Aller au contenu principal

BD Pleine Lune d'Isabelle Bauthian et Luca Saponti

Dargaud Editions

Présentation éditeur :

Avec Pleine lune, dont Je ne suis pas là pour te faire de mal est le 1er tome, Bauthian et Saponti signent une série originale, sorte de Roméo et Juliette aux pays des loups-garous...

Dans ce 1er épisode de Pleine lune, Juliette, une amie de Koline, met toute la bande au défi de boire une potion magique. Ça au moins, c'est excitant, et ça change Koline de son quotidien : un lycée barbant et des parents à l'ouest... Mais s'agit-il d'une simple superstition ou d'une expérience vraiment dangereuse ? Comment expliquer la disparition d'Esther, le soir même ? Et pourquoi le timide Aurel, les yeux teintés de jaune, apparaît-il bien plus robuste qu'avant ? Décidée à percer le mystère du jeune homme, Koline se lance sur les traces d'une communauté aussi fascinante que meurtrière...

Pleine lune tome 1 - Je ne veux pas te faire de mal

Les parents à l'ouest, le lycée barbant : on s'ennuie tellement, dans cette ville ! Quand Juliette a voulu faire de la magie, j'ai fait semblant d'y croire. C'était drôle et excitant. Mais je ne pensais pas que ça aurait des conséquences. Maintenant, avec les disparitions et les blessés, je commence à avoir peur. Et puis, il y a Aurel. Il a toujours été bizarre, ce garçon, mais il a changé. Il y a plein de mystères autour de lui.
En ce moment, on dirait bien que le mystère, c'est mon quotidien.

 

 

 

 

Pleine lune tome 2 - Tu ne m'as pas oubliée

Après les tristes événements du printemps passé et la disparition d’Aurèle, Koline décide de rejoindre une discrète brigade qui s'est donnée pour mission de défendre ses concitoyens contre les étranges créatures loups-garous qui rôdent. Aurèle, qui n’a pas oublié la jeune fille, est désormais membre d'une mystérieuse société secrète, mais il est surveillé par de dangereux geôliers qui prétendent vouloir son bien… Les deux adolescents que tout oppose parviendront-ils à se retrouver ?

 

 

 

 

 

 

Avis de Mrs Symphonia : Attirée vers cette série grâce aux dessins, je ne suis pas déçue. Le coup de crayon est rafraichissant, stylisé, agréable et les émotions sont bien rendues.

L'histoire s'adresse à un public adolescent et arrive aisément à cibler les problèmes inhérents à l'âge ingrat. Les petits copains, les études, les soirées entre potes et les problèmes relationnels avec les parents. Les personnages sont tous représentatifs d'un ou plusieurs conflits et permettent à n'importe quel lecteur de retrouver sa situation actuelle ou ce qu'elle a pu être jadis.

Le début d’intrigue nous lance dans un prélude de slash movie. Une soirée en bord de lac, un défis à la c@! lancé par la ‘’pompon girl’’ de service et… c'est la fin de la petite vie pépère pour le groupe d’amis. Sauf que point de tueur au crochet ou au couteau, mais le début d'une plongée dans le fantastique avec les garous et autres créatures.

Koline, 18 ans, sera au cœur de l'intrigue. Sa mentalité va évoluer au fur et à mesure de son aventure. De l'ado distraite du tome 1, elle passe à chasseuse de loup-garou dans le tome 2. Plus mature, plus femme, mais également plus torturée par le poids de son secret et ces conséquences. Le scénario se tient, le time lapse entre le 1er et 2nd tome, permet de plonger plus en avant dans l’aventure et apporte du souffle au rythme. Des nouveaux personnages, une bonne dose de magie et une de romance viendront s'ajouter au fil des pages.

Evidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des références à Buffy (les gitans, la malédiction), Twilight (relation sentimentale entre une humaine et un loup garou) et certains films d’horreur d’ados. Les réactions des personnages sont parfois agaçantes, mais que voulez-vous, si j’avais lu cette série il y a 10 ans, mes hormones seraient tombées complément d’accord avec celles des persos non ? *Sourire*

Presque envie de dire : faites un roman YA tiré des bandes dessinées !

 

Vous pouvez lire les premières planches par ici : http://www.dargaud.com/pleine-lune/album-5642/je-ne-veux-pas-te-faire-de-mal/

Meg Corbyn - tome 1 "Lettres Ecarlates" de Anne Bishop

Editions Bragelonne

Synopsis : 

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

 

 

Avis de Poison :  J’ai adoré ce roman ! J’avais beaucoup de mal à le lâcher et je ne voulais pas le terminer en sachant que le tome 2 n’était prévu qu’en mars prochain. 

L’auteur est plutôt habituée à écrire de la fantasy et, bien que talentueuse, beaucoup de lecteurs lui reprochaient de mélanger les timeline et d’être très lente dans le déroulement de son récit. 

Cette fois-ci, Anne Bishop s’intéresse à quelque chose qui est bien plus proche de l’urban fantasy. Mais là où la plupart des intrigues font des êtres surnaturelles des êtres vivants dans la clandestinité ou ayant fait leur coming-out et cherchant à se faire accepter des humains, l’auteur a choisi de prendre la tendance à contre-pied. Ici, ce sont les Autres qui dominent la chaîne alimentaire et les humains qui tentent de se faire accepter, avec plus ou moins de succès. 

C’est original et bien traité ce qui apporte quelque chose de nouveau et de génial. 

Concernant l’intrigue on connait les grandes lignes dès le début. Néanmoins, l’auteur réussi à construire son récit où chaque événement a son importance, même si cela ne viendra que plus tard dans l’intrigue, et où on ne peut pas quitter sa lecture. Meg est un personnage assez fragile et pourtant brave qui réussira à nous séduire sans efforts. Les Autres seront également nombreux à graviter autour d’elle dans une optique plus de famille et d’amis. Simon aura un statut un peu plus ambigus, sans que jamais l’auteur ne tombe dans le cliché de l’Alpha qui devient l’amant de la jeune innocente. Petit à petit le lecteur en viendra à se demander si les sentiments de Simon à l’égard de Meg ne glissent pas de la protection à l’amour, mais l’auteur n’ira jamais plus loin. On restera au stade de la famille entre eux. 

C’est un roman très addictif et qui réussi très bien à séduire son public sans pour autant jouer sur les ficelles mainte vues et revues dans les romans de ce type. 

C’est une très belle découverte.

 

Chasseuse de vampires - tome 5.5 "Le Murmure des anges" de Nalini Singh

Editions J’ai Lu

Il arrive parfois que l'appel de la chasse, le hasard ou la destinée réunisse deux êtres en apparence incompatibles... Que se passe-t-il lorsque Ashwini et Janvier unissent leurs efforts pour retrouver un otage ? Qui se cache derrière le masque de Sara, l'implacable Directrice de la Guilde ? Après avoir été brisé, Noel saura-t-il saisir les chances qui s'offrent à lui ? Qu'en est-il de Galen et Jessamy, la redoutable enseignante du Refuge ? Traques, manipulations, pièges, jeux de dupes et de séduction : les anges nous murmurent tout de leurs secrets inavoués.

 

 

 

 

Avis d’Arcantane : Le tome 6 de Chasseuse de vampires est un peu un tome à part dans la saga puisque ce tome est une anthologie composé de 4 nouvelles.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette série, certains vous diront que non mais je vous conseillerai de lire ce tome ci avant de commencer Chasseuse de vampires. Bien sûr, ce n’est pas une obligation mais les 4 nouvelles du Murmure des anges  sont des histoires qui se passent bien avant  le tome 1 Le sang de l’ange. Cela n’a pas d’impact pour la suite de la lecture mais vous donne un avant-goût de la série. Bien que ces nouvelles soient un peu trop courtes et pas forcément aussi développées que les précédents tomes de la série, cette anthologie nous replonge dans l’univers des anges et c’est un réel plaisir de retrouver certains personnages secondaires qui sont mis cette fois-ci plus en avant.

  • "Le pion des anges" nous fait découvrir une autre chasseuse, Ashwini et son fameux vampire, Janvier à qui l’auteur fait allusion dans certains tomes.  Ashwini est chargée de récupérer une vampire enlevée par un autre clan de vampire et le ramener à l’ange qui gouverne ce territoire. Prise dans la politique des anges et vampires, elle demande alors de l’aide à Janvier, un vampire qu’elle a l’habitude de traquer. Entre eux deux, c’est le jeu du chat et de la souris. Ils se cherchent mutuellement sans jamais réellement céder l’un à l’autre. L’histoire permet d’en découvrir plus mais nous laisse sur notre faim, trop courte et mériterait un tome complet sur ces 2 personnages.

 

  • "Le jugement des anges" est consacré à la rencontre entre la future Directrice de la Guilde et son mari Deacon. Cela nous donne un peu plus d’élément sur l’ancienne vie de Sarah en tant que Chasseuse avant qu’elle devienne la Directrice. L’histoire reste sympa mais est vite lu. Il n'y a pas de grand intéret sur cette nouvelle à part que le lecteur est plongé dans le monde des chasseurs et leur mode de vie.

 

  • "Le loup de l'ange" relate l’histoire de Noel, vampire de Raphael qui a subi un terrible traumatisme. Raphael l'envoie donc auprès de l’ange Nimra qui gouverne la Louisiane au nom de l’Archange à trouver le traitre qui essaye de la tuer. C’est une jolie histoire d’amour entre le vampire et l’ange. La nouvelle est assez intéressante car au fil des pages, Noel va redevenir le vampire qu’il était autrefois grâce à Nimra.

 

  • "La danse des anges", une histoire qui m’a bien plu puisque celle-ci se passe entre 2 anges : Galen, ange guerrier et Jessamy, ange qui éduque et aide les jeunes anges du Refuge. Jessamy handicapée par une de ses ailes, va alors retrouver confiance en elle et va découvrir que l’amour peut résoudre beaucoup de blessures anciennes.

 

Malgré ces  4 histoires attachantes, certaines nous laissent un goût d’inachevé et mériteraient d’être approfondies. On prend plaisir toute fois à retrouver l’univers de Nalini Singh. J'ai réellement apprécié que les histoires d'amour soient "unique" avec la formation des différents couples (chasseuse/vampire, chasseuse/chasseur, vampire/ange et ange/ange). Il est dommage de l’absence d’histoire entre Elena et Raphael (qui a fait le succès de la série), j’espère que l’auteur prévoit d’autres histoires avec la chasseuse et son Archange. J’ai vraiment hâte de les retrouver dans une nouvelle histoire mais aussi de découvrir les prochaines histoires de l’un des sept de l’Archange  de New York, ce qui devrait être aussi intéressant que celle de Dimitri.

Bien que ce tome 6 soit moins bon, il reste toutefois addictif et a se place dans la série.

Résultat du concours Lettres Ecarlates d'Anne Bishop

 

 

Et voici le résulat du concours Lettres Ecarlates d'Anne Bishop, les 5 gagnants remportent chacun le 1er tome de la série Meg Corbyn paru Chez Bragelonne :

  • Indra (Belgique)
  • Isabelle D. (29)
  • Thierry C. (56)
  • Nadège LB (27)
  • Peili (75)

Un mail a été adressé aux gagnants ainsi qu'à la maison d'édition qui transmettra le livre.

A très bientôt pour un nouveau concours.

 

Cherche Jeune Fille Avisée de Sophie Jomain.

Editions J'ai Lu

Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante, Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d'imaginer qu'il se laissera convaincre de l'embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d'avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C'est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu'il accepte sa folle candidature. Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons... Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare...

 

 

 

 

 

Avis d'Edelweiss : Une très belle romance contemporaine pleine de rebondissements et surtout poignante.

Gabrielle, plus souvent appelé « Gabi » jolie parisienne de 30 ans, cherche à obtenir un emploi au sein du cabinet réputé du grand avocat qu’est Adrien De Berail. Après moult péripéties, elle finit par obtenir un poste de nourrice pour ses jumeaux de bientôt 9 ans.

Sophie Jomain met le ton dès le 1er chapitre, on se surprend à rire dans le comportement de la jeune femme, de son irrésistible besoin d’aider et de porter secours à un petit être sans défense qui s’avère être un pigeon ! Sa franchise et son caractère bien trempé sème le trouble face au magnifique et arrogant avocat!

L’histoire est centrée sur Gabi douce, prévenante, audacieuse jeune femme et Adrien intimidant, colérique et énigmatique père de famille accaparé par son travail.

Leur relation est houleuse dès le début du roman toutefois une véritable attirance va s’en suivre mais à quel risque et péril ?

L’auteure est très convaincante sur les sentiments qui se créent avec entre nos deux personnages. La peur, l’incertitude, la honte mais surtout le désir qu’ils ressentent face à l’autre, la passion de leur première étreinte est juste exaltante de malentendu. Par la suite, leur rapport émotionnels divergent et sème un malaise chez la jeune femme qui affectionne pourtant énormément les jumeaux, Paul et Sophie dont la relation est fusionnelle et la situation particulière éprouvante. La générosité et la joie de vivre de Gabi est contagieuse et la confrontation est inévitable face à l’inquiétude d’Adrien pour ses enfants.

Tout au long du livre, on entre dans les soucis familiaux avec un père trop protecteur et secret.

Sophie Jomain insère les mots et les termes justes concernant l’état de Paul et ses aprioris, ses difficultés à accepter ses contraintes et la jalousie qu’il ressent à l’égard de sa sœur. Les personnages secondaires sont tous aussi intéressants et prennent une place importante dans le passé délicat de chacun d’eux. Avec l’ex petit-ami de Gabi qui sème la zizanie tout autour de lui et les employés d’Adrien qui en savent que trop sur la relation entretenu avec sa défunte femme.

Je me suis régalée, entre rire et espoir, peur et jubilation, la fin était certaine mais subtile.

Un petit épilogue sur les mois écoulés aurait été sympathique, voire l’évolution des personnages, mais bon, l’imagination est faite pour ça !

Syndiquer le contenu