Aller au contenu principal

Burning Dance - Tome 1 de C.S. Quill

Editions La Condamine - Fyctia

Le passé peut laisser des traces bien plus profondes que quelques cicatrices sur le corps. Sin, en perpétuelle fuite de ses démons, en sait quelque chose.
Elle arrive bientôt à bout des promesses qu’elle a juré de tenir. Il ne lui en reste plus qu’une à honorer avant d’être libérée. Pour cela, elle doit atteindre la finale du plus grand concours de danse des Etats-Unis.
Rien ni personne ne la fera dévier de son objectif. Pas même ses nouveaux colocataires, et surtout pas Jolan !
Mais si un ancien serment venait tout bouleverser ?
Ouvrir les pages de cette New Romance, c’est accepter de ne pas en ressortir indemne.

 

Avis d'Elana :

Quand on m’a proposé de lire ce livre, j’ai tout de suite accepté. Le mélange de danse et de romance ne pouvait à mes yeux n’être que meilleur mais mon envie de le lire fut de courte durée. L’histoire peut être super si l’auteur n’était pas aussi vulgaire. Elle casse la romance et en rajoute avec les très nombreux passages évoquant le sexe (avec peu de délicatesse.) Quelques répliques de Sin (personnage principale) sont amusantes et bien trouvées mais le côté trop vulgaire me retirer rapidement le sourire.

Positivement : J’ai aimé la manière dont l’auteur nous fait découvrir petit à petit pourquoi la jeune fille est si froide et solitaire. Si je dois lire le tome deux, c’est seulement pour savoir l’histoire de la jeune fille.

L’histoire :

Sin est une jeune fille de 20 ans au passé trouble et douloureux. Elle gagne San Francisco afin de gagner un concours de danse : le DOTY (merci internet qui m’a permit de comprendre que c’est un concours de Street Danse Américain). Sa meilleure amie, Lylia, part un an pour de nouvelle aventure et laisse donc sa chambre à son amie. C’est alors que la jeune fille se retrouve avec 4 colocataires masculins.

Elle déteste les contacts au point d’être non sociale et solitaire. Afin d’être tranquille, elle fait croire aux garçons via l’aide de son amie qu’elle est sourde et muette. Je dois dire que cela m’a bien fait rire sur certains passages. Elle entend tout bien entendu mais se force à ne pas répondre malgré la délicatesse de Jolan (second personnage principal). L’auteur fait de ce personnage un Co….D. sans nom. Un homme qui ne base qu’avec la partie basse de son corps. On découvre que lui aussi a souffert étant plus jeune. Il ne pense qu’à mettre les filles dans son lit et Sin également. Le fait qu’elle lui résiste est pour lui un défi, un vulgaire jeu.

Sin ne tiendra pas longtemps avant que les garçons ne découvrent qu’elle n’est ni sourde, ni muette et encore plus encore, il découvre qu’elle participe au DOTY. La danse les rapprochera et entre Sin et Jolan, un lien étroit se créera entre eux au point de les mettre dans des situations fâcheuses.

Cette histoire a du bon comme du mauvais et malheureusement, je n’ai pas accroché plus que cela. Dure de donner son avis quand celui-ci n’est pas joyeux.

 

Plus d'infos : Site La Condamine

Be Mine de NC. Bastian

Editions Harlequin

Kim

Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?

Aujourd’hui, je suis de retour  mais j’ai tourné la page. Les contes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.

Alex

Cinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion.

Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi. A moi.

 

Avis d'Arcantane :

Avant tout je souhaiterais remercier Fran, c’est un peu grâce à elle que j’ai voulu lire cette histoire et que je me suis lancée dedans. Merci à elle car je n’ai pas du tout été déçue par cette belle découverte, c’est un beau coup de cœur pour ma part et j’ai passé un chouette moment avec Kim et Alex !

NC. Bastian nous plonge dans l’univers des bikers ! Au bout de quelques pages seulement, j’ai eu l’impression d’être plongée dans la série « Sons of Arnachy » et j’imaginais très bien les décors, l’auteure a su rendre très réaliste son histoire !

Ici on suit l’histoire de Kim qui revient 5 ans en Amérique dans la petite ville de Sturgis pour vivre auprès de son grand-père, ancien président d’un club des motards. Kim appréhende un peu son retour car de terribles souvenirs ont marqué son départ précipité. Bien qu’elle pense avoir tourné la page, le fait de revoir son premier véritable amour Alex, celui qui lui a brisé le cœur, est toujours un électrochoc pour la jeune femme. Lui aussi est sous le choc lorsqu’il la revoit car il n’est pas du tout préparé à la revoir au bout de 5 longues années et il est prêt à tout pour connaitre les raisons de son départ !

J’ai vraiment adoré cette romance contemporaine en ayant le point de vue alterné des deux personnages principaux Kim puis d’Alex. L’auteur a su manier avec brio son histoire tout en intégrant des passages de leurs passés. J’ai trouvé cela très agréable car on suit leur présent et leur passé tout le long du roman. Au fil de la lecture, le lecteur découvre le début de leurs relations, leur passé heureux. Je n’avais qu’une hâte, c’était de découvrir ce qui s’était passé entre eux pour que cela vire au drame.

Le style de NC Bastian est très plaisant et l’on est vite absorbé dans cette histoire d’amour. Kim et Alex sont deux personnages avec des caractères forts et qui ont du mal à céder ce qui rend leurs relations assez explosives. Kim a bien évolué, elle n’est plus la jeune fille naïve mais tout au fond d’elle-même, elle éprouve encore des sentiments envers Alex car même si elle a souffert, elle est attirée par lui inconsciemment. Elle lutte contre ses sentiments mais se rend compte qu’elle ne peut pas vivre sans lui et que ce qu’elle lui reproche n’est pas de sa faute.

Alex est le beau gosse que toutes les filles voudraient avoir. Malgré ses airs de bad boy, il est très protecteur auprès de Kim dès le départ, il la respecte et il est aux petits soins avec elle. On se rend compte que la jeune femme est son équilibre. Qu’à ses côtés, il peut enfin vivre pleinement sa vie : elle est son tout. Après son départ précipité, il se sent trahi et est très en colère quand elle revient dans sa vie. Je ne vais pas vous raconter l’histoire et vous laisse la découvrir !

Même si la romance est assez simple et que l’on découvre les raisons, l’auteur a su choisir les bons mots et a fait de son  histoire, une romance parfaitement addictive ! Je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai totalement dévoré Be Mine que je recommande vivement. J’espère qu’il y a aura une suite, j’aimerais bien connaitre l’histoire de Mendy, la meilleure amie totalement délurée de Kim.

Laissez-vous tenter par Be Mine,  c’est une romance forte en émotions, sexy dans le monde des motards ! Vous ne serez pas déçus !

Plus d'infos : site Harlequin

Calendar Girl - Tome 1 : Janvier d'Audrey Carlan

Edition Hugo Roman

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s'installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d'argent, de beaucoup d'argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l'argent à son père, l'a fait tabasser et l'a envoyé à l'hôpital où il est dans le coma. Bref, il faut qu'elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu'une issue, contacter sa tante qui possède une agence d'escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l'escort d'un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s'offrent ses services. De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions. Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s'est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal à tenir sa promesse.

Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ?

 

Avis d'Edelweiss :

Calendar Girl est une série très attendue en France, par son mystère, son nombre de tomes et son sujet très controversé. Audrey Carlan est une auteure que je ne connaissais pas encore.

Mon avis sera donc mitigé pour deux raisons :

- La première raison est que j’apprécie le sujet qu’Audrey Carlan décide d’aborder. C'est-à-dire, la dure réalité des choses si son personnage principal souhaite sauver son père et par cela sa petite sœur également des mains d’usuriers près à utiliser la force. Mia Saunders devra accepter des missions chaque mois en tant qu’escort girl. Un sujet intéressent mais parfois ardu.

-La deuxième raison est la manière d’aborder ce sujet par l’auteure que j’ai eu du mal à m’expliquer. Simplement, son personnage en quelques lignes accepte presque « aisément » de changer sa vie sans réel état d’âme. J’espérais vraiment avoir un chapitre, un développement sur son ressenti, ses émotions à la lecture du contrat, l’hésitation réelle qui devrait l’appréhender sur son rôle à jouer mais surtout une tante gestionnaire de l’agence d’escort qui ne présente aucun scrupule à y enrôler sa propre nièce et lui suggérer de proposer ses charmes sous tous les angles afin d’obtenir plus d’argent. Alors là, j’ai été stupéfaite.

Parlons du personnage :

Mia, 24 ans. Une fille au physique moins commun car TRÉS grande, mince mais voluptueuse, une brune au sens de l’humour qui désire devenir actrice et vie à Las Vegas depuis quelques mois. C’est une amoureuse au cœur tendre, toujours déçue des hommes qu’elle fréquente et dont le premier est son géniteur. Son père qui la laisse avec une dette tellement énorme qu’elle envisage le pire pour la vie de celui-ci, la sienne mais aussi celle de sa sœur cadette de 19 ans.

Miss Milan, la tante de Mia, lui propose donc un contrat comme escort. (« Escort » signifiant une personne suivant quelqu'un afin de le surveiller ou le protéger). Escort de 12 hommes ses 12 prochains mois dans 12 villes différentes pour payer sa dette et lui préciser que si elle se déshabillait ou couchait avec eux, elle aurait un bonus supplémentaire. De quoi payer les études de sa sœur, ses factures et sa popote… Bref, une diction sans remords, sans ambiguïté pour cette femme d’affaires.

Je ne m’attendais évidement pas à un drame romantique mais quand le sujet est tabou comme celui-ci, car en principe Mia n’a pas choisi ce métier, j’espérais un peu plus de mélodrame, de doute ou de peur mais surtout d’émotion, une histoire un peu sombre sur son statut qui vire au fur et à mesure de la lecture à la prostitution (avec consentement bien sûr!).

Cela me donnait l’impression qu’on vendait un slogan : « Si vous êtes belle en manque de sexe et de mystère, rejoignez l’escort, un homme magnifique et richissime vous attend ! ». Bon ok, je vais un peu loin, mais entre Ginette, sa meilleure amie qui lui conseille d’accepter ce contrat car elle n’a pas été touchée par un homme depuis près d’un an (sympa l’amie!) et qu’on apprend par sa tante que les clients sont très riches et très bien entretenus physiquement pour très bien les entretenir, c’est à se demander pourquoi nous-mêmes nous ne ferions pas ce métier pour obtenir les 100 000 dollars à la clef.

Je m’attendais à plus de dévoilement sur son personnage, son passé et même sa sœur inexistante dans le livre. J’espérais lire toute une complication, une tension mentale sur la situation qu’elle se sent obligée d’accepter. Certes, les tomes suivants vont peut-être et je l’espère révéler un peu plus Mia, sa famille et ce «Blaine » dont on ne sait presque rien et qui finalement n’a pas l’air de lui mettre tant de pression vu qu’on n’entend pas parler durant le mois de janvier.

Il faut avouer que son premier contrat est quand même CANON ! Autant ce qu’elle doit faire en tant qu’escort, que l’homme qui la demande pour le mois de janvier. Par ailleurs, je n’ai pas compris comment elle peut refuser l’offre à la fin du tome qui lui tombe dessus surtout après le mois qu’elle a passé avec Weston, qui à mon goût, succombe trop vite au charme de la jeune femme (Ok, il n’y aurait pas de suite sinon !)

Donc, si je comprends bien ma lecture, Mia cherche la difficulté pour ne rendre de compte à personne (mais toujours à l’usurier) quitte à se sacrifier (si on appelle cela un sacrifice assurément !) plutôt que la facilité qui lui est proposée. Une difficulté enthousiasmante finalement car ses contrats comportent en janvier comme en février des hommes qui lui veulent du bien, qui sont riches, ont des demeures magnifiques mais surtout les plus beaux spécimens qu’elle n’est jamais rencontrer. Elle voit d’un autre œil son défi grâce à son premier client, Wes.

« Défi » un mot utilisé dans le résumé que je ne trouve pas approprié quand on parle d’escort qui se met à nue inévitablement… j’aurais plutôt utilisé « courage » pour sauver sa famille véritablement, je m’attendais à découvrir une Mia forte de caractère et déterminée, courageuse prête à se soumette à certaines exigences de vie du client en se respectant un minimum (résistance -> 1 soirée) et non une Mia enjouée quasi amoureuse qui ne respecte aucune règle du contrat dès sa rencontre avec son client et finalement adore le satisfaire plus qu’il ne le faut.

C’est un livre assez Hot avec ses scènes de sexe (à ne pas mettre dans les mains de tous). L’écriture est simple, les chapitres courts. En bref, une lecture rapide et divertissante vous attend avec Calendar Girl, même si toutefois Audrey Carlan ne répond pas à mes attentes dans ce premier tome, pour ma part incomplet. J’ai tout de même hâte de lire la suite, et connaître le dénouement suivant, il va de soi ! J’espère que ce qui est « tout beau, tout rose » et la facilité d’approbation du contrat fera l’effet escompté que je cherchais en vain car à mon sens « escort » est un métier audacieux et à risque ici dévoilé sous forme de recherche du grand amour.

Plus d'infos : Site Hugo Roman

page FB : Calendar Girl

site Calendar Girl

Reckless & Real - Tome 1 : Something Dangerous de Lexi Ryan

Editions Hugo Roman

LA SÉRIE RECKLESS & REAL (triptyque) de Lexi Ryan, dont l'action se situe à New Hope (Indiana), une petite ville de province américaine en proie à des luttes politiques et familiales, raconte l'histoire d'amour tourmentée de Liz célibataire de 24 ans et Sam, son ex-boyfriend qu'elle fuit mais dont elle est toujours amoureuse. Sur fond de campagne électorale, une passion que tout le monde s'emploie à briser dans une ville où tout se sait et où tout le monde se connaît. Cette série épicée plonge le lecteur dans un monde de faux-semblants, de sexe, de trahisons et de scandales en tout genre.

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

Lexi Ryan est connue pour sa très bonne série « Unbreak me », série que j’avais d’ailleurs particulièrement appréciée !

La voici de nouveau tournée dans une romance contemporaine regroupant des personnes hauts placées dans la politique mais aussi dans leurs mœurs.

Nous faisons connaissance avec Liz Thompson, 24 ans, célibataire depuis trop longtemps à son goût quand elle voit subitement plusieurs de ses amies mais aussi sa jumelle plonger d’arrache pieds dans les préparatifs de son mariage et élever ses deux merveilleuses filles avec amour et tendresse. Une envie, un désir qui l’enflamme toujours plus fort.

Trouver enfin l’amour est-ce si compliqué ? Le mec parfait avec qui plaisanter, fonder une famille, se marier mais surtout un homme qui la rendrait explosive mais vulnérable sur le plan sexuel. Des critères qui font fuir le premier venu quand il s’agit d’engagement, de durée. Liz comprend que ce n’est pas dans son entourage qu’elle pourra enfin s’épanouir, être limité à son passé, aux regards qu’elle connait que trop bien. Elle opte pour un nouveau site de rencontre « Something real » qui lui permet de rester anonyme et de discuter longtemps et en toute impunité jusqu’à la rencontre avec ce parfait inconnu. Un site qui présente ses indications, ses préférences et c’est en désespoir de cause qu’elle fait la connaissance d’un charmant et énigmatique « Riverra69 » avec qui le courant passe très bien et où les pics sont les bienvenus. Une discussion qui la pousse à s’ouvrir sur ses désirs refoulés, ses ambitions réduites à néant, son besoin davantage d’affection et d’estime de soi.

Sam Bradshaw est le beau gosse en question du roman. Un brin tourmenté par son passé qui lui saute de nouveau au visage, une ex qu’il aperçoit trop souvent, un caractère obscurci par les campagnes politiques dans laquelle sa famille baigne depuis longtemps. Au final, Sam est un jeune homme soumis par les devoirs politique dont les apparences sont primordiales et ses aventures à répétition ne font que ternir sa réputation mais aussi la campagne électorale à laquelle son père se présente.

Plus on avance dans l’histoire, plus on s’aperçoit que Sam a un cœur d’or, qu’il souhaite voler de ses propres ailes, s’ouvrir au monde et se révéler. Pouvoir dire ce qu’il pense, se montrer sous son vrai jour au bras de celle pour qui son cœur bat plus fort à chaque regard. Plus sa famille lui impose de choses, plus il se rebelle et se libère de cette emprise qu’ils ont sur lui.

On peut faire le rapprochement entre Liz et Sam, car finalement, ils recherchent la même chose, la même fougue, la même liberté d’esprit.

Leur relation est assez ambigüe car elle a commencé lorsque Liz était adolescente. Entre « je t’aime, moi non plus », chagrin et satisfaction, leur rapport se résume uniquement et simplement à une partie de jambes en l’air à l’occasion d’un mariage puis… plus rien. Entre honte et effronterie, leurs paroles ont plus souvent tendances à blesser l’autre sans jamais chercher à comprendre réellement leurs sentiments du moment, voire les ignorer jusqu’au moment où… se mystérieux Riverrat69 fait son apparition.

Est-ce vraiment Sam qui se cache derrière son ordinateur ? Liz en est persuadée !

Je suis assez surprise par l’histoire bien que cela reste prévisible. On passe un excellent moment de détente. L’attraction de Liz et Sam est flagrante, c’est la base de toute l’histoire alors que le mystère rôde sur cet interlocuteur à l’âme un tantinet masochiste. C’est une lecture rapide, avec une fin qui peut ébranler certaines lectrices, car forcement la suite va perturber tout ce qui s’est forgé au fil des pages.

Plus d'infos : Site Hugo Roman

La Chronique des anciens – Tome 6,7 : Pouvoirs surnaturels de Thea Harrison

Editions J’ai Lu

Les pouvoirs de Liam, le fils de Dragos ˗ le seigneur des Wyrs ˗ et de Pia, se développent de manière stupéfiante. Âgé de seulement six mois, il a pourtant l’apparence d’un garçon de cinq ans ! Afin de l’habituer au contact d’autres enfants et l’inciter à contrôler ses dons prodigieux, ses parents l’inscrivent à l’école. Mais lorsque Liam est témoin de violences faites sur l’un de ses camarades, il devient primordial pour lui de se dominer. Car une perte de contrôle se révélerait fatale…

 

 

Avis d’Arcantane :

Cette petite nouvelle exclusivement disponible en numérique est centré sur Liam le fils de Dragos et de Pia. Grandissant à une vitesse prodigieuse alors qu’il n’a que quelques mois, il a l’apparence d’un jeune garçon. Ses parents décident alors de l’inscrire à l’école afin qu’il s’habitue à vivre parmi des enfants et non tout le temps avec des adultes. Nous suivons alors à travers les yeux du petit Wyr sa vision de l’extérieur et ses interactions avec ses futurs amis mais aussi les adultes l’entourant.

Il y a des moments enfantins comme on peut s’attendre puisqu’il s’agit d’un jeune garçon mais aussi des moments touchants surtout avec ses parents. On découvre que Liam a une envie de faire plaisir et de par sa nature de dragon, un besoin surtout de pouvoir protéger les gens qu’il aime. Il a déjà un instinct très poussé et n’a pas peur d’aller de l’avant. Il ne comprend pas forcément l’attitude des adultes. La plus grande partie de l’histoire se déroule sur sa première expérience en qu’élève à l’école et son comportement envers les autres élèves mais aussi sa maîtresse.

Thea Harrison a su comme toujours, influer diverses émotions à travers ses histoires et nous faire ressentir toute une gamme de sentiments. C’est une des qualités que j’apprécie chez cette auteure qui écrit toujours aussi bien.

Cette nouvelle sur Liam se lit très vite (une cinquantaine de pages) mais c’est toujours avec un certain plaisir que j’aime me replonger dans cette série surtout lorsqu’il s’agit de Pia et de Dragos. Pouvoirs surnaturels est une histoire qui vous fera sourire et que j’ai trouvé mignonne comme tout. Elle est n’est pas non plus indispensable au déroulement de la série mais permet de faire un break.

Je trouverai intéressant que l’auteure puisse continuer sur ce personnage et son évolution dans le monde des Wyrs. J’espère qu’on aura l’occasion de revoir Liam sur les prochains tomes de la série.

 

Plus d'infos : Site J'ai Lu

 

Syndiquer le contenu