Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Les prisonniers de la Dague Noire - Tome 2 "Le Hors-la-loi" de JR. Ward

Editions Milady

Le monde de la prison de la glymera est dangereux, et le moindre faux pas peut signifier la mort. Rio est le bras droit du plus grand trafiquant de drogue de la prison, et elle sait que sa position ne tient qu’à un fil. Lorsqu’un deal tourne mal, elle ne doit la vie qu’à l’intervention de Luca, un wolven travaillant pour un gang rival sous la contrainte. Tandis qu’une vérité bouleversante menace d’éclater, Rio ne sait à qui se fier ou que croire – mais avec sa vie en jeu, l’amour est peut-être la seule chose capable de la sauver…

 

 

Avis de Christy :

J.R. Ward est une auteure que j’aime suivre à travers ces séries, toutes dans l’univers de “La dague noire”.

Dans “Les prisonniers de la dague noire”, l’intrigue se situe dans le monde d’une prison de la Glymera, la noblesse de la nation vampire.

J’avais bien aimé le tome précédent et je dois dire que j’étais plutôt impatiente de découvrir “Le hors-la-loi”, consacré aux wolven (les loups-garous) et plus particulièrement à Lucan.

Nous faisons ici la connaissance de Rio,une jeune flic infiltrée depuis 18 mois dans un réseau de trafic de drogue. Elle doit découvrir l’identité de “Mozart” qui est à la tête du réseau et faire tomber celui-ci.

Au fil du temps, elle a réussi à gravir les échelons et à avoir la confiance des différents membres.

C’est ainsi qu’en plein deal, elle fait la connaissance de Luca, un wolven (un métis loup-garou / vampire, plus précisément) qui travaille pour Mozart.

Ce que Rio ne sait pas, c’est que sa vie ne tient qu’à un fil. Sa couverture a été découverte. Rio ne doit sa survie qu’à l’intervention de Luca.

Souvenez-vous, à la fin du tome précédent, la prison de la Glymera était démantelée, le Chacal et sa compagne ayant réussi à s’échapper vers une vie meilleure, à la surface.

Lucan, quant à lui, n’a pas eu cette chance et à été “embauché” pour être l’un des agents de Mozart sur le terrain, chargé de mettre au point certains deals. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Rio.

Même si j’attendais ce second tome avec impatience, ma lecture ne fut pas de tout repos. Alors que les autres romans de l’auteure que j’ai pu lire jusqu’à présent nous offraient des intrigues sans temps mort, je n’ai pas eu cette impression ici.

Tout d’abord, j’ai eu du mal à rentrer dans le roman et dans l’intrigue. J’ai trouvé qu’il y avait des longueurs dans le récit. Le rythme n’était pas assez trépidant pour moi, malgré les nombreuses scènes d’action.

De plus, je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages principaux, Rio ou Lucan.

J’aurais aimé en savoir davantage sur eux, sur leur personnalité ou leur passé.

L’auteure nous partage aussi le quotidien de certains personnages que nous connaissons bien, comme Viszs, toujours sous le coup de certaines difficultés. Nous avons vraiment l’impression que le vampire ne va pas très bien. Cela ne s’arrange pas malgré l’aide que peuvent lui apporter son meilleur ami Butch ou sa compagne Jane.

Je dois vous avouer que je n'ai pas spécialement compris pourquoi J.R. Ward revenait sur ce personnage et ses problèmes alors qu’elle laissait clairement de côté la psychologie et l’intrigue avec Rio et Lucan.

Par contre, j’avoue été agréablement surprise par le fait que “Le hors-la-loi” ait certains aspects d’un roman policier.

Avec Rio, infiltrée dans un réseau de trafic de drogue, nous la suivons pendant son enquête.

Il y a également des morts, des indices qui arrivent au fur et à mesure du récit et je dois dire que ces moments-là étaient tout simplement passionnants. L’auteure maîtrisait la sémantique et les dialogues sonnaient justes.

Si certains lecteurs peuvent être surpris de ce mélange, j’ai trouvé que ces éléments s’associaient bien avec le côté “fantasy urbaine” de l’univers de “La dague noire”. Chaque élément à son explication. Car l’enquête de Rio est passionnante. Comme elle, on veut savoir qui est à la tête du réseau et y mettre fin. On veut découvrir l’identité du mystérieux Mozart qui aide au fonctionnement de la prison de la Glymera. L’organisation de cette structure ne laisse aucun hasard.

Dommage que tout ceci ne laisse que très peu de place à l’histoire (la romance) entre Rio et Lucan. Je n’ai pas ressenti, comme d’habitude, cette alchimie qui lie les personnages principaux. Quand tout commence à s’approfondir entre eux, c’est la fin du roman!

La plume de J.R. Ward est toujours aussi fluide et les pages défilent toutes seules sous nos yeux. L’alternance des points de vue entre les différents protagonistes de l'intrigue donne du rythme au récit, en plus des rebondissements et des scènes d’action. Laquelle se déroule en quelques jours seulement.

En bref, je ressors de cette lecture avec un avis assez mitigé. J’aurais aimé connaître davantage Rio et Lucan ainsi que sur leur histoire naissante.J’ai aimé le mélange entre les scènes fantastiques et l’intrigue policière, ce qui donne à ce récit une touche unique.

Il va nous falloir attendre maintenant quelques mois avant le prochain tome.

Plus d'infos : Milady

Olympus - Tome 3 "Camden Priestde Suzanne Wright

Editions Milady

Rien n'est plus fort que l'amour.

Aspen n’était qu’une enfant lorsqu’elle s’est liée d’amitié avec Camden, un garçon au regard froid et aux pulsions ténébreuses. Au fil des ans, cette amitié s’est muée en amour, mais Aspen est persuadée que ses sentiments ne sont pas réciproques, et tente de prendre ses distances pour se protéger. Mais Camden refuse de la laisser faire… Car Aspen est le centre de son monde, et il ne se retient de la revendiquer qu’à l’idée qu’elle ne le voit que comme un ami. Cependant, lorsqu’un autre prétend être l’âme sœur d’Aspen, le sang-froid légendaire de Camden menace de céder…

 

 

Avis de Christy :

Le tome 3 de la série Olympus est un tome consacré à Camden Priest et à Aspen, l’une des amies d’Havana (du tome 2).

J’avais hâte de découvrir leur histoire…

Aspen est une métamorphe panda-roux (chat ours, elle préfère, c’est moins mignon) est la meilleure amie d’enfance de Camden, un métamorphe tigre blanc. Ils peuvent compter l’un sur l’autre depuis tout ce temps, n’ayant d’autre famille ou de clan auquel se raccrocher, avant d’être intégrés dans la meute Olympus.

Camden est un personnage assez froid. Il a la réputation d’être un psychopathe et de ne ressentir aucune émotion. La seule personne qui puisse le faire réagir étant Aspen.

Ils ne le savent pas, mais chacun ressent des sentiments pour l’autre…

Ce tome nous dévoile donc la relation assez tumultueuse entre deux personnages qui se connaissent depuis longtemps, contrairement aux autres tomes de la série. Leur relation prend donc du temps pour s’installer, puis s'accélère brutalement, suite à un événement arrivant à Aspen. L’alchimie entre elle et Camden est une évidence.

Aspen reste toutefois sur ses gardes car elle pense que Camden ne partage pas ses sentiments. Elle pense que son ami est davantage attiré par les hommes. Elle n’a tout simplement pas envie de souffrir en dévoilant ce qu’elle ressent et surtout elle tient beaucoup à l’amitié qui existe depuis toujours entre eux.

La relation entre Aspen et Camden est au centre de l’intrigue de ce 3ème tome de la série Olympus. À un tel point que les menaces, à leur encontre, à mon grand regret, passent au second plan. J’aurais davantage aimé qu’il y ait plus d’action et moins de scènes érotiques.

Il faut dire qu’Aspen est victime de cyber harcèlement. Des photos d’elle sont envoyées à la meute Olympus et à ses membres. Visiblement, quelqu’un essaie de la déstabiliser. Serait-ce un membre de sa meute qui affirme qu’elle est son âme-sœur?

De son côté, la famille de Camden essaie de renouer les liens avec lui, même s’il ne le souhaite pas. Il a été abandonné par eux lorsqu’il était enfant et il en a beaucoup souffert. Que lui veulent-ils aujourd’hui?

Comme les tomes précédents, j’ai dévoré cette nouvelle aventure. La plume fluide de l’auteure, Suzanne Wright nous fait immédiatement rentrer dans son univers dès les premières lignes.

J’ai aimé le fait que Camden se démarque de ses autres personnages masculins. En effet, pour la première fois nous avons un métamorphe qui a eu plusieurs histoires

avec d’autres hommes avant de se rendre compte qu’il avait des sentiments pour sa meilleure amie. Son côté protecteur et possessif va s’affirmer au fil des pages.

On rit beaucoup devant certaines scènes, notamment celles où Aspen essaie à tout prix de convaincre Camden de regarder un film avec des zombies, sa grande passion.

Côté intrigue, nous allons avoir toutes les réponses à nos questions à la fin du livre. Cela n’empêche pas les rebondissements d’être nombreux et de rythmer le roman.

En bref, ce livre consacré à Camden et à Aspen se dévore d’une seule traite, ou presque, et ravira les fans de l’univers !

Le prochain tome sera consacré à Luke Devereaux et sortira au mois de novembre

Plus d'infos : Milady

Vampires, Lycans, Gargouilles – Tome 3 "Lorn" de Laurann Dohner

Editions Milady

Être élevée au sein d’une race hybride de vampires et de lycans n’a pas été facile pour Kira. Les vamplycans méprisent les humains, et Kira tient de sa mère. Incapable de se transformer, elle est rejetée par son propre clan et ne pourra jamais devenir la compagne de celui qu’elle aime par-dessus tout. La fuite du chef de clan est pour elle l’occasion rêvée de partir et recommencer sa vie ailleurs. Lorn n’a jamais voulu prendre le pouvoir, mais lorsque Kira est menacée de mort, il tuera quiconque s’opposera à lui dans sa quête pour prendre la tête du clan et changer toutes les règles pour protéger Kira…

 

 

Avis d’Arcantane :

Ce 3ème tome se consacre au personnage de Lorn que l’on aperçoit rapidement dans le tome précédent. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce personnage assez mystérieux mais finalement ce fut une grosse surprise car j’ai préféré plus cette romance aux deux précédentes.

On change de clan et on se retrouve dans le clan « ennemi ». Depuis la fuite de Decker, le chef, le clan est divisé. Il y a ceux qui prennent la partie de Decker et règnent toujours par la terreur, en attendant son retour, et un autre groupe plus jeune qui veut reprendre le pouvoir pour stabiliser le clan et faire la paix avec les autres clans.

Lors du précédent tome, on apprend que Lorn, un puissant vamplycan a décidé de prendre le pouvoir et devenir chef suite au départ de Decker pour pouvoir protéger les plus faibles et surtout Kira, une hybride mi-humaine, mi vamplycan dont il est amoureux depuis l’enfance.

Kira est l’ « anomalie », rejetée par son clan en raison de sa partie humaine. La jeune femme survit tant bien que mal et voit l’occasion en or de s’échapper avec la fuite de Decker et retourner dans le monde des humains.

Mais tout ne se passe pas comme prévu, lors d’une patrouille sur leur territoire, elle est attaquée par deux vampires. Survivant de peu, elle part se cacher dans les bois car malheureusement elle est contaminée et vire en vampire. Dès lors, elle sait qu’elle est condamnée par son clan si elle devient un vampire.

Lorsque Lorn la retrouve, il est hors de question de la tuer. Kira est son âme sœur et il fera tout pour la protéger quitte à mettre sa famille et son clan à dos ...

J’ai beaucoup apprécié cette romance qui me rappelle niveau romance, son autre série Hybrides.

Kira est un personnage courageux qui ne baisse jamais le bras doté d’une grande volonté avec un bon fond, elle ne lâche rien malgré les obstacles rencontrés dans sa vie. Depuis son enfance, elle est harcelée par ses origines humaines et à peine tolérée par son clan. Il n’y a qu’avec Lorn qui a toujours été gentil avec elle, qu’elle se sent en confiance. Malheureusement les années ont passé et Lorn s’est éloigné d’elle, laissant un grand vide dans son cœur. Secrètement amoureuse de lui, depuis toujours, elle espère un jour vivre le grand amour avec ce dernier mais impossible durant le règne de son ancien chef. Pourtant, malgré cet évènement (la fuite de Decker), elle sent toujours ce gouffre entre elle et Lorn. Il n’est plus pareil avec elle et l’évite. La jeune femme en souffre beaucoup et pour elle pas question de rester à attendre qu’il trouve une compagne. Elle a bien l’intention de partir et revivre parmi les humains. Cependant le destin va lui jouer un tour. Elle se fait attaquer par des vampires. Alors qu’on pourrait penser que Kira pourrait baisser les bras, elle se bat pour survivre comme toujours et surmonte les obstacles qu’elle rencontre. On peut dire que la jeune femme en bave depuis l’enfance et on espère qu’elle pourra enfin être heureuse !

Protégée par Lorn qui lui avoue la vérité et son amour, elle garde espoir que tout peut s’arranger mais la grande menace reste le clan qui doit accepter Lorn comme chef et elle sait qu’il va devoir risquer sa vie pour se hisser comme chef de clan mais aussi protéger la jeune femme.

Lorn est le mec qu’on rêverait d’avoir. Puissant, il est aussi protecteur envers les faibles qu’intransigeant envers les plus forts qui règnent par la terreur. Il en a marre de cette vie de sacrifices qui l’oblige à rester loin de Kira pour la maintenir en vie. Alors qu’elle est gravement blessée, il réalise qu’il ne peut vivre sans elle et lui avoue ses sentiments. Dès lors, il devient surprotecteur envers la jeune femme quitte à se mettre le clan entier à dos car elle seule compte. Son côté dominant s’accentue en compagnie de la jeune femme mais il reste toujours attentif aux besoins de cette dernière.

L’intrigue est assez simple. On suit d’un côté la romance entre les deux personnages et la montée de Lorn en tant que chef.

Avec ce tome, on passe un bon moment même trop court ! J’aurais aimé quelques chapitres en plus sur ce couple car je me suis attachée à eux.

Le tome suivant sera sur Veso, l’instructeur et le collègue de Kira. Tout comme Lorn, c’est le personnage mystère qui cache bien son jeu ! J’attends de voir ce que l’auteure va nous réserver avec ce personnage !

Avec ce tome, je trouve que la série remonte en qualité comparée au 1er tome.

Plus d’infos : Milady

The Love Hypothesis d'Ali Hazelwood

Editions Hauteville

Olive Smith, étudiante en troisième année de thèse, ne croit pas aux relations durables ; Anh, sa meilleure amie si, raison pour laquelle Olive se trouve dans le pétrin. Afin de convaincre Anh qu'elle est heureuse en amour, Olive ne peut se contenter d'un simple mensonge : les scientifiques ont besoin de preuves. Comme tout biologiste qui se respecte, Olive panique et embrasse le premier homme qu'elle voit. Or cet homme n'est autre qu'Adam Carlsen, jeune professeur sexy et tyrannique à Stanford. Contre toute attente, Adam accepte de prétendre être son petit ami. Plus surprenant encore : il est parfait en tout point. Soudain, leur expérience est proche de la combustion, et Olive découvre que tester ses hypothèses sur l'amour peut s'avérer dangereux quand c'est son propre coeur qu'on met sous un microscope...

 

 

Avis de Poison :

Un presque-coup-de-cœur. Et s’agissant d’une romance, venant de moi ça en dit long !

L’histoire part d’un ressort simple et relativement vu et revu : un petit mensonge qui prend des proportions inconnues. Olive veut faire croire à sa meilleure amie qu’elle a tourné la page et embrasse le premier mec qu’elle croise. Sauf qu’il s’agit d’un prof, le prof le plus craint du campus, mais aussi surement le plus sexy !

Petit à petit, le mensonge d’Olive la dépasse et la voilà contrainte de demander au Pr Carlsen d’accepter de jouer le jeu. A la grande surprise de la jeune femme, il va accepter. Petit à petit, ils vont se découvrir, tout comme le lecteur, et s’apprivoiser.

Leur romance est vraiment mignonne, un petit slow-burn très efficace. Le milieu universitaire ajoute vraiment à l’ensemble car on se met à croire à ses personnages un peu gauche et maladroit socialement. Même si ce n’est pas vraiment le plus important. Par exemple on sait qu’en tant que doctorante Olive doit faire une thèse et donner des cours, mais cela reste simplement évoqué, par décrit. L’autrice n’a pas dilué sa romance, se concentrant vraiment sur la construction de ses personnages et de l’entourage direct.

On pourra reprocher le cliché du meilleur ami gay et de la meilleure amie militante, mais en vérité, cela ne m’a pas vraiment dérangé. Ils auraient pu être des protagonistes plus simples, sans relief, cela n’aurait rien changé à l’histoire d’Olive. Mais ainsi cela ajoute un peu de remue-ménage dans la vie trop posée de la jeune femme.

Adam Carlsen est un personnage masculin assez typique de romance : sexy en diable, mais renfermé, plutôt secret. Il est entièrement dédié à son boulot, et ne voit simplement rien de ce qu’il se passe autour.

Pourtant, l’évolution entre ces deux là est tranquille et naturelle. On se prend au jeu et c’est vraiment une petite lecture bonbon.

Une romance contemporaine classique, sans surprise, mais terriblement délicieuse et que je relirai avec très grand plaisir.

Si vous appréciez ces romances mignonnes qui, certes, ne révolutionnent pas le genre mais sont mignonne et plaisante, foncez !!

Au passage, un petit mot sur le harcèlement sexuel dans le milieu universitaire ça ne mange pas de pain. Le dénouement ressemble un peu trop à un Disney, mais j’apprécie toutefois la volonté de l’autrice d’avoir voulu rendre justice.

Plus d'infos : Hauteville

Les Monstres de Rookhaven - Tome 2 "Les Ombres de Rookhaven" de Padraig Kenny

Editions Lumen

Méfiez-vous des ombres et de ce qui s'y cache...

L'heure de la Grande Configuration, un événement exceptionnel qui ne se produit qu'une seule fois par siècle, est enfin arrivée au manoir de Rookhaven. Tous les membres de la Famille, des créatures en tous genres venus des quatre coins du globe, s'y retrouvent pour y assister. Mais parmi les invités se cache un intrus dont la présence inattendue risque bien de gâcher les retrouvailles.

Impatiente de rencontrer ses tantes et ses oncles lors des célébrations, Mirabelle ne tarde pas, quant à elle, à déchanter. Car si les habitants de Rookhaven la considèrent bien comme l'une des leurs, le reste de la Famille ne cesse de pointer du doigt cette abomination mi-humaine mi-monstre... Alors, quand tout bascule et que l'un des êtres qu'elle aime le plus au monde est enlevé, la jeune fille n'a plus une seconde à perdre pour le retrouver ! Y parviendra-t-elle avant qu'il ne soit trop tard ?

Une histoire aussi émouvante que glaçante, illustrée de magnifiques dessins signés Edward Bettison, où Pádraig Kenny, en grand amoureux des monstres, explore la question de la tolérance à travers les yeux de personnages que vous n'êtes pas près d'oublier...

 

Avis de Syb :

Les monstres de Roohkaven sont de retour dans ce deuxième tome !

Mirabelle s’impatiente d’assister à sa toute première Grande Configuration, un événement très important qui réuni tous les membres de la Famille venus du monde entier. Mais Billy, un invité surprise, attire les commérages et la curiosité des invités et la Grande Configuration promet d’être singulière. L’événement semble voué à être semé d’embûches et quand l’un des proches de Mirabelle se fait enlever, ni une ni deux, celle-ci n’hésite pas à tout abandonner pour le retrouver.

Vu comme j’ai aimé le premier tome des aventures des monstres, je m’attendais à dévorer ce deuxième. Je n’ai pas détesté, loin de là, j’ai seulement été un peu déçue… On n’a presque aucune nouvelle des orphelins Tom et Jem (bien qu’il me semblait que le trio faisait toute la dynamique de l’histoire) et l’événement qui pourtant avait l’air de prendre une grande part de l’intrigue est à peine survolé au cours de l’histoire.

Dans l’ensemble il y a beaucoup de points qui auraient mérité d’être plus approfondis à mon goût mais ça reste une histoire qui se tient étant donné qu’elle est destinée à un jeune public. En ce sens, elle tient très bien son rôle puisqu’il en ressort une morale sur la famille et les liens qu’ont entretient avec ceux qu’on aime qui en ont rendu la finalité de ces deux tomes émouvante.

Pour résumer, j’ai apprécié ma lecture mais s’il venait à en sortir un troisième volet, je ne pense pas le lire.

Plus d'infos : Lumen

Syndiquer le contenu