Aller au contenu principal

Charley Davidson - tome 6 "Au bord de la sixième tombe" de Darynda Jones

Editions Milady

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C'est moi.

La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Je ne suis pas comme la plupart des filles. Il est le fils unique du diable et moi une faucheuse en formation accro au café. Ce qui devrait nous rendre incompatibles. Et même ennemis. Mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont j’ai jamais rêvé. Et je suis aussi détective privée. Alors quand un fichier du FBI concernant l’enfance de Reyes me tombe entre les mains… je sais que je ne devrais pas l’ouvrir. Sauf que je ne peux pas m’en empêcher. Et ça, c’est une très mauvaise idée !

 

 

 

 

Avis d’Arcantane :

Ce 6ème tome ne déroge pas à la règle, Charley est toujours un aimant à problème : elle les attire ! Alors que tout va bien dans sa vie : fiancée à Reyes Farrow, pas de méchant lancé à sa poursuite qui veut la tuer et un travail stable, elle accepte de s’occuper d’une nouvelle affaire : récupérer l’âme de son client pris par un démon. Et là voilà replongée dans les emmerdes ! Heureusement Reyes veille sur elle et est toujours là pour la sortir du pétrin mais non sans mal !

Vous vous en doutez avec ce 6ème tome, on ne s’ennuie toujours pas avec notre Faucheuse ! C’est assez impressionnant de voir qu’elle fonce directement dans les problèmes, alors que d’autres feraient tout pour les éviter, Charley s’y enfonce jusqu’au coup sans réellement mesurer les conséquences. En bonne âme, elle est toujours là pour aider son prochain.

Dans “Au bord de la sixième tombe”, on plonge un peu plus dans l’univers des démons, l’auteure lâche aussi plus d’informations sur les prophéties. Même si cela reste encore assez nébuleux, de nombreux indices se révèlent grâce à Garrett.

Les scènes avec Reyes sont tantôt hot et tantôt drôles. Il forme avec Charley un couple explosif qui nous font bien rire !

En parlant de couple, Charley met tout en oeuvre pour que sa meilleure amie, Cookie et son oncle commencent une histoire d’amour mais tout ne se passe pas comme prévu, il faut dire que les plans de Charley sont assez diaboliques à metre en place !

J’ai apprécié que l’auteure se concentre sur d’autres personnages secondaires tel que : le personnage de M. Wong, le célèbre fantôme qui vit dans l’appartement de Charley (aurait-il un rôle plus important à jouer par la suite ? J’en suis sûre !). Darynda Jones ne laisse rien au hasard !

Par contre ce qui m’a déçue, c’est ce qui se trame autour du père de Charley, on nous en parle au début puis plus rien, on passe à autre chose. J’avais vraiment envie de savoir ce qui allait se dérouler pour ce personnage mais l’auteure l’oublie totalement. On reste sur notre faim. Que mijote-t-il réellement ? Heureusement le lecteur est vite pris dans l’histoire principal avec le démon, un démon que Reyes connait très bien d'ailleurs !

Comme d’habitude, la fin est monstrueuse avec une nouvelle fracassante ! Mais le petit plus pour ne pas laisser ses lectrices sur le faim, est le dernier chapitre que l’on peut considérer comme un bonus avec une scène vue par Reyes. 

En résumé, le lecteur prendra plaisir à lire ce 6ème tome qui reste aussi drôle et bourré d’actions comme les précédents tomes. Et Reyes reste toujours aussi craquant (raison de plus pour le lire) ! ;-) Je ne peux que vous le conseiller !

 

Les Loups de Mercy Falls - tome 2 "Fièvre" de Maggie Stiefvater

Editions Livre de Poche

Grace et Sam ne se quittent plus, mais ils doivent se battre pour être ensemble. Sam lutte avec son passé de loup. De son côté, Grace se heurte à l'autorité de ses parents et garde un secret très dangereux, qui pourrait bien mettre son amour, et sa vie, en péril. Survient Cole, un nouveau loup, qui doit lui aussi affronter ses démons et menace l'équilibre précaire de Mercy Falls. Isabel, quant à elle, ne se pardonne pas la mort de son frère, attaqué par les loups. Irrésistiblement attirée par Cole, elle sait pourtant que lui ne rêve que de rejoindre la meute. Quand un monde s'écroule, seul l'amour subsiste.  Pour toujours ?

 

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

Deuxième tome d’une trilogie que j’avais apprécié, destinée à un public adolescent.

Le 1er tome ouvre la voie sur le couple humain/loup que forment Grace et Sam âgés de 17 ans.

Grace est en dernière année de lycée avec son amie Isabel. Dans le contexte, Grace mène une vie simple et solitaire, avec des parents qui feignent l’absence à la maison depuis des années pour ne pas dire… s’intéresser à elle.

Grace depuis toujours est une enfant sage, modèle. Elle décroche de bonnes notes, est aimable et surtout éperdument amoureuse de Sam, son loup aux yeux jaunes qui n’en est dorénavant plus un. Suite à la méningite bactérienne, Sam est enfin réapparu après une longue absence sous sa forme humaine pour ne plus se transformer en loup l’hiver.

Malgré ses doutes et ses peurs de revoir surgir le loup en lui, Sam devenu chef malgré-lui de la nouvelle meute de loups, profite au maximum de sa vie humaine avec sa bien-aimée, qui n’est pas du goût de tous. Nous découvrons alors une Grace très expressive de ses sentiments, mêlant contrariété et hostilité au besoin, laissant libre court à ses pensées face à ses parents.

Le début du livre, est un peu long malheureusement. Il raconte les émotions partagées de Grace entre le lycée et son petit-copain ou le déclin d’Isabel suite à la mort de son frère Jack ainsi que sa rencontre inattendue avec le nouveau loup « Cole » engendré par Beck, le père adoptif de Sam.

C’est un livre un peu plus prenant arrivant vers la moitié. On apprend énormément sur nos personnages, à savoir qu’il s’agit d’un roman à quatre voix, celles de Grace, Sam, Isabel et Cole. Leurs sentiments sont bien relatés entre désarroi, culpabilité, peur, désir, oubli… face à leur passé ou au contraire face à l’avenir qui ne laisse à la fin, plus aucun doute possible.

Comme pour le premier tome, l’auteure à une écriture douce, un peu plate par moment jusqu’à ce que l’action entre en jeu en mi-parcours.  Je pense qu’elle a voulu donner un aspect plus concret au début du roman à ces personnages. Le temps de les (re)découvrir, de les comprendre, de les apprécier comme tout lycéen en souffrance face aux problèmes familiaux, à la dépression ou au manque de confiance en soi.

La part fantastique est moindre par contre, mais reste tout de même entrainante jusqu’au bout, surtout sur la logique et l’aspect rationnel de la « transformation » qui nous est proposée.

C’est un livre de je jugerai « tendre et mignon » par sa simplicité et sa fluidité et qui s’achève sur une intrigue intéressante par le renversement de rôle qui sous-entend un troisième tome plein de rebondissements (Je l’espère !).

 

 

CITATION :

 "Ceci est une histoire d'amour. Je ne savais pas qu'il y avait tant de sortes d'amour, ni que celui-ci pouvait pousser les gens à faire des choses diverses. Je ne savais pas qu'il y avait tant de façons de se dire adieu."

 

 

Hunger Games - tome 2 "L'embrasement" de Suzanne Collins (Audio)

Editions Audiolib

Comédienne française, Kelly Marot fait du doublage depuis l'âge de cinq ans. Elle est notamment la voix française de Jennifer Lawrence dans Happiness Therapy, American Bluff, et surtout dans la célèbre saga Hunger Games où elle interprète le rôle de l'héroïne, Katniss Everdeen.

 

Avis de Poison : 

Voici le deuxième épisode de la trilogie en version audio. Cette seconde version continue de nous plonger dans l'univers de la franchise, toujours 

Côté audio on a toujours une excellente différenciation entre les personnages et la partie narration, à l'écoute il n'y a aucune difficulté à suivre l'action et les dialogues même en étant légèrement occupé (cela reste un livre audio, c'est toujours un peu difficile de suivre en faisant une autre activité).portée par la voix de Kelly Marot - voix française.

Une fois de plus cela (re)plonge l'auditeur dans l'univers de l'auteur qui nous permet de partager les pensées de Katniss. Cela permet au lecteur/auditeur de comprendre un fait qui est peu perceptible dans le film : Katniss ne veut pas être un leader, une héroïne, un modèle ou même un vainqueur. Elle veut simplement qu'on l'a laisse tranquille. Elle est prête à laisser tout pouvoir au Capitole et ne veut pas vraiment se plonger dans la Révolte. C'est le président Snow qui "vient la chercher" et la force à replonger dans l'arène.

Cette version audio permet vraiment à mon sens de mieux appréhender la dimension psychologique des personnages mais également des enjeux politiques qui sont beaucoup plus subtils ou absent du film.

 

Bref, cela reste un excellent complément au film et un plaisir d'écoute, même si je reconnais que 12h c'est un sacré paquet de temps.

Hors Limites - tome 1 "Hors Limites" de Katy Mcgarry

Editions Harlequin - Collection Darkiss
Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Tous les deux se révoltent à leur façon. Aucun ne veut plus faire confiance à la vie. La seule valeur qui leur reste, c'est l'amitié. Mais peuvent-ils être amis ? Chapitre après chapitre, on "entend" Echo et Noah donner tout à tour libre cours à la tempête d'émotions qui bouleversent leurs cœurs d'adolescents au seuil de l'âge adulte.

Puisqu’ils ont le monde contre eux, Echo et Noah seront unis contre le monde. Alors qu’ils pourraient se haïr, ils décident de dépasser leurs différences pour déclarer la guerre aux secrets, ces secrets qui les concernent, et auxquels leur entourage leur interdit l’accès.

D’abord main dans la main pour découvrir qui ils sont vraiment, Echo et Noah ne pourront faire autrement que de s’apprivoiser et de s’aimer. Des sentiments si profonds et si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres, et surtout avec eux-mêmes.

 

Avis d'Eldeweiss :

Je suis tombée sous le charme de ce roman. Katy Mcgarry nous offre une lecture à deux voix, celle d’Echo et celle de Noah. Grâce à cela, elle nous permet de mieux comprendre nos personnages ainsi que les sentiments qui les tiraillent face à leur passé mais aussi face à l’autre.

C’est un récit véritablement émouvant et bouleversant racontant les problèmes liés à la famille, la maladie, l’addiction, l’amitié et l’amour.

C’est un livre que j’ai lu d’une traite. On ne s’ennuie jamais, il y a toujours des rebondissements. Plus on avance plus on en apprend sur nos deux héros et plus on s’attache à eux. Ils ont vécu à eux deux des tragédies qui vont à jamais les rapprocher et les faire avancer.

Parlons un peu d’Echo Emerson. Sans spoiler toute l’histoire, je dirais qu’Echo était une petite fille modèle jusqu’à l’âge de 15 ans. Elle faisait exactement ce que ses parents souhaitaient d’elle, une fille brillante, avec un avenir brillant en perspective. Jolie rousse populaire de son lycée, entourée de ses très bonne amies, tout allait à merveille jusqu’au jour où elle apprend la mort de son frère, un marine dont elle était extrêmement proche. Depuis, Echo s’est repliée peu à peu sur elle-même. Et quelques temps après cette terrible nouvelle, elle se réveille à l’hôpital amnésique avec de monstrueuses cicatrices sur toute la longueur de ses bras.

Echo voit un psychiatre au lycée, Mme Collins, une séance par semaine obligatoire que son père depuis l’accident lui oblige à consulter. Sa famille se résume désormais à son père devenu un véritable dictateur sur sa conduite et sa belle-mère qu’elle ne peut pas voir en peinture enceinte qui plus ait. Sa mère, Echo ne la voit plus depuis le divorce des ses parents, mais partage grâce à elle, artiste reconnue, une passion pour l’art plastique, le dessin qu’elle comptait envisager en études supérieures.

Son retour au lycée est synonyme de moqueries, messes basses et commérages. Ses amies, exceptée Lila, son pilier à l’école, l’ont laissé tomber. Elle se retrouve dorénavant à faire semblant et comme si… Son manque de souvenir qu’elle tente de déchiffrer par certain flash back et par sa thérapeute scolaire lui fait souffrir. Quand elle rentre chez elle, c’est un monde gouverné par sa belle-mère, Ashley, avec qui elle n’arrive pas à communiquer et qui est la cause de la séparation de ses parents. Elle ne supporte plus de vivre dans cette maison où la trace de sa mère s’estompe à chacun de ses passages, avec son père qui ne sait plus comment s’y prendre avec elle, suite au cumul de tragédie rencontrée et qui refuse de dire non à sa nouvelle épouse, Echo est somme toute perdue.

Cette adolescente a un caractère bien à elle. De ce qu’elle était avant, la petite fille a disparu pour faire surface à une jeune femme torturée mais combative, désireuse de vivre malgré toutes les déceptions qui l’entourent. Réservée, discrète elle ne demande qu’à s’épanouir.

Noah est un dur au cœur tendre, ce serait la bonne description pour ce garçon. Il est dans la catégorie des personnes non-fréquentables au lycée. Fumeurs de joints, drogué, gothique et piercing en vue. Noah est un débauché tel que le décrit les rumeurs. Pourtant, c’est un adolescent qui a du vécu, une vie brisée par la perte de ses parents, dont il se sent coupable et encore plus responsable de laisser ses jeunes frères, Tyler et Jacob dans une famille d’accueil dont ses souvenirs étaient plutôt rude et trompeur. Il vit actuellement avec ses deux amis, Beth et Isaiah dans un sous-sol délabré pour ne pas affronter ses parents d’accueil qui se fichent pas mal de lui tant qu’ils perçoivent leur chèque à la fin du mois. La peur au ventre chaque jour, il se fait des frayeurs pour ses petits frères qu’il aime plus que tout au monde.

Il a perdu toute confiance dans les adultes, qui lui ont menti depuis l’accident. Il se débrouille donc seul, s’assume et travail pour se nourrir et faire plaisir à ceux qui lui sont chers.

Noah m’a donné des frissons, son caractère, ses émotions, tout est transcendant, communicatif. Ses sentiments mêlés à ceux d’Echo, font exploser le livre.

On les voit évoluer, communiquer comme ils ne le font avec personne d’autre, ils se rendent complices, enfreignent les règles, se découvrent et affrontent ensemble l’adversité. Ils deviennent confidents pour leur plus grand besoin. Ils s’aiment comme chien et chat un temps pour s’aimer tout simplement, jusqu’à le réaliser concrètement.

La lecture est facile et captivante, chaque détail nous donne l’envie de tourner les pages plus vite pour aboutir à une fin qui ne laisse pas indifférent. J’ai été très émue pour ma part durant tout le livre et j’en remercie l’auteure.

La Chronique des anciens - tome 5 "La chute du seigneur" de Thea Harrison

Editions J’ai Lu

Dragos, le seigneur des Wyrs, a récemment perdu deux de ses sept sentinelles, les fidèles Tiago et Rune. Il lui faut impérativement les remplacer, pour sa propre sécurité et celle de sa communauté. Afin de former une nouvelle ligue, il organise à New York les Jeux des sentinelles. Des jeux sanglants, dangereux, cruels. Cet événement sans pareil depuis plus de mille ans, qui compte plus de quatre cents participants, sera retransmis dans le monde entier durant toute une semaine. Soit le temps dont dispose Pia, la compagne de Dragos, qui part de son côté à la rencontre des Elfes dans le but de maintenir les alliances intra-domaines…

 

 

 

 

Avis d’Arcantane :

Après avoir perdu 2 de ses sentinelles, Dragos decide d’organiser le Jeux des Sentinelles, une sorte d’évènement où différents Wyrs se battent en duel afin d’élire les 7 meilleurs soldats qui devriendront l’élite de la communauté des Wyrs. Pendant ce temps, Pia part à la rencontre de Calondir, Seigneur suprême des Elfes afin de rétablir les alliances Wyrs/Elfes qui ont été mises à mal ces quelques mois. Mais la venue des Elfes de Numenlaur risque de changer la donne et compromettre le but que s’était fixé Pia…

 

Ce 5ème tome est de nouveau consacré à Pia et Dragos, personnages qui ont fait le succès de la série.

C’est avec un réel plaisir de les retrouver dans ce tome, mine de rien c’est un couple qui me manquait. Bien que j’apprécie les autres couples de la série, Pia et son dragon ont toujours été mes préférés.

 

Pia et Dragos n’étant pas ensembles, l’auteure alterne les chapitres afin de permettre au lecteur de suivre les différents évènements : le Jeux des Sentinelles en présence de Dragos et la venue de Pia sur le territoire des Elfes.

Ce qui m’a touché dans ce volume est la relation qu’entretiennent Pia et Dragos, toujours aussi bouleversante et explosive. Chacun essaye de trouver sa place dans ce couple sans que l’autre en souffre ce qui n’est pas sans concession. L’amour qu’ils se portent est absolument poignante et va au delà de ce qu’on pourrait imaginer.

Théa Harrison a réussi à nous faire revivre ce qui m’avait fait adoré la série : cette passion dévorante entre 2 êtres unis pour la vie affrontant de nombreux faits qui mettent à mal leur destinée. Qui a dit que la vie était facile à vivre surtout lorsqu’il s’agit de vivre avec un Dragon ? C’est ce qu’essaye de faire Pia, trouver sa place dans ce monde de Wyrs. Etre la compagne du Seigneur des Wyrs n’est pas de tout repos et elle va vite le découvrir.

Bien que le tome soit vraiment centré sur leurs sentiments, l’intrigue n’est pas en reste et j’ai spécialement apprécié la mise en place des évènements qui vont permettre à nos 2 amoureux de se retouvrer et de voir la prophétie énnoncée dans le tome 4 s’accomplir.

L’auteure a su bien amené son action et pas un moment on ne s’ennuie à la lecture de 5ème volume. C'est fluide et dynamique.

Il est aussi appréciable de revoir certains personnages rencontrés dans les précédents tomes tels que Rune, Carling où même Quentin (ancient patron de Pia) même s'ils ne font qu'un vref passage. C’est aussi la découverte de nouveaux personnages : Eva et Hugh, les gardes du corps de Pia qui vont être un atout précieux pour l'héroïne.

J’ai adoré cette fin car je ne m’y attendais pas du tout. (Je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir mais Waouh c'est beau)

Au final La chute du seigneur est un tome “coup de Coeur” que je ne peux vous conseiller.

Pour lire un extrait : ICI

Syndiquer le contenu