Aller au contenu principal

Chasseuse de vampires – Tome 10 "La vipère de l’Archange" de Nalini Singh

Editions J’ai Lu

Holly Chang restera à jamais marquée par sa rencontre avec Uram, l’Archange dément qui lui a infligé le pire. Quatre ans plus tard, elle présente des capacités quasi vampiriques, un pouvoir hypnotique, et la faculté d’administrer un poison mortel… Des dispositions qui ont visiblement attiré l’attention, puisque sa tête est mise à prix.

Celle qui se fait appeler Sorrow se voit alors attribuer un protecteur qui ne manque pas de mordant : Venin. L’être qui lui est sans doute le plus semblable, mais aussi le plus insupportable ! Immunisé contre les blessures que peut lui infliger Holly, le vampire pourra-t-il sauver sa peau ? Car la jeune femme gagne en puissance, et nul ne sait quels secrets coulent encore dans ses veines….

 

Avis d’Arcantane :

Enfin !!! Cela fait des années que j’attendais que les éditions J’ai Lu publie ce tome ! C’est une série que j’adore car les romances et l’univers sont complexes et palpitants et j’avais hâte de pouvoir me replonger dans une nouvelle histoire !

Pour ce tome 10, l’auteure nous permet de revenir sur l’un des sept de l’Archange, Venin. Un vampire assez mystérieux que l’on croise très régulièrement dans la série sans jamais trop en savoir plus.

Ce tome est l’occasion donc d’en découvrir son histoire mais surtout suivre le personnage d’Holly Chang, la seule victime survivante de l’Archange Uram que l’on découvre dans le 1er tome. Holly a changé à jamais depuis qu’elle a eu le malheureux de croiser l’Archange fou. Mi-humaine, mi-vampire elle doit maintenir survivre dans son nouveau monde. Grâce à Dmitri, Janvier et Ashwini elle a pu surmonter ses cauchemars et se reconstruire. Mais tout change lorsqu’un mystérieux inconnu met sa tête à prix. Elle doit alors déjouer les plans de cet ennemi tout en faisant face à son passé…. Dans cette enquête, elle ne sera pas seule, puisque Venin qui la comprend mieux qu’elle ne le pense, va l’épauler !

Tout comme les autres tomes, j’ai savouré cette histoire inédite. Ce que j’aime avec cette auteure, c’est qu’il ne s‘agit pas que d’une romance mais d’une histoire plus complexe grâce à l’intrigue. Je savais qu’on aurait une très bonne histoire mais je ne m’attendais pas à ce que l’auteure nous propose une plongée si profonde ! On revient donc dans l’univers des Archanges que j’apprécie même si Holly et Venin sont les personnages principaux, on y retrouve toutefois les personnages des anciens tomes qui feront des apparitions. J’ai replongé avec plaisir dans cet univers complexe de chasseuse de vampires et même plus. La plume de Nalini est toujours aussi prenante et ce tome ne fait pas exception à ce que l’auteure nous a déjà proposé.

La Vipère de l’Archange est un tome qui complète très bien cette collection et qui vous permettra d’en savoir plus sur l’un des personnages de la garde rapprochée de Raphael !

Bref, à lire absolument !!

Plus d’infos : J’ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Wild Men - Saison 3 de Jay Crownover

Editions Hugo Roman

Depuis l’enfance, il pensait que Brynn était la femme de sa vie. Pourtant, aujourd’hui, Lane Warner doit bien admettre qu’il a pris son rêve pour la réalité. La pétillante rousse, son amie depuis toujours, vient d’être demandée en mariage sous ses yeux.

Dans le coeur de Lane, la rage se mêle au chagrin. Il ne peut plus supporter cette situation, vivre si près de la femme qu’il aime, la frôler chaque jour tout en gardant ses distances. Après tout, elle a clairement fait passer le message, des années plus tôt, en refusant de l’épouser…

Alors, Lane décide de partir. Loin d’elle et loin du Wyoming où ils ont grandi. Sans réfl échir, il fait route pour la Californie, où une nouvelle vie l’attend. Mais il ne pensait pas que Brynn viendrait l’y retrouver… Ensemble, ils se lancent dans un road trip semé d’embûches, seul moyen d’enterrer les rancoeurs du passé et d’affronter l’avenir.

Dans une ambiance de western moderne à suspense, Jay Crownover, auteure de la série best-seller Marked Men, nous emporte avec beaucoup d’énergie et de talent dans une romance into the wild.

 

Avis de Christy :

C’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans le troisième tome des “Wild men” consacrée aux frères Warner et dont l’intrigue se déroule dans le Wyoming, aux Etats-Unis.

L’intrigue se déroulant juste après celle du tome 2, je vous conseille fortement de lire les tomes dans l’ordre de parution pour éviter tout spoiler.

L’auteure revient sur le dernier frère de la fratrie Warner: Lane.

Ce dernier est convaincu depuis son enfance que Brynn est la femme parfaite pour lui. Mais, aujourd’hui, il doit se rendre à l’évidence: ce n’est pas le cas, car la jeune femme vient d’être demandée en mariage sous ses yeux.

Sous le coup de la douleur, Lane ne peut pas supporter une telle scène… Surtout ce n’est pas la première fois que son amie est demandée en mariage: son propre père l'a épousée quelques années auparavant… seulement Brynn avait aussi refusé, sa demande à lui…

Comme va-t-il pouvoir vivre auprès de la jeune femme rousse qu’il aime, tout en gardant ses distances?

C’est pourquoi Lane à décidé de partir… Loin du ranch et du Wyoming. Il se rend donc en Californie, rejoindre son frère Sutton et Emrys, pour peut être commencer une nouvelle vie.

Ce que Lane pensait pas, c’est que Brynn vienne le retrouver.

Ensemble, ils se lancent donc dans un road trip qui ne sera pas de tout repos, le seul moyen pour eux de discuter du passé et peut être d’avancer vers un avenir…

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé cette histoire. La plume de l’auteure est fluide et totalement addictive. J’ai dévoré cette intrigue en quelques jours seulement, pressée de savoir comment les choses allaient se passer entre nos deux personnages.

Mais contrairement aux autres tomes de la série, l’intrigue ne se déroule pas dans le Wyoming, mais pendant un road trip entre la Californie et cette région.

Les personnages prennent en effet le temps du voyage pour mettre les choses au clair entre eux.

Ils vont devoir avouer pourquoi ils ont pris telles décisions ou non.

Il faut dire que Lane était sûr de lui, quand alors à peine entré dans l’âge adulte, il a demandé à Brynn de l’épouser. Mais celle-ci à répondu non, à préféré garder ses distances puis finalement s’est mariée avec le père de Lane, Boyd Warner.

Pourquoi a-t-elle agit de la sorte? Lane a pourtant toujours fait en sorte de la protéger. Ce mariage a fait qu’ils se sont éloignés, eux qui étaient très bons amis à l’époque.

La douleur n'a jamais quitté Lane depuis.

C’est pourquoi quand il assiste encore une fois à une autre demande en mariage, de Jack pour la femme qu’il aime, Lane décide de tout plaquer. Il ne peut pas en supporter plus. La douleur est trop grande…

Ses pas le mènent tout simplement vers son frère aîné, en Californie, où Sutton s’est désormais installé avec Emrys et sa fille.

Lane est totalement surpris lorsque quelques jours plus tard, Brynn vient le rejoindre à son tour. Ils décident de retourner au Wyoming.

Tous les deux, loin de la famille, vont mettre les choses à plat et discutent de leurs sentiments.

On ressent parfaitement la douleur qu’ils ont dû affronter quelques années auparavant. Au fil des discussions, les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre vont ressurgir. Chacun a commis des erreurs, même s’ils pensaient prendre alors les bonnes décisions à l’époque. Des décisions qui ont entraîné des douleurs.

Mais les épreuves sont loin d’être terminées car d’autres obstacles vont se dresser sur leur chemin de retour.

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure revient sur les sentiments des personnages, en alternant les points de vue. On entre dans leurs têtes et leurs pensées. On ressent parfaitement la forte attirance qui existe entre Brynn et Lane. Cette fois-ci ils vont prendre, pendant leur voyage retour, le temps de mettre enfin un mot sur leurs sentiments et tenter de l’exprimer à l’autre.

Évidemment, on s’attache beaucoup à Brynn et Lane. L’auteure nous fait rentrer dans leurs vies en quelques lignes. J’ai été sous le choc quand j’ai lu ce qui était arrivé à la jeune femme. Malgré son enfance qui a été tout sauf des plus normales, elle est devenue une jeune femme forte, sûre d’elle et aimante.

Quant à Lane, il souhaite par dessus tout reconstruire une famille.

C’est avec plaisir qu’on retrouve également les autres membres de la famille Warner, dont la vie continue.

Contrairement aux autres tomes où le côté suspense de l’histoire ne commence qu’en dernière partie, ici, c’est plutôt vers le début. Cette intrigue secondaire amorce de la tension au récit. Je dois dire que j’ai été sur les nerfs à plusieurs moments de la lecture. Mais je voulais tellement savoir ce qu’il allait se passer que les pages défilaient toutes seules sous mes yeux.

J’ai été touchée par le destin de l’un des nouveaux personnages. Il se montre tellement fort, mais sous cette carapace, se cache une énorme blessure.

L’auteure réussit aussi à glisser un petit clin d’oeil à une autre de ses séries.

Quant à la fin, je dois dire que j’ai été sous le choc, je ne m’y attendais pas du tout! Il s’agit d’un cliffhanger qui va nous tenir en haleine jusqu’à la sortie du prochain tome !

En bref, j’ai adoré apprendre à connaître Brynn et Lane, deux personnages qui ont souffert et qui vont devoir avancer, en dévoilant ce qu’ils ont sur le coeur. Une intrigue des plus touchantes mais aussi pimentée par de nombreux rebondissements!

Une lecture parfaite pour l’été!

Plus d'nfos : Hugo Roman

On comptera les étoiles de Fleur Hana

Editions J’ai Lu

Nous avons tous une bonne étoile, encore faut-il la trouver…

Lycéenne solitaire et réservée, Amélia entretient toujours des liens très forts avec sa confidente, Maëva, malgré la distance qui les sépare. Elle ne souhaite qu’une chose : ne pas faire de vagues et s’acheminer discrètement jusqu’à la délivrance – le bac.

Quand elle rencontre Samuel, elle ne s’attend pas à ce que le bassiste au cœur tendre bouleverse son existence. Prévenant, drôle et sécurisant, il l’amène peu à peu à s’ouvrir aux autres et à la vie.

Toutefois, lorsque la jeune fille croise une connaissance du passé, tout bascule. Amélia découvre que certaines blessures ne sont pas refermées, au risque de lui faire perdre à la fois Sam et sa meilleure amie…

 

Avis d’Arcantane :

Je connaissais déjà la plume de Fleur Hana par ses nombreuses romances mais jamais dans le young adult. C’est une première pour ma part et je dois dire que ce roman est plutôt réussi.

Ici Fleur nous propose l’histoire de Sam et Lia. Amélia alias Lia est une jeune fille assez solitaire. Lycéenne et nouvelle, elle va faire la connaissance de Samuel. Dès le premier regard, Sam est attiré par cette jeune fille au look totalement décalé. Lia est différente des autres jeunes filles. Elle a ce quelque chose de mystérieux et qu’il a envie de découvrir. Généralement dans son monde, Amélia a une vision un peu particulière de ce qu’il l’entoure. Guère intégrée parmi les autres et elle est souvent dans son coin. Seule sa meilleure amie Maëva est sa confidente et connaît tout d’elle. Hors cette dernière est bien loin, ayant déménagée à l’autre bout de la France. Leurs liens sont toujours aussi forts malgré la distance et elles communiquent tous les jours ensemble notamment pour parler de Samuel…

Tout au long de ce roman, on va suivre la relation bien particulière qui unit les deux jeunes gens et surtout le passé de Lia qui va refaire surface au fil des pages et ses blessures qui n’ont jamais cicatrisé. Mais alors qu’elle se rapproche de Sam, elle sent son lien avec Maeva s’effiler car cette dernière lui répond de moins en moins alors que Sam prend de plus en plus d’importance dans sa vie.

C’est une histoire que j’ai adorée, très juste mais aussi très dure à lire car Fleur aborde des sujets qui ne sont pas faciles. Le personnage d’Amélia est poignant, jeune fille perdue qui essaye de s’en sortir avec un père décédé et une mère alcoolique. Elle vit depuis des années avec des blessures de son passé. Lorsqu’elle rencontre Samuel, tout va basculer. Au premier abord, tous les opposent. Il est populaire étant musicien, elle est solitaire. Sa famille est très unie, elle n’a guère de famille à part sa mère. Dès le départ, leurs conversations sont loufoques mais dôles. Alors que certaines personnes penseraient qu’Amélia est bizarre, Sam trouve cela attachant. Au fil des pages, Lia se dévoile malgré elle car elle se sent en confiance avec Sam mais certaines vérités vont être dures à encaisser.

On s’attache très rapidement à Samuel qui est tombé amoureux d’elle et est prêt à tout pour rentrer dans le monde d’Amélia. D’une grande écoute, il laisse la jeune fille avancer à son rythme et ne la juge pas.

Tout comme Amélia, on adhère à la famille de Sam et surtout de ses petites sœurs. Certains personnages secondaires sont appréciables comme Sloan et d’autres détestables comme Marie et Seb.

Alors que tout va bien, un évènement va tout remettre en cause. On ne comprend pas trop la réaction d’Amélia dans un premier temps n’ayant pas toutes les cartes en mains, le lecteur est perdu tout comme Sam mais très vite on va tout comprendre.

C’est une histoire qui vous touchera car très réaliste. L’intrigue est bien menée jusqu’à la fin. C’est un tome qui vous prend aux tripes.  Je ne vous dévoilerai pas les sujets abordés car cela gâcherait vote lecture mais je peux vous dire que Fleur l’a bien amené et je ne m’attendais pas à ce genre de révélation.

En résumé, On comptera les étoiles est une histoire qui vous touchera, qui vous fera sourire, vous rendra triste mais sera difficile à lâcher grâce à la plume de Fleur. Une très belle histoire à découvrir !

Plus d’infos : J’ai Lu

Lire un extrait : ICI

Love in Lingerie d’Alessandra Torre

Editions Hugo Roman

Je l’ai engagée pour qu’elle redresse ma société, pour ramener Marks Lingerie à la vie. Je n’avais pas prévu qu’elle deviendrait mon amie. Je n’avais pas prévu de tomber amoureux d’elle.

La règle numéro un dans les affaires, c’est de ne jamais avoir de relation avec ses employés. Je pense qu’il y en a une autre qui interdit de s’éprendre de sa meilleure amie – qui interdit d’imaginer les courbes de son corps ou la façon dont elle reprendrait son souffle si je baissais sa culotte et descendais la fermeture Éclair de mon pantalon.

Mais maintenant, je n’en peux plus d’attendre. J’ai décidé de jeter les règles aux orties.

Au diable l’entreprise.

Au diable notre amitié.

Au diable mes peurs.

 

Avis d’Arcantane :

Alessandra Torre n’est pas à son premier roman chez les éditions Hugo Roman, je l’ai découverte avec Black Lies qui avait été une véritable surprise puis avec son autre roman Hollywood Dirt que j’avais aussi apprécié.

Lorsque Hugo Roman a annoncé la sortie d’un nouveau roman de cette auteure, je n’ai pas hésité une seconde. J’adore sa plume et chaque histoire est assez différente des précédentes.

Love In Lingerie nous plonge cette fois-ci dans l’univers de la mode et de la lingerie.

Trey Mark est la propriétaire de la marque de lingerie Marks Lingerie mais sa société connaît des difficultés depuis quelque temps. Pour redresser la barre, il engage la séduisante Kate Martin au poste de directrice de création.  Dès leur première rencontre, ils sont très attirés l’un par l’autre. Cependant Trey a établi une règle très stricte : il ne couche pas avec ses employées ; ne voulant pas reproduire la même expérience qui a mis sa société dans une mauvaise passe.

Bien qu’irrésistiblement attirés et travaillant ensemble, une certaine tension sexuelle s’installe. Kate connaît le genre d’homme qu’est Trey et il n’est pas question de céder à son charme surtout qu’elle est fiancée. Peu à peu, une complicité naît entre eux car Kate est intouchable même si Trey a de nombreux fantasmes sur la jeune femme, ils deviennent poches. Chacun se confie l’un à l’autre sur leur vie affective. On va suivre au fil de l’eau leur relation amicale mais jusqu’à un certain point car leur amitié arrivera-t-elle à survivre lorsqu’on est attiré l’un vers l’autre ?

J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle romance, c’est chargé de tension sexuelle du début à la fin. La plume de l’auteure est assez prenante et on est constamment sur ce fil de tentation. Difficile de résister à ce qui est interdit, pourtant Kate et Trey y arrivent tant bien que mal sachant les enjeux en cours.  A défaut d’être en couple, c’est une certaine amitié qui se met en place à la limite de la séduction. Alors qu’on pense qu’ils vont céder à cette attirance, il y a toujours des obstacles qui leur barrent la route. C’est bien écrit et j’ai pris un certain plaisir à suivre l’évolution de la relation de Kate et Trey. Certaines scènes sont assez subjectives, ce qui met du piment dans cette romance. L’auteure a réussi son pari à savoir faire monter la pression tout le long de ce roman.  La fin n’est pas une surprise pour les lecteurs mais clôture très bien cette romance.

Love in Lingerie est un roman à découvrir et à dévorer cet été !

Plus d’infos : Hugo Roman

Les MacCoy - Tome 1 "L'ogre et le chadon" d'Alexiane Thill

Editions Hugo Roman

Et si les clans d’Écosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ?

Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir…

 

 

 

Avis de Christy :

J’avais été intriguée par cette nouvelle série écrite par Alexiane Thill, qui est parue, pour le 1er tome, l’année dernière, mais sans avoir pris le temps de me consacrer à cette lecture.

C’est désormais chose faite, puisqu’il est paru en poche… L’occasion rêvée de découvrir le texte…

Nous faisons la connaissance de Phèdre, une jeune femme qui se rend pour la première fois en Ecosse, pour suivre les dernières volontés de son père, qui en est originaire.

Elle est accueillie par une famille, les Bain, qui se montrent très chaleureux avec elle. Phèdre, pour parfaire son intégration, va aussi travailler dans un club, le soir…

Mais très vite, Phèdre va se trouver mêlée à un monde qu’elle pensait disparu: celui des clans de Highlanders, qui continuent, dans l’ombre à diriger le pays.

Elle est loin de se douter qu’elle va assister, bien malgré elle à une scène terrible qui aura de lourdes conséquences et surtout qu’elle va être entraînée dans le monde des clans écossais…

Dès les premières lignes, nous faisons la connaissance de Phèdre, une jeune femme qui met pour la première fois les pieds sur le sol écossais, sur les traces de ses racines et surtout de son père, disparu il y a plus de dix ans.

Au fil des pages, notre héroïne se dévoile: elle a vécu des choses horribles dans son enfance et a toujours des crises d’angoisse à cause de cela.

Phèdre souffre aussi de la disparition de son père, sa mère ne lui en avait pas révélé toutes les raisons.

Si elle est venue en Ecosse, c’est surtout pour en découvrir plus sur ses racines et connaître la culture de son père.

Sauf qu’elle n'a pas imaginé une seule seconde être témoin d’une scène terrifiante, un meurtre, qui va bouleverser le cours de sa vie. Elle va ainsi faire la connaissance de Caleb MacCoy, surnommé l’Ogre.

Phèdre ne comprend rien à ce qu’il se passe. Elle ne comprend pas que ces gens vivent encore avec des traditions datant d’un autre siècle et qui a une forte incidence sur leurs vies.

Comme elle, nous sommes sous le choc des scènes qui suivent.

En quelques lignes, nous passons dans un autre monde qui nous est totalement inconnu: celui des clans écossais. Car ceux-ci existent toujours dans notre monde contemporain. Le résultat donne un récit captivant dont j’ai dévoré les pages à une vitesse folle, happée par la plume fluide de l’auteure.

Mais je dois dire que j’ai eu quelques moments d’hésitation et de doutes, notamment au début du récit, lorsque nous assistons au meurtre dont est aussi témoin Phèdre. J’ai été sous le choc des raisons qui ont poussé Caleb et ses confrères à agir de la sorte. Je n’ai pas aimé la façon dont sont traitées les femmes et la suprématie sur elles des hommes.

Heureusement, très vite, nous passons à autre chose et surtout à la partie qui m’intéresse le plus, c’est à dire à la romance à proprement parler.

Si dans les premiers temps, je n’ai pas beaucoup apprécié Caleb, parce que j’avais du mal à le cerner, nous allons ensuite apprendre à le connaître, aux côtés de Phèdre.

Caleb est un homme qui doit gérer son clan d’une main de fer. Il respecte les traditions, parfois même si elles sont en contradictions avec ses convictions. Il protège ainsi les personnes qui font partie de son clan.

C’est l’arrivée de Phèdre dans son quotidien qui va tout chambouler.

L’histoire d’amour entre eux démarre assez doucement, notamment parce que Phèdre ne l’apprécie pas beaucoup au début (et on la comprend), mais par la suite, à force de se côtoyer, la jeune femme va finir par succomber au chef de clan. L’auteure met doucement les choses en place, sans brusquerie. Phèdre n'a de cesse d’alterner entre les deux sentiments qui l’animent: l’amour et la haine. Cette complexité est prenante à suivre. Du coup, on ne peut que s’attacher à elle.

Elle est à la fois faible et forte, selon ce qui se déroule.

Concernant l’intrigue, j’avoue que les rebondissements m’ont tenu en haleine tout le long de ma lecture. On apprend, comme Phèdre, des éléments sur sa famille, ses origines. Ses révélations sont savamment distillées au sein du récit. Lequel est également riche en événements. On se laisse prendre au jeu des conflits, des tensions entre les différents clans.

J’ai beaucoup aimé plonger dans les aventures de Phèdre mais aussi voyager en Ecosse, non pas celle déjà racontée dans d’autres romans, mais dans un pays où les traditions et la culture sont encore très présentes.

On prend plaisir à suivre notre héroïne dans sa quête d’identité dont certaines questions restent pour le moment sans réponse.

J’attends de découvrir la suite avec impatience.

 

 --------------

“Dans les yeux de Caleb” est un cadeau offert par l’auteure pour nous autres, les lecteurs.

Alors que le premier tome se focalisait sur Phèdre, cette nouvelle nous propose de rentrer dans la tête de Caleb, aussi surnommé l’Ogre.

Caleb doit protéger son clan, quitte à parfois faire des choix difficiles. Mais sa vie va être bouleversée quand son regard se pose sur Phèdre dont le nom lui semble familier. De leur rencontre, jusqu’au dénouement final, nous assistons ici aux scènes principales de l’intrigue, mais vues de son point de vue.

Ce bonus est à lire à la fin du tome 1 de la série, pour éviter tout spoiler.

Alexiane Thill avait demandé à ses lecteurs quelles scènes ils avaient préférés et elle a décidé de les réécrire, mais à travers les yeux de Caleb. Mais comme elle le dit dans la note à la fin du bonus, se fut un exercice très exigeant.

En bref, ce bonus est à lire absolument si vous avez aimé “L’ogre et le chardon” et que vous souhaitez en savoir plus sur Caleb.

Plus d'infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu