Aller au contenu principal

Lectures

Prince des Ténèbres de Rachel Caine

Editions J'ai Lu

Au sein des maisons Montague et Capulet, un seul mot d’ordre : le pouvoir. Les hommes naissent pour combattre et meurent pour l’honneur. Leurs unions sont régies par l’argent. Les femmes, elles, sont une monnaie d’échange. Leur destin est écrit. Benvolio Montague, le cousin de Roméo, en est conscient et serait prêt à mourir pour sa lignée. Néanmoins, une étincelle de rébellion couve en lui. La nuit, il devient le prince des ténèbres : le plus grand bandit de Vérone, spécialiste des larcins chez les Capulet. Ce faisant, il pose un jour les yeux sur Rosaline, la sœur de Tybalt, promise au couvent. Dès lors, une terrible malédiction s’éveille, menaçant de réécrire l’histoire de Vérone et de ses habitants...

 

Avis de Solyane :

Lorsque je regarde un de mes Disney préférés, j'ai nommé "La Belle et la Bête", lors d'une scène bien particulière, on peut entendre Belle dire "aventure ne fut plus douloureuse que celle de Juliette et de son Roméo". L'histoire de Roméo et Juliette, l'histoire d'amour la plus connue et une des plus tragiques adaptée sous divers formats dont une de mes versions préférées est le "Roméo + Juliette" de Baz Luhrmann, sorti en 1996 avec Léonardo DiCaprio et Claire Danes. Et, on peut dire que ça déménage entre les coups de revolvers et les passages en vers. On y rencontre les différents protagonistes secondaires tels que Mercutio, Benevolio, Tybalt ou le frère Lorenzo (Laurence pour nous autres français) ainsi qu'un fantôme qu'on ne croisera jamais, la mystérieuse Rosaline, cousine de Juliette et premier amour de Roméo.
Et si l'amour entre Roméo et Juliette était dû à autre chose? Et si Rosaline devait être la victime initiale de cette passion meutrière? Et si ....
Bienvenue dans le monde du "Prince des ténèbres". Oubliez tout ce qu vous savez sur cette histoire et veuillez vous asseoir pour connaitre la vérité ...
Livre publié aux éditions J'ai Lu Imaginaire en juin 2017 et dont le titre anglais est "Prince of Shadows", l'auteur va reprendre l'histoire de Roméo et de Juliette en ajoutant des explications mais surtout un point de vue différent, celui de Benvolio Montague, cousin aîné de Roméo. L'histoire sera racontée à la première personne, à travers la vision que peut en avoir cet héritier surnuméraire. De temps en temps, à travers certains passages et des lettres, on pourra avoir le point de vues des autres protagonistes.
Dans l'intrigue de l'oeuvre originale, et pour faire face au nouvel protagoniste principal masculin, l'auteur va se servir d'un personnage existant mais vaguement évoqué : la cousine de Juliette, la mystérieuse Rosaline dont on sait que les yeux sont brillants, le pied mignon, la jambe svelte, la lèvre écarlate et c'est tout. Et quoi de mieux que de transformer l'un en voleur pour faciliter leur première rencontre. 
En rajoutant plus de détails, au niveau sociétal, à cette intrigue initiale, l'auteur choisit le biais de la malédiction pour expliquer le comportement de Roméo et de Juliette, ce coup de foudre incompréhensible pour tous. Du coup, elle va développer un autre personnage : Mercutio, l'ami de Roméo. L'idée en vient peut-être d'une des tirades de Mercutio au moment de son trépas : "Malédiction sur vos deux maisons ! Elles ont fait de moi de la viande à vermine… " Et pour cela, il faut trouver une cause pour lancer cette malédiction, cause qui a du sens lorsqu'on connait les mœurs de l'époque.
 
Enfin de lier ces deux histoires, avec ce nouveau point de vue, l'auteur va incorporer à son récit des passages connus de l'oeuvre initiale. 
Lorsque j'ai lu le synopsis de ce livre, je ne m'attendais pas à une réécriture de l'histoire de Roméo et Juliette. Je pensais que l'intrigue se passerait soit avant, soit après les amours de Juliette et de son Roméo. Je ne m'attendais pas à ce type de récit. D'ailleurs passé le prologue, j'ai eu du mal à intégrer ce nouveau point de vue dans ma connaissance de l'histoire initiale. J'ai eu l'impression d'utiliser des forceps pour ouvrir mon esprit sur ce nouveau contexte. Ensuite, la curiosité venant, j'ai eu du mal à décrocher du livre. L'histoire en devient addictive. De plus, dans ce récit, c'est le battement d'ailes du papillon d'un des personnages qui va engendrer la tornade que va subir les trois maisons. J'ai quitté avec regrets Romeo, Juliette, Mercutio, Rosaline et Benvolio. Mais, je reviendrai les voir prochainement. Ah, que j'aimerais avoir une suite !
 
 

On Dublin Street – tome 5 : "Scotland Street" de Samantha Young

Editions J’ai Lu

Shannon MacLeod a toujours flashé sur les bad boys. Jusqu’à ce que son dernier petit ami lui fasse vivre un calvaire, faisant voler ses repères en éclats. Déterminée à faire table rase du passé, elle s’installe à Édimbourg et décroche un job dans le salon de tatouage le plus couru de la ville. Mais voilà, le gérant n’est autre que le diable en personne. Ténébreux, séduisant, sûr de lui, Cole Walker incarne tout ce que Shannon fuit. Hors de question donc, de céder à ses avances. Pourtant, sous ses airs de méchant, Cole est un type bien. Ou plutôt carrément irrésistible…

 

 

Avis d’Arcantane :

Lorsque j’avais commencé cette série, j’étais persuadée que Cole allait finir avec Hannah sa meilleure amie mais Samantha Young en a décidé autrement, après avoir découvert l’histoire d’Hannah dans le tome précédent, l’auteure a entendu nos prières et a décidé de se concentrer une nouvelle histoire et cette fois-ci dédier à Cole, le petit frère de Jo, un personnage qui j’apprécie beaucoup dans la série. J’avais vraiment hâte de découvrir ce qu’elle lui avait réservé.

Samantha Young aime se focaliser sur ses personnages féminins et les mettre en avant. Ici nous découvrons Shannon MaCleod. Une jeune femme qui fuit son passé. Toute sa vie, Shannon a eu de mauvaises fréquentations via ses anciens petits amis. Arrivée à Dublin, elle souhaite tirer un trait sur son passé et commencer sur de nouvelles bases tout en évitant de fréquenter les bad boys. Malheureusement, le seul job qu’elle trouve est dans un salon de tatouage et le gérant n’est autre que Cole Walker. De premiers abords, Cole a tout du bad boy , tatoué, beau gosse. Il a la cote auprès de la gent féminine. Tout ce que Shannon déteste et lui fait bien comprendre dès le départ. Leur relation est en dents de scie. Comprenant que Cole n’est pas comme ses ex, Shannon décide alors de lui donner une chance de le connaitre et de devenir dans un premier temps ami avec lui.

Au fil des pages, on y découvre une jeune femme qui n’a pas une vie facile et se retrouve livrée à elle-même sans soutien de sa famille. Avec Cole, qui va son point d’attache, elle va à travers lui, comprendre ce qu’est une vraie famille et son soutien va être très important pour elle. Les blessures de Shannon sont assez profondes et elle n’accorde plus sa confiance aux autres. Avec le jeune homme, elle va prendre des risques pour pouvoir se pardonner et  enfin vivre.

On ne change pas une équipe qui gagne ou une plutôt une série qui gagne dans ce cas-là ! Ce tome est aussi passionnant que les précédents. J’ai adoré découvrir l’histoire de Cole et aussi de Shannon.

Samantha Young nous entraine de nouveau dans une histoire sensuelle où l’émotion est très présente. J’ai toujours aimé ses romans car elle a toujours eu une plume très addictive et cela se ressent dans sa série. Scotland Street ne fait pas exception à la règle. On plonge dans leur histoire, on rit, on pleure avec eux. La romance est très bien écrite qu’on se laisse prendre au jeu de la séduction. Personnellement, j’ai trouvé que son pari était réussi. Il n’est pas évident de continuer à écrire dans le même univers sans tomber dans le même schéma classique de romance et dans la répétition. Pourtant, avec cette nouvelle histoire, Samantha Young a su rendre cette belle histoire enivrante et juste !

En bref, l’histoire de Cole et Shannon va vous charmer  et ne vous laissera pas indifférent. Captivant jusqu’à la dernière page !

Plus d’infos : Site J’ai Lu

Lire un extrait : ICI

Next Stop – Episode 5 : "5ème escale" de Jenny Fisher

Editions 12-21

Alors que le printemps arrive, Emma découvre un nouveau continent. Bien consciente que la fin de son voyage approche, elle compte profiter au maximum de cette culture qui lui est totalement inconnue.
Confrontée au choix le plus crucial de son existence, Emma explore les endroits les plus inattendus. Y trouvera-t-elle les clés de son avenir ?

 

 

 

 

 

 

Avis d'Arcantane :

Emma continue son tour du monde avec une nouvelle destination mais le cœur n’y est plus. Elle est dévastée et ne sait plus où elle en est dans sa vie. Elle se sent très seule à l’autre bout du monde sans personne pour la soutenir. Saura-t-elle se ressaisir et prendre les bonnes décisions dans cette nouvelle aventure ? 

L’escale 5 est un épisode très émouvant car même si on est énervé des décisions d’Emma, ses choix ne sont pas si illogiques et irréfléchis. Totalement perdue, elle essaye de se raccrocher à ce qu’elle a toujours vécu et le retour de David son ex, est pour elle, un soulagement (même de courte durée). Cela lui permet aussi d’ouvrir les yeux et se rendre compte de ses actes. C’est la première fois, où elle doit réellement se débrouiller seule dans un pays étranger avec la barrière de la langue en plus sans contact et ami de Rose. Cette nouvelle destination  est une sorte de break et de remise en question. Le fait de ne pas suivre le circuit prévu par sa sœur, lui permet de sortir des sentiers battus et de se ressourcer mais aussi de faire le tri dans sa tête : a-t-elle fait le bon choix de quitter Tyler sans l’écouter ?

Malgré son état de tristesse, la jeune femme va cependant faire de belles rencontres dans ce magnifique pays. Emma va se retrouver au fil des pages et continuer d’avancer comme elle avait commencé lors des précédents épisodes.

Tout comme l’Argentine, on sent que l’auteure Jenny Fischer a voyagé au Japon, ses descriptions nous permettent d’être transporté au cœur de cette aventure et de voyager en compagnie de son héroïne. J’ai vraiment adoré tous ces petits détails. J’ai toujours voulu découvrir ce pays mais avec cet épisode, l’auteure m’en donne encore plus envie et de faire le périple d’Emma !

Au final, j’ai vraiment apprécié cet épisode, je n’ai pas vu les pages défiler même si j’aurais aimé que Tyler soit plus présent. La lettre de Rose est émouvante et l’on se rend compte qu’on est presque à la fin de l’aventure et qu’il ne reste plus qu’un épisode.

La fin est tout en suspens, je trouve que l’auteure a été sadique avec ses lecteurs dans les dernières lignes et j’ai vraiment hâte de lire la dernière partie. Que cela va être long avant d’avoir enfin la suite et le final des aventures d’Emma ! Que nous réserve la prochaine destination ?

Réponse le 31 août !

Plus d'infos : Site 12-21

A huis Clos de Jennifer L. Armentrout

Editions J'ai Lu

Sydney, vingt-et-un ans, est amoureuse de Kyler depuis des années. Ils sont les meilleurs amis du monde depuis qu’il l’a poussée sur le terrain de jeu et qu’elle lui a en retour fait mordre la poussière. Au fil des années, les sentiments de Sydney ont évolué. Le problème ? Kyler est un homme à femmes. Il ne reste jamais avec la même fille plus de quelques nuits. De plus, c’est leur dernière année à l’université et Syd ne veut pas risquer leur amitié en avouant son amour.

Kyler a toujours mis Syd sur un piédestal. Pour lui, elle est parfaite. Mais malgré les sentiments qu’il a envers elle, il s’est toujours tourné vers d’autres filles. Après tout, Kyler sera toujours le garçon pauvre et Syd la fille hors d’atteinte.

Mais lorsqu’ils se retrouvent coincés dans une station de ski à cause d’une tempête, rien ne peut empêcher leurs sentiments de remonter à la surface. Leur amitié survivra-t-elle à leur attirance ? Ou, plus important, survivront-ils tout court ? Car alors que la neige tombe, quelqu’un les suit de près… et leur voyage au ski pourrait bien changer leur vie de plus d’une façon.

 

Avis d'Edelweiss :

Jennifer L. Armentrout m’a tant conquise avec sa série fantastique « Lux » que je ne pouvais pas échapper à son nouveau roman « A Huis Clos ».

Sydney est une fille profondément touchante qui au fil des ans entretient des sentiments plus fort à l’égard de son ami d’enfance, Kyler. Elle souffre de ce qu’elle éprouve pour lui car elle sait que Kyler n’est pas le genre d’homme à avoir une relation sérieuse. Il couche avec une fille puis une autre. C’est un bel homme, bien bâti et les filles fondent comme neige au soleil face à lui qui bien sûr refuse rarement cette attention toute féminine. Le problème dans tout cela c’est Sydney, qui ne sait pas comment se positionner ni assumer ce qu’elle ressent mais souhaite par-dessus tout se protéger émotionnellement et préserver son amitié de longue date avec Kyler. Puis arrive un jour où la bulle éclate...

Jennifer L. Armentrout nous offre une histoire d’amour qui part le résumé risque de lasser plusieurs lectrices. Il est vrai que l’intrigue n’apparait pas originale, une jeune femme éperdument amoureuse de son meilleur ami qui ne prend pas conscience d’elle au-delà de cette amitié. On en a lu et relu des livres qui y ressemblent. Toutefois, l’avantage de cette histoire est ce huis clos, tel le titre du roman, où la situation va dégénérer, se centrer uniquement sur eux et cette peur des sentiments mais aussi la terreur qui sévit suite à la tempête qui les bloque dans le chalet de la mère de Kyler.

Ce confinement est l’atout majeur de cette romance. Elle permet justement de changer l’intrigue en quelque chose de plus dynamique, plus frustrant et plus romantique également car il aide forcement à leur rapprochement.

C’est un livre divertissant, qui sème au passage des imprévus entre accidents, perte de contrôle ou encore cette tempête qui n’annonce rien de bon dans les environs du chalet, où Sydney et Kyler essaient par tous les moyens de sauver leur amitié qui au fur et à mesure du texte part en fumée.

J’ai apprécié que l’auteure nous offre les réflexions de chacun, à tour de rôle, pour mieux rentrer dans l’histoire mais aussi mieux comprendre ses personnages, leurs désirs, leurs espoirs et leurs doutes concernant leur avenir et avec qui le partager.

Bon, ce n’est pas le meilleur roman de Jennifer L. Armentrout, même s’il est très bien écrit et que j’ai passé un moment très agréable en le lisant. C’est un livre empli de tendresse sur un cri d’amour. Une remise en question sur l’avenir de chacun mais surtout deux héros qui devront affronter la tempête qui fait rage autour d’eux et en eux.

Plus d'infos : Site J'ai Lu

Lire un extrait : ICI

Driven Tome 8 : Down Shift de K. Bromberg

Editions Hugo Roman

Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d’excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l’ombre de son célèbre père.

Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s’isole dans un cottage de bordde mer. Seule. Jusqu’au jour où elle y découvre un étranger sexy.

Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s’abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant.

Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

 

Avis d’Arcantane :

Le tome 8 se déroule quelques années après les premiers tomes puisque Zander le fils adoptif de Rylee et Colton a bien grandi et est devenu pilote de course. Pourtant malgré son succès, le Golden Boy n’est plus à sa place depuis quelque temps. Il en veut à la terre entière et surtout à ses parents de lui avoir caché des choses sur son passé. A force d’excès, Colton le force à faire une pause s’il ne veut pas détruire sa vie. Zander se réfugie alors sur une petite île dans la maison d’un de ses amis pour faire le point mais quelle est sa surprise de découvrir que la maison est déjà habitée par une très jolie jeune femme, Getty Caster. Ceux deux-là vont devoir être colocataires, le temps de régler chacun leurs problèmes personnels. Malgré leurs nombreuses querelles, l’attirance devient de plus en plus forte au fil des jours…

Avec ce tome, j’ai eu l’impression de me retrouver dans les premiers tomes. J’ai totalement adoré cette romance entre Zander et Getty. Chacun a des secrets et un passé peu reluisant. Pourtant, ils vont peu à peu avancer et se reconstruire tout en se rapprochant.

Au départ, on découvre que Zander alias Zee. L’enfant chétif que l’on découvre dans les premiers tomes de la série, a bien changé. Il a suivi les traces de son père adoptif et est devenu pilote de courses automobiles. Mais son passé sordide vient à le rattraper à la suite de l’envoi d’une boite contenant les quelques affaires de sa mère. Il replonge alors en enfer.  Lui seul a le pouvoir de tiré un trait sur son passé, s’il veut s’en sortir. Pour cela ; il faut qu’il trouve le courage d’ouvrir cette fameuse boite… Il ne va pourtant pas être seul puisqu’il fait la connaissance de Getty Caster, une jolie jeune femme qui habite dans la maison qu’il doit réparer. Getty a elle aussi un passé assez sombre que l’on découvre au fil des pages. Jeune femme riche, elle a fui un ex-mari dominateur et brutal et essaye peu à peu de se reconstruire loin de son ancienne vie. Getty va être son point d’ancrage et lui permettre d’affronter son passé.

Ce que j’aime chez K. Bromberg ce sont ses personnages au passé trouble qui se reconstruisent en trouvant l’amour. Ici on retrouve le parfait exemple de ce que l’auteure sait faire. La romance est superbe et pleine d’émotion. On se laisse totalement transporter par cette histoire. Même si on se doute de certains rebondissements, la plume de l’auteure est toujours aussi agréable et addictive.

J’ai passé un superbe moment avec Down Shift et il m’a été difficile de lâcher ce tome avant la fin.

Plus d'infos : Site Hugo Roman

Syndiquer le contenu