Aller au contenu principal

Lectures

warning: Creating default object from empty value in /home/anitabla/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Play Hard – Tome 4 "Hard to Lose" de K. Bromberg

Editions Hugo Roman

Comme ses 3 soeurs, Chase Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l'agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l'aile. Mais lorsqu'elle reçoit avec cinq ans de retard, une simple lettre égarée du joueur de baseball, lanceur prodige du club de LMB (ligue majeure de baseball) qu'elle est censée signer, comment renoncer à lui, sans tirer au clair, un mystère qui la hante depuis des années.

 

 

 

 Avis d’Arcantane :

Dernier tome de la saga avec les sœurs Kincade, c’est au tour de la cadette, Chase d’être mise en avant ! Alors que toutes ses sœurs sont en couple, Chase a d’autres objectifs que de tomber amoureuse. Son job avant tout ! Et c’est une vraie compétitrice dans l’âme. Petite dernière, elle redouble d’efforts pour montrer qu’elle peut être à la hauteur de ses autres sœurs.

Lorsqu’elle reçoit un courrier perdu depuis quelques années adressé à KSM, Chase est très intriguée par cette lettre et ce mystérieux Ryan Camden qui a sacrifié sa passion pour s’engager dans l’armée. Elle est bien décidée à en savoir plus. Et cela tombe bien, elle propose à son père un projet de publicité avec des anciens vétérans pour donner plus de visibilité à leur entreprise, c’est l’occasion idéale pour Chase de partir loin de tout pour retrouver ce fameux Camden.

Comment ne pas aimer cette nouvelle romance lorsqu’il s’agit de la plume de K. Bromberg ? Toujours aussi juste et remplie d’émotions ! Je savais qu’en commençant cette nouvelle histoire que je n’allais pas être déçue. C’est toujours un plaisir de la lire.

Cette histoire entre Chase et Gunner est tout aussi belle qu’émouvante entre deux âmes perdues et fracturées qui vont se découvrir et guérir ensemble.

K. Bromberg écrit beaucoup sur des héros fracturés qui retrouvent une seconde chance grâce à l’amour. Personnellement je ne m’en lasse pas. Chaque tome de cette saga « Play hard » est différent par leur histoire mais toujours aussi passionnant !

A chaque tome, son sport. Ici elle nous propose une romance sur le thème du base-ball. Même si cela permet d’avoir le lien avec KSM, l’auteure va plus se pencher sur le vécu des soldats américains après leur retour.

On se prend d’attachement avec Chase qui a toujours été une bosseuse non stop et qui va se découvrir une nouvelle facette d’elle : prendre son temps et apprécier le moment présent grâce à Gunner qui vétéran a toujours des blessures psychologiques du survivant.

Lorsqu’elle débarque dans cette petite ville au milieu de nulle part, elle sait que retrouver ce mystérieux militaire va être dure. Afin d’y arriver, elle invente un petit mensonge et se fait passer pour une étudiante.

Elle se lie d’amitié avec Gunner le barman du bar de la ville qui ne le laisse pas indifférent. Peu à peu les deux jeunes gens vont apprendre à se connaitre et entamer une relation.

Chase est directe : elle n’est que de passage mais veut profiter du temps qu’elle a avec Gunner. Elle découvre peu à peu qui il est ; sa gentillesse auprès de la population des vétérans, son temps consacré aux enfants de militaires mais aussi ses nombreuses blessures psychologiques : ses raisons de son engagement face à sa famille détruite, sa culpabilité d’être un survivant de la guerre. Chase tombe peu à peu amoureuse de cet homme au grand cœur fracturé.

Pourtant lorsqu’elle apprend que Gunner est l’homme qu’elle recherche, son monde s’écroule. Elle sait qu’elle va le faire souffrir lorsqu’il apprendra la vérité et elle ne sait pas comment lui avouer sans le blesser. Les jours passent et Chase sait que cette relation la changera à jamais mais comment continuer lorsque son cœur appartient à Gunner ? Grâce à cet homme, elle se sent enfin chez elle, lui qui la comprend avec la perte de sa mère et sait ce qu’elle ressent !

Qui n’aurait pas envie de craquer sur Gunner, ce héros aux multiples blessures émotionnelles ? On éprouve tout de suite de la sympathie pour son histoire, son lien détruit avec sa mère à cause de son beau-père, son engagement forcé pour au final revenir en héros aux pays mais à quel prix ? Gunner est un personnage hanté par son passé qui n’arrive pas se pardonner les évènements du passé. Lorsqu’il rencontre Chase, il l’apprécie d’emblée cette jolie jeune femme pleine d’humour et de charme. Elle lui fait ressentir de nouvelles émotions et il revit grâce à elle. Appréciant sa compagnie, leur discussion et leur passion pour le sport. Chase va lui permettre de tourner la page et de commencer de nouveau à vivre.

En résumé, c’est une jolie romance assez addicte car on s’attache très vite aux deux personnages principaux ! Et le fait qu’on ait chacun leur point de vue par chapitre, nous permet de ressentir pleinement leurs émotions et leurs doutes.

N’hésitez pas à le lire car vous allez vite succomber aux charmes de Gunner !

Une saga qui se termine comme elle avait commencé par  une histoire comme on les aime !

Plus d’infos : Hugo Roman

365 jours -Tome 3 de Blanka Lipinska

Editions Hugo Roman

Le troisième tome de la saga fourmille de surprises et de rebondissements.
Rien ne sera simple pour la jeune femme et ses sentiments seront mis à rude épreuve.

 

 

 

 

 

Avis d’Arcantane :

Je n’avais pas trop aimé le tome précédent qui m’avait déçue mais l’auteure se rattrape avec ce dernier tome qui clôture bien cette saga.

Laura a enfin retrouvé Massimo qui l’a sauvé des griffes de ses kidnappeurs mais sa vie a été bouleversé littéralement. Blessée par balles, la jeune femme a perdu son bébé. Depuis, elle n’est l’ombre que d’elle-même, sombrant peu à peu dans la dépression. Olga n’en pouvant plus de voir son amie sombrer décide de la motiver et peu à peu Laura reprend goût à la vie. Elle se plonge même dans sa nouvelle société de création de vêtements qui l’aide à surmonter son chagrin mais hélas, son mari est plus que distant avec elle se plongeant lui aussi dans les affaires de mafieux pour oublier ce drame.

C’est une période où Laura se sent de nouveau seule et aurait besoin de son mari surtout qu’elle ressasse beaucoup ce qui lui est arrivé et surtout la période avec Nacho son kidnappeur qui lui laisse de bons souvenirs. Ce qui est compliqué car ses sentiments s’en mêlent et elle ne sait plus où elle en est. Surtout que Nacho revient dans sa vie et lui aussi est bien décidé à conquérir son cœur…

Ce tome et dernière partie va être décisif pour la vie de Laura car elle va réaliser car qu’elle veut vivre en étant heureuse sans que sa vie lui soit dictée par une autre personne.

Il va suffire d’un évènement majeur pour que sa vie bascule et qu’elle trouve le courage d’affirmer ses opinions et ce qu’elle veut. Fera-t-elle le bon choix entre Massimo ou Nacho ?

Ce tome est très intense au niveau des émotions. L’auteure nous fait passer sur des montagnes russes avec le personnage de Laura : la dépression, la solitude, la colère, la peur, l’espoir et le bonheur !

C’est aussi l’occasion de découvrir une autre facette de Massimo, plus cruelle et sombre. Cette vie avec lui n’est pas si idyllique que ce que pensait la jeune femme et sa jalousie et sa possessivité vont l’étouffer jusqu’à détruire leur couple.

Quant à Laura, elle reste toujours aussi naïve et manipulable. On ne la change pas ! Mais ses retrouvailles avec Nacho vont lui faire réaliser l’homme qu’il est et surtout à l’opposé de Massimo. Une personne toujours à l’écoute qui prend en compte les désirs de Laura.

Et le cœur de la jeune femme balance entre ses deux hommes.

Je dois dire qu’en commençant cette trilogie, je ne m’attendais pas à une fin comme cela !

Même si certains petits détails ne me semblent pas très réalistes, l’auteure nous livre un bel happy end pour son personnage qui en aura vu et subit des évènements dans une année.

C’est un tome qui j’ai aimé autant que le premier. Beaucoup plus sombre, plus brutal mais plein d’espoir !

Plus d’infos : Hugo Roman

365 jours -Tome 2 de Blanka Lipinska

Editions Hugo Roman

La vie Sicilienne de Laura Biel ressemble à un conte de fées.

Tout serait idéal si le monde de Massimo ne tournait pas autour de manipulations, trahisons, et violences.
Laura réalise douleureusement quelles sont les conséquences d'être la femme de l'homme le plus dangereux de Sicile.
Cette deuxième partie de 365 jours est un roman plein d'action, de retournements de situation, de trahisons et de combats pour l'honneur. Chaque chapitre est étonnant, rien n'est évident, mis à part un amour passionnel où il n'y ni de bons ni de mauvais héros mais beaucoup d'incertitude, d'aventure et de passion.

 

 

Avis d’Arcantane :

Autant j’avais adoré le premier tome, autant je suis plus mitigée voire déçue sur cette seconde partie.

La vie de Laura prend une grande tournure avec son mariage avec Massimo et sa grossesse mais cette vie toute dorée, lui laisse un goût de solitude car elle ne peut pas oublier le côté mafieux de son mari et ses contraintes. Le danger aussi rode plus dans ce tome et elle n’est malheureusement pas libre de ses mouvements depuis qu’elle est devenue la femme d’un chef mafieux.

Avec la grossesse, Laura est plus émotive et part plus rapidement dans des colères. Cette grossesse la rend aussi nymphomane et on enchaîne avec beaucoup de scènes de sexe dans ce tome, ce qui pour moi était trop car ses nombreuses scènes n’apportent rien à l’histoire, on tombe un peu dans l’excès ce qui noie l’intrigue principale. J'ai eu l'impression de lire une scène à chaque chapitre et ce n'est pas ce que j'attendais de ce livre même si j'aime la partie érotique mais comme on dit trop de sexe, tue le sexe enfin plutôt le plaisir de lire ce second tome.

Dans cette seconde partie, on va suivre la nouvelle vie de femme de Laura, la découverte de nouveaux secrets de son mari, son sentiment de trahison et sa fuite pour mieux revenir ! Laura est un personnage qui vit un peu au jour le jour. Elle accepte cette vie par amour pour Massimo et pour son futur bébé. Heureusement elle peut compter sur sa fidèle amie Olga qui lui est toujours d’un grand secours et la comprend.

Olga est le personnage qui amène de l'ambiance dans l'histoire, un brin déluré, elle assume totalement ce côté folledingue et extravagant avec les hommes. un vrai coeur d'artichaut ! C'est un personnage qui évolue dans ce tome et va devenir un peu plus mature face à sa nouvelle relation.

Ce roman est principalement raconté du point de vue de Laura et son attitude insouciante m’a énervé par moments car elle est désinvolte et ne prend pas au sérieux les conséquences de ses actes.

J’ai trouvé ce tome plus long aussi car on n’avance guère dans l’intrigue mais l’arrivée d’un nouveau personnage vers la fin du tome est la partie la plus intéressante du livre pour ma part. Les émotions qu’éprouve Laura pour ce personnage sont déroutants. Ami ? ennemi ? A qui se fier ?

On finit sur un beau cliffhanger et j’avoue cela me donne envie de lire la suite et de savoir ce qui va arriver à Laura.

J’espère que le prochain tome qui clôtura l'histoire sera au niveau de mes espérances.

Plus d’infos : Hugo Roman

Leopards Tome 1 "Rio" de Christine Feehan

 Milady

Pour échapper à l’assassin qui la poursuit, Rachael se fait passer pour morte et endosse une nouvelle identité. À présent à des milliers de kilomètres de chez elle, la jeune femme trouve refuge au cœur d’une luxuriante forêt tropicale. Dans ce monde regorgeant de créatures plus étonnantes les unes que les autres, elle fait la connaissance de Rio, qui semble incarner l’âme sauvage de la jungle, et dont les secrets le rendent aussi dangereux qu’il est désirable. Alors que le passé de Rachael resurgit, aussi oppressant que l’humidité ambiante, Rio laisse libre court à ses mystérieux instincts et Rachael commence à craindre que son nouveau sanctuaire ne se transforme en prison…

 

 

 Avis d’Arcantane :

Christine Feehan n’est pas une inconnue chez les éditions Milady puisqu’elle avait déjà publié la série GhostWalkers il y a quelques années.  Personnellement je n’ai pas lu cette ancienne série de romances paranormales mais j’ai voulu découvrir la plume de l’auteure avec sa nouvelle série.

Cette année, l’auteure nous propose une nouvelle série basée sur les métamorphes, les léopards. Ce résumé me plaisait déjà par le fait que cette série allait se passait dans la jungle et que l’originalité était sur les léopards. Ce qui change des autres métamorphes que l’on peut croiser dans d’autres séries.

Nous allons faire la connaissance de Rachael qui pour une raison qui nous est inconnue, essaye de fuir son ancienne vie américaine et décide de partir dans une région reculée en pleine jungle avec un groupe pour distribuer des médicaments.

A la suite d’une attaque de bandits, c’est l’occasion rêvée pour la jeune femme de se faire passer pour morte en s’échappant dans la rivière car elle est sûre : ils viennent pour elle pour la tuer.

Après cette fuite à travers la jungle, Rachael a le sentiment de revivre et se sent tout de suite à l’aise avec cette nature sauvage, une impression de paix. Elle reste toutefois sur ses gardes. La jeune femme décide alors de s’installer dans une cahute dans les arbres qu’elle trouve. Ce qu’elle ne sait pas c’est que cette cabane appartient à Rio, un métamorphe et que ce dernier pense qu’elle est venue pour l’assassiner.

Lors de cette confrontation, la jeune femme est blessée par l’un des léopards qui accompagne Rio. Ce dernier choisit de soigner la jeune femme au lieu de la tuer et il est bien décidé à découvrir qui est cette inconnue et ce qu’elle fait chez lui.

Mais au fil des jours, Rio est de plus en plus attiré par Rachael. Il a cette impression de l’avoir déjà rencontré et de la connaitre.  Serait-ce son âme sœur ?

Je reste très mitigée avec ce premier tome. Bien qu’il soit bien écrit car l’auteure a une plume fluide, je n’ai pas trop accroché avec les deux personnages principaux.

On a très peu de renseignements sur Rachael et notamment sur son passé qui reste très secret. La jeune femme a toutefois du tempérament de feu, têtue et sait se défendre dû à sa fuite. Elle est indépendante mais a bon cœur.

Sa rencontre avec Rio, un guerrier bouleverse sa vie. Lui qui un solitaire, ne voit pas sa vie sans Rachael qui prend une grande importance dans sa vie.

Pour ma part, j’ai trouvé leurs relations pas assez approfondies surtout au niveau lien qui les unit par l’auteure qui part au plus pressée.

L’intrigue reste bancale et trop rapide à mon goût, ce qui est un peu dommage.

J’ai eu un peu du mal sur la première partie ou lorsque Rachael est prisonnière et blessée. L’auteure mélange leur vie antérieure et le présent. Un peu brouillon et le lecteur peut avoir du mal à suivre.

Cette partie est un peu trop rapide et pas assez exploitée. Rachael et Rio tombent dans les bras de l’un de l’autre comme si cela était normal.

La suite avec l’arrivée de son frère aurait pu faire remonter l’intrigue. Il y a un peu d’action et du potentiel avec la découverte de leur passé et des secrets dévoilés mais là aussi, l’auteure n’a pas su travailler sur cette intrigue au maximum qui reste simple et finalement tout se déroule trop vite.

En résumé ce tome n’a rien d’extraordinaire. Je suis restée sur ma faim avec ce couple et l’histoire en général. Je n’ai pas trouvé ce tome exceptionnel et j’aurai aimé plus de rebondissement et même de passion.

Je ne sais pas trop quoi penser avec ce premier tome et attends d’avoir lu le second tome pour me faire une opinion mais pour l’instant ce n’est pas une série que j’accroche particulièrement.

Plus d'infos : Milady

Try Baby de Lou Marceau

Editions Hugo Roman

Tadzio Steadman est une star internationale du rock qui n'a pas l'habitude qu'on lui résiste. Surtout quand il s'agit d'une femme. Svetlana Lukic est une jeune chirurgienne, brillante et habituée à se battre pour réussir. Elle n'est pas du tout attirée par les hommes et a, au contraire, appris à mener sa carrière sans eux. Ils n'auraient jamais dû se côtoyer mais Svetlana est la seule qui peut opérer le grand père de Tadzio. Leur première rencontre se passe plutôt... très mal au point que Svetlana trouve le musicien parfaitement insupportable. Mais quand Tadzio accepte de remplacer le groupe défaillant du gala de charité organisé par la clinique de Svetlana, en contrepartie de deux dîners en tête à tête avec elle, ces deux personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer et peinent à se supporter vont bien devoir composer et aller au-delà des apparences : elle n'est pas juste une jolie fille qu'il pourra draguer sans subtilité aucune ; il n'est pas seulement cette star superficielle et agaçante qu'il se plaît à livrer aux médias. De concerts de rock en moments plus intimes, de balades dans New York en soirées en tête à tête, ils vont apprendre à se connaître, à s'apprécier et d'abord à devenir amis sans jamais cesser de se défier.

Et si essayer une fois pouvait changer leurs vies ?

 

Avis de Christy :

En 2020, j’avais déjà découvert la plume de l’auteure, Lou Marceau, avec son roman “So what?” qui m’avait laissé un bon souvenir. C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans “Try Baby”, une romance entre deux personnages venant d’univers que tout oppose et où il est question de musique.

Dès les premières lignes, nous faisons la connaissance de Svetlana Lukic, une jeune chirurgienne talentueuse et passionnée par son travail, d'origine serbe. Elle est spécialisée en cardiologie et pour la première fois, suite à l’absence de son ami, elle est en charge de du service dans une clinique.

C’est ainsi qu’elle doit s’occuper du grand-père de Tadzio Steadman, membre d’un groupe de rock mondialement connu, les K-A9.

Dès les premiers instants, on sent que l’ambiance est électrique entre le guitariste et la chirurgienne. Les étincelles vont fuser entre Svetlana et Tadzio.

Ces moments entre nos deux personnages principaux sont chargés de tension. Tous les deux ont du caractère et chacun veut imposer sa vision des choses à l'autre. Les répliques fusent entre Svetlana et Tadzio, ce qui est assez déroutant car ils ne se connaissent pas.

Je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal, du moins dans les premiers temps, à me familiariser avec la plume de l’auteure et surtout aux phrases que je trouvais parfois un peu longues. J’ai eu du mal à vraiment rentrer dans le récit au départ. J’ai persévéré et ce problème ne m'a plus gênée par la suite.

En continuant ma lecture, j’ai fait la connaissance de ces deux personnages au fil des pages..

Tadzio a l'habitude d'obtenir tout ce qu’il veut, même les femmes. Il est célèbre depuis tout petit et a l’habitude de l’attrait qu’il suscite, notamment chez ses fans. On le sent quand même lassé de ses relations qui n’aboutissent à rien.

Tout de suite, il est attiré par Svetlana, par son physique et l'assurance qu’elle dégage. Il va alors tout faire pour que la jeune femme succombe à son charme.

Svetlana est une jeune femme très sûre d’elle, de son professionnalisme mais également de son physique. Si elle admet qu’elle ressent quelque chose à l’encontre de Tadzio, c’est surtout de l’agacement. Svetlana revendique haut et fort son homosexualité. Elle n’est pas du tout attirée par les hommes, même si Tadzio ne la laisse pas indifférente. Du coup, on la sent un peu perdue.

Le seul moment où Svetlana se dévoile c’est en compagnie de ses amies avec qui elle a de nombreux échanges.

Pourtant, au fil du temps, Svetlana va se rendre compte qu’elle a besoin de Tadzio pour un gala organisé par la clinique. Nos deux personnages vont être amenés à se côtoyer. L’un va insister sur le fait qu’il veut absolument faire succomber Svetlana à ses charmes pendant que cette dernière répète à qui veut l’entendre qu’elle n’est pas attirée par lui.

Ses répétitions arrivent assez régulièrement dans le récit, comme pour nous montrer que les personnages vont camper sur leurs positions.

Si j’ai trouvé certains échanges assez jouissifs car remplis de tension, j’avoue avoir été gênée par ces répétitions.

Je ne me suis pas autant attachée aux personnages dont nous avons alternativement les points de vue. Je ne suis pas arrivée à rentrer dans leur tête comme je l’aurais voulu. Il m’aurait fallu davantage de sentiments et moins d’insistance, ce qui alourdissait le récit.

Par contre, j’ai aimé que les choses prennent leur temps concernant la relation qui va se nouer entre Svetlana et Tadzio. Leur histoire n’en ressort que plus vraie. Elle se construit au fil du temps, sans précipitations.

Ils vont être amenés à se questionner sur ce qu’ils ressentent pour l’autre. De leurs affrontements verbaux vont naître une amitié puis une romance.

Dommage qu’il y ait ce trop peu de sentiments qui m’aurait permis de m’attacher aux personnages et à leur histoire. De même, j’ai trouvé certains de leurs comportements assez clichés.

J’aurais aimé en découvrir plus sur leur quotidien ou leurs professions. Tadzio comme Svetlana sont très intéressants de ce point de vue-ci. J’aurais aimé que le côté “musique” soit davantage exploité, même si certains moments, notamment à la fin, y font allusion.

Toutefois, j’ai quand même passé un très bon moment en compagnie des personnages et de cette romance qui sort des sentiers battus, où rien n’est gagné d’avance. J’ai trouvé ce point très intéressant même si Svetlana, qui affiche son homosexualité, ne s’interroge pas assez pour moi sur ses sentiments pour Tadzio.

Elle reste focalisée sur le fait qu’elle est lesbienne et qu’elle n’est donc attirée que par les femmes. Je l'ai sentie assez froide parfois avec le musicien. Il n’y avait pas assez de romantisme dans l’histoire.

J’ai vraiment bien aimé le final où Svetlana met de côté ses peurs pour le moment musical du roman.

En bref, malgré certains points qui m’ont dérangée pendant ma lecture et qui m’ont empêchée d’être totalement convaincue, je me suis laissé prendre par la romance atypique entre Svetlana et Tadzio. Un roman que je vous invite toutefois à découvrir cet été.

Plus d'info : Hugo Roman

Lire un extrait : ICI

Syndiquer le contenu