Aller au contenu principal

On y était : Rencontre avec Jamie McGuire

 

Lors de sa venue en France, il y a quelques jours, nous avons pu rencontrer avec quelques blogueurs, Jamie McGuire, auteur de Beautiful Disaster qui paraitra l’année prochaine aux éditions J’ai Lu.

Durant une bonne heure, nous avons pu poser des questions et échanger avec Jamie dans les locaux de J’ai Lu. D’abord un peu timides, la bonne humeur de l’auteur nous a rapidement mises à l’aise et les questions sont devenues plus fluides.

Elle venait tout juste d’arriver en France avec sa famille. C’était sa première fois à Paris et bien qu’elle aurait aimé apprendre le français à cette occasion, elle n’a pas réussi. L’entretien s’est donc déroulé en anglais.

 

Voici un compte-rendu de cette merveilleuse rencontre :

Jamie nous a expliqué que tout était parti d’un journal qu’un garçon lui avait offert. Plus tard, entraîné par sa passion elle a tenu un blog puis écrit des histoires. Malgré sa passion pour l’écriture, elle n’est pas une grande lectrice. A la fois parce qu’elle ne lit pas très vite mais aussi car c’est un garçon manqué qui préfère les activités d’extérieur. En revanche elle aime le cinéma (elle souhaitait voir After Earth avec Will Smith, en grande fan de l’acteur qu’elle est) et la musique. Elle écoute beaucoup de musique durant son processus d’écriture : principalement des BO et de la musique instrumentale qui l’aident à se mettre dans l’ambiance du roman qu’elle est en train d’écrire.

Après avoir lu Twilight, elle s’est dit ‘I can do this’ (je peux le faire). Sa première série, Providence, était à l’origine uniquement destinée à elle-même. Pendant qu’elle travaillait sur Providence, elle a écrit une première mouture de Beautiful Disaster mais sans avoir l’intention de le publier.

 

Elle a essuyé une quinzaine de refus, mais surtout 14 refus type. Une seule personne a pris le temps de lui faire une réponse personnalisée : son texte était très intéressant, mais il fallait le retravailler avant toute publication. Mais Jamie est une grande impatience, qui n’avait pas envie de recommencer alors elle a choisi de passer par l’auto-publication.

Concernant son écriture, elle n’écrit que sur ce qu’elle connait ou ce qui la touche particulièrement. Elle puisse beaucoup dans sa propre expérience ou dans ses propres réflexions pour écrire ces histoires. De même, une bonne partie de ses personnages sont inspirés de ses amis, voir de sa famille (exemple : la soirée d’anniversaire dans Beautiful Disaster ressemble fortement à la sienne avec peut-être moins d’excès que dans le roman). Lorsqu’on lui parle de la fin de ses romans, toujours heureuse, elle reconnait avoir une passion pour les Contes de Fées et les fins heureuses. Elle veut toujours que la fin soit gaie.

Beautiful Disaster a déjà une suite qui reprend l’histoire du point de vue de Travis. Si à l’origine ce n’était pas prévu, le roman étant resté des années dans son ordinateur avant d’être édité, Walking Disaster lui est venu un an après la parution.

Si elle a eu beaucoup d’émotions, et a ressenti beaucoup de sensations en se mettant dans la peau d’Abby, le premier chapitre de Walking Disaster est également un concentré d’émotions. La peur de la mort et comment dire « au revoir » ont été de grandes questions pour l’auteur qui s’est même longuement entretenu avec des infirmières spécialisées dans la fin de vie pour réussir à faire ressortir toutes ces émotions.

Lorsqu’on lui demande ce qu’elle a pensé de la réaction des lecteurs sur les réseaux sociaux sur la « violence » de Travis, Jamie reconnaît avoir été un peu surprise. Elle a premièrement été ravie de se rendre compte qu’elle était autant lu, mais n’a jamais ressenti que le personnage de Travis était « trop ». Mais elle aime que les gens aient des avis divergents et soient aussi impliqués sur les forums pour débattre de ces questions.

Par rapport aux détails du livre, Jamie nous a avoué que si Travis et ses frères avaient tous un prénom commençant par la lettre T c’est parce que dans sa famille, c’était le cas ! Chaque famille avait donné des prénoms qui commençaient par la même initiale. Pour elle, c’était chose courante, elle s’est donc amusée à reproduire cela dans le roman.

Enfin, pour le surnom d’Abby, il faut aller voir du côté de la Belle et le Clochard, le film de Walt Disney. Elle a donné à Abby le surnom de Belle dans le film.

 

Jamie nous a indiqué que les droits d’adaptation avaient été acheté par la Warner et que le script était en préparation (ils en sont à la seconde réécriture du script). S’ils ont déjà un scénariste et un producteur, les acteurs n’ont pas été encore choisis. Elle n’a pas d’idée particulière d’acteurs pour interpréter ses personnages, juste une envie de rencontrer ses auteurs fétiches, qui sont un peu trop vieux pour jouer les rôles. Sa fille a d’ailleurs été très déçue lorsqu’on a demandé à sa mère si elle voyait Liam Hemsworth pour jouer Travis et qu’elle répondu non. Sa fille rêvait de rencontrer l’acteur !

 

Concernant ses projets, pour la fin de l’année 2013 est prévu Red Hill, un roman qui se situe dans un univers de zombie (elle a beaucoup écouté les BO de Walking Dead et lu les comics) mais porte sur l’histoire d’une mère qui est séparée de ses enfants. Elle s’est beaucoup interrogé elle-même : si jamais survenait une apocalypse alors que ses filles sont chez leur père (son premier mari), comment ferait-elle pour les rejoindre ? Histoire à multiples points de vue, Jamie nous a vraiment donné envie d’en savoir plus.

Elle compte également continué à écrire dans l’univers de Travis et Abby en se penchant sur les frères du garçon.

Parallèlement elle est en train d’écriture une série de Young-Adult Paranormal qui, elle l’espère, devrait plaire à ses fans.

Fière de ses enfants, Jamie nous a également raconté que sa fille de 13 ans était encore plus talentueuse qu’elle et que son agent s’intéressait de très près à la jeune fille. Elle a déjà écrit 9 histoires, qui méritent d’être retravaillée, mais surtout une qui devrait être un projet d’écriture à quatre mains mère-fille. On a hâte d’en savoir plus !

 

Une chose est sure, l’auteur n’est pas contre un retour à Paris pour la sortie française du roman, et nous non plus !

 

Nous souhaitons remercier Jamie McGuire pour sa bonne humeur et sa convivialité mais aussi Jessica Boyer pour ses traductions. Merci aux éditions J’ai Lu pour nous avoir permis de rencontrer cette merveilleuse auteur.

 

Beautiful Disaster de Jamie McGuire  :

Parution : Janvier 2014

Aux Editions J’ai Lu

Présentation de l'éditeur :

INTENSE, DANGEREUX, ADDICTIF

 Cette année, à la fac, c’est une nouvelle partie pour Abby. Une nouvelle donne.

Objectif : reprendre sa vie en main après un passé difficile.

Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu, couver de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le type de mec qu’Abby doit et veut éviter. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pendant un mois. Ce qu’il ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui...

Une fois toutes les cartes abattues, la catastrophe annoncée se muera-t-elle en amour passionné ?

 

Retrouvez toutes les photos de la rencontre sur la page FB d'ABFA : ICI !

 

Arcantane et Poison

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plus d'informations sur les options de formatage

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.