Aller au contenu principal

A.L.F.A. – Tome 3 « Byron » de Milly Taiden

Editions Milady

Ils ont juré de servir et protéger l'humanité.

L’Agence des Ligues Fédérales d’Alphas a pour mission de défendre les humains contre ce que le monde paranormal recèle de pire. L’agent Bryon Day, un métamorphe loup, est sous couverture depuis plus d’un an, enquêtant sur un réseau de trafic humain, quand il cesse de donner signe de vie. Kari Tomlin, agent du FBI et cryptographe, fait partie de l’équipe envoyée pour le sauver… ou ramener son corps. Bryon et Kari devront se trouver dans les dangereux tunnels piégés qui serpentent sous la ville, et risquer tout pour leur liberté… et pour découvrir la nature du lien qui grandit entre eux.

 

 

Avis d’Arcantane :

3ème tome de la série A.L.F.A., une série qui est pour moi trop inégale dans ces tomes. Ce tome sur Byron m’a déçue et je l’ai trouvé très bof bof alors que le précédent tome m’avait redonné de l’espoir dans la série.

J’ai trouvé cette histoire de romance bâclée. L’auteure est dans la facilité et va au plus simple dans son intrigue. Parfois cela a du bon mais il faut quand même que l’histoire tienne la route.

Ce tome met en scène Byron, un loup emprisonné dans un pays étranger. Pour le récupérer, l’agence ALFA met en place un plan de sauvetage et va embaucher Kari Tomlin, un agent du FBI mais totalement gaffeuse. La pauvre, il lui arrive tellement de tuiles qu’elle n’est jamais allée sur le terrain, et travaille toujours dans les bureaux en tant qu’analyste. Lorsque son directeur lui demande d’épauler l’autre agence, elle est tout excitée de pouvoir enfin se rende utile !

Mais bien sûr, sur place, Kari est un véritable chat noir et commet encore des gaffes. Elle se retrouve rapidement aux mains de l’ennemi. Heureusement elle peut compter sur le beau loup Byron qui va découvrir que la jeune femme est son âme sœur. Ensemble, ils vont tout faire pour s'échapper des griffes de l'ennemi !

Quelle est la probabilité que l’héroïne dans un pays étranger qu'elle ne connait pas, tombe pile poil dans la maison où est retenu le héros ?  A partir de là on sent la facilité de l’intrigue. Personnellement, j’ai aimé que cette héroïne soit une jeune femme quelconque mais gaffeuse mais là c’est à en rire, tellement l’auteure insiste sur ses défauts. Pour un agent du FBI, je la trouve bien top naïve et absolument pas crédible. Elle n’a aucune notion du danger. Ce qui m’a gêné dans cette histoire est que tout va trop vite et les quelques scènes de sexe n’ont pas réellement leur place dans le livre et tombent comme un cheveu sur la soupe !  La facilité de l’héroïne d’accepter qu’elle soit l’âme sœur d’un loup et qu’elle devienne sa compagne et couche avec lui pratiquement à peine quelques heures après avoir fait sa connaissance ! OK, la vie est courte mais tout est fait sur un coup de tête. Cela en est ridicule. Je ne sais pas combien de fois j’ai levé les yeux au ciel en lisant ce volume.  

Heureusement le tome est court ! Personnellement cette romance m’a laissé de marbre et je n’ai pas du tout accroché à l’alchimie de ce couple, ni à leur histoire. Un conseil, passez votre chemin sur cette série, vous risquez de perdre votre temps alors qu’il y a de meilleures séries chez Milady.

Plus d’infos : Milady

Scrap Metal - Tome 1 : "Mis à la casse" de Jana Rouze

Editions Hugo Roman

Tout commence par une lettre laissée à la hâte par un mort.
 
Trois mots inscrits d’une écriture tremblante livrent le nom d’un homme public et une ville.
 
Pour Sauvage, l’ancien sectateur qui la reçoit, c’est la fin d’une existence pitoyable : celle d’un enfant enlevé à l’âge de cinq ans, vendu à une secte réputée parmi les plus dangereuses. Il va pouvoir retrouver le jumeau dont il a été séparé, combler le vide de son existence, et se venger.
 
Entre la lettre et sa vengeance, il y a la fille de l’homme qui a été dénoncé.
Hope n’appartient pas à son monde.
 
Dans ses yeux de sectateur, c’est une Wog, une étrangère du monde extérieur.
Sectateurs et Wogs ne se mélangent pas, ne se touchent pas. Jamais.
 
Sauf quand leur malheur est étroitement lié.

Avis d'Edelweiss :

« Scrap Metal » est un livre qui sort des sentiers battus avec ses 720 pages totalement inattendues. Car effectivement, je ne m’attendais pas à une telle histoire qui va bien au delà de ce qu’on imagine en lisant la quatrième de couverture.
 
Quand vous commencez ce livre, il faut garder l’esprit ouvert à d’autres cultures, religions vu que le côté sectaire est omniprésent et parfaitement expliqué du point de vue du personnage principal « Sauvage ». On y apprend leur façon de vivre en communauté, les lois à leur égard mais aussi le côté dévastateur une fois sortie de leur secte. La face sombre et corruptible de ces communautés est démontrée, révélant fortunes, armements, complots, violences, enlèvements.
 
Jana Rouze nous dévoile une histoire forte avec des termes inconnus pour ma part utilisés dans le milieu sectaire. C’est une lecture captivante qui m’a énormément plu avec le monde de la « Formule 1 » en plus. Un univers partagé et équilibré dans tout le roman pour ne pas se sentir oppresser par l’ampleur sectaire. Un beau mélange de chantage, manipulation, désarroi, haine et amour mais surtout de découvertes du point de vue de Hope, qui ont le mérite de l’intéresser et de l’inciter à faire connaissance avec sa véritable personnalité.
 
C’est un récit riche en rebondissements qui suscite plusieurs émotions à la fois tout en gardant une intrigue menée parfaitement jusqu’au bout des 720 pages. Un bon suspense car on ne sait pas toujours qui manipule ou influence l’autre. C’est plutôt troublant mais surtout bluffant en avançant dans l’histoire.
 
Hope est une jeune femme qui vit dans une cage dorée mais le traumatisme subit par la perte de sa mère dans l’enfance l’a murée dans le silence pendant des années. Ne s’autorisant que peu de divertissements, Hope est généreuse, candide et naturelle et apportant une touche de fraîcheur dans le roman.
 
Le contraste entre Hope et Sauvage est fabuleusement bien décrit et addictif. La double narration est essentielle et l’auteure l’a bien comprise pour mieux savourer notre lecture.
 
Concernant Sauvage, voici le héros unique qu’on découvre pour la première fois. Impénétrable et pourtant intense, ce personnage est hors du commun et incroyablement sexy. D’une complexité extrême suite à son enfance détruite. L’analyser prend du temps et psychologiquement on a encore pas mal à apprendre de lui par la suite mais sachez que cette homme vous donnera le vertige!
Son histoire familiale est tragique et la secte quand laquelle il a vécu ne l’a rendu que plus perturbant et obscur.
 
Les personnages secondaires sont également déconcertants et profitables au récit avec une note d’humour par moment mais ne font que renforcer cette propension à ne s’intégrer qu’entre sectaires et non dans le monde extérieur, le nôtre.
 
Ce roman soulève un voile sur ces communautés et le conditionnement de ses adeptes. Jana Rouze nous livre cette part obscure que nous ne cherchons ni à voir ni à découvrir quand nous ne sommes pas concernés par ce milieu car chacune renferme ses secrets, ses idéologies, ses dérives et abus physiques et spirituels.
 
Voici une lecture qui n’est pas conventionnelle comme l’histoire d’amour qui y figure. C’est une lecture palpitante émotionnellement et psychologiquement habile et profonde. Elle laisse le lecteur abasourdi par la fin (Merci Jana Rouze!) puisqu’évidement on attend avec impatiente le mois d’octobre pour lire le second tome tout aussi épais je l’espère !
 
 

Citation: « Souvent mal accueilli car mal cerné, le silence est pourtant une réponse, un simple signe de bien-être ou un refus.

Bref, une forme de communication comme une autre ».

  
(Merci Jessica pour l’envoi de du roman).
 
 
Plus d'infos : Hugo Roman

Comme un battement d'elle de Sylvia Day

Editions J'ai Lu pour elle

Jamais je n’aurais imaginé y parvenir, mais à présent, j’ai bel et bien trouvé ma place. Je vis dans une maison rénovée de mes mains, au cœur d’une région que j’aime, avec des amis que j’adore et un travail qui me comble. Réconciliée avec le passé, je pose enfin sereinement les bases de mon avenir. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Garret Frost, un nouveau voisin, aussi obstiné qu’entreprenant. Cet homme est une véritable force de la nature et il vient perturber l’organisation de ma vie si bien réglée. Je devine les fantômes qui le hantent, les tourments qui l’animent. Ses blessures l’ont rendu dangereux. Je crains d’être trop fragile pour la tempête qui fait rage en lui, trop délicate pour supporter sa douleur qui l’habite. Pourtant sa détermination est forte… et la tentation aussi. Or parfois, même dans l’atmosphère la plus glaciale, la flamme peut se raviver.

 

 

Avis de Christy :

J'ai été très intriguée par le nouveau roman de Sylvia Day. Mon œil a été attiré par la couverture ainsi que par le résumé…

Mais la lecture de ce roman n'a pas tenu toutes ses promesses.

L’histoire commence lorsque Teagan, jeune chirurgienne de renom croise le chemin du beau et mystérieux Garrett, lors qu'une balade, dans son quartier.

Leur première rencontre est fracassante. Il est en effet son nouveau voisin, qui vient d'emménager juste à côté. Très vite, on sent que l'attirance entre eux devient de plus en plus forte. Mais la jeune femme tente de freiner les choses qui semblent l'effrayer et aller beaucoup trop vite pour elle.

Teagan vient en effet de rentrer d’un séjour à New York qui semble l'avoir quelque peu perturbée. Elle a peur et vit seule dans sa maison. Sa seule amie et soutien est une autre de ses voisines, Roxanne dont elle est très proche.

Teagan a participé récemment à une émission de télé-réalité, en rapport avec son métier, et elle s’est séparée de son mari. Un passé qui a laissé des traces dans sa vie et dont elle semble avoir du mal à s'en sortir, à certains moments. Que s’est-il passé pour que Teagan soit aussi seule et craintive ?

Garrett, quant à lui, est un artiste qui se consacre principalement à son métier. Il fait des photos et peint des tableaux. Une activité très lucrative puisqu'il a acheté sa maison rubis sur l'ongle. S’il a un physique des plus agréable, il se rapproche très vite de Teagan. On sent qu’il est très attiré par elle. Il est sûr de ce qu’il ressent et semble précipiter les choses entre eux.

Garrett à, lui aussi, vécu dernièrement des épreuves douloureuses, mais il n'en dévoile rien à Teagan.

Si les moments de réelle complicité ne nous sont pas dévoilés ouvertement dans le roman, Garrett s'impose comme un nouveau pilier dans la vie de Teagan. Garrett semble être la bonne personne, compréhensive à ce moment-là. La relation charnelle qu'ils vont nouer semble avoir quelque effet bénéfique sur Teagan, lui redonnant un peu de confiance.

Je dois dire que je ne connaissais pas la plume de l’auteure même si j’ai entendu parler de sa précédente série “Crossfire”. D’ailleurs dans “Comme un battement d’elle” fait souvent référence aux personnages principaux, Eva et Gideon Cross. Je me suis donc demandée si je ne devais pas lire cette série-là avant pour véritablement comprendre l'histoire.

J’ai eu du mal à rentrer dans le roman, malgré la plume fluide de Sylvia Day. J’ai eu l'impression qu'il me manquait des éléments pour comprendre la réaction naissante entre Teagan et Garrett. Tout allait trop vite entre eux et cela est assez perturbant, malgré leur évidente alchimie. Garrett se montre trop sûr de lui, s'impose dans le quotidien de Teagan, parfois fragile. Cela m'a mise mal à l'aise. Je dois dire que je préfère quand les relations se construisent étape par étape, pour comprendre la psychologie et la personnalité des personnages. C’est ce qui m'a manqué ici.

J’ai un avis assez mitigé sur “Comme un battement d'elle”. J’en attendais peut être trop. Si l'idée de départ était intéressante, il manquait trop d'explications, de sentiments et les réponses à toutes nos questions arrivent bien trop tard. C’est dommage.

 

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Les Faucons de Raverra - Tome 3 "L'empire libéré" de Melissa Carusso

Editions Bragelonne - collection BigBang

Alors que la neige tient à distance les armées conquérantes du seigneur Ruven, dame Amalia Cornaro et la sorcière du feu Zaira tentent de changer le sort des mages de l'Empire raverrain, s'attirant l'inimitié des puissants prêts à tout pour garder le contrôle de la magie. Mais durant la plus grande mascarade de la Cité Sérénissime, Ruven frappe au coeur même de l'Empire - une attaque dévastatrice visant ce qu'Amalia a de plus cher. Pour avoir une chance de le vaincre, Amalia et Zaira devront affronter leurs pires cauchemars, révéler leurs plus noirs secrets et libérer le feu le plus destructeur de la sorcière...

 

 

Avis de Christy :

J’avais adoré les deux tomes précédents de cette série de fantasy. J’avais donc hâte de découvrir le dénouement de cette aventure aux côtés d’Amalia, Zaira et les autres.

Amalia Cornaro, fille de la noblesse de la cité de Raverra est devenue, presque par hasard, la Fauconnière de Zaira, la sorcière de feu qui détient le Malefeu, un pouvoir magique des plus puissants et des plus destructeurs.

Ensemble, elles apprennent à maîtriser ce pouvoir pour ensuite combattre le plus puissant des Hauts Ensorceleurs du Vaskandar, Ruven, qui menace la paix de tout l’Empire.

Les deux jeunes femmes seront aidées de Marcello, fidèle confident d’Amalia, des autres Faucons, ainsi que de Kathe, le prétendant de la jeune femme.

Ruven va user de tout son pouvoir et de sa perfidie pour frapper au cœur même de Raverra. Une attaque dont Amalia va avoir beaucoup de mal à se remettre.

Amalia et Zaira vont devoir une fois de plus s'allier et combattre le Haut Ensorceleur, quel qu'en soit le prix…

Amalia, que nous avons connu précédemment comme la fille de l'une des plus puissantes membres du Conseil des Neuf (qui dirige Raverra) a bien grandi. À force d’être confrontée à de nombreux complots, manipulations et autres intrigues politiques, elle s’est faite une place parmi les représentants de Raverra.

Elle travaille activement sur un projet de loi visant à améliorer la qualité de vie des Faucons et autres Mages de la Cité Sérénissime. Si le projet de loi est adopté, les Faucons auront le choix entre vivre soit aux Mues, soient avec leurs familles, et surtout de prendre part aux actions lorsque cela leur sera demandé, mais sans forcément dépendre d’un Fauconnier. Une réforme qui pourrait tout changer.

La jeune femme a encore de nombreux regrets concernant la façon dont les choses se sont déroulées avec son cousin Roland (dans le tome précédent).

Son cœur est également partagé entre ses sentiments pour Marcello, présent depuis le début à ses côtés et pour Kathe, le Haut Ensorceleur, qui serait un puissant allié pour faire face à la menace de Ruven.

Zaira, autre personnage fort de cette série est toujours aussi égale à elle-même. Elle a toujours le bon mot. Elle dit ce qu’elle pense, quitte à en fâcher plus d’un.

Si au début de la série, elle était assez impulsive, elle réfléchit à présent sur ses actes et les conséquences de l'utilisation de son Malefeu.

Elle a aussi beaucoup évolué pour notre plus grand plaisir. On sent qu'une belle amitié est en train de naître entre celle qui a vécu dans la rue et la riche Héritière. Il est aussi question de confiance entre elles.

Kathe est également présent. Nous apprenons à le connaître plus en détails. Il adore jouer avec Amalia. Ses sentiments pour elle semblent être assez forts pour l'aider à vaincre Ruven. Il va prendre des risques pour elle et l’avenir de Raverra.

L’intrigue de ce dernier tome est totalement captivante. La plume de l’auteure nous emmène dans un monde encore plus sombre que les tomes précédents. Impossible de lâcher le livre avant la fin.

Il faut dire que nos héros doivent combattre l'ignoble Ruven. Un méchant des plus horribles et coriaces pour qui la vie de ses sujets n'a aucune valeur.

Ce sont uniquement des moyens pour arriver à ses fins. Pour lui, il n’y a que le pouvoir qui compte, surtout celui qu’il pourrait acquérir en conquérant Raverra et les autres territoires alentour. Il veut à tout prix détruire ceux qui sont sur son chemin.

Amalia et ses amis devront s’unir pour trouver une solution à la menace grandissante. Le monde va changer pour eux, les cartes sont redistribuées. Une intrigue qui a retenu mon souffle à de nombreuses reprises.

J’ai beaucoup aimé la façon dont les personnages évoluent au fil des pages. On s'attache à eux, on a peur quand l'action devient trop intense, on sourit des répliques de Zaira…

L’auteure a apporté une attention toute particulière à la psychologie de ses personnages, aussi bien les principaux que les secondaires. On ressent leurs doutes, leurs sentiments quant à la situation...

Si l'action est au centre de l’intrigue, l’auteure n’en pas moins oublié les principaux ingrédients des tomes précédents, à savoir la magie, les intrigues politiques et surtout un monde fantastique des plus crédibles.

L’action est au rendez-vous et rythme les pages, chapitre après chapitre.

En bref, j’ai adoré “Les faucons de Raverra” qui fut une excellente série fantasy. On y découvre une intrigue des plus passionnante, captivante qui m'a tenu en haleine tout le long de la lecture, sans temps mort, portée par des personnages attachants et très humains.

Plus d'infos : BigBang

 

Nora Jacobs – Tome 2 "Désirée" de Jackie May

Editions Milady

Un mois après son entrée brutale dans le milieu surnaturel de Détroit, Nora trouve enfin ses marques et se fait à son rôle d'humaine de service du monde occulte. Elle ne demande qu'à profiter de ses nouveaux amis en évitant au maximum les ennuis. Malheureusement, ses incroyables pouvoirs psychiques lui ont forgé une réputation de femme aussi puissante que mystérieuse. Lorsque l'alpha d'une meute de loups-garous fait appel à elle afin d'identifier un voleur, il est difficile de refuser, malgré les dangereuses conséquences possibles. Empêtrée dans ces problèmes de loups-garous, Nora doit aussi faire face à ses vieux démons : les vampires. Son amie succube pense que le meilleur moyen de résoudre tous ses soucis est de lui organiser une soirée afin de la présenter officiellement à la société occulte. Une idée qui n'enchante pas vraiment Nora. Si les vampires et les loups-garous ne la tuent pas, les préparatifs de cette fête s'en chargeront...

 

 

Avis d’Arcantane :

J’avais bien apprécié le premier tome de cette nouvelle série Bit-lit et c’est avec plaisir que je replonge dans ce second tome.

Nora Jacobs a vu sa vie volée en éclat depuis qu’elle a été introduit dans le monde des Occultes. Depuis, sa vie s’est nettement améliorée, elle n’a plus besoin de cacher. Sous la protection de son ami Terrance le Troll, la jeune femme peut commencer à rêver d’un avenir un peu plus serein.  Mais beaucoup ont entendu parler de la fameuse humaine qui a sauvé de puissants occultes. Afin de faire taire les plus curieux, Terrance propose à Nora de travailler dans sa boîte de nuit en tant que barmaid. Celui permettra alors au Troll de pouvoir la protéger tout en étant en contact avec la population des occultes. Mais la jeune femme est un aimant à problème et après deux agressions dont une qui a failli lui coûter la vie, le loup-garou barmaid Wulf décide de lui enseigner des techniques d’autodéfense. Nora accepte avec plaisir mais en raison de sa malédiction, ne souhaite pas être seul avec lui. Ce dernier alors lui propose de la former au sein de son clan dans leur salle commune. Mais, la jeune femme ne s’attendait pas lors de sa rencontre avec la meute, d’être entraînée dans une nouvelle enquête. L’Alpha ayant eu vent de ses pouvoirs lui demande son aide sur une histoire de vol, la jeune femme accepte bien volontiers par amitié envers son nouvel ami Wulf mais cette simple enquête cache une machination bien plus complexe qui risque de mettre la vie de la jeune femme de nouveau en danger…

J’ai tout de suite appréciée cette suite me remettant dans l’ambiance de la série. Nora évolue dans ce second tome, elle prend de plus en plus confiance en elle grâce à ses alliés qui sont aussi ses amis. Bien qu’elle soit toujours réticente aux contacts avec les hommes en raison de sa malédiction, elle prend sur elle et s’habitude peu à peu d’être touchée lors des entrainements surtout que les loups sont très tactiles et possessifs.

Dans ce tome, on découvre avec elle le monde des loups-garous et de nouveaux personnages notamment Rook le frère aîné de Wulf. Tout comme la jeune femme, Rook est un peu à part, ayant vécu un traumatisme, le loup préfère une vie de solitaire mais la présence de Nora risque de changer la donne.

Nora reste elle-même et n’hésite pas à aider ses amis qu’elle chérit même si cela l’entraine dans de nombreux problèmes. Elle garde toutefois la tête sur les épaules et s’est se mettre en arrière lors des combats, consciente de sa faiblesse humaine. Elle sait qu’elle ne fera pas le poids contre des forces surnaturelles mais cela ne l’empêche pas d’aider à son niveau. J’aime beaucoup ce personnage, la jeune femme a du répondant mais est d’une gentillesse. Elle essaye de s’adapter à cette nouvelle vie tout en essayant de savoir ce qu’elle est réellement. Et bonne nouvelle pour les fans, nous saurons sa véritable nature à la toute fin ! Un peu rageant d’avoir cette révélation à la toute fin, j’ai même hésité à enchainer la suite !

Le seul point négatif enfin pour moi dans cette série est que j’ai peur que cela vire un peu à un harem car Nora réalise qu’elle apprécie de plus en plus 3 personnages dans son entourage ne voulant pas choisir entre eux et on comprend mieux aussi sa malédiction comme elle le dit.  J’espère que cela ne sera pas comme la série Anita Blake où l’héroïne est polygame. Je ne suis pas contre mais il ne faut pas non plus qu’il y est trop de personnages sinon on est vite lassé.

A part ce point qui m’a gêné, je trouve que l’intrigue est bien structurée, on est vite mis dans l’ambiance et les rebondissements sont bien intégrés dans l’histoire. C’est fluide et pas trop long. En bref, ce second tome confirme mon opinion positive envers cette série. Nora Jacobs est une série d’urban fantasy rafraichissante et qui pourrait vite devenir prenante !

 

Plus d’infos : Milady

Syndiquer le contenu