Aller au contenu principal

Disgrâce de Brittainy C. Cherry

Editions Hugo Roman

S'aimer entre les lignes... et tout oublier, ensemble ? "

Ce roman indépendant raconte l'histoire d'une rencontre improbable de deux êtres qui n'avaient rien à faire ensemble. Celle d'un amour réparateur de deux êtres qui veulent tout oublier ensemble .

Grace Harris a toujours été du genre obéissant, toujours soucieuse de faire plaisir. Digne fille des prêcheurs de la ville elle a dès l'enfance tenu a montrer le bon exemple.

Après la trahison de son mari, elle a découvert qu'elle en avait assez de faire plaisir à tout le monde.

Jackson Emery a depuis toujours été méprisé et jugé par les habitants de la ville. Il était le mouton noir et personne ne voulait avoir affaire avec lui ou son père à cause de sa réputation de mauvais garçon. Cependant personne n'a jamais pris le temps d'essayer de le connaître vraiment et de voir le garçon brisé en lui, personne jusqu'à ce qu'il la rencontre.

 

Avis d'Edelweiss :

Il y a des livres dans lesquels le lecteur se retrouve confronté à des émotions vives et un rappel de leur vie. « Disgrâce » est une lecture qui m’a marquée et touchée par son personnage principal Gracelyne qui vit les moments les plus douloureux de sa vie de femme. Et je me suis retrouvée en elle, l’ai comprise dans les situations où seule une autre femme peut la comprendre.

Ce roman nous est raconté à deux voies. 

Celle de Gracelyne Harris, jeune fille bien élevée et obéissante dont le nom de famille est populaire du fait que son père est le pasteur de la petite ville où tout le monde se connaît, se côtoie et s’entraide. Grace, comme sa sœur, a toujours répondu par oui, soucieuse de faire bonne impression devant les gens afin de ne pas entacher la réputation de sa famille. 

Elle est pour ainsi dire la bonté et l’amabilité incarnée, elle voit le bien dans chaque personne malgré les blessures qu’on lui inflige lui donnant des difficultés à aller de l’avant.

Après maintes épreuves de la vie de couple, quand son mari la quitte, le désespoir vient à elle. Elle décide de retourner à Chester, petite ville très conservatrice sur la religion, annoncer cette séparation qui déplaira forcément à ses parents car une divorce n’a aucun sens quand on est fille de prêcheur. 

Viens ensuite la deuxième voie. 

Celle de Jackson Emery, le mouton noir de la ville. Sa rencontre inopinée avec Grace va clairement changer la vision du monde qu’ils se sont faits avec les années. Pourquoi voir le monde selon sa famille et ne non le voir ni le découvrir selon leurs envies.

Une amitié improbable et pourtant révélatrice à chacun.

Grace par le biais de Jackson pourtant méprisé de tous, voit ses attentes et convictions changer avec les semaines mais surtout, elle va découvrir la vraie facette de cet homme, courageux avec un cœur en miettes et puis celle de ses gens qui l’entourent et pourtant l’étouffent de bonnes comme de mauvaises attentions. 

De la petite fille modèle, Grace prend enfin les décisions qui s’imposent pour son bien-être et la découverte de soi car voilà de quoi il s’agit vraisemblablement dans l’histoire : se découvrir et faire ses propres choix.

Jackson est un personnage absolument attachant mais torturé par la disparition de sa mère quand il était petit. Avec un père alcoolique au abonné absent, il tiens le garage familial et cumule conquêtes et comportement violent face aux habitants qui n’hésite pas à l’insulter ouvertement.

Pourtant, Jackson est un homme intègre, et loyal si on lui donne l’opportunité d’une amitié sincère. Et cette amitié a pour nom Grace. Une aide mutuelle de reconstruction de soi jour à après jour vers un nouveau monde, celui de leur identité propre.

Ce livre est beau, doux, touchant, écrit avec une plume que seuls certains écrivain ont le pouvoir, celle de vous faire frissonner, de vous émouvoir et offrir des kilomètres d’émotions à chaque page. J’ai aimé que le déroulement de l’histoire ne soit pas aussi simple ni rapide. Qu’il explique clairement « un temps pour chaque chose et chaque chose a sa place » car il faut parfois détruire quelque chose pour mieux le reconstruire ensuite avec comme morale si vraie soit-elle que rien n’est jamais acquis dans la vie.

Une lecture passionnante qui touchera chaque lecteur, inévitablement.

 

Citation :

« Parfois, pour se trouver soi-même, on est obligé de décevoir les autres, y compris ses parents ».

« C’est une leçon que j’ai dû apprendre au fil du temps. Une leçon selon laquelle, pour que les bienfaits vous apparaissent comme tels, il fallait sortir du chemin tout tracé ». 

 
Plus d'infos : Hugo Roman

Black Wings – Tome 7 "Black Spring" de Christina Henry

Editions Milady 

La mort n’est pas une fin.

La ville de Chicago a décidé de rassembler et d’enfermer toutes ses créatures surnaturelles. Maddy, sur le point de donner naissance à son enfant, fait de son mieux pour passer inaperçue – ce qui est difficile en étant poursuivie par des monstres à tentacules, un changeforme renégat et un bloggeur tenace. Maddy se tourne alors vers son plus puissant allié, son oncle Daharan, mais celui-ci a mystérieusement disparu. Et par-dessus le marché, voilà qu’arrive une invitation au mariage de Lucifer, qui rassemblera autant d’amis que d’ennemis. Plutôt qu’une fin heureuse, c’est la fin du monde qui se profile…

 

Avis d’Arcantane :

Dernier tome de la série et je peux vous dire que l’on a parcouru du chemin avec cette série. Black Wings a le mérite d’avoir une intrigue qui s’est approfondie au fil des tomes et qui en est devenue assez complexe. Complots, intrigues aux pouvoirs, combats, notre chère héroïne a bien évolué au fil des tomes et s’est retrouvée toujours au cœur des intrigues de la cour de Lucifer. Rien ne lui est épargné.

Maddy a su passer de la jeune femme naïve à une puissante guerrière qui, même si elle a fait quelques erreurs au fil des tomes, a su survivre malgré les nombreuses attaques contre elle.

Ce dernier tome ne change pas au précédent mais Maddy peut compter cette fois-ci sur un allié de taille avec Daharan, son oncle. Les évènements vont s’enchainer une fois de plus et l’arrivée de l’enfant de Maddy en est aussi une des principales causes. Maddy va de nouveau devoir choisir et se battre surtout qu’un changeforme se fait passer par elle pour tuer. Tout l’accuse et pourtant, elle ne baissera pas les bras et fera tout pour lutter contre le pouvoir attractif de Lucifer et retrouver ce changeforme.

Elle ne lâche rien durant ce dernier tome. Sa relation avec Nathaniel prend une nouvelle tournure et elle réalise les véritables sentiments de ce dernier et aussi ce qu’elle éprouve mais elle n'a guère le temps de s'y pencher car il y a toujours un ennemi invisible qui s'acharne encore contre elle ! Cette fille est un vrai aimant à problèmes !

J’ai beaucoup apprécié ce tome car on y retrouve tout ce qui fait la série. L’intrigue est toujours aussi bien structurée et on ne sait pas ce que l’auteure nous réserve au fil des pages. Il y a aussi des moments d’émotions comme la disparition de certains personnages secondaires . L'action n'en est pas oubliée, beaucoup de combats !

J’ai un pincement au cœur en finissant ce dernier tome cependant il clôture bien cette série que j’ai beaucoup aimée dans l’ensemble. Maddy, Nathaniel, Samuel, Jude et bien sûr Beezle vont me manquer !

Black Wings est une série que je vous recommande grandement, surtout même si le premier tome vous laisse mitiger, ne lâchez rien car cette série mérité d’être lue  !

Plus d’infos : Milady

 

Phoenix Ashes - Tome 3 "Mia" de Fleur Hana

Autoédition

J’avais une règle : pas de biker…

Mia

Chaque vendredi, je viens au club-house des Phoenix Ashes pour retrouver ma meilleure amie. Excuse minable que je me répète pour ne pas admettre la vérité. Celle qui enfreint la seule règle de survie lorsqu’on fréquente ce club : pas de biker. Et pourtant, je sais que tous les week-ends, c’est lui que je cherche.

Le trouver me mettrait dans la merde.

Spark

Mon VP a été clair : « Personne la touche ». Alors je touche pas. Je regarde à peine et j’ose presque pas respirer dans sa direction. Ce serait plus facile si elle me bouffait pas des yeux dès qu’elle se pointe au MC. Je m’en sortais pas si mal, jusqu’à cette nuit passée dans ma piaule, juste elle et moi.

Là, j’ai su que j’étais dans la merde.

Cette romance se déroule dans le milieu des clubs de moto 1% (hors-la-loi) et comporte des scènes de sexe et de violence.

 

Avis de Christy :

Les “Phoenix Ashes” sont une série que je suis régulièrement au fil des tomes centrés sur les différents personnages. Comment aurais-je pu passer à côté de l’histoire de Mia qui se déroule au temps de la première génération des bikers?

Mia est la meilleure amie d’Elena, la femme de Priest, le vice-président de PA. Tout en suivant des cours pour faire plaisir à ses parents plutôt que par réelle envie, la jeune femme se rend quasiment tous les weekends au club pour passer du temps avec Elena.

Mia est toutefois attirée par l’un des bikers, Spark. Lequel a reçu des consignes claires: il ne doit toucher à aucun prétexte à la jeune femme. Mais comment ne pas écouter les sentiments surtout lorsqu'ils sont aussi puissants?

Dans cette novella, nous faisons donc connaissance de Mia et de Spark. On peut dire que les choses se passent très vite entre eux, mais la force de leurs sentiments fait qu’ils ne peuvent réfréner ce qu’il leur arrive, malgré les épreuves auxquelles ils vont devoir faire face par la suite. On ressent un fort attachement qui les lie.

Si Mia a envie de s’affranchir de sa famille, elle suit néanmoins des cours de marketing, dans le but de monter son propre salon de tatouage par la suite. C’est le marché qu’elle a conclu avec ses parents.

Lorsqu’elle est avec Spark, la jeune femme fait montre de beaucoup de caractère et de réparties. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Pourtant, on ne la sent pas totalement sûre des sentiments de Spark à son égard, le biker devant la rassurer.

Spark est un homme qui peut être assez dangereux de par son appartenance aux PA, mais son physique fait qu’il a beaucoup de succès auprès des femmes, d’où le manque de confiance de Mia à son égard. Toutefois, cet homme va lui montrer qu’il est prêt à tout pour le bien-être de sa famille et de ceux qu’il aime, quitte à faire des sacrifices difficiles.

J’ai aimé découvrir comment les choses évoluent entre Mia et Spark, même si c’est parfois un peu rapide. C’est fort, puissant entre eux.

On assiste aux premiers moments de Phoenix Ashes, avec l’édiction de nouvelles règles entre les membres. On sent que ceux-ci sont soudés à cette notion. Ils sont des frères les uns pour les autres. Ils peuvent compter sur le MC en cas de problèmes.

J’ai dévoré cette novella d’une seule traite, portée par la voix de Mia qui nous raconte son histoire, la rendant très attachante. Les rebondissements arrivent à intervalle régulier. On tourne les pages à toute vitesse pour savoir ce qu’il va se passer. J’avoue avoir été surprise à plusieurs reprises. Je ne m’attendais pas à certains événements.

En bref, “Mia” est une novella qui se dévore en quelques minutes. Nous faisons connaissance d’un nouveau couple dans l’univers des Phoenix Ashes. J’ai maintenant hâte de découvrir ce que cache leur apparition, dans cet univers, dans les prochains tomes!

Vivement la suite!

Plus d'infos : Site de Fleur Hana

Les belles apparences de VI Keeland

Editions Hugo Roman Poche

Rachel Martin est une jeune femme pétillante qui cherche à cacher sa vulnérabilité derrière son humour. Dans le cadre de sa thèse en musicothérapie, elle s'apprête à devenir l'assistante d'un professeur de musique à l'université : Caine West... qui a la réputation d'être froid et antipathique.

Lorsque Rachel arrive à la fac, elle découvre avec embarras que Caine n'est autre que l'homme si séduisant qu'elle a insulté la veille dans le bar où elle travaille... et qu'elle pensait ne plus jamais revoir.

Comment Rachel et Caine peuvent-ils rester professionnels après une telle rencontre ? Obligés de préparer des cours ensemble, ils tentent de dépasser leurs préjugés réciproques et se rapprochent grâce à leur passion commune, la musique.

Se sentant de plus en plus attirée par son charismatique professeur, Rachel ne tarde pas à découvrir que Caine est en réalité un homme sombre qui dissimule un passé douloureux.

Pourquoi Caine a-t-il laissé tomber sa carrière de rock star pour devenir un respectable professeur de musique ?

Que s'est-il passé dans la vie de Rachel pour qu'elle envisage la musique comme thérapie ?

Les belles apparences protègent bien des secrets.

 

Avis d’Arcantane :

Si vous connaissez l’auteure, vous savez déjà que vous allez passer un bon moment avec ses nombreuses romances. Vi Keeland n’est pas une inconnue puisqu’elle a déjà publié chez HR : Bossman et Ego Maniac qui ont remporté un beau succès auprès du lectorat.

Je n’avais pas encore eu le temps de lire Les belles apparences lorsqu’il était sorti il y a quelques années en GF, j’ai profité de sa réédition en poche pour enfin pouvoir trouver l’occasion de le découvrir. J’ai passé un très bon moment avec les personnages de Rachel et de Caine. C’est une belle histoire de romance sous un passé douloureux.

On va faire la connaissance de Rachel, une jeune femme étudiante qui travaille dans un bar pour payer son loyer.

Lors d’une soirée dans son bar, elle prend à partie un séduisant inconnu pensant qu’il est celui qui a trompé son amie Ava. Or elle se rend vite compte de son erreur lorsqu’elle raccompagne Ava mais hors de question de s’excuser. Toutefois, le destin va remettre ce bel inconnu sur son chemin puisqu’il s’agit de son nouveau professeur de musique avec qui elle doit travailler étant sa nouvelle assistante. L’attirance est toujours aussi présente que lors de leur première rencontre et leurs échanges toujours aussi explosifs tout comme la première fois. Rachel tout comme Caine a du mal à cacher cette forte attraction. A force de travailler ensemble, les deux jeunes gens vont commencer à s’apprécier et la musique va les lier. Il devient de plus en plus de ne pas céder l’un à l’autre. Alors que tout va bien, leur passé va resurgir et remettre tout en question !

J’ai personnellement aimé cette histoire qui se déroule tout naturellement au fil des pages. On découvre chacun des personnages à travers les chapitres et leur point de vue. La plupart sont centrés sur Rachel notre héroïne, ses passions, ses doutes et ses peurs. La jeune femme a du mal à se confier à la suite d’un lourd passé dont elle aspire à oublier. Elle souhaite aller de l’avant et sa rencontre avec Caine va changer la donne. Elle tombe amoureuse de lui et se sent en sécurité avec lui. Même s’il est son professeur, elle brave cet interdit "relation élève/professeur" et se rend rapidement compte de ses sentiments. Même si elle lui cache son passé, la jeune fille veut une vraie relation avec lui. Rachel a un caractère et ne se laisse pas faire.

Quant à Caine, c’est un personnage qui est surprenant ! Personnage célèbre dans le monde de la musique, il a tout plaqué il y a quelques années pour devenir professeur. L’auteure nous dévoile une partie de son passé, des instants clés qui auront un impact dans la suite du livre. Caine est lui aussi assez mystérieux et ne se dévoile pas facilement. Pourtant avec Rachel, il a envie de plus qu’une brève relation. Elle fait revivre et ne le juge pas sur son passé quel qu’il soit. Il est surpris par la bonté de la jeune femme car derrière cette façade de sûre d'elle, elle reste fragile et douce.

Il est évident que certains évènements du livre étaient à prévoir et je n’ai guère été surprise de l’évolution de leurs relations et la fameuse révélation. Toutefois, l’auteure nous le raconte avec soin et délicatesse que le lecteur est vite absorbé par cette histoire qui devient au fil des pages prenantes. Il est question de pardon, d’acception de soi pour aller de l’avant. Finalement Rachel et Caine étaient faits pour être ensemble !

C’est une jolie histoire qui mérite d’être lue et découverte !

 

Plus d’infos : Hugo Roman

The Wish Serie - Tome 3 "Isabeau" d'Audrey Carlan

Editions Hugo Roman

Aussi loin que je me souvienne, je me suis sentie perdue.

Avec deux pères géniaux et un diplôme d'une école de cuisine, je devrais être au sommet du monde, prête à créer des desserts remplis d'amour et de lumière. Et pourtant, il me manque quelque chose.

Le jour de mon vingt-cinquième anniversaire, deux belles femmes se présentent à ma porte avec une poignée de lettres roses et prétendent être mes soeurs. J'ai toujours pensé que j'étais le produit d'une mère porteuse anonyme, mais mes pères se mettent enfin à parler. Ils ont su

toute ma vie qui était ma mère biologique et la pile de lettres prouve que ma mère savait aussi pour moi. Le coeur en vrac, ma valise dans une main, les lettres de ma mère dans l'autre, j'ai traversé le pays, de Chicago, dans l'Illinois, à la petite ville de Pueblo, dans le Colorado. À chaque kilomètre qui me rapproche de ma nouvelle famille, le vide en moi commence à se remplir. Tout en apprenant à connaître mes soeurs, je découvre que j'aime la ville et que je suis proche de ces deux femmes. Lorsque le magasin de bonbons situé à côté de l'entreprise de ma soeur doit fermer, je saute sur l'occasion pour ouvrir ma propre boulangerie avec mon nouvel héritage et pour commencer ma nouvelle vie...

 

Avis de Christy :

J’avais beaucoup aimé les tomes précédents de la série d’Audrey Carlan qui étaient consacrés à Suda Kaye et à Evie. C’est donc avec grand plaisir que j’ai dévoré ce troisième tome, où nous découvrons Isabeau.

Le roman commence avec la même scène que le tome précédent, mais vu avec le point de vue de la jeune femme. Isabeau découvre qu’elle a deux sœurs plus âgées et que ses pères ne lui ont pas dit toute la vérité sur sa mère biologique.

Isabeau est sous le choc et en colère d’un tel secret.

Pour en savoir plus sur cette famille, Isabeau, en compagnie de son meilleur ami, Jasper, décide de rejoindre ses sœurs dans le Colorado. Le fait qu’elle ait touché l’héritage du père d’Evie lui permet de se focaliser sur ces retrouvailles et sur son avenir.

Isabeau est un personnage auquel on s’attache très vite. Sa vie est bouleversée par l’arrivée de ses deux sœurs dont elle ne se doutait pas de l’existence. Elle a eu une enfance heureuse, grâce à l’amour de ses deux pères. Elle avait toujours pensé que sa mère était uniquement une mère porteuse.

Elle va chercher à apprendre, grâce à ses sœurs et aux lettres que sa mère lui a laissées, qui était cette dernière, à comprendre pourquoi elle l’a abandonnée.

Isabeau pense également à son avenir. Elle est désormais titulaire d’un diplôme en pâtisserie et espère bientôt avoir sa propre boutique, peut-être en compagnie de son meilleur ami Jasper avec qui elle partage sa passion. Cela va être une nouvelle étape dans sa vie.

La plume fluide de l’auteure, Audrey Carlan, nous fait immédiatement rentrer dans la tête d’Isabeau. Cependant, j’ai trouvé que le début de l’histoire ressemblait étrangement à celle de Kaye, dans le premier tome. Car très vite, Isabeau décide de s’installer dans cette petite ville, d’ouvrir une pâtisserie en compagnie de Jasper après des travaux pour améliorer le local. C’est à ce moment-là qu’Isabeau fait la connaissance de Kyson, le séduisant entrepreneur, venu faire les travaux.

J’ai aimé le personnage de Jasper, le meilleur ami de la jeune femme. Il est pétillant et a un langage parfois sans filtre. Il parle sans penser a conséquence, à savoir si ses paroles peuvent choquer. Son personnage est également un peu trop cliché à certains moments.

Son amitié avec Isabeau date de leur enfance et ils ne peuvent pas rester longtemps loin de l’autre. On ressent leurs sentiments et leur attachement, dans leurs gestes et leurs paroles.

Sur le plan sentimental, lorsque Isabeau rencontre Kyson, l’attirance entre eux est indéniable. Mais la jeune femme émet quelques doutes quant à vivre dès à présent une relation alors que ses sentiments sont encore bouleversés par tout ce qu’elle a appris dernièrement sur sa famille.

Isabeau va finalement se laisser convaincre par le physique du bel entrepreneur qui ne cache pas ce qu’il ressent pour elle.

L’auteure arrive à nous faire ressentir un large panel d’émotions dans ces moments de vie d’Isabeau. Outre la colère, la peine, la joie d’avoir trouvé ses soeurs, on assiste également à la naissance d’une belle relation entre la jeune femme et Kyson. On sent la puissance de leurs sentiments et leur attirance. Mais des épreuves vont mettre en péril leur relation.

La relation qui va se nouer entre Isabeau et un autre personnage est très belle, pleine de bons sentiments. C’est par elle que l’auteure apporte de la tendresse à son récit. Certains moments seront très touchants.

On s’attache toujours aux personnages et on se laisse prendre par l’histoire qui se déroule sous nos yeux. On ressent l’attachement de toute cette famille entre chaque membre.

Dommage que l’auteure laisse ici de côté, dans ce troisième tome, les origines amérindiennes d’Isabeau, même si la première rencontre entre son grand-père et elle est riche en émotions.

Nous retrouvons également Suda Kaye et pour Evie pour qui la vie continue. Evie va avancer dans sa vie avec Milo et ils vont franchir une nouvelle étape.

Les sœurs vont apporter un soutien inconditionnel à leur cadette. Elles seront très présentes dans ce tome.

En bref, “Isabeau” est un tome passionnant à lire et à découvrir sur un nouveau personnage attachant qui complète cette famille assez peu conventionnelle mais aux membres attachants et humains.

Isabeau va se construire sous nos yeux en apprenant d’où elle vient, elle va travailler sur ces révélations et trouver sa voie elle aussi.

Les émotions sont au rendez-vous pour notre plus grand plaisir. Il me tarde maintenant de découvrir le quatrième et dernier tome de la série, consacré à Catori, personnage central de “Wish”.

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu