Aller au contenu principal

Cherche Jeune Fille Avisée de Sophie Jomain.

Editions J'ai Lu

Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante, Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d'imaginer qu'il se laissera convaincre de l'embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d'avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C'est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu'il accepte sa folle candidature. Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons... Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare...

 

 

 

 

 

Avis d'Edelweiss : Une très belle romance contemporaine pleine de rebondissements et surtout poignante.

Gabrielle, plus souvent appelé « Gabi » jolie parisienne de 30 ans, cherche à obtenir un emploi au sein du cabinet réputé du grand avocat qu’est Adrien De Berail. Après moult péripéties, elle finit par obtenir un poste de nourrice pour ses jumeaux de bientôt 9 ans.

Sophie Jomain met le ton dès le 1er chapitre, on se surprend à rire dans le comportement de la jeune femme, de son irrésistible besoin d’aider et de porter secours à un petit être sans défense qui s’avère être un pigeon ! Sa franchise et son caractère bien trempé sème le trouble face au magnifique et arrogant avocat!

L’histoire est centrée sur Gabi douce, prévenante, audacieuse jeune femme et Adrien intimidant, colérique et énigmatique père de famille accaparé par son travail.

Leur relation est houleuse dès le début du roman toutefois une véritable attirance va s’en suivre mais à quel risque et péril ?

L’auteure est très convaincante sur les sentiments qui se créent avec entre nos deux personnages. La peur, l’incertitude, la honte mais surtout le désir qu’ils ressentent face à l’autre, la passion de leur première étreinte est juste exaltante de malentendu. Par la suite, leur rapport émotionnels divergent et sème un malaise chez la jeune femme qui affectionne pourtant énormément les jumeaux, Paul et Sophie dont la relation est fusionnelle et la situation particulière éprouvante. La générosité et la joie de vivre de Gabi est contagieuse et la confrontation est inévitable face à l’inquiétude d’Adrien pour ses enfants.

Tout au long du livre, on entre dans les soucis familiaux avec un père trop protecteur et secret.

Sophie Jomain insère les mots et les termes justes concernant l’état de Paul et ses aprioris, ses difficultés à accepter ses contraintes et la jalousie qu’il ressent à l’égard de sa sœur. Les personnages secondaires sont tous aussi intéressants et prennent une place importante dans le passé délicat de chacun d’eux. Avec l’ex petit-ami de Gabi qui sème la zizanie tout autour de lui et les employés d’Adrien qui en savent que trop sur la relation entretenu avec sa défunte femme.

Je me suis régalée, entre rire et espoir, peur et jubilation, la fin était certaine mais subtile.

Un petit épilogue sur les mois écoulés aurait été sympathique, voire l’évolution des personnages, mais bon, l’imagination est faite pour ça !

Georgian - tome 1 "Si vous le demandez" de Sylvia Day

Editions J'ai Lu

Quand Marcus, comte de Westfield et agent de la Couronne, reçoit l’ordre de protéger lady Elizabeth Hawthorne, il pressent des retrouvailles passionnées. Quatre ans plus tôt, effrayée par sa sensualité, elle l’a éconduit sans ménagement. Aujourd’hui veuve, elle ne lui témoigne que froideur et dédain, mais Marcus perçoit son trouble. Cette fois, pas question de la laisser s’échapper. Et lorsque, enfin, il l’aura libérée de ses peurs, c’est elle qui réclamera les plaisirs interdits que lui seul peut lui offrir.

 

 

 

 

 

 

Avis de Mrs Symphonia : Les romances sont généralement construites sur ce genre de schéma (approximatif) : un héros, une héroïne, qui jouent à "je t'aime, moi non plus" et sur qui s'acharne les situations à problèmes (avant et après êtres ensemble). Ensemble, étant qu'ils ont consommé leur amour. Mais on le sait, les lecteurs de romance connaissent ce schéma. En revanche, lorsque c'est un bon roman, on est porté par l'histoire, on SAIT que nos héros vont être ensemble, mais on veut savoir COMMENT ?!

Mon avis ne sera pas positif sur "si vous me le demandez".

Le conte de Westfiel, un ex amoureux transit, borderline dans son attitude, oOscille entre le cro magnon, la surprotection étouffante et la jalousie extrême.

Elizabeth est irréfléchie, butée. Je l'imagine bien en blonde dans un slash movie, allant visiter la cave toute seule !

Et lorsqu'ils sont réunis, c'est pire. Le niveau d'incompréhension mutuelle est tel, que le prochain stade était de faire parler, à l'un, le chinois et à l'autre le russe ! La peur du rejet et la non-communication est si présente que je ne peux que conseiller un psy.

Vous l'aurez compris, je n'ai absolument pas accroché à la romance.

Quant à l'intrigue, basée sur de l'espionnage, celle-ci est si insignifiante, que je me suis demandée si l'auteur ne s'était souvenue, à la dernière minute, de l'utiliser ! Les rebondissements tombent à plats, les révélations sont grosses comme des éléphants. C'est long, trop long...

Le seul truc agréable dans ce roman est son illustration de couverture.

Le Protectorat de l'Ombrelle - tome 1 "Sans âme" de Gail Carriger et Rem (Manga)

Editions Pika Graphics

Une histoire de vampires, de loups-garous et d'ombrelles !

Angleterre victorienne, XIXe siècle. Primo, Alexia Tarabotti n’a pas d’âme. Deuxio, elle est encore célibataire. Tertio, Londres est envahie de créatures fantastiques qui n’en font qu’à leurs têtes comme ce vampire qui a été pris d’une envie soudaine de la mordre, elle, Alexia ! So chocking * !

Découvrez les aventures so British et pleines d’humour d’Alexia Tarabotti , jeune femme attirante, indépendante et dotée d’une très forte personnalité ! Le mélange d’enquêtes, de romance et de mystères ravira les fans de gothique victorien et d’ambiance steampunk !

Ce roman graphique est une adaptation de la saga Le Protectorat de l’Ombrelle, de Gail Carriger, parue en romans chez Orbit et Le Livre de Poche.

 

*Trop choquant

 

 Avis d’Arcantane : Un véritable coup de coeur en lisant ce 1er tome en manga. Il est vraiment magnifique rien qu’en le tenant à la main. Je dois dire que Pika a vraiment mis le paquet comme d’habitude. De très bonne qualité, Pika a soigné les détails qui font que Sans âme est un très bel ouvrage graphique.

Les premières pages sont même publiées en couleur. Je dois dire que j’avais une appréhension lorsqu’on m’avait dit que le reste de l’histoire était en noir et blanc mais le charme des dessins a fait le reste, je l’ai littéralement dévoré. Les traits des dessins sont fins et très bien faits que finalement il n'y a même pas besoin de rajout de couleur.

Par ailleurs, les fans connaissant déjà la série “Le protectorat de l’ombrelle” paru chez Orbit et Livre de Poche, ne devraient pas être déçus puisque l’histoire du manga correspond bien au tome 1 “Sans âme”. Certes, il est un peu plus court mais le principal de l’intrigue a bien été raconté.

Et la bonne nouvelle c’est que Pika a décidé de publier la suite en manga ! Youhouhhh !

  • Sans Forme, Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'Ombrelle volume 2 (à venir en juin 2014)
  • Sans Honte, Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'Ombrelle volume 3 (à venir en octobre 2014)

 

A la lecture de ce 1er tome, je ne peux que vous le conseiller et j'ai vraiment hâte d'avoir la suite entre mes mains.

 Plus d’infos, rendez-vous sur le site de Pika : http://www.pikagraphics.com/LeProtectoratdelOmbrelle/SansAme

Résultat du concours Spécial Gail Carriger

 

Et voici la liste des gagnants qui remporteront chacun un pack "Gail Carriger".

 

Ce pack comprend :

- 1 exemplaire du tome 4 du "Protectorat de l'ombrelle"  de Gail Carriger en poche
- 1 exemplaire du manga "sans âme" paru chez Pika
- 1 MP Pika et des badges

 

  •  af0696
  • Sylvie B. (Belgique)
  • Elod38
  • Allibigood
  • Pamea K. (Paris)

 

Un mail a été transmis aux gagnants ainsi qu'aux maisons d'éditions qui enverront les lots.

Nous tenons à remercier Livre de Poche et à Pika pour l'organisation de ce concours.

 

A très bientôt pout un prochain concours.

Les Joyaux Noirs d'Anne Bishop (Intégrale)

Editions Bragelonne

Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l´arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d´Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre. Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente.Ainsi commence un impitoyable jeu d´intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l´amour sont les armes... et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l´imaginent.

 

 

 

Avis d'Edelweiss : Il s’agit d’une trilogie Dark-Fantasy fabuleuse. Composée de 3 tomes :

1er tome    Fille De Sang

2ème tome Héritière Des Ombres

3ème tome Reine Des Ténèbres

regroupés dans une intégrale sortie chez Bragelonne

 

Anne Bishop commence fort dans le 1er tome mais qui ne sera peut-être pas du goût de tous.

En effet, le 1er tome s’avère un peu compliqué, très détaillé et la compréhension est parfois délicate. Il faut suivre tous les protagonistes sous des noms/surnoms différents (pour ma part j’ai bien failli faire une fiche!)

Passé au-delà des 200 premières pages tout se clarifie et se peaufine pour apprécier énormément ce roman.

L’histoire est vraiment inventive et formidable, les personnages que nous découvrons sont pleins de profondeurs et de sentiments, je parle précisément de Daimon Sadi et de Jaenelle Angeline qui briseront tous sur leur passage pour se retrouver…un jour.

Anne Bishop nous raconte une histoire d’amour dans les temps sombres des royaumes gouvernés par des femmes, qui ici ont le pouvoir et la maitrise directe sur les hommes considérés comme esclaves sexuels en majeur partie.

L’atmosphère qui règne est envoûtant, lugubre, des scènes angoissantes et dures sont décrites, les Reines sont perverses et impitoyables entres elles et une question de joyaux est souvent remis sur le tapis (la couleur transcende le pouvoir, la force et la puissance de celui qui le porte. Plus le joyau est sombre plus la puissance est phénoménale. Un petit guide bien utile se trouve dans les premières pages de chaque tome ainsi que les termes récurrents employés tout au long des romans).

En résumé : Pour devenir Reine, une femme arrivant à l’âge adulte doit faire l’offrande à la Ténèbre et en ressortir avec des joyaux plus sombres que ceux obtenus à la naissance. A la suite de cela, elle constitue sa cour et soumet les hommes (porteur également de joyaux) pour leur devenir fidèle à toute épreuve et désir.

On sent dans ce roman le complot, les doutes, la curiosité mais en grande parti la jalousie qui émane la haine et la destruction. Le contexte est tellement bien façonné qu’il n’est pas si difficile de s’y retrouver.

Les personnages sont tour à tour décrits et reliés entre eux.

Chacun des romans nous fait découvrir un peu plus l’attachante petite « Jaenelle » et son parcours tout au long des années qui vont s’écouler au fil des 3 tomes.

Jaenelle, est une enfant extraordinaire et intelligente, mais non comprise par sa famille qui va jusqu’à l’enfermé dans un endroit horrible. Elle est dotée d'un pouvoir immense dont on n’obtiendra jamais réellement son point de vue, car finalement, elle sera décrite et analyser par ses interlocuteurs.

Je me suis attachée à Daimon, cet esclave sexuel fils du Roi d’Enfer (seul Roi gouvernant sur un royaume, par ailleurs) maltraité et abusé, beau comme un Dieu, fort comme un Roc et doux comme un Agneau pour celle qu’il désire. Il est prêt à donner sa vie pour secourir et aider Jaenelle dans sa mission afin qu’elle accomplisse l’irréalisable : Devenir la Reine la plus puissante jamais connu jusqu’alors.

La fin est époustouflante et déchirante. Anne Bishop m’a bluffé.

Syndiquer le contenu