Aller au contenu principal

Le Monde de Meg Corbyn - Tome 1 "Lac Argent" de Anne Bishop


Éditions Milady
 
Le territoire contrôlé par les Autres – vampires, élémentaires et autres créatures surnaturelles encore plus redoutables – n'est pas soumis aux lois humaines, et nul ne devrait jamais l'oublier...

Après son divorce, Vicki DeVine a repris un vieil hôtel abandonné sur les rives du lac du Silence, dans un village où rien ne sépare les humains des Autres, les grands prédateurs qui règnent sur la majeure partie des terres émergées et des eaux de la planète. Dans un endroit dépourvu de frontières, nul n’est jamais sûr de qui l’observe, tapi dans l'ombre.

Vicki espérait reconstruire sa vie et démarrer une nouvelle carrière. Mais quand sa cliente, Aggie Crowe, découvre un homme assassiné, les ennuis commencent. Les policiers voient en Vicki une coupable idéale en dépit des indices montrant qu'aucun humain n'a pu commettre le crime. Tandis que Vicki et ses amis cherchent à découvrir la vérité, des forces anciennes s'éveillent, dérangées par l'agitation qui règne sur leur domaine. Elles ont édicté des règles, et ont tous les pouvoirs dévastateurs de la nature à leur disposition pour les faire respecter... 

 
Avis de Poison :
 
Voici donc le nouveau livre d'Anne Bishop dans l'univers des Autres.
Nous quittons la série principale (Meg Corbyn) pour une série dérivée (pour laquelle l'éditeur français a donné un nouveau titre, Le Monde de Meg Corbyn, alors qu'en VO on reste sur la même, The Others). En effet, ici ce n'est plus Meg l'héroïne principale, ou même le personnage autour duquel l'intrigue va se concentrer. On quitte même Lakeside pour une autre zone de Thesia.
Nous sommes dans un petit village relativement isolé mais où les Autres ont une emprise forte quoique discrète. Des éléments de la recette d'origine vont se retrouver ici : deux personnages de sexes opposés qui vont cristalliser les événements (Vicki et l'agent Grimshaw), un personnage qui "débarque" et apprend les "règles", un personnage qui a un lourd passif ayant des répercussions sur sa santé physique/morale et des Autres qui vont s'attacher aux humains et prendre leur parti.
Mais là où les métamorphes étaient à l'honneur, ce sont les Sanguinati qui dirigent la ville. Nous verrons quelques Elémentaux mais pas aussi sociaux qu'avec Meg. Et comme les derniers livres de Meg nous ne nous attacherons pas à un seul narrateur mais passerons de l'un à l'autre afin d'avoir une vision globale de l'ensemble.

Côté narration, rien à dire on retrouve le style de la série principale qu'on aime tant (quoi que j'admette n'avoir pas tellement apprécié le choix de la première personne lorsque Vicki est la narratrice - en effet je préfère avoir un point de vu plus extérieur, mais c'est une question de goût).
L'histoire est intéressante mais différente des aventures de Meg. Car là où Meg était une cassandra sangue, Vicki est une "simple" humaine. Les enjeux sont donc bien différents. Pourtant, cette frêle humaine a une importance capitale même si elle ignore sa propre valeur. Elle a également bien plus d'interactions avec les humains qui sont plus en avant et presque à égalité avec les Autres - en terme de temps d'apparition. Vicki a hérité de son divorce un petit domaine au bord du lac Silence. Elle le retape doucement et en profite pour nouer des relations normales avec les gens après un divorce douloureux. Mais son ex-mari n'en a pas fini avec elle et les ennuis finissent par arriver à sa porte, ce qui conduira à l'apparition de l'agent Grimshaw dans le village.
Nos personnages vont se retrouver au cœur d'une conspiration. Après le désastre du mouvement des Humains Avant Tout, les humains sont devenus plus craintifs. Mais dans la petite ville de Boing, les gens ont simplement redéfinis leurs habitudes en fonction des nouvelles restrictions. Alors quand des "gens de la ville" arrivent pour tenter d'imposer leur façon de faire, les choses dérapent.

L'autrice aborde ici un sujet relativement connu aux États-Unis (et fantasmé en France) : les fraternités. En effet, nous avons affaire ici à un groupe de personnes qui s'est connu à l'université et qui profite de ses connexions pour évoluer socialement et professionnellement. Malheureusement, dans les territoires contrôlés par les Autres, les choses ne peuvent pas se dérouler comme prévues et les conséquences sont bien plus dramatiques.
 
Si j'ai apprécié découvrir d'autres endroits et d'autres personnages, je reconnais que Meg et Simon me manquent. Ils ne sont même pas évoqué nommément mais suggérés. Ceci mis à part, les nouveaux personnages n'ont aucun mal à porter l'histoire. Leurs personnalités sont évoquées et seront surement creusées par la suite. J'ai vraiment pris plaisir à découvrir Boing et son intrigue criminelle.
Mais il me reste une interrogation : les boingueurs ressemblent à quoi ??? je n'arrive pas du tout à me les représenter.

Plus d'infos : Milady

Et puis soudain - tome 1 "Succomber" de Laura S Wild

Editions Hugo Roman

Lia Gomes, est une jeune décoratrice d'intérieur de 23 ans, installée à New-York.

Cette jeune femme, que la vie n'a pas épargnée, se bat chaque jour pour retrouver une vie normale, entourée de ses deux amis surprotecteurs. Christopher et Matthew sont aussi possessifs qu'attachants, et depuis six ans maintenant, les trois compères ne se quittent plus.

Ce trio intrigue autant qu'il agace ceux qui les côtoient: personne ne sait comment ces trois-là se sont rencontrés. Pourquoi Chris et Matt repoussent-ils chaque homme qui approche Lia? Tant et si bien qu'ils forment une barrière infranchissable...

Infranchissable ? Un soir, tout change. La rencontre explosive entre Lia et cet homme aussi fascinant qu'énigmatique va chambouler le quotidien des trois amis.

Lia arrivera-t-elle à protéger son secret ?

Mais surtout, arrivera-t-elle à percer celui de cet homme qui l'obsède tant ?

 

Avis d'Edelweiss :

Amalia Gomes « Lia » est une jeune femme de 23 ans pour qui le futur s’annonce propice aux découvertes et aux belles choses. Elle est décoratrice intérieure dans sa propre agence à New-York, a des amis sur qui compter mais la seule chose qui manque à sa vie est l’amour, le véritable, pour lequel son passé fait obstacle encore aujourd’hui. Un passé pour le moins ordinaire qu’Amalia partage avec deux hommes que la vie lui a mis sur son chemin. Matt et Chris, des alliés, des amis, des frères, ils sont complémentaires, charmants, possessifs et perturbateurs émotionnels dans la vie amoureuse de Lia.

L’arrivée subite de Robin dans la petite routine de la jeune femme est une explosion de questions sur la confiance qu’elle peut ou non lui accordé. Il est beau, attentionné, a un sens de la répartie qui lui octroie une personnalité à la fois séduisante et risible et son métier d’architecte est assez commun à celui de Lia. Il construit, elle décore. En bref, cet homme splendide à tout pour lui plaire mais les coïncidences sont nombreuses et suspectes ou bien est-ce simplement le destin qui les réuni sans cesse.

Je suis passée durant ma lecture par beaucoup d’émotions et me suis attachée à tous les personnages. Matt et Chris font parties intégrantes de la vie de Lia. Ils s’aiment et partagent leurs quotidiens (voire un peu trop) à trois. Leur relation attise la curiosité autour d’eux et leur fréquentation du moment. Comme dans chaque histoire, nous avons le droit à un passé traumatisant pour lequel je ne m’attendais pas à lire ici. J’imaginais tout autre chose et je dois avouer avoir été un peu déçue par tant de mystère pour non pas « si peu » car il y a quand même de quoi nous tenir en haleine mais plutôt par le maintien de l’auteure à nous conduire dans du dramatique alors qu’au fond ces secrets sont plutôt dévalorisants mais également honorables. Je n’ai d’ailleurs pas compris la réaction de Lia. Certes elle était jeune et perdue 6 ans auparavant mais sa situation aurait facilement pu changer et en mieux.

En gros la première partie du texte est très appréciable et captivante, la découverte des personnages en dit long sur l’amitié qui les lie. Confiants et attendrissants, c’est un trio qui cache beaucoup pour se protéger l’un l’autre jusqu’à ce que la bulle éclate avec l’arrivée de Robin qui la mène à mal. Lia prend enfin les devants. De naïve, elle s’affirme enfin et veut développer de véritables sentiments pour quelqu'un, autre que la crainte. Elle veut se dévoiler, aimer et se sentir aimer pour la première fois de sa vie sans y mêler ses meilleurs amis, intransigeants et incisifs la concernant. Robin est une bouffée d’air frais dans cette lecture et Lia, parfois, me tapait sur les nerfs à ne pas comprendre ses interactions face à son manque de communication car le comportement de Robin et ses doutes sur la fidélité de la jeune femme est tout à fait légitime quand on ne connait pas toute l’histoire. Par contre la souplesse avec laquelle Lia se laisse embarquer dans cette idylle alors que sa méfiance a toujours été un système de défense laisse à désirer dans la seconde moitié du roman.

C’est un peu compliqué de dire que j’ai apprécié tout le livre car en effet plusieurs passages sont de trop à mon avis. Toute cette énigme sur ce passé pour lequel je n’ai pas été totalement convaincue a ralenti ma lecture, par contre la fin m’a littéralement subjuguée. J’ai aimé ce retournement de situation auquel je ne m’attendais pas, comme quoi la vie peut-être garce ! Lia n’a pas fini de faire parler d’elle et j’ai très envie de découvrir ce qui va advenir dans sa vie !

La suite « Et puis soudain lutter » sortira le 4 octobre prochain aux éditions Hugo Roman.

 

Extrait : « Dire « Je t’aime » c’est s’ouvrir complètement, c’est avouer son attachement et admettre que, sans cette personne, notre vie n’aurait aucun sens. C’est dévoiler son cœur, l’exposer, le mettre à nu et prendre le risque qu’il s’en retrouve blessé ».

Plus d'infos : Hugo Roman

On y était : Petit-déjeuner de rentrée avec Hugo New Way

Ce matin a eu lieu un petit déjeuner avec l’équipe d’Hugo New Way pour nous présenter les parutions de cette fin d’année en présence des blogueuses, d’une journaliste de Cosmo et d’une représentante de Gibert.

Crédits Photo : Beli-Livre sa vie (Instagram)

Dorothy la directrice de la collection New Way nous a parlé des 3 futurs titres qui sortiront en octobre et en novembre (pas de parution en décembre) :

When It’s Real de Erin Watt (sortie le 4 octobre) :

Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout... un caractère bien trempé !
À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d'exploser en vol.
Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu'il a changé...
C'est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande soeur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille " normale ". La preuve : elle n'aurait jamais accepté cette mission si sa famille n'avait pas des soucis d'argent. Elle n'a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d'Hollywood sont loin de lui déplaire.
Mais en ce qui concerne Oakley, c'est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n'est pas comme s'ils allaient vraiment craquer l'un pour l'autre dans la vraie vie ! N'est-ce pas ?

Erin Watt n’est plus à présenter, duo de deux auteurs, elle est connue par sa série Les Héritiers parue cette année chez Hugo Roman.

Intime Idée de Nicolas Dagorn (sortie le 4 octobre)

Roxane vit dans un quartier tranquille d'une petite ville. Son quotidien : les copines, l'école et une vie de famille un peu tourmentée. Depuis quelques mois, le handicap de Noah, son plus jeune frère, chamboule la donne à la maison. Heureusement, son frère cadet Alex, jeune sportif au grand coeur, endosse le rôle de protecteur face à une mère effacée et un père distant.
Sur le trottoir d'en face, le foyer. Hugo vient d'y être placé par le juge pour enfants. Tant bien que mal, il découvre son nouvel environnement où popularité et pouvoir se gagnent à coups d'alliances et d'intimidations... Le tout orchestré par Enzo, éternel chef de bande, prêt à tout
pour conserver son trône. Deux trajectoires bien distinctes. Deux destins que rien ne prédisposait à s'entrechoquer. Et pourtant, Roxane et Hugo vont être malgré eux les témoins de la rivalité
opposant Enzo et Alex. De part et d'autre de la rue, ils devront apprendre à panser les blessures indélébiles que la vie inflige parfois.

Nicolas Dagorn est un nouvel auteur français chez Hugo New Way dont je vous en parle plus bas.

As she Fades d’Abbi Glines (sortie le 8 novembre)

La remise des diplômes sera sans doute le plus beau jour de la vie de Vale McKinley. Avec son petit ami Crawford, ils ont prévu de profiter de l'été, avant d'intégrer ensemble " à la rentrée ' une grande université, qui les conduira à un avenir resplendissant et plein de possibles... Pourtant, le destin en décidera autrement. Cette nuit-là, ils ont un grave accident de voiture qui laisse Crawford dans le coma.

Terrible épreuve que Vale passe sur une chaise d'hôpital, à attendre désespérément le réveil de Crawford. Heureusement, elle trouve un peu de réconfort auprès de Slate Allen, un ami de son frère qui vient tous les jours rendre visite à son oncle mourant.
Mais voilà un autre imprévu... Au fil des jours, elle se rend compte que son coeur bat plus vite au contact de Slate. Non, elle ne peut ressentir cela, elle n'en a pas le droit. Alors, quand Crawford se réveille, sans aucun souvenir de son passé ni de leur relation, Vale devra sans doute prendre la décision la plus difficile que la vie peut vous infliger...

Abbi Glines n’est plus à présenter. Célèbre pour sa série Rosemary Beach chez  Collection &Moi et J’ai Lu, elle a déjà sorti 2 romans chez Hugo New Way.

Pour rappel, Hugo New Way sort 10 titres par an.

Outre la découverte de ces 3 romans, nous avons eu l’occasion de pouvoir discuter en skype avec Nicolas Dagorn l’auteur d’Intime idée, le grand gagnant du 1er concours Fyctia/Hugo New Way. Ce français vit actuellement au Québec.  Educateur spécialisé pour adolescents depuis 20 ans, il a proposé son histoire sur la plateform Fyctia, il ne s’attendait pas à avoir un tel engouement pour son histoire, ni de gagner le prix. Nicolas s’est basé sur son expérience pour écrire ce roman. Il n’avait jamais écrit un roman avant mais plutôt des nouvelles. Cela a été donc un vrai challenge pour lui.  Je dois dire qu’après l’avoir écouté cet auteur, j’ai envie de découvrir son roman.

Crédits Photo Hugo New Way

L’équipe nous a rappelé aussi sa prochaine New Way Party, pour celles et ceux qui n’ont pas suivi. La prochaine aura lieu le 11 octobre à Paris avec discussion avec Dorothy sur le livre « When it’s real » d’Erin Watt, cocktails et surtout karaoké (puisque le roman est basé sur la musique).

Pour y participer (Tirage au sort pour 8 gagnants), voici le lien

 

Ce fut un moment sympathique et comme toujours, nous avons été bien accueilli chez Hugo avec boissons et viennoiseries et nous repartons aussi avec quelques petits cadeaux.

 

Merci à toute l’équipe et merci aussi à Nicolas Dagorn qui a veillé jusqu’à 3h du matin pour pouvoir nous parler.

Arcantane

Dirty Rich Men - Tome 1 de Laurelin Paige

Editions Hugo Roman

Dans ce best-seller international, Laurelin Paige explore un univers rempli de sexe, d'amour, de pouvoir, de romance, d'hommes riches... et pervers.

Quand Weston, le petit ami de Sabrina, lui présente son meilleur ami, Donovan, elle est immédiatement troublée car il est l'image de l'Homme qu'elle désire. Elle sait que Donovan Kincaid est riche. En revanche, elle ne savait pas qu'il était immoral et pervers...

Etudiante boursière, elle n'avait aucune chance de garder des types comme Weston King ou Donovan Kincaid, mais elle était irrésistiblement attirée par ce monde fait de fêtes, de sexe, d'argent et de pouvoir. Sabrina est entrée dans ce monde "dirty" en jouant simultanément sur le désir des deux garçons, mais à ce jeu trouble, c'est elle qui s'est perdue...

Et lorsque, dix ans plus tard, elle retrouve à New York Donovan Kincaid et Weston King, ses nouveaux patrons, ses pulsions et ses démons endormis se réveillent et la poussent dans les flammes de l'enfer de ses désirs troubles...

 

Avis d’Arcantane :

J’avais beaucoup aimé sa série Fixed on you et j’étais assez intriguée par Dirty Rich Men. Je ne m’attendais plus à un one-shot or ce tome est bien le 1er d’une nouvelle série que Laurelin Paige nous propose. Ne vous fiez pas au résumé de la la quatrième de couv' car il ne s'agit pas d'une romance à 3 comme on pourrait le supposer mais bien à 2 personnes.

Ce 1er tome se déroule en 2 parties. La première qui est assez importante dans le déroulement de l’histoire, débute lorsque l’héroïne, Sabrina est âgée de 17 ans où elle va faire la rencontre de Weston King dont elle est secrètement amoureuse ainsi que le meilleur ami de Weston, Donovan Kincaid à l’université d’Harvard.

Etudiante, la jeune fille est un peu à part parmi les riches étudiants d’Harvard. Elle est plutôt banale physiquement mais est bosseuse et intelligente ce qui lui a valu sa bourse. Sabrina a le béguin pour une des garçons les plus populaires de la fac, Weston King qui ne la connaît pas. Elle se rend alors régulièrement aux fêtes organisées dans la fraternité de Weston pour essayer de l’approcher. Lors d’une de ses fameuses soirées, elle va tomber sur Donavan Kincaid, l’un des meilleurs amis de Weston. Une soirée qui aurait pu tourner au cauchemar sans l’intervention de Donavan mais qui va la marquer à jamais…

La seconde partie se déroule 10 ans après. Sabrina travaille dans une boîte de pub. Lors d’un congrès, elle retombe sur Weston avec qui elle aura une aventure d’un week-end. Plusieurs mois après, elle est surprise par la proposition de Weston qui la recontacte. Son amant d’un week-end lui propose une place dans sa propre entreprise à New York. Acceptant cette proposition alléchante, elle va découvrir que Donavan Kincaid est l’un de ses associés. Or elle n’a jamais plus oublié ce qui s’est passé avec ce dernier. Une sorte de jeu de séduction s’installe entre eux mais à force de naviguer en eaux troubles, Sabrina risque de se brûler les ailes…

Je dois dire que j’en ressors mitigée. Bien que j’ai apprécié l’histoire dans l’ensemble (j’aime le style de Laurelin Paige), je trouve que la relation entre Sabrina et Donavan est assez malsaine sur certains aspects. Sabrina est une personne assez fragile qui a réussi à se créer une carapace en vieillissant. Lorsque Donavan revient dans sa vie, son passé et ses souvenirs douloureux refont surface. Alors qu’on a l’impression que leur couple avance, Donovan trouve toujours les mots pour blesser la jeune femme et s’éloigner. Personnellement, au bout d’un moment, j’ai du mal à comprendre la réaction de l’héroïne, elle s’effondre à chaque fois (ce qui est une réaction assez normale) face au comportement de son amant. On comprend qu’au fil des pages, elle n’arrive pas à se détacher de cette relation attractive mais nuisible qu’ils entretiennent. Elle espère tout au long de trouver un équilibre dans ce qu’ils vivent. J’ai plus eu une impression d’une relation à sens unique où Donavan la domine et que Sabrina doit être à sa disposition.

A la lecture de ce premier tome, je pense sérieusement qu’ils devraient tous les deux consulter en raison de cette relation qui n'est pas vraiment saine, elle, à cause de son passé et de son traumatisme qu’elle transforme en une sorte de fantasme avec Donavan et lui aussi par le secret que l’on découvre à la fin et dont il se sent coupable. On peut mieux comprendre son comportement à la lecture de certaines révélations mais cela n’excuse pas tout ! Donavan se comporte en parfait connard tout le long de ce tome ne voulant jamais s’investir. C'est aussi une sorte de protection pour lui, il a besoin de contrôle pour se sentir en confiance mais fait tout pour ne pas s'attacher. En plus il est difficile pour Sabrina de pouvoir se confier car elle n’a personne autour d’elle qui pourrait l’aider ayant très peu d’amies, elle a toujours été une solitaire, ce qui n’aide pas la jeune femme dans ses décisions.

Je me suis plongée dans cette histoire sans savoir à quoi m'attendre, je dois dire que Laurelin Paige m'a surprise avec ce premier tome.

Je suis quand même assez curieuse de découvrir la suite au vu de cette fin de ce tome et savoir comment ils vont bien pouvoir résoudre leurs problèmes. Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre pour la suite.

A suivre …

Plus d’infos : Hugo Roman

Dive Bar - Tome 3 "Chase" de Kylie Scott

Collection &Moi

La réputation de tombeur d’Eric Collins, l’un des propriétaires du Dive Bar, n’est plus à faire. Rien de surprenant donc qu’il remarque d’emblée la belle Jean, nouvelle venue en ville. Sauf que non seulement elle ne veut rien entendre de lui, mais elle est également enceinte. Une bonne raison pour tenir Eric à l’écart… D’autant plus que, décidée à mettre un terme à son style de vie déluré, Jean aspire à être le genre de mère qu’elle a toujours rêvé d’avoir.

Pourtant, lorsqu’elle commence à avoir des contractions alors qu’elle est coincée dans sa voiture en pleine tempête de neige, c’est Eric qui lui vient en aide. Un lien s’est désormais tissé entre eux, mais est-ce suffisant  ? Eric est-il prêt à changer pour être l’homme dont a besoin Jean  ?
 
Avis de Solyane :

Le Dive Bar, un bar créé par des amis qui a subit bien des changements ces derniers temps. Alors que le troisième et dernier co-propriétaire est toujours célibataire et heureux de l'être, une prise de conscience soudaine va le faire changer d'avis. Pour toujours ou juste pour un temps?

Troisième et dernier tome de la série "Dive Bar", on va suivre une tranche de vie d'Eric, le tombeur de ces dames et barman à ces heures perdues. C'est un personnage donc on a eu un aperçu tout au long de la série. Et le ressenti n'est pas toujours positif. On pourrait même dire que l'avis général ressemble beaucoup à celui de Nell, l'un des autres propriétaires et erreur d'un soir dont on va suivre l'histoire dans le tome précédent. L'auteure va contrer ces aspects négatifs de son protagoniste principal masculin en le faisant se remettre en question. Tout d'abord, vis-à-vis de son environnement immédiat avec les membres du Dive Bar et les relations qu'ils ont avec leur partenaire. Ensuite, elle va attaquer via son âge et le fait de prouver qu'il peut être responsable. Enfin, le troisième ressort sera l'introduction d'une tierce personne qui va venir bouleverser le quotidien de ce protagoniste. Ainsi, on va voir évoluer ce personnage d'une immaturité d'adolescent à une maturité d'adulte. Mais, l'auteure ne va pas complètement bouleverser la psychologie du héros. Elle va tout de même lui laisser certains traits qui font qu'il est ce qu'il est.

On peut voir sa propre évolution à travers ses yeux. Il est beaucoup plus sensible aux avis de ses proches qu'on aurait pu le penser dans les précédents tomes. Cette nouvelle version de lui-même le rend beaucoup plus attachant et moins égoïste que ce qu'il semblait.

Lorsque j'ai eu ce dernier tome entre les mains, je ne pensais pas que le personnage central serait l" démon" Eric. Il est vrai que c'est un personnage que je n'aimais guère sur les tomes précédents, trop imbu de lui-même. Mais, il se rattrape bien dans celui-ci. D'ailleurs, on trouve d'autres personnes à détester même si ce n'est que pour un temps relativement court. La prise de conscience qu'a Eric de son environnement et surtout le fait qu'il veuille prouver sa "maturité" va le pousser dans une nouvelle voie qu'il n'aurait pas envisager. Sa remise en question et les explications qu'il peut donner le rend beaucoup plus sympathique. Enfin, l'histoire avec Jean et Ada ne fait qu'appuyer cette maturité rudement acquise, surtout lorsqu'on considère le point de vue de Nell qui ressemble beaucoup à celui que je pouvais savoir au début.

Enfin, c'est une histoire sans surprise mais dont le Dive Bar est un élément essentiel. De plus, on retrouve pour quelques pages notre groupe préféré. C'est à regret que je quitte Lydia, Nell, Pat, Eric et les autres. J'espère que d'autres histoires me ramèneront au Dive Bar. J'aimerai en avoir une sur Ada qui m'intrigue. Peut-être mon appel sera entendu mais, en attendant, profitez bien de cette dernière histoire.

Plus d'infos : Collection &Moi

Lire un extrait : ICI

Syndiquer le contenu