Aller au contenu principal

Fight For Love tome 4 : Rogue de Katy Evans

Editions HugoRoman

Dans REAL, Brooke Dumas rencontre Remington Tate grâce à sa meilleure amie, Mélanie et c'est maintenant au tour de celle-ci de tomber sur l'homme qui fera vibrer son cœur. Après l'avoir attendu des années, un soir de pluie, il est là, fort et mystérieux... Il se nomme Greyson King et il vole à son secours. Il est intrépide et il est peut-être bien l'amoureux, l'ami et le protecteur qu'elle a toujours cherché. Lorsqu'ils font l'amour et qu'il prononce son nom, c'est comme si tout prenait du sens. Mais il disparaît sans un mot et lorsqu'il réapparaît, c'est pour lui dire : " Je ne pourrai pas te rendre heureuse. " Ne supportant d'être loin de lui, elle finit par découvrir le côté obscur qu'il était déterminé à lui cacher et se rend alors compte que leur première rencontre n'était peut-être pas due au hasard... Prise dans un tourbillon d'émotions, Mélanie n'a rien à quoi se raccrocher, si ce n'est cet homme qu'elle devrait certainement fuir comme la peste. Que feriez-vous si votre Prince charmant était en réalité un véritable escroc ?

 

Avis d'Edelweiss :

J’ai été agréablement surprise par cette suite malgré quelques reproches que je lui ferais.

Après trois tomes racontant la vie de Brooke et Rémy dont un premier tome vraiment bon contrairement aux deux suites, pour ma part, l’auteure nous parle enfin de sa meilleure amie, Mélanie, qui nous apparaissait épanouie et dévergondée. Le grand avantage de pousser l’histoire sur un seul personnage est qu’on le découvre complètement et sous un autre jour par rapport aux informations fournies par d’autres.

Mélanie n’est pas du genre fleur bleue mais recherche par-dessus tout l’homme de sa vie. Ses relations avec les hommes sont plutôt frivoles et calculées. Elle envie la relation amoureuse de Brooke et Rémy et rêve à l’aube de 25ème anniversaire du prince charmant comme toutes les petites filles bien qu’elle ne se fasse plus d’illusions.

Au fond d’elle, Mélanie cache un profond secret qui la tourmente depuis son enfance. Elle se dévalorise, n’a pas entièrement confiance en elle sauf dans son travail dans lequel elle met toute son assurance et son énergie. Bien qu’on la voie pétillante et lumineuse, son mal être lui gâche un peu la vie surtout côté sentimental.

Sa rencontre impromptue avec Greyson, ce ténébreux au corps puissant, va chambouler sa vie et ses envies. Une seule nuit d’amour à prouver à Mélanie qu’elle pouvait ressentir une émotion suffisamment forte pour qu’elle espère le revoir et entamer quelque chose avec lui. Malheureusement pour elle, Greyson est un homme d’affaire compliqué et mystérieux et entamer quoi que ce soit avec lui n’est pas de son avis.

J’ai apprécié au cours de l’histoire l’évolution entre les deux personnages et le fait que cela tourne toujours autour du monde de Rémy, le ring, les paris, les combats sans que cela nuise au côté romance. L’auteure nous conte le passé de ses deux héros, le manque de reconnaissance ou l’absence d’un parent qui finalement joue pour beaucoup dans le comportement relationnel actuel de Mélanie et Greyson.

C’est une belle histoire à découvrir malgré des invraisemblances sur la fin du livre. Des faits, qui je pense, ne pourraient pas se passer ainsi dans la vie réelle et qui trompe un peu le lecteur ou alors on peut le considérer comme une chance inouïe et quasi-improbable. Enfin, cela reste une fiction de toute façon.

Le tome 5 est sorti le 25 juin 2015 et raconte cette fois-ci les aventures de Pandora.

Respire - Ten Tiny Breaths, tome 1 de K.A Tucker

Editions Roman Hugo

À à peine 20 ans, la vie de Kacey bascule dans la tragédie : ses parents, sa meilleure amie et son copain meurent dans un accident de voiture. Elle est la seule survivante de la famille, avec sa sœur Livie qui n'était heureusement pas avec eux ce jour-là. Alors qu'elles sont confiées à la garde d'un oncle et d'une tante peu scrupuleux, Kacey décide de prendre sa vie et celle de sa sœur, en main. Ensemble elles vont tenter de se reconstruire à l'autre bout du pays, en Floride.

 

 

 

 

Avis de Christy :

Kacey s’occupe de sa jeune soeur, Livie. Ensemble, elles déménagent à Miami pour tenter de se reconstruire une nouvelle vie, loin de leur oncle et de leur tante.

Peu après leur emménagement, elles font la connaissance de Trent, un homme mystérieux mais néanmoins très séduisant ainsi que de Storm et de sa fille Mia.

Rapidement les deux soeurs se lient d’amitié avec la jeune mère, laquelle lui propose un travail, dans un club de stip-tease, pour servir au bar, pendant que Livie garde Mia.

Kacey, pendant ses heures de travail, y retrouve Trent, qui semble fortement attiré par elle.

Très vite, les relations entre eux deux s’échauffent, pour devenir torrides.

Mais Kacey, depuis son accident de voiture, qui a coûté la vie à ses deux parents ainsi qu’à son copain et à sa meilleure amie, a du mal à se laisser approcher et à se livrer sur cet terrible événement.

“Respire” est une très belle romance mais aussi une histoire d’amitié.
On est embarqué dans l’histoire dès les premières pages. La scène d’ouverture est terriblement chargée en émotions.

Kacey a beaucoup souffert physiquement et psychologiquement du terrible accident qui a bouleversé sa vie. La seule personne sur qui est elle peut compter est sa soeur Livie. Leur amour fraternel est très fort et elles peuvent compter l’une sur l’autre quoi qu’il arrive. C’est pourquoi lorsque le mari de leur tante tente d’abuser de la jeune fille, les deux soeurs déménagent à Miami afin de se reconstruire une nouvelle vie et de repartir sur de nouvelles bases.

Leur première étape est leur amitié, très forte, très belle et immédiate avec Storm et Mia. La jeune femme, n’a pas eu non plus une vie très facile: elle doit élever toute seule sa fille de 5 ans, tout en travaillant dans un club pour adultes: elle est barmaid.

Quant à Trent, dès sa rencontre avec Kacey, on ressent la très forte attirance qu’ils éprouvent l’un envers l’autre. Mais Kacey, très fragile après l’accident, ne veut pas céder à ses sentiments.

Pourtant, au fur et à mesure de leurs rencontres, Kacey se dévoile peu à peu à Trent. Elle sort de son isolement et s’ouvre au monde qui l’entoure (Storm et Mia lui sont également d’une grande aide pour cela).

 

Avec une écriture très fluide, K.A. Tucker nous plonge dès les premières pages dans le monde très torturé de Kacey. Nous assistons au terrible accident, nous ressentons les moindres émotions (les pires mais aussi les meilleures) que la jeune femme peut éprouver. Nous souffrons avec elle lors de ses cauchemars.
Tout ceci fait que nous nous attachons très vite aux personnages.

 

“Respire” n’est pas une romance érotique. Dans cette lecture, même si la température monte parfois très haut, il n’y a pas de scènes érotiques. Tout est dans la sensualité, dans le ressenti, l’auteur ayant privilégié les sentiments et les interactions entre les personnages.

Chaque personnage a sa place dans l’histoire. Chacun à son caractère qui lui est propre. Chacun aide à sa façon Kacey à sortir de sa solitude.

En bref, “Respire” est un très bon roman qui fait la part belle aux personnages, touchants et très crédibles.  On ne peut pas rester indifférent grâce à l’écriture prenante de l’auteure qui aborde des sujets parfois très durs.

 

Chasseuse de Vampires - tome 7 "Les Ombres de l'Archange" de Nalini Singh

Editions J'ai Lu

«Moi, Ashwini, je suis dotée d'un talent aussi incroyable que terrifiant : dès lors que quelqu'un me touche, je lis en lui comme dans un livre ouvert. Et s'il faut traquer un tueur sanguinaire en toute discrétion, nul doute que cette mission est pour moi. Une seule ombre au tableau, Janvier ne me lâche pas d'une semelle depuis qu'il a sauvé ma peau. Cela pourrait ne pas me déplaire, s'il ne tentait pas constamment de me percer à jour. Car j'ai beau déterrer les secrets des autres, les miens sont bien gardés. Dommage pour moi, le Cajun ne l'entend pas de cette oreille...»

 

Avis de Poison

Cette série - et même cette auteur - font parti des romans dont je sais que je ne décollerai pas avant la dernière page - et que j'en savourerai chaque mot. Ce tome 7 n'a pas fait exception à cette règle. Tant l'intrigue que la plume de l'auteur réussissent à complètement m'embarquer dans ces aventures dont je ne veux pas sortir. En anglais, je reconnais avoir parfois du mal - savoir qui parle est parfois une gageure - mais pourtant je ne m'en lasse pas. En plus, à chaque roman de la série j'ai envie de tous les relire...à chaque fois !

 

Dans ce tome 7 on se penche sur Ashwini et Janvier, qui avaient déjà eu une nouvelle à eux dans Le Murmure des Anges, et qui avaient fait équipe dans le tome précédent.

J'ai beaucoup apprécié leur capacité à travailler de concert - malgré des allégeances différentes - et en même temps leurs taquineries. Malgré les piques, le vampire et la chasseuse savent qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre pour veilleur sur leurs arrières. De même que l'étrange vampire qui est le dernier membre de leur trio.

Mais le meilleur point de vue que j'ai eu de ce fonctionnement c'était - outre l'introduction - le dîner avec Elena quand elle reçoit son cadeau. Ce point de vue, à la fois interne et extérieur, au fonctionnement du duo est vraiment passionnant et m'a passionné.

 

Côté intrigue, je n'ai rien à redire non plus. Alors que la Ville se remet lentement de la Guerre qui a eu lieu, une étrange maladie se propage. Maladie qui semble plus qu'une simple drogue dangereuse pour les humains. Chargés de l'enquête, Ashwini et Janvier vont découvrir les ramifications d'un cerveau corrompu et prêt à tout pour faire du mal.

Les Vampires de Chicago - Tome 10 : Une morsure ne suffit pas de Chloe Neill

Editions Milady

Un tueur en série sème la panique à Chicago. Il laisse des souvenirs magiques sur ses victimes humaines. L’enquête de la police piétine. Le maire, dépassé, n’a plus d’autre choix que de faire appel aux vampires de la ville même si l’entente avec ces derniers est précaire. Unir leurs forces semble une bonne idée vu que le nombre de victimes augmente de jour en jour. Mais Merit, sentinelle dévouée de la maison Cadogan, parviendra-t-elle à démasquer le coupable avant de devenir elle-même la proie ?

 

 

 

Avis d’Arcantane : Nouveau tome, nouvelle enquête pour Merit la sentinelle de la maison Cadogan. Cette fois face aux multiples meurtres, la police fait appel aux vampires plus particulièrement à Merit pour les aider sur l’affaire. Merit et Ethan doivent rechercher le tueur qui laisse des indices en lien avec les surnaturels. Est-ce un humain ou un être surnaturel ? Et comment l’arrêter avant qu’il ne fasse d’autres victimes ?  Le temps est compté et les indices maigres. Heureusement, ils peuvent toujours compter sur leurs amis et leurs alliés !

 

Eh oui déjà le tome 10 pour la série Les vampires de Chicago, pourtant je ne m’en lasse pas. La série est toujours intense et addictive. Elle devient plus « riche »  et intéressante avec de nombreuses péripéties et avec l’arrivée de nouveaux personnages que l’on retrouve au fil des tomes.

Parallèlement à l’enquête sur le tueur en série, l’auteure nous plonge de nouveau dans la politique vampirique surtout depuis qu’Ethan, maître vampire de la maison Cadogan a défié le Président du PG pour prendre sa place. Il va y avoir de nombreux rebondissements et de nombreuses épreuves pour Ethan et Merit.

Malgré tout, le lien qui les unit, se renforce au fil des tomes. J’ai vraiment apprécié cette alchimie et l’harmonie de leur couple qu’ils dégagent. Même avec les nombreuses embuches, ils ont une relation forte et solide. Ethan peut s’appuyer sur Merit et il livre de plus en plus des morceaux de son sombre passé.

J’étais aussi contente de retrouver Mallory, la meilleure amie de Merit. C’est bon de voir que malgré les précédents évènements,  l’amitié entre Merit et Mallory se reforme et que notre sentinelle peut compter sur son amie sorcière !

« Une morsure ne suffit pas »  est un très bon tome  toujours aussi agréable à lire. Vivement la suite des aventures d’Ethan et Merit !

Necronomi’con 2015

 

Né en 1890 et mort en 1937, H.P. Lovecraft est un auteur incontournable pour les amateurs de littérature de l'imaginaire. Cthulhu, Nyarlathotep, Shub-Niggurath, Cthulhu, l'antédiluvienne mythologie de l'auteur de Providence n'a depuis cessé d'apposer sa marque, qu'il s'agisse de cinéma, de littérature, de musique, de jeu de rôle, d'art... Avec la Necronomi'con, AOA Production cherche à combler un réel manque dans le paysage des festivals imaginaires francophones. Car si plusieurs évènements se consacrent à l'oeuvre de l'auteur de Providence outre-Atlantique, aucun ne lui est consacré en Europe. Un comble, quand son influence est aussi pregnante que celle d'un ou d'un Herbert. Les 4 et 5 juillet 2015 aura donc lieu à Lyon la première édition de la Necronomi'con, une convention pluri-disciplinaire autour de l'oeuvre de Lovecraft. Littérature, cinéma, musique, jeu de rôle, seront ainsi de la partie, autour de stands, de tables rondes, de projection de documentaires et de parties. Editeurs, auteurs, traducteurs, créateurs seront en effet présents pour célébrer l'influence de celui qu'on peut qualifier de maître de l'horreur.

 

Toutes les informations sur http://www.necronomi-con.fr/

Syndiquer le contenu