Aller au contenu principal

Hybrides – Tome 5 « Brute » de Laurann Dohner

Editions Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Lorsqu’il apprend qu’il doit vivre sous le même toit que Becca, Brute se promet de se contenir. C’est pour lui l’occasion idéale d’approfondir ce qu’il sait des hommes… mais il s’est juré de ne jamais se lier à une femme humaine, trop fragile. Ses bonnes intentions sont réduites à néant lorsque tous deux sont enlevés et emprisonnés. Brute replonge alors dans son pire cauchemar : ses ennemis le forcent à participer à des expériences d’accouplement et se servent de Becca pour obtenir ce qu’ils veulent de lui. Ils ne pourront compter que sur eux-mêmes pour survivre…

 

 

Avis d’Arcantane :

Hybrides est une série de Bit-lit que j’apprécie. J’attendais donc la suite avec impatience.  Ici on va suivre l’histoire de Brute, un hybride que l’on découvre pour la première fois dans cette série. Depuis que Jessie est mariée à Justice le Leader des Hybrides, elle ne peut plus au groupe de sauvetage pour les hybrides femelles. Elle propose d’être remplacé par un hybride qui pourra comprendre et aider le groupe de militaires. Brute est le candidat idéal. Afin d’être prêt à toute heure, le chef du groupe Tim Oberto décide de le faire vivre chez lui ou plutôt dans la dépendance où vit sa fille, Becca et par la même occasion, ce qui n’est pas au goût de cette dernière. Les relations ne sont pas bonnes entre la fille et le père et hors de question d’obéir à son père. Elle ne voit pas pourquoi elle abandonnerait sa maison au profit d’un inconnu. Pour faire enrager son père, elle décide de laisser Brute occuper l’une de ses chambres d’amis. Mais lors de la première nuit, un groupe de mercenaires attaque la maison et kidnappe l’hybride et l’humaine. Brute et Becca vont devoir compter l’un sur l’autre en attendant d’être secouru….

Ce tome se déroule en deux parties : la séquestration où Becca et Brute vont se rapprocher et la suite qui a des conséquences sur leur vie.

Ce tome est dans la lignée de la série. Si vous vous attendez à ce que l’auteure change de configuration, passez votre chemin. C’est toujours aussi hot et intense.  Becca qui ne connait rien au monde des hybrides est propulsée dans leur monde et se retrouve aux mains d’un ancien médecin de Mercil Entreprise. C’est difficile pour elle et en voit toute l’horreur de ce que subissent les hybrides en captivité. Elle éprouve toutefois une certaine attirance envers Brute malgré leur situation tendue. Alors qu’elle pense qu’elle n’aura plus d’interaction avec les hybrides après leur sauvetage, cela va être un choc pour elle.

La romance est toujours addictive. J’ai passé encore un bon moment mais je regrette encore qu’on n’avance pas dans l’intrigue principale. L’auteure se concentre exclusivement sur le couple formé par Brute et Becca.

Plus d’infos : Milady

Kayla Marchal – Tome 1 « l’exil » d’Estelle Vagner

Editions J’ai Lu

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale ! Motif de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite-fille de l’alpha, est considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied en dehors du territoire.

Alors qu’elle goûte enfin à la liberté et s’adapte à une nouvelle vie, les ennuis pointent à nouveau le bout de leur nez. Déjà trahie une fois par son clan d’origine, pourra-t-elle se fier à quelqu’un ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jérémiah, l’irrésistible humain ? Seul le karma en décidera – un karma déterminé à se moquer d’elle et à faire ressurgir certains fantômes du passé…

 

 

Avis d’Arcantane :

J’en avais entendu parler de cette série lorsqu’elle est sortie aux éditions du Chat Noir mais je n’avais jamais eu le temps de le lire, avec la publication en poche aux éditions J’ai Lu, ce fut l’occasion de commencer cette super série !

Et je peux vous dire : mais pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour la lire ? Kayla Marchal est une super série d’urban fantasy en young adult qu’il faut absolument lire ! C’est un gros coup de cœur pour ma part.

Kayla, l’héroïne de cette série est une jeune morphe Alpha mais qui n’arrive pas à se transformer. Alors qu’elle essuie une énième bagarre dans sa meute, son grand-père l’Alpha la met à la porte et lui interdit de revenir sur son territoire.

Sans famille et sans maison, elle erre jusqu’à arriver en ville où elle trouve refuge chez un nouveau couple d’Alpha qui ne sont pas si étrangers car ils ont connu … sa mère ! Dès lors, Kayla profite de cette invitation pour pouvoir en apprendre plus sur sa mère qu’elle n’a guère connue et dont il était interdit de parler dans son ancienne meute. La jeune fille qui n’a jamais connu d’autre meute et vivait en autarcie, se rend compte que cette nouvelle meute est totalement différente et plus ouverte aux autres morphes. Pour définir son niveau de puissance et ses capacités, elle est sous l’autorité de Max, un renard garou et second de l’Alpha qui l’entraîne. Max sent que Kayla lui cache quelque chose et veut la pousser dans ses retranchements. Malgré son caractère de cochon, la jeune fille n’est pas indifférente à Max. Et puis question hormones, elle est servie, elle n’arrive pas à savoir pourquoi elle est autant attirée par Jérémiah cet humain aussi beau qu’arrogant et mystérieux ! Et il y aussi Ian, le fils de l’Alpha qui l’énerve au plus haut point mais ce dernier a bien l’intention de la séduire ! Bref, elle qui n’a jamais connu autant d’attention va devoir faire un choix !  Pour Kayla c’est aussi un challenge car elle doit vivre parmi les humains, elle peut alors compter sur sa nouvelle amie extravagante Julie et collègue de travail. Elle se lie aussi d’amitié avec Jade, la cousine de Ian. Mais arrivera-telle à taire son secret ? Et ses rêves qui sont plus que réalistes sur les originels ont –il un lien avec elle ?

« L’exil » est un tome qui m’a tenu en haleine du début à la fin mais si pour certains évènements, j’avais des doutes, je trouve que l’intrigue est très menée et la plume de l’auteure est très agréable à lire. J’ai pris énormément plaisir à découvrir l’histoire de Kayla. L’univers est très bien construit et les personnages qu’il soit principal ou secondaire, sont intéressants et bien développés. Certains sont plus attachants que d’autres et on a envie de savoir ce qui va arriver à la jeune fille ! J’ai adoré la tournure vers la fin car je ne m’attendais pas à tout et ce fut une belle surprise ! J’ai vraiment hâte de lire la suite qui sortira dans les prochains mois !

Une série au top que je vous conseille de lire si vous ne l’avez pas encore découvert !

 

Plus d’infos : J’ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Sugar Bowl – Tome 1 "Sugar Daddy" de Sawyer Bennett

Editions Hugo Roman

Après s’être fait passer pour une escort pour le site de rencontres Sugar Bowl, Sela Halstead n’a qu’une idée en tête : se venger. Elle se rapproche de son violeur, Jonathon Townsend, le fondateur du site. Pour y parvenir, elle utilise Beckett North, son amant, l’associé de Townsend. Sela pensait que leurs nuits intenses avaient forgé un lien indestructible, mais peut-elle vraiment faire confiance à Beckett pour faire le bon choix ? Et jusqu’où ira Beck pour prouver sa loyauté envers Sela ? Il a failli la perdre une fois. Pour la garder, jusqu’où Beck ira-t-il ?

Née en Floride, Sawyer Bennett a exercé la profession d’avocate en Caroline du Nord. Depuis la sortie de son premier roman, Off Sides, en janvier 2013, elle a publié de nombreux romans qui ont tous été dans la liste des best-sellers du New York Times, de USA Today et du Wall Street Journal. 

« Sawyer Bennett livre un roman passionnant qui équilibre le désir de vengeance et l’envie de conserver l’amour. C’est sexy et addictif, et j’ai dévoré chaque mot.  » – Meghan Quinn, auteur de The Randy Romance Novelist 

« Sugar Daddy est un roman cru, tentateur et exceptionnellement sexy. Je n’ai pas pu le poser.  » – Marquita Valentine, auteur à succès du New York Times…

 

Avis d’Arcantane :

Sela Halsted est une belle jeune fille où sa vie bascule le jour de ses 16 ans où elle a été droguée et violée. 10 ans après elle s’est plus ou moins reconstruite. Elle continue ses études et a quelques relations mais sa confiance avec les hommes n’a jamais plus été la même. Son passé la rattrape brutalement lorsqu’elle revoit l’un de ses violeurs, Jonathon Townsend alias JT, à la télé. Tout ce qu’elle a alors construit s’écroule, elle n’a alors qu’une idée en tête : se venger de ses salauds. Son plan est simple : infiltrer la nouvelle boite de JT qui est un site de rencontres entre des hommes riches, les Sugar Daddy avec de belles jeunes filles, les Sugar baby et forcer JT à lui donner les noms de ses amis qui l’ont violé.  Elle s’inscrit donc en tant que Sugar Baby. Mais dès la première rencontre, tout ne se passe pas comme prévu, elle n’attire pas le regard de JT mais celui de son associé Beckett North. Elle décide alors de se servir de ce dernier pour pouvoir se rapprocher de son violeur.

Mais alors qu’il ne s’agit que d’une nuit avec Beckett, les deux amants décident de continuer à se fréquenter. Cette relation bouleverse Sela car peu à peu, elle se sent en confiance avec Beck. Laissera-t-elle l’amour la soigner ou ira-telle jusqu’au bout de sa vengeance ?

Lorsque j’ai lu le résumé de cette histoire, je ne savais pas à quoi m’attendre, allais-je tomber sur de la dark romance ?  Bref, j’ai décidé de me lancer et je ne regrette en rien cette lecture. Dès le premier chapitre, on plonge dans l’enfer que vit Sela à 16 ans lors de cette fameuse soirée, c’est violent et éprouvant. Puis on la découvre 10 ans après remplie de vengeance. Puisqu’elle n’arrive pas à se rapprocher de JT, elle décide de se servir de son associé Beckett mais l’amour va s’en mêler.

J’ai aimé le personnage de Sela : pleine d’ambiguïté. Depuis cette fameuse nuit de ses 16 ans où elle a perdu son innocence et sa confiance, Sela n’est plus la même. Elle a connu quelques hommes mais ne s’est jamais investi dans une relation. Et puis arrive Beckett dans sa vie. Il va lui faire découvrir les plaisirs d’une relation. Sela qui se sentait brisée, va comprendre dans les bras de Beck qu’elle peut vivre une belle relation. Elle prend confiance en elle à travers les gestes attentionnés de son amant. Se pose alors un choix pour elle, si elle va au bout de son projet, elle risque de perdre Beck. Est-ce que cela vaut le coup de sacrifier cet amour naissant ? Dès les premières pages, j’ai accroché à cette histoire et à la plume de l’auteure. Je n’ai pas pu lâcher son histoire tellement je voulais savoir jusqu’où irait cette histoire. Sela évolue tout au long du tome. Elle hésite dans sa quête de vengeance et se sent un peu perdue. Fait-elle le bon choix ? Beckett est ce grain de sable qui va la perturber car il remet en question son besoin de vengeance.

Quant à Beckett à qui on a le point de vue tout le long, il voit en Sela une jeune femme audacieuse mais aussi fragile. Il sent qu’il y a une part d’ombre en elle mais la laisse évoluer à son rythme. Il est fou amoureux d’elle et ne comprend pas le changement d’attitude de la jeune femme.

Si vous voulez savoir ce qui va se passer, il ne vous risque plus qu'à lire cette nouvelle romance !

Ce premier tome est très prenant, bien écrit et frustrant par sa fin. Je ne connaissais pas cette auteure mais je ne regrette en rien de m’être laissé tenter. Vivement le tome 2 !

Plus d'infos : Hugo Roman

Black Riders – Tome 2 « Girl Crish » de CJ Ronnie

Editions Hugo Roman

…À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell’s Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n’a pas dit son dernier mot et qu’il pourrait préparer une attaque d’envergure à leur rencontre. Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu’il le protègerait envers et contre tout mais Keira, l’assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d’un mauvais oeil qu’il puisse être élevé au sein d’un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu’elle a tort, alors que le club s’apprête à entrer en guerre contre les Hell’s Eagles ? De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l’été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n’est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ? Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?…

 

Avis d’Arcantane :

J’avais beaucoup apprécié le 1er tome et j’avais hâte de replonger dans la suite des Black Riders.  Surtout que ce tome allait être sur Brandon le meilleur ami de Hayley et de Beverly la fille du Président des Blakc Riders.

Je m’attendais comme pour le tome 1 à ce que cela soit raconté par le point de vue féminin soit par Beverly. Or très bonne surprise car ce tome sera raconté par Brandon, un point de vue masculin mais pas que ! Car nous allons aussi suivre l’histoire de Pres’, le père de Beverly. Nous avons donc deux points de vue masculins totalement différents et j’avoue c’est une très bonne idée et cela change de ce que nous avions l’habitude de lire.

A travers ce tome, on retrouve Brandon. Depuis son kidnapping, le jeune homme n’est plus le même. Suite à ses séquelles physiques, il a dû abandonner sa passion d’être un grand sportif. De retour à Los Angeles, il a bien du mal à tirer un trait sur son passé et de repartir sur de bonnes bases, surtout que les Black Riders sont très présents dans sa vie. Hayley sa meilleure amie continue à fréquenter Jace et Danny Boy passe beaucoup de temps avec la bande d’amis. Il essaye alors de se concentrer sur ses études et doit rattraper son année, la seule chose qui le motive. Il est en colère contre cette nouvelle vie qu’il n’a pas choisie et a du mal à pardonner à ce groupe de bikers. Il doit aussi faire face à Beverly qui occupe toutes ses pensées. Malgré tout le jeune homme n’arrive pas à s’engager avec elle. Trop de souvenirs et blessures parasitent son esprit. C’est tout naturellement que l’on suit son histoire.

Parallèlement nous avons aussi celle de Pres’ le leader des Black Riders. Suite au tome 1, il a décidé de s’occuper de Logan, un jeune garçon qu’il a recueilli mais l’arrivée d’une nouvelle assistante sociale va chambouler sa vie. Elle ne voit pas d’un très bon œil que le jeune garçon soit élevé parmi un gang de bikers. Alors que les Black Riders sont en pleine guerre avec les Eagles. Pres’ va devoir gérer ce nouveau problème avec Keira et la convaincre que le garçon a sa place dans sa vie.

Ce second tome est tout aussi plaisant à lire, j’ai vraiment aimé qu’on ait cette fois-ci un point de vue masculin. En général, dans les romances, nous avons plus l’avis féminin et cela est assez agréable d’être pour une fois dans la tête d’un homme (enfin de deux hommes !). Ce tome est un plus épais vu qu’il se centre sur deux histoires. CJ Ronnie a réussi son pari avec ce second tome. J’ai passé un bon moment.

Plus d'infos : Hugo Roman

Bonfire de Krysten Ritter

Editions Pygmalion

Barrens. Cela fait dix ans qu’Abby Williams n’y a pas remis les pieds. Dix ans qu’elle s’évertue à oublier cette bourgade de campagne qui l’a vue grandir. Aujourd’hui avocate en droit environnemental dans un prestigieux cabinet de Chicago, son appartement moderne n’a rien à voir avec la maison pleine d’animaux empaillés de son passé. Mais le confort de sa nouvelle vie n’est qu’une façade, un vernis fin sur le point de se craqueler.

Quand on la charge d’enquêter sur Optimal Plastics, le plus gros employeur de Barrens, Abby n’a d’autre choix que de rentrer dans l’Indiana. Persuadée que l’entreprise est à l’origine des problèmes de santé des habitants, elle se trouve confrontée à ses anciens amis et proches, réticents face à celle qui pourrait bientôt leur faire perdre leur emploi.Alors qu’elle cherche la vérité, elle exhume un secret inquiétant, menaçant de révéler une noirceur qui remonte à son enfance et risque de la dévorer…  

 
Avis de Solyane :
Pas toujours facile de revenir dans sa ville natale alors qu'on a tout fait pour s'en échapper, voire gommer tous les liens avec cette dernière. Mais, on a beau partir loin, le destin vous rattrapera toujours et régler ses comptes s’avère toujours nécessaire.
Incarnant Jessica Jones, célèbre héroïne de Marvel, l'auteure vient de publier son premier roman, Bonfire, un thriller psychologique qui se déroule dans une petite ville des Etats-Unis.
 
L'histoire est centrée sur une jeune femme, Abby Williams, qui retourne sur les lieux de son enfance suite à une affaire de pollution par le plus grand employeur de la région. C'est une version écologique de l'histoire de David contre Goliath. L'auteure va traiter plusieurs thématiques : l'impact des polluant sur l'environnement et le retour aux sources dans une petite ville. Un autre thème va se développer au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire que je vous laisse découvrir. Le récit va s'articuler selon deux intrigues : une intrigue principale avec la recherche de preuves contre le pollueur potentiel et une intrigue secondaire. Cette dernière est celle qui est la plus intéressante, même si à un moment de l'histoire, elle va fusionner avec la première. Dans ce cas, l'auteure va revenir sur un événement discordant de la jeunesse de sa protagoniste féminine : la disparition de la fille la plus populaire de la ville, il y a dix ans. Qu'est-elle devenue ? Personne le ne sait exactement. La recherche d'informations sur cette jeune fille va dérouler une pelote de laine qui pourrait devenir dangereuse.
J'allais oublier. L'auteure utilise la première personne du singulier pour nous expliquer les pensées et les agissements de son héroïne ainsi que des flash-back sur des événements importants qui conditionnent le temps présent.
 
Lorsque j'ai commencé à lire ce livre, j'ai été un peu décontenancée par le début. Une jeune femme qui retourne sur les lieux de son enfance comme si elle n'attendait qu'une occasion de régler ses comptes avec le passé. D'ailleurs, elle va se rendre compte que ce n'est pas si simple que ça et que les apparences sont, parfois, trop belles pour être réelles. Dès le début, l'auteure nous désigne les coupables mais elle va aussi nous démontrer l'inverse. L'histoire prend de l’intérêt au fur et à mesure de son avancée. Elle dévoile également les faiblesses de son héroïne qui semblait à toute épreuve. Vous finirez ce récit sur les rotules car vous ne vous attendrez pas à cette thématique finale.
 
C'est un livre que j'ai beaucoup aimé et qui est très intéressant. Pour une première fois, l'auteure frappe fort et bien. J'espère qu'elle continuera dans cette voie.
 
Plus d'infos : Pygmalion
Syndiquer le contenu