Aller au contenu principal

Campus Drivers - Tome 2 "Book boyfriend" de CS Quill

Editions Hugo Roman

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.

Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s'ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu'elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d'un soir en quête de repentir, elle n'y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu'elle dévore, c'est bien moins compliqué !

S'il parvient à la convaincre, c'est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n'est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

 

 

Avis d'Edelweiss :

Voilà un Donovan sacrément optimiste et persévérant comme on ne l’imaginais pas forcément avec sa description dans le tome précédent! Je le trouve franchement sympathique et tellement drôle dans ce nouveau rôle qu’il veut interpréter de la meilleure manière qui soit que son changement est flagrant : passer de coureur de jupons au meilleur petit-ami, une véritable mission dont personne ne sortira indemne... et il l’accompli royalement jusqu’à la dernière page qu’on rêverai de l’avoir que pour soi pour l’avenir!

Carrie est un petite chanceuse même si elle ne le perçoit pas ainsi. Elle a l’impression d’avoir à ses trousses un boulet... un beau boulet certes! On peut la comprendre car quand on rencontre le personnage de Don dans le tome 1 on s’attend forcément à une bonne vieille blague de sa part.

Carrie est un personnage impulsif qui aime sa solitude. Comme beaucoup de lectrices compulsives, elle se crée son cocon douceur et bonheur autour de ses romances au mec parfait, ne s’imaginant pas qu’il puisse réellement exister. Elle place la barre très haute!

Je pense qu’on peut facilement ce retrouver dans ce personnage féminin et ses désirs, dans son agressivité par moment et ses choix assurément, mesurant le pour et le contre. Malgré tout, la vraie vie est là et n’attend qu’elle pour apercevoir ce qu’elle a devant les yeux en levant la tête et non entre les mains qui reste une fiction. Au contact de Donovan, Carrie s’épanouit, sa vision du monde change et franchir ses barrières familiales qui la bloque sur sa vie sentimentale devient plus évident pour Donovan.

Ce couple est un défi bien relevé. Ils sont à l’opposé de l’autre mais se complètent entièrement.

Ce récit est une une romance qui plaira forcément à chaque lectrice. Les réparties de Carrie sont cinglantes et bienvenues face à un Donovan plutôt arrogant mais mignon. Un humour qui saura en toucher plus d’une car l’autrice aime à rappeler nos petites manies de lectrices. Mention plus concernant le passage au stabilo, mon éclat de rire résonne encore en moi quand j’y repense... 

 

Citation :

« Plus j’analyse la situation, plus je me dis que je gâche ma vie.

Je n’expérimente rien de peur de souffrir et, au final, je souffre de ne rien expérimenter.»

 

« Bref, à quoi bon parler quand les actes se suffisent à eux-mêmes. ».

 

Plus d'infos : Hugo Roman

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage