Aller au contenu principal

Le Don du Loup d'Anne Rice

Editions Michel Lafon

Quand Reuben, vingt-trois ans, vient visiter la propriété de l'énigmatique et troublante Marchent Nideck, il est loin de se douter que sa vie va en être bouleversée. Dans la grande demeure perchée sur un balcon rocheux surplombant le Pacifique, une irrésistible alchimie s'opère entre Marchent et le jeune homme. Mais leur nuit idyllique tourne au cauchemar quand Reuben est violemment attaqué - et mordu - par une bête sauvage. Commence alors pour lui un processus de transformation à la fois terrifiant et exaltant. Et bientôt, partagé entre horreur et euphorie, Reuben se découvre des pouvoirs d'homme-loup. Tout en s'efforçant de protéger son terrible secret, il devra répondre à certaines questions qui mettent en jeu son identité profonde. Pourquoi a-t-il reçu le don du loup ? Quelle est sa vraie nature ? Et existe-t-il d'autres créatures à son image ?

 

 

 

Avis d'Edelweiss : Pour commencer, j’ai eu la chance d’assister à sa dédicace le 20 septembre dernier sur Paris.

Elle a répondu à bon nombre de questions posées pour la sortie de son livre « Le Don Du Loup ». Ce fut un plaisir de la rencontrer, elle était très souriante et amicale. On la connaît particulièrement pour son très célèbre roman « Entretien avec un Vampire ».

 

Pour ma part, c’est la première fois que je lis du Anne Rice et également sur le thème du Loup.

 Elle raconte un mythe fantastique auquel je pensais du «  Loup-Garou » mais en fait c’est bien plus fin que cela, il s’agit du mythe de « l’Homme-Loup » de sa transformation, de ses émotions, de ses capacités surnaturelles et de sa compassion humaine après mutation.

 Dès les premières lignes, on est plongé dans une description très détaillée de Nideck Point une demeure perdue au fin fond d’une forêt de séquoias pour laquelle Ruben, très beau jeune homme de 23 ans, journaliste pour le San Francisco Observer doit écrire un article pour sa vente. Dans la même nuit, Marchant Nideck, propriétaire des lieux se fait agresser et Ruben en tentant de la secourir se fait mordre par une bête.

Cette maison tient une place importante dans ce roman mais j’ai malheureusement eu du mal à finir le chapitre vu le nombre de pages. Les éléments sont certes très utiles pour la suite du roman et pour se situer dans l’histoire mais au final je me suis ennuyée.

Avec chance, en reprenant la lecture des chapitres suivants (car je n’aime pas entamer un livre avec un pensée négative) l’action commence enfin à débuter et on assiste alors à la métamorphose de Ruben.

On vit cette transformation en même temps que son personnage. Ses sensations, son sentiment, ses doutes et son effroi puis finalement son plaisir, celui de voir ainsi son corps troquer la silhouette du loup et agir comme bon lui semble mais devenir imprévisible aux yeux de sa famille, à leur grand désespoir.

Il va profiter de cette nouvelle condition pour sauver des vies innocentes mais aussi chercher une raison scientifique et morale à cela.

Anne Rice nous plonge dans son roman à la fois romantique et fantastique. Il faut avouer qu’elle a une belle plume, que l’histoire est bien construite mais des invraisemblances se crées à mon goût. La fin est intéressante par contre.  A savoir tout de même que certains passages sont violents mais apportent un intérêt incontestable à l’agissement de ces personnages.

J’ai cependant apprécié son œuvre malgré certaine longueur. Pour une première lecture, j’en suis satisfaite mais pas éblouie.  

Dark Hunters - tome 15 "La chasseuse d’Artémis" de Sherrilyn Kenyon

Editions J’ai Lu

Reine amazone devenue Chasseuse de la nuit, Samia Savage a vendu son âme à la déesse Artémis pour pouvoir venger sa mort et celle de sa famille. Depuis, elle refuse de laisser quiconque l’approcher. Mais Dev Peltier, du clan des ours, est bien décidé à abattre les défenses  de cette farouche guerrière et à lui venir en aide. Car si la divine Samia parait invulnerable, elle a une faille : sa faculté à lire dans les pensées d’autrui. L’impitoyable Stryker, determine à employer ce don rarissime à des fins meutrières, s’engage dans une traque sans merci pour s’emparer d’elle. Une traque à laquelle Dev va s’oppposer, en dépit de toute raison, mais au nom de l’amour…

 

 

 

 

Avis d’Arcantane : Si vous avez aimé les précédents tomes de la série, celui ne fera pas exception. L’histoire d’amour entre la guerrière Samia et le séduisant Dev ne vous laisseront pas indifférent. A travers le tome 15, l’auteur continue à nous faire découvrir son univers peuplé de chasseurs de la nuit et autres créatures surnaturelles notamment avec cette fois-ci, celle de  Samia Savage, Chasseuse de la nuit et Reine Amazone. Guerrière sans pitié. Samia est l’une des plus redoutée parmi les chasseurs de la nuit. Mais derrière cette façade de tueuse, se cache une terrible solitude renforcée par son don ou malédiction (elle peut deviner les pensées rien qu’au toucher).  La jeune guerrière vit seule et exclue du monde. Lorsqu’elle rencontre Dev le séduisant Ours garou, sa vie va être bouleversée car malgré l’attirance envers le garou, Dev est aussi un être extraordinaire car il peut bloquer les pouvoirs de Samia. La jeune femme en est troublée car depuis des décennies elle peut enfin vivre normalement sans se retenir. Malheureusement des forces obscures en sont après elle et elle n’a d’autres choix que de se battre et s’allier avec l’ours si elle veut survivre…

Ce que j’ai apprécié dans ce tome est que nous avons une histoire d’amour entre un ours garou et une chasseuse, ce qui change un peu des précédents tomes. Côté romance, rien à redire, on retourve la patte de l’auteur. Malheureusement certains points négatifs font que la lecture n’est pas assez fluide à mon goût. Beaucoup trop de personnages interviennent dans cette histoire. A force, le lecteur est totalement perdu et a du mal à suivre l’histoire (moi-même j’ai eu du mal à resituer certains personnages). Dommage car il y a vraiment du potentiel mais cela gache un peu le fil de l’intrigue. Par ailleurs, j’ai été assez déçue par certains passages comme par exemple lorsque l’héroine doit faire une quête pour trouver un objet. Après cela, je pensait que cet objet aurait un impact dans l’histoire mais ce qui n’est pas le cas. (On se demande alors à quoi sert la quête). J’espère que l’auteur le developpera dans les prochains tomes.

Malgré ces petits inconvénients, on prend plaisir à suivre aussi l’évolution chez les démons et surtout avec le terrible chef Stryker. Arrivera-t-il à ses fins ?

 

En résumé, Dark Hunter tome 15 est un tome sympa à lire mais il ne restera pas le meilleur de la série.

 

Le Bal des Vampires (Mogador à Paris)

Les affiches commencent à fleurirent à Paris, le Bal des Vampires, musical de Roman Polanski, s'invite au théatre Mogador !

Ce que Stage Entertainment (société productrice) en dit : 

LE BAL DES VAMPIRES

LE MUSICAL LE PLUS MORDANT

ARRIVE ENFIN À PARIS

AU THÉÂTRE MOGADOR, EN OCTOBRE 2014

Pour la première fois en France et en français, Stage Entertainment présentera, en collaboration avec V

ereinigte Bühnen Wien, le musical       LE BAL DES VAMPIRES, adapté du film culte de Roman Polanski.

Retrouvez sur scène, les péripéties du professeur Abronsius et son jeune assistant Alfred partis en voyage dans la mystérieuse contrée de Transylvanie, persuadés que les vampires existent…

Entouré de l’auteur à succès Michael Kunze pour le livret et du géant du rock, Jim Steinman pour la musique, Roman Polanski signe la mise en scène d’un BAL DES VAMPIRES exubérant et décalé où humour et horreur se conjuguent pour l’éternité !

Teaser officiel :

Début des représentations le 17 octobre 2014

Du lundi au samedi : une représentation à 20h

le samedi et le dimanche : une représentation à 15h

Tarifs (prix indicatifs ne tenant pas compte de vos éventuels réductions et des promotions éventuelles) :

 

Plus de photos et de vidéo sur le site (sur lequel vous pouvez également réserver vos place) : 

http://www.stage-entertainment.fr/le-bal-des-vampires

 

Alors, vous comptez y aller ?

On y était : AVP Divergente

  • Date de sortie : 9 avril 2014
  • Durée : 2h19
  • Réalisé par : Neil Burger
  • Avec : Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet
  • Genre : Science fiction, Action, Romance

 

Synopsis et détails


Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

 

 

Nous tenons à remercier la SND pour cette invitation.

 

Avis de Mrs Symphonia :

Il y a des adaptations qui sont plus ou moins bien réussies. Ce premier volet cinématographique de la saga est juste ENORME !

Les premières images d'entrées sont époustouflantes. Voir les buildings en ruine, la nature reprendre ses droits, tout en assimilant la nouvelle place des humains, est sacrément réussi. Le raccourci pour établir la situation des factions fonctionne bien.

Le casting choisi est bon. Le couple Tris et Four est convainquant, l'évolution des sentiments dans leur relation est réaliste et très bien rendue. Kate winslet est retorse à souhait.

*DEBUT SPOILER*

J'attendais de pied fermes quelques scènes, comme le jeu de guerre dans le vieux parc d'attractions ou l'évaluation finale de Tris avec sa peur d'être "forcée" par Four. C'était comme dans mon imagination, l'envie d'aller faire un tour dans ce parc ou la gêne ressentie, de savoir que tout le monde voie cette peur si intime de Tris.

*FIN SPOILER*

Confirmation que les effets spéciaux sont très bien faits (cette décente en harnais m'a donné le vertige !). La bande-son sert le film, elle n'est pas qu'une pièce rapportée.

Dire que j'ai été emballée est un doux euphémisme. C'est une excellente adaptation du roman. Je retournerais le voir lors de sa sortie officielle.

On y était : Exposition Nuit

Que se passe-t-il durant la nuit, dans le ciel et dans la nature ? C'est à cette question que l'exposition Nuit répond en mobilisant des savoirs scientifiques pluridisciplinaires : astronomie, biologie, ethologie, physiologie, anthropologie, neurologie.

Le 11 mars dernier, j'ai eu la chance de pouvoir être invitée  à une visite personnalisée de l'exposition temporaire Nuit et des collections de la Grande Galerie de l'Evolution qui se déroulait au Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN) et je dois dire que je ne regrette pas du tout de l'avoir découverte.

 

L'exposition Nuit se déroulant en plus parties, très bien agencée :

1) Une nuit à la belle étoile : cette première partie permet de découvrir la nuit et surtout la Lune, symbole de la nuit à travers différentes époques et cultures. Cette partie est consacrée à l'astronomie : les différentes phase de la Lune et des étoiles de notre système solaire.

2) Une nuit dans la Nature : cette 2nde partie de l'expo vous permet de découvrir le développement des sens (la vue, l'ouie, l'odorat...) durant la nuit ainsi que la vie nocturne de la faune. Différentes espèces (350 specimens au total) sont présentes. Cette partie est assez interessante car on y découvre des espèces parfois non connues et surtout la possibilté de voir leur taille par rapport à celle connues. Il est impressionnant de voir qu'il y a beaucoup d'espèces qui vivent la nuit !

3) Une nuit de sommeil : à chacun son sommeil, venez découvrir la façon dont les espèces dormet mais aussi l'impact que la nuit a sur l'homme à travers le sommeil.

4) Dans la pénombre de la nuit : la dernière partie est consacrée aux croyances et mythes de l'homme par rapport à la nuit : vampires et loups garous sont à l'honneur. Un thème qu'apprécieront les amateurs d'ABFA ! ^^

 

 

Retrouvez d'ailleurs les photos sur les vampires et loups garous de l'expo sur la page FB d'ABFA : ICI

 

Le petit + : des animateurs qui répondent aux nombreuses questions (pour les visites personnalisées) ainsi que des animations tactiles qui vous permettront d'apprendre tout en s'amusant idéale pour petits et grands !

 

En résumé, c'est une superbe exposition très bien réalisée que je ne peux vous conseiller. Elle se déroule jusqu'au 3 novembre 2014 au MNHN (Jardin des Plantes -Grande Galerie de l'Evolution - 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris)

Plus d'informations sur le site officiel : http://www.mnhn.fr/fr/visitez/agenda/expositions/nuit

 

Arcantane

Syndiquer le contenu