Aller au contenu principal

Marked Men - saison 6 : "Asa" de Jay Crownover

Collection Hugo Roman

Des bad boys sexy et marqués par la vie.

Une plongée dans l'univers du tatouage et des concerts de métal.

Un groupe d'amis et colocataires attachants.

Arrivé à Denver récemment pour rejoindre sa sœur, Ayden, et son groupe d'amis, Asa Cross se bat entre l'homme que tout le monde pense qu'il est et celui qu'il veut devenir. Il a toujours été un prédateur. Mais aujourd'hui il ne veut plus blesser ceux qui l'entourent, particulièrement quand une policière pulpeuse semble intéressée par celui qui brise les règles.

Royal Hastings est rapidement confrontée à une situation tragique, qui met en danger non seulement sa carrière mais aussi celle de son binôme. Ne s'étant jamais fait de véritable amis, elle tentera de s'en sortir seule. Sauf qu'elle ne peut s'empêcher de penser au barman super sexy qu'elle a arrêté.

Avoir un crush pour Asa est la dernière chose dont Royal a besoin, mais l'attirance est bien trop forte pour y résister. Pourtant elle sait que courir après un homme qui n'a aucun respect pour la loi ne peut se terminer que dans la douleur. Un criminel et une policière, cela peut sembler mal, mais pour Asa et Royal, être ensemble est le bon choix à faire

 

Avis d'Edelweiss :

Ce tome 6 de la série « Marked Men » donne le fin mot tant attendu mais pour autant tant redoutée de l’histoire, avec Asa et Royal pour clôturer sur une fin solennelle et réaliste, émouvante et de bons sentiments.

Parlons donc de Royal et Asa. A priori, beaucoup de choses les opposent mais comme nous le savons, les contraires s’attirent. Je m’attendais à plus de lâcher prise vis-à-vis d’Asa pour cette relation mais son passif est tellement encré en lui qu’il redoute le moindre bonheur, de peur de le détruire ensuite.

Ce bonheur, c’est évidemment Royal Hastings.

Asa est un personnage torturé. De tout son vécu, il n’a fait que décevoir les personnes qui l’entouraient, en particulier sa sœur, Ayden. Il a toujours été manipulateur pour arriver à ses fins. Tromperie, escroquerie, vols font partis de sa vie. Depuis son retour de l’hôpital, après être sorti du coma, il se retrouve embarqué dans le quotidien de sa sœur et donc de son entourage. Il veut faire ses preuves, montrer qu’il change de voie, qu’il n’est pas irrécupérable et tant méprisable qu’il le pense.

Royal est une femme forte et indépendante, policière de métier. Elle manie aussi bien son flingue que son corps en cas de danger. Elle a toujours compté sur son meilleur ami, Dom, dans la vie comme au travail jusqu’à l’accident qui l’a cloué dans une chaise roulante pour plusieurs mois. Royal se sent responsable de ce qui est arrivé à son ami lors de l’intervention qu’ils menaient ensemble et se comporte de manière à s’infliger elle-même des blessures, physiques ou morales faisant preuves trop souvent d’inconscience. C’est ainsi que se croise de nouveau la route de nos deux tourtereaux.

Alors, c’est un roman qui n’est pas unique en son genre, mais qui continue dans la régularité de chaque tome de cette série. Il y a toujours autant de plaisir à découvrir les personnages que nous peint si bien l’auteure avec un passé qui les rattrape forcement, un amour qui les pousse à avancer, des amis formidables pour les soutenir et les remettre dans le droit chemin quand ils s’égarent.

J’adore réellement l’écriture de Jay Crownover. Toujours fluide et concis, la lecture parle également d’intégration au groupe que forme le « Marked Men ». Asa souhaite se faire accepter pour ce qu’il est maintenant et devenir une meilleure personne pour enfin laisser ses démons loin derrière lui. Royal, qui est arrivée la dernière dans les lieux, sent un fossé se former d’une part à cause de son métier qui l’a conduite à arrêter Asa précédemment et lui faire tant redouter la présence de sa sœur, mais aussi car elle n’a jamais su se faire des amis, étant donné que son physique alertait trop souvent « Mademoiselle Jalousie » et « Monsieur Perfide ».

En bref, une histoire d’amour craintive mais fulgurante pour deux personnages forts de caractère. Asa avec ses différentes versions peut être drôle et attachant sans se soucier du passé mais taciturne et renfermé quand il déborde de regrets. De son côté, Royal manque cruellement de confiance en elle auprès des hommes qui l’on souvent déçu malgré son physique athlétique mais aussi dans sa vie professionnelle qui peut clairement la désemparer certains jours.

Comme dit plus haut, je suis attristée de quitter toute cette belle famille, car effectivement, il s’agit bien d’une famille qu’ils se sont créé avec les années, sans forcement de lien de sang. Chaque personnage à sa moitié et son alter égo, celui avec lequel il se sent le plus proche dans le groupe. Asa à Rome et Royal à Saint.

Je vous conseille de les lire dans l’ordre de parution car les personnages secondaires font leurs entrés officielles dans les suivants.

Petit plus : L’auteure a décidé de nous offrir un Spin-off de la série avec « Clash » pour nous raconter l’histoire de Zeb et Sayer et celle d’Avett et Quaid (parution aux éditions Harlequin)

 

 

Extrait : « Nous y étions. Cet instant. Un instant qui semblerait si simple, si insignifiant et sans importance pour certains, mais qui voulait tout dire pour moi. En ce moment, ma vie était complète, et si je n’avais pas fait attention, je l’aurais manqué, ainsi que toutes les merveilleuses choses dont elle était pleine. Amis, Famille. Amour. Union. »

 

Plus d'infos : Hugo Roman

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.