Aller au contenu principal

Regretting You de Colleen Hoover

Editions Hugo Roman

La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu'elle. Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu'elle.

Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu'elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la soeur de Morgan.

Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d'un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu'il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

 

Avis d'Edelweiss :

« Regretting you » est la nouvelle pépite de Colleen Hoover, autrice à succès mondialement connue.

Elle nous raconte ici, l’histoire de Morgan devenue maman adolescente avec son premier amour, Chris.

C’est un roman qui retrace à la fois passé et présent pour une meilleure compréhension relationnelle et émotionnelle des personnages.Une partie du livre est donc dédiée à la jeunesse de Morgan qui partageait beaucoup avec sa sœur cadette Jenny et les prémices de sa relation amoureuse avec Chris.

C’est aussi l’histoire de cet enfant devenu adolescent. Clara, qui depuis l’enfance est entourée par l’amour de ses parents Chris et Morgan qui ont su construire une foyer stable, répétitif mais ennuyeux à ses yeux. Clara est une jolie jeune fille qui devient femme. Elle expérimente, veut découvrir l’amour, faire des sorties avec sa meilleure amie, réfléchir à son avenir. Elle passe son temps à poser mille questions sur la vie à sa tante, Jenny, dont la présence quotidienne la rassure.

Puis vient ensuite l’histoire du deuil. De ce jour où un accident survient et prive leurs cœurs de deux présences, deux constances qu’étaient leur monde.

Clara et Morgan basculent alors dans l’inconnu, la stupeur, la souffrance qui dénonce ses vérités cachées depuis trop longtemps. Vérités, qui malencontreusement les éloignent l’une de l’autre dans cette épreuve douloureuse.

« Regretting you » nous plonge dans le quotidien d’une mère et de sa fille qui doivent faire face aux événements inattendus qui se bousculent à leur porte.

Comme vous l’aurez compris, ce roman n’est pas juste dramatique puisqu’il y en finalement deux petites romances à l’intérieur. Une révélation pour l’une, un déni pour l’autre.

Il s’agit d’un livre qui sensibilise sur les relations parentales et amicales en y intégrant un peu de douceur et d’émotion vive sur une romance aperçue comme condamnable après une période de deuil et une autre qui relève des erreurs du passé.

C’est un roman poignant, émouvant, écrit avec justesse et délicatesse selon les thèmes abordés et dont chaque personnage différent est attachant à sa manière. Les personnages secondaires sont absolument indispensables pour comprendre cette histoire. Ils sont valorisés, animés, jouant finalement un rôle très important dans l’histoire. On s’immisce dans leur vie, on comprend, on déteste, on y décèle la cruauté d’un acte, l’ambition d’une adolescente, l’énergie positive d’un nourrisson, le réconfort amical mais aussi de terribles épreuves à surmonter pour de nouveau avancer et s’aimer.

C’est un beau coup de cœur !

Lisez-le! Vraiment.

 

Citation :

« Le jour où j'ai appris que j’étais enceinte, j'ai cessé de vivre pour moi-même ».

« Parfois, il faut abandonner le combat pour le gagner ».

« Je suis contente de la direction qu'à prise ma vie et je sais que si je me laisse obséder par le passé, cela m'empêchera d'évoluer ».

Plus d'infos : Hugo Roman

Dark Protectors - Tome 3 "Conn" de Rebecca Zanetti

Editions Milady

Chaque guerrier a son âme sœur.

Moira est une sorcière en physique quantique – manipuler l’espace et le temps est pour elle un jeu d’enfant. Ce qui peut conduire à des situations embarrassantes… Comme lorsque son amant d’un soir, cent ans plus tôt, réapparaît pour réclamer son aide dans la guerre qu’il prépare. Conn a patienté un siècle avant de pouvoir retrouver celle qu’il a su être sa compagne dès le premier instant, sans jamais réussir à l’oublier. Pas question qu’elle lui échappe, à présent…

 

Avis de Christy :

Il y a quelques mois, j’ai découvert cette nouvelle série. Si les deux premiers tomes m’avaient bien plu, j’avais émis quelques doutes quant à la place des femmes dans l’univers de l’auteure. C’est donc avec quelques appréhensions que je me suis lancée dans la lecture de ce nouveau tome.

L’auteure nous raconte l’histoire de Conn et de Moira.

Le vampire est l’un des frères de Talen, le roi. Il y a plus de cent ans, il a dû laisser Moira, après l’avoir marquée, pour qu’elle puisse continuer sa formation de sorcière. Une séparation douloureuse pour tous les deux mais nécessaire.

L’approche de la guerre entre les vampires, les Kurjans, les démons et les sorcières est imminente. Chacun doit choisir son camp. Les alliances vont se nouer, d’autres se défaire, rien n’est sûr pour le moment.

Il est donc temps pour Conn de rejoindre Moira, en Irlande, comme ils l’avaient convenu. Ils vont devoir apprendre à se connaître de nouveau, alors que le climat est tendu entre leurs deux peuples. Les retrouvailles seront explosives pour notre plus grand plaisir.

Si les deux tomes précédents mettaient l’accent sur les relations entre les vampires et leurs compagnes humaines, les mettant en position d’infériorité dans l’histoire, ce n’est pas le cas pour ce troisième tome. Ce fut une très bonne surprise.

Ici les échanges entre Moira et Conn se font sur le même plan d’égalité. Nous n’avons plus la même impression.

Il faut dire que Moira, jeune sorcière, surnommée la Septième par ses pairs (du fait de son rang de naissance: elle est la septième fille de la septième fille) détient de nombreux pouvoirs magiques qu’elle a appris à maîtriser, pendant sa formation, à la perfection.

La jeune femme a également beaucoup de caractère. Elle ne se contente pas de rester les bras croisés. Elle sait se battre et n’hésite pas à se lancer dans la moindre bataille lorsque cela est nécessaire. Elle est à la hauteur de sa réputation.

Elle a beaucoup de rancœur à l’égard du vampire qui l'a marquée après leur seule nuit passée ensemble.

J’ai aimé la relation qui va se nouer sous nos yeux. Moira est une vraie héroïne, une femme forte qui n’hésite pas à se battre pour une bonne cause. Les retrouvailles avec Conn vont être l’occasion pour elle de lui avouer ce qu’elle ressent depuis leur séparation. On sent qu’ils sont frustrés de cette situation très compliquée entre eux.

J’ai trouvé que l’auteure est arrivée à nous retranscrire les émotions de ce couple, bien mieux que dans les tomes précédents. Du coup, on s’attache à eux pendant notre lecture. L’alchimie entre Conn et Moira est évidente et on le ressent à travers ses mots.

La relation qui est en train de se construire sous nos yeux n’est pas aussi brusque que précédemment. Les choses se mettent en place page après page. Et surtout, le point positif, c’est qu’il n’y a pas de notion de dominant / dominé.

Outre la relation entre Conn et Moira, l’auteure nous livre une intrigue davantage tournée vers les points de vue politique et surtout sur l’action. Car les différentes espèces de “Dark protectors” se préparent à la guerre, ils vont devenir alliés ou bien ennemis, rien n’est sûr pour le moment.

Si les vampires veulent avant tout protéger leurs compagnes du virus qui les prive de leurs pouvoirs et coupent le lien entre eux, la menace pèse également sur les autres protagonistes. Tout le monde se questionne sur les autres: les vampires souhaiteraient avoir l’appui des sorcières, qui elles-mêmes pensent que les premiers veulent les dominer. L’ambiance est tendue.

L’action est omniprésente dans ce troisième tome. Impossible de lâcher le livre avant la fin. Les nombreux rebondissements qui arrivent régulièrement maintiennent notre intérêt. On retient notre souffle à diverses reprises quant à l’avenir de certains personnages.

L’auteure nous plonge aussi dans des aspects plus scientifiques, plus techniques, quant à la lutte des vampires pour trouver une solution au virus qui attaque les femmes et qui transforme les humains en féroces loups-garous. Tout cela est passionnant et correspond bien à l’univers créé par l’auteure, alliant les mythes des vampires que nous connaissons bien, avec des thèmes plus actuels.

En bref, j’ai tout simplement adoré ce troisième tome, le meilleur de la série (jusqu’à présent pour moi). J’ai beaucoup aimé la relation qui naît sous nos yeux entre Moira et Conn. Pour une fois, la sorcière est l’égal du vampire, ce qui donne lieu à des échanges passionnés pour notre plus grand plaisir.

On dévore ce roman sans temps mort où l’action et la politique entre les différentes espèces nous tiennent en haleine d’un bout à l’autre.

J’ai maintenant hâte de découvrir le prochain tome, à paraître en avril, et qui sera consacré à Jordan.

Plus d'infos : Milady

Rebecca Kean – Tome 7 "Amberath" de Cassandra O’Donnell

Editions J’ai Lu

« Je suis d’une nature profondément optimiste, la preuve : ma meilleure amie s’apprête à donner naissance à “Damien, le fils du diable” ?

Je me dis pas grave, tant qu’il naît sans cornes et sans odeur de soufre, on devrait pouvoir gérer.

Mon petit ami me ment depuis des années ?

Pas de problème, je décide de retourner chez moi et de m’y construire une vie meilleure…

Bref, je reste positive. Du moins, c’était le cas jusqu’à maintenant. Parce que, pour la première fois de ma vie, j’ai beau chercher, je ne vois vraiment pas comment je vais pouvoir m’en tirer…»

 

Avis d’Arcantane :

Il y a des séries  que l’on savoure et que l’on est prêt à attendre des années pour avoir une suite. C’est le cas pour Rebecca Kean. Le tome précédent  « Origines » était paru en 2017 et les fans de cette série (dont moi) attendaient ce tome avec une certaine impatience surtout que l’auteure nous avait laissée sur un tel suspens.

Avant de lire ce tome 7, je me suis replongée dans le tome précédent afin de me remettre dans l’ambiance de la série et surtout me rappeler certains détails de la série (Je dois dire que j’aurais aimé tous les relire dès son premier tome mais j’étais trop impatiente pour attendre  quelques jours pour me plonger dans le tome 7).

Je n’en veux pas à Cassandra O’Donnell de nous avoir fait autant patienter car cette suite est toujours aussi surprenante et très bien structurée.

Nous retrouvons notre chère Rebecca avec un dilemme.  Depuis la découverte du secret de Raphaël plus la prophétie qui la concerne, la jeune femme ne sait plus ce qu’elle doit faire. En tant que Reine de Vikaris, elle souhaite se concentrer sur les devoirs de son peuple et s’en occuper. Elle est donc décidée de partir en France. C’est aussi une excuse pour s’éloigner de son amant.

Elle prend alors la décision de quitter ses fonctions d’Assayim du Directum du Vermont et de s’éloigner de ses amis et alliés qu’elle s’est faits dans cette nouvelle vie. Mais son départ devra attendre car un nouveau meurtre va lui donner du fil à retordre et cette enquête s’avère plus difficile qu’elle ne l’imaginait et risque de la mettre en première ligne, chose qu’elle aurait aimé éviter.

Quel plaisir de retrouver Rebecca ! C’est une héroïne badass avec un humour plutôt noir qui n’hésite pas à se battre pour ses amis. Cette nouvelle enquête va nous amener sur la piste de nouveaux  ennemis : les fées qui n’avaient pas encore été abordées par l’auteure. J’ai beaucoup apprécié cette enquête car elle n’est pas bâclée et avance au fil des pages comme ses précédentes enquêtes et j’apprécie car je ne sais jamais où l’auteure va nous amener. De plus l’arrivée des fées rajoute une nouvelle couche d’ennuis pour notre Assayim car ce nouvel ennemi est retord et difficile à combattre. C'est aussi une puisssance redoutée par les Vikaris et chacun préfère rester dans son coin.

Si vous pensez que le problème avec Raphael va se résoudre, il faudra attendre le prochain tome car ce dernier est très peu présent et ne fait que de brèves apparitions. Mais l’on  va retrouver un personnage récurrent de la série qui était absent et que j’apprécie énormément. C’est le grand retour de Bruce, le loup et ami de la Sorcière de guerre. Leur relation va prend un nouveau cap dans ce tome et de nouvelles révélations vont changer la dynamique de leur relation. Personnellement, je  ne sais pas trop à quoi m’attendre et ce que Rebecca va faire suite à ce que cela engendre.

L’action est omniprésente, impossible de lâcher le roman avant la fin. C’est ce qui rend aussi cette série aussi irrésistible et captivante.

En résumé, c’est un tome toujours aussi passionnant entre enquête, action, et humour. De grandes décisions vont devoir être prises. La question finale est : que va faire Rebecca ? Acceptera-t-elle son destin programmé ou va-t-elle se battre contre cette prophétie qui risque de la détruire ?

Ce tome 7 est à la hauteur de la série et mérite ces années d’attente, espérons que le prochain tome ne sera pas aussi long en attente pour les lecteurs.

Plus d'infos : J'ai Lu

Lire un extrait : ICI

Noirs Démons - Tome 6 " Le Feu sacré" de Suzanne Wright

Editions Milady

Depuis la tragédie qui l’a frappée enfant, l’incube Keenan s’est toujours attaché à exercer un contrôle strict sur lui-même et sur le monde qui l’entoure. Khloë est une elfe, et sa nature même la conduit à rendre la vie impossible aux autres. Et pourtant, l’attirance entre eux est magnétique… et ne manque pas de créer des étincelles. Un pari impulsif propulse enfin cette tension à un niveau dangereux. Mais la menace réelle vient de l’extérieur. Keenan est prêt à tout pour protéger Khloë, mais acceptera-t-elle de remettre sa vie entre ses mains ?

 

 

Avis de Christy :

J'avais adoré les quatre premiers tomes de “Noirs démons”, centrés sur Harper et Knox. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette nouvelle histoire, sur Keenan et Khloé, alliant romance, action et scènes sexys.

Dans ce sixième tome, l’histoire revient donc sur Keenan, une sentinelle de Knox et un incube, et sur Khloé, une elfe, cousine d’Harper dont elle est très proche.

Depuis pas mal de temps, ils n’ont de cesse de se chamailler, de se tourner autour. Ils n’ont pas envie de se lancer dans une nouvelle relation, que ça soit par manque de confiance ou parce que ce n’est tout simplement pas le moment. Pourtant l’attirance entre eux ne fait aucun doute. Il va suffir d’une remarque pour qu’un pari soit lancé pour leur faire ouvrir tout simplement les yeux.

Khloé est une elfe forte de ses pouvoirs, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle possède un solide sens de l’humour qu’elle n’hésite jamais à utiliser pour déstabiliser les autres.

Elle est très proche de ses amies et d’Asher, le fils de sa cousine, Harper (la compagne de Knox). Elle ne veut pas se lancer dans une relation de peur d’être déçue et de terminer toute seule, à l’image de toutes les femmes de sa famille. Les histoires d’amour, ce n’est pas pour elle, elle le sait.

Keenan est un incube, au service de Knox. Il est sûr de son pouvoir d’attraction. Pourtant, il est totalement déstabilisé par Khloé qui semble lui résister. Du coup, il n’ose pas lui avouer ce qu’il ressent pour elle.

Si Khloé représente une femme forte et indépendant, Keenan est le mâle sûr de lui. Ils forment un couple des plus sexys.

Au vu des tomes précédents, on se doutait bien que leur relation allait évoluer sous nos yeux. Très vite , la passion va les lier, mais ce n’est pas pour autant que les sentiments vont faire de même.

Comme dans les tomes précédents, et pour les autres couples, Keenan et Khloé vont devoir apprendre à se dévoiler, à faire confiance à l’autre. Car leurs peurs les empêchent d’avancer ensemble. On apprécie de les voir évoluer dans ce but.

Leur relation ne se transforme pas trop vite, même si on sait comment les choses vont se terminer entre eux.

L’auteure arrive à nous retranscrire ce qu’ils pensent et ressentent.

On retrouve avec plaisir les autres personnages rencontrés précédemment, notamment Asher, qui a bien grandi et dont la présence dans l’intrigue était une bonne surprise. Ce petit démon cache bien ses pouvoirs. Nous allons en voir ici une partie, ce qui nous passionne beaucoup.

Si l’intrigue nous présente l’histoire d’amour naissante entre Khloé et Keenan, il est aussi question d’une menace pesant sur la jeune femme par un membre de son clan qui a des pouvoirs tous nouveaux dans la série: celui de ramener les morts à la vie.

Khloé va devoir se battre et dévoiler ses pouvoirs pour s’en sortir.

L’auteure, grâce à sa plume fluide et addictive, nous offre une histoire passionnante que j’ai dévorée d’une seule traite. Elle revient sur les particularités et pouvoirs de chacun de ces personnages. Chacun a son rôle à jouer dans le dénouement de ce tome.

L’action est omniprésente, impossible de lâcher le roman avant la fin, on veut savoir ce qu’il va se passer ensuite pour nos personnages. On retient parfois notre souffle.

J’ai adoré le combat final: les scènes sont grandioses, même si on se doute bien de l’issue.

J’ai trouvé ce tome bien meilleur que le tome précédent car Suzanne Wright introduit de nouveaux pouvoirs, élargissant son univers, même si les scènes érotiques sont toujours aussi présentes et pimentent le récit.

En bref, j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce nouveau couple qui apprend à se connaître.

L’action nous empêche de lâcher le roman jusqu’au final explosif!

Vivement le prochain tome!

Plus d'infos : Milady

Joyaux Noirs - Tome 3 "Reine des Ténèbres" d'Anne Bishop

Editions Milady

Jaenelle Angelline est désormais reine : le Lignage corrompu ne pourra plus massacrer les siens et souiller ses terres. Malheureusement, nul n’est jamais à l’abri d’une intrusion… Sans aide, même Sorcière ne peut protéger son pays. Seul l’amour inconditionnel de Daimon pour Jaenelle pourrait renforcer la cour et asseoir le pouvoir de la Reine.
Or ce dernier s’est perdu dans la folie du Royaume Perverti. Pourtant, même s’ils étaient réunis, leurs forces suffiraient-elles à repousser leurs ennemis ? Jaenelle en doute. Elle ne pourra sauver ceux qu’elle aime qu’au prix d’un immense et terrible sacrifice…

Pour public averti, âmes sensibles s’abstenir...

 

Avis de Poison :

Voici le dernier tome de la trilogie et c’est un sacré final que nous avons là !!

Nous reprenons rapidement après les événements du tome précédent. Jaenelle a dévoilé son statut de Sorcière et constitué sa cour. A présent, ses amis vont prendre leurs responsabilités dans leurs Territoires respectifs pour étendre son influence.

Il y a un peu de légèreté offert par des retrouvailles émouvantes entre plusieurs personnages, ou même la formations de liens très mignons. Toutefois attention : nous n’avons pas de romance au sens traditionnel du terme – et cela ferait très bizarre dans cet univers. Nous sommes dans de la fantasy plutôt sombre, la romance n’est là que pour construire les relations entre les personnages et apporter un plus à l’intrigue. D’ailleurs, la plupart de ces moments sont éludés.

Cela ne manque pas vraiment, on a un aperçu de la situation globale et la tendresse est suffisamment présente pour que le lecteur soit satisfait. L’auteur réussit vraiment à bien doser sur ce point-là.

Côté antagonistes, l’auteur ne nous déçoit pas ! Comme dans les tomes précédents, ils sont prêts à tout. Ces méchants ne sont pas stupides, du moins pas ceux aux commandes. Et l’auteure met en place des plans réellement machiavéliques et qui sont efficaces avouons-le. J’aime vraiment l’attention qui a été porté à cette partie du récit. Même si globalement ce ne sont pas les personnages les plus développés ou que l’on suit le plus, ils sont importants et capable de faire des choses grandioses, terribles certes… (bon j’arrête ma référence avant de finir en plagiat).

Une fois de plus, la situation est très tendue et s’aggrave. Malgré sa puissance et ses alliés, qui sont loin d’être faibles ou en sous-effectif, Jaenelle semble particulièrement impuissante à contrer Dorothéa & co. Elle ne reste pas sans rien faire, mais donne vraiment l’impression de ne pas réussir à prendre l’avantage.

Mais ne croyez pas que l’on va se contenter de cella. Si le milieu du roman met les éléments en place, au net avantage du camp adverse, la fin est incroyable. Pleine de tension et d’actions folles.

Personne ne sera épargné et l’auteur n’hésite pas à s’en prendre à ses personnages. On verra de nombreux protagonistes mourir et trop souvent les méchants prendre l’avantage.

Mais la fin du roman est tellement chargée de suspens, qu’on tourne les pages avec avidité pour découvrir la suite. Je ne veux pas trop en dire sur les éléments qui clôture l’histoire si ce n’est que l’auteure va, à nouveau, mettre les personnages en danger et mettre tout le monde sur la sellette.

Une conclusion époustouflante pour une trilogie absolument folle. Sombre, riche, complexe. Des personnages nombreux mais attachants et assez bien présenté tout au long des romans pour ne pas être perdu. On va apprécier même les antagonistes qui sont cruels et affreux, mais tellement fourbes et retors qu’on va presque les admirer.

L’univers est bien plus vaste que cette seule trilogie, mais en soi elle conclut un arc de manière ultra satisfaisante et n’appelle pas vraiment à plus.

Cela ne plaira pas à tout le monde, en particulier pour l’aspect sombre et les nombreux sacrifices qui parsème le récit. Sorcière semble nettement moins gagner que ses opposants qui profitent du moindre avantage, très tôt dans sa vie.

Mais ce qui pourrait être le plus…pénalisant je dirais, ce sont les timeline. En effet, plus encore que dans les tomes précédent, l’auteure va faire des ellipses et les nombreux sauts dans le temps ne sont pas explicitement dit. Par exemple, on saura que plusieurs années ont passé lorsqu’on croisera un personnage qui nous dit qu’il/elle est marié(e) avec un enfant !

C’est perturbant et demande à chaque fois une adaptation et un effort du lecteur. Ce n’est pas si courant dans les romans, surtout lorsque c’est aussi brutal.

Mais malgré tout, je recommande chaudement cette série qui est ultra bien pensée et addictive.

Plus d'infos : Milady

 

Syndiquer le contenu