Aller au contenu principal

Copycat d'Alex Lake

Editions Pygmalion

L'imitation est la plus terrifiante forme de flatterie.

Quand une vieille amie la contacte sur Facebook, Sarah Havenant découvre que deux profils existent à son nom. Un seul est le sien.
Pourtant, tout est terrifiant de précision sur l’autre. Elle y découvre des photos de son mari, de leurs enfants et même de l’intérieur de leur maison.
Et ce n’est que le début. Car celui qui a créé le second compte n’attendait qu’une chose : que Sarah le découvre.
À partir de cet instant, sa vie ne lui appartient plus...

 
 
Avis de Solyane :
 
Depuis l'essor des réseaux sociaux, tout un chacun poste des photos correspondant à des événement sur la toile en toute innocence. Mais, lorsque le monde du numérique se retourne contre vous, cela est dû à une mauvaise blague ou le spectre de la maladie mentale guette. C'est à ce type d'attaques que va devoir faire face Sarah Havenant. Est-elle saine d'esprit ou non?
Troisième roman publié en France, l'auteur, sous ce pseudonyme, semble écrire des thrillers. Après le kidnapping et les tueurs en série, bienvenue dans le monde numérique. L’héroïne s'appelle Sarah, mariée, trois enfants, un mari adorable et un métier qui lui plait. Elle vit dans une petite ville où tout le monde se connait. Sa vie va changer lorsqu'elle va découvrir des photos qu'elle n'a jamais prise sur un compte qu'elle n'a jamais créé.
 
L'intrigue va se structurer en trois parties avec en ligne de fond un événement qui remonte à dix ans, la vie de Sarah et ses complications depuis la découverte de ce faux compte facebook et l'intervention ponctuelle d'une tierce personne. Le passage d'une partie à une autre est dû à la venue d'un événement qui change la donne. D'ailleurs, dans la dernière partie, cela devient succulent pour le lecteur. Mais, je ne vous en dis pas plus.
 
Fan de thriller, c'est tout à fait par hasard que je me suis retrouvée à lire ce livre. Je n'avais pas encore eu l'occasion de lire ses deux précédentes publications. Lorsque vous entrez dans cette intrigue autour du monde numérique, on se rend compte que nul n'est à l'abri de retrouver son compte Facebook, sa messagerie ou tout autre compte piraté. Qui n'a jamais entendu parlé d'un ou d'une amie ayant eu son compte piraté ? C'est rentré dans le quotidien de chacun. L'auteur prend ce positionnement et l'attaque sous un autre angle. Et si c'était le moyen de communication d'une autre personnalité, une espèce d'appel au secours d'un mister Hyde, que ferions-nous? Et surtout, qui croirions-nous? Le seul indice qui montre qu'on ne se trouve pas dans ce mode, pour nous, lecteurs, c'est l'intervention de cette tierce personne qui nous explique qu'elle est en train de pêcher un poisson bien particulier. De plus, j'ai oublié rapidement, l'introduction de chacune des trois parties car je me suis tellement retrouvée emberlificoter dans la nasse de l'auteur que je n'en voyais pas l’intérêt. Erreur fatale!!! Vous comprendrez plus tard. Malgré toutes ces directions et ces faux indices, j'ai découvert le coupable mais je ne comprenais pas ses intentions, le pourquoi de ce comportement. L'auteur nous donne l'occasion de comprendre, en partie, les réactions de ce dernier. Enfin, si vous voulez vous faire peur et vous remettre d'aplomb sur la toile, je vous conseille de lire ce roman. Il vous tiendra en haleine. Vous ne verrez plus le monde numérique de la même manière. Il vous fera encore plus peur. A bientôt
 
Plus d'infos : Pygmalion
Lire un extrait : ICI

Generation One de Pittacus Lore

Editions J’ai Lu

« Pour gagner la guerre contre des envahisseurs, les Gardanes, alliés extraterrestres de la Terre, ont libéré une énergie qui s’est répandue à travers le globe. À présent, des pouvoirs extraordinaires se sont manifestés chez plusieurs humains. Ces Dons en effraient certains ; d’autres cherchent à en tirer profit…

Je m’appelle Pittacus Lore. Archiviste des destins, chroniqueur des Dons. Je raconte les histoires de ceux qui façonneront les mondes. »

Afin d’aider les adolescents récemment dotés de pouvoirs incroyables mais potentiellement dangereux, une Académie a été créée : la jeune génération peut s’y entraîner et apprendre à contrôler ses aptitudes. Mais alors que le monde est en pleine reconstruction, certains pensent que ces talents censés protéger la Terre pourraient être mieux employés. Reste à savoir si les nouvelles recrues seront dignes de confiance…

 

Avis d’Arcantane :

Génération One est la suite de la série Numéro Quatre, une sorte de spin-off. Il n’est pas obligé d’avoir lu la série avant d’attaquer cette nouvelle série.

La guerre entre les Mogadoriens et Lorics a dévasté la planète Terre et a mis à jour la découverte des extraterrestres. Pour combattre les Mogadoriens, les Lorics et les humains se sont unis. La guerre a entrainé un changement chez certains humains qui ont développé des pouvoirs. De nombreux adolescents ont alors ses dons et ont aidé à mettre fin à l’invasion. Afin de pouvoir à la survie de la planète, il a été décidé qu’une école regrouperait ses ados pour leur permettent à contrôler leurs pouvoirs sous la tutelle de John Smith alias Neuf afin qu’ils deviennent des Guardanes, la garde humaine. Nous allons alors suivre certains adolescents : Kopano, Caleb, Nigel, Ran,  Isabela et Taylor dans leur apprentissage. Mais tous les Terriens ne sont pas du même avis et de nombreux dangers rodent …

Bienvenue à l’Académie où vous avez l’impression de vous retrouver chez les X-mens ! Il ne manque plus que Wolverine XD ! Chaque ado se retrouve avec une particularité. Outre la télékinésie que tout le monde possède, chacun ait un don qu’il va falloir apprivoiser. On suit alors certains ados et leurs histoires dont Kopano le Nigérian qui a une force herculéenne et qui peut transformer son corps en pierre. Caleb qui a la faculté de créer des clones, Nigel à la voix surpuissante, Ran qui peut détruire tout ce qu’elle touche, Isabela, la changeuse et qui peut prendre l’apparence de n’importe qui et la douce Taylor, la guérisseuse. Leurs destins vont alors se lier suite à une attaque contre eux et ils vont alors devoir unir leurs forces pour sauver leur amie kidnappée par une étrange Fondation dont le but est de recruter ou enlever des humains aux pouvoirs pour se servir d’eux.

J’ai trouvé ce premier tome assez bien construit car au départ on se concentre sur chaque personnage et sa propre histoire puis tous vont se retrouver à l’Académie. Certains groupes vont alors se former, quelques tensions naissent au début mais lorsqu’il s’agit de sauver leur amie en danger, ils vont s’unir et ils découvrent bien des secrets et la vérité. Personnellement c’est un tome qui se lit assez vite car on plonge très vite dans l’action et les intrigues entre les deux camps.

Si vous avez aimé la série Numéro Quatre, vous aimerez alors cette suite !

Plus d’infos J’ai Lu

Lire un extrait : ICI

Betty Angel - Tome 3 "La mort est ma raison de vivre" de Louisa Méonis

Editions Milady

La suite de la folle aventure de Betty dans l’au-delà !

Rien ne va plus pour Betty, elle ne supportera plus très longtemps d’être ainsi séparée de son âme sœur. Alors que son existence menace l’équilibre entre l’Enfer et le Paradis, le moindre faux pas pourrait déchaîner les forces du Bien et du Mal. Et en matière de faux pas, Betty s’y connaît… plutôt bien !

 

 

 

Avis de Christy :

J’avais adoré les deux premiers volets de cette série où on suivait avec plaisir les aventures rocambolesques d’une héroïne pétillante au Paradis et j’attendais avec beaucoup d’impatience la sortie du troisième tome.

Nous retrouvons Betty en bien mauvaise posture après les événements de “La mort dans ma peau”.

Azraël est désormais emprisonné dans les limbes et à transmis ses pouvoirs à Betty. D’ange, elle incarne aussi la Mort… mais séparée de l’homme qu’elle aime…

Pour ne rien arranger, le fragile équilibre entre le Bien et le Mal ou entre le Paradis et l’Enfer est mis à mal.

La moindre étincelle pourrait bien tout bouleverser…

Encore une fois, j’ai dévoré les nouvelles aventures de Betty ! Je dois dire que l’attente avait été longue avec le tome précédent.

J’ai adoré lire la plume fluide de l’auteure. Le ton est drôle, prenant et captivant.

Cependant, contrairement aux tomes précédents, l’ambiance devient plus sombre et surtout prend un tournant plus politique entre le Paradis et l’Enfer. Nous sommes bien loin de l’humour du tome 1.

Betty est toujours aussi occupée. En plus de la formation pour devenir Ange, elle doit maintenant gérer les âmes qui l’appellent, tout en essayant de trouver un moyen pour aller sauver Azraël. Autant dire qu’elle n'a pas le temps de souffler…

J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture… Les pages ont défilé à toute vitesse sous mes doigts. Je voulais à tout prix savoir comment les choses allaient se passer entre Azraël et Betty et je dois dire que l’intrigue prend une tournure qui m’intrigue beaucoup.

Alors que les premiers tomes mettaient en place l’univers et les personnages, l’auteure nous offre ici une intrigue encore plus sombre et qui va au-delà d’une simple histoire d’amour.

Je ne m’attendais pas du tout à la présence de Zeus et à son implication dans la suite de la série… Mais chut…, Je n’en dirais pas plus…

J’ai toutefois hâte de savoir comment les choses vont évoluer pour la suite des événements.

Betty se montre, comme dans les tomes précédents, toujours aussi drôle, maladroite mais aussi attachante. Il faut dire que son nouveau travail de la Mort ne lui correspond toujours pas. Elle qui se montre joviale ne se voit pas avec une tâche aussi difficile et sombre.

Par rapport aux tomes précédents, on voit que Betty a grandi et a mûri. Elle pense beaucoup à l’homme qu’elle aime, se pose des questions sur leurs sentiments, se projette dans l’avenir. Elle va essayer par tous les moyens à sa disposition de trouver un moyen de sortir Azraël des limbes.

On ressent bien qu’Azraël lui manque beaucoup. Elle a de forts sentiments pour lui.

Elle ne va pas se laisser marcher sur les pieds et sait maintenant se montrer aussi forte que possible. Face aux épreuves, elle fait face.

Désormais, elle commence à s’affirmer. Ses pouvoirs lui obéissent. Toutefois, ses sentiments lui dictent encore certains de ses actes.

Quant à Azraël, je dois dire que j’attends de voir comment les choses vont évoluer pour lui. On ne le reconnaît plus. Il paraît abattu, sans âme ni force et semble être sous le contrôle total de Zeus. Mais la dernière partie augure de nombreux changements!

C’est assez déconcertant de le voir de la sorte !

Par contre, j’ai particulièrement apprécié Nathanaël, l’ange protecteur de Betty, dont la présence à pris de l’ampleur dans la vie de Betty et dans l’intrigue. Il est là pour épauler et soutenir la jeune femme dans ses épreuves. On sent qu’elle peut compter sur lui pour quoi que ce soit. Il est tout son contraire. Alors qu’elle raisonne avec ses sentiments, il est réfléchi.

Zeus, le grand méchant de ce tome, se montre froid et calculateur. Il n’aime pas du tout Betty et fera tout pour lui nuire, quitte à utiliser Azraël, pour prendre le contrôle du Paradis.

Les rebondissements sont nombreux et maintiennent un rythme d’enfer au récit.

Impossible de le lâcher avant la fin. L’intrigue prend de la profondeur, de l’épaisseur. Il en va de même pour les personnages.

En bref, j’ai adoré ce troisième tome des aventures de Betty. Dire que j’attends avec impatience la suite prévue pour Octobre 2019 serait en deçà de la vérité.

Vivement la suite!

Plus d'infos : Milady

Abîmes et ténèbres - tome 2 "La prophétie" de Nora Roberts

Editions J'ai Lu pour elle

Ses treize ans atteints, Fallon, l’Élue qui sauvera l’humanité, s’est réfugiée dans un lieu secret et protégé au cœur des bois afin d’approfondir ses pouvoirs magiques. Un jour, usant de ses dons, elle sauve d’une mort imminente les jumeaux Duncan et Antonia. Comme elle, ce sont des adolescents, membres de la communauté de rescapés surnommée New Hope. Aussitôt, le charme opère puisque Fallon éprouve une étrange attirance pour Duncan. Au lendemain de ses quinze ans, Fallon devine qu’un terrible danger menace New Hope et l’ensemble de ses habitants. Car le mal rôde inlassablement...

 

 

Avis d'Edelweiss :

Ceux qui ne connaissent pas cette auteure auraient tord de passer à côté de ses romans et bien sûr de cette fantastique aventure. Nora Roberts est une auteure qui a fait ses preuves dans plusieurs genres différents, policier, thriller psychologique, fantastique et roman d’amour.

Cette histoire traverse les ans dans un monde qui s’est écroulé suite à la diffusion d‘un virus mortel, nommé « La Calamité ». Plusieurs survivants ont été dotés par la suite de pouvoirs magiques mais certains ont privilégié les forces du mal ou l’ignorance de ses facultés ayant pour but de se débarrasser de l’Élue, seule enfant capable de les arrêter et sauver le monde de la destruction totale.

Ce second tome de la « La Prophétie » est l’aventure unique de Fallon Swift, Élue lors de sa conception pour sauver l’humanité des mains des Guerriers de la Pureté, des pilleurs mais aussi des insolites noirs qui accablent le monde par la destruction et la mort alors que d’autres essaient de le reconstruire. Malheureusement, vivre dans la sérénité n’est plus possible depuis « La Calamité », trop de mal et de souffrance, de famine, de tortures se répandent dans le monde.

Nous découvrons Fallon dès son plus jeune âge et l’amour dans lequel elle a vécu auprès de sa famille jusqu’à son treizième anniversaire. Sachant ce qui l’attendait, ses parents l’ont préparé chacun dans des domaines particuliers. Sa mère, lui a initié la magie, les potions, la cuisine quant son père lui enseigne à se battre, à manier des armes ou à cultiver la terre. Fallon est une enfant calme, intelligente et réfléchie et elle sait que l’avenir dépend de ce qu’elle entreprendra par la suite. Ses pouvoirs sont déjà bien développés mais vont s’amplifier dès lors qu’elle quittera son foyer pour découvrir l’étendue de ses dons avec Malick, son précepteur.

Alors certains diront que ce tome est plus lent, que l’action se situe plutôt vers la fin du livre mais je crois qu’il est nécessaire de découvrir l’apprentissage de Fallon durant ses deux années auprès des êtres magiques qu’elle va côtoyer et des quêtes mystérieuses qui tirent des leçons de valeur humaine, de bienséance et d’honneur.

Ce livre nous présente beaucoup de personnages aussi touchants qu’attachants ayant chacun un rôle important à jouer dans cette guerre qui se prépare. Duncan et sa jumelle Tonia sont mis en avant à maintes reprises car ils sont liés à Fallon et la ville qu’ils ont créée avec leurs parents et amis « New Hope » appelle à l’espoir, au renouveau.

 Extrait : «Il peut être difficile de partir. Il est également difficile d’être laissé derrière».

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait ICI

La meute de Mercure - Tome 4 "Bracken Slater" de Suzanne Wright

Editions Milady

L’amour n’a pas de limites.

Madisyn est une métamorphe félin d’une espèce rare. Solitaire, imprévisible et distante, une trahison récente l’a laissée prête à se faire les griffes sur le prochain homme qui croisera son chemin… jusqu’à ce qu’un loup s’empare de son cœur.  Autrefois brisé par le deuil et la culpabilité, Bracken se sent reprendre goût à la vie au contact de Madisyn, mais la convaincre de rejoindre sa meute paraît impossible. Pourtant, lorsque leurs passés respectifs reviennent les hanter, leur union imprévisible pourrait bien être ce qui les sauvera...

 

 

Avis de Christy :

Il y a précisément un an, je lisais le tome 3 de la série dérivée de La meute du Phénix… L’attente fut donc longue avant de découvrir ce nouvel opus.

Nous faisons ici la connaissance de nouveaux personnages: Madisyn et Bracken.

Madisyn est une métamorphe félin d’une espèce assez rare. C’est une jeune femme qui n’aime pas trop la compagnie des autres, elle préfère passer du temps seule. Elle a également un comportement assez imprévisible, de part sa nature de félin.

Elle recherche un homme qui puisse être à l’écoute de ses besoins, mais pour le moment, elle n'a pas encore réussi à mettre la main dessus.

De son côté, Bracken, est un lieutenant de la meute Mercure. Il a vécu assez récemment un drame: toute sa famille à été victime d’une attaque par les extrémistes anti-métamorphes.

Bracken n'a pas encore réussi à surmonter ce deuil terrible. Il essaye de reprendre goût à la vie.

Suite à une bagarre avec des métamorphes ours, Madisyn reçoit de l’aide de Bracken… Au cours de leur discussion puis d’une seconde attaque des ours, le lieutenant s’aperçoit que Madisyn est son âme soeur. Mais comment pourra-t-il convaincre cette solitaire convaincue que sa place est auprès de lui, au sein de la meute?

C’est toujours un plaisir de se replonger dans les nouvelles aventures de la meute mercure. J’adore toujours autant apprendre à connaître ses personnages dans les tomes qui leur sont consacrés. J’ai été touchée par le récit et la douleur de Bracken ainsi que par la déception amoureuse de Madisyn.

Madisyn se montre assez solitaire dès le départ. Même si elle apprécie d’être seule, le besoin d’être avec un homme se fait sentir dès les premières pages… Mais comment surmonter une trahison de l’un d’entre eux? Madisyn ne se laissera plus avoir pour la suite. Elle se montre très prudente dans ses relations avec les autres.

Ce qui ne l’empêche pas de faire un très bon travail, au sein du Refuge, une association qui recueille les métamorphes sans meute, de toute espèce, le temps d’un moment.

Mais sa nature de félin et de métamorphe ne l’empêche pas d’éprouver de terribles besoins et tant pis, si cela “tombe” sur Bracken…

Madisyn est un personnage fort, féministe, qui n'a visiblement pas besoin d’un homme dans la vie quotidienne, pour s’affirmer. Quelle ne va pas être sa surprise de découvrir qu’en plus de son histoire avec Bracken, elle va devoir intégrer la Meute Mercure… Est-ce la fin de son indépendance?

Bracken ne s’attendait vraiment pas à découvrir que Madisyn soit son âme soeur. Lui qui tant souffert de la mort d’une grande partie de sa famille, à dû mal à s’en remettre et à passer à autre chose. La blessure est encore à vif. C’est pourquoi il va se montrer très protecteur envers Madisyn, surtout quand les menaces s’approchent dangereusement d’elle. Il va également être patient avec sa belle et ne pas la brusquer dans ses décisions, surtout celle concernant son arrivée dans la Meute.

Sa relation avec Madisyn va se construire progressivement même s’il est vrai qu’ils se connaissaient bien avant de faire cette découverte., chacun étant blessé par quelque chose. Cela les bloque même parfois dans leur union. Chaque chose en son temps...

Comme dans les tomes précédents, les pages défilent à toute vitesse, même si ce tome ressemble, dans l’intrigue, aux autres histoires que l’on a pu lire du même auteure. Il s’agit de la même trame. L’effet de surprise n’est plus là, mais j’ai apprécié de retrouver les personnages et l’univers de l’auteur.

J’ai aussi beaucoup aimé l’humour de la petite Willow, la fille de Nick qui commence à se faire une belle place au sein de la Meute, surtout en posant quelques petites questions gênantes…

Comme dans les autres tomes de la série, j’aime beaucoup la romance qui se met en place entre les personnages. Ils devront apprendre à surmonter leur peine, leur douleur, ou leur déception et surtout à faire confiance à l’autre. Mais le point négatif, c’est la répétition de telles situations depuis plusieurs tomes qui commence à lasser… Je ne serais pas contre un peu de changement…

En bref, j’ai beaucoup aimé ce nouvel opus de la Meute du Mercure, servis par des personnages qui ont su me toucher par leur douleur et peine, mais dont la trame rappelle beaucoup trop celle des autres épisodes de la série.

Plus d'infos : Milady

Syndiquer le contenu