Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Dix ans, noce de sang d'Alice Feeney

Editions Hauteville

Dix ans de mariage.

Dix ans de secrets.

Un anniversaire qu’ils n’oublieront jamais.

Mariés depuis dix ans, Adam et Amelia ont connu des jours meilleurs. Adam a sacrifié sa vie de couple sur l’autel de sa carrière de scénariste. Le week-end en Écosse qu’ils viennent de gagner est sans doute la meilleure chose qui puisse leur arriver pour prendre un nouveau départ. À chaque anniversaire, le couple échange les traditionnels cadeaux de mariage, et Amelia écrit à son mari une lettre qu’elle ne le laisse jamais lire. Jusqu’à maintenant.

Ont-ils vraiment gagné ce week-end par hasard ? Il semblerait que quelqu’un épie leurs moindres faits et gestes. Quelqu’un qui semble bien décidé à faire en sorte que cet anniversaire soit le dernier.

Alice Feeney se livre à une impitoyable autopsie du couple servie par un suspense ébouriffant.

 

Avis de Christy :

En 2022, j’ai adoré le roman précédent d’Alice Feeney “Lui & moi” et c’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans son nouveau thriller “Dix ans, noces de sang”.

Mariés depuis plusieurs années, Amelia et Adam Wright essaient de sauver leur mariage grâce à un petit séjour, le temps d’un weekend, tous les deux, en Ecosse.

Mais rien ne va se passer comme prévu. Les événements vont s'enchaîner, les révélations vont se faire au fur et à mesure de leur séjour. Arriveront-ils à recoller les morceaux?

C’est avec une plume fluide et hautement addictive que l’auteure, Alice Feeney, nous embarque dans ce nouveau thriller, mené d’une main de maître.

Nous faisons la connaissance de nouveaux personnages, Amelia et Adam, mariés depuis plusieurs années.

L’épouse travaille dans un refuge qui recueille les chiens abandonnés par leurs maîtres. Le mari, lui, tente de percer dans le milieu du cinéma. Adam est en effet scénariste de film. S’il a gagné un prix pour son travail il y a quelques années, il recherche depuis une nouvelle notoriété se plongeant quotidiennement dans l’écriture de scénario et délaissant ainsi sa femme à de nombreuses reprises.

Leur ménage est donc en grand danger. C'est pourquoi ils se rendent pour un weekend, sans penser au travail, dans un coin complètement isolé en Ecosse pour se retrouver et tenter de voir ce qui ne fonctionne plus.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu… Leur séjour commence par une grosse tempête de neige qui les isole du reste du monde.

Les chapitres s’enchaînent à toute vitesse et sont assez courts. Nous avons les points de vue d’Amelia et d’Adam à tour de rôle, qui nous racontent ce qu’il se déroule ici. On s’attache facilement à eux, malgré leurs faiblesses, qui ne les rendent que plus humains.

Nous avons également le point de vue d’un autre personnage assez mystérieux, dont je ne dirais pas grand chose pour vous laisser découvrir l’intrigue.

Les chapitres s’alternent aussi avec des lettres écrites chaque année par la femme d’Adam pour leur anniversaire de mariage. Ces lettres, Adam ne les a jamais lues. Nous avons ainsi une vision réaliste de ce qu’il se passe, année après année, entre lui et sa femme. Nous constatons que le travail de scénariste est au centre de leur couple et occupe beaucoup de place, à tel point que leur mariage en souffre, Adam ne trouvant pas assez de temps à consacrer à son épouse.

L’intrigue de “Dix ans, noces de sang” est donc un aperçu de la déchéance d’un couple au fil des années, où les secrets sont nombreux. C’est un récit sans temps mort que l’on dévore d’une seule traite ou presque, chapitre après chapitre, pour savoir ce qu’il va se passer ensuite. Chaque élément est important. Les mystères sont nombreux ici et on prend plaisir à essayer de décrypter la vérité au fil des pages.

L’originalité de ce roman porte également sur le fait qu’Adam souffre d’une pathologie, la prosopagnosie, qui fait qu’il est incapable de reconnaître les traits des visages. Cette maladie est au centre de l’intrigue de ce roman et apporte un plus à la psychologie des personnages.

Le malaise est encore accentué par l’ambiance très anxiogène de leur lieu de séjour: une ancienne église transformée en gîte. C’est un huis-clos qui va se dérouler sous nos yeux. Les lieux sont glaçants, mal entretenus, remplis de danger. L’électricité ne semble fonctionner que par moments. La neige n’arrête pas de tomber.

L’ambiance est très oppressante par moments. Les secrets de ce couple ne pourront qu’être dévoilés ici.

Les rebondissements arrivent toujours à point nommé, à chaque fin de chapitre et nous donnent envie de lire la suite pour savoir ce qu’il va se passer ensuite pour notre couple. L’auteure, Alice Feeney, distille quelques indices dans son récit pour maintenir notre intérêt.

J’ai été sans voix quant à la dernière révélation. Je dois dire que je ne m’y attendais pas du tout. Ce retournement de situation va nous permettre d’avoir un autre point de vue sur les événements précédents mais aussi sur le mariage d’Amelia et d’Adam. C’était totalement inattendu!

En bref, “Dix ans, noces de sang” est un thriller mené d’une main de maître par l’auteure qui nous balade d’un bout à l’autre de son intrigue. Captivant et jouissif…

Plus d'infos : Hauteville

Liens d’âmes de Nina Lyna

Editions Alter Real

« Tu n'es pas étrange, juste différente. » Seule fille d'une fratrie de métamorphes, Aiyana se sent différente... Elle aimerait tant que son père soit fier d'elle, mais comment être fier d'un loup-garou maladroit ? Lorsque des femmes se mettent brusquement à disparaître, et que des hommes sont retrouvés morts, le coeur arraché, la meute est sur les dents. Peut-être qu'Aiyana tient là l'occasion de faire ses armes, de leur prouver à tous qu'elle est aussi capable qu'eux ? Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que le chef d'une meute rivale l'enlève, et qu'il lui flanque trois gardiens, parmi lesquels Isha. Arrogant et désagréable, il l'exaspère. Mais il la regarde comme personne avant lui... Et si Isha était la clé ? De la liberté. De qui elle est. Entre amour, sang et conflit, Aiyana va-t-elle accepter d'affronter son destin ? Quitte à se brûler les ailes et à y laisser la vie ?

 

 

Avis d’Arcantane :

Je n’étais pas très fan de la couverture (Désolée mais les yeux jaunes je n’y arrive pas) mais le résumé m’avait intriguée ! Et heureusement car je suis tombée sur une histoire certes un peu longue mais que j’ai beaucoup appréciée. Ce tome est une très bonne surprise pour moi car je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire et l’auteure s’en sort très bien.

Aiyana est une jeune louve avec une particularité physique qui lui complique la vie et qui l’exclut un peu de la vie de la meute. A chaque fois, elle a l’impression d’être le vilain petit canard. Alors quand des meurtres ont lieu dans son clan, la jeune femme est bien décidée à prouver à son père qu’elle est capable de le rendre fière d’elle et d’assumer son statut. Alors qu’elle découvre un indice important, la jeune louve est kidnappée par un clan ennemi qui est responsable des meurtres commis.

Seule, loin de son clan, Aiyana doit trouver alors la force en elle pour affronter ce nouvel ennemi qui attend quelque chose d’elle et la garde en vie. Mais pourquoi, Yuma l’Alpha la veut vivante ? Pourquoi tuer les couples qui sont liés et garder quelques femelles ? Aiyana n’a pas le profil et pourtant on la garde. Elle doit alors faire face à la cruauté de ce clan tout en essayant de garder le moral. Car la jeune femme n’a qu’une idée en tête : essayer de s’échapper !

C’est sans compter sur l’un de ses ravisseurs, Isha qui ne la laisse pas indifférente. Elle le craint mais elle est aussi attirée par lui. Sa puissance et ce côté mystérieux l’intriguent. Isha fait partie d’un trio de loups sanguinaires qui ont en charge de la surveiller à tour de rôle. Pourtant au fil des jours, l’image du trio, leur prévenance auprès de la jeune femme ne colle pas à cette meute sanguinaire. Pourquoi ce comportement alors que tous les autres membres de la meute font tout pour lui rendre la vie désagréable !  Une étrange relation se tisse entre Aiyana et Isha. Ils se cherchent et leurs caractères rendent certains moments explosifs ! Ils vont peu à peu s’apprendre à se connaitre et s’attacher.

Je ne connaissais pas la plume de l’auteure, c’était pour moi une découverte et ce qui m’a surprise c’est que je ne rendais pas compte du nombre de pages, j’étais tellement absorbée dans la survie de l’héroïne, ses émotions contradictoires envers l’un de ses ravisseurs.

Parallèlement à l’emprisonnement de la jeune louve, sa famille dont son père a décidé de lui venir en aide et parte à la recherche d’un clan mystérieux qui pourrait avoir des réponses à leur apporter. On suit donc deux histoires liées. C’est une partie que j’ai le moins aimée mais qui a son importance pour comprendre l’intrigue.

La fin est une belle surprise car on comprend enfin l’intérêt qu’à Yuma. La complexité du dénouement finale. Même si certains indices m’avaient fait comprendre certaines choses, je n’avais pas tout en main tout le scénario jusqu’à la dernière page de la bataille finale.

Je suis passée par de sacrées émotions avec cette histoire et j’en remercie aussi l’auteure et sa plume qui m’ont fait vivre cette histoire.

En résumé, je vous dirais :  ne fiez pas à la couverture car certaines histoires comme Liens d’âmes peuvent vous réserver de belles surprises !

Une belle découverte avec ce one-shot pour ma part !

 

Plus d’infos : Alter Real

La Bête de l’Ombre – Tome 2 "Récupérée" de Jaymin Eve

Editions MxM Bookmark

ls ont tous commis une terrible erreur. Et ils vont payer pour ça.

Pendant dix ans, j’ai été une victime. Une victime de ma meute. Une victime de mon véritable compagnon qui m’a rejetée de la façon la plus brutale qui soit. Et une victime de la Bête de l’Ombre, qui s’est servie de moi à ses propres fins.

Mais est-ce vraiment le cas ?

La bête mystérieuse n’a jamais totalement révélé ses cartes, mais une chose est sûre : durant le temps passé avec elle, j’ai changé. Maintenant, je ne suivrai plus la voie que les hommes puissants de ma vie me dictent. Plus jamais je n’accepterai qu’on me prive de ma force.

Je dois évoluer ou mourir.
Et nous savons tous que, face à un tel choix, il n’y a qu’une seule réponse possible.

#Sexy #Guerre #Fantasy #Antihéro #HéroïneBadass #Vengance #Magie #Démons #Loup-Garou

 

Avis d’Arcantane :

J’avais beaucoup apprécié le 1er tome qui posait les fondations d’un tout nouvel univers. Cependant l’auteure, avec un certain sadisme, nous avait sur un tel suspens qu’il fallait absolument lire la suite. 

J’avais vraiment hâte de pouvoir découvrir cette suite et c’est maintenant chose faite !

Le tome 2 enchaîne directement avec la fin du tome 1, en apprenant certaines révélations, c’est la goutte d’eau pour Mera dont le chagrin et la colère éclatent, ce qui entraine chez la jeune louve la montée d’un tout nouveau pouvoir. Une telle puissance qu’elle appelle à elle les ombres et bien d’autres créatures dans les ténèbres. Alors qu’elle se rend compte de cette erreur d’avoir laissé parler la colère, on va découvrir que la fameuse porte du royaume des ombres est de nouveau ouverte grâce à elle. Rappelons que La Bête de l’ombre gardait la jeune femme dans l’intention qu’elle puisse l’ouvrir un jour pour qu’il puisse rentrer chez lui et revendiquer ce qui lui appartenait.

Mais après des millénaires, loin de chez lui, l’Ombre ne sait pas ce qu’il va trouver et Mera va l’accompagner dans ce voyage car ils sont maintenant sûrs qu’elle a un lien avec le royaume des ombres. Ce sera l’occasion pour elle de découvrir ce qu’elle est et pour l’Ombre d’assouvir sa vengeance…

J’ai totalement adoré ce tome. D’une part sur la relation entre l’Ombre et Mera qui devient plus intime. Au fil des pages, la tension est tellement forte qu’ils vont céder. C’est aussi un moment de grand doute pour eux lorsqu’on apprend le passé de l’Ombre et l’impact dans sa future vie. La jeune louve aura-t-elle sa place ? Mera reste égale à elle-même et lutte contre ses sentiments et son attirance car elle sait que l’Ombre est la personne qui peut totalement la briser. Ils n’arrivent cependant pas à se détacher l’un de l’autre. L’Ombre devient très protecteur et possessif avec elle tout au fil de ce tome.

D’autre part, l’intrigue est vraiment bien ficelée, on va de découverte en découverte dans le royaume de l’ombre, le passé de l’Ombre et ce qu’il aurait pu devenir avant qu’il soit chassé, l’impact du pouvoir qui a bouleversé l’équilibre de ce monde et surtout le lien de Mera avec ce royaume. On comprend donc aussi cette relation entre les deux personnages principaux : ils sont toujours en conflit mais leur dynamique se modifie pour devenir encore plus puissante.

Au final Mera et L’Ombre ont tous les deux évolué dans ce second tome. Elle a pris de la puissance et lui s’est adouci au contact de la jeune louve mais pas d’inquiétude, il est égal à lui-même : arrogant, sur de lui et dangereux.

Mais ce qui m’a le plus surprise est de nouveau cette fin.

Le fil de l’histoire prend une autre tournure. Suite à la bataille finale, on suppose que Mera et l’Ombre vont pouvoir discuter de leur avenir. Un évènement va faire alors de nouveau changer la donne et je peux vous dire ce que cela a été le choc quand je suis arrivée à la dernière page et que je n’avais pas la suite ! (soit dit en passant, j’ai un peu maudit l’auteure de nous laisser sur une telle fin, cela devrait être interdit)

Ce livre est un coup de cœur pour ma part car il y a tout ce que j’aime : une intrigue au top, de la romance, de l’action, une histoire totalement addictive ! Cela va être dure d’attendre la suite  surtout que le tome 3 cloture la romance entre Mera et l'Ombre (les autres tomes seront consacrés  aux personnages secondaires) !!!

En tout cas, je vous conseille grandement de lire cette série ! Ce tome 2 confirme mon coup de coeur pour cette série.

 

Plus d’infos MxM Bookmark

La conquête du sang – Tome 1 « La traque » d’Angie Blackthorne

Editions Alter Real

« Ils m'ont préparée, façonnée pour ce moment et pourtant, je ne suis pas prête pour ce qui va suivre. »

Léana Ildrysia Quinn descend d'une longue lignée de sorcières chargées de protéger la population des dangers du monde surnaturel. Comme sa mère avant elle, elle a été entraînée et est parée à toute éventualité.

Toutes ?

Pas vraiment...

Drakhar Linus, le sorcier qui a assassiné sa mère, s'est échappé de prison. Ses projets n'ont pas changé : dominer le monde et écraser tous ceux qui se dressent sur sa route.

Une bagatelle, non ?

L'heure de la vengeance a sonné pour Léana, et elle est prête à tout, même à s'allier à un vampire. Les vampires, elle les hait plus que tout.

Et ce Kerian Kane détient la palme du vampire le plus exaspérant de l'univers. Du plus arrogant. Du plus séduisant...

« Tout a commencé, il y a bien des années, et tout se terminera dans le sang. »

Une chose est sûre : l'échec n'est pas une option. Et l'amour pourrait bien redistribuer les cartes...

 

Avis d’Arcantane :

Le résumé de cette nouvelle série me tentait bien (ainsi que la couverture que je trouve chouette) et je me suis donc lancée dans ce premier tome.

Léana Ildrysia Quinn est la Grande Protectrice et protège le monde surnaturel. Elle traque depuis plusieurs semaines l’ennemi des surnaturels, un certain Drakhar Linus, un puissant sorcier qui s’est retourné contre ses pairs et qui avait l’intention de régner en maitre sur le monde et d’assouvir tant les humains que les surnaturels.  60 ans plus tôt, son projet à échoué de peu, en entrainant la mort de la mère de Léana mais depuis son évasion, il compte bien retrouver sa puissance d’avant.

Léa a pour mission de l’empêcher de réussi dans sa quête et part en chasse afin de trouver une piste qui la mènerait à Linus.

Mais un soir alors que sa magie lui fait défaut, elle est gravement blessée et est secourue par un mystérieux inconnu, Kerian Kane. Lorsqu’elle apprend sa véritable nature, un vampire, Léa ne comprend pas son geste. Car Kerian est l’ennemi. Les vampires ayant aidé Linus dans le passé, elle leur en veut pour le nombre de victimes dans cette guerre et ne veut en aucun cas affaire aux vampires.

Mais tout va changer lorsque le Haut Conseil des sorciers lui demande de collaborer avec le vampire et nomme Kerian comme le garde du corps de Léa pour traquer Linus. Difficile pour la jeune femme de faire abstraction du passé mais elle n’a guère le choix car plus le temps passe et plus Linus retrouve sa puissance.

Kerian pourrait être atout mais aussi une épine surtout qu’il n’est pas insensible aux charmes de la jeune sorcière et est prêt à tout pour lui montrer…

L’histoire est intéressante mais je dois dire que j’ai trouvé certains passages un peu longs. Il n’y a guère d’actions, tout tourne autour de Kerian et de Léa et de leurs interactions.

Léana est un personnage assez solitaire. Elle n’a pas l’habitude de compter sur quelqu’un. Dès sa jeunesse, elle a été habituée à une guerrière au service des sorciers et fait passer son rôle de grande protectrice avant sa propre vie. Les interactions avec les autres ne sont pas son fort. Seule sa meilleure amie a su percer cette carapace.

Avec l’arrivée dans sa vie de Kerian, la jeune femme est un peu déboussolée, elle ne sait pas trop gérer les émotions que le vampire suscite en elle : tentation, jalousie, énervement. Entêtée, elle n’hésite pas à rentrer en conflit avec le vampire. Même si elle parait quelqu’un d’inaccessible, elle garde au fond un grand cœur et prête à sacrifier sa vie si besoin.

Quant à Kerian, il reste un personnage mystérieux pour Léa. Très protecteur, il essaye de lui faire comprendre que la jeune femme n’est pas qu’une simple mission. Léa ne reste pas insensible à son charme mais elle ne cède pas pour autant et garde ses distances. Ce qui Kerian prend comme un défi. Il n'aime pas mettre la jeune femme en danger mais n'hésite pas à lui prêter main forte si nécessaire.

Pourtant malgré leurs différences d'opinions, ils vont décider de s'allier et de s'entre aider.

L’intrigue avance très lentement. Je m’attendais à ce que l’enquête soit plus rapide, ce qui n’est pas le cas.

On apprend un peu plus sur le passé de Léa et surtout le rôle de la mère de cette et dernière. Il y a toutefois quelques révélations importantes pour l'intrigue principale. L'auteure  se concentre principalement dans la relation naissance entre Léana et Kerian et met en second plan l'enquête.

Personnellement, j’ai trouvé que ce tome manquait de dynamisme qui ferait avancer plus vite l'intrigue et l'histoire. Je suis restée un peu sur ma faim surtout que ce premier tome coupe en plein milieu d’une scène où cela devenait intéressant.

J’ai bien aimé les personnages et leurs comportements mais je reste un peu mitigée au final, j'aime quand cela ne traine pas en longueur et j'ai eu cette impression par un manque d'actions.  J’espère que le tome 2 sera plus dynamique.

 

Plus d’infos : Alter Real

Un pacte avec le roi elfe d'Elise Kova

Editions Bigbang

Les Elfes ne viennent que pour deux raisons : la guerre et les épouses. Dans les deux cas, leur apparition est synonyme de mort.

Il y a trois mille ans, les humains étaient les proies de races puissantes pratiquant la magie sauvage. Heureusement, un traité fut signé et une barrière entre les mondes érigée.

Afin d'honorer ce traité, les habitants humains du village de Capton sont forcés de fournir tous les cent ans une jeune fille, afin qu'elle devienne l'épouse du roi elfe et parte vivre avec lui.

Être choisie revient à quitter son peuple et sa famille pour toujours, une condamnation à laquelle Luella, âgée de dix-neuf ans, est heureuse d'avoir échappé. Elle a pu ainsi suivre des études d'herboristerie, afin de devenir la guérisseuse du village.

Jusqu'au jour où le roi des Elfes vient pour elle...

La voici désormais forcée d'épouser un roi froid, à la beauté surnaturelle, et de vivre au coeur d'un pays plein de magie sauvage, mais qui se meurt. Car Luella va vite découvrir que pèse sur ses épaules un lourd fardeau : elle seule peut sauver à la fois ce monde et celui dont elle vient, et où elle a laissé les siens...

 

Avis de Poison :

Voici un roman plutôt intriguant qui me tentait depuis un moment. Il peut se classer dans le genre nouvellement nommé « romantasy » puisque ce monde de fantasy laisse la part belle à la romance entre les personnages. Ici en effet, l’intrigue se mêle et partage l’affiche avec une histoire de cœur.

L’idée est en soit plutôt classique : un village plutôt ordinaire, un pacte ancien demandant à une villageoise de se « sacrifier », un mâle ténébreux et à première vue inaccessible (voir arrogant et insupportable, mais parfaitement magnifique) et des histoires de politique, de trahisons et de loyauté.

Le mélange est connu, le déroulé relativement prévisible si vous connaissez un peu le genre, mais on se laisse néanmoins entrainé avec plaisir.

Les personnages ont assez de reliefs pour être plaisant, leurs interactions apporte de l’intérêt à l’histoire et on se plait à suivre cette héroïne.

J’aurai aimé je l’avoue un peu plus de profondeur et de développement. Plus creusé les intrigues de cours et la politique de ce monde des Elfes. Cela aurait nécessité probablement un deuxième tome et risqué des longueurs mais en l’état je suis un peu frustrée de certains éléments qui se déroulent si rapidement.

Toutefois on passe un moment agréable avec cette histoire. C’est du déjà lu, mais on passe un très bon moment dans ce monde et avec ces héros.

On recommande cette lecture plutôt légère, pour un public assez vaste.

 

Plus d'infos Bigbang

Syndiquer le contenu