Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

L'honneur de Preston de Mia Sheridan

Editions Hugo Roman

Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer vosine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis.

Preston est amoureux de Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu’ à ce que leurs mondes – comme leurs corps– sont entrés en collision par une chaude nuit d’été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours.

Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l’honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l’objet de son désir de toujours, est de retour.

Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L’irréparable ?

 

Avis de Christy :

Je connaissais déjà la plume de l’auteure avec “Archer’s voice” ou “La promesse”. J’avais gardé un très bon souvenir de ces titres, riches en émotions.

Je me suis laissée tenter par le résumé des plus attractifs de “L’honneur de Preston”.

Ici nous faisons la connaissance d’Annalia Del Valle, fille d'immigrée et des jumeaux Preston et Cole Sawyer. Ils ont grandi tous les trois ensemble, même s’ils étaient issus de classes sociales totalement différentes.

Annalia a toujours aimé Preston mais elle ne lui a jamais avoué ce qu’elle ressentait.

Preston éprouve les mêmes sentiments, mais par amour pour son frère, laisse ce dernier tenter sa chance auprès de la jeune fille.

Pourtant, quelques années plus tard, Preston va rompre la promesse faite à Cole et enfin, déclarer ses sentiments à Lia.

Une décision qui sera lourde de conséquences, qui bouleversera leur monde pour toujours.

Après avoir disparu sans donner signe de vie, pendant plus de six mois, Annalia est de retour à Linmoor. Si Preston semble avoir tourné la page sur leur relation, ce n’est pas le cas de Lia…

Pourra-t-il à nouveau lui faire confiance ? Comment vont-ils faire pour avancer malgré les blessures du passé ?

J’ai eu un très beau coup de coeur pour ce roman de Mia Sheridan. J’ai été émue, bouleversée à de nombreuses reprises. Je dois vous avouer que je n’ai pas pu retenir mes larmes durant certains passages de “L’honneur de Preston”.

D’une plume fluide et totalement addictive, Mia Sheridan m’a retenu captive le temps de ma lecture aux côtés de Annalia “Lia” et Preston.

J’ai appris à connaître Annalia, aux côtés de sa mère et ses difficultés à être fille d’immigrée et donc clandestine. Il sera question de pauvreté, de difficultés d’intégration mais également de sentiments.

Annalia vit avec sa mère dans un taudis. C’est tout ce qu’elles peuvent se permettre. Sa mère semble la détester et la compare bien souvent au diable. Ce manque d’affection pousse Lia à se rapprocher des fils du patron de sa mère (il gère une ferme agricole et cultive principalement des fraises).

Preston et Cole sont âgés de 3 ans de plus qu’elle mais ça ne les empêchent pas de s’amuser.

Les garçons jouent aussi le rôle de protecteurs pour la jeune fille. C’est ainsi que les sentiments de Lia pour Preston et Cole vont se développer. S’ils ont un physique identique, ce n’est pas le cas pour leur personnalité. Cole est décrit comme ayant plein d’humour, tandis que Preston se montre plus discret. C’est naturellement que Lia en tombe amoureuse.

Mais comme ils ne viennent pas du même monde, la jeune fille est persuadée que ses sentiments sont à sens unique et qu’il ne l’aimera jamais.

Ce qu’elle ne sait pas, c’est que Preston l’aime également, mais il est aussi sûr que Lia sera plus heureuse avec Cole.

À ce moment de l’histoire, j’ai eu peur que l’auteure ne nous emmène dans un triangle amoureux où l’héroïne devra faire son choix entre les deux frères. Heureusement, la suite de la lecture va me rassurer…

C’est finalement le destin qui va “choisir” pour Lia… Après avoir passé une nuit des plus fortes et des plus passionnée, Lia et Preston vont se retrouver face à une nouvelle épreuve…

“L’honneur de Preston” aborde aussi avec justesse les liens familiaux entre les personnages. Si Lia recherche, mais sans succès l’approbation et l’amour de sa mère, Preston n’a pas ce genre de problème, lui est davantage proche de son père. Ils ont des idées en commun sur la façon de gérer l’exploitation fermière.

Je n’ai pas apprécié les personnages de la mère de Lia ainsi que celle de Preston. Si la première vit dans la terreur des événements qui se sont déroulés dans le passé et qui l’a traumatisée, la seconde prend Lia et les autres travailleurs mexicains de haut. Elle juge les gens selon leur statut social. C’est pourquoi elle n’est pas particulièrement accueillante envers notre héroïne, qu’elle ne connaît pas.

Par contre, j’ai adoré le personnage de Lia. Alors que l’on pourrait croire que tout était mal parti pour elle, Lia va nous dévoiler sa force. Elle est clairement rejetée par sa mère qui voit en elle la réincarnation du diable. Il y a aussi ses sentiments à sens unique pour Preston qui lui posent beaucoup de questionnements tout le long du roman.

D’un côté, elle va se montrer terriblement forte, mais de l’autre, certains actes ou réflexions vont profondément la blesser… Elle est fragile. Elle se protège grâce à sa carapace qu’elle met bien souvent en avant.

On comprend ses sentiments à l’égard de Preston qui devient l’homme parfait. Il se montre attentionné, protecteur, loyal envers son frère et surtout travailleur…

La relation qui va se construire entre Preston et Lia est parfaitement maîtrisée par la plume de l’auteure. Les émotions et les sentiments grandissent au fur et à mesure du roman. Cette histoire sera mise à mal à de nombreuses reprises suite aux épreuves des héros. Mais cela sonne juste.

On en ressort bien souvent avec les larmes aux yeux et l’envie d’intervenir auprès des personnages.

Ces derniers évoluent au fil des pages, apprennent de leurs erreurs et essayent d’avancer dans leur vie.

J’ai apprécié que l’auteure nous plonge dans le passé de ses personnages. Cela nous permet d’apprendre à connaître au fil du temps les personnages et leurs pensées. De plus, un suspens est ainsi créé et cela nous tient en haleine.

De même, on alterne entre les points de vue d’Annalia et celui de Preston. Nous rentrons vraiment dans la tête des personnages. Nous connaissons ainsi leurs sentiments, leurs peines, leurs douleurs. On est ainsi totalement bouleversé par la vie pas toujours facile de Lia, de la force qu’elle met pour essayer de s’en sortir malgré les épreuves.

En bref, j’ai eu un coup de coeur pour ce magnifique roman, porté par des personnages hauts en couleur et dont les émotions et sentiments m’auront profondément émue. L’histoire d’amour se construit sous nos yeux pour notre plus grand plaisir. On ressort de cette lecture totalement bouleversé!

Plus d'infos : Hugo Roman

Hybrides Tome 4 « Justice » de Laurann Dohner

Editions Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Justice North est le chef des Hybrides. Il a consacré son existence à son peuple et a juré de tout faire pour les protéger, y compris choisir une compagne hybride… Mais la seule femme qui fait battre son cœur est humaine. Depuis leur rencontre, Jessie n’a qu’une envie : apprendre à Justice à se détendre et profiter de sa liberté durement acquise. Elle sait pourtant que leur histoire ne peut durer. Malgré cela, Jessie n’est pas prête à renoncer à la passion sauvage qui les consume…

 

 

Avis d’Arcantane :

Justice est le personnage que j’attendais de découvrir depuis le tome 1. Il aura fallu attendre le tome 4 pour qu’il se dévoile enfin. Même si la série est bourrée de sexe, j’ai tout de suite accroché avec l’univers et c’est toujours un plaisir de lire un nouveau tome.

Justice North est le personnage le plus emblématique chez les Hybrides. Il est devenu leur chef et par conséquent l’image des Hybrides aux yeux du monde. Sa vie est consacrée à son peuple et leur bien-être. Bourreau de travail, il ne consacre son temps qu’à leur existence. Pourtant derrière cette façade, il se sent bien seul. Un sentiment amplifié avec la création d’un nouveau couple humain/hybride au sein du clan. Lui aussi aimerait trouver une compagne qui l’aime pour lui et non pour son image de chef avec qui il pourrait tout partager.

Et cette personne qui lui est destinée est Jessie, une humaine qui travaille avec les hybrides. Elle aide à libérer les « hybrides femelles cadeaux » (hybrides esclaves sexuelles) pour les rapatrier à Homeland. Lorsqu’elle fait la connaissance de Justice, elle est tout de suite attirée par lui. Et une chose en entrainant une autre, Justice et Jessie couchent ensemble. Un coup d’un soir qui pourtant va les marquer. Jessie tout comme Justice a un sentiment de manque et une envie de se revoir. Le hasard va bien faire les choses car Jessie va être mutée à Homeland. C’est l’occasion pour Justice de se rapprocher d’elle mais il devra alors faire un choix : son amour ou son peuple ?

Ce 4ème tome était vraiment plaisant à lire. Il n’y a pas réellement d’intrigue comme pour les précédents tomes, l’auteure se concentre exclusivement sur la romance entre les deux protagonistes. Tout va tourner autour de leurs relations. Cela peut plaire ou décevoir en fonction de ce que vous attendiez sur ce personnage.

Justice est pris entre deux feux. Il aimerait être égoïste et vivre sa passion au grand jour avec Jessie mais les conséquences seraient désastreuses pour l’image des Hybrides auprès des humains, surtout qu’il a peur des réactions des humains et ce qu’ils pourraient faire à Jessie. Il choisit alors son peuple, ce que Jessie a du mal à comprendre. L’acceptant au départ d’une relation secrète, elle va finir par se lasser de cette situation. Surtout qu’un malentendu va remettre leur relation en question. Cette romance est assez prenante car on ne sait pas trop ce qui va leur arriver (même si on se doute du happy end).

Si vous avez aimé les précédents tomes, celui sur Justice devrait vous plaire surtout si vous aimez les mâles alpha super protecteur ! ;-)

J’espère que pour le prochain tome, l’auteure se reconcentrera sur l’intrigue principale et qu’on aura plus d’interactions soit sur Mercil Entreprise ou alors les groupe humains anti-hybrides car je trouve que cela manquait dans ce tome.

 

Plus d’infos : Milady

Les contes inachevés - Tome 2 "Il était deux fois" d'Aya Ling

Editions MxM Bookmark

Sept ans se sont écoulés depuis que Kat a quitté Athelia. Grâce à l’intervention de la petite fille du roi gobelin, le livre est rouvert et Kat est renvoyée dans le Monde des Contes. En apprenant qu’on lui offre une seconde chance, Edward est déterminé à ne pas la laisser partir cette fois. Ses chances de réussite, toutefois, semblent nulles.  Kat ne se souvient en rien de leur passé, elle déteste la vie à la cour et a hâte de retourner dans le monde moderne. Sans oublier le prix à payer pour avoir trafiqué le livre une nouvelle fois…

 

 

Avis de Christy :

J’avais dévoré le premier tome “La vilaine belle-soeur”, ainsi que la novella “La princesse d’Athelia” et c’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans la suite des aventures de Kat au Pays des Contes, avec ce second tome intitulé “Il était deux fois”.

Sept années viennent de s’écouler depuis que Kat a quitté Athelia. Mais c’est grâce à la fille de Barthelius, le roi des Gobelins que le livre vient de s’ouvrir une seconde fois.

Kat est donc renvoyée au Pays des Contes.

Ravi du retour de sa belle, Edward est déterminé à ne plus lâcher sa princesse. Mais les épreuves seront nombreuses car Kat ne ne souvient pas de son précédent séjour, elle déteste la vie à la cour d’Athelia et souhaite par dessus tout retourner dans le monde moderne.

Je dois vous avouer que j’avais hâte de me plonger dans la suite des aventures de Kat au Pays des Contes. Et je ne suis pas déçue de ma lecture !

Cette fois-ci, c’est la fille du roi des Gobelins, une petite fille nommé Pippi et âgée de 5 ans qui est à l’origine du retour de Kat dans le livre. Pippi a adoré lire l’histoire de Kat et d’Edward, mais elle n’est pas du tout satisfaite de la fin, car la princesse a dû rentrer auprès de sa famille.

Lorsque le frère de son père, l’Oncle Borg fait son apparition et lui propose un véritable happy end à son histoire préférée, Pippi accepte le marché ! Pour cela, elle doit voler la bague magique de son père.

Un acte qui sera lourd de conséquences !

Nous retrouvons Kat. La jeune femme travaille désormais dans un café, à Portland. Elle est toujours aussi maladroite !

Elle sort avec un jeune homme nommé Jason et semble heureuse de cette relation.

Un soir, en pleine soirée romantique, elle se retrouve mystérieusement aspirée par un livre ! Elle se réveille le jour de son mariage avec Edward. Rien ne va plus pour la jeune femme. Elle est totalement perdue ! Kat n’a plus aucun souvenir de son précédent séjour auprès du prince.

Je ne vais pas plus vous en raconter pour vous laisser découvrir l’intrigue de cette nouvelle histoire.

Encore une fois, j’ai adoré dévorer cette suite ! On y retrouve avec plaisir les personnages du tome précédent, mais l'histoire se déroule sept ans après.

L’auteure a réussi à nous surprendre en bouleversant les codes. Plutôt que de faire une “simple” suite, on redécouvre l’univers.

Alors que Kat se sent parfaitement à sa place dans notre monde, elle est aspirée dans l’histoire de Cendrillon une nouvelle fois. Elle n'a alors aucun souvenir de ce qu’il a pu se passer précédemment. Elle ne se rappelle pas non plus son histoire d’amour avec le prince Edward. La voilà désormais mariée à un inconnu, un homme qu’elle ne connaît pas !

Elle est sous le choc !

La seule chose qu’elle souhaite, quand elle comprend où elle se trouve, c’est de retourner dans son monde ! Kat va se montrer désagréable avec tout le monde.

De son côté, Edward va se montrer encore plus patient et amoureux de sa belle. Il va tout faire pour que Kat soit à son aise dans ce monde inconnu. Il va tout tenter pour essayer de la reconquérir. Il l’a déjà perdu une fois, pas question de laisser Kat le quitter une autre fois.

J’ai aimé le fait que rien n’est finalement sûr pour nos personnages. Ils vont devoir réapprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Si Edward est toujours le même que dans “La vilaine belle-soeur”, Kat, elle, a bien changé. Elle a 7 ans de plus, soit 24 ans et souhaite à tout prix retrouver sa vie dans notre monde.

Comme dans le tome précédent, la politique d’Athelia sera aussi grandement évoquée par la visite d’un monarque voisin.

La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et l’on suit avec grand plaisir cette nouvelle intrigue . Laquelle m’a tenue en haleine tout le long de ma lecture. On se pose beaucoup de questions pendant la lecture. Qui est ce mystérieux Oncle Borg? Pourquoi tient-il à renvoyer à tout prix Kat dans le livre ?

Kat va-t-elle finir par (re)tomber amoureuse d’Edward ? Va-t-elle se souvenir de son passé ?

On est également tenu en haleine par les multiples rebondissements qui ponctuent le récit. On se demande ce que l’auteure va nous réserver pour le chapitre suivant. Du coup, les chapitres s’enchaînent à grande vitesse.

Les personnages ne sont pas figés par rapport au tome précédent, ils ont évolué. Leurs sentiments aussi. Si certains semblent heureux, d’autres, au contraire, nourrissent des sentiments plus sombres…

On s’attache à la plupart d’entre eux.

J’ai adoré suivre les rebondissements de cette “nouvelle” romance entre Edward et Kat. On suit avec grand plaisir leurs sentiments et émotions. Pourtant, dans ce tome, rien n’est jamais sûr, du moins au début.

Quant à la fin du tome, je dois vous avouer que je ne m’y attendais pas du tou t! On se laisse surprendre par la plume de l’auteure. Et quel cliffhanger ! Dommage qu’il faille attendre encore quelques semaines avant de pouvoir découvrir la suite.

En bref, j’ai adoré suivre les nouvelles aventures romantiques de Kat et d’Edward. La plume de l’auteure nous emmène une fois de plus dans son univers des Contes et on se laisse prendre par l’intrigue captivante et les personnages attachants. Impossible de passer à côté de cette romance!

Vivement la suite!

Plus d'infos : MxM Bookmark

As she fades d'Abbi Glines

Editions Hugo Roman - New Way

La remise des diplômes sera sans doute le plus beau jour de la vie de Vale McKinley. Avec son petit ami Crawford, ils ont prévu de profiter de l'été, avant d'intégrer ensemble " à la rentrée ' une grande université, qui les conduira à un avenir resplendissant et plein de possibles... Pourtant, le destin en décidera autrement. Cette nuit-là, ils ont un grave accident de voiture qui laisse Crawford dans le coma.

Terrible épreuve que Vale passe sur une chaise d'hôpital, à attendre désespérément le réveil de Crawford. Heureusement, elle trouve un peu de réconfort auprès de Slate Allen, un ami de son frère qui vient tous les jours rendre visite à son oncle mourant.

Mais voilà un autre imprévu... Au fil des jours, elle se rend compte que son cœur bat plus vite au contact de Slate. Non, elle ne peut ressentir cela, elle n'en a pas le droit. Alors, quand Crawford se réveille, sans aucun souvenir de son passé ni de leur relation, Vale devra sans doute prendre la décision la plus difficile que la vie peut vous infliger...

 

Avis d'Edelweiss :

« As she fades » est une lecture Young Adult simple et terre à terre. Il ne s’agit pas du meilleur roman d’Abbi Glines mais ce livre est toutefois rafraichissant.

Vale est une jeune fille tout juste sortie du lycée, en couple depuis « presque » toujours avec le garçon de ses rêves, Crawford. Le soir de la remise des diplômes, leurs vies basculent à la suite d’un accident de la route et leur avenir devient plus qu’incertain.

Une épreuve terrible que toute la famille du jeune couple va subir, autant physiquement que moralement. Face aux incertitudes de tous concernant le coma de Crawford, Vale se montre courageuse, téméraire et généreuse s’abandonnant aux multiples demandes de sa belle-mère et de sa grande famille pour les satisfaire, les rassurer sur son état de santé. Une foule de questions sont à envisager avec les semaines qui défilent et l’état de Crawford qui ne s’améliore pas. Le moindre changement fait peur à Vale car jusqu’à présent chaque décision même minime a toujours été planifiée à deux. Et plus les semaines défilent, plus ses sentiments à l’égard de son petit-ami s’estompent ce qui l’effraie mais la soulage d’autant plus.

Sa rencontre inopinée avec Slate, dont la réputation de coureur n’est plus à faire, ne fera qu’accentuer ce sentiment de solitude face à la tragédie actuelle mais aussi ce besoin de liberté, de voler de ses propres ailes. Ses envies, ses réactions lui font percevoir une nouvelle facette de sa personnalité que ce jeune homme ne fait qu’éveiller jour après jour. Pétillant, drôle et séducteur, Vale succombe au fil du temps au charme de Slate et sa culpabilité ne fait qu’accroître.

La première partie du roman est un peu longue mais nécessaire pour introduire chaque personnage et leur rôle dans l’histoire. Nous en apprenons longuement sur la relation de Vale et Crawford et la manière dont les sentiments se sont créés entre eux et ont façonnés Vale dans ses rapports amoureux. Parfois, il faut rencontrer la bonne personne pour nous ouvrir les yeux et Slate est cette personne même s’il représente un danger et un réconfort inégalable durant ce drame. Les convictions de Vale par rapport à Crawford lui sont tellement encrées et dictées qu’elle n’a jamais pu imaginer vivre sans lui. C’est là, la réalité de cette histoire. Les relations de lycée, les premiers amours sont tellement forts mais si naïfs parfois qu’il faut envisager de regarder plus loin, au delà du regard de l’autre vers le monde qui s’offre à eux et Vale le comprend bien tardivement.

La deuxième partie du roman chamboule totalement le lecteur. Un gros virage pris par l’auteure qui amène à nous poser de nouvelles questions et revoir le schéma de l’intrigue depuis le début, ce qui est bien plaisant.

Ce livre est divertissant mais la fin me semble préméditée, facile. Un épilogue plus précis sur le devenir des personnages aurait été lu avec joie pour ma part.

Si vous lisez ce livre, vous serez attendris par ce couple de lycéen considérablement soudé dans l’épreuve qu’ils doivent traverser mais aussi touchés par la relation entamée entre Slate et Vale, un défi pour chacun d’entre eux, dans un domaine différent, une nouvelle étape de leur vie d’adolescents. C’est une lecture rapide et nostalgique pour ceux qui ont connu cet amour de lycée qui s’est progressivement évaporé.

 

Extrait : « Parfois, les épreuves de la vie vous rendent plus fort et vous montrent qu’on ne sait pas toujours ce qui vaut mieux pour soi. »

 

Plus d'infos : Hugo New Way

Ben & Charlie de Laetitia Constant

Autoédition

Si la vie vous offrait une seconde chance, la saisiriez-vous ? A bientôt 31 ans, la vie de Charlotte n’est pas celle qu’elle espérait. Destinée à reprendre le petit empire pharmaceutique de sa famille une fois ses études terminées, elle avait une vie et une carrière professionnelle toutes tracées qu’elle a plaquées pour vivre son rêve de devenir romancière. Neuf ans après le coup d’éclat qui lui a valu les foudres de sa mère, sa situation est plus précaire qu’elle ne l’avait espéré : elle vit toujours en colocation avec ses amies de fac, est employée dans le même bowling qu’à ses vingt ans et ne parvient pas à terminer le roman sur lequel elle travaille depuis des années. Au bord du gouffre, le destin lui offre alors une échappatoire et l'opportunité de repartir du bon pied, loin de l’agitation parisienne. Missionnée pour prendre soin de sa grand-mère vivant au Cap-Ferret, Charlie se retrouve devant une complication imprévue : le retour de Benjamin. Celui qui a disparu sans un mot l’été de ses dix-huit ans. Celui qui lui a brisé le cœur. Il semble décidé à se faire pardonner les erreurs du passé mais entre son désir de réussir et ses sentiments pour lui, Charlie va devoir choisir.

 

Avis d’Arcantane :

J’avais besoin d’une lecture plus douce après mon dernier livre qui m’avait éprouvé (Jamais plus de Colleen Hoover) et Ben & Charlie est arrivé pile au bon moment. Je connaissais déjà la plume de Laetitia Constant avec sa série de fantaisie urbaine mais pas encore du côté romance et ce fut une très agréable surprise de découvrir cette facette.

L’auteure nous propose une héroïne haute en couleur :  Charlotte alias Charlie. Depuis son adolescence, Charlie a un avenir tout tracé par ses parents pharmaciens qui souhaite qu’elle reprenne le flambeau. Mais, la jeune femme a d’autres rêves. Depuis son enfance, elle souhaite devenir écrivaine. Sur un coup de tête, elle plaque ses études et se lance dans l’écriture. Oui mais voilà après quelques années, elle doute. Est-ce la bonne solution ? C’est la page blanche et elle n’arrive pas à terminer son roman. Perfectionniste, elle reprend à chaque fois depuis le début sans jamais réussir à le finir. Lorsque sa mère l’envoie au Cap-Ferret pour s’occuper de sa grand-mère, elle y voit l’occasion de se ressourcer et se lance un objectif : terminer son roman. Tout se complique lorsqu’elle revoit Benjamin son premier amour qui lui a brisé le cœur. Elle n’a jamais pu oublier cet amour de jeunesse mais, est-ce le bon moment pour renouer avec Ben ? Charlie peut-elle lui pardonner ?

Personnellement dès les premières pages, j’ai aimé Charlie. Elle est une jeune femme où l’on peut facilement s’identifier. Une personne comme nous avec des doutes. Au tout début, elle se cherche et ne sait pas si elle a bien fait de tout lâcher pour sa passion : l’écriture. Lorsqu’elle retrouve Ben au Cap Ferret, ce sont tous ses souvenirs qui lui reviennent. Et puis comment ne pas craquer devant Benjamin qui est devenu un homme ?  Passé et présent se mêlent alors. Les deux personnages ont muri et se redécouvrent peu à peu. J’ai beaucoup apprécié l’évolution de leur histoire et bien sûr les nombreux flash-backs qui nous font comprendre leur lien.  Charlie s’affirme peu à peu. Alors qu’au début, on la sent « perdue », elle va se prendre en main et se battre pour ce qu’elle souhaite même si cela lui coûte et qu’elle doit faire des sacrifices.

La plume de Laetitia est fluide, drôle et l’histoire très agréable à lire. On s’attache peu à peu au fil des pages à Ben & Charlie mais aussi aux personnages secondaires, telle que sa grand-mère qui n’hésite pas à mettre son grain de sable dans leur histoire et les pousser à se rapprocher. Ses deux meilleures amies et colocataires sont extra et d’un grand soutien tout au long.

J’ai passé un super moment qui m’a donné la pêche et le sourire. C’est vrai : c’est un roman feel good comme le précise l’auteure, elle a entièrement raison !  

Si vous avez envie une romance sans prise de tête qui vous donne le sourire, ne cherchez pas lisez Ben & Charlie. C’est une petite pépite qui mérite qu’on y prête attention.

Par ailleurs, il est à tout petit prix en numérique, une bonne raison pour se laisser tenter.

Et pour les fans de papier, l’auteure vient d’annoncer sa sortie papier.

Sur Amazon : Lien

Syndiquer le contenu