Aller au contenu principal

Vampires, Lycans, Gargouilles – Tome 3 "Lorn" de Laurann Dohner

Editions Milady

Être élevée au sein d’une race hybride de vampires et de lycans n’a pas été facile pour Kira. Les vamplycans méprisent les humains, et Kira tient de sa mère. Incapable de se transformer, elle est rejetée par son propre clan et ne pourra jamais devenir la compagne de celui qu’elle aime par-dessus tout. La fuite du chef de clan est pour elle l’occasion rêvée de partir et recommencer sa vie ailleurs. Lorn n’a jamais voulu prendre le pouvoir, mais lorsque Kira est menacée de mort, il tuera quiconque s’opposera à lui dans sa quête pour prendre la tête du clan et changer toutes les règles pour protéger Kira…

 

 

Avis d’Arcantane :

Ce 3ème tome se consacre au personnage de Lorn que l’on aperçoit rapidement dans le tome précédent. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce personnage assez mystérieux mais finalement ce fut une grosse surprise car j’ai préféré plus cette romance aux deux précédentes.

On change de clan et on se retrouve dans le clan « ennemi ». Depuis la fuite de Decker, le chef, le clan est divisé. Il y a ceux qui prennent la partie de Decker et règnent toujours par la terreur, en attendant son retour, et un autre groupe plus jeune qui veut reprendre le pouvoir pour stabiliser le clan et faire la paix avec les autres clans.

Lors du précédent tome, on apprend que Lorn, un puissant vamplycan a décidé de prendre le pouvoir et devenir chef suite au départ de Decker pour pouvoir protéger les plus faibles et surtout Kira, une hybride mi-humaine, mi vamplycan dont il est amoureux depuis l’enfance.

Kira est l’ « anomalie », rejetée par son clan en raison de sa partie humaine. La jeune femme survit tant bien que mal et voit l’occasion en or de s’échapper avec la fuite de Decker et retourner dans le monde des humains.

Mais tout ne se passe pas comme prévu, lors d’une patrouille sur leur territoire, elle est attaquée par deux vampires. Survivant de peu, elle part se cacher dans les bois car malheureusement elle est contaminée et vire en vampire. Dès lors, elle sait qu’elle est condamnée par son clan si elle devient un vampire.

Lorsque Lorn la retrouve, il est hors de question de la tuer. Kira est son âme sœur et il fera tout pour la protéger quitte à mettre sa famille et son clan à dos ...

J’ai beaucoup apprécié cette romance qui me rappelle niveau romance, son autre série Hybrides.

Kira est un personnage courageux qui ne baisse jamais le bras doté d’une grande volonté avec un bon fond, elle ne lâche rien malgré les obstacles rencontrés dans sa vie. Depuis son enfance, elle est harcelée par ses origines humaines et à peine tolérée par son clan. Il n’y a qu’avec Lorn qui a toujours été gentil avec elle, qu’elle se sent en confiance. Malheureusement les années ont passé et Lorn s’est éloigné d’elle, laissant un grand vide dans son cœur. Secrètement amoureuse de lui, depuis toujours, elle espère un jour vivre le grand amour avec ce dernier mais impossible durant le règne de son ancien chef. Pourtant, malgré cet évènement (la fuite de Decker), elle sent toujours ce gouffre entre elle et Lorn. Il n’est plus pareil avec elle et l’évite. La jeune femme en souffre beaucoup et pour elle pas question de rester à attendre qu’il trouve une compagne. Elle a bien l’intention de partir et revivre parmi les humains. Cependant le destin va lui jouer un tour. Elle se fait attaquer par des vampires. Alors qu’on pourrait penser que Kira pourrait baisser les bras, elle se bat pour survivre comme toujours et surmonte les obstacles qu’elle rencontre. On peut dire que la jeune femme en bave depuis l’enfance et on espère qu’elle pourra enfin être heureuse !

Protégée par Lorn qui lui avoue la vérité et son amour, elle garde espoir que tout peut s’arranger mais la grande menace reste le clan qui doit accepter Lorn comme chef et elle sait qu’il va devoir risquer sa vie pour se hisser comme chef de clan mais aussi protéger la jeune femme.

Lorn est le mec qu’on rêverait d’avoir. Puissant, il est aussi protecteur envers les faibles qu’intransigeant envers les plus forts qui règnent par la terreur. Il en a marre de cette vie de sacrifices qui l’oblige à rester loin de Kira pour la maintenir en vie. Alors qu’elle est gravement blessée, il réalise qu’il ne peut vivre sans elle et lui avoue ses sentiments. Dès lors, il devient surprotecteur envers la jeune femme quitte à se mettre le clan entier à dos car elle seule compte. Son côté dominant s’accentue en compagnie de la jeune femme mais il reste toujours attentif aux besoins de cette dernière.

L’intrigue est assez simple. On suit d’un côté la romance entre les deux personnages et la montée de Lorn en tant que chef.

Avec ce tome, on passe un bon moment même trop court ! J’aurais aimé quelques chapitres en plus sur ce couple car je me suis attachée à eux.

Le tome suivant sera sur Veso, l’instructeur et le collègue de Kira. Tout comme Lorn, c’est le personnage mystère qui cache bien son jeu ! J’attends de voir ce que l’auteure va nous réserver avec ce personnage !

Avec ce tome, je trouve que la série remonte en qualité comparée au 1er tome.

Plus d’infos : Milady

The Love Hypothesis d'Ali Hazelwood

Editions Hauteville

Olive Smith, étudiante en troisième année de thèse, ne croit pas aux relations durables ; Anh, sa meilleure amie si, raison pour laquelle Olive se trouve dans le pétrin. Afin de convaincre Anh qu'elle est heureuse en amour, Olive ne peut se contenter d'un simple mensonge : les scientifiques ont besoin de preuves. Comme tout biologiste qui se respecte, Olive panique et embrasse le premier homme qu'elle voit. Or cet homme n'est autre qu'Adam Carlsen, jeune professeur sexy et tyrannique à Stanford. Contre toute attente, Adam accepte de prétendre être son petit ami. Plus surprenant encore : il est parfait en tout point. Soudain, leur expérience est proche de la combustion, et Olive découvre que tester ses hypothèses sur l'amour peut s'avérer dangereux quand c'est son propre coeur qu'on met sous un microscope...

 

 

Avis de Poison :

Un presque-coup-de-cœur. Et s’agissant d’une romance, venant de moi ça en dit long !

L’histoire part d’un ressort simple et relativement vu et revu : un petit mensonge qui prend des proportions inconnues. Olive veut faire croire à sa meilleure amie qu’elle a tourné la page et embrasse le premier mec qu’elle croise. Sauf qu’il s’agit d’un prof, le prof le plus craint du campus, mais aussi surement le plus sexy !

Petit à petit, le mensonge d’Olive la dépasse et la voilà contrainte de demander au Pr Carlsen d’accepter de jouer le jeu. A la grande surprise de la jeune femme, il va accepter. Petit à petit, ils vont se découvrir, tout comme le lecteur, et s’apprivoiser.

Leur romance est vraiment mignonne, un petit slow-burn très efficace. Le milieu universitaire ajoute vraiment à l’ensemble car on se met à croire à ses personnages un peu gauche et maladroit socialement. Même si ce n’est pas vraiment le plus important. Par exemple on sait qu’en tant que doctorante Olive doit faire une thèse et donner des cours, mais cela reste simplement évoqué, par décrit. L’autrice n’a pas dilué sa romance, se concentrant vraiment sur la construction de ses personnages et de l’entourage direct.

On pourra reprocher le cliché du meilleur ami gay et de la meilleure amie militante, mais en vérité, cela ne m’a pas vraiment dérangé. Ils auraient pu être des protagonistes plus simples, sans relief, cela n’aurait rien changé à l’histoire d’Olive. Mais ainsi cela ajoute un peu de remue-ménage dans la vie trop posée de la jeune femme.

Adam Carlsen est un personnage masculin assez typique de romance : sexy en diable, mais renfermé, plutôt secret. Il est entièrement dédié à son boulot, et ne voit simplement rien de ce qu’il se passe autour.

Pourtant, l’évolution entre ces deux là est tranquille et naturelle. On se prend au jeu et c’est vraiment une petite lecture bonbon.

Une romance contemporaine classique, sans surprise, mais terriblement délicieuse et que je relirai avec très grand plaisir.

Si vous appréciez ces romances mignonnes qui, certes, ne révolutionnent pas le genre mais sont mignonne et plaisante, foncez !!

Au passage, un petit mot sur le harcèlement sexuel dans le milieu universitaire ça ne mange pas de pain. Le dénouement ressemble un peu trop à un Disney, mais j’apprécie toutefois la volonté de l’autrice d’avoir voulu rendre justice.

Plus d'infos : Hauteville

Les Monstres de Rookhaven - Tome 2 "Les Ombres de Rookhaven" de Padraig Kenny

Editions Lumen

Méfiez-vous des ombres et de ce qui s'y cache...

L'heure de la Grande Configuration, un événement exceptionnel qui ne se produit qu'une seule fois par siècle, est enfin arrivée au manoir de Rookhaven. Tous les membres de la Famille, des créatures en tous genres venus des quatre coins du globe, s'y retrouvent pour y assister. Mais parmi les invités se cache un intrus dont la présence inattendue risque bien de gâcher les retrouvailles.

Impatiente de rencontrer ses tantes et ses oncles lors des célébrations, Mirabelle ne tarde pas, quant à elle, à déchanter. Car si les habitants de Rookhaven la considèrent bien comme l'une des leurs, le reste de la Famille ne cesse de pointer du doigt cette abomination mi-humaine mi-monstre... Alors, quand tout bascule et que l'un des êtres qu'elle aime le plus au monde est enlevé, la jeune fille n'a plus une seconde à perdre pour le retrouver ! Y parviendra-t-elle avant qu'il ne soit trop tard ?

Une histoire aussi émouvante que glaçante, illustrée de magnifiques dessins signés Edward Bettison, où Pádraig Kenny, en grand amoureux des monstres, explore la question de la tolérance à travers les yeux de personnages que vous n'êtes pas près d'oublier...

 

Avis de Syb :

Les monstres de Roohkaven sont de retour dans ce deuxième tome !

Mirabelle s’impatiente d’assister à sa toute première Grande Configuration, un événement très important qui réuni tous les membres de la Famille venus du monde entier. Mais Billy, un invité surprise, attire les commérages et la curiosité des invités et la Grande Configuration promet d’être singulière. L’événement semble voué à être semé d’embûches et quand l’un des proches de Mirabelle se fait enlever, ni une ni deux, celle-ci n’hésite pas à tout abandonner pour le retrouver.

Vu comme j’ai aimé le premier tome des aventures des monstres, je m’attendais à dévorer ce deuxième. Je n’ai pas détesté, loin de là, j’ai seulement été un peu déçue… On n’a presque aucune nouvelle des orphelins Tom et Jem (bien qu’il me semblait que le trio faisait toute la dynamique de l’histoire) et l’événement qui pourtant avait l’air de prendre une grande part de l’intrigue est à peine survolé au cours de l’histoire.

Dans l’ensemble il y a beaucoup de points qui auraient mérité d’être plus approfondis à mon goût mais ça reste une histoire qui se tient étant donné qu’elle est destinée à un jeune public. En ce sens, elle tient très bien son rôle puisqu’il en ressort une morale sur la famille et les liens qu’ont entretient avec ceux qu’on aime qui en ont rendu la finalité de ces deux tomes émouvante.

Pour résumer, j’ai apprécié ma lecture mais s’il venait à en sortir un troisième volet, je ne pense pas le lire.

Plus d'infos : Lumen

Le Sang et la Cendre - Tome 1 de Jennifer L. Armentrout

Editions De Saxus

Alors que la rivalité grandit entre deux royaumes ennemis depuis toujours, une jeune femme dont le destin était tout tracé voit ses certitudes voler en éclats, et plus que tout... son cœur.

Une pucelle...
Choisie depuis sa naissance pour inaugurer une nouvelle ère de son royaume, la vie de Poppy n'a jamais vraiment été la sienne. Ses parents ont été tués quand elle était jeune et elle vit depuis recluse et surprotégée. Une vie solitaire, sans être touchée ni même regardée, sans contact avec l'extérieur et avec un seul moment à attendre : le jour de son Ascension.

Un devoir...
L'avenir du royaume tout entier repose sur les épaules de Poppy, mais elle n'est pas sûre de vouloir de cette destinée. Parce qu'elle a un cœur, une âme et qu'elle préfèrerait combattre les créatures qui ont causé son malheur. Et quand Hawke, un garde d'honneur chargé de la protéger jusqu'à son Ascension, fait irruption dans sa vie, il remet en question ses croyances, jusqu'à la tentation de l'interdit.

Un royaume...
Abandonné par les dieux et craint par les mortels, un autre royaume déchu se soulève, déterminé à reprendre ce qui lui est dû par la violence et la vengeance. Et alors que la menace se rapproche, Poppy est non seulement sur le point de perdre son cœur et d'être jugée indigne par les dieux, mais aussi sa propre vie à mesure que tout ce qui constituait son univers s'écroule inexorablement.​

 

 

Avis d’Arcantane :

Il y a des auteures où l’on achète, les yeux fermés,  leurs romans sans se poser la question. Jennifer L. Armentrout en fait parti. Elle l’est l’une des auteures qui arrivent à nous transporter à chaque série dans un univers unique en son genre composé d'une intrigue puissante et des personnages attachants aux caractères explosives. Et cette toute nouvelle série dont le 1er tome « le Sang et la Cendre » le prouve une fois de plus.

L’auteure nous entraîne une nouvelle fois dans un univers sombre dont nous suivons l’héroïne Poppy. Poppy est une jeune femme spéciale, elle est « la Pucelle ». Intouchable, toujours sous un voile sur son visage, elle vit cloitrée en attendant son élévation auprès des dieux. Elue depuis qu’elle a survécu au massacre de ses parents par les Voraces, elle devient la protégée de la Reine. Mais devant cette façade de privilèges, la jeune femme se sent étouffée et ne rêve que de liberté et de pouvoir faire ses choix sans que cela lui soit imposé. Eprouver tout ce qui lui est interdit.

Sa vie évolue lorsque son dernier garde du corps meurt à la suite d’une tentative d’enlèvement et qu’elle rencontre Hawke, son nouveau garde. Elle sent dès le départ une affinité avec lui (même après leur première rencontre à la taverne), Hawke est différent, il l’écoute et n’hésite pas à lui donner son opinion. Avec lui, Poppy se sent différente, vivante moins étouffée envers son devoir. Alors qu’un rapprochement se fait entre Hawke et Poppy, des évènements vont bouleverser le cours de sa vie et la jeune femme va devoir faire des choix pour survivre…

J’ai totalement adoré ce premier tome qu’il m’a été difficile de le lâcher jusqu’à la dernière page (heureusement que j’étais en vacances quand je l’ai lu).

Poppy est un personnage fort et courageux. Elle est coincée dans cette cage dorée mais elle ne baisse jamais les bras. Elle apprend à se battre et grappille dès qu’elle peut la moindre goutte de liberté.  La jeune fille a aussi un grand cœur et sa particularité lui permet de pouvoir aider les autres en lui prenant leur souffrance. J’ai adoré ce personnage car on s’identifie rapidement à elle, à son courage, sa volonté de vivre mais aussi sa naïveté qui va lui jouer des tours.

Quant à Hawke, c’est le genre de personnage qu’on peut facilement tomber amoureux. Je ne vous en dirai pas plus car c'est à vos de la découvrir. Mais c'est le personnage le plus complexe et mystérieux. Le jeu de séduction entre les deux personnages se fait tout doucement sous un fond d’intrigue qui va prendre forme petit à petit.

Cette intrigue est d’ailleurs brillante car je ne m’attendais pas à ce revirement et à partir de là, on va enchainer dans les révélations. Certaines sont faciles à déceler, d’autres beaucoup plus compliquées.

Tout comme l’héroïne j’ai vécu cette histoire à fond. Une véritable montée en puissance dans les émotions.

Jennifer L. Armentrout a su créer un univers unique et passionnant. D’un premier abord son univers a l’air simple mais l’intrigue est bien plus complexe qu’il n’y paraît ! On ne sait jamais où l’auteure va nous entrainer à chaque page !

En résumé, ce premier tome est une vraie pépite à lire ! Une vraie réussite qu’il s’agit des émotions, des personnages, de l’action et de l’intrigue !

S’il a bien un livre à lire cette année, c’est ce tome (enfin cette série) ! Il me tarde de commencer le tome 2 !

Un grand merci aux Editions De Saxus qui ont publié cette série. Le collector est magnifique et je ne regrette pas de l’avoir pris ! Chaque relié est fait avec soins et en rapport avec l'univers du livre !

Plus d’infos : De Saxus

Rien à l’horizon de Lucy Clarke

Editions Hauteville

Des vacances de rêve qui tournent au cauchemar…

Après une enfance difficile, Lori et Erin ont appris à se soutenir mutuellement. Quand Lori découvre la trahison de son mari, c’est naturellement auprès de sa sœur qu’elle va trouver refuge. Elle décide de s’envoler avec elle aux îles Fidji dans l’espoir de prendre un nouveau départ. Mais après la dispute qui les oppose, Lori est la seule à embarquer à bord du petit avion qui doit atterrir sur l’une des îles paradisiaques de l’archipel. Le temps tourne à l’orage, les turbulences se multiplient, et le crash devient inévitable.

Deux ans après ce crash aérien jamais élucidé, le pilote est retrouvé. Il prétend être le seul survivant de cette catastrophe aérienne. Mais dit-il toute la vérité ? Persuadée que sa sœur est encore en vie, Erin décide de mener l’enquête.

 

 Avis de Christy :

Quand j’ai vu le résumé de “Rien à l’horizon”, je n’ai pu qu’être intriguée par ce thriller où il est question d’un crash d’avion et d’une personne disparue.

Nous faisons la connaissance d’Erin, une jeune femme qui a vécu un drame terrible. Il y a deux ans, alors qu’elle faisait un voyage dans les îles Fidji avec sa sœur Lori, cette dernière a pris un avion toute seule, pour une autre destination, après une dispute.

Mais l’avion a eu un problème et a disparu.

À son bord, outre le pilote, il y avait donc Lori, une hôtesse de l’air, un couple de personnes âgées, deux hommes et une maman avec son bébé.

Ni l’avion, ni les passagers n’ont été retrouvés depuis.

Depuis, Erin cherche à avoir des réponses sur le crash. Elle est intimement persuadée que sa sœur est toujours en vie, quelque part. Elle n’a pas perdu espoir.

C’est alors que le pilote de l’avion est retrouvé, vivant sur une île des Fidji.

Que s’est-il passé? D’autres passagers ont-ils survécu? Pourquoi n’a-t-il pas donné signe de vie plus tôt? Lori est-elle, elle aussi, vivante?

Erin est totalement sous le choc de cette nouvelle révélation.

Je ne vais pas vous en dire plus sur l’intrigue pour vous laisser découvrir le texte.

D’une plume fluide et addictive, j’ai découvert Lucy Clarke, l’auteure, avec “Rien à l’horizon”. Dès les premiers instants, nous plongeons dans le roman pour ne le lâcher qu’à la fin.

Erin, la narratrice, est profondément troublée par l’accident d’avion dans lequel se trouvait sa sœur, la seule famille qu’elle a. Elles étaient très proches l’une de l’autre, jusqu’à leur dispute la veille de l’accident. Depuis, Erin se sent terriblement coupable de ne pas avoir été présente aux côtés de sa sœur.

Elle garde un infime espoir qu’elle puisse avoir survécu au crash.

Depuis deux ans, Erin a mené une enquête sur les passagers de l’avion, à la recherche de la moindre piste de l’endroit où pourrait se trouver l’appareil.

Lucy Clarke réussit à nous captiver d’un bout à l’autre de son roman. L’originalité de l’intrigue est que “Rien à l’horizon se déroule dans deux temporalités différentes.

Il y a “Maintenant” qui se consacre donc à la quête de réponses d’Erin, mais aussi “Avant”. C’est l’occasion pour l’auteure de nous montrer la vie des deux sœurs depuis leur enfance, les liens forts qu’elles ont pu tisser, leur entente au quotidien. Puis il y a le crash en avion et le début de l’horreur.

J’ai aimé lire le lien fort qui unit ses deux sœurs. On ressent leurs émotions et leurs sentiments. Erin ne peut pas penser que Lori ait disparu. Elle va tout faire pour découvrir la vérité.

Il y a également d’autres personnages que nous allons découvrir au fil des pages. J’ai aimé la tension et l’urgence qu’il y a entre eux. Le danger est omniprésent.

Au fur et à mesure de notre lecture, nous allons apprendre des choses. Des secrets vont être dévoilés pour notre plus grand plaisir.

Certains moments sont assez effrayants, car la plume de l’auteure rend les choses d’autant plus réelles. Les rebondissements sont nombreux et rythment le récit.

J’ai dévoré ce roman en quelques jours, tant je voulais avoir les réponses sur le crash de l’avion, savoir ce qu’il s’était passé pour Lori, tout comme Erin.

J’ai aimé l’alternance entre le passé et le présent que nous offre l’auteure. Cela crée un bon rythme dans la narration.

La tension est à son comble à de nombreux moments. On retient notre souffle face aux événements. Chaque élément a son importance pour le dénouement.

Nous avons l’impression d’être au coeur de l’action, aux côtés des personnages.

Les dernières scènes m'ont d'ailleurs laissé sans voix. Je ne m'attendais pas à cela. L’auteure a parfaitement réussi à me surprendre, jusqu’au bout.

En bref, “Rien à l’horizon” est un très bon thriller, rempli de rebondissements, qui a su me captiver d’un bout à l’autre. J’ai adoré cette tension à chaque page où l’on sent que tout peut basculer à chaque instant.

Une très bonne lecture que je vous conseille!

Plus d'infos : Hauteville

Syndiquer le contenu