Aller au contenu principal

Phoenix Ashes - Novella "Nath" de Fleur Hana

Autoédition

Quand l’amour arrive 6 mois trop tard…

Nath

Mes larmes ont un goût amer, celui des regrets… tant de regrets. Tant d’erreurs. Tant de décisions que j’aurais dû prendre. Les conséquences de mes inactions se présentent à moi, aujourd’hui, et je n’ai plus la force de les porter à bout de bras. J’ai tellement cru que nous serions deux. Je l’aurais aidé autant que lui m’aurait soutenue. S’il avait voulu…

Steel

Nathalie ne voulait qu’une chose de moi : que je la sorte de ce trou paumé.
Je l’aurais fait, ou presque. On serait restés à Roseville, mais à nos conditions.
Je suis rentré pour elle. Je suis amoureux de cette fille depuis des années.
Cette femme. La femme d’un autre.

 

Avis de Christy :

J'avais beaucoup aimé les autres tomes de la série "Phoenix Ashes", et c'est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans l'histoire de Nath.

Cette novella se déroule quelques années avant les romans consacrés aux personnages masculins de la série.

Nous faisons plus ample connaissance avec Steel, qui revient dans la ville de son enfance, Roseville, en compagnie de quelques anciens camarades d'armes. Steel vient en effet d'effectuer quatre longues années dans l'armée, à combattre pour son pays.

Il a également hâte de retrouver celle qu'il a attendu pendant toute cette période et qui a occupé la moindre de ses pensées : Nath.

Alors qu'il pensait qu'ils allaient se retrouver, Steel s'aperçoit que la jeune femme ne l'a pas attendu comme promis. Nath s'est mariée il y a six mois.

Je ne vais pas vous en raconter plus sur l'intrigue afin que vous puissiez découvrir ce court roman.

Comme d'habitude, l'auteure, Fleur Hana, nous emmène avec sa plume fluide et addictive dans une nouvelle histoire de MC, où les sentiments côtoient suspense et tension.

J'ai aimé le fait que Fleur Hana revienne sur une période cruciale des Phoenix Ashes. Nous apprenons en effet comment le MC s'est créé, ainsi que les motivations des membres fondateurs.

Car Steel a eu l'idée de ce club alors qu'il devait se battre pour son pays et que les Phoenix Ashes étaient alors pour lui la seule solution pour oublier cette période difficile de sa vie.

En plus de cette idée, il compte beaucoup sur ses retrouvailles avec Nath. Si avant de partir, il n'a jamais rien tenté avec la jeune femme à cause de leur différence d'âge, ce n'est plus le cas désormais puisque Nath a maintenant 18 ans.

J'ai aimé le côté protecteur de Steel, prêt à tout pour que la jeune femme soit heureuse et en sécurité. Et il va le lui montrer à de nombreuses reprises.

De son côté, Nath n'a pas attendu le retour de Steel. Elle s'est mariée avec Warren, à peine six mois auparavant. Elle en avait assez du silence radio de celui qu'elle pensait attaché à elle. Nath devait à tout prix échapper à sa vie. Warren a été pour elle une porte de sortie vers une nouvelle vie. Une vie qu'elle espère meilleure.

Au fil des pages, nous apprenons à connaître les personnages. Je me suis particulièrement attachée à Nath. Son évolution au fil des pages est impressionnante à suivre. D'une jeune fille fragile, victime, soumise à la vie déjà toute tracée, elle va devenir forte et courageuse.

J'ai admiré sa force intérieure qui va lui permettre d'avancer et de faire les bons choix dans sa vie.

C'est la relation avec Steel qui va beaucoup l'aider. Ils ont besoin l'un de l'autre. Leur alchimie transparaît à travers les pages. Les sentiments et émotions sont parfaitement retranscrits et on se plaît à côtoyer deux personnages attachants.

L'intrigue de "Nath" se dévore en quelques heures seulement. Nous voulons savoir comment nos deux personnages vont réussir à s'affranchir de leur passé et commencer une nouvelle vie. Les pages défilent toutes seules sous nos yeux.

J’ai été sous le choc quand j’ai appris tout ce que notre héroïne avait subi. Mais quelle force elle va nous montrer au fil des pages!

En bref, j'ai adoré cette novella et principalement Nath, un personnage attachant qui se dévoile sous nos yeux, grâce à sa relation passionnée et entière avec Steel.

Ce tome est un must have, indispensable à lire si vous avez déjà lu les autres tomes de "Phoenix Ashes".

Vivement le prochain tome !

Plus d'infos : Site Fleur Hana

Abîmes et Ténèbres - tome 3 "l'Elue" de Nora Roberts

Editions J'ai Lu pour elle

Après qu’un étrange virus a décimé le tiers de la population mondiale, la magie est devenue mon­naie courante. Réfugiée dans le havre de New Hope, Fallon a passé son enfance à apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Épaulée par Duncan et Tonia, elle consacre désormais son temps et son énergie à la protection de ses semblables les plus vulnérables. Une ultime mission se profile pour les trois amis : rétablir le bouclier mystique au cœur du cercle de pierres en Écosse. Et pour entreprendre ce périlleux voyage, ils vont devoir lever une véritable armée…

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

« Abîmes et ténèbres » est une pépite de la littérature fantastique. Nora Roberts n’a plus à faire ses preuves depuis bien des années et j’en ai lu beaucoup de ses romans, mais cette trilogie est juste époustouflante en terme de créativité d’un monde dystopique.

Je ne sais pas si je dois vous parler de ce troisième tome uniquement ou de l’ensemble de cette trilogie car chaque tome apporte énormément dans les années qui s’y découlent. Le premier tome démarre sur une pandémie fulgurante « La Calamité » qui tient bien son nom, décimant les 3/4 de la population. On apprend par la suite que ce virus peut aussi transformer la population immunisée en les dotant ou non de pouvoir magique.

Nous entrons donc dans un univers post-apocalyptique autour d’un monde qui s’écroule pour se voir reconstruire grâce aux pouvoirs de ceux qui ont choisi la lumière et les capacités de chacun des survivants normaux. Évidement une nouvelle ère ne peut avoir lieu sans conflits et ténèbres pour détruire ce monde nouveau ainsi que l’espoir et la joie qui y résulte.

Vous qui lirez ce livre, sachez que vingt ans de cette histoire est raconté en 3 tomes de 500 pages chacun. C’est une évolution dans le temps extrêmement aboutie et contenue comme je ne l’ai jamais vu. Chaque passage et détail est important pour l’aventure que mène Fallon avec sa famille, ses amis, ses alliés et on ne se lasse pas de la découvrir enfant, adolescente et femme mais avant tout « l’Élue ».

La Calamité aura dissous les pouvoirs du gouvernement, quand ceux qui ont choisi la magye des ténèbres s’en emparent pour créer le chaos autour d’eux. Torturant, sacrifiant des humains, faisant des expériences scientifiques sur ceux qui ont choisi la magye de la lumière. Cette histoire est stupéfiante et effrayante également. On y trouve des pilleurs, des casseurs, qui à chaque croisade choisissent la violence et la terreur, mais aussi une secte en particulier qui au nom de Dieu va commettre des atrocités.

Je vous invite à lire mes anciennes chroniques sur le tome 1 et le tome 2 où l’univers met en place ce chaos déchirant.

Concernant ce tome final, je suis heureuse de voir que Nora Roberts n’a pas fait dans la dentelle et n’a allégé que certaine partie de son texte pour parler tout de même d’amour et d’amitiés car dans une guerre comme celle-ci, sans ses bons sentiments chacun est perdu.

J’ai versé ma larme, oui oui ! La disparition de plusieurs personnages au fil des pages m’a remué. Il est évident que l’on perd forcément des soldats dans une bataille, on ne peut pas sauver tout le monde mais c’est difficile quand on s’attache autant à des personnages de faire face à cette injustice.

Au final, la prophétie a vue jour en la naissance de Fallon, seule enfant capable de combattre les ténèbres et dans ce tome trois nous arrivons enfin à la bataille finale.

Les personnages secondaires sont tellement importants du commencement à l’aboutissement de ce roman. Ils apportent la touche d’humanité, de réalisme que l’on suit volontiers dans le temps. Arlys, journaliste, Fred, fée joyeuse, Lana, sorcière et mère de Fallon, Simon père adoptif et ancien soldat, Rachel, médecin et son mari Jonah capable de déterminer la mort imminente d’un patient dans leur hôpital mais encore Katie et ses jumeaux, descendants du patient zéro, aux pouvoirs immenses, et tant d’autres encore. Une fois regroupés, ils vont accomplir ce que personne n’a encore fait après la Calamité, créer une ville appelée « New Hope » un havre de paix pour tous les réfugiés, survivants, anciens prisonniers ayant la lumière en eux pour combattre ensemble auprès de Fallon, leur guide.

Beaucoup de personnes vont faire leurs apparitions au fil des pages apportant leur aide pour clôturer ce chapitre une fois pour toute et trouver enfin le repos et la paix tant désirée.

Cette trilogie est fantastique dans les deux sens du terme.

Tous les ingrédients sont réunis pour accompagner le lecteur tout au long de sa lecture dans cette aventure, sans interruption, sans temps-morts, sans ménagement non plus car oui, cette saga est sombre soyez-en sur. Mais malgré ce cadre obscur, la part lumineuse est présente grâce au tremplin d’émotions qui en émane. Actions, rebondissements, sentiments sont au rendez-vous !

C’est un véritable coup de cœur !

 

Citation:

« L’amour... pensa leur fille pendant qu’ils repartaient. Peut-être était-ce le plus grand miracle. L’éprouver, le donner, le connaître».

 

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Hybrides – Tome 8 "Obsidienne" de Laurann Dohner

Editions Milady

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Lorsqu’une soirée trop arrosée tourne mal, Zandy ne doit la vie qu’à l’irruption d’un homme sublime. Persuadée d’être au paradis, elle se jette au cou de son sauveur. Ce qui s’avère gênant, car celui-ci est un Hybride bien vivant… Tigre s’était juré de ne jamais prendre de compagne, mais le choc qu’il ressent lorsque la victime présumée l’embrasse tourne au désir. Et quand Zandy commence à travailler à Homeland, il devient impossible pour lui de résister à la tentation permanente de sa présence…  

 

 

Avis d’Arcantane :

Hybrides est une série que j’apprécie car Laurann Dohner réussit à chaque histoire à la rendre unique et non répétitive quoique cela soit toujours basée sur une romance hybride/humaine.

Allison Baker est l’un des médecins attitrés qui s’occupe des hybrides blessés à Homeland. Son principal patient est le matricule 880. La particularité de cet hybride est qu’il est dans le coma depuis qu’il a été secouru. Personne n’a l’air de le connaitre car il était séparé des autres. La seule chose que l’on sait est que sa compagne a été tuée. Alli est inquiète car 880 n’a pas l’air de se réveiller et plus le temps passe et plus son corps s’affaiblit. Pour elle, hors de question de perdre un patient, surtout qu’elle s’est attachée à 880. Et pourquoi de pas mettre le patient en contact physique avec une autre femme ? L’odeur ne pourrait-elle pas lui permettre de s’attacher de nouveau et de sortir de son coma ?

Cette proposition est rejetée par la direction car jugée trop dangereuse. Les hybrides ont peur de sa réaction lors de son réveil et par ailleurs aucune femelle hybride ne souhaite être près d’un mâle qu’elles ne connaissent pas. Le temps étant compté avant de le débrancher, Alli projette alors de kidnapper son patient pour expérimenter son idée de contact, ce sera elle le cobaye ! Même si cela part d’une bonne intention, Alli ne sait pas ce que cette décision va bouleverser sa vie et entrainer beaucoup de problèmes...

J’ai pris plaisir à lire ce nouveau tome et découvrir ce nouveau personnage, Obsidienne anciennement 880. C’était un hybride vivant à part et n’ayant aucun contact avec ses congénères lorsqu’il était aux mains de Mercile qui tentait de nouvelle expérience de reproduction. A la différence des autres hybrides, est que ce dernier ne sait pas interagir avec ses compagnons. Il est très agressif et surtout très protecteur envers Alli qu’il apprécie de plus en plus. Il ne supporte pas que la jeune femme puisse attirer d’autres mâles et cela entraine de nombreuses situations de tension au fil des pages.

Concernant le personnage d’Alli, c’est une humaine douce et sensible que l’on apprécie dès le départ. Elle n’a pas de mauvaises intentions et cherche avant tout le bien-être de ses patients. Elle est tombe amoureuse d’Obsidienne mais ne souhaite pas l’empêcher de vivre sa vie. Elle pense que le fait que l’hybride se soit entichée d’elle est une façon pour lui d’oublier son ancienne compagne. Elle ne veut pas juste une aventure et par ce fait ne veut pas s’investir dans un début de relation avec lui de peur d’avoir à nouveau le cœur brisé.

Obsidienne va devoir lui prouver qu’il tient à elle et qu’elle est bien sa compagne même si cela est pour lui une évidence, il va devoir prendre son mal en patience.

L’histoire est toujours aussi prenante grâce à la plume de l’auteure. Même si on devine la fin de l’histoire, il est intéressant de voir comment l’auteure amène ce couple à s’accepter. Les deux personnages principaux ont plus de points en commun qu’ils n’en pensent et vont le découvrir au fil des pages. Ce que j’aime dans cette série est la force des sentiments que Laurann Dohner arrive à retranscrire à travers ses mots.  Ce sont de belles histoires de romance. Et il y a toujours ce côté pimenté avec ces scènes de sexe très hot !

Plus d’infos : Milady

Redwood – tome 4 "Maddox " de Carrie Ann Ryan

Editions Milady

Maddox Jamenson est l'Omega de la meute Redwood, celui qui perçoit les émotions de ses proches. Toute sa vie, il a gardé les secrets confiés par son don, cachant le prix à payer, mais le pire est encore à venir. Alors qu'il rencontre enfin son âme soeur, il ne peut encore se lier à elle sous peine de la mettre en danger. Ellie a grandi au sein de la meute Reyes, la fille de l'Alpha le plus haï de tous les temps, victime des attentions de son frère sadique. Lorsqu'elle parvient enfin à s'échapper, la seule personne à pouvoir l'aider lui tourne le dos sans explication. Ellie sombre alors dans le désespoir. La guerre contre les Reyes les force cependant à lutter côte à côte pour la survie des Redwood. Parviendront-ils à surmonter leurs peurs pour défendre le lien fragile qui s'est établi entre eux ?

 

 

Avis d’Arcantane :

Redwood est la série que j’accroche le moins dans les dernières parutions de Milady en 2019. D’ailleurs, en commençant ce 4ème tome, je me suis rendu compte que je n’avais pas lu le tome précédent sur Adam, l’Exécuteur de la meute. Cela n’a guère d’incidence dans la compréhension de l’histoire même s’il vaut mieux les lire dans l’ordre pour certains détails.

Ce tome est consacré au personnage de l’Omega, un personnage aussi important et indispensable dans les meutes, au même titre de l’Alpha. Il joue un rôle actif dans la meute en canalisant les émotions des loups. L’Oméga a toujours été à part car il ne subit pas la dominance de l’Alpha. Maddox est cette personne. Fils de l’Alpha, il prend son rôle très au sérieux mais vit en solitaire car il a du mal à gérer toutes les émotions de la meute qu’elles soient positives ou négatives. Une telle pression sur ses épaules que Maddox s’isole régulièrement. Lorsque Ellie Reyes, la louve a demandé l’asile à la meute Redwood est recueillie, c’est un peu le coup de foudre pour le loup de Maddox. Mais hors de question pour la partie humaine de se rapprocher de la jeune femme, il laisse donc son jumeau de s’occuper de la jeune femme blessée physiquement et émotionnellement par son ancienne meute.

Lors de la cérémonie de l’union d’Adam et de Bay, un drame se déroule et les indices laissent penser qu’Ellie est coupable du meurtre d’un couple de loups-garous. Or les famille Redwood sait que la jeune femme n’y est pour rien. Pour cela et pour prouver son innocence, il faut débusquer le traitre dans la meute. Ellie doit donc partir de la meute pour donne l’image d’un bannissement. Mais hors de la meute et sans protection, elle redevient une proie facile. Elle est donc accompagnée des jumeaux North et Maddox qui ont pour rôle de la protéger et trouver le coupable.

C’est peut-être l’occasion rêvée pour la jeune femme d’avoir une explication avec Maddox qui fait tout pour l’éviter et découvrir pourquoi le jeune homme la rejette…

Je n’ai pas totalement accroché avec cette suite et sur l’histoire de Maddox alias l’Omega de la meute Redwood. J’ai toujours du mal avec l’intrigue, il y a certes du potentiel mais je ne la trouve pas assez exploitée à mon goût. J’ai une impression d’inachevé quand je lis cette série. Les méchants, les Reyes ne sont pas assez mis en avant. L’auteure survole ses personnages. La romance est bien là mais je ne ressens pas cette étincelle qui me permet d’aimer ce couple. Et même si les nouveaux personnages rencontrés dans ce tome permettent une suite plus attractive avec les détails laissés par l’auteure, je ne suis pas sûre de continuer cette série, j’ai cette impression d’avoir un goût d’inachevé à la fin de chaque tome et de passer à côté de quelque chose. Heureusement ces tomes sont courts et se lisent rapidement.

Dommage car je trouvais l'idée bonne d'incorporer les démons dans le monde des loups.

plus d'infos : Milady

Phoenix Ashes - Tome 2 "Ghost" de Fleur Hana

Autoédition

Sa vie n’est pas un conte de fée : c’est un épisode de Sons of Anarchy.

Ghost

Quand on ne connaît pas le fonctionnement d’un MC, on ne comprend pas tout de suite les relations entre les membres. On ne réalise pas que les liens familiaux dépassent ceux du sang. Là où on place la loyauté au-dessus de tout, on nous catalogue immédiatement comme des hors-la-loi. Quand on colle un patch avec notre nom sur le cuir d’une régulière, on passe pour des machos. Si on nous voit frotter les chromes de notre bécane, on nous accuse de plus tenir à nos machines qu’à nos femmes. Est-ce qu’il y a des gars pour qui c’est vrai ? Totalement. Tout comme il y a des enfoirés hors des MC. Mais c’est plus facile de nous ranger dans la case des primaires misogynes qu’essayer de comprendre notre éthique.

Daisy

Les héros avec des cicatrices cartonnent, d’habitude c’est sur le sourcil, mais il faut savoir innover. Mes lectrices devraient aimer, elles apprécient quand je m’approprie les clichés. Et s’il y a bien quelque chose que Ghost est, c’est un cliché ambulant ayant le pouvoir de faire danser mes hormones comme si Thriller passait dans mon corps et que ces zombies endormis depuis trop longtemps se réveillaient d’un coup. Oh, ça, je pourrais le recaser dans un roman. Je n’arrive peut-être pas à le débuter, mais j’ai une citation.

Moi qui voulais me rapprocher, je n’aurais jamais imaginé me retrouver si vite aussi près de lui.

 

Avis de Christy :

J’avais beaucoup aimé les histoires précédentes, celles d’Elena et de Blade, des Phoenix Ashes, un groupe de bikers.

C’est donc avec grand plaisir que je me suis replongée dans cet univers à la fois sombre, mais aussi teinté de romance.

Ici, dans ce second tome, il est question de l’histoire de Ghost et de Daisy. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans leur histoire qui m'a captivée tout le long de ma lecture.

Daisy est à Roseville dans le but d'écrire un roman. Elle est en pleine recherche d’une nouvelle intrigue. Elle est accompagnée pendant ce séjour par sa meilleure amie, Jess, qui vit en ce moment des temps difficiles. Elle vient en effet d’être larguée par son mec. C’est une situation qui l'a laissée en pleine dépression.

Daisy aide donc Jess à aller mieux, jour après jour.

Un soir, c’est ainsi que son chemin croise celui de Ghost, un des lieutenants des Phoenix Ashes, un homme qui l'intrigue beaucoup. Elle est attirée par lui, même si elle ne ne connaît rien de sa vie. Daisy passe d’ailleurs pas mal de temps à le “surveiller” lorsqu'il rentre dans le même café qu’elle fréquente.

Daisy ne fait pas du tout partie du monde des bikers et ne connaît rien à ses codes et ses règles.

Un événement va faire que la vie de Daisy et Jess sont en grand danger. Les bikers vont devoir les protéger. Ghost va s’en charger même si l'entente avec Daisy est assez électrique.

Ghost considère les Phoenix Ashes comme sa famille, depuis qu’il a quitté les Marines, il y a quelques années.

Il est maintenant “nettoyeur” et est chargé d’éliminer tous les problèmes du Motor Club. Il n'aime pas les imprévus. Chaque action a été préparée auparavant. Mais il n'avait pas prévu que Daisy et son amie fassent leur entrée au sein des Phoenix Ashes et bouleversé ses habitudes.

Je ne vais pas vous en dévoiler plus sur l'intrigue pour que vous puissiez la découvrir à votre tour. Sachez que l'intrigue m'a captivée d’un bout à l'autre de ma lecture.

Ghost est un personnage charismatique, assez effrayant de prime abord, même s'il a un physique très agréable. Avec son travail au sein des Phoenix Ashes, il n'aime pas prendre des risques. Il prévoit tout à l'avance.

Nous allons à le connaître au fil des pages et voir ce qu’il dissimule sous cette carapace. Il ne va pas se dévoiler facilement. On adore son côté macho et protecteur.

Daisy est, quant à elle, une jeune femme moderne, écrivaine de romance à succès, très éloignée du monde des bikers.

Elle ose dire tout ce qu’elle pense, même si cela lui vaut quelques désagréments.

Elle est également une amie fidèle sur qui Jess peut compter. Elles se connaissent d’ailleurs depuis toujours.

Mais la jeune femme cache aussi un lourd secret datant de son passé qui lui pèse beaucoup.

Daisy est un personnage plein d'humour, ses joutes verbales avec Ghost apportent du piment au récit.

C’est un personnage tellement humain, avec ses forces et ses faiblesses.

Outre l'intrigue mettant en scène l’évolution de la relation assez particulière entre Ghost et Daisy, on retrouve avec grand plaisir les autres personnages de la série, que nous avions connu précédemment. C’est grâce à eux que Daisy va pouvoir se sentir chez elle. Ils évoluent au fil des tomes.

On voit avec plaisir qu'ils forment tous une grande et belle famille, où tous les membres, hommes ou femmes, savent qu'ils peuvent compter sur les autres. C’est l'occasion pour nous de ressentir un large panel d’émotions à leur contact.

D’ailleurs, la plume de Fleur Hana met en avant avec beaucoup de réalisme cet univers sombre des bikers où la violence n'hésite pas à s'exprimer régulièrement.

Un univers où la romance apporte de l'espoir et de la lumière. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’histoire entre Ghost et Daisy évolue au fil des pages.

Ils vont devoir apprendre à se connaître, pas facilement, car ils ont tous les deux de forts caractères mais complètement différents.

L’alchimie est toutefois évidente entre eux, même si elle est d’abord physique.

Cela évolue tout doucement entre ce couple, de façon naturelle et sans précipitations. D’ailleurs, les répliques entre nos deux personnages sonnent tellement vraies ! C’est un véritable duel verbal qui se joue sous nos yeux.

J’ai également adoré le côté suspense de “Ghost”. Je dois dire que je n'avais rien vu venir de côté-ci. J’ai été sous le choc à la lecture de certains passages. J’ai eu les larmes aux yeux. Ces scènes donnent un côté émotions où rien n’est surjoué par les personnages. Cela sonne tellement vrai.

On sent que Fleur Hana maîtrise les émotions de Ghost et Daisy sur le bout des doigts, d'autant plus que nous avons le point de vue de chacun, chapitre après chapitre. Nous entrons dans leurs têtes à tour de rôle et apprenons à les connaître.

En bref, “Ghost”, second tome de la série Phoenix Ashes tient toutes ses promesses. Entre romance, érotisme, action, suspense et émotions, nous sommes tenus en haleine d’un bout à l'autre du roman.

On passe un excellent moment de lecture en compagnie de deux personnages attachants et complémentaires.

J'attends le prochain tome avec impatience.

Plus d'infos : Site de Fleur Hana

Syndiquer le contenu