Aller au contenu principal

Anita Blake - Tome 27 "Jeux Dangereux" de Laurell K. Hamilton

Editions Milady

Une aventure d'Anita Blake, tueuse de vampires

Quand un autre marshal fédéral demande à Anita Blake de le rejoindre dans une petite ville du Michigan pour une consultation en urgence, elle comprend que la situation est grave. Un jeune léopard-garou est soupçonné d'avoir tué son oncle d'une manière aussi horrible que sanglante. Toutes les preuves sont contre lui, et l'ordre d'exécution a déjà été signé. Mais certains détails clochent, et Anita doit donner son avis d'experte sur la scène du crime. Malgré la pression grandissante des flics locaux et l'indignation de la famille qui réclame justice pour son patriarche, Anita se rend bientôt compte que les preuves ne concordent pas.

Le temps est compté, car la colère gronde au sein de cette petite communauté très soudée et la peur vis-à-vis des êtres surnaturels ne cesse de grandir. Anita doit découvrir la vérité et déterminer si les marshals ont arrêté le coupable ou s'ils s'apprêtent à exécuter un innocent.

 

Avis d’Arcantane :

Dans ce 27ème tome, Anita en tant marshal de la branche surnaturelle doit aider l’un des collègues, Winston Newman dans le meurtre d’un humain commis par un léopard-Garou. Alors que ce dernier est en prison en attendant son exécution. Anita et Newman doutent de sa culpabilité. Ils n’ont alors que quelques heures avant la fin du mandat pour prouver son innocence et trouver le véritable meurtrier…

Je ne m’attendais pas à grand-chose avec cette nouvelle histoire surtout arrivée au tome 27 et du fait de la tournure des précédents tomes. Il faut dire que j’ai perdu ma passion pour cette série car l’auteure l’orientait trop vers le sexe, trop de personnages inutiles et plus de vraie intrigue (ou alors la fin était trop bâclée à mon goût). Bref, je partais avec un certain a priori.

Je peux vous dire que j’ai été agréablement surprise par ce nouveau volume car je retrouve enfin l’Anita des débuts qui m’avait séduite. Ce tome a été un vrai plaisir à lire. Loin de ses hommes, notre héroïne doit gérer une enquête de meurtre ce qu’elle n’a pas l’habitude dans son domaine, elle serait plutôt le bourreau que l’enquêtrice.

Tout se complique avec l’arrivée d’Olaf alias Otto Jeffries, lui aussi Marshal de la branche surnaturelle. Intrigué par la présence proche d’Anita dans la région, il saute sur l’occasion pour la revoir. Lors de leur dernière rencontre, il avait été surpris par son comportement et souhaite se rapprocher d’elle. Mais cette dernière n’est pas prête à laisser entrer Olaf dans sa vie connaissant son côté tueur en série et sociopathe.

Heureusement on peut compter sur l’aide d’Edward qui vient à sa rescousse pour temporiser les tensions entre eux deux et éviter qu’Olaf fasse du mal à Anita.

Mais l’heure tourne et il leur faut trouver les preuves qui pourraiten innocenter le soi-disant coupable.

Si vous aimez ce trio, vous allez être servis. Même si certains proches d’Anita seront présents durant l’enquête, l’auteure se concentre sur les relations entre ces trois personnages tout en poursuivant son intrigue.

Ce tome se lit très rapidement car on est vite plongé dans cette nouvelle histoire et on aimerait savoir ce qui va se passer entre Olaf et Anita. L’enquête reste bien structurée et on ne s’ennuie pas. Il peut avoir quelques longueurs pour certains passages mais je trouve ce tome plutôt réussi et surtout pas de sexe ce qui fait du bien à cette série.

J’espère que la suite sera tout aussi de la même qualité que cette histoire !

Plus d’infos : Milady

Equation à deux inconnus de Danielle Guisano

Editions Hugo Roman Poche

Diane, trentenaire, en couple avec Joshua voit son avenir tout tracé : mariage, bébé... C'est sans compter sur un cruel revirement de situation. De retour à la case départ, Diane est résolue à s'inscrire sur un site de co-parentalité pour assouvir son envie de maternité.

London est un brillant entrepreneur pressé. Incapable de s'attacher à une femme, il envisage de sélectionner la future mère de son enfant sur un site dédié à cet usage.

Deux inconnus, qui prennent contact via une plateforme avec le même désir de devenir parents. L'affaire est entendue : un enfant en garde partagée et rien de plus.

London excelle en tout sauf dans l'art du lâcher prise. Quant à Diane, elle est une femme indépendante et est résolue à assumer sa maternité toute seule.

L'équation parents-bébé devient rapidement confuse, encore plus lorsqu'un climat de séduction voit le jour. Heureusement, en amour, on peut toujours compter sur un coup de pouce du destin ou sur une touche d'imprévu...

 

Avis de Christy :

Quand j’ai lu le résumé proposé par l’éditeur, j’ai été immédiatement séduite par le sujet qui allait être évoqué dans le roman “Equation à deux inconnus”.

Nous faisons la connaissance de Diane, une femme qui vit en couple depuis cinq ans maintenant. Elle prévoit de passer à l’étape supérieure avec son compagnon, mais c’était sans compter le destin. Rien ne va se passer comme elle l’imaginait.

Déçue par les histoires d’amour et ses compagnons, Diane ressent un vide sans sa vie, d’autant plus que son horloge biologique tourne. Elle a l’impression d’avoir perdu un temps fou à construire une vie de couple pour la voir s’écrouler du jour au lendemain.

Ce vide ne pourrait qu’être rempli que par la présence d’un enfant à ses côtés, mais plus question de se lancer à la recherche de l’amour.

Sur les conseils d’une amie, elle décide donc de s’inscrire sur un site de co-parentalité pour tenter de trouver un homme en manque de paternité. Une idée qui pourrait sembler un peu folle au départ mais qui se fait lentement une place dans son esprit.

C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de London, un riche homme d’affaires qui s’est fait une place tout seul dans ce monde impitoyable. Nous ne savons pas grand chose de lui, de son passé. C’est un homme qui a du mal à faire confiance, à se livrer et qui ne croit pas en l’amour. Jusqu’à présent, il n’est jamais tombé amoureux (et ne prévoit pas de l’être) de qui que ce soit malgré les nombreuses conquêtes que lui prête les médias.

La vie de couple n’est pas pour lui. Seulement, lui aussi ressent l’appel de la paternité.

Ce site de co-parentalité est un bon moyen pour lui de trouver la femme qui portera son enfant. Très vite, on s’aperçoit qu’il est attiré par Diane qui correspond à tous ses critères. Car London prévoit de s’investir dans la grossesse et dans la vie de son futur enfant.

Nos deux personnages vont donc se lancer dans l’aventure de la co-parentalité.

D’une plume fluide et addictive, l’auteure, Danielle Guisiano, aborde avec justesse ce thème que je ne connaissais pas et dont il est très peu (voire pas du tout question) dans les romans aujourd’hui.

Nous avons alternativement les points de vue des deux personnages principaux, Diane et London, que nous apprenons à connaître ainsi à travers les pages. Nous les accompagnons pendant cette aventure. Cela nous permet de rentrer dans leurs têtes avec facilité, de comprendre leur point de vue, leurs désirs.

Nous comprenons ainsi beaucoup mieux leur envie de devenir parents, d'élever un enfant, sans penser au côté romance, en partageant le droit de garde à l’image des parents divorcés. C’est un choix compréhensible lorsque l’amour n’entre pas en ligne de compte et n’est pas leur priorité numéro un.

Ce thème est très intéressant et aborde une autre manière de voir la maternité. L’auteure nous offre un point de vue très étonnant. Les détails de cette démarche et de ce nouveau choix de vie nous sont expliqués, via Diane et London, avec sincérité et beaucoup d’émotions.

J’ai d’ailleurs passé un très bon moment en compagnie de cette lecture. Je me suis attachée à Diane et à London dès les premiers instants. J’ai beaucoup aimé la façon dont leur histoire se construit au fil des pages, en partant de la fin habituelle des romances, à savoir le bébé…

J’ai aimé leur façon de voir les choses, parfois de façon calculée, car prendre une décision de faire un enfant avec un inconnu ne se prend pas à la légère et se doit d’être préparée à l’avance. Ils vont d’ailleurs devoir se poser des questions sur le droit de garde, le lieu d’habitation… Ils sont très impliqués dans ce projet. London réagit comme s’il s’agissait d’un nouveau contrat à mener à terme, en essayant de prévoir tout ce qu’il peut arriver, tandis que Diane est plutôt dans les émotions.

On s’attache à ses personnages qui ne croient plus en l’amour. On les sent très déçus par ce qu’il leur est arrivé dans leur vie précédemment. Ils ne voient leur avenir qu’avec un enfant. En se côtoyant pour ce projet, ils vont devoir prendre position selon les sujets, faire des concessions. Mais ils vont aussi apprendre à se connaître, pour construire une vie pour leur futur enfant.

J’ai été touchée à de nombreuses reprises par ce roman, tant par l’originalité du thème abordé que par la psychologie des personnages qui les rend très humains et attachants.

En bref, j’ai tout simplement adoré cette histoire touchante et portée par des personnages humains, avec leurs doutes et leurs attentes. Je vous conseille fortement “Equation à deux inconnus” qui aborde un thème des plus intéressants et inédits dans une romance.

Une très belle découverte!

Plus d'infos : Hugo Roman

Seconde chance - Tome 2 (Follow me) de Fleur Hana

Autoédition (texte remanié)

Et si l'amour se cachait là où on ne l'attend pas ?

Au moment où Margaux revient dans le Sud et devient la nouvelle voisine d'Anthony, elle a dans ses bagages un cœur brisé et une amitié qu'elle a elle-même piétinée.

Elle a besoin d'une épaule, il lui propose son soutien.

Elle lui propose son amitié, il a besoin de plus.

En chamboulant leurs repères, leur rencontre pourrait tout changer... et leur offrir une nouvelle chance.

 

 

Avis de Christy :

Il y a quelques mois, je découvrais le tome 1 de la réédition de la série “Follow me” écrit par Fleur Hana. J’avais été conquise par cette histoire et par ces personnages attachants.

C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans ce second tome.

Même si nous retrouvons les personnages du volume précédent, “Nouvelle chance” se concentre sur l’histoire entre Anthony et Margaux.

Anthony fait partie des quatre colocataires, tous infirmiers libéraux, qui sont aussi amis.

Nous faisons donc plus ample connaissance avec lui. Sa vie n’a pas été simple jusqu’ici et il en a beaucoup souffert. On le sent en quête d’attention, de tendresse et surtout d’amour.

À une soirée, son chemin croise celui de Margaux, la fille de ses voisins, de passage pour quelque temps dans la région. La jeune femme est de retour dans la maison de ses pères, seule et encore sous le choc de sa précédente histoire qui l’a laissée en grande détresse. Margaux est le style de femme que recherche Anthony. Mais, elle a, depuis, du mal à s’en remettre. Elle n’est donc pas dans l’optique de se remettre en couple avec un autre homme, du moins dans l’immédiat.

À force de se côtoyer, Margaux finit à se confier à Anthony. Leur relation prend un tournant de plus en plus dans la séduction…

J’avais beaucoup aimé le tome qui retraçait l’histoire entre Lise et Ange. Entre romance et humour, nous découvrons une bande d’amis, tous très proches qui pouvaient compter les uns sur les autres. Je me demandais donc ce qu’il allait se passer ici.

J’ai trouvé ce tome plus dramatique, plus dans l’émotion.

Anthony sait ce qu’il veut chez une femme et Magaux semble correspondre à ses critières si ce n’est qu’elle doit déjà surmonter ses épreuves pour se lancer, peut-être dans une nouvelle histoire avec lui.

J’ai été touchée par la gentillesse dont Anthony fait preuve ici, à la fois à l’égard de son coup de cœur. Il va lui prêter une oreille attentive pour qu’elle se confie et arrive à se construire de nouveau. Il est patient, même à se contenter de l’amitié qu’elle lui offre au départ alors qu’il commence à éprouver des sentiments pour elle.

Il va aussi se montrer très humain à l’égard de ces patients. Il prend le temps de les écouter, de les conseiller et de les soigner avec beaucoup de respect. Nous sommes touchés par sa gentillesse, notamment avec l’une de ses patientes en phase terminale. Nous ressentons toutes ses émotions. Nous le voyons touché par ce qui arrive et il a parfois du mal à ne rien éprouver surtout quand il voit ses patients en train de souffrir. On le sent très impliqué dans cette vocation.

Par contre, je dois vous avouer que j’ai eu du mal à cerner Margaux. Je ne me suis pas autant attachée à elle comme je le pensais. J’ai trouvé qu’elle pensait beaucoup trop à son histoire précédente, sans voir le mal que cela lui a fait. Elle était encore très centrée sur ce passé et n’arrivait pas à voir ce qu’il se passait sous ses yeux. Elle a du mal à faire confiance, notamment à Anthony et à confier ce qu’elle ressent vraiment.

Pourtant, c’est une jeune femme passionnée, au style vestimentaire très années 50 qui cherche à se reconstruire et avoir une autre image d’elle-même. C’est par le regard d’Anthony que Margaux va arriver à se voir différemment.

J’ai aimé lire leur histoire, qui se construit sans précipitations, au fil du temps, à force de patience. Toutefois, des obstacles vont se mettre sur leur chemin, surtout venant de leur passé respectif.

On découvre comment ils vont arriver à surmonter tout cela en s’aidant mutuellement.

Pourtant, je dois avouer que je n’ai pas particulièrement compris le comportement de Margaux à un certain moment. Elle prend de la distance, sans explications, sans se retourner. Anthony ne cherche pas à prendre les choses en main et se contente de rester sans réponse. J’aurais voulu que les personnages agissent complètement différemment, alors qu’ils avaient parcouru tellement de chemin l’un vers l’autre. J’aurais presque voulu intervenir pour leur ouvrir les yeux et pour dissiper cette mésentente.

C’est avec plaisir que nous retrouvons les autres personnages de la série et qui se font un mal plaisir à intervenir dans l’histoire de nos deux héros, les poussant l’un vers l’autre. On sent vraiment qu’ils peuvent compter les uns sur les autres. En les côtoyant, nous faisons aussi partie de leur univers, avec les bons moments, les éclats de rire et les moments un peu plus tendus.

Dans ce second tome, la plume de Fleur Hana est toujours aussi agréable à lire. Les pages défilent toutes seules sous nos yeux. J’ai dévoré cette histoire en seulement quelques jours!

En bref, j’ai trouvé ce tome un peu moins bon que le précédent. On y retrouve toutefois de nombreuses émotions et une belle histoire commence à prendre naissance sous nos yeux, avec beaucoup de sensibilité et de sentiments, malgré les embûches qu’ils vont rencontrer sur leur route.

J’ai hâte de découvrir le troisième tome qui devrait être centré sur Sofiane.

Plus d'infos : Site Fleur Hana

 

Dark Elements - Tome 3 "Ultime soupir" de Jennifer L. Armentrout

Editions J'ai Lu

Layla est confrontée à des dilemmes plus préoccupants que la plupart des adolescents de son âge. Comment choisir entre le sexy Roth et Zayne, son amour d’enfance ? Pour compliquer les choses, un Lilin, le plus meurtrier des démon, a été libéré, faisant des ravages sur son entourage… en particulier sur sa meilleure amie. Pour la sauver d'un sort bien pire que la mort, Layla doit conclure un accord avec l'ennemi. Déchirée entre deux mondes et deux hommes, bouleversée par le poids des secrets, elle devra se battre et suivre son cœur…

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

Et c’est ainsi que s’achève avec « Ultime soupir » l’histoire hors du commun de la jeune Layla, mi-gargouille mi-démone.

Cette série littéraire fantastique m’a encore charmée sur beaucoup de points. 

Jennifer L.Armentrout sait comment combler ses nombreux lecteurs, comme toujours.

Dès le début du roman, le triangle amoureux que forme Layla, Zayne et Roth prend fin, laissant place à son amour pour Roth de se vivre librement. Un choix vite décidé et clair pour que l’action soit axée dans le reste du roman. Un choix pertinent mais qui m’a légèrement embêter dans les répliques trop guimauve de Roth, qui pourtant est un démon supérieur. Certes, nous les filles on adore entendre et lire ceci mais bon… c’était un peu trop pour moi… (mon seul bémol dans l’histoire).

Le Lilin, ce voleur d’âmes, qu’on avait entraperçu dans le tome précédent fait ravage dans la ville, plus meurtrier que jamais. Layla et Roth partent à sa recherche aidé du clan des Gargouilles et de son ami d’enfance Zayne qui jusqu’à présent s’était fait discret suite au choix amoureux de Layla. Déception pour l’un, culpabilité pour l’autre, leur amitié a pris un coup mais la vie d’innocents est bien plus importante que l’échec de leur relation. J’ai aimé que Zayne ne soit pas trop rancunier ni méchant vis-à-vis d’elle même si sa patience est mise à rude épreuve et que sa souffrance va encore en prendre un coup malheureusement.

Layla se montre plus forte que jamais, mature et téméraire lors des mésaventures qu’elle doit affronter. Toujours fidèle à elle-même, bien que Roth souhaite la protéger de tout, Layla a son tempérament de badasse et n’a plus froid aux yeux quand il s’agit du bien de l’humanité. Ce n’est plus une petite fille fragile mais bien un démon qui prend forme en elle. Métamorphose surprenante aïe cours de du récit qui va permettre de mieux comprendre ses origines et ce qui lui ai arrivé à la fin du second tome (mystère, mystère!). Son amour pour Roth la pousse toujours plus loin, affrontant ses propres peurs à chaque obstacles. Layla m’a émue et beaucoup touchée plus qu’auparavant. Son courage est quasi sans limite finalement.

J’ai également adoré les personnages secondaires qui apportent du pétillant et des sourires à des instants moins sérieux de l’histoire. Cela allège un peu l’intrigue et l’amène également dans une réalité plus authentique.

En gros, j’ai dévoré chaque tome et ce dernier fut une très belle expérience malgré une tournure qu’on devine au fil des pages mais qui ne gâche en rien l’étendu du final. Une fin un peu rêveur mais inquiétante par moment, nous attendant au pire pour cette jeune héroïne mais qui donne finalement réflexion à Layla sur son avenir et ses capacités, toujours auprès de son bien-aimé.

La plume merveilleuse de l’autrice nous invite ainsi à dire adieu à ses personnages qui me manqueront assurément.

Comme toujours avec Jennifer L. Armentrout c’est une réussite, je ne peux que vous conseiller de vous plongez dans cette série!

Citation :

Tout le monde peut dire ce qu’il veut, 

ce n’est pas exact pour autant, et la vérité se perd parfois dans les mots quand les faits ne sont pas compris, répandit-il incurvant le coin de ses lèvres. Et la vérité, les faits, C’est que Lilith n’est pas un démon comme les autres.

Plus d'infos : J'ai Lu

Lire un extrait : ICI

Black Blade Tome 1 "Froid brûlant" de Jennifer Estep

Editions Alter Real

« Visitez Cloudburst Falls, la ville la plus magique d’Amérique ! »

Cloudburst Falls est le seul endroit au monde où les magicks – des gens dotés de pouvoirs –, et les êtres surnaturels peuvent vivre au grand jour. Des Familles rivales, véritables mafias aux facultés redoutables, dirigent la cité, assurant la protection des quartiers qu’ils se sont octroyés.

Et moi dans tout ça ? J’essaie d’éviter les ennuis. Après tout, squatter le sous-sol de la bibliothèque municipale et ne jamais sortir sans l’épée en sang-fer qui a appartenu à ma mère sont des risques suffisants. Mon CV parle pour moi : voleuse hors pair, rien ne me résiste. Pas le choix, je dois me faire discrète. Et s’il n’y avait que ça... J’ai un autre don, très convoité, qui pourrait me mettre en danger.

Un jour, j’assiste à un règlement de comptes. Le sexy Devon de la Famille Sinclair est sur le point de se faire tuer, et je n’ai que deux options : rester dans l’ombre et le laisser mourir, ou m’exposer pour lui sauver la vie.

Bon, ben, j’ai dû me planter. Les Familles ont assassiné ma mère, et on dirait bien que je vais finir comme elle...

 

Avis d’Arcantane :

Certains lecteurs connaissent déjà cette auteure avec sa série d’urban fantasy « l’Exécutrice » parue il y a quelques années chez les éditions J’ai Lu. Jennifer Estep signe son grand retour avec cette nouvelle série publiée par les éditions Alter Real. Cette série de Young Adult Urban fantasy nous entraîne dans un nouvel univers assez proche de son ancienne série.

Deux types de population se côtoient : les humains et les autres, ceux qui ont des pouvoirs : les magicks et les êtres surnaturels.

Parmi les plus puissants et les plus forts, certains sont regroupés en familles qui gèrent une ville d’Amérique, Cloudburst Falls réputée pur être la ville la plus magique.

C’est ici que vit Lila, une jeune ado de 17 ans avec des pouvoirs magiques qui fait profil bas pour éviter d’être dans le collimateur des Familles en raison de ses pouvoirs magiques assez convoités. La jeune fille est devenue une vraie pro dans les cambriolages et survit grâce à cette pratique depuis le décès de sa mère. Parallèlement elle continue d’aller au lycée, se faisant passer pour une humaine.

Sa vie va basculer lorsqu’elle secourt Devon de la Famille Sinclair, l’une des plus puissante Famille de Cloudburst Falls.

Sans avoir réellement le choix, elle devient le nouveau garde du corps de Devon. Ce qui ne l’enchante guère surtout qu’elle considère que la Famille Sinclair est l’une des responsables du décès de sa mère.

Et être garde du corps est extrêmement dangereux car elle sait que ses chances de survie sont réduites contre les attaques des autres Magicks et qu’elle court un risque surtout qu’un mystérieux personnage fait tout pour attaquer Devon. Lila va devoir protéger le jeune homme tout en trouvant qui est derrière ce complot !

C’est un véritable plaisir de retrouver la plume de l’auteure et il est facile de se laisser entrainer dans ce nouvel univers qu’elle nous propose. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lila, une jeune ado débrouillarde mais intelligente. Malgré ce qui lui arrive, elle tire toujours profit des situations. Elle n’a pas peur de tenir tête et sait se battre, une vraie bad girl ! Elle qui voulait se tenir loin des puissantes Familles, se retrouve propulser dans l’une d’elle.

Malgré sa rancœur, petit à petit, elle apprend à connaitre Devon. Enfant solitaire mais courageux qui veille sur ses amis et sa famille malgré son rang. Devon est un personnage assez intéressant qui montre son potentiel au fil des pages.

L’intrigue est très bien faite (même si j’avais des doutes sur le méchant aux indices) attention rappelons que c'est du jeunesse, j’ai trouvé cette histoire bien structurée qui nous permet de découvrir le monde des magicks à travers les yeux de la jeune fille.

Les personnages secondaires sont bien exploités. On apprécie d’emblée Felix, le bavard de la bande.

Il y a quelques touches d’humour mais l’auteure se concentre sur l’interactivité de ses personnages et l’intrigue.

Au final, on passe un excellent moment avec ce premier tome de très bonne qualité.

Je ne peux que vous conseiller cette série et j’espère qu’Alter Real publiera rapidement la suite.

Black Blade est une série à fort potentiel !

A découvrir très rapidement !

Plus d'infos : Editions Alter Real

Syndiquer le contenu