Aller au contenu principal

Rebecca Kean – Tome 7 "Amberath" de Cassandra O’Donnell

Editions J’ai Lu

« Je suis d’une nature profondément optimiste, la preuve : ma meilleure amie s’apprête à donner naissance à “Damien, le fils du diable” ?

Je me dis pas grave, tant qu’il naît sans cornes et sans odeur de soufre, on devrait pouvoir gérer.

Mon petit ami me ment depuis des années ?

Pas de problème, je décide de retourner chez moi et de m’y construire une vie meilleure…

Bref, je reste positive. Du moins, c’était le cas jusqu’à maintenant. Parce que, pour la première fois de ma vie, j’ai beau chercher, je ne vois vraiment pas comment je vais pouvoir m’en tirer…»

 

Avis d’Arcantane :

Il y a des séries  que l’on savoure et que l’on est prêt à attendre des années pour avoir une suite. C’est le cas pour Rebecca Kean. Le tome précédent  « Origines » était paru en 2017 et les fans de cette série (dont moi) attendaient ce tome avec une certaine impatience surtout que l’auteure nous avait laissée sur un tel suspens.

Avant de lire ce tome 7, je me suis replongée dans le tome précédent afin de me remettre dans l’ambiance de la série et surtout me rappeler certains détails de la série (Je dois dire que j’aurais aimé tous les relire dès son premier tome mais j’étais trop impatiente pour attendre  quelques jours pour me plonger dans le tome 7).

Je n’en veux pas à Cassandra O’Donnell de nous avoir fait autant patienter car cette suite est toujours aussi surprenante et très bien structurée.

Nous retrouvons notre chère Rebecca avec un dilemme.  Depuis la découverte du secret de Raphaël plus la prophétie qui la concerne, la jeune femme ne sait plus ce qu’elle doit faire. En tant que Reine de Vikaris, elle souhaite se concentrer sur les devoirs de son peuple et s’en occuper. Elle est donc décidée de partir en France. C’est aussi une excuse pour s’éloigner de son amant.

Elle prend alors la décision de quitter ses fonctions d’Assayim du Directum du Vermont et de s’éloigner de ses amis et alliés qu’elle s’est faits dans cette nouvelle vie. Mais son départ devra attendre car un nouveau meurtre va lui donner du fil à retordre et cette enquête s’avère plus difficile qu’elle ne l’imaginait et risque de la mettre en première ligne, chose qu’elle aurait aimé éviter.

Quel plaisir de retrouver Rebecca ! C’est une héroïne badass avec un humour plutôt noir qui n’hésite pas à se battre pour ses amis. Cette nouvelle enquête va nous amener sur la piste de nouveaux  ennemis : les fées qui n’avaient pas encore été abordées par l’auteure. J’ai beaucoup apprécié cette enquête car elle n’est pas bâclée et avance au fil des pages comme ses précédentes enquêtes et j’apprécie car je ne sais jamais où l’auteure va nous amener. De plus l’arrivée des fées rajoute une nouvelle couche d’ennuis pour notre Assayim car ce nouvel ennemi est retord et difficile à combattre. C'est aussi une puisssance redoutée par les Vikaris et chacun préfère rester dans son coin.

Si vous pensez que le problème avec Raphael va se résoudre, il faudra attendre le prochain tome car ce dernier est très peu présent et ne fait que de brèves apparitions. Mais l’on  va retrouver un personnage récurrent de la série qui était absent et que j’apprécie énormément. C’est le grand retour de Bruce, le loup et ami de la Sorcière de guerre. Leur relation va prend un nouveau cap dans ce tome et de nouvelles révélations vont changer la dynamique de leur relation. Personnellement, je  ne sais pas trop à quoi m’attendre et ce que Rebecca va faire suite à ce que cela engendre.

L’action est omniprésente, impossible de lâcher le roman avant la fin. C’est ce qui rend aussi cette série aussi irrésistible et captivante.

En résumé, c’est un tome toujours aussi passionnant entre enquête, action, et humour. De grandes décisions vont devoir être prises. La question finale est : que va faire Rebecca ? Acceptera-t-elle son destin programmé ou va-t-elle se battre contre cette prophétie qui risque de la détruire ?

Ce tome 7 est à la hauteur de la série et mérite ces années d’attente, espérons que le prochain tome ne sera pas aussi long en attente pour les lecteurs.

Plus d'infos : J'ai Lu

Lire un extrait : ICI

Noirs Démons - Tome 6 " Le Feu sacré" de Suzanne Wright

Editions Milady

Depuis la tragédie qui l’a frappée enfant, l’incube Keenan s’est toujours attaché à exercer un contrôle strict sur lui-même et sur le monde qui l’entoure. Khloë est une elfe, et sa nature même la conduit à rendre la vie impossible aux autres. Et pourtant, l’attirance entre eux est magnétique… et ne manque pas de créer des étincelles. Un pari impulsif propulse enfin cette tension à un niveau dangereux. Mais la menace réelle vient de l’extérieur. Keenan est prêt à tout pour protéger Khloë, mais acceptera-t-elle de remettre sa vie entre ses mains ?

 

 

Avis de Christy :

J'avais adoré les quatre premiers tomes de “Noirs démons”, centrés sur Harper et Knox. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette nouvelle histoire, sur Keenan et Khloé, alliant romance, action et scènes sexys.

Dans ce sixième tome, l’histoire revient donc sur Keenan, une sentinelle de Knox et un incube, et sur Khloé, une elfe, cousine d’Harper dont elle est très proche.

Depuis pas mal de temps, ils n’ont de cesse de se chamailler, de se tourner autour. Ils n’ont pas envie de se lancer dans une nouvelle relation, que ça soit par manque de confiance ou parce que ce n’est tout simplement pas le moment. Pourtant l’attirance entre eux ne fait aucun doute. Il va suffir d’une remarque pour qu’un pari soit lancé pour leur faire ouvrir tout simplement les yeux.

Khloé est une elfe forte de ses pouvoirs, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle possède un solide sens de l’humour qu’elle n’hésite jamais à utiliser pour déstabiliser les autres.

Elle est très proche de ses amies et d’Asher, le fils de sa cousine, Harper (la compagne de Knox). Elle ne veut pas se lancer dans une relation de peur d’être déçue et de terminer toute seule, à l’image de toutes les femmes de sa famille. Les histoires d’amour, ce n’est pas pour elle, elle le sait.

Keenan est un incube, au service de Knox. Il est sûr de son pouvoir d’attraction. Pourtant, il est totalement déstabilisé par Khloé qui semble lui résister. Du coup, il n’ose pas lui avouer ce qu’il ressent pour elle.

Si Khloé représente une femme forte et indépendant, Keenan est le mâle sûr de lui. Ils forment un couple des plus sexys.

Au vu des tomes précédents, on se doutait bien que leur relation allait évoluer sous nos yeux. Très vite , la passion va les lier, mais ce n’est pas pour autant que les sentiments vont faire de même.

Comme dans les tomes précédents, et pour les autres couples, Keenan et Khloé vont devoir apprendre à se dévoiler, à faire confiance à l’autre. Car leurs peurs les empêchent d’avancer ensemble. On apprécie de les voir évoluer dans ce but.

Leur relation ne se transforme pas trop vite, même si on sait comment les choses vont se terminer entre eux.

L’auteure arrive à nous retranscrire ce qu’ils pensent et ressentent.

On retrouve avec plaisir les autres personnages rencontrés précédemment, notamment Asher, qui a bien grandi et dont la présence dans l’intrigue était une bonne surprise. Ce petit démon cache bien ses pouvoirs. Nous allons en voir ici une partie, ce qui nous passionne beaucoup.

Si l’intrigue nous présente l’histoire d’amour naissante entre Khloé et Keenan, il est aussi question d’une menace pesant sur la jeune femme par un membre de son clan qui a des pouvoirs tous nouveaux dans la série: celui de ramener les morts à la vie.

Khloé va devoir se battre et dévoiler ses pouvoirs pour s’en sortir.

L’auteure, grâce à sa plume fluide et addictive, nous offre une histoire passionnante que j’ai dévorée d’une seule traite. Elle revient sur les particularités et pouvoirs de chacun de ces personnages. Chacun a son rôle à jouer dans le dénouement de ce tome.

L’action est omniprésente, impossible de lâcher le roman avant la fin, on veut savoir ce qu’il va se passer ensuite pour nos personnages. On retient parfois notre souffle.

J’ai adoré le combat final: les scènes sont grandioses, même si on se doute bien de l’issue.

J’ai trouvé ce tome bien meilleur que le tome précédent car Suzanne Wright introduit de nouveaux pouvoirs, élargissant son univers, même si les scènes érotiques sont toujours aussi présentes et pimentent le récit.

En bref, j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce nouveau couple qui apprend à se connaître.

L’action nous empêche de lâcher le roman jusqu’au final explosif!

Vivement le prochain tome!

Plus d'infos : Milady

Joyaux Noirs - Tome 3 "Reine des Ténèbres" d'Anne Bishop

Editions Milady

Jaenelle Angelline est désormais reine : le Lignage corrompu ne pourra plus massacrer les siens et souiller ses terres. Malheureusement, nul n’est jamais à l’abri d’une intrusion… Sans aide, même Sorcière ne peut protéger son pays. Seul l’amour inconditionnel de Daimon pour Jaenelle pourrait renforcer la cour et asseoir le pouvoir de la Reine.
Or ce dernier s’est perdu dans la folie du Royaume Perverti. Pourtant, même s’ils étaient réunis, leurs forces suffiraient-elles à repousser leurs ennemis ? Jaenelle en doute. Elle ne pourra sauver ceux qu’elle aime qu’au prix d’un immense et terrible sacrifice…

Pour public averti, âmes sensibles s’abstenir...

 

Avis de Poison :

Voici le dernier tome de la trilogie et c’est un sacré final que nous avons là !!

Nous reprenons rapidement après les événements du tome précédent. Jaenelle a dévoilé son statut de Sorcière et constitué sa cour. A présent, ses amis vont prendre leurs responsabilités dans leurs Territoires respectifs pour étendre son influence.

Il y a un peu de légèreté offert par des retrouvailles émouvantes entre plusieurs personnages, ou même la formations de liens très mignons. Toutefois attention : nous n’avons pas de romance au sens traditionnel du terme – et cela ferait très bizarre dans cet univers. Nous sommes dans de la fantasy plutôt sombre, la romance n’est là que pour construire les relations entre les personnages et apporter un plus à l’intrigue. D’ailleurs, la plupart de ces moments sont éludés.

Cela ne manque pas vraiment, on a un aperçu de la situation globale et la tendresse est suffisamment présente pour que le lecteur soit satisfait. L’auteur réussit vraiment à bien doser sur ce point-là.

Côté antagonistes, l’auteur ne nous déçoit pas ! Comme dans les tomes précédents, ils sont prêts à tout. Ces méchants ne sont pas stupides, du moins pas ceux aux commandes. Et l’auteure met en place des plans réellement machiavéliques et qui sont efficaces avouons-le. J’aime vraiment l’attention qui a été porté à cette partie du récit. Même si globalement ce ne sont pas les personnages les plus développés ou que l’on suit le plus, ils sont importants et capable de faire des choses grandioses, terribles certes… (bon j’arrête ma référence avant de finir en plagiat).

Une fois de plus, la situation est très tendue et s’aggrave. Malgré sa puissance et ses alliés, qui sont loin d’être faibles ou en sous-effectif, Jaenelle semble particulièrement impuissante à contrer Dorothéa & co. Elle ne reste pas sans rien faire, mais donne vraiment l’impression de ne pas réussir à prendre l’avantage.

Mais ne croyez pas que l’on va se contenter de cella. Si le milieu du roman met les éléments en place, au net avantage du camp adverse, la fin est incroyable. Pleine de tension et d’actions folles.

Personne ne sera épargné et l’auteur n’hésite pas à s’en prendre à ses personnages. On verra de nombreux protagonistes mourir et trop souvent les méchants prendre l’avantage.

Mais la fin du roman est tellement chargée de suspens, qu’on tourne les pages avec avidité pour découvrir la suite. Je ne veux pas trop en dire sur les éléments qui clôture l’histoire si ce n’est que l’auteure va, à nouveau, mettre les personnages en danger et mettre tout le monde sur la sellette.

Une conclusion époustouflante pour une trilogie absolument folle. Sombre, riche, complexe. Des personnages nombreux mais attachants et assez bien présenté tout au long des romans pour ne pas être perdu. On va apprécier même les antagonistes qui sont cruels et affreux, mais tellement fourbes et retors qu’on va presque les admirer.

L’univers est bien plus vaste que cette seule trilogie, mais en soi elle conclut un arc de manière ultra satisfaisante et n’appelle pas vraiment à plus.

Cela ne plaira pas à tout le monde, en particulier pour l’aspect sombre et les nombreux sacrifices qui parsème le récit. Sorcière semble nettement moins gagner que ses opposants qui profitent du moindre avantage, très tôt dans sa vie.

Mais ce qui pourrait être le plus…pénalisant je dirais, ce sont les timeline. En effet, plus encore que dans les tomes précédent, l’auteure va faire des ellipses et les nombreux sauts dans le temps ne sont pas explicitement dit. Par exemple, on saura que plusieurs années ont passé lorsqu’on croisera un personnage qui nous dit qu’il/elle est marié(e) avec un enfant !

C’est perturbant et demande à chaque fois une adaptation et un effort du lecteur. Ce n’est pas si courant dans les romans, surtout lorsque c’est aussi brutal.

Mais malgré tout, je recommande chaudement cette série qui est ultra bien pensée et addictive.

Plus d'infos : Milady

 

La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée de Laura Tait et Jimmy Rice

Editions Hauteville

On n'oublie jamais son premier amour. Holly a beau se souvenir d'Alex, elle a décidé dix ans auparavant qu'il ne serait pas l'homme de sa vie. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir quelques doutes sur la capacité de son patron à remplir ce rôle. Alex, lui, veut repartir à zéro et s'investir dans son nouveau boulot. Il est presque certain que sa décision de s'installer à Londres n'a aucun rapport avec Holly qu'il n'a jamais pu oublier. Presque. Ces deux-là ne sont-ils pas condamnés à retomber amoureux ?

 

 

 

Avis de Christy :

Je dois avouer que j'étais intriguée par le résumé de “La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée”, qui nous proposait une belle histoire d’amitié, pleine de sentiments.

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de ce roman.

Au lycée, Holly et Alex étaient les meilleurs amis du monde. Rien ne pouvait se mettre entre eux et ils pouvaient compter sur le soutien de l’autre. Mais ils ne savent pas que l’autre est amoureux.

Ils n’ont jamais réussi à avoir LA conversation où ils avouent ce qu’ils ressentent.

Finalement, Holly décide de faire le premier pas, mais rien ne va se passer comme elle l’avait prévu.

Dix ans plus tard, Holly est assistante personnelle à Londres, auprès de Richard, avec qui elle sort en secret depuis plusieurs mois. Personne n’est au courant de cette relation.

De son côté, Alex est devenu professeur d’anglais, très impliqué dans son travail et auprès de ses élèves. Il décide de changer de poste et de s’installer à Londres.

Holly et Alex vont finir par se recroiser…

Passé la gêne des premiers instants, leur complicité est toujours aussi forte et présente.

Qu’en est-il de leurs sentiments?

Les plumes des deux auteurs Laura Tait et Jimmy Rice sont agréables à découvrir et on suit avec avidité les péripéties de leurs personnages.

Holly est une jeune femme touchante qui voudrait que sa relation avec Richard, son patron soit officielle. Elle veut que tout le monde sache qu’ils sortent en couple. Malheureusement, Richard n’est pas du même avis. Holly souffre beaucoup de cette décision.

Elle retrouve le sourire grâce au retour dans sa vie d’Alex, son meilleur ami et surtout son premier amour lorsqu’ils étaient au lycée.

Alex est devenu professeur d’anglais dans une zone difficile où les élèves ne sont pas très impliqués dans leurs scolarité. Enseigner est pour lui une passion qu’il essaye de transmettre à ses élèves, peu réceptifs à ses leçons.

Les chapitres s’enchaînent assez rapidement, chacun portant sur Holly ou Alex, entre présent et passé car les auteurs reviennent sur ce qu’il s’est passé dix ans plus tôt entre nos deux héros et qui a conduit à ce qu’ils ne soient plus en contact.

Du coup, nous arrivons à rentrer dans les pensées d’Alex ou d’Holly, à comprendre leur point de vue et leurs sentiments.

“La meilleure chose…” est un récit qui se dévore. Toutefois, je m’attendais à ce que l’histoire d’amour entre les deux personnages principaux soit mise en avant mais ce ne fut pas le cas. Les auteurs ont fait le choix de porter leur récit sur une belle histoire d’amitié et de moments manqués.

Car pour les personnages, ce ne sera pas facile de mettre fin à une telle histoire pour une possible romance.

Ils ne savent pas ce que l’autre pense et de leurs sentiments respectifs. Sur le chemin, les embûches de la vie seront nombreuses, rien ne leur facilitant le dialogue à ce sujet. Cela semble n’être jamais le bon moment pour que leur histoire se concrétise enfin. Le récit nous dévoile la vie de chacun, avec les relations qu’ils nouent chacun de de leur côté. Ils évoluent au fil des pages, prennent conscience de la possibilité des sentiments de l’autre.

Les auteurs savent manier leurs plumes et se font un malin plaisir à ne pas faciliter les choses pour Holly et Alex. On ne s’ennuie pas une seconde et on souhaiterait que les personnages voient ce qui est devant leur nez depuis le lycée. On sent une sincérité dans les plumes des deux auteurs.

On s’attache aux personnages au fil des pages et on suit avec avidité cette histoire.

J’ai aimé la touche d’humour très british, qui rend les choses encore plus crédibles, grâce aux amis des personnages principaux qui les entourent au quotidien.

Mon seul regret, c'est de ne pas pouvoir découvrir la suite de leur histoire. J’aurai aimé en savoir beaucoup plus à la fin.

J’ai aimé la sincérité des personnages. Ils disent ce qu’ils pensent même si cela doit blesser l’autre. La maladresse de leurs paroles peut entraîner quelques conflits.

Quand ils sont ensemble, leur complicité est évidente pour tout le monde, sauf pour les principaux intéressés.

Les non-dits sont toutefois nombreux et empêchent Holly et Alex d’avancer dans leurs vies.

Les plumes des deux auteurs font que le roman se dévore tout seul et on ne s’ennuie pas une seconde.

“La meilleure chose…” est une histoire d’amitié que j’ai beaucoup apprécié et que j’ai pris plaisir à découvrir. On s’attache à Holly et à Alex qui se cherchent pour enfin, peut être s’avouer ce qu’ils ressentent. Un bon moment de lecture que je vous conseille.

Plus d'infos : Hauteville

Les étoiles du Nord - Tome 3 "Etincelles" de Sarina Bowen

Auto-édition

Skye Copeland, présentatrice à la télévision, est en congé forcé après avoir malencontreusement dessiné un zizi sur la carte de la circulation routière.

Elle doit prendre le temps d’y réfléchir. Comme si c’était sa faute si le tracé, ce jour-là, avait la forme d’un sexe masculin !

Skye ne trouve pas ça drôle du tout. Elle a besoin de ce travail. Et c’est la seule raison pour laquelle elle a accepté de couvrir une histoire dans le coin qu’elle déteste le plus au monde, cet enfer sur terre connu sous le nom de Vermont.

Ce sera rapide. Un bref aller-retour. Un peu comme... enfin, bref. Skye a l’intention de faire un saut incognito dans la ville qui, autrefois, a essayé de l’anéantir, de recueillir les informations nécessaires et de retourner chez elle – et dans les bonnes grâces de son producteur. Aussitôt dit, aussitôt fait.

L’ennui, c’est que tout se déroule de travers dès l’instant où elle franchit les limites du comté. Sa belle-sœur cherche à échapper à un dangereux trafiquant de drogue, et le policier responsable de l’affaire n’est autre que Benito Rossi, l’homme qui a brisé son cœur d’adolescente.

Ses yeux bruns la bouleversent toujours. Elle est bien déterminée à lui renvoyer en pleine face ce qu’il a fait douze ans plus tôt, mais c’est sans compter sur les étincelles d’autrefois, toujours aussi vives entre eux.

Gare à l’explosion !

 

Avis de Christy :

S’il y a bien une série que j’aime découvrir à chaque tome, c’est bien celle du Grand Nord de Sarina Bowen, portée par des personnages attachants et des histoires touchantes.

"Étincelles" ne fait pas exception.

Dans ce nouveau tome nous faisons plus ample connaissance avec Skylar, surnommée Skye.

Elle est de retour dans le Vermont après une absence de douze ans pour y retrouver sa demi-soeur, Rayanne. Mais son retour ne se fait pas avec plaisir car la jeune femme avait juré de ne plus jamais remettre les pieds dans cette région où elle avait beaucoup souffert dans son adolescence.

Skylar est maintenant une journaliste travaillant à New York. Elle ne s’y sent pas vraiment à l’aise car son travail n’est pas reconnu par ses patrons. D’autant plus qu’une vidéo assez drôle de Skye est devenue virale sur Internet.

Ses patrons lui ont donc proposé de prendre des vacances, le temps que l’affaire se tasse. Skye en profite pour rendre service à Rayanne pendant son séjour de quelques jours.

L’arrivée de Skye dans le Vermont ne se passe pas comme elle l’avait prévu et Rayanne reste introuvable.

Et Skye finit par tomber sur Benito, le frère jumeau de Zara (du tome “Renouveau”)...

Il a été son premier amour douze ans auparavant, mais aussi la première personne à lui briser le cœur.

Il est maintenant temps pour eux de se retrouver et de mettre les choses à plat.

J’ai adoré cette nouvelle intrigue que l’auteure, Sarina Bowen, a choisi de nous raconter ici. Dès les premières pages, on s’attache à Skye qui n'a pas eu une enfance ordinaire et bien solitaire, sous le joug de la peur constante de Jimmy Gage, son beau-père et le père de Rayanne.

Skye en porte encore les traces en n’ayant jamais eu de relations suivies avec un homme. Elle a perdu toute confiance en la matière. Pourtant, elle est arrivée à s’en sortir toute seule, à force de travail. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, de par sa force de caractère. Elle ne se laisse pas faire malgré les épreuves.

Elle va ainsi se lancer sur les traces de Rayanne pour savoir où elle se trouve et essayer de tirer les choses au clair.

Benito est devenu un policier passionné par son métier. Il ne lâche rien avant d’avoir eu les réponses à ses questions et surtout d’avoir mis les méchants derrière les barreaux. En ce moment, il est sur une grosse affaire de vente de drogues qui a causé de nombreuses overdoses dans la région et dans laquelle Jimmy Gage pourrait bien être mêlé.

Benito n'a jamais pu oublier Skye après son départ précipité du Vermont. Il a toujours une pensée pour elle et s’interroge sur ce qu’elle est devenue. À son retour, il va donc tenter de la reconquérir.

Si l’auteure met l’accent, entre passé et présent, sur la relation entre Sky et Benito, l’histoire est également pimentée d’une main de maître par une enquête policière des plus captivantes qui m'a fait retenir mon souffle à de nombreuses reprises tant le suspense était prenant à suivre page après page.

Car on suit Benito dans son enquête pour mettre au trafic de drogue. À de nombreuses reprises, on sent la tension augmenter d’un cran. On ne sait pas ce que l’auteure nous réserve à la page suivante. L’écriture fluide de Sarina Bowen nous fait dévorer son roman en quelques heures. On ne s’ennuie pas une seconde.

J’ai aimé la relation qui va se nouer entre Benito et Skye. Car leurs retrouvailles sont assez explosives. Ils se sont quittés brutalement, sans la moindre explication, ce qui crée quelques tensions.

L’alternance entre le passé et le présent va nous permettre de comprendre ce qu’il s’est passé douze ans plus tôt. On ressent leur émotions et leurs pensées grâce à l’alternance de points de vue. Ils vont devoir apprendre à se connaître de nouveau car ils ne sont plus ceux qu’ils étaient au lycée.

La passion et les étincelles sont présentes lorsqu’ils se retrouvent ensemble. On ne peut que craquer pour leur histoire. L’alchimie entre nos deux personnages est tellement évidente quand on lit ce roman.

J’ai aimé revoir certains personnages de la série, dont Zara et Audrey. La première à d’ailleurs une place importante dans l’intrigue. Nous allons avoir une autre vision de Zara qui ne va pas forcément plaire à tout le monde.

En bref, j’ai tout simplement adoré ce nouvel opus. L’auteure sait toujours se renouveler dans les récits qu’elle nous propose, en ajoutant ici une pointe de suspense à sa romance. On s'attache aux personnages dès le départ, dans cette histoire impossible à lâcher avant la fin.

Vivement un prochain tome!

Plus d'infos : Sarina Bowen

Syndiquer le contenu