Aller au contenu principal

On y était : Festival New Romance – Bandol 2016

J’avais besoin de faire mon article à tête reposée suite au week-end passé au Festival New Romance organisé par les éditions Hugo Roman.

Beaucoup de choses à dire, beaucoup de négatifs mais aussi du positif. Tout n’était pas à jeter dans le Festival. Désolée si cet article va être un peu long mais il est bien d’avoir un retour détaillé de cette « convention ».

 

Pour revenir un peu en arrière, c’est le premier gros événement organisé par la maison d’éditions à Bandol du 30 septembre au 2 octobre 2016. Cela faisait 1 an que j’attendais ce festival avec une certaine impatience. Plus de 19 auteures publiées chez Hugo allaient être présentes en France. Du jamais vu !

Vers novembre dernier, lancement du site du Festival New Romance avec la découverte des noms des auteures présentes mais aussi de nombreuses activités de prévues.

Lors de l’ouverture de la billetterie, il y en avait plusieurs possibilités :

  • un pass pour la journée « Pass Salon du livre » : à 5€

VALABLE 1 JOURNÉE

    - Accès au salon

    - Dédicaces des auteurs

    - Stand des éditeurs

    - Librairie Éphémère

 

  • un pass pour 3 jours « Pass Festival » : 39€

VALABLE 3 JOURS

    - Accès au salon

    - Dédicaces des auteurs

    - Stand des éditeurs

    - Librairie Éphémère

    - Speed-Editing

    - Master class

    -  Projections films et séries

    - Animations

    - Goodies

 

  • un pass pour 3 jours « Pass New Romance » : 69 €

VALABLE 3 JOURS avec les mêmes conditions que le pass Festival mais avec un diner samedi soir à Bandol.

 

Et le dernier le Fan pass ! Il comprend tous les accès proposés les autres pass mais avec en exclusivité un diner sur l’île de Bendor en présence des auteurs du Festival + des goodies exclusifs. Hugo Roman nous a donc vendu du rêve en insistant pour que les fans le prennent et qu’on ne serait pas déçu et que cela allait être génial.

Le fan pass coûte 100€ (ce qui n'est pas forcément donné à toutes les bourses). Sur le papier, c’est vrai qu’on ne pouvait pas rêver mieux : le meilleur pass qui permet d'avoir accès à plus de choses et surtout le diner en présence des auteurs, ce qui m’intéressait en tant que fan, des goodies exclusifs par rapport aux autres pass...) cela devait être un moment agréable et plus intime où l’on pourrait discuter en petit comité avec nos auteures préférées.

Dès le début, on nous indique de prendre ce pass. Les places étaient aussi limitées et qu’il fallait se dépêcher car il allait augmenter par la suite. J’ai donc sauté sur l’occasion en avril pour acheter le pass à 100€ avant qu’il n’augmente (à 125€).

 

Les mois passant nous n’avons pas eu trop d’informations sauf pour l’annonce des auteures sur la page FB de l’événement. Je n’étais pas trop inquiète. C’est du marketing, on distille les infos pour faire la promotion…

Et puis en juillet pendant les vacances gros coup de théâtre, un nouveau pass fait son apparition.

 

  • Le pass « New Romance Dream » : 100€

 

    VALABLE 3 JOURS

    Accès au salon

    Dédicaces des auteurs

    Stand des éditeurs

    Librairie éphémère

    Speed-Editing personnalisé

    Masterclass

    Projections films et séries

    Animations

    Goodies exclusifs

    - DINER + BRUNCH -

    Dîner samedi soir et brunch dimanche midi à Bandol en présence d'auteurs

 

Moins cher que le fan Pass et comprenant lui aussi un diner et surtout un brunch en présence d’auteurs. C’est l’incompréhension auprès des fans surtout pour ceux qui ont pris le fan pass. On attend donc un retour d’HR pour savoir. Un pass moins cher mais avec plus d’avantages ? N’y a-t-il pas une erreur ? 

Et ben non, début septembre nouveau mail d’HR nous indiquant qu'on peut bénéficier l'accès au brunch mais que ceux ayant les fans pass devaient payer en plus ! 35€ l’accès mais qu’on avait le droit à 10€ de réduction ce qui fait quand même 25€ le brunch !

Si nous voulions avoir les mêmes avantages que le pass « New Romance Dream », nous devions débourser au total 150€ soit 50 € d'écart pour les mêmes avantages. Cela ne sent-il pas l'arnaque, là ?

J’ai donc fait un mail directement à HR pour avoir des explications et des infos sur le brunch (je ne voulais pas écrire sur leur page FB peut être aurais-je du car je n’ai JAMAIS eu de réponse de leur part malgré ma relance !!). Ce n’est pas très professionnel, j’aurai même aimé avoir au moins une réponse !

Alors oui, à partir de ce moment, j’allais être très critique sur le festival puisque je payais plein pot ! Je n’ai pas pris le brunch puisque je n’ai jamais eu de retour.

On a eu des informations contradictoires sur FB et sur leur site de la part d’HR concernant le nombre limité de livres à dédicacer (+ le fait de faire la queue au vestiaire pour changer les livres et perdre encore du temps…)

 

A la veille de l’événement, les pass reçoivent un mail à 16h00 pour nous indiquer que seul les petits sacs (valises cabines maximum) sont acceptés dans les vestiaires en raison du plan Vigipirate. Sympa de nous informer aussi tardivement alors que beaucoup de lectrices sont parties avec de grosses valises en raison du nombre de livres à faire dédicacer et que les valises cabines sont interdites dans la partie «  salon de dédicaces ».

Il m’a fallu donc revoir mon organisation à la veille du départ pour trouver un petit sac pour transporter les livres. Alors que j’avais tout préparé. Cela commençait bien pour le Festival.

 

Le vendredi 30 septembre :

Vers 15h, il y a déjà une queue devant l’ouverture du salon, on attend sous le soleil. On retrouve les copines. On est heureuse et on a le sourire. Bref le début du Festival commençait bien.

Après avoir passée les contrôles de sécurité, direction l’accueil pour récupérer notre pass et surtout le sac de goodies exclusifs.

Et là grosse déception dans le sac de goodies.

1) Apparemment les sacs n’étaient pas réellement préparés à l’avance car les bénévoles remplissaient au fur et à mesure en fonction du pass.

2) c’était le même sac que pour le New romance Dream (vous savez le pass moins cher que le fan pass)

Il comprenait :

- un livre « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen (Jane Austen se retournerait dans sa tombe si elle voyait cette couv’)

- un bracelet ruban avec des strass (assez sympa)

- un carnet Landon

- un badge + un tatoo au couleur du festival

- un magazine cosmo (que j’ai dû demander car ils n’étaient pas dans le sac)

- un carnet calendrier pour promouvoir Calendar Girl d’Audrey Carlan (dont le 1er tome sortira en janvier 2017)

- un bon de téléchargement pour avoir gratuitement le film Twilight !

- Le plus intéressant était le bon « no lim » où l’on peut télécharger 25€ d’epub (reste à savoir si cela fonctionne pour celles qui ont des kobos et des kindles).

J’avoue que pour notre pass, je m’attendais à mieux à des goodies en rapport avec les auteurs présents. Pourquoi ne pas alors avoir un bon pour choisir un livre de la collection Hugo ? Cela m’aurait fait largement plaisir.

Par contre pas d’infos sur le diner du samedi alors qu’on nous avait indiqué qu’on aurait tous les informations. (Ces infos ne viendront que le vendredi soir par un mail envoyé à 19h30, heureusement que certaines ont consultés leurs mails et qu’on s’est relayé l’info entre nous).

On rentre dans la salle des dédicaces. Après vérifications des livres pris, il y a un coin librairie pour acheter les livres et les nouveautés d’octobre. Puis la plus grosse partie de la tente était consacrée au stand des dédicaces.

Là j’avoue c’était vraiment bien pensé, en formant une sorte de soleil pour le coin dédidcaces. Nous attendions tous en ligne en attendant d’avoir des informations. L’équipe d’HR nous indique alors qu’il faut se mettre au niveau des entrées où l’on souhaitait avoir notre dédicace. De l’extérieur du cercle que forme les dédicaces, il est difficile de savoir où l’on doit aller et lorsque qu’on pose la question, les bénévoles ne savent pas trop. Après 45 mins d’attente sur le programme, les auteures arrivent accompagnées par leurs maris/membre de leur famille. Seule Laurelin Paige manque à l’appel. Etant malade, elle se repose et en ne sera présente que le samedi matin pour une petite séance de dédicace et la masterclass.

L’inauguration est faite en français avec remerciement des sponsors. Ce qui est dommage c’est qu’il n’y a eu aucune traduction en anglais pour les auteures qui ne parlent pas français et ne comprennent pas trop ce qu’il se passe. Elles attendent tranquillement. Puis vint l’ouverture du salon avec le découpage du ruban dont un morceau a été donné à chaque auteure (J’ai trouvé que c’était une bonne idée et un beau souvenir pour les auteures).

Après cela nous avons peu faire la queue et dédicacer nos livres. J’ai pu voir sur le premier jour : Geneva Lee, K. Bromberg, RK Lilley et Audrey Carlan.

En ce qui concerne le soir, je ne suis pas allée au ciné voir les projections de film. Nous avons préféré nous retrouver entre copines pour dîner toutes ensembles.

 

Le samedi 1er octobre :

En regardant les horaires donnés sur le programme, on nous indique ouverture du festival à 9h00 et 10h pour les dédicaces. On commence donc en arrivant à 9h00 pour faire la queue. Malheureusement autant la veille, il faisait beau autant le samedi matin était pourri. Il n’a pas arrêté de pleuvoir et même le gros déluge. Et tout le monde était trempé en quelques minutes.

Les bénévoles ne sont arrivés que vers 9h25, pour ouvrir vers 9h30, ce qui est dommage car le plus gros de l’averse est tombée entre 9h00 et 9h45. J’étais trempée mais cela ne me dérangeait pas plus que cela, c’est surtout pour mes livres car mon sac n’était pas protégé contre la pluie et bien dégoutée en ouvrant le sac. Les livres avaient pris l’eau. Le plus chiant était surtout les poches que je venais de commander, ils étaient tous neufs, là j’avais l’impression que mon chat était passé par là et avait rongé le livre, les couvertures ont pris un coup. Sur certains livres,  la couleur est partie par endroit et c’est totalement rongé sur les cotés. J’étais vraiment énervée car si le festival avait respecté leur horaire d’ouverture, j’aurai peut-être moins eu de dégâts. Ce n’est peut être que de l’eau mais quand vous avez payé vos livres neufs et qu’ils sont abimés alors que cela aurait pu être évité cela a tendance à m’agacer.

La journée du samedi s’est passée sans encombre. Je n’ai pas pu assister aux master class car j’avais énormément de livres à faire dédicacer et je préférai me concentrer sur les dédicaces et la rencontre avec les auteurs qui venaient pour la première fois en France pour certaines.

Pour le diner du soir : Là ce fut la grosse déception pour ma part. On apprend que tous les auteurs ne seront pas au diner sur l’île de Bendor mais seulement les plus grosses têtes. OK. Ce n’est pas vraiment ce qu’on nous a vendu à la base. Seules 5 auteures étaient présentes sur les 19 ! Là c’est gros WTF ! Tu payes plein pot un pass et finalement pour avoir 5 auteures présentes ?  A notre table nous avons pu avoir, durant le diner, 2 auteurs et 5 mins de conversation avec elle (Audrey Carlan et  Lauren. Au oui parce qu’HR a eu la brillante idée de séparer les deux auteures Christina Lauren). Nous avons aussi appris que les auteures étaient séparées de leurs maris. Bref, no comment.

J’avais prévu à cette occasion d’offrir des petits présents aux auteurs avec Karen du Boudoir Ecarlate. Finalement nous n’avons pas pu en offrir beaucoup que pour celles présentes.

Le seul point positif était que nous avions bien mangé. Je n’ai rien à dire sur la nourriture, ni le vin blanc. C'était très bon.

Durant le diner, nous avons pu suivre via FB, l’autre soirée sur la page du festival et nous avions bien été dégoutées de voir l’ambiance et nous avons appris par la suite qu’il y a eu un problème avec une auteure qui s’est retrouvée toute seule à une table alors que de notre côté, nous étions arrivées à mendier d’avoir la présence d’un auteur à notre table ! Dans l’autre diner, certaines filles n’ont pas adressé la parole et sont allées danser en laissant l’auteure toute seule. Personnellement, j’étais assez remontée et la suite n’a pas arrangée mon humeur. La remise des awards a été pour moi du grand n’importe quoi.

Aucune traduction pour les auteures qui ne comprenaient pas ce qui se passait durant la cérémonie (la vidéo de Colleeen Hoover prise est très parlante sur FB), de plus nous n’entendions pratiquement rien alors que nous étions au premier rang car la musique augmentait lors qu’un des membres d’HR parlait.

Du côté des fans pass, j’entendais beaucoup de critiques dans la foule sur cette cérémonie.

Bref à la fin de cérémonie, je suis partie directement et ne suis pas restée pour danser, l’humeur n’y était pas.

J’ai même appris que certains fans pass avaient dans leurs sacs une entrée pour le brunch le lendemain.

 

Le dimanche 2 octobre :

Dernier jour du Festival, j’étais de meilleure humeur après cette soirée. Nous sommes arrivées tranquillement le matin. Et surprises, les goodies soit dit exclusifs dans notre pack étaient distribués gratuitement : Livre « Orgueil et préjugés » et des badges.

Je suis allée voir l’accueil pour demander un sac en toile, le mien avait trainé par terre et était troué. Les bénévoles m’ont donnée un nouveau sac avec le plein de goodies (sans le livre et le bon de Nolim).

Là oui, je suis un peu étonnée (je ne demandais que le sac en toile), finalement on pourra dire que le fan pass n’a servi qu’à payer pour les autres ! On a été les vaches à lait du festival et qu’on s’est bien fait avoir avec !

Je ne parlais pas du brunch car je n’y étais pas mais je sais seulement que pour celles qui avaient payé le brunch en plus, m’ont indiqué que cela ne valait pas le prix payé (25€) et qu’elles ont eu un poster offert.

Bref, la matinée a été consacrée à la fin des dédicaces. Je comptais l’après-midi faire les animations proposées sur l’île de Bendor. Arrivée à 15h00 sur l’ile (car il n’y a que des navettes toutes les heures), direction le nail art et les poses de tatoos. Là malheureusement les filles de Before (Nail art) étaient en train de ranger car elles avaient un train à prendre. Je n’ai pas pu faire le nail art mais on a quand même fait la pose tatoo et discuter avec la bénévole qui était très agréable. Nous avons fini par la voyance (pas très convaincue par la voyante qui avait tendance à orienter les questions) avant de repartir.

 

Tout n’est pas non plus négatif, je pense sincèrement que pour les autres pass cela a été génial et qu’ils ont été contents de ce festival car cela a répondu à leur attente. Moi même je pense que j’aurais été plus que contente si j’avais eu un pass moins cher (ou si le fan pass avait répondu à nos attentes comme cela nous a été vendu au départ).

 

Dans les points positifs, je retiens :

- Le cadre magnifique au bord de la mer.

- Les dédicaces : présence des auteurs toujours aussi disponibles et à l’écoute de leurs fans malgré la fatigue. Ma rencontre avec certaines auteures où j’ai pu bien discuté (malgré mon niveau simple d’anglais, j’ai passé un merveilleux moment avec Karina Halle).

- Les bénévoles et l’équipe d’HR. Même s’il y a eu un manque de communication entre eux. Ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient et ont été très disponibles.

- La partie vestiaires : j’avais peur à une longue file d’attente mais avec le nombre de bénévoles, cela a été assez rapide, très peu d’attente.

- La buvette avec des prix tout à fait raisonnables.

- La partie librairie qui proposait toutes les livres auteurs et même les nouveautés.

- Les retrouvailles entre copines

 

Dans les points négatifs, ils ont été exposés précédemment :

- Le fan pass trop cher et totalement inadapté. Mon plus grand regret dans ce festival.

- Le manque d’informations par moment et parfois contradictoires.

- Le manque de traducteurs dans un salon avec des auteurs étrangers (tout le monde ne parle pas couramment anglais).

 

J’espère que la prochaine édition sera encore mieux. Personnellement, je ne sais pas encore si je ferai la prochaine. Une chose est sûre, c’est que contrairement au premier festival, je ne me jetterai pas pour avoir le pass dès le départ et attendrait les informations définitives.

Merci d'avoir lu jusqu'au bout cet article !

Pour pus de photos sur ce festival, retrouvez les sur la page FB d'ABFA : ICI

 

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.