Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

So What ? de Lou Marceau

Editions Hugo Poche

Et si son amour de vacances devenait l'homme de sa vie ?

Quelle meilleure façon, pour se remettre d'une rupture pénible, que de partir dans un hôtel-club, tout confort, au soleil, avec ses meilleures amies ?

Alexandra pense que cela ne peut lui faire que du bien. Il est temps qu'elle pense de nouveau à elle, qu'elle s'amuse et fasse la fête. Au diable la morosité !
Cela tombe bien, ses amies sont toutes plus drôles et déjantées les unes que les autres et dès leur arrivée dans leur petit paradis, elles repèrent un spécimen masculin tout à fait admirable.
Leandro, venu pour se reposer, est là incognito.

Il ne cherche pas vraiment à avoir une liaison pendant ses vacances. Alexandra encore moins.
Mais le soleil, les cocktails, les amies d'Alexandra et la persévérance du beau Brésilien... tout conspire à les rapprocher. Quel mal cela pourrait-il faire ? Ce n'est qu'un amour de vacances. Et puis, peu importe qu'il soit plus jeune qu'elle... Non ?

 

Avis de Christy:

J’ai tout de suite été intriguée par le résumé ainsi que par la couverture très estivale de “So what?”.

Nous faisons la connaissance d’Alexandra, une jeune femme, qui, en compagnie de ses plus fidèles amies, prend quelques jours de vacances dans un club, dans les Caraïbes… C’est l’occasion pour elles de s’amuser, de faire la fête, loin des conjoints et du quotidien.

La jeune femme va aussi profiter de l’occasion pour essayer de se remettre d’une rupture récente dont elle souffre encore aujourd’hui. Quelques jours au soleil ne pourront que lui faire du bien…

Leandro se trouve aussi dans le même club de vacances. Sauf que lui n’est pas là pour s’amuser, mais pour se reposer. Il recherche le calme, bien loin des soirées agitées qu’il anime d’habitude…

L'ambiance estivale et festive va faire que ces deux personnes sont se rapprocher… Le temps de vivre un amour de vacances? Ou bien plus?

Je ne connaissais pas du tout la plume de l’auteure et je me suis donc lancée dans cette lecture avec grand plaisir, ravie de faire une nouvelle découverte.

Comme il s’agit d’une romance, on se doute bien comment les choses vont se dérouler entre nos deux personnages principaux, Alexandra et Leandro. Mais ce n’est pas grave car “So what,” s’est révélé être un roman à la fois drôle et rempli d’émotions.

Alexandra est une jeune trentenaire, créatrice de mode d’une marque lancée il y a quelques temps avec ses amies et qui commence à remporter un petit succès. Elle adore ce qu’elle fait.

Elle souhaite plus que tout passer quelques jours de calme et de repos dans ce village de vacances en compagnie de ses amies, Belinda, Pauline, Justine, Jo et Gwen. Quelques jours pour penser à autre chose qu’à sa récente séparation d’avec son ex, Louis qui l'a laissé très fragile et en manque de confiance en elle.

Ces vacances, elle en a besoin, pour sortir de sa tête tous les soucis et surtout tous ces moments difficiles qui ont laissé des traces.

Elle remarque Leandro, un brésilien, lui aussi en vacances. Mais ils n’ont rien en commun. Leandro a dix ans de moins qu’Alexandra et pas forcément les mêmes attentes dans la vie, pas les mêmes envies. Leurs vies à l’extérieur sont à l’opposé. Leandro n’était pourtant pas dans ce club pour les mêmes raisons qu’Alexandra.

Il a perdu un ami cher, cherche à se reconstruire de cette perte et surtout passer du temps loin de toute l’agitation liée à son métier. Leandro est en effet très connu dans son milieu: il est DJ. Mais depuis la perte de son ami, l’envie de faire de la musique n’est plus là. L’envie de légèreté non plus. Il n’avait pas prévu de tomber sous le charme de la jeune femme.

Lorsqu’ils vont se croiser, se parler, l’alchimie entre Leandro et Alexandra est évidente. Ils se plaisent. Mais la jeune femme qui sort d’une relation n'a pas envie de sortir avec un homme de dix ans plus jeune qu’elle. Elle pense aux qu’en dira-t-on, aux remarques blessantes qui finiront par arriver si elle se laisse tenter par le beau brésilien.

C’est grâce à l'ingéniosité de ses amies qu’Alexandra va franchir le pas. Très proches d’elles, elles ne se cachent rien (et à nous non plus) et se racontent tout, pour notre plus grand plaisir. J’avoue avoir trouvé ces scènes assez crues, osées mais tellement drôles. On se croirait avec elles, au bord de l’océan à papoter tranquillement…

“So what?” est un roman que j’ai bien aimé et qui va parfaitement avec l’été qui s’annonce. On s’imagine avec cette bande de copines, un cocktail à la main, sous le soleil… On participe à leur quotidien et à leurs conversations qui tournent bien souvent autour des hommes et des histoires d’amour. J’avoue avoir beaucoup ri de certaines répliques!

J’ai également beaucoup aimé la romance qui va se nouer entre Leandro et Alexandra. Il faut dire que nouer une relation dans un club de vacances, en quelques jours n’est pas particulièrement crédible. Alexandra n’y croit pas. Elle va d’abord être assez réticente à l’idée. C’est surtout la différence d’âge qui lui porte problème. Comme ils sont à des âges différents, ils ont forcément des envies différentes.

On se sent proche d’Alexandra. On suit ses interrogations, on assiste à ses doutes. On la sent très peu sûre d’elle, de son charme.

Pour Leandro, l’âge n’est pas un problème. On le sent attiré par la jeune femme, alors qu’il pensait ne plus avoir d’envie. Il va donc tout faire pour séduire Alexandra, lui montrer qu’elle est séduisante. J’ai aimé la façon qu’il a d’exprimer ce qu’il ressent. On le sent mur, malgré son âge.

On s’attache beaucoup à ces deux personnages. J’ai été touchée par les réflexions d’Alexandra. La romance qui va se nouer entre eux, est belle, remplie de désir, dans un premier temps assez légère. Mais au fil du temps, on sent que l’autre a pris plus de place dans le coeur et dans la tête de chacun.

Si le côté romance de l’histoire est mis en avant, j’ai aimé les thèmes abordés de l’auteure: le manque de confiance en soi, la différence d’âge, l'amitié.

On a l’impression de côtoyer les personnages pendant toute l’histoire, d’être avec eux dans les bons moments comme dans les plus difficiles.

L’humour est très présent dans “So what?” et donne de la légèreté au récit. J’ai aimé cette bande de copines prêtes à tout pour qu’Alexandra puisse enfin trouver le bonheur. On rit beaucoup de certaines de leurs répliques.

La plume de l’auteure s’est révélée être complètement addictive, les pages s’enchaînant toutes seules, jusqu’au dénouement, pour notre plus grand bonheur!

En bref, “So what?” est pour moi une lecture idéale pour l’été. La romance, l’humour, l’ambiance nous donne à nous aussi des envies d’évasion et de beaux sentiments. L’histoire entre Leandro et Alexandra nous donnera envie de ressentir ces frissons, prémices d’une belle histoire, sous le soleil estival!

Un roman à découvrir de toute urgence!

Plus d'infos : Hugo Poche

Hybrides – Tome 10 "Lune" de Laurann Dohner

Editions Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Joyce n’a jamais rencontré personne d’aussi irrésistible que son nouveau patient, et leurs séances de thérapie se font de plus en plus insoutenables. Elle sait cependant qu’il lui est interdit de céder à la tentation, et s’oblige à mettre un terme à leur relation. Deux ans plus tard, Lune, drogué et amnésique, a désespérément besoin d’aide. Ses compagnons font alors appel à la seule femme qu’il ait jamais aimée. Il n’est plus celui qu’elle a connu autrefois. Mais si céder à ses avances l’aide à retrouver la mémoire et la lucidité, Joyce est prête à lui abandonner son corps, son âme… et jusqu’à sa vie, s’il le faut.

 

 

Avis d’Arcantane :

C’est une série que je prends toujours plaisir à lire. En général, je commence un tome quand j’ai besoin d’un break entre deux lectures. C’est une série sans prise de tête, plus légère où je sais que je vais passer un bon moment.

Bien que les histoires de cette série suivent la même trame de romance à chaque tome je ne me lasse pas en les découvrant. L’auteure arrive à nous faire ressentir les émotions de ses personnages qu’il est facile de se plonger dans l’histoire pour chaque tome. Même si on retrouve les mêmes ressemblances au début, chaque personnage a sa propre histoire et passé ce qui rend cette romance unique. Si vous aimez l’action, la romance, la testostérone et le côté hot, la série Hybrides est faite pour vous !

La série est déjà à son 10ème tome et je dois dire qu’elle ne s’essouffle pas du côté romance et son côté sexy (même si j’aimerais qu’on avance un peu plus sur l’intrigue avec les derniers ennemis).

Ici nous découvrons le personnage de Lune que l’on croise très rapidement comme un personnage secondaire dans les précédents tomes.

Le premier chapitre commence quelques années plus tôt, lorsque Lune rencontre Joyce qui est à l’époque sa psy. Il n’est alors qu’un numéro parmi tant d’autres et a du mal à savourer sa liberté difficilement acquise. Même si une certaine attirance naît au fil de leurs séances, impossible pour la jeune femme de céder à ce séduisant et viril hybride, il en va de sa carrière et de sa moralité. Joyce doit alors prendre une décision radicale : partir avant de céder à la tentation.

Mais le destin va de nouveau les réunir quelques années plus tard. Joyce est appelée en urgence par les Hybrides pour aider l’un des leurs tombé gravement malade. Quelle surprise lorsque la jeune femme se rend compte que son patient n’est autre que Lune ! Ce dernier n’est plus le même et devient incontrôlable, ne reconnaissant personne même pas ses amis. Joyce va alors tout tenter pour le faire redevenir lui-même, même s’il faut se sacrifier. Elle n’abandonnera pas sa 2ème chance pour lui avouer ses sentiments et se faire pardonner…

C’est un tome que j’ai beaucoup apprécié. Je me suis tout de suite plongée dans cette nouvelle histoire qui est de nouveau centrée sur la romance et les émotions des deux personnages principaux. A leur manière, ils vont se retrouver et réapprendre à se connaître. On découvre au fil des pages, leur passé et ce qu’ils sont devenus. Laurann Dohner jongle avec les sentiments tout en introduisant une bonne dose de sexe. Il est alors très facile de s’attacher à ses personnages et de vivre leur romance. L’auteure y ajoute sa petite touche qui fait que chaque personnage masculin est unique.

Au final, j’ai passé un très bon moment à découvrir l’histoire de Lune et de Joyce. J’espère que les prochains tomes seront aussi savoureux que les précédents !

 Plus d’infos : Milady

Cupcake and Co - Tome 2 "Cupcake and Co (Working) de Fleur Hana

Autoédition

Au départ, je voulais juste déguster une glace sur la Croisette. J’aurais dû me douter que ça ne serait pas aussi simple. Surtout depuis que le lieutenant Vasseur s’est tapé l’incruste dans ma vie, il y a un an. On devait se promener, profiter du soleil…Enfin ça, c’était la théorie. La pratique ? Aujourd’hui, me voilà sous couverture, à fumer des joints et chanter du Didier Barbelivien sur un yatch en Méditerranée, pendant que ma tortue dépressive et mon poney nain se font un remake de Prison Break ! Respire, Charlie, ça ne peut pas être pire, non ?

 

 

Avis de Christy :

L’année dernière, j’avais découvert avec bonheur la première saison de “Cupcakes and co” où nous faisions la connaissance d’une galerie de personnages attachants et loufoques. Quel plaisir donc de retrouver tout ce monde dans “Cupcakes and co(working)” qui est sa suite directe! Contrairement à l’année dernière, le récit n’est pas découpé en épisodes, ce qui permet une continuité dans notre lecture et de ne pas faire de pause. Rappelez-vous… Charlotte vendait des cupcakes dans sa petite boutique, sur la côte d’Azur lorsque Maxence Vasseur (travaillant aux Stups) a cru que la mafia russe allait s’en prendre à elle. Charlotte s’est retrouvée à vendre des sacs de luxe contrefaits dans sa cave et à devoir se protéger pour sauver sa vie en danger.

Les choses ont quelque peu évolué entre Charlie et Maxence. La jeune femme est toujours aussi maladroite qu’auparavant et le jeune inspecteur continue à gérer ses enquêtes d’une main de maître tout en s’investissant dans son couple avec Charlie, ce qui n’est pas de tout repos. La jeune femme vit avec Maxence dans sa maison, même si elle a gardé son appartement, en compagnie de Jolly Jumper et de T-Rex.

Mais cette année, une nouvelle aventure les attend: ils vont devoir apprendre à travailler ensemble pour faire tomber un trafiquant de drogue… “Cupcakes and co(working)” est une lecture idéale pour l’été. C’est tout ce qu’il nous faut en ce moment, avec de l’humour, de la légèreté, une pointe d’action. Une lecture dont les pages défilent toutes seules pour notre plus grand plaisir.

On suit une nouvelle fois les péripéties de Charlotte ainsi que ses sentiments et réflexions face à de nombreuses situations toutes plus improbables que les autres. La vie est loin d’être un long fleuve tranquille avec elle. La jeune femme semble avoir trouvé ses marques auprès de l’homme qui occupe sa vie depuis un an maintenant.

Elle est toujours aussi maladroite, même si elle est désormais sûre d’une chose: elle aime Maxence et voit leur futur ensemble. Les aventures de l’année dernière ont bouleversé sa vie et on la sent plus sûre d’elle, plus confiante.

Si sa vie amoureuse est toujours aussi mouvementée par ses nombreuses gaffes que Maxence doit gérer ensuite, le jeune policier est toujours égal à lui-même: peu loquace, sûr de lui concernant son travail. Il a toujours autant de mal à dévoiler ses sentiments et exprimer ce qu’il ressent. Tout l’opposé de Charlotte. Mais on sent qu’il tient énormément à elle.

S’ils forment un couple à la ville, rien n’est moins sûr qu’au travail tout ce passe bien, surtout connaissant Charlotte… Je ne vais pas trop en dire pour que vous puissiez à votre tour découvrir cette nouvelle aventure.

J’ai passé un excellent moment en compagnie de ce roman que j’ai dévoré en quelques heures. Rien de mieux qu’une lecture légère, sans prise de tête pour buller sous le soleil!

L’auteure, de sa plume addictive, nous offre des situations rocambolesques où l’humour n’est jamais loin et où Charlotte fait encore une fois (ou plusieurs) preuve de maladresse. L’intrigue est également très intéressante puisque cette fois-ci nous plongeons au coeur de l’enquête aux côtés de Charlotte et de Maxence, alors que la dernière fois, c’était la relation naissante entre eux qui évoluait sous nos yeux. Nous suivons leurs péripéties à leurs côtés et ressentons leurs sentiments. C’est passionnant à suivre et à découvrir! Pas de question de s’ennuyer avec cette lecture pleine de rebondissements et dont les chapitres s'enchaînent tous seuls, rythmant le roman. Nous voulons savoir ce qu’il va se passer pour Charlotte et ses amis. L’effet suspense est plutôt bien réussi.

Toutefois, j’ai trouvé ce tome un peu moins loufoque que le premier. Ici, il sera davantage question de maturité, surtout venant de Charlotte. Elle se pose des questions sur ses relations avec les gens qui l’entourent. Elle s’inquiète pour eux.

Il en va de même pour Maxence qui se pose des questions sur la façon dont il peut protéger les gens qu’il aime, dont Charlotte, à cause des risques de son métier.

On s’attache aux personnages, les anciens comme les petits nouveaux qui font leur apparition ici. J’ai beaucoup aimé Nora et de la relation qui se noue entre elle et Charlotte. Elles deviennent très vite amies et chacune sait qu’elle peut compter sur l’autre.

De même, Gina, la grand-mère de Maxence offre toujours de bons conseils et une présence rassurante dans le quotidien assez mouvementé de Charlotte.

En bref, “Cupcakes and co(working) est une lecture idéale à lire sous le soleil estival. On rit beaucoup des nombreuses péripéties des personnages dans une nouvelle aventure rocambolesque qui se dévore toute seule!

Une pause livresque parfaite que je vous conseille!

Plus d'infos : site Fleur Hana

Noirs Démons - Tome 5 "Le feu sous la cendre" de Suzanne Wright

Editions Milady

Devon et Tanner s'entendent comme... les chien et chat que sont leurs démons ! Mais si ceux-ci se disputent sans arrêt, l'attirance magnétique entre eux a de quoi rendre fous leurs amis. Jusqu'au jour où Devon échappe de peu à une tentative d'enlèvement. Tanner se dévoue alors à sa protection et ne la quitte plus d'une seule semelle. Impossible dès lors de résister à la tension permanente entre eux. Après une nuit torride, tous deux sont décidés à se battre pour rester ensemble, contre les désirs de leur démons et contre les ombres qui planent sur eux. Car l'assaillant de Devon est toujours dans la nature, un tueur en série rôde autour de leur antre, et la passion qui les embrase risque fort de les consumer tout entiers...

 

Avis de Christy :

J’avais adoré les quatre tomes précédents de cette série, centrés sur le couple Harper/ Knox, et c’est donc avec un grand plaisir que je me suis plongée dans “Le feu sous la cendre”. Ce tome nous raconte l’histoire de Devon et de Tanner. Ce dernier est un des sentinelles de Knox, le Grand Maître, ainsi qu’un chien des Enfers. Devon, elle, est l'une des amies d’Harper et une chatte des Enfers. Devon et Tanner s’entendent comme... chien et chat et se chamaillent sans arrêt, se lancent des piques à chaque fois qu’ils sont dans la même pièce. À partir du moment où Devon parvient à s’échapper d’un enlèvement, Tannerde vient plus protecteur envers elle. Mais leurs démons, comme eux, ne s’entendent pas. Vont-ils arriver à s’apprivoiser ? Tanner va cherche à découvrir qui est derrière cet enlèvement, mais il a fort à faire quand un démon est retrouvé mort, mutilé.
Comme je l’ai dit plus haut, j’avais beaucoup aimé l’histoire d’Harper et de Knox, dans cet univers démoniaque. Quel plaisir donc de retrouver tous les personnages. D’une plume fluide et addictive, l’auteure, Suzanne Wright arrive, dès les premières pages à nous faire rentrer dans la tête de ces personnages principaux. Sous couvert de leurs chamailleries, on sent bien que des choses se passent entre Devon et Tanner. Ils sont attirés l’un par l’autre mais sans se l’avouer. Car une histoire entre eux paraît presque impossible du fait de l’incompatibilité de leurs démons respectifs. À partir du moment où la vie de Devon est en danger, les deux démons vont se rapprocher, à l’initiative de Tanner.
À l’image des autres héroïnes de ses romans, Suzanne Wright nous montre Devon comme une héroïne forte, courageuse, ne se laissant pas faire et très indépendante. La chatte des Enfers sait se servir de ses griffes quand elle est en danger. Quant à Tanner, il est le mâle dominant, sûr de lui, de son pouvoir de séduction. Il veut Devon et va tout faire pour le lui montrer. Ensemble, ils forment un couple des plus sexys. Comme dans les autres romans de l’auteure, l’intrigue est davantage centrée sur l’histoire naissante entre Devon et Tanner, mettant quelque peu de côté les enquêtes. Leur relation ne se développe pas trop rapidement. On sait bien comment les choses vont évoluer entre eux, mais l’auteure arrive à nous rendre la lecture passionnante et addictive. Concernant l’intrigue, on veut savoir qui est l'instigateur de l’enlèvement de Devon. Qui peut bien lui valoir du mal? J’ai eu quelques doutes et l’auteure a réussi à me surprendre. De même, on est intrigué par l’identité de l’auteur de tous ces meurtres de démons. On se pose des questions. Les pages défilent toutes seules sous nos yeux. Les rebondissements sont assez nombreux et nous tiennent en haleine.

Dommage que l’auteure mette trop en avant les scènes de sexe au profit des deux enquêtes qui auraient pu être plus exploitées. D’ailleurs, ces scènes sont plus présentes ici, dans ce cinquième tome que dans les histoires précédentes. Ici, l’auteure reprend la même trame que dans “La Meute du phénix”, une autre de ses séries. J’avais l’impression d’en lire un nouveau tome. J'aurai aimé plus d'originalité dans l'intrigue et le rapprochement entre les personnages. Ainsi, j'aurais voulu qu’elle se consacre davantage sur les pouvoirs de ses protagonistes. De même, j’aurais voulu que Knox et Harper soient plus présents dans le roman, plutôt que faire de trop rares apparitions, même si je comprends qu’elle est voulu mettre en avant son couple phare, Devon et Tanner.

En bref, Suzanne Wright nous offre une romance portée par deux personnages charismatiques et attachants, dans un univers riche et complexe, que je prends plaisir à visiter à chaque nouveau tome.

Plus d'infos : Milady

Les MacCoy - Tome 3 "La louve et le glaive" d'Alexiane Thill

Editions Hugo Poche

Après plusieurs années de voyage autour du monde, Elisabeth MacCoy est de retour à Inchkeith, l’île de son Clan, bien décidée à prendre la place qui lui revient de droit en tant que soeur du Chef. Écartée de l’action depuis son plus jeune âge, elle veut enfin avoir son mot à dire, surtout alors que le spectre d’une guerre à venir plane sur les siens… Mais revenir à Inchkeith implique pour Elisabeth de devoir se confronter à Duncan, son premier amour, dont un fossé d’amertume la sépare désormais… Devenu le bras droit de son frère, il a toujours placé sa loyauté envers le Clan MacCoy au-dessus de toute autre considération, y compris son propre bonheur. Cependant, face à la femme qu’il n’a jamais pu oublier, qu’adviendra-t-il de ses allégeances ?

 

 

Avis de Christy :

J’avais beaucoup aimé les tomes précédents des MacCoy consacrés à l’histoire de Phèdre et de Caleb. J’attendais donc avec impatience de pouvoir enfin découvrir ce troisième tome.

Si ce dernier est consacré à l’histoire d’Elisabeth et de Duncan, je vous conseille fortement d’avoir lu les deux tomes précédents pour comprendre l’univers ainsi que toutes les implications de chaque événement, même si l’auteure revient en début de roman sur ce qu’il s’est passé précédemment.

Ainsi, après avoir découvert les points de vue de Phèdre et de Caleb, nous découvrons ici l’histoire par les yeux d’Elisabeth, ainsi que de Duncan, respectivement la Louve et le Glaive.

Elisabeth revient à Inchkeith après un tour du monde de plusieurs années. C’est une surprise pour tout le monde. La jeune femme est en effet bien décidée à s’investir dans l’organisation de son Clan, dirigé par son frère, Caleb, et à reprendre sa place de soeur du Laird.

Elle découvre ainsi que de nombreux changements ont eu lieu pendant son absence, ce qu’elle n’apprécie pas forcément.

Elisabeth doit également faire face à Duncan, le bras droit du laird, avec qui elle a un passé…

Comme je l’ai dit plus haut, j’avais beaucoup aimé plonger dans l’univers des Clans d’Ecosse se déroulant à notre époque. Ainsi, j’ai adoré avoir le le point de vue d’Elisabeth sur la situation. C’est un personnage au fort caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui dit ce qu’elle pense. Elle est forte et courageuse. Elle va se montrer prête à tout pour soutenir et protéger ceux qu’elle aime.

Duncan, que nous découvrons ici (même s’il était présent dans les tomes précédents) est aussi un personnage touchant. C’est le bras droit de Caleb depuis qu’il est laird. Contrairement à Elisabeth, Duncan a du mal à laisser parler ses sentiments. Il se montre toujours en retrait, mais est très fidèle à son Clan. Il met sa force et son courage au service de Caleb auquel il est très attaché. Il incarne la force tranquille. S’ils ont des caractères très différents, ils n’en restent pas moins complémentaires. La force du lien qui les unit malgré les années est très beau et fort.

Nous allons en apprendre beaucoup sur ces deux personnages. Outre le fait que nous ayons alternativement leurs deux points de vue au fil du récit, l’auteure, Alexiane Thill, alterne également entre action présente et passée.

Nous nous attachons fortement aux personnages que nous suivons, grâce à leurs émotions. Nous assistons à leurs retrouvailles, assez mouvementées, parfois. J’ai aimé la façon dont l’auteure met en place tous les détails, avec beaucoup de soin, concernant cette relation.

Comme les tomes précédents, la romance n’est pas le point central de l’histoire et cela change des autres titres.

La relation entre les différents Clans, leurs histoires, la relation entre Caleb et Elisabeth sont au centre de l’intrigue. L’action est omniprésente et nous tient en haleine.

Ainsi “La Louve et le Glaive” retrace aussi la terrible guerre entre les Clans MacCoy et MacKenzie. Nous prenons connaissance des conflits qu’il y a pu avoir dernièrement entre eux. Des conflits qui ont bouleversés le Clan et l’ont fragilisé. La plume de l’auteure se fait complètement addictive et fluide. Nous plongeons dans cet univers avec facilité, pour ne plus le quitter.

En parallèle, nous retrouvons avec grand plaisir Phèdre et Caleb qui poursuivent leur vie commune dans ce troisième tome. Ils continuent d’évoluer sous nos yeux. Si Phèdre est davantage présente ici, Caleb se montre plus en retrait. Les personnages secondaires tiennent également une place importante dans le récit.

Je dois dire que je n’ai pas vu les pages défiler sous mes yeux. J’ai été happée par l’histoire d’un bout à l’autre du récit. J’ai aimé la façon dont les deux personnages s’apprivoisent au fil du temps. Les émotions sont parfaitement décrites. Leur histoire est émouvante et sonne juste.

J’ai eu le souffle coupé pendant la dernière partie. Le final est rempli de suspense, de rebondissements et d’action. On sent que la tension augmente au fur et à mesure. Il m'a été impossible à partir de ce moment de lâcher le roman des yeux. Je voulais à tout prix savoir ce qu’il allait se passer. Nous avons peur pour les personnages auxquels on s’est attaché.

En bref, j’ai adoré ce troisième tome consacré à Duncan et Elisabeth, deux personnages forts et attachants que nous apprenons à connaître. C’est un tome que l’on dévore littéralement. J’attends maintenant de découvrir la suite qui devrait être consacré à Annabelle MacKenzie.

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu