Aller au contenu principal

The Ones - Tome 2 de Daniel Sweren-Becker

Editions Hugo Roman - Collection New Way

La révolte bat son plein. Les Ones, ce 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être génétiquement modifiés à la naissance, sont cernés. Et le mouvement Égalité n’a jamais été aussi puissant.

Farouchement déterminée à sauver son petit ami James qui s’est sacrifié pour elle, Cody se met à frayer avec un groupe de rebelles qui défend les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu’elle se rapproche de leur leader, le mystérieux Kai, elle comprend rapidement que celui-ci a un plan plus fou que tout ce qu’elle aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours. Et elle sait que Kai ne reculera devant rien…

 

Avis d'Edelweiss :

« The Ones » est une dystopie comme je les aime, avec un enjeu politique important.

Ce tome est raconté par les voix de Cody et Kai, leader du mouvement Néo-Weatherman.

James s’étant fait capturer par le mouvement égalité, Cody cherche par tous les moyens à retrouver la trace de ce dernier, quitte à n’en faire qu’à sa tête et prendre des décisions impulsives qui vont changer le cours de l’histoire à plusieurs reprises.

Ce livre où la révolte entre deux identités distinctes bat son plein, parle finalement d’amour. Un amour encore vif de reconnaissance et empreint de douleur que Cody va faire instinctivement mener des actions uniquement pour son bien-être et celui qu’elle aime. Obtenir justice et combler son désir de retrouver James sain et sauf sont ses objectifs, quitte à ce faire des ennemis un peu partout.

Kai, et je suis contente d’avoir son avis, est malheureusement le pion dans cette histoire. Malgré un caractère fort et une robustesse à toute épreuve, il est facilement manipulable surtout auprès de Cody, pour qui ses sentiments ne font qu’augmenter. Un triangle amoureux qui dérange un peu les pensées de Cody toujours rivées sur son amour de toujours, bien qu’on s’aperçoive rapidement de la tendresse qu’ils se portent l’un l’autre durant les missions qu’ils accomplissent ensemble. Je pense que l’auteur a voulu démontrer que l’amour peut parfois justifier le changement de directive et d’ampleur d’une mission, comme Kai, qui réalise que chaque action qu’il mène n’est pas uniquement pour la cause des Ones, même si c’est l’idée première.

Cette histoire est touchante, nouvelle en son genre, malgré beaucoup d’égoïsme vis-à-vis de notre jeune héroïne de 17 ans, je trouve qu’elle n’est pas surfaite ni parfaite, qu’elle est même telle qu’on s’y attend à ce jeune âge, impétueuse, divertissante, fanatique, amoureuse et aussi bornée mais surtout téméraire jusqu’au bout des ongles. Beaucoup de ces choix ne peuvent plaire à tout le monde car elle agit par pulsions et toujours dans un but bien précis.

Au final, on peut se demander si Cody agit par amour, devoir, gratitude ou liberté. Entre bonnes actions et mauvais timing, désir injustifié et malentendus, Cody reste en faite une fille solitaire, incomprise et justicière à ses heures perdues.

La fin m’a émue, très clairement, révélant peut-être une nouvelle ère de quelque chose de très grand mais pour autant inaboutie. Je n’ai pas forcement aimé le déroulement du dernier chapitre et pourtant je remercie l’auteur pour ne pas faire dans la légèreté ni dans la douceur. Je ne saurais vous dire s’il s’agit ici du dernier tome de la série donc d’un diptyque ou alors d’une trilogie. Daniel Sweren-Becker nous prive d’une conclusion totale sur le dernier rebondissement. Je me suis posée des tas de questions espérant découvrir un épilogue par la suite, en vain. Le pire, c’est que cela ressemble tellement à une fin, sans en être une entièrement, que c’en est déroutant vu que l’appelle à l’imagination peut faire le reste vraisemblablement...

Je vous laisse donc juger par vous-même de cette lecture riche en rebondissements et absolument captivante. Une série que j’aurai plaisir à relire sans aucun doute.

Merci encore aux éditions Hugo Roman pour l’envoie de ce tome tant attendu depuis maintenant un an.

Plus d'infos : Site Hugo Roman

Boss Man de Vi Keeland

Editions Hugo Roman

Que peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami.

Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser.

Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.

Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

 

Avis d’Arcantane :

Je connaissais déjà l’auteure pour avoir lu certains de ces autres romans parus chez Eden. L’écriture de Vi Keeland est agréable et l’on passe en général un bon moment (bien qu’on ait beaucoup de scènes de sexe très hot dans ce que j’ai pu lire). J’étais assez curieuse de découvrir cette nouvelle histoire cette fois-ci parue chez Hugo Roman.

Dès les premiers pages, le début de l’histoire m’a plu et m’a fait même rire. On y découvre Reese une belle jeune femme célibataire qui cherche à trouver la perle rare. Sauf que son rencard ne se passe pas du tout comme elle espérait. D’un ennui terrible, elle essaye d’écourter cette soirée (quitte à demande de l’aide à son amie par téléphone). C’est alors que débarque Chase, un parfait inconnu beau gosse en plus qui a entendu sa conversation. Il s’incruste alors à sa table en racontant une histoire rocambolesque. Ce dernier réussit à charmer la table et à faire passer une bonne soirée à Reese.

Depuis cette fameuse soirée, Reese a repris sa vie en main et sort avec un nouveau garçon mais elle n’arrive pas à oublier Chase qui la hante.

Lorsqu’on lui propose un nouveau job, elle va se rendre compte que Chase va devenir son nouveau patron. Sa règle ne jamais coucher avec son responsable mais difficile de tenir quand son patron n’arrête pas de flirter avec elle surtout que rien n’arrête Chase pour séduire la jolie Reese…

Boss man a été pour moi une très belle découverte, j’ai passé un merveilleux moment à lire cette romance. L’histoire est bien fluide et on se laisse happer par le jeu de séduction des deux protagonistes. Reese est très attirée par Chase mais suite à une douloureuse expérience qui lui a couté son ancien poste, elle ne souhaite pas retenter l’aventure. Toutefois, elle ne reste pas indifférente aux tentatives de Chase de la séduire et n’hésite pas elle non, plus à le titiller. Au-delà de leur jeu de séduction, les deux jeunes gens vont apprendre à se connaitre et s’apprécier.

Outre leur histoire, on comprend qu’il y a quelque chose de plus profond et de plus triste. Et l’on découvre alors le passé de Chase et ce qu’il l’a amené à la situation d’aujourd’hui. Chase est un personnage où tout lui réussit : jeune, beau et riche. Il a tout pour lui sauf… une femme dans sa vie. Il est plus un coureur de jupons et coup d’un soir jusqu’à l’arrivée de Reese. C’est un personnage qui est plus complexe que l’on n’y croit et que l’on découvre au fil de la lecture.

Reese aussi, c’est une jeune femme qui a besoin d’être rassurée suite à son passé. Elle va trouver avec Chase, une personne qui la comprend et qui ne la juge pas malgré ses défauts.

Même si l’intrigue n’est pas complexe, j’ai bien aimé son déroulement.

Les scènes où Chase improvise et ne manque pas de raconter des histoires sont assez drôles, ce qui contre balance aux scènes plus douloureuses du passé.

En bref, je vous recommande cette belle romance dont la lecture devient au fil des pages, assez addictive et pleins d’émotions.

A lire absolument !

Plus d’infos : Hugo Roman

Bad - Tome 4 "Amour Immortel" de Jay Crownover

Editions Harlequin

Tuer ou être tué. C’est la loi qui a régi l’enfance et l’adolescence de Nassir Gates. Aujourd’hui, il n’aspire plus qu’à une chose : l’anonymat. Et The Point semble l’endroit idéal pour ça : dans cet enfer d’asphalte et d’acier, personne ne pose trop de questions. Mais le jour où il aperçoit Keelyn Foster sur la scène de ce club malfamé où elle danse à moitié nue, il découvre ce qu’il n’attendait plus : une raison de vivre. Elle est trop jeune, trop innocente, trop vivante pour cet endroit et il se promet de la sauver. Même s’il doit pour cela replonger dans le mode de vie qu’il a fui. Car, pour faire Keelyn sienne et lui offrir la vie qu’elle mérite, il sait qu’il n’y a qu’une solution : se hisser jusqu’au sommet de la hiérarchie secrète de The Point.

 

Avis de Christy :

Comme j'avais beaucoup aimé les trois tomes précédents de la série, c'est avec grand plaisir que je me suis lancée dans cette nouvelle lecture et que je suis retournée à The Point.

Keelyn, l'héroïne de ce 4ème tome a tout fait pour quitter The Point et tous ses problèmes et a commencé une nouvelle vie à Denver, en tant que serveuse dans un café.

Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle surprend Nassir Gates à une table. Il va lui faire une offre qu'elle ne pourra peut être pas refuser...

J'avoue que j'attendais ce tome avec beaucoup d'impatience. Les autres tomes parlaient beaucoup du personnage de Nassir Gates et j'avais hâte de savoir ce que l'auteure, Jay Crownover, allait nous réserver.

Encore une fois, je ne fus pas déçue...

Dès les premières lignes, nous allons plonger dans le passé de ce personnage au fort caractère et dont la personnalité règne sur The Point. Et on peut dire que Nassir n'a pas eu une enfance des plus heureuses... Je ne vous en dirais pas plus pour vous laisser découvrir cette partie.

Pour lui, The Point est le point de départ d'une nouvelle vie où personne ne cherche à lui poser des questions sur son passé.

Pourtant, à peine posé le pied dans cette ville, il va tout de suite être attiré par Keelyn Foster (Honor de son nom de "scène"), un soir où celle-ci travaille. Même si rien ne se passe entre eux, la jeune femme va représenter une nouvelle raison de vivre pour lui.

Nassir va alors tout faire pour que Keelyn soit à lui et lui offrir une vie digne d'elle.

Keelyn, a eu l'occasion de quitter The Point et a essayé de recommencer une nouvelle vie. Elle a changé de look, de style de vie, de métier. Pourtant, rien n'y fait. The Point fait toujours parti d'elle. Son passé va resurgir quand Nassir revient. Il lui propose un marché...

Keelyn est un personnage au fort tempérament, strip-teaseuse, elle a réussi à tourner la page de sa vie à The Point. Pourtant, c'est avec beaucoup de réticences au départ qu'elle va accepter de revenir et d'accepter l'offre de Nassir.

En affaires, Keelyn sait ce qu'elle veut. Elle ne va pas se laisser faire. L'offre de Nassir va lui permettre de faire ce qu'elle aime vraiment : être en contact avec des gens.

Le seul point où elle n'est pas sûre d'elle, c'est à propos de son nouveau patron. Avec lui, elle ne sait pas sur quel pied danser, n'est pas sûre de ses sentiments à lui. Pourtant, au fil du temps, les deux personnages vont se rapprocher, surtout à cause des différents événements qui vont leur arriver.

J'ai beaucoup aimé l'alchimie entre deux personnages au fort caractère. Cela fonctionne à merveille, d'autant plus que le cadre de l'intrigue, permet de faire monter la pression...

J'ai trouvé le récit assez sombre, surtout quand Nassir prend la parole. Mais cette noirceur est contre balancée par les moments que Keelyn et Nassir passent ensemble.

Même si je pensais que ce dernier était assez dangereux, l'auteure nous montre au contraire la relation qui évolue entre nos héros. Nous voyons comment la jeune femme l'influence au quotidien et dans les décisions qu'il prend depuis qu'il la connaît.

Au final, je n'ai pas retrouvé le côté dangereux de The Point. En effet, l'intrigue se concentre davantage dans le club et la maison de Nassir. J'ai trouvé dommage que le décor de cette ville assez atypique ne soit pas davantage exploité.

Comme les autres tomes, cette nouvelle histoire se dévore en très peu de temps. Même si on se doute de l'issue de l'intrigue, cela ne nous empêche pas de suivre avec avidité cette nouvelle relation qui se construit sous nos yeux.

En bref, avec une plume toujours aussi fluide et agréable, Jay Crownover nous emmène une fois de plus à The Point et nous plonge dans la noirceur du personnage de Nassir, que nous apprenons mieux à connaître, via sa relation avec Keelyn.

Un tome indispensable à la série !

Plus d'infos : Site Harlequin

Les Insurgés - Tome 2 "Addiction" de Elle Kennedy

Editions Hugo Roman

Lennox vivait dans un paradis sur terre avec sa meilleure amie Jamie, dans un endroit où les visiteurs allaient et venaient, permettant à leurs désirs de se dérouler gratuitement. Mais tout change lorsqu'une attaque mortelle les oblige à s'emparer de la bande des Outlaws de Connor Mackenzie. Lennox sait que Jamie est attaché à quelqu'un d'autre, mais il a toujours cru que pour elle il serait l'homme, et il ne la laissera pas partir sans combattre. Même si Jamie est bien consciente que Lennox est un spécimen très hot, elle refuse de laisser le sexe ruiner la relation la plus importante de sa vie. Mais quand l'objet de son intérêt l'ignore, elle se livre à une petite vengeance pleine de plaisir avec son très aimable et très amicale ami. Une nuit passionnée avec Lennox suffit à réveiller les désirs inattendus que Jamie a pour lui. Et maintenant qu'elle y a goûté, elle n'est pas sûre qu'elle puisse l'abandonner...

 

Avis d'Edelweiss :

Addiction tient vraiment son nom dans l’ensemble du livre.

Lennox et Jamie sont amis depuis leur plus tendre enfance et face à cette amitié qui perdure, jamais aucun des deux n’a osé franchir le pas de coucher ensemble, bien que l’envie et l’attirance ne manque pas.

C’est encore une fois un livre très ouvert sur l’érotisme, un peu cru, parfois gênant et vulgaire. Les habitants de terre libre nommés « les insurgés » ne connaissent aucune limite en relation sexuelle. Hétéro, homo, bi, en binôme et plan à trois, voyeur et joueur je n’ai malheureusement pas pu apprécier ma lecture. Ce livre est pour moi situé dans une zone qui me met mal à l’aise alors que l’intrigue de base depuis le premier tome se formait bien. La dystopie ne prend pas assez d’ampleur sauf à la fin du livre comme précédemment où l’action ramène un peu ses êtres déchainés toutes les trois pages à se toucher, se partager et plus si affinités, un semblant d’existence autre que le sexe, un but qui leur est donné, une mission à accomplir pour leur survie et d’autres émotions qu’être « émoustillés » ou « mouillés ». Lennox ne sait absolument pas comment gérer ses sentiments et Jamie m’a clairement énervée dans son comportement à toujours lui en vouloir alors qu’elle est fautive la plupart du temps. Je n’ai pas réussi à m’attacher à eux comme pour Connor et Hudson, dont les personnalités me convenaient mieux.

« Addiction » est tellement centré sur les besoins de Lennox et Jamie à « rattraper le temps perdu » que nous n’avons quasiment pas d’éléments supplémentaires sur la suite des derniers événements. Bien qu’on change de lieu et de cheffe, je n’ai pas trouvé d’intérêt à continuer ma lecture. J’ai sauté des lignes ensuite des pages, puis j’ai repris la lecture en pleine action cette fois au bout de 2 jours sans aucune motivation par contre.

Voici mon premier abandon de l’année et j’en suis peinée car j’ai adoré sa série « Off Campus ». Je ne sais pas à quoi m’attendre du tome 3, je ne supporte pas de ne pas connaitre la fin d’une histoire donc reste à voir la suite mais sans impatiente malheureusement.

Plus d'infos : Site Hugo Roman

Kate Daniels – Tome 2 "Brûlure magique" d’Ilona Andrews

Editions MxM Bookmark

Kate Daniels, mercenaire spécialisée dans le « nettoyage » des problèmes surnaturels, en a vu des choses inouïes… mais pas ça: un véritable tsunami d’énergie magique, durant lequel les dieux eux-mêmes vont revenir! C’est en s’engageant à retrouver des cartes volées à la Meute, le clan des Changeformes, qu’elle découvre que ces puissances divines entament un combat épique: elles s’affrontent dans l’espoir de renaître! Kate doit tout faire pour éviter le cataclysme…

 

 

 

Avis d’Arcantane :

Un second tome toujours aussi passionnant que le premier ! Kate est cette fois-ci embauchée par le clan des Changeformes afin de retrouver des cartes volées de la Meute. Mais qui est ce mystérieux chevalier qui se volatilise et qui nargue la Meute en leur volant leurs cartes ?  En suivant sa piste, Kate va alors se rendre compte que cette enquête est bien plus complexe qu’il n’y parait ! Et que les dieux ne sont jamais bien loin…

Si vous avez aimé le premier tome, vous allez adorer ce second tome ! Ce que j’aime dans cette série est que l’intrigue est toujours aussi bien menée et complexe. On ne s’attend pas à ce qu’elle soit aussi bien développée et pourtant à chaque tome, Ilona Andrew réussit son pari et à rendre son histoire aussi palpitante et  sans temps morts, l’action est bien présente. Les personnages que l’on rencontre dans le précédent tome sont de la partie et nous permettent (pour certains) d’en apprendre plus sur eux (notamment avec son amie Andrea qui est une bonne surprise). Les retrouvailles entre Kate et Curran sont toujours aussi drôles car ces deux personnages n’arrêtent jamais et se lancent régulièrement des piques. On attend toujours de savoir qui va céder le premier. Et comme ils sont têtus tous les deux, forcément, on en arrive à des situations assez comiques.

Kate qui est d’une nature assez solitaire se fait peu à peu des alliés dont certains deviendront des amis. Elle va aussi prendre sous sa protection, Julie, une jeune fille qu'elle rencontre et dont sa mère qui a disparu, n'est pas étrangère à son enquête. On découvre aussi que son pouvoir prend plus d’envergure mais elle reste toutefois fragile face à certaines situations et heureusement la Meute est là pour l’aider. Kate a du mal à se confier en raison de son passé, elle reste méfiante car elle n’a pu compter que sur elle-même. Pourtant, elle fait un énorme pas avec la Meute qu'elle considère comme ses alliés et n'hésite pas à se reposer sur eux.

C’est une héroïne que j’adore car elle évolue à chaque tome. Elle n'a pas sa langue dans sa poche, elle est têtue mais reste humaine face aux évènements qu'il l'attend.

Bien que j’aie déjà lu ce tome dans son ancienne publication, j’ai été heureuse de découvrir des scènes inédites traduites par MxM Bookmark surtout du point de vue de Curran. Outre sa couverture, c’est vraiment le petit plus qui ne me fait pas regretter de l’avoir acheté en version papier.

En bref, Brûlure magique est un tome bourré d'actions, très addictif et surtout attachant avec ses personnages, j’ai vraiment hâte de lire le tome 3 qui reste l’un de mes tomes préférés. Heureusement la suite sort à la fin du mois. Il n’y aura pas longtemps à attendre.

Plus d'infos : Site MxM Bookmark

Syndiquer le contenu