans temps morts avec suffisamment d’action, de régression et de réminiscence pour comprendre leur jeu du chat et de la souris. La venue de nouveaux arrivants dans leur vie va remettre en question et affecter leur couple. Faire face aux incertitudes du passé pour avancer doucement mais surement à deux n’est pas une mince affaire.

En bref, un récit émouvant qui reste très plaisant et complet avec un bon nombre de pages à son actif, comme toujours. Par ailleurs, chaque tome nous fait entrevoir l’avenir des personnages de second plan ce qui est tout même agréable. J’ai donc hâte de découvrir le prochain et dernier tome de la série, celui d’Asa. Sa sortie est prévue le 20 avril et j’ai la sensation que ce final nous promet bien des surprises…

 

Extrait : « Il y a un million de premières filles pour un million de premières choses différentes […] Il y a toujours une première fille, Rowdy, mais il y a aussi la fille qui va venir après elle jusqu'à ce que tu arrives à la dernière fille. La dernière fille est celle qui compte vraiment ».

« Quoiqu’il arrive à compter de maintenant, je serais toujours reconnaissant pour chaque moment que je passais avec tous ceux que j’aimais ».

 

Plus d'infos : site Hugo Roman

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.