Aller au contenu principal

Devil's Rock - Tome 1 de Sophie Jordan

Editions Milady Romance

Le véritable crime est de nier ce que l’on ressent. Le danger est inscrit dans chaque muscle de Knox Callaghan, et ses yeux bleus ont le pouvoir de déceler les pensées les plus intimes de Briar Davis, une jeune infirmière. Il n’y a qu’un problème : Briar travaille au pénitencier et Knox y est incarcéré pour meurtre. Irrémédiablement attiré par Briar, Knox fait tout ce qui est en son pouvoir pour la protéger de
sa noirceur et ne pas l’impliquer dans sa vie déjà compliquée. Elle est trop innocente, trop douce, et n’a aucune idée de ce dont il est capable. Mais tout sacrifice a ses limites…
 
 
Avis de Solyane :
 
La prison est un monde en dehors du monde où la méfiance est reine. Chaque geste est surveillé, scruté. La survie est la règle. 
Condamné à une peine de sécurité pour avoir vengé un membre de sa famille, Knox Callaghan n'attend qu'une chose : sa liberté conditionnelle et celle de son frère. Mais, tout va être bouleversé par l'arrivée d'une jeune et jolie infirmière.
Premier tome de la série Devil's Rock qui en comporte, actuellement, quatre en anglais avec le dernier tome en pré-commande, les héros sont des bad boys plus spécifiquement des condamnés (enfin, je ne sais pas trop pour le quatrième protagoniste masculin). Le premier et le troisième tomes portent sur l'histoire des frères Callaghan. Pour le deuxième et le quatrième volumes, je vous laisse la surprise.
 
En ce qui concerne les frères Callaghan, c'est une histoire de vengeance qui les a emmené dans ce monde obscur et sombre. Une vengeance dont l'objet est compréhensible mais qui va façonner l’aîné à travers ses regrets et ses remords. Et, lors de sa confrontation avec le monde "normal", cela ne facilitera pas sa réinsertion. Bien au contraire. Mais, ce n'est pas le seul à avoir des problèmes, le protagoniste féminin a également un fardeau très lourd à porter qui va conditionner ses actions.
 
Ce premier tome aborde un sujet lourd de noirceur : la prison. A travers ses protagonistes, l'auteure montre l'impact que cette dernière peut avoir sur les familles et les condamnés. Pas facile de s'en sortir lorsque ces personnes retrouvent le monde "normal". C'est un récit à deux voix. Vous entendrez aussi bien Knox que Briar. C'est un roman que j'ai beaucoup aimé aussi bien par le sujet traité que par le style de l'auteure. Je l'ai lu d'une traite tellement j'étais intriguée. Certains doivent peut-être connaïtre l'auteure ou reconnaître son style. Elle a écrit la série "Lueur de Feu" publiée en français. Ce roman semble sombre et dur de prime abord mais c'est un message d'espoir pour ceux qui croient. Je me demande comment elle va traiter le puîné dans son troisième volume, vu l’aperçu qu'on a de lui dans celui-ci. On fait également connaissance avec les protagonistes du tome suivant, plus particulièrement avec le personnage masculin. D'ailleurs, vous allez avoir une scène très intrigante et haute en couleur. Mais, il faudra être très patient pour connaître le fin mot de cette nouvelle histoire car le deuxième volume devrait se faire attendre, du moins, jusqu'au deuxième semestre 2017 (A confirmer).
 
Plus d'infos : site de Milady

Dynasties – Tome 1 : "Entre les flammes" d’Ilona Andrews

Editions J’ai Lu pour elle

Il y a plus d’un siècle, des scientifiques ont créé un sérum permettant de développer des dons d’ordre surnaturel. Depuis, ces gènes se transmettent de génération en génération…

Détective privée, Nevada Baylor peut détecter les mensonges chez autrui. Alors qu’elle s’apprête à affronter le challenge le plus ardu de sa carrière, retrouver un certain Adam Pierce, elle se fait kidnapper. Son ravisseur ? Rogan, un séduisant milliardaire aux grands pouvoirs. Entre le désir de fuir et celui de s’abandonner à lui, Nevada hésite…

 

 

Avis d’Arcantane :

Il est difficile de trouver des bons auteurs de fantaisie urbaine avec une histoire accrochante. Et je peux vous dire qu’Ilona Andrews en fait parti, c’est un de mes auteurs fétiches dans le genre.  Elle/il (enfin le couple car sous ce pseudonyme se cache deux auteurs : mari et femme) est connu chez nous pour sa série Kate Daniels (publié dans un premier temps par Milady puis repris actuellement par MxM Bookmark) que je vous conseille grandement au passage !

Ici Illona Andrews revient avec une nouvelle série Dynastie publiée cette fois chez J’ai Lu. Lorsque j’ai appris la nouvelle, j’avais plus que hâte de plonger dans cette nouvelle série et je dois vous dire que vous ne serez pas déçu !

Le pitch : les scientifiques ont découvert un sérum qui permet aux humains de développer des pouvoirs : télékinésie, télépathie, don de l’eau ou de feu… Ce qui a par la suite créé des castes au fil des siècles. Les clans des puissants sont identifiés en « Maison » et ceux qui ont le plus de pouvoirs sont appelés des Majeurs. Ils règnent en maîtres sur plusieurs territoires en ayant chacun une spécificité de pouvoir.  

L’héroïne Nevada Baylor est détective privé. Son pouvoir : elle est un détecteur de mensonges, ce qui lui est bien utile dans son travail au quotidien. Pour pouvoir sauver sa famille et l’entreprise familiale, elle accepte un contrat qu’elle sait impossible : ramener Adam Pierce, un Majeur auprès de sa famille. La donne se complique lorsqu’un autre Majeur entre dans la danse, Mad Rogan et s’intéresse de près à elle et à cette enquête. Dès lors, Nevada va devoir naviguer en eaux troubles au milieu de puissants gros requins pour pouvoir survivre et mener à bien sa mission…

Avec cette nouvelle série, on retrouve ce qui nous a fait aimer la plume d’Illona Andrews : un univers complexe, une intrigue bien ficelée avec des personnages bien travaillés. Action, humour, tension sont au rendez-vous !

J’aime que leurs héroïnes soient assez puissantes sans rien laisser paraître (que cela soit Kate, Nevada) et ne révèlent pas leur potentiel dès le départ. Elles n’ont pas peur d’affronter des êtres plus puissants qu’elles, en leur tenant tête mais elles restent tout de même conscientes de leur capacité limitée face à eux. Elles savent ce qu’elles veulent. On s’en rend compte dès le départ avec Nevada que cela soit dans ses interactions avec Adam Pierce ou sa rencontre avec Mad Rogan. Elle sait qu’elle n’est pas de taille contre eux mais ce n’est pas une raison pour se laisser marcher dessus. Elle tient tête à Mad Rogan qui l’enlève et c’est ce qui va susciter une partie de l’intérêt de Rogan. Obligés de travailler ensemble, on a le droit à des pointes d’humour des deux côtés et au fil du tome, s’engage un jeu de chat et de la souris entre Nevada et Mad où une certaine tension sexuelle se dégage.

Mad Rogan n’est pas non plus à cracher dessus. Ancien militaire et Majeur en télékinésie, sa réputation le précède, c’est un véritable prédateur tout en muscle. Il est très sûr de lui et ne tolère pas le refus. Chaque action qu’il entreprend est réfléchie et il ne s’embête pas avec la moralité. C’est un tueur et tout le monde le sait et le craint.  C’est un personnage assez blasé et n’a plus réellement de but dans la vie puisqu’il a déjà tout ce qu’il veut depuis son départ de l’armée. Pourtant suite à sa rencontre avec Nevada (enfin son kidnapping), la jeune femme va devenir une sorte de défi pour lui, elle ne se laisse pas faire et a du répondant. Ce qui l’amuse et l'intrigue à la fois surtout lorsqu'il va découvir qu'elle possède un pouvoir assez rare.

Quant à l’intrigue, l’histoire en devient addictive, on ne lâche pas les pages et on suit le cours de l’enquête qui au départ semble facile est beaucoup plus complexe qu’on le croit.

Bref, j’ai dévoré ce premier tome d’une traite et j’ai vraiment hâte d’avoir la suite. C’est une série très prometteuse ! Merci à J’ai Lu de nous offrir ce petit bijou !

 

Plus d'infos : Site J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Noirs Démons - Tome 1 : "Tout ce qui brûle" de Suzanne Wright

Editions Milady

Préparez-vous à être enchanté par cette série hautement addictive... Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde. Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle... ou sur lui.

 

Avis de Christy :

J'aime beaucoup la série du même auteur "La meute du phénix" et j’ai été très curieuse de découvrir cette nouvelle série.

J’ai passé un très bon moment en compagnie de cette lecture, malgré les quelques avis négatifs que j’ai pu lire...

Nous découvrons un nouvel univers: celui des démons, avec Harper Wallis, l'héroïne.

Celle-ci mène une vie plutôt simple au sein de son clan, même s'il faut dire que sa famille est très hétéroclite.

Pendant une soirée, dans le monde souterrain réservé aux démons, la jeune femme découvre que l'identité de son âme soeur, un démon capable de freiner l'émergence de son démon intérieur, n'est autre que Knox, l'un des démons les plus puissants du monde.

Ce dernier est immédiatement attiré par la jeune femme et souhaite l'amener dans son lit car ils sont désormais liés l'un à l'autre, elle est son alter-ego.

Harper n'est pas sûre de ce lien et ne souhaite pas que Knox la protège ni qu'il la garde auprès de lui. Elle sait se battre toute seule...

Mais une menace rôde autour d'eux. Qui est en danger, Knox ou Harper?

Après avoir découvert l'univers des loups et autres métamorphes dans "La meute du phénix", nous faisons connaissance avec celui des démons. Sur le même principe que la série précédente, un couple est mis en avant, ici Knox et Harper, dans un univers sombre où le danger et la séduction ne sont jamais très loin.

Harper est une démone qui fait partie du clan Wallis, un clan d'elfes ayant la réputation d'avoir les mains habilles pour les petits larcins. La jeune femme a beaucoup de caractère, mais cache une profonde blessure...

En effet, sa mère l'a abandonnée à la naissance et Harper, seule sphinx de la famille, a grandi avec son père, mais aussi entourée par le reste de la famille et ses amis, dont elle est très proche.

C'est au cours d'une soirée dans le monde souterrain réservé aux démons, alors qu'elle remplace une cousine lors d'un combat, qu'Harper fait la connaissance de Knox.

Knox Thorne est souvent précédé de sa réputation de démon le plus puissant du monde. Pourtant, nul ne connaît l'espèce à laquelle il appartient. Il est également arrogant, dominateur… Il sait ce qu’il veut, en l’occurrence, Harper. Il sera prêt à tout pour qu’elle succombe à ses charmes. Même un “Non” n’est pas une réponse acceptable pour lui.

Tout le monde le craint.

Alors que Knox se retrouve face à face à Harper, ils s'aperçoivent qu'ils sont désormais liés par le lien d'alter-ego. Ils sont liés l'un à l'autre et pourront aider l'autre à maîtriser leur démon lorsque celui-ci veut émerger d'une façon trop brutale.

L'attirance entre les deux est flagrante même si Harper éprouve quelques difficultés à se lancer dans cette nouvelle relation, elle qui a toujours su se débrouiller toute seule. Pourtant, la jeune femme, alors qu’elle est assez renfermée sur elle-même, va peu à peu abaisser les barrières qui l’entourent. De même, Knox va lui apprendre des choses sur lui, des choses que personne d’autre ne sait. Au fil des pages, on sent que les personnages vont pouvoir se faire confiance mutuellement.

Comme rien n'est simple, le monde des démons est en train de subir de grands changements. et l’intrigue de ce roman tourne autour de cette élection. Les démons doivent-ils élire un monarque? Si certains veulent regrouper les différents clans de démons sous la direction d'un seul chef, d'autres au contraire souhaitent conserver le système actuel. Dans ce climat très chargé politiquement, Harper et Knox subissent différentes attaques. Qui leur en veut ?

J'ai beaucoup aimé plonger dans ce nouvel univers. L'ambiance sombre et assez complexe est très agréable à suivre. L'écriture toujours aussi fluide de Suzanne Wright fait que l'on dévore ce premier tome. On s'attache très vite aux personnages, qui ont très fort caractère... J’ai apprécié le thème de la famille évoqué par l’auteur, via Harper et son enfance, ce qui amène celle-ci à se questionner.

La relation qui débute entre les deux protagonistes donne du piquant au récit.

Cependant, le seul défaut que je pourrais émettre sur ce premier tome, est que l’intrigue ressemble étrangement à “La meute du phénix”. L’interaction entre les deux protagonistes évolue de la même façon. De plus, Suzanne Wright met en avant une héroïne au fort caractère, comme dans sa série précédente.

J’ai été fort surprise qu’elle ait invité un personnage spécial dans son roman en la personne de Lucifer. Même s’il n’est présent que sur quelques pages, son apparition m’a fait forte impression et ajoute une pointe d’humour au récit. J’avoue que je ne pensais pas à ce trait de caractère! Une idée vraiment originale!

Je suis maintenant très curieuse de savoir ce qu'il va se passer dans le tome suivant annoncé prochainement, pour voir comment les choses vont évoluer et si l’auteur arrive à se démarquer de “La meute du phénix” !!!!

 

Plus d'infos : Site de Milady

Sous ta peau -Tome 1 : "Strong" de Scarlett Cole

Collection Emoi

Harper n’avait jamais imaginé entrer un jour dans un salon de tatouage. Pourtant, pour couvrir les cicatrices du passé, rappel constant d’une partie de sa vie qu’elle aimerait oublier, Trent est le seul qui puisse l’aider. Harper s’ouvre peu à peu au charismatique artiste-tatoueur, dont le toucher sur sa peau est magnétique. Mais bientôt ressurgit l’ombre de celui qu’elle a dû fuir : aura-t-elle cette fois-ci la force de se défendre ?

 

 

 

Avis de Solyane :

Tatouage : quel mot étrange qui véhicule une imagerie particulière. Mais, lorsqu'on se retrouve marquée par la vie, lorsque des traces indélébiles vous renvoient à des circonstances qui vous hantent, peut-être qu'un autre type de marque, que l'encre peut vous sauver et éloigner le passé. Mais, attention, celui-ci ne se laissera pas enterrer aussi facilement.

Bienvenue dans le monde de "Second Circle Tattoos" où une bande de copains expriment leur art pour le plus grand plaisir de leurs clients. Vous y rencontrerez Trend, Cujo, Pixie et Lia qui vous feront découvrir leur univers rempli de couleurs, d'amitié et de métal.

Premier tome de la série intitulée "Sous ta peau" en français ou "Second Circle Tattoos" en anglais, celle-ci comporte quatre tomes qui va se décliner sur chacun des quatre amis. Dans ce premier volume, l'auteur Scarlett Cole va nous raconter l'histoire de Harper Connelly. Celle-ci est une survivante. Elle a vécu des circonstances traumatisantes qui, quatre ans plus tard, la hante encore et l’empêche de vivre. Elle va devoir faire preuve de courage pour laisser ses peurs derrière elle et poussait la porte de salon de tatouages où Trend pourra l'aider à avancer.
Chacun des protagonistes principaux est marqué par la vie. L'une a subit des circonstances qui l'ont marquée dans sa chair alors que l'autre, ce sont des faits qui ont laissé des traces psychiques et qui lui empoisonne la vie malgré lui. Chacun a une histoire qui, comme le retour d'un boomerang, va les percuter, les amener à un clash et leur faire prendre conscience de leur peur profonde et les révéler à eux-mêmes.
 
De plus, l'auteur va aborder un sujet extrêmement dur à travers son héroïne : les violences conjugales. C'est un sujet périlleux et difficile à traiter. Celui-ci peut heurter le lecteur dans sa découverte de l'histoire et l’empêcher d’apprécier cette romance magnifique. Mais, Scarlett Cole évite cet écueil en aidant le lecteur à prendre de la distance par le temps passé depuis ces circonstances ainsi que par le biais de son écriture, délicate et fluide. Elle ne s'attarde que le temps juste nécessaire sur les faits pour que le lecteur puisse comprendre la psyché de son personnage féminin. Elle va également évoquer d'autres types de violences mais de manière très superficielle car son histoire a juste besoin de cette explication rapide.
 
Tatouages, tatouages. C'est un mot qui fait partie de mes lectures les plus récentes. Et, pourtant, ce roman est une véritable révélation. Tout d'abord parce qu'il aborde un sujet extrêmement difficile avec une délicatesse et un manque de voyeurisme qui permet d'éviter de se prendre de plein fouet les épreuves de l'héroïne. L'auteur distille les faits avec parcimonie tout en évitant ce sentiment d'horreur trop profonde qui peut prendre aux tripes. Ensuite, j'ai découvert que les tatouages pouvaient également recouvrir des cicatrices profondes et ainsi permettre à des personnes de pouvoir se redécouvrir une vie plus sereine. Cette histoire m'a touchée profondément. j'ai souffert avec Harper et Trend, j'ai espéré avec qu'eux, je me suis amusée et j'ai également frémis. Je suis ressortie de cette histoire le cœur plus léger et serein avec une vision tout à fait différente sur cette transformation corporelle que sont les tatouages, marques à vie mais aussi marques de vie.
 
Et, depuis que j'ai terminé ce roman, je n'ai qu'une hâte : c'est de découvrir l'histoire des autres membres de l'équipe et j'ai été exaucée car la suite arrive très vite, le mois prochain plus précisément, avec comme protagoniste principal Cujo. Trop hâte.
 
Plus d'infos : Collection Emoi
Lire un extrait : ICI

Marked Men - saison 6 : "Asa" de Jay Crownover

Collection Hugo Roman

Des bad boys sexy et marqués par la vie.

Une plongée dans l'univers du tatouage et des concerts de métal.

Un groupe d'amis et colocataires attachants.

Arrivé à Denver récemment pour rejoindre sa sœur, Ayden, et son groupe d'amis, Asa Cross se bat entre l'homme que tout le monde pense qu'il est et celui qu'il veut devenir. Il a toujours été un prédateur. Mais aujourd'hui il ne veut plus blesser ceux qui l'entourent, particulièrement quand une policière pulpeuse semble intéressée par celui qui brise les règles.

Royal Hastings est rapidement confrontée à une situation tragique, qui met en danger non seulement sa carrière mais aussi celle de son binôme. Ne s'étant jamais fait de véritable amis, elle tentera de s'en sortir seule. Sauf qu'elle ne peut s'empêcher de penser au barman super sexy qu'elle a arrêté.

Avoir un crush pour Asa est la dernière chose dont Royal a besoin, mais l'attirance est bien trop forte pour y résister. Pourtant elle sait que courir après un homme qui n'a aucun respect pour la loi ne peut se terminer que dans la douleur. Un criminel et une policière, cela peut sembler mal, mais pour Asa et Royal, être ensemble est le bon choix à faire

 

Avis d'Edelweiss :

Ce tome 6 de la série « Marked Men » donne le fin mot tant attendu mais pour autant tant redoutée de l’histoire, avec Asa et Royal pour clôturer sur une fin solennelle et réaliste, émouvante et de bons sentiments.

Parlons donc de Royal et Asa. A priori, beaucoup de choses les opposent mais comme nous le savons, les contraires s’attirent. Je m’attendais à plus de lâcher prise vis-à-vis d’Asa pour cette relation mais son passif est tellement encré en lui qu’il redoute le moindre bonheur, de peur de le détruire ensuite.

Ce bonheur, c’est évidemment Royal Hastings.

Asa est un personnage torturé. De tout son vécu, il n’a fait que décevoir les personnes qui l’entouraient, en particulier sa sœur, Ayden. Il a toujours été manipulateur pour arriver à ses fins. Tromperie, escroquerie, vols font partis de sa vie. Depuis son retour de l’hôpital, après être sorti du coma, il se retrouve embarqué dans le quotidien de sa sœur et donc de son entourage. Il veut faire ses preuves, montrer qu’il change de voie, qu’il n’est pas irrécupérable et tant méprisable qu’il le pense.

Royal est une femme forte et indépendante, policière de métier. Elle manie aussi bien son flingue que son corps en cas de danger. Elle a toujours compté sur son meilleur ami, Dom, dans la vie comme au travail jusqu’à l’accident qui l’a cloué dans une chaise roulante pour plusieurs mois. Royal se sent responsable de ce qui est arrivé à son ami lors de l’intervention qu’ils menaient ensemble et se comporte de manière à s’infliger elle-même des blessures, physiques ou morales faisant preuves trop souvent d’inconscience. C’est ainsi que se croise de nouveau la route de nos deux tourtereaux.

Alors, c’est un roman qui n’est pas unique en son genre, mais qui continue dans la régularité de chaque tome de cette série. Il y a toujours autant de plaisir à découvrir les personnages que nous peint si bien l’auteure avec un passé qui les rattrape forcement, un amour qui les pousse à avancer, des amis formidables pour les soutenir et les remettre dans le droit chemin quand ils s’égarent.

J’adore réellement l’écriture de Jay Crownover. Toujours fluide et concis, la lecture parle également d’intégration au groupe que forme le « Marked Men ». Asa souhaite se faire accepter pour ce qu’il est maintenant et devenir une meilleure personne pour enfin laisser ses démons loin derrière lui. Royal, qui est arrivée la dernière dans les lieux, sent un fossé se former d’une part à cause de son métier qui l’a conduite à arrêter Asa précédemment et lui faire tant redouter la présence de sa sœur, mais aussi car elle n’a jamais su se faire des amis, étant donné que son physique alertait trop souvent « Mademoiselle Jalousie » et « Monsieur Perfide ».

En bref, une histoire d’amour craintive mais fulgurante pour deux personnages forts de caractère. Asa avec ses différentes versions peut être drôle et attachant sans se soucier du passé mais taciturne et renfermé quand il déborde de regrets. De son côté, Royal manque cruellement de confiance en elle auprès des hommes qui l’on souvent déçu malgré son physique athlétique mais aussi dans sa vie professionnelle qui peut clairement la désemparer certains jours.

Comme dit plus haut, je suis attristée de quitter toute cette belle famille, car effectivement, il s’agit bien d’une famille qu’ils se sont créé avec les années, sans forcement de lien de sang. Chaque personnage à sa moitié et son alter égo, celui avec lequel il se sent le plus proche dans le groupe. Asa à Rome et Royal à Saint.

Je vous conseille de les lire dans l’ordre de parution car les personnages secondaires font leurs entrés officielles dans les suivants.

Petit plus : L’auteure a décidé de nous offrir un Spin-off de la série avec « Clash » pour nous raconter l’histoire de Zeb et Sayer et celle d’Avett et Quaid (parution aux éditions Harlequin)

 

 

Extrait : « Nous y étions. Cet instant. Un instant qui semblerait si simple, si insignifiant et sans importance pour certains, mais qui voulait tout dire pour moi. En ce moment, ma vie était complète, et si je n’avais pas fait attention, je l’aurais manqué, ainsi que toutes les merveilleuses choses dont elle était pleine. Amis, Famille. Amour. Union. »

 

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu