Aller au contenu principal

Lectures

Le Clan des Nocturnes - tome 1 et 2 "Jacob" et "Gideon" de Jacquelyn Frank

4ème de couverture: 

Clan-NocturnesT1

Ces démons vous feront chavirer le cœur…

Les puissants et fiers démons n’ont qu’une faiblesse : la violence du désir qui les assaille les soirs de pleine lune. Leur incapacité à se contrôler a mené leur roi à leur interdire tout contact avec les humains. Et c’est le rôle de Jacob de s’assurer que cette loi soit respectée.

Mais lorsque l’inébranlable exécuteur sauve la vie d’Isabella, il est impuissant face aux sentiments que la jeune femme éveille en lui.

Jacob transgressera-t-il la plus importante loi de son peuple au nom de l’amour ?

 

Clan-NocturnesT2

Ces démons vous feront chavirer le coeur…

En tant que doyen de son espèce, Gideon a toujours été respecté pour sa sagesse. Il n’en est pas moins vulnérable face aux puissants désirs primitifs qui assaillent les siens durant les pleines lunes. Dans un accès de passion débridée, il a tenté de s’emparer de Magdelegna, mais, horrifié par sa propre sauvagerie, a abandonné la démone insatisfaite et furieuse… avant de s’exiler durant près d’une décennie. Tiré de son isolement par la terrible menace qui pèse sur son peuple, Gideon va découvrir qu’il était destiné à tomber amoureux de Magdelegna.

Pourra-t-il la séduire de nouveau ?

Résumé: 

Le Clan des nocturnes : une nouvelle série qui va vous séduire !

Vous êtes en manque d’histoires d’amour ? Vous avez envie de surnaturel ? La sortie du prochain tome de La Confrérie de la dague noire vous semble trop loin… Ne cherchez plus, venez découvrir cette toute nouvelle série sur le thème de la romance paranormale.

Il y a quelques jours, sortaient chez Milady les tomes 1 et 2 du Clan des nocturnes de Jacquelyn Frank. Pour ceux qui n’aiment pas ce genre, passez votre chemin, et pour les autres, cette série est faite pour vous !

Le Clan des nocturnes est un monde où les créatures surnaturelles tels que démons, vampires, métamorphoses, se côtoient et vivent parmi les humains. Chaque tome sera consacré à un couple en particulier.

 

Avis d'Arcantane :

Le tome 1 est consacré à Jacob, un démon très redouté parmi les siens puisqu’il est appelé l’exécuteur. Son rôle : remettre sur le droit chemin les démons qui violent la loi des démons. Notamment la principale loi : l’interdiction d’avoir des contacts avec les humains. Bien que Jacob soit respecté parmi son peuple, il se sent seul et ne vit que pour faire respecter les lois démoniaques sans faillir. Jusqu’au jour où, à la suite de la traque d'un démon invoqué, son chemin croise celui d’Isabella, une jeune et étrange humaine qui ne le laisse pas indifférent.

Dès lors, irrésistiblement attirés l'un vers l'autre, leurs vies vont basculer : faire face au peuple des démons tout en essayant de traquer le nécromancien qui s'en prend aux démons et les asservit.

Au premier abord, une histoires de démons, une couverture qui est dans le même style, cela rappelle étrangement la série Demonica (qui m’avait laissée un goût d’inachevé : de bonnes idées mais pas assez exploitées). Ce qui est le contraire avec Le Clan des nocturnes. Dès le début, l’auteur pose les bases de son monde, un monde complexe mais bien expliqué avec une mythologie intéressante. Son écriture est agréable et nous plonge rapidement dans l’ambiance. L'histoire de ce premier tome tient la route avec une bonne intrigue. Pas réellement de temps mort, l’action est au rendez-vous.

Quant aux personnages, ils sont bien exploités. On note au passage que les personnages qui sont secondaires dans ce premier tome, auront sûrement un rôle à jouer dans les tomes suivants de la saga.

Ce qui est le cas pour le second tome consacré à Gideon, le plus vieux des démons qui tombe amoureux de Magdalena, la sœur du roi.

Ce second volume est légèrement différent du premier, l’auteur travaille plus en profondeur et exploite véritablement l’imprégnation et les conséquences qui vont en résulter sur les Nocturnes. Elle maîtrise son sujet et l’univers complexe qu’elle a créé même si, par moments, il y a quelques longueurs, mais cela ne devrait pas déranger le lecteur.

La nouveauté de ce volume repose sur l’apparition des vampires et des métamorphes qui prennent une place plus importante.

Le tome 3 sera dédié à Elijah, capitaine de la garde du roi des démons. Et mon petit doigt me dit que les métamorphes risquent aussi d’être de la partie. Affaire à suivre…

 

En résumé, on y retrouve ce qui fait un parfait cocktail de romance surnaturelle : une très belle histoire d’amour saupoudrée de tension érotique sur fond de magie.

A savourer sans modération pour tous les fans de ce genre de lecture ! Le Clan des nocturnes est la série du moment à suivre !

Alex Craft - Tome 1 "Nécromancienne" de Kalayna Price

couverture Alex Craft 1

« Je me présente : Alex Craft, nécromancienne et consultante pour la police.
J’ai la faculté d’invoquer les ombres et j’en ai fait mon métier – du moins j’essaie d’en vivre, même si parfois je préférerais ignorer ce que les morts ont à me révéler.
Question magie noire, je croyais avoir tout vu, mais le meurtrier que je traque en ce moment est d’une malveillance crasse ! Jai beau être en bons termes avec la mort, cette fois il n’est pas impossible que j’y laisse ma peau… et peut-être même mon âme. »

 

 

 

 

 

Avis de Némésis

Si vous ne deviez commencer qu’une seule série en cette rentrée, ce devrait être celle-ci, c’est LA série à lire !Ouais, j’attaque fort, je suis comme ça quand j’aime, faut que je le hurle sur tous les toits.

Quelle est la recette magique ? Plusieurs choses.

Je vais commencer par l’héroïne qui, du fait de son pouvoir, sort de l’ordinaire et de ce que nous avons déjà tant de fois vu. Je vous entends pourtant dire « t’es ouf, elle est une nécromancienne comme Anita Blake ».

D’une on ne me tutoie pas, de deux, non elle n’est pas comme Anita. Alex a une affinité avec les morts qui lui permet de faire apparaître leur esprit et surtout de voir la Mort (oui avec un grand M, ça rigole pas).

Ainsi, nous arrivons au deuxième point qui fait que j’ai aimé le livre : la manière dont la Mort est traitée dans ce livre, l’auteur prend un certain parti (je serai muette comme une tombe… elle est bonne, non ?) qui m’a beaucoup plu et que j’ai hâte de voir évoluer.

Enfin, l’univers d’Alex est vraiment sympa car Mme Price prend son temps pour nous le dévoiler, elle ne nous balance toutes les infos dans nos faces en deux pages. Non, ici on découvre et savoure tout du long.

Ce monde est très riche et surtout cohérent, c’est hyper important pour la crédibilité d’un bouquin.

Du coup l’histoire est elle aussi correctement développée et bien prenante, je dois l’admettre : Alex se retrouve à invoquer une ombre pour rendre service mais rien ne se passe comme prévu. Elle se fait attaquer, elle découvre l’improbable (dur de vous faire cet avis sans aucun spoil) et la voilà embarquée dans une course contre la montre pour sauver sa vie et surtout arrêter un massacre qui pourrait avoir de très lourdes conséquences…

Je ne veux pas trop m’étendre car j’ai pris tellement de plaisir à le lire, sans n’avoir rien su au préalable, que j’ai envie de vous faire le même cadeau en ne vous disant presque rien (et non, ce n’est pas par fainéantise).

Un bon livre, avec une héroïne et un monde qui nous change des sempiternelles romans d’urban qu’on n’arrête pas de voir fleurir, une intrigue qui tient la route, des personnages assez surprenants pour qu’on en redemande et une révélation finale que tu vois pas venir : le livre parfait pour lutter contre la grisaille ambiante !

Bonne lecture mes chatons !

 

Le Livre perdu des Sortilèges - tome 2 "L'Ecole de la nuit" de Deborah Harkness

Editions Orbit

Résumé :

Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand diana a découvert l'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.

Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana.

Et à l'inquiétante École de la nuit.

Avis de Mrs Symphonia :

Très contente de me plonger directement, après le premier, dans le second tome de la trilogie de Deborah Harkness, j’ai pourtant eu du mal à me mettre dans la lecture. Je voulais tellement savoir comment Diana et Matthew allaient s’en sortir dans le passé !

Mais c’est la faute à une Diana qui recommence son « j’ai des problèmes, mais je laisse les autres gérer ma vie » et du groupe d’ « hommes » qui compose l’école de la nuit, qui me tape grandement sur le système ! C’est un peu rapide comme raccourci, mais très franchement des chapitres 1 à 7 j’ai lutté…

Puis le rythme et l’ambiance Harkness reviennent !

Diana à enfin les moyens de se rendre compte des différences entre ses études sur le passé et le vivre ; ses pouvoirs vont continuer à se développer. Mais la personne qui change le plus c’est bien Matthew. J’en dis pas plus…

Tout comme dans le premier tome, l’auteur fait de ce roman, un petit bijou. Notamment grâce à sa faculté de nous plonger dans le 16ème siècle, mais pas que ! Nous voyagerons dans plusieurs pays, nous en apprendrons un peu plus sur la théologie et beaucoup d’autres choses encore !

Bien que j’aie préféré lire le premier tome, c’est un vrai plaisir de retrouver Deborah Harkness.

Le Livre perdu des sortilèges - tome 1 "Le Livre perdu des sortilèges" de Deborah Harkness

Edition Le livre de poche

Résumé : Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente.Deborah Harkness est professeur à l’université de Californie du Sud. Best-seller international, Le Livre perdu des sortilèges est en cours d’adaptation cinématographique. Premier roman de l’auteur, il mêle avec brio passion et sensualité, réalisme et fantastique, quête ésotérique et suspense.

Avis de Mrs Symphonia : 

Bien loin du buzz qu'a fait le livre à sa sortie, c'est sans a priori que je l'ai attaqué (pioche et piolet, vu l'épaisseur !). Je suis bien contente de pouvoir enchainer avec le second tome, double dose d'une excellente lecture ! 

Deborah Harkness, nous plonge (oui, après la montagne, la piscine !) dans un roman étonnant, construit, fournis, développé, envoutant ! Quelles recherches elle a dû faire pour maintenir un tel niveau (Mireille Calmel et elle, ont dû côtoyer les mêmes bibliothèques) ! 

Ce roman, me sert d'initiation à l'alchimie, à l'histoire, à l'œnologie, à la science, à la magie. C'est un vrai concentré de tout cela, saupoudré d'une histoire d'amour, ancrée dans une réalité qui est loin d'être manichéenne. 

J'ai eu parfois envie de mettre des baffes à Diana (arrête de faire "la fille" et agît) et un coup de pied aux fesses de Matthew (non mais sans blague, nous sommes en 2012 mec !). Mais cette impression ne dure qu'un temps, car Deborah, va la développer et la fait évoluer ! Finalement, je reprends mes baffes, mes coups et je n'ai rien dit... J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Diana et Matthew dont les caractères sont à l'image du roman, composés, ambivalents et qui ne pourraient être entiers sans les personnages, pas si secondaires que cela, à savoir famille et amis ! 

Je pense que le mieux, c'est de le lire pour vous faire une idée, parce que c'est un roman qui "change", peut-être qu'au final l'histoire n'est pas nouvelle, mais le style de l'auteur lui l'est ! Et c'est ce qui fait toute la différence avec ce livre.

Je vous abonne, je vais au tome 2. 

Graceling - tome 2 "Rouge" de Kristin Cashore

Couverture Rouge de Kristin CashoreEditions Orbit

 
Résumé :

Rouge n’est pas belle. Elle est sublime et elle peut contrôler les esprits, des qualités qui attisent la passion comme la haine. Aussi a-t-elle choisi de vivre à l’écart du monde. Mais des seigneurs rebelles ont rassemblé des armées et s’apprêtent à marcher contre le royaume des Dells. Rouge peut le sauver…à condition d’affronter les ombres du passé et des ennemis déterminés à l’anéantir. La beauté est une arme, et Rouge va s’en servir.

 

 
L'avis de Némésis :

Ce roman est le deuxième tome de la série « Les sept royaumes » mais pas d’inquiétude si vous commencez par celui-ci car chaque tome reste indépendant des autres donc aucun souci pour comprendre l’histoire.
 Néanmoins pour ceux qui, comme moi, les lisent dans l’ordre, vous allez adorer le prologue, quelle claque ! Je n’en dis pas plus pour que vous soyez surpris vous aussi en lisant cette partie.
 
Par rapport au premier tome, nous sommes toujours dans le même univers mais de l’autre côté des montagnes donc au revoir les Gracelings et bonjour les Monstres !
Rouge, notre héroïne, en est justement une. Sa beauté est hypnotique et elle peut s’infiltrer dans les esprits de ceux qui l’entourent pouvant ainsi les contrôler mais, contrairement à son père qui a usé et abusé de ce pouvoir, Rouge vit recluse et s’est imposée des règles très strictes.
Malheureusement pour elle, une guerre est sur le point d’éclater et le roi vient lui réclamer son aide.
Rouge n’a pas d’autres choix que de sortir de sa retraite et d’affronter la méfiance voire la haine que certains lui expriment (on dit « merci papa ! »).
 
Rouge s’appelle Rouge à cause de la couleur de ses cheveux. On a eu de la chance que ces derniers ne soient pas vert caca d’oie, on a évité la catastrophe sur ce coup-là.
Bref, ce personnage est très intéressant car c’est une jeune femme qui lutte contre elle-même du fait de son père auquel elle ressemble tant et qu’elle a aimée tout en sachant les choses horribles qu’il a commises. Elle se cherche mais je vous rassure, elle ne passe pas tout le roman en thérapie.
Malgré tout, ce trait de caractère lui donne de la profondeur sans pour autant qu’elle tombe dans le cliché de la déprimée sous prozac. Rouge possède bien des facettes et c’est un véritable plaisir de les découvrir petit à petit en même temps qu’elle.
L’autre personnage qui intrigue est le frère du roi, Brigan (oui je sais, l’auteur a un talent certain pour trouver des prénoms à ses personnages).
Si, aux premiers abords, il apparaît comme la réincarnation du nain grincheux, quand on commence à gratter un peu, on se rend compte que lui aussi est plus complexe qu’il n’y paraît.
 
Je trouve que c’est cela la grande force de l’auteur : savoir écrire des personnages à plusieurs facettes (non, ne vous fixez pas sur les prénoms dont elle les affuble), même ceux qui sont secondaires (Archer, Nash…).
Kristin arrive à créer une véritable richesse narrative rien qu’avec eux.
Ajoutez à cela une bonne intrigue et vous avez un livre vraiment prenant, pour preuve je l’ai dévoré en deux jours !
 
Pour une auteur qui débute (celui-ci est son deuxième livre), elle s’en sort vraiment bien et nul doute que je vais suivre ses prochaines sorties : en principe toujours dans ce même univers riche et coloré qu’elle a créé avec beaucoup de finesse.
Syndiquer le contenu