Aller au contenu principal

Anges d'Apocalypse - tome 2 "Le Frisson des Aurores" de Stéphane Soutoul

Editions Rebelle

Lycéenne le jour, garde du corps la nuit : la combinaison explosive pour cumuler les problèmes.

Suite à l’assassinat d’Alistard Vorlock, les rues de Toronto sont plus dangereuses que jamais. Desmond, le sorcier qui cherche par tous les moyens à me mettre dans son lit, serait peut-être en mesure de désamorcer le conflit. Sauf que ce dernier préfère me poursuivre de ses avances pendant que la situation s’envenime. J’aurais presque envie de laisser la tueuse qui a débarqué en ville lui faire la peau, s’il ne m’avait pas engagée pour le protéger. Surtout que l’assassin en question se révèle être sa propre sœur…

Remarquez, la poisse n’est pas en reste lorsque je suis Samantha. Tandis que mon identité humaine essaie d’apprivoiser l’amitié de Nathan, des sorcières pas très recommandables s’intéressent au garçon d’un peu trop près à mon goût.

Avec deux vies pour une seule âme, être un cavalier de l’apocalypse n’a décidément rien d’une sinécure.

Avis de Poison

Voici donc la suite des aventures de Syldia/Samantha. Si dans le premier tome on pouvait reprocher à l'auteur de ne pas assez mettre l'accent sur la part humaine de la Cavalière - malgré une fin lui offrant un éclairage inattendu, c'st corrigé dans le tome 2. Samantha porte d'ailleurs presque tout le livre.

J'ai trouvé ce tome 2 un peu long, avec des passages qui manquaient un peu de punch. L'intrigue est au final très légère et le fil rouge principal n'avance pas d'un cheveux (que ce soit la malédiction de Syldia ou sa rechercher de son ex-associé).

Si on s'attache de plus en plus à Nathan, Desmond m'a laissé de marbre, en partie je pense à cause de son aveuglement vis à vis de son amant (dont j'ai du mal à comprendre l'histoire).

Nathan reste comme avant : taciturne, mais il commence à s'ouvrir et on voit un peu sa jeune soeur. La vie de Samantha est d'une banalité à pleurer si l'on excepte trois sorcières qui viennent d'arriver au lycée. Samantha se révèle parfois touchante, parfois agaçante, mais surtout on commence à entrapercevoir qu'elle va bientôt "quitter" sa famille !

Syldia est casse pied, impulsive et grognon. Je n'ai eu aucune sympathie pour elle dans cet épisode : elle reste assez distante alors que ses sœurs ont besoin d'elle et qu'elles sont toujours là en cas de besoin, elle ne peut s'empêcher de mâter le copain de sa sœur et son petit jeu avec Desmond ? tss. (oui il y a beaucoup de sœurs dans cet opus !)

J'espère vraiment que ça va être un peu plus rythmé par la suite parce que pour le moment, je pense que l'auteur est bien plus performant dans un univers plus gothique.

Néanmoins, je lirai la suite par curiosité.

 

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.