Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Sugar Bowl – Tome 1 "Sugar Daddy" de Sawyer Bennett

Editions Hugo Roman

Après s’être fait passer pour une escort pour le site de rencontres Sugar Bowl, Sela Halstead n’a qu’une idée en tête : se venger. Elle se rapproche de son violeur, Jonathon Townsend, le fondateur du site. Pour y parvenir, elle utilise Beckett North, son amant, l’associé de Townsend. Sela pensait que leurs nuits intenses avaient forgé un lien indestructible, mais peut-elle vraiment faire confiance à Beckett pour faire le bon choix ? Et jusqu’où ira Beck pour prouver sa loyauté envers Sela ? Il a failli la perdre une fois. Pour la garder, jusqu’où Beck ira-t-il ?

Née en Floride, Sawyer Bennett a exercé la profession d’avocate en Caroline du Nord. Depuis la sortie de son premier roman, Off Sides, en janvier 2013, elle a publié de nombreux romans qui ont tous été dans la liste des best-sellers du New York Times, de USA Today et du Wall Street Journal. 

« Sawyer Bennett livre un roman passionnant qui équilibre le désir de vengeance et l’envie de conserver l’amour. C’est sexy et addictif, et j’ai dévoré chaque mot.  » – Meghan Quinn, auteur de The Randy Romance Novelist 

« Sugar Daddy est un roman cru, tentateur et exceptionnellement sexy. Je n’ai pas pu le poser.  » – Marquita Valentine, auteur à succès du New York Times…

 

Avis d’Arcantane :

Sela Halsted est une belle jeune fille où sa vie bascule le jour de ses 16 ans où elle a été droguée et violée. 10 ans après elle s’est plus ou moins reconstruite. Elle continue ses études et a quelques relations mais sa confiance avec les hommes n’a jamais plus été la même. Son passé la rattrape brutalement lorsqu’elle revoit l’un de ses violeurs, Jonathon Townsend alias JT, à la télé. Tout ce qu’elle a alors construit s’écroule, elle n’a alors qu’une idée en tête : se venger de ses salauds. Son plan est simple : infiltrer la nouvelle boite de JT qui est un site de rencontres entre des hommes riches, les Sugar Daddy avec de belles jeunes filles, les Sugar baby et forcer JT à lui donner les noms de ses amis qui l’ont violé.  Elle s’inscrit donc en tant que Sugar Baby. Mais dès la première rencontre, tout ne se passe pas comme prévu, elle n’attire pas le regard de JT mais celui de son associé Beckett North. Elle décide alors de se servir de ce dernier pour pouvoir se rapprocher de son violeur.

Mais alors qu’il ne s’agit que d’une nuit avec Beckett, les deux amants décident de continuer à se fréquenter. Cette relation bouleverse Sela car peu à peu, elle se sent en confiance avec Beck. Laissera-t-elle l’amour la soigner ou ira-telle jusqu’au bout de sa vengeance ?

Lorsque j’ai lu le résumé de cette histoire, je ne savais pas à quoi m’attendre, allais-je tomber sur de la dark romance ?  Bref, j’ai décidé de me lancer et je ne regrette en rien cette lecture. Dès le premier chapitre, on plonge dans l’enfer que vit Sela à 16 ans lors de cette fameuse soirée, c’est violent et éprouvant. Puis on la découvre 10 ans après remplie de vengeance. Puisqu’elle n’arrive pas à se rapprocher de JT, elle décide de se servir de son associé Beckett mais l’amour va s’en mêler.

J’ai aimé le personnage de Sela : pleine d’ambiguïté. Depuis cette fameuse nuit de ses 16 ans où elle a perdu son innocence et sa confiance, Sela n’est plus la même. Elle a connu quelques hommes mais ne s’est jamais investi dans une relation. Et puis arrive Beckett dans sa vie. Il va lui faire découvrir les plaisirs d’une relation. Sela qui se sentait brisée, va comprendre dans les bras de Beck qu’elle peut vivre une belle relation. Elle prend confiance en elle à travers les gestes attentionnés de son amant. Se pose alors un choix pour elle, si elle va au bout de son projet, elle risque de perdre Beck. Est-ce que cela vaut le coup de sacrifier cet amour naissant ? Dès les premières pages, j’ai accroché à cette histoire et à la plume de l’auteure. Je n’ai pas pu lâcher son histoire tellement je voulais savoir jusqu’où irait cette histoire. Sela évolue tout au long du tome. Elle hésite dans sa quête de vengeance et se sent un peu perdue. Fait-elle le bon choix ? Beckett est ce grain de sable qui va la perturber car il remet en question son besoin de vengeance.

Quant à Beckett à qui on a le point de vue tout le long, il voit en Sela une jeune femme audacieuse mais aussi fragile. Il sent qu’il y a une part d’ombre en elle mais la laisse évoluer à son rythme. Il est fou amoureux d’elle et ne comprend pas le changement d’attitude de la jeune femme.

Si vous voulez savoir ce qui va se passer, il ne vous risque plus qu'à lire cette nouvelle romance !

Ce premier tome est très prenant, bien écrit et frustrant par sa fin. Je ne connaissais pas cette auteure mais je ne regrette en rien de m’être laissé tenter. Vivement le tome 2 !

Plus d'infos : Hugo Roman

Black Riders – Tome 2 « Girl Crish » de CJ Ronnie

Editions Hugo Roman

…À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell’s Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n’a pas dit son dernier mot et qu’il pourrait préparer une attaque d’envergure à leur rencontre. Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu’il le protègerait envers et contre tout mais Keira, l’assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d’un mauvais oeil qu’il puisse être élevé au sein d’un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu’elle a tort, alors que le club s’apprête à entrer en guerre contre les Hell’s Eagles ? De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l’été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n’est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ? Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?…

 

Avis d’Arcantane :

J’avais beaucoup apprécié le 1er tome et j’avais hâte de replonger dans la suite des Black Riders.  Surtout que ce tome allait être sur Brandon le meilleur ami de Hayley et de Beverly la fille du Président des Blakc Riders.

Je m’attendais comme pour le tome 1 à ce que cela soit raconté par le point de vue féminin soit par Beverly. Or très bonne surprise car ce tome sera raconté par Brandon, un point de vue masculin mais pas que ! Car nous allons aussi suivre l’histoire de Pres’, le père de Beverly. Nous avons donc deux points de vue masculins totalement différents et j’avoue c’est une très bonne idée et cela change de ce que nous avions l’habitude de lire.

A travers ce tome, on retrouve Brandon. Depuis son kidnapping, le jeune homme n’est plus le même. Suite à ses séquelles physiques, il a dû abandonner sa passion d’être un grand sportif. De retour à Los Angeles, il a bien du mal à tirer un trait sur son passé et de repartir sur de bonnes bases, surtout que les Black Riders sont très présents dans sa vie. Hayley sa meilleure amie continue à fréquenter Jace et Danny Boy passe beaucoup de temps avec la bande d’amis. Il essaye alors de se concentrer sur ses études et doit rattraper son année, la seule chose qui le motive. Il est en colère contre cette nouvelle vie qu’il n’a pas choisie et a du mal à pardonner à ce groupe de bikers. Il doit aussi faire face à Beverly qui occupe toutes ses pensées. Malgré tout le jeune homme n’arrive pas à s’engager avec elle. Trop de souvenirs et blessures parasitent son esprit. C’est tout naturellement que l’on suit son histoire.

Parallèlement nous avons aussi celle de Pres’ le leader des Black Riders. Suite au tome 1, il a décidé de s’occuper de Logan, un jeune garçon qu’il a recueilli mais l’arrivée d’une nouvelle assistante sociale va chambouler sa vie. Elle ne voit pas d’un très bon œil que le jeune garçon soit élevé parmi un gang de bikers. Alors que les Black Riders sont en pleine guerre avec les Eagles. Pres’ va devoir gérer ce nouveau problème avec Keira et la convaincre que le garçon a sa place dans sa vie.

Ce second tome est tout aussi plaisant à lire, j’ai vraiment aimé qu’on ait cette fois-ci un point de vue masculin. En général, dans les romances, nous avons plus l’avis féminin et cela est assez agréable d’être pour une fois dans la tête d’un homme (enfin de deux hommes !). Ce tome est un plus épais vu qu’il se centre sur deux histoires. CJ Ronnie a réussi son pari avec ce second tome. J’ai passé un bon moment.

Plus d'infos : Hugo Roman

Bonfire de Krysten Ritter

Editions Pygmalion

Barrens. Cela fait dix ans qu’Abby Williams n’y a pas remis les pieds. Dix ans qu’elle s’évertue à oublier cette bourgade de campagne qui l’a vue grandir. Aujourd’hui avocate en droit environnemental dans un prestigieux cabinet de Chicago, son appartement moderne n’a rien à voir avec la maison pleine d’animaux empaillés de son passé. Mais le confort de sa nouvelle vie n’est qu’une façade, un vernis fin sur le point de se craqueler.

Quand on la charge d’enquêter sur Optimal Plastics, le plus gros employeur de Barrens, Abby n’a d’autre choix que de rentrer dans l’Indiana. Persuadée que l’entreprise est à l’origine des problèmes de santé des habitants, elle se trouve confrontée à ses anciens amis et proches, réticents face à celle qui pourrait bientôt leur faire perdre leur emploi.Alors qu’elle cherche la vérité, elle exhume un secret inquiétant, menaçant de révéler une noirceur qui remonte à son enfance et risque de la dévorer…  

 
Avis de Solyane :
Pas toujours facile de revenir dans sa ville natale alors qu'on a tout fait pour s'en échapper, voire gommer tous les liens avec cette dernière. Mais, on a beau partir loin, le destin vous rattrapera toujours et régler ses comptes s’avère toujours nécessaire.
Incarnant Jessica Jones, célèbre héroïne de Marvel, l'auteure vient de publier son premier roman, Bonfire, un thriller psychologique qui se déroule dans une petite ville des Etats-Unis.
 
L'histoire est centrée sur une jeune femme, Abby Williams, qui retourne sur les lieux de son enfance suite à une affaire de pollution par le plus grand employeur de la région. C'est une version écologique de l'histoire de David contre Goliath. L'auteure va traiter plusieurs thématiques : l'impact des polluant sur l'environnement et le retour aux sources dans une petite ville. Un autre thème va se développer au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire que je vous laisse découvrir. Le récit va s'articuler selon deux intrigues : une intrigue principale avec la recherche de preuves contre le pollueur potentiel et une intrigue secondaire. Cette dernière est celle qui est la plus intéressante, même si à un moment de l'histoire, elle va fusionner avec la première. Dans ce cas, l'auteure va revenir sur un événement discordant de la jeunesse de sa protagoniste féminine : la disparition de la fille la plus populaire de la ville, il y a dix ans. Qu'est-elle devenue ? Personne le ne sait exactement. La recherche d'informations sur cette jeune fille va dérouler une pelote de laine qui pourrait devenir dangereuse.
J'allais oublier. L'auteure utilise la première personne du singulier pour nous expliquer les pensées et les agissements de son héroïne ainsi que des flash-back sur des événements importants qui conditionnent le temps présent.
 
Lorsque j'ai commencé à lire ce livre, j'ai été un peu décontenancée par le début. Une jeune femme qui retourne sur les lieux de son enfance comme si elle n'attendait qu'une occasion de régler ses comptes avec le passé. D'ailleurs, elle va se rendre compte que ce n'est pas si simple que ça et que les apparences sont, parfois, trop belles pour être réelles. Dès le début, l'auteure nous désigne les coupables mais elle va aussi nous démontrer l'inverse. L'histoire prend de l’intérêt au fur et à mesure de son avancée. Elle dévoile également les faiblesses de son héroïne qui semblait à toute épreuve. Vous finirez ce récit sur les rotules car vous ne vous attendrez pas à cette thématique finale.
 
C'est un livre que j'ai beaucoup aimé et qui est très intéressant. Pour une première fois, l'auteure frappe fort et bien. J'espère qu'elle continuera dans cette voie.
 
Plus d'infos : Pygmalion

Comment sauver la peau d’un mort-vivant : Guide pour nécromancien en herbe – Tome 1 de Hailey Edwards

Editions MxM Bookmark

Grier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d’âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l’ombrelle, ce n’est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d’électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens.

Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu’au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d’être davantage qu’une fille ordinaire. Dommage qu’on n’ait pas jugé bon de la prévenir qu’être extraordinaire peut vous faire tuer.

Avertissement : Ce livre raconte l’histoire d’une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n’est autre qu’un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d’autres.

 

Avis d’Arcantane :

Ce premier tome est assez surprenant.  Soit vous allez aimer, soit vous allez détester. Avant de commencer votre lecture, je préfère vous avertir : il faut dépasser les cinquante premières pages pour réellement rentrer dans l’histoire. Je dois dire que lorsque j’ai commencé cette lecture, je ne comprenais pas où l’auteure voulait en venir. L’histoire est très confuse dès le départ, on n’arrive pas à situer l’héroïne Grier. On sait seulement qu’elle sort de prison et qu’elle vit dans une maison hantée appelée Woolly. La jeune femme essaye tant bien que mal à survivre, son séjour en prison l’a marqué à vie et heureusement qu’elle peut compter sur sa voisine et meilleure amie Amélie qui l’aide.

Grier n’est pourtant pas une personne normale, sorte de nécromancienne débutante, elle ne peut qu’utiliser quelques petits sorts tels que la protection, la force et la guérison et ressusciter sa perruche !

Mais tout va basculer un soir avec le retour du frère d’Amélie, Boaz qui l’a toujours attiré mais aussi la rencontre avec un vampire qui souhaite la courtiser et sans oublier l’invitation de la grande Dame de la Société à assister à une audience. A partir de ce moment tout va s’enchaîner dans la vie de Grier. Elle qui pensait être une simple assistante nécromancienne avec peu de pouvoir va se rendre compte qu’on lui ne cache pas mal de choses. Pourquoi est-elle du jour au lendemain si importante ? Au fil des pages, on suit cette héroïne si différente et si peu conventionnelle.  Grier est tout aussi perdue et va devoir ne compter que sur elle–même si elle veut survivre. A qui peut-elle vraiment faire confiance ?  Quels secrets renferment la maison ? Pourquoi Maud, son mentor lui a-t-elle menti sur ses réels pouvoirs ?

Personnellement après avoir passé les premiers chapitres confus, j’ai totalement accroché à cette histoire. Il y a tellement d’informations et de questions qui tombent. Tout s’enchaîne et je dois dire qu’à la fin du tome 1, j’ai encore plus de questions et j’espère que MxM Bookmark publiera la suite car c’est une série qui a un certain potentiel !

 

A suivre donc !

Plus d'infos : MxM Bookmark

Tout ce que je n’ai pas dit de Tamara Ireland Stone

Editions Hugo New Way

Hannah et Emory sont meilleures amies depuis toujours. Et pourtant, elles ne se sont pas parlé depuis des mois. Depuis ce fameux jour où elles ont dit des choses qu'elles ne peuvent retirer... Depuis, Emory se concentre sur ses concours pour intégrer une école d'art à la rentrée prochaine. Ainsi que sur Luke, son petit ami. Pendant ce temps, la vie d'Hannah est chamboulée par les problèmes de ses parents. La famille de cette fille de pasteur éclate à petit feu. Jusqu'au jour où Luke a un accident juste en bas de leur rue. Et c'est Hannah qui est là pour le découvrir. Cette nuit va tout changer dans la vie du trio. Ils devront affronter leurs plus intimes convictions et apprendre à dire tout haut ce qu'ils n'ont jamais osé avouer.

 

 

Avis d'Edelweiss :

Ce roman est le premier de cette auteure que je lis. Une écriture plaisante, simple, pleine de réalisme et pour cause un peu monotone mais dont les sujets sont intéressants et bien abordés.

La religion est souvent une question de famille. Hannah est chrétienne et pratiquante, croyance transmise de ses parents depuis sa naissance. Elle ne manque ni de prier ni de prêcher la bonne parole de son père, pasteur de la communauté, croyant dur comme fer à chaque sermon qui alimente sa vie quotidienne.

Sa voisine, Emory, est une jeune fille dynamique et dévergondée. A bien des égards, les deux jeunes amies sont différentes mais l’amitié qui les lie a toujours tout supporter de leur enfance à l’adolescence jusqu’au jour où des mots blessants mais pensés ont été exprimé.

Nous démarrons finalement la lecture par cette rupture amicale entre Hannah et Emory. En avançant dans l’histoire nous décelons des brides de conversations qui les ont menés à rompre cette amitié. Hannah est bien plus sensible à cette cassure et ne cesse de regretter ce qu’elle a dit ou n’a pas dit définitivement, pour améliorer leur relation. Elle se sent dorénavant engouffrée dans sa religion dont l’emprise de son père est un impact fréquent à son bien-être, sa volonté de penser par elle-même et découvrir de nouvelle expérience comme toute jeune fille de son âge.

Emory mène une vie bien remplie. Entre le lycée, son petit-ami Luke et ses cours de théâtre pour se perfectionner et entrer dans une école d’art réputée. Il lui manque seulement sa meilleure amie pour tout partager mais elle est bien plus réservée tout au long de l’histoire sur leur relation, on sent qu’elle n’est pas complètement épanouie, qu’elle est bien plus sensible qu’il n’y parait et s’attache un peu trop à sa routine pour éviter d’affronter certaines peurs.

L’auteure fait évoluer ses personnages dans leur quotidien comme dans cette rédemption et malheureusement il faut souvent une perte pour reconsidérer certaines choses qui ont de la valeur. Un événement dramatique va survenir autour d’elles et chambouler l’existence presque paisible des deux jeunes filles. Mais quand l’une peut venir en aide spirituellement à cette personne, que l’autre se retrouve au pied du mur, leur relation devenue inexistante devient lourde en conséquence, semant le doute dans les relations familiales d’Hannah qui commence à s’émanciper peu à peu de tout ce en quoi elle croit et Emory qui réalise enfin que beaucoup de choses l’échappent et que la vérité peut être une délivrance.

L’auteure nous offre une histoire douce-amère qui parle d’amour de jeunesse, de la place de la religion au sein d’une famille mais surtout d’une grande amitié qui malgré l’adversité ne s’éteint

jamais. Elle décrit avec justesse le fait de se remettre en question, de croire en quelque chose de plus grand, parfois de différent mais surtout de ce qui nous lie aux autres même dans nos divergences.

 

Extrait : «Je pense que le monde irait mieux si les gens s’arrêtaient de temps en temps pour remettre en question tout ce qu’ils croient savoir ».

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu