Aller au contenu principal

Crescent City - Tome 1 "Maison de la Terre et du Sang" de Sarah J. Maas

Editions J'ai Lu

Bryce, une jeune femme mi-fae, mi-humaine, a une vie parfaite : elle travaille le jour chez une marchande d’antiquités et d’artefacts magiques, et profite des plaisirs qu’offre Crescent City la nuit. Jusqu’au jour où un terrible meurtre ébranle les fondations mêmes de la ville, faisant voler en éclats le monde de Bryce. Deux ans plus tard, son emploi n’a plus guère de sens à ses yeux, et elle se plonge dans l’oubli en écumant les clubs les moins fréquentables. Mais lorsque le meurtrier frappe de nouveau, Bryce se retrouve entraînée dans l’enquête et doit faire équipe avec Hunt, un mystérieux ange au passé trouble…

 

 

Avis de Syb:

Crescent city est une ville où s’entretiennent des relations plus que variées. On y croise des Faes, des humains, des anges et bien d’autres. Bryce est mi fae mi humaine. Sa meilleure amie, Danika est à la tête de l’une des plus puissantes meutes de la ville. Alors qu’elles deux profitent de leur jeunesse et s’adonnent aux plaisirs de la nuit dans les bars les plus populaires, leur monde va rapidement être chamboulé. Un drame qui changera Bryce à jamais et lui enlèvera le goût de vivre. Deux ans plus tard, plus rien n’a d’intérêt pour elle, alors quand un meurtre similaire à celui qui a détruit sa vie, se reproduit dans les tréfonds de Crescent City, elle n’est pas enjouée d’être embarquée dans une enquête avec un ange qu’elle ne peut pas voir en peinture. Hunt et elle sont forcés de collaborer pour élucider le mystère de ces meurtres en série.
 
Bon. Pour tout vous dire j’avais vraiment hâte de me plonger dans cette histoire. Ayant déjà lu la très célèbre série ACOTAR, de la même auteure, je m’attendais à accrocher tout autant. D’autant plus que ce livre fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux.
Pourtant ça ne fut pas du tout le cas. Voilà bientôt plus d’un mois que je me force à le lire et ce n’est pas plaisant du tout. Je décide d’arrêter ma lecture un peu avant la moitié et en voici la raison : je n’accroche absolument pas à l’histoire.
J’ai la sensation qu’on nous a jetés dedans en supposant qu’on savait déjà tout sur le nouveau monde qu’on nous décrit. Or ce n’est pas du tout le cas bien évidemment. J’ai trouvé vraiment dommage que la construction du monde prenne si peu de place, je me suis retrouvée perdue à maintes e reprises, et pourtant j’ai l’habitude de ce genre d’histoires. Pour ajouter à cela, aussi loin que je sois dans l’histoire, rien n’avance ! A la 400ème page c’est comme si j’en étais à la dixième. Il n’y a aucun rebondissement, l’histoire n’avance pas et il faut se battre pour s’accrocher.
Ce n’est simplement pas ce que je recherche dans un livre, le lecteur n’est pas censé avoir du mal à suivre l’histoire tant elle est longue à venir. Beaucoup de passages auraient pu ne pas apparaître pour permettre à l’enquête d’avancer plus vite. C’est vraiment dommage parce que je trouve que l’intrigue avait du potentiel et que j’avais hâte d’en savoir plus. Mais plus de 1000 pages à lire pour que ce soit aussi lent, non merci.
 
Je comprends qu’on puisse apprécier cette histoire et je ne le nie pas, peut-être que si je m’étais accrochée un peu plus longtemps j’aurais pu plus l’apprécier mais je préfère arrêter le carnage maintenant. Désolée si j’en déçois mais Crescent City n’est juste pas pour moi !
 
plus d'infos : J'ai Lu

Hadès et Perséphone – tome 2 "A touch of ruin" de Scarlett St Clair

Editions Hugo Roman

La relation de Perséphone avec Hadès est devenue publique et la tempête médiatique qui en résulte perturbe sa vie normale et menace de l'exposer en tant que déesse du printemps. Pour ajouter à ses ennuis, tout le monde semble désireux d'éloigner Perséphone du Dieu des morts en exposant son passé infernal.
Les choses ne font qu'empirer lorsqu'une horrible tragédie laisse le coeur de Perséphone en ruine et Hadès refuse de l'aider. Désespérée, elle prend les choses en main et conclut des accords qui ont de graves conséquences.
Confrontée à un côté d'Hadès qu'elle n'a jamais connu et à une perte écrasante, Perséphone se demande si elle peut vraiment devenir la reine d'Hadès.

 

Avis d’Arcantane :

Second tome de la série Hadès et Perséphone qui enchaine directement à la suite du précédent tome.

Bien que j’aie aimé ce nouveau tome, j’ai été moins enthousiaste à sa lecture. En fait le personnage de Perséphone m’a beaucoup énervé dès le départ. Elle apparaît comme une enfant gâtée qui n’en fait qu’à sa tête sans réfléchir aux conséquences de ses actes malgré les conseils de ses proches. Ce qui bien sûr a de sérieuses répercussions et Perséphone va s’en rendre compte que bien trop tard.

C’est cette facette qui m’a le plus énervée sur ce personnage. Elle agit sans vraiment réfléchir qu’il s’agit des dieux ou de ses amis même si elle a bon cœur.

On peut comprendre que la jeune femme se découvre elle-même en tant que jeune déesse et doit s’adapter à cette nouvelle vie. Mais Perséphone est prise entre deux mondes. Elle ne veut pas changer et rester comme elle était soit une « humaine » évoluant parmi eux. Mais le fait de sortir avec un dieu et d’être la prochaine Reine des Enfers bouleverse la donne.

Adieu l’anonymat, elle est sous les feux des projecteurs et elle ne l’accepte pas ce changement.

L’auteure met l’accent sur un trait important dans ce tome : la communication dans le couple. Primordial pour l’épanouissement du couple. Ici Perséphone est rongée par les non-dits d’Hadès, elle se sent frustrée et bien sûr se venge. Mais soyons honnête, au lieu de discuter et de crever l’abcès dès le départ, la jeune femme en remet une couche et on peut dire qu’Hadès est vraiment patient avec elle. On comprend tout à fait qu’Hadès est un puissant dieu qui a vécu seul et n’a pas l’habitude de compter pour quelqu’un et de partager sa vie et donc lui parler de ce qu’il fait. Perséphone se rend compte qu’elle ne connaît en rien Hadès à part l’amant passionné. Elle n'a pas confiance en elle et en vient à douter de leur avenir malgré l'amour qu'elle éprouve. Elle se retrouve alors dans des situations  qu'elle aurait pu éviter si elle en avait parlé avec Hadès.

Elle est aussi têtue et veut mener ses propres combats. Elle ne se rend pas compte que toutes ses actions ont aussi des répercussions sur Hadès car ils sont maintenant liés en tant que couple. Toue action a des conséquences !

Ce tome nous permet aussi donc d’en apprendre sur les facettes de ce dieu et ses nombreux liens avec les humains. Certains dieux sont aussi mis plus en avant tel qu’Apollon.

Malgré tout, la jeune déesse apprend au final de ses erreurs même si c’est trop tard pour certains faits comme pour son amie Lexa.

La plume de l’auteure reste toujours aussi fluide et les scènes de sexe intenses. Dans l’ensemble cela reste plaisant de lire ce second tome malgré le caractère de Perséphone et son attitude.

Je lirai bien sûr la suite car j’ai envie de savoir comment cela va se terminer notamment avec Déméter la mère de Perséphone qui n’accepte pas la relation d’Hadès et Perséphone et fait tout pour les séparer quitte à préparer la guerre. J'espère que Perséphone sera plus mature dans la suite et qu'elle se conduira comme une vraie déesse et future Reine.

 

Plus d’infos : Hugo New Roman

Cupcakes - Tome 3 " Cupcakes and co(cooning)" de Fleur Hana

Autoédition

Ma mission : démasquer un trafic de bébés, tout en étant enceinte… Facile, non?

La grossesse est épanouissante… pour le reste du monde, sûrement : pas pour moi !

Travailler avec Maxence n’est déjà pas une sinécure. Mais vivre avec lui alors qu’il sécurise toute la maison pour l’arrivée du bébé ? Autant dire que je suis à deux doigts d’éliminer le futur papa !

Heureusement, on me propose une mission sous couverture pour démasquer un réseau revendant des nouveaux-nés ! Je saute sur l’occasion, c’est toujours mieux que d’accoucher en prison pour Vasseuricide…

C’était sans compter ma chance légendaire… Attention: un trafic peut en cacher un autre !

Jette-toi sans plus attendre dans le dernier volet de la trilogie drôle et décalée qu’est Cupcakes & Co! Une chick lit estivale aux airs de Bridget Jones, parfaite pour décompresser et faire travailler les zygomatiques!

 

Avis de Christy:

Presque deux ans après avoir lu le second tome de “Cupcakes and co”, Charlie et Maxence sont de retour pour le dernier volet de leurs aventures.

J’attendais ce 3ème tome avec impatience depuis le dernier mot du tome précédent… L’attente fut donc longue mais très vite récompensée par la lecture de “Cupcakes and co(cooning) qui fut excellente!

C’est donc avec une immense joie que j’ai relu toute la série avant de me plonger dans ce nouveau tome, histoire de me remémorer chacun des personnages, leur caractère, leur évolution au fil des pages.

Après avoir fait connaissance avec Maxence Vasseur dans des circonstances assez exceptionnelles, impliquant la mafia russe, notre héroïne Charlotte, alors propriétaire d’une petite boutique de cupcakes sur la Côte d’Azur, a vu sa vie être complètement bousculée.

Désormais, notre couple vit ensemble et doit affronter une nouvelle épreuve: la venue non programmée d’un ou d’une mini-Vasseur! Autant dire que leur vie va changer…

Surtout que Charlotte ne se fait toujours pas à l’idée de devenir maman et éprouve quelques difficultés à voir son corps changer. Maxence, quant à lui, voit son côté protecteur poussé à l’extrême!

Mais une autre aventure les attend: une mission sous couverture où Charlotte va nous montrer son talent et doit démasquer un réseau revendant des nouveaux-nés. Une mission qui tombe à pic pour la jeune femme…

Je ne vais pas vous en dévoiler plus sur l’intrigue pour vous laisser découvrir cette dernière aventure.

Comme les tomes précédents, ce tome de “Cupacles and co” est une lecture idéale pour cet été. L’auteure, Fleur Hana, nous offre une histoire remplie d’humour, légère, avec toujours une pointe d’action pour pimenter le tout.

Cette nouvelle aventure se dévore d’une seule traite tant nous sommes pressés de savoir ce qu’il va arriver ensuite.

Pour la première fois, Charlotte est en charge d’une vraie mission d’infiltration. Elle va devoir démasquer qui est à la tête d’un vaste réseau impliquant des bébés. Enceinte, Charlotte est parfaite dans le rôle de mère peu sûre d’elle et de son avenir avec son bébé. C’est l’occasion pour elle de faire voir à ses supérieurs de quoi elle est capable désormais.

Evidemment, Maxence qui ne pense qu’à les protéger du moindre danger est beaucoup moins chaud pour la mission. Et on le comprend quand on connaît l’habitude de Charlotte de se mettre dans des situations impossibles!

Nos deux personnages vont devoir travailler ensemble, tout en faisant face aux nombreuses péripéties, qui, pour notre plus grand plaisir, vont finir par arriver. Car Charlotte est toujours aussi maladroite, dans ses gestes et dans ses paroles. Les quiproquos sont nombreux. Et rien ne va se passer comme prévu… Forcément…

Heureusement, elle est entourée de ses amis fidèles qui seront là pour l’aider en cas de problèmes ou qui prêteront une oreille attentive lorsque Charlotte aura besoin de se confier.

On passe un très bon moment en compagnie de Charlotte, Maxence et leurs amis (oui, il y a même Jolly Jumper, T-Rex et Bouboule!). J’ai dévoré cette aventure d’une seule traite ou presque.

Les sentiments et émotions de notre héroïne à propos de sa grossesse sont au centre de l’histoire et certaines de ses réflexions à ce sujet sont à mourir de rire!

On ne s’ennuie pas une seule seconde ici, entre les moments légers et ceux qui le sont un peu moins, comme l’enquête que doit mener Charlotte.

Les chapitres s’enchaînent à toute vitesse. Quel plaisir de retrouver cet univers pour une dernière histoire, mais Fleur Hana nous offre un beau final pour cette série qui a su me faire rire à de nombreuses reprises.

En bref, il est temps de dire au-revoir à des personnages attachants que nous avions appris à aimer grâce à cette nouvelle aventure remplie d’humour, de rebondissements et de surprises. Je ne peux que vous recommander cette série qui sera parfaite pour votre été.

Plus d'infos : Site Fleur Hana

Leopards -Tome 5 "Remy" de Christine Feehan

Editions Milady

Toute sa vie, le métamorphe léopard Remy Boudreux a su mettre à profit ses talents inhabituels. Et aujourd’hui, la Nouvelle-Orléans a besoin d’un policier tel que lui. Un tueur en série frappe avec une rage et une efficacité surnaturelle dans le quartier français. Mais ce n’est pas la seule chose qui attire l’attention de Remy : une sublime chanteuse de jazz à la voix enchanteresse surgit de son passé pour l’entraîner dans les ténèbres. Remy a survécu à de nombreux périls, mais il doit à présent faire face aux pires des dangers : un assassin, et une femme…

 

 

 Avis d’Arcantane :

Ce tome 5 est consacré à Remy, le grand frère de Saria que nous avons rencontré lors du tome précédent. L’histoire continue à se dérouler dans le Bayou ce qui est plutôt sympa et change de la jungle. J’aime assez que l’auteure nous propose plusieurs lieux dans sa série.

J’avais aimé le tome sur Saria et Drake et j’étais assez curieuse de découvrir la romance avec Remy et Bijou.

Remy est policier et prend très à cœur son travail. Mais lorsqu’une série de meurtres refait surface, il reconnaît alors la signature du tueur en série qu’il n’a jamais réussie à coffrer depuis plusieurs années. Et cela le frustre de n’avoir aucun indice pour trouver la véritable identité du tueur.

Par ailleurs, le retour de Bijou Breaux, la meilleure amie de sa sœur va lui compliquer la tâche. Célèbre chanteuse internationale, elle revient sur ses terres pour se ressourcer mais elle subit la trace d’un harceleur qui la suit depuis plusieurs années. Remy qui a toujours eu un lien particulier avec Bijou, découvre que la jeune fille est devenue une superbe femme et cela lui complique la vie lorsque son léopard a aussi des vus sur cette dernière et veut la revendiquer…

J’ai beaucoup apprécié ce 5ème tome tout comme l’histoire de Drake. Remy est un personnage Alpha et cela se ressent dans la série. De nature très protectrice envers ceux qu’il aime, il lui est difficile de montrer ses sentiments et c’est son côté Alpha qui prend le dessus. Il y a toujours eu une sorte de connexion avec Bijou, l’amie de sa sœur et ce depuis qu’il l’a sauvé enfant. Il n’a jamais pu l’oublier depuis et la suit. Lorsque la jeune femme revient dans sa vie, c’est un choc et il est irrésistiblement attiré par elle mais ne veut pas céder à la tentation. Outre la différence d’âge, il ne peut pas l’entrainer dans son monde de léopards mais tout va changer lorsqu’il se rend compte que la jeune femme est une femelle léopard sur le point d’émerger. Dès lors, le léopard de Remy ne lui laisse pas le choix : Bijou est sa compagne.

La romance est toujours aussi bien soignée. On monte peu à peu en tension jusqu’à ce que les personnages principaux cèdent à la tentation.

Le personnage de Bijou permet d’équilibrer ce couple et la dominance de Remy. La jeune femme a besoin d’un soutien et de réconfort mais elle est courageuse et n’hésite pas à tenir tête à Remy. Elle découvre sa nature de léopard avec difficulté et se sent perdue dans ce nouvel univers. Au final, elle l’accepte plutôt bien et peut toujours compter sur sa meilleure amie Saria d’un grand soutien.

Quant à l’intrigue, elle est plutôt bien structurée. On suit en parallèle l’enquête sur le tueur en série ainsi que l’harceleur de Saria. Même si on se doute de leur identité, j’ai pris plaisir à lire ce tome.

En résumé, c’est un tome qui est plaisant à lire. J’ai passé un excellent moment. Même si le schéma de la romance reste sur la même trame, j’ai l’impression que la série gagne en qualité au fil des tomes et c’est plutôt bon signe. Je ne sais pas combien de tomes l’auteure a prévu mais si elle continue dans ce sens, cela serait appréciable.

Plus d’infos : Milady

The Dead and The Dark de Courtney Gould

Editions Castelmore - Fibs

Il se passe des choses étranges et terribles à Snakebite, Oregon. Des adolescents disparaissent, et tous les soupçons se portent sur les chasseurs de fantôme les plus populaires de l'écran, qui viennent de débarquer en ville.
Leur fille Logan comprend vite que si elle veut les innocenter, elle va devoir mener l'enquête de son côté. Car depuis leur arrivée à Snakebite, ses pères semblent multiplier les secrets...
De son côté, Ashley, la petite amie du premier garçon à avoir disparu, croit sentir son fantôme la suivre... et comprend que la mystérieuse Logan est peut-être la seule qui puisse l'aider à obtenir des réponses.
Unissant leurs forces pour tenter de découvrir quels êtres hantent Snakebite, les deux adolescentes découvrent, au fil de leur enquête, des vérités sur la ville, sur leurs propres familles et sur elles-mêmes, auxquelles ni l'une ni l'autre n'était préparée. Tandis que le danger s'intensifie, ce qui naît entre elles pourrait bien être une lumière au milieu des ténèbres...

 

Avis de Christy : 

J’ai été immédiatement intriguée par le résumé proposé par l’éditeur pour “The dead and the dark”, d’autant plus que la couverture nous promettait un récit captivant et troublant. Ainsi, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau roman, paru dans la collection Fibs chez Castelmore.

Petite ville dans l’Oregon, Snakebite est un endroit où il ne se passe jamais rien d’habitude. Tous les habitants se connaissent et rien ne reste secret très longtemps.

Malheureusement, un adolescent, Tristan, disparaît mystérieusement. La ville est sous le choc et ne sait pas ce qu’il a pu se passer.

Snakebite accuse très vite Brandon, de retour en ville quelques jours auparavant.

Logan et Alejo, respectivement la fille de Brandon et son mari, le rejoignent sur place pour en savoir plus.

Il faut dire que le couple est célèbre dans le tout le pays pour son émission de télévision ParaSpectors où il chasse les fantômes à l’écran. Il n’en faut pas plus pour que la rumeur se répande…

Logan, qui ne connaissait pas Snakebite, sait que quelque chose de sombre se cache dans la ville et que cette dernière dissimule de lourds secrets.

D’une plume fluide et addictive, Courtney Gould, que nous découvrons ici avec ce premier roman, nous entraîne dans un huis-clos assez effrayant, le roman se déroulant entièrement dans la petite ville de Snakebite.

L’ambiance est pesante dans chaque page de “The Dead and the dark”. Nous avons le souffle coupé à de nombreuses reprises tant la tension est palpable.

Nous nous posons de nombreuses questions quant à la disparition de Tristan.

L’auteure alterne les points de vue de Logan qui cherche à en savoir plus sur sa famille et ses secrets, celui d’Ashley, une adolescente qui sortait avec le disparu et qui sent sa présence partout où elle va, et pour finir, celui de l’Obscur, la présence maléfique qui rôde dans Snakebite.

Le ton est sombre, effrayant et surtout les habitants de la ville semblent en savoir beaucoup sur Brandon et Alejo, qu’elle rejette dès leur retour en ville.

La présence maléfique de l’Obscur semble régner partout dans la ville. On doute de tous les habitants. Qui est-il? L’ambiance est pesante et électrique car tout le monde semble cacher quelque chose.

On a vraiment l’impression de nous trouver dans Snakebite aux côtés des personnages.

La tension monte au fil des pages. Nous sommes tenus en haleine d’un bout à l’autre.

Toutefois, Brandon et Alejo sont bientôt les seuls et uniques suspects de cette étrange affaire.

Si leur première rencontre ne va pas très bien se passer, Ashley et Logan vont très vite comprendre qu’elles ont intérêt à enquêter ensemble. Dès les premières pages, nous allons nous attacher à ces deux filles qui ont eu une enfance très différente l’une de l’autre. Pendant que Logan passait son temps à voyager de ville en ville pour les émissions de ses pères, Ashley n’a jamais quitté Snakebite. Logan se pose beaucoup de questions quant à la relation qu’elle noue avec Brandon. On la sent blessée par ce qui est arrivé quelque temps auparavant et qui a fait qu’il s’est éloigné d’elle…

Logan est toutefois sûre d’elle et de son identité. Elle sait qui elle est et ce qu’elle veut.

Le point de vue d’Ashley va être amené à se modifier au contact de Logan. Alors qu’on la sent perdue dans ce qui lui arrive et la perte de son petit ami, elle va être amenée à se poser des questions sur son futur et ce qu’elle souhaite dans la vie. L'arrivée de Logan à Snakebite va la bousculer.

Leur questionnement et les événements vont les rapprocher au fil du temps.

Les pages se tournent toutes seules tant nous voulons avoir les réponses à nos questions et surtout savoir qui est derrière l’identité de l’Obscur, responsable de ces disparitions.

Les rebondissements arrivent toujours de manière régulière et nous incitent à lire la suite.

L’auteure, outre le côté thriller/surnaturel aborde également l’homosexualité et comment cela est perçu dans une petite ville américaine encore bien ancrée dans les traditionnels modèles familiaux. Ici, l’auteure ne tombe pas dans les clichés mais montre bien qu’il y a différents modes de pensée.

En bref, j’ai passé un très bon moment en compagnie de “The dead and the dark”, un roman qui a su créer une ambiance sombre mais captivante, aux personnages attachants. On se questionne, comme pendant une enquête policière, pour savoir qui est l’Obscur.

Ce fut une très belle découverte!

Plus d'infos: Fibs

Syndiquer le contenu