Aller au contenu principal

Les Loups de Mercy Falls - tome 1 "Frisson" de Maggie Stiefvater

Editions Livre de Poche

Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d'une forêt. A 11 ans, elle s'est faite attaquée par une horde de loups mais a survécu malgré les morsures, sauvée par un des loups de la bande. Les années ont passé, et un lien étrange s'est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsque Jack, un élève de son lycée, est retrouvé mort suite à une attaque identique à celle de Grace, la ville lance des chasseurs à travers la forêt. La plupart des loups parviennent à échapper aux balles, mais pas celui de Grace. Grace trouve alors devant chez elle un jeune homme blessé au regard étrangement familier...

 

 

 

Avis d'Edelweiss : 1er tome d’une trilogie assez prometteuse.

2ème livre que je lis relatif aux Loups et j’ai bien aimé.

 

Il s’agit d’un roman pour Young Adult, racontant l’histoire un peu particulière d’une lycéenne de 17 ans, Grace, qui s’est fait attaquée par des loups à l’âge que 11 ans. Ce traumatisme va finalement établir une réelle fascination pour les loups et leur univers, mais en particulier être obnubiler par un seul d’entres-eux, celui qui l’a sauvé de son agression, un loup aux yeux incontestablement jaunes qui ne cesse de lui apparaître en hiver.

Une chasse aux loups est ouverte quand un élève du lycée est retrouvé mort suite aux blessures et morsures infligées par une meute de loups. C’est alors qu’un jeune homme nu baignant dans son sang se retrouve devant la maison de Grace, ce mystérieux garçon au regard jaune pénétrant, un dénommé Sam.

C’est une lecture à la fois pudique et douce racontant ce lien unique entre la charmante Grace et son loup Sam qui s’avère être un loup-garou. Cet amour privilégié et passionné leur permet de lutter contre tous pour se trouver et se retrouver au fil des ans. Cet attachement les pousse à chercher l’origine de cette métamorphose, contrôler la transition humain/animal mais principalement savoir s’il y a un antidote ou comment s’immuniser.

Mais tout n’est ni blanc ni noir. Un amour sans embuches n’existe pas. Un peu d’action, de trahison, un éclat de rire puis des larmes, une pointe de fantastique et de suspens le tout convenablement associé à une belle histoire d’amour accomplissent ce roman.

Certes, c’est simple, enfantin et tout de même bien développé que ce soit le rapport au loup-garou qui n’est pas trop recherché dans ce domaine ce que je trouve agréable car le roman paraît plus réaliste et concret ainsi. Ou leur émotions, petit plus du livre, car nous découvrons les sentiments et perceptions de Grace ou Sam selon les chapitres.

Je lirais volontiers la suite pour l’aperçu final de cette saga.

Présentation du nouveau site de J’ai Lu pour elle

Les éditions J’ai Lu nous avaient invité vendredi soir à assister à un évènement exceptionnel, une surprise pour nous car nous ne savions à quoi nous attendre.

C’est dans une ambiance conviviale que nous avons retrouvé d’autres blogueuses mais aussi Elsa et Pauline de J’ai Lu qui nous ont présenté le tout nouveau site web de J’ai Lu pour elle qui sera mis en ligne cet été : www.jailupourelle.com

Remplaçant celui créé en 2006, vous pourrez retrouver comme pour l’ancien, les différents univers telles que Aventures et Passions, Promesses… mais aussi la collection Darklight et Crépuscule. De nouvelles catégories verront le jour comme le New Adult, très demandé et les semi-poches auront aussi leur place.

Le site sera beaucoup plus agréable à la navigation et rempli d’informations pour les lecteurs (fiche du livre, collection, avis du lecteur mais aussi celui des blogs). Il y a bien-sûr d’autres surpises que nous ne pouvons pas dévoiler mais j’espère qui plairont aux futurs lectrices/lecteurs. La grande nouveauté est que les lecteurs pourront commander directement sur le site : en version papier mais aussi en version numérique (epub et pdf) ! C’est désormais 300 titres qui seront proposés cet été sur le site de J'ai Lu.

Crédits Photo : Elsa (J'ai Lu)

Gros chantier pour la maison d'édition puisque cela fait 1 an que Pauline A. travaille dessus et nous tenions à la féliciter ainsi que ses collaborateurs pour ce projet. Bravo ! Croyez-moi ce nouveau site est vraiment superbe.

On a hâte que J’ai Lu le mette en ligne pour que vous puissiez vous aussi le découvrir !

Crédits photos : Elsa (J'ai Lu)

 

Nous ne sommes pas non plus reparties les mains vides, J’ai Lu nous avait préparé des petits sacs surprises avec quelques nouveautés.

Plus de photos sur la page FB : ICI

Résultat du concours Felicity Atcock Tome 2

 

 

A l'occasion de la sortie du 2ème tome de la série Felicity Atcock "Les anges ont la dent dure" de Sophie Jomain chez J'ai Lu, ABFA a eu le plaisir de vous proposer un concours pour gagner un des 3 exemplaires mis en jeu.

Et voici le nom des 3 gagnants :

  • Lele129
  • Christophe L. (93)
  • Clarisse L. (27)

Félicitations !

La maison d'éditions vous enverra directement votre lot.

N'oubliez qu'un autre concours est toujours d'actualité : http://anitablake-asylum.com/content/concours-manga-sans-forme-de-gail-carriger

On Dublin Street - tome 2 "London Road" de Samantha Young

Editions J'ai Lu

Entre un père absent et une mère alcoolique, Johanna Walker, vingt-quatre ans, a toujours agi dans l’intérêt de son petit frère Cole. Pour lui assurer un avenir confortable, elle va même jusqu’à choisir ses partenaires selon l’épaisseur de leur portefeuille… Mais avec Cameron MacCabe, ce fragile équilibre vole soudain en éclats. Si son nouveau collègue du Club 39 ne répond en rien à ses « critères de sélection », se montrant même particulièrement mesquin avec elle, son regard ténébreux laisse pourtant entrevoir la promesse d’une passion interdite et tumultueuse. Aussi, lorsque Cameron emménage dans son immeuble, Jo est tentée, pour la toute première fois, de faire passer ses propres désirs en priorité…

 

 

 

Avis d'Edelweiss :  J’ai particulièrement aimé le tome 1  Dublin Street  alors la suite je l’attendais avec impatience.

Mon impatience fut ravie de le découvrir !

 

Dans ce tome 2 London Road, Samantha Young nous raconte l’histoire de Johanna Walker « Jo » amie et serveuse au Club 39 dans lequel elle travaille avec Joss (héroïne du 1er tome).

Heureuse de découvrir qu’il s’agit d’une « vraie » suite avec les personnages du 1er tome également.

Toute l’histoire se déroule avant le mariage de Joss et Braden (dans l’épilogue du 1er tome on apprenait que celle-ci se mariait 2 ans après).

Jo est une fille au physique de rêve, elle fait baver plus d’un homme sur sa route. C’est à cause de ses courbes parfaites qu’on la perçoit comme une blonde superficielle qui s’entiche uniquement d’homme riche, ignorante et inculte utilisant son corps pour obtenir ce qu’elle veut. La perception n’est pas très admirable surtout quand elle est fausse…

Il y a une raison pour tout...

Au fil des pages nous apprenons qui est réellement Jo, son but dans la vie, son passé rude, sa vie actuellement pénible et délicate mais tout nous indique que c’est une fille sensible, émotive et fidèle qui fait tout pour une raison : son jeune frère, Cole, qu’elle aime plus que tout au monde.

L’histoire de Jo et Cameron est enivrante. L’attirance et la tension sexuelle est intense dès le début du roman. Les émotions sont bien peintes, au point même de verser une petite larme ou d’avoir envie d’en frapper quelque uns.

Cameron est direct et franc quant Jo est l’inverse, timide sur la réserve. Le caractère opposé des personnages les rapproche énormément car leur relation évolue très vite au gré de Cam qui fait tout pour lui permettre de reprendre confiance en elle et apporte ainsi à Jo une sérénité et un baume au cœur. Mais Jo hanté par ses craintes la rappelle à sa plus grande peur, comment assuré un avenir à Cole, si un homme riche ne prend pas soin d’elle ?

Le doute s’installe dans son esprit, la peur et l’ennui du quotidien, de l’avenir incertain au bras de Cam, la perte de son amour car pour la 1er fois Jo est amoureuse mais ne peut s’empêcher de ressasser le passé et tout ce qu’on lui a mis en tête depuis son plus jeune âge : qu’elle n’est qu’une pauvre écervelée au physique avantageux.

A-t-elle le droit au bonheur? Le mérite-t-elle, lui qui est graphiste, qui a fait des études? Des questions qui mettent le couple à rude épreuve.

Les scènes érotiques sont excitantes et jubilatoires dans ce roman. On s’attache facilement au couple et c’est bien agréable d’avoir une vision en plus sur les personnages secondaires et leur évolution au fil des mois.

Un roman agréable et divertissant lu d’une traite !

 

 

Anges Déchus - tome 1 "Convoitise" de J.R. Ward

Editions Milady 

Dans l’univers de La Confrérie de la dague noire… 7 péchés capitaux. 7 âmes à sauver. Le premier combat entre un rédempteur qui n’a plus la foi et un démon qui n’a rien à perdre vient de commencer. Jim Heron est capable du pire comme du meilleur. C’est la raison pour laquelle il a été choisi par les forces du bien et du mal afin de décider du destin de la Terre. Sa première mission : Vin diPietro, un entrepreneur obnubilé par l’appât du gain qui n’a jamais fait de place à l’amour dans sa vie jusqu’au jour où il rencontre Marie-Terese. Mais, entre eux se dresse un démon, bien décidé à collecter l’âme de Vin…

 

 

Avis de Poison :

L'auteur est bien connue en France pour sa série sur la Confrérie de la Dague Noire (chroniques sur le blog) passe maintenant au monde des anges. Néanmoins vous vous rendrez rapidement compte en lisant cette nouvelle série qu'elle n'a pas totalement réussir à s'affranchir de ces mâles plein de testostérone. En effet, il y a plusieurs petites allusions (le Révérend, Trez, les boîtes de nuits, le Commodore, Phury - qui n'est pas nommé) qui permettent au lecteur fan de ne pas se sentir totalement déconnecté.

 

Ce roman c'est de la romance...mais vraiment. En explorant l'univers des anges, l'auteur prenait un certain risque et finalement ne réussit pas à changer de genre. Le début est laborieux et on ne sait pas encore où l'auteur nous emmène. Mais je vous rassure, en trois chapitres c'est fait. On sait qui est de quel côté et comment finira l'histoire dans les grandes lignes.

 

Je n'ai pas réussi à adhérer à l'univers de l'auteur que je trouve moins attrayant que celui de la confrérie. Les personnages principaux sont ennuyeux ou alors me laissent indifférents ce qui fait que je ne réussi pas à m'intéresser à leurs vies.

Je trouve ça un peu dommage, mais bon tant pis. Je suis passée à côté, mais les amateurs de romance paranormale et surtout les fans de Ward trouveront leur compte en grande majorité dans cette histoire.

 

Juste un bon point pour la fin qui réussit à amener un peu de suspens et de questions chez le lecteur, sans toutefois aller jusqu'au point où je rêve de lire la suite.

Syndiquer le contenu