Aller au contenu principal

International Guy – Tome 3 "Copenhague" d’Audrey Carlan

Editions Hugo Roman

Une nouvelle mission pour Parker Ellis : c’est auprès d’une famille royale qu’il va avoir à exercer ses talents.

Fraîchement débarqué dans la capitale danoise, le jeune homme doit affronter un problème de taille : 2 soeurs, 1 prince héritier, 1 couronne.

Comment apprivoiser une princesse qui ne veut pas devenir reine et pense ne pas en avoir les capacités, même si elle est très amoureuse du futur roi ?

Et comment faire entendre à une autre que celui-ci ne l’aime pas ? Notre expert va devoir user de toute sa diplomatie.

 

Avis d’Arcantane : 

J’avais beaucoup apprécié le tome précédent et surtout le début de relation entre Parker et Skyler, j’avais hâte de découvrir la suite.

Parker est appelé au Danemark pour aider la future Reine : Christina. Engagé par la mère de la jeune princesse, Parker va devoir comprend pourquoi la jeune femme ne souhaite pas se marier avec l’homme qu’elle aime et devenir la future Reine.

Ce début est assez prometteur, nous sommes entrainés sur un nouveau contrat des plus originaux puisque Parker se retrouve à travailler pour une famille royale. Son rôle : convaincre la jolie Christina d’épouser Sven le prince héritier. A son arrivée, il ne comprend pas pourquoi, alors que ces deux jeunes gens sont amoureux, la réticence de la jeune femme à vouloir que cela soit sa grande sœur Elisabeth qui épouse l’homme qu’elle aime…

Personnellement j’ai trouvé cette histoire trop courte à mon goût alors qu’on commence à comprendre les tenants et aboutissants, tout se règle en un claquement de doigts. Je suis restée frustrée car je m’attendais à ce que l’auteure nous entraine plus en profondeur dans cette histoire. J’ai eu l’impression qu’elle le survolait.  Tout comme le personnage de Bo qui arrive à la rescousse mais qu’on n’aperçoit que trop brièvement.

Par contre, j’ai beaucoup aimé la seconde et dernière partie avec Skyler. Audrey Carlan se concentre de nouveau sur la relation entre Parker et Skyler. J’ai trouvé que c’était la partie la plus intéressante du tome car l’auteure nous appâte avec quelques évènements qui paraissent pourtant anodins mais qui pourraient aussi changer la donne.

En résumé, je dirais que ce tome m’a beaucoup moins plu par rapport au précédent mais a su se rattraper pour sa fin qui nous laisse encore sur notre faim et qui nous pousse à la lire la suite.

Plus d’infos : Hugo Roman

On y était : Exposition Game of Thrones – The Touring Exhibitions

Quand j’ai découvert en mai dernier qu’il y aurait une exposition sur GOT sur Paris, je me suis tout de suite renseignée pour pouvoir y aller. J’avais déjà fait celle du Carrousel du Louvre (en 2015, photos disponibles sur la page facebook), une exposition gratuite mais à place limitée et basée sur la 5ème saison.

Il a fallu attendre les vacances d’été pour pouvoir profiter de cette nouvelle exposition proposée.

L’exposition se déroule à Porte de Versailles du 1er juin et 2 septembre. Il faut compter 20€ l’entrée pour découvrir l’envers du décor de cette célèbre série. Tout est fait pour se retrouver plonger dans l’univers (pour le plus grand bonheur des fans) où l’on peut admirer les costumes, armures, accessoires et décors de la série. Chaque salle a son propre thème :

- Les paysages hivernaux du Nord

- La Route Royale bordée d'arbres

- Les décors royaux de Port Réal

- La ville conquise de Meereen avec ses garnisons d’Immaculés et les troupes fidèles à la Maison Targaryen

- L’emblématique Demeure du Noir et du Blanc

- Le quartier général de la Garde de Nuit - Châteaunoir

 - Les terres gelées au-delà du Mur

 - La Salle du Trône de Fer…

 

Dans l’ensemble l’exposition est assez sympa et complète celle du Carrousel. Il y a pas mal d’objets et quelques animations à faire. Il faut compte 1h30, voir 2h si vous voulez remettre dans l’ambiance de la série.

Il vaut mieux être à jour sur la série TV (sinon vous allez vous faire spoiler dès la première salle). Le guide audio permet d’avoir quelques anecdotes sur le tournage mais il n’est pas indispensable. (Ce sont surtout des explications sur les costumes par rapport aux personnages ou objets fabriqués à telles occasions).

Dans l’ensemble j’ai beaucoup apprécié cette exposition, j’ai pris plaisir à revivre certains passages de la série. Cependant j’ai quelques critiques à formuler sur cette exposition.

- Le prix : 20€ par personne. On s’attend alors que cela soit gratuit par la suite (bon à part la boutique ce qui est normal). Déjà le guide audio, rien n’est indiqué quand vous êtes à l’entrée de l’exposition que cela va être payant (à part sur le site web). On vous dit, il y a le guide audio. Sans savoir, nous nous sommes dirigées pour le prendre, en passant que cela était compris dans l’expo. Le prix est assez élevé, vous devez débourser 6€ en plus !  Vous comprenez alors que la photo que vous avez faite avec le dragon avant d’entrer dans l’exposition va être payante (effectivement c’est 12€ en numérique et 15€ pour la version papier en fin d’expo). Ce qui n’était pas le cas pour celle du carrousel du Louvre, tout était envoyé par mail. Au final, vous avez déjà déboursé 26€ sans avoir encore commencé l’exposition. Cela nous a refroidis.

- L’espace : Autant, il y avait de la place sur celle du Carrousel, autant là, on est serré et c’est encore pire lorsqu’il y a du monde. Même si on rentre en petit groupe, on sait que les visiteurs vont prendre leur temps et rester. On est vite serré et il faut attendre son tour pour pouvoir prendre des photos avec certains accessoires de la série.  Je trouve que cela est assez dommage sachant que nous sommes à Porte de Versailles, les pavillons sont assez grands et l’exposition aurait pu être plus large.

- Le prix exorbitant de la boutique et de photos : alors là on bat les records, il faut vraiment être super fan et vouloir acheter un souvenir. La moindre chose est à 10 € minimums. Moi qui voulais me ramener un mug isotherme, il aurait fallu que je débourse 20€ pour un truc en plastique avec juste écrit « mother of dragons ».  Pareil pour faire une photo sur le trône avec des accessoires. Heureusement qu’il y a un autre trône à la fin de l’expo où vous pouvez faire vous-même la photo. Vous pouvez donc arriver facilement à 50€ par tête si vous ne faites pas attention !

En résumé malgré quelques petits points noirs, c’est une exposition à faire pour les fans. Tout est fait pour vous patienter et d’ailleurs à la fin, on a eu envie de se refaire les 7 saisons en attendant 2019 !

 

Plus d’infos : Site officiel de l’exposition

Retrouvez nos photos sur la page Facebook ABFA : ICI

 

Sweet Home - Tome 3 "Sweet Fall" de Tillie Cole

Editions Milady

Lexi est en dernière année à l’université d’Alabama. Elle semble avoir une vie parfaite, mais derrière ce masque heureux se cache une funambule au bord du gouffre. Austin est footballeur dans l’équipe de l’université. S’il pouvait être recruté par la ligue professionnelle, il réussirait enfin à subvenir aux besoins de sa famille. En attendant, le crime est sa seule source de revenus : le voilà prisonnier d’un gang. Ces deux êtres que la vie n’a pas épargnés pourront-ils surmonter ensemble leurs épreuves ? Ne risquent-ils pas de tomber ensemble ?

 

 

 

Avis d’Arcantane :   

Ce 3ème tome de la série Sweet Home va se centrer sur un nouveau couple que nous avons déjà rencontré précédemment comme personnages secondaires. Il s’agit d’Austin, le meilleur ami de Rome et de Lexi, une des amies de Molly.

Lexi, l’amie gothique de Molly touche enfin son rêve en rentrant comme pompom girl à l’université d’Alabama. Jeune femme insouciante, malgré ses sourires, Lexi cache un terrible secret et se sent très seule malgré un entourage pourtant présent. Un secret qui la ronge de plus en plus et qui la pousse à le cacher par honte. Pourtant sa rencontre avec le bad boy et footballeur Austin Carillo va changer la donne. Lui aussi se cache derrière ses nombreux tatouages, appuyant sur son côté bad boy. Malgré son apparence, la jeune femme voit au-delà de ses tatouages et découvre le véritable garçon qui s’y cache, un garçon doux et sensible, prêt à tout pour sa famille. Ancien membre d’un gang, Austin souhaite plus que tout réussir dans le milieu sportif pour échapper à son ancienne vie. Un brin compliqué car sa mère est très malade et l’argent se fait rare. Son jeune frère a tendance à suivre les traces de son grand frère, dealer et membre d’un célèbre gang. Une telle pression sur ses épaules, Lexi va être sa bouée de sauvetage. Tout comme le jeune homme pour elle.

Alors quand ses deux personnages se rencontrent, leurs propres secrets les rapprochent et leur permettent de se comprendre. Chacun cherche à se libérer de leur passé. Mais c’est aussi à double tranchant, en partageant leur secret ne vont-ils pas s’en rajouter ?

Sweet fall est une histoire assez bouleversante et je pense qu’elle touche plus encore car l’auteure s’inspire de sa propre expérience pour rendre ses scènes plus proches de la réalité avec le personnage de Lexi. Ayant vécu la même souffrance, son personnage n’en devient que plus vrai. Ses scènes sont justes mais tellement saisissantes. On espère une évolution positive avec la présence d’Austin au côté de Lexi. Pourtant, on suit peu à peu la descente aux enfers pour la jeune fille qui n’arrive plus à faire face.

Leur histoire d’amour est si tragique. Alors que tout semble allait au mieux, il y a toujours un évènement qui les fait plonger plus profondément dans leurs douleurs.

J’ai vraiment adoré cette histoire. En sachant ce que l’auteure a traversé et a eu le courage d’en parler ne rend que cette histoire encore plus belle.

Je vous conseille de lire ce tome mais ayez le cœur bien accroché.

Plus d'infos : Milady

Stiletto - Tome 1 "Serial Loveuse" de Lauren Layne

Editions J'ai Lu

Journaliste de renom pour Stiletto, l’incontournable magazine féminin new-yorkais, Julie Greene est spécialiste des aventures sans lendemain qui alimentent sa célèbre chronique. Aussi, quand sa responsable lui demande d’écrire sur la magie de l’engagement « post flirt », c’est la panne sèche. Pour trouver l’inspiration et une pointe de réalisme, il lui faut LE mec prêt à se poser. Mitchell Forbes, un bourreau de travail certes séduisant mais sans doute trop sérieux, qu’elle rencontre à un cocktail, semble être le candidat parfait. Et si ce dernier n’était pas aussi dupe que Julie l’imagine, ni prêt à tomber dans ses filets machiavéliques ?

 

 

Avis d'Elana :

C'est une histoire à lire l'été sur la plage en profitant du soleil et pourquoi pas … de la vue !

Je dois vous avouer qu'en lisant le résumé, j'étais septique ! J'avais un peu peur d'une histoire prise de tête, de sexe à gogo ou encore de « déjà Lu » … mais je me trompais.

Lauren Layne écrit cette histoire à double tranchant donnant un autre sens, une autre tournure aux histoires romantiques que nous avons l'habitude de lire.

Un article, un pari et voilà qu'une histoire que nous pourrions trouver banale se transforme en moment assez sympa. De l'humour, de la répartie … cela détend.

J'ai eu quelques passages à vide mais de courte durée car l'humour et l’interprétation des deux personnages principaux sont bien écrit. Le fait que Julie Greene doit changer son fusil d'épaule pour écrire un article sur le « post flirt » à la demande de sa responsable donne une envie au lecteur de savoir comment. Par où commercer ?

Ah oui, comme dit le dicton : « Qui est prit qui croyait prendre ».

Julie Greene fait partie d'un trio de drôles de dames (Grace et Riley) travaillant pour le magazine Stiletto tenue par une responsable digne d'un haut gradé de l'armée. Elles sont surnommées « Rencontre, Amour & Sexe » ! (Pas mal comme idée).

Quand Camille, la responsable, demande à Julie d'écrire ce fameux article, celle-ci à le syndrome de la page blanche. L'horreur pour cette jeune femme talentueuse.

La spécialiste des premiers baisers, rendez-vous ... n'a jamais connu le « Post Flirt », l'amour avec un grand A !

Comment écrire un article quand on ne sait pas de quoi il en retourne !? Pour chaque article, elle donne un peu de son vécu, de ses expériences afin de parfaire celui-ci mais pour cet article, Julie n'a rien ! RIEN !

Ces deux amies et drôles de dames décident de l'aider dans sa quête du savoir en lui demandant de trouver un « cobaye » si je puis me permettre. (Pas cool, je trouve !)

Par chance, ce jour là, ces amies lui trouvent la cible idéale : Mitchell Forbes, un homme de Wall Street.

Cet homme est parfait de première vue : Quoi de mieux qu'un banquier, un homme d’apparence ennuyeuse, cherchant une femme et non une aventure à mettre à son bras … Julie n'est pas à l'aise mais elle doit écrire son article afin de ne pas perdre son poste. (Je me fais les mêmes idées sur les banquiers de Wall Street. Est-ce un cliché ? Si quelqu'un à la réponse ! )

Une fois la cible repérée (j'ai vraiment l'impression d'écrire une chronique sur de l'espionnage … autant pour moi), Julie est prise au dépourvu quand Mitchell prend les devants. Comment cet homme peut-il remettre en question ces années d'expériences et lui fait perdre ses moyens ? Mitchell est différent et Julie ne prend garde. Elle n'est pas la seule à jouer un double jeu.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Mitchell serait-il cet homme dont Julie a besoin pour son article ou s'est-elle trompée ? Si c'est le cas … que fera t-elle pour rendre son article à Camille ?

Comme je le disais au départ, c'est un livre agréable et divertissant. A lire sur une plage ou dans un moment ou vous ne souhaitez pas vous prendre la tête.

 A vos livres !!!

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : Lien

Hello et Asphyxie de Laura Trompette

Editions Pygmalion

Hello

En quête de reconstruction, elle est confrontée à la folie, l’imposture et l’obsession. 
"Mes mains tremblent sur le clavier. Ma mâchoire se serre. Mon nez ne prend plus d’air. Ma tête implose, en quelques secondes. Les mots frappent mes yeux et mon cœur par ricochet. À cet instant, je voudrais revenir en arrière."
Auteur à succès, Emma L. Coste est publiée aux États-Unis pour la première fois et s’envole vers New-York. Là-bas, au détour d’une soirée banale, elle croise par hasard l’homme avec qui elle a partagé une partie de sa vie. La plaie est encore trop vive… Pourtant, cette collision n’est rien à côté des événements étranges qui commencent alors à se produire. 
D’une valise disparue aux lettres anonymes qui ne tardent pas de l’inquiéter, Emma saura-t-elle se défaire de l’étau qui se resserre autour d’elle ?
 
 
Asphyxie
"Elle a été asphyxiée et pendue post mortem. Le légiste est formel. Il ne nous regarde pas quand il parle. Il s'agite autour de ce corps qui ne se mouvra plus. Je me réveille dans un sursaut et prends une respiration comme si je remontais à la surface. Cette affaire n'en finit pas de me hanter." Charlotte Paoli, capitaine à la Brigade Criminelle de Paris, et Hugo Decroix, docteur en droit, vivent ensemble depuis bientôt sept ans. Pourtant, sous le jeu des apparences, Hugo porte un secret et Charlotte a les yeux rivés sur sa carrière .En effet, depuis plus d'un an, son groupe de la Crim' est confronté à la terrible « affaire des pendues » : des meurtres en série de mères de famille, victimes d'une macabre mise en scène. L'enquête piétine devant l'absence d'indices. Et, soudainement, le tueur accélère la cadence? Scindée entre sa vie intime et cette enquête qui la touche personnellement, Charlotte saura-t-elle flairer le mal qui l'entoure ?
 
 
Avis de Solyane :
Après avoir découvert que son compagnon la trompe avec une autre, Emma prend du temps pour se remettre. Mais, quand le destin lui fait de nouveau rencontrer ce grand amour, elle doit décider ce qu'elle doit faire de sa vie.
De son coté Charlotte est obsédée par une affaire criminelle qui va avoir une incidence majeure sur sa vie et sur son couple.
Les deux romans peuvent se lire de manière indépendante et dans le sens que vous souhaitez. En ce qui me concerne, j'ai commencé par "Hello" par finir avec "Asphyxie" peut-être parce que j'adore les thrillers.
Vous trouverez la genèse du second en lisant le premier. Le premier raconte une tranche de vie de l'auteur Emma L. Coste sur une période de deux ans environs. On va suivre son changement de vie, de compagnon et surtout des problèmes qui vont émerger tout au long de l'histoire en la personne d'un corbeau. Emma va tout nous raconter sur ses pensées, ses copines et ses amours d'un jour ou de quelques mois. Elle expose et compare les avantages et les inconvénients de la vie à deux et de celle de célibataire. Mais aussi le courage dont a besoin pour se remettre "en selle", redonner une place à l'amour et à la confiance. Le quotidien et la facilité dans un couple peuvent gommer les défauts qui restent sous-jacents jusqu'à ce que ces derniers prennent le dessus et explosent. Le personnage d'Emma est un personnage plein de vie qui croque la vie à pleines dents et ne se laisse pas démonter par quelques "infractions". Elle tombe mais elle cherche à se relever même si pour cela elle a besoin de s'éloigner de son environnement. Dans cette renaissance, on n'entendra que sa voix.
 
Dans le cas de l'histoire de Charlotte, l'intrigue va être racontée à deux voix, la sienne mais aussi celle de son compagnon Hugo. Les deux forment une symphonie qui va vite devenir dissonante et engendrer des problèmes que ni l'un ni l'autre n'aurait pu anticiper. Enfin, pas vraiment car l'un des deux aurait pu le faire mais il s'est retrouvé pousser par une histoire insoluble. D'ailleurs, à la fin, ce personnage va nous laisser sur une question. Le fera-t-il ou pas ?
 
Lorsqu'on combine les deux histoires, on pourrait presque croire que l'on lit une histoire dans une autre histoire. Bien que les deux intrigues soient séparées, on comprend les interactions entre les deux livres mais également les ressemblances et les différences qui existent entre les protagonistes "réels" et les protagonistes "inventés". A travers l'histoire d'Emma, on peut présumer que celle de Charlotte et Hugo va finir mal. Comme c'est un exutoire pour notre écrivain fan d'Adèle et voulant exorciser ses démons intérieurs, il ne peut y avoir qu'une type de fin. Et pas celle qu'on aurait souhaité, enfin, dans mon cas.
 
Autant j'ai apprécié l'histoire d'Emma autant j'ai été surprise par celle de Charlotte et de Hugo. En lisant "Hello", je ne m'attendais pas du tout à çà et l'intrigue à deux voix est juste ce qu'il fallait pour m’appâter, en plus du serial-killer. Je ne peux que vous conseillez de lire ces deux histoires. Peut-être en commençant par "Asphyxie"? A vous de décider si vous serez suffisamment fort pour supporter ces histoires. A bientôt
 
Plus d'infos : Site Pygmalion
Lire un extrait d'Hello : Lien
Lire un extrait d'Asphyxie : Lien
Syndiquer le contenu