Aller au contenu principal

Concours d'Un commun accord T2 de Sophie Jomain

 

A l'occasion de la sortie du tome 2 d'un Commun accord de Sophie Jomain chez J'ai Lu, ABFA a le plaisir de vous proposer un concours pour gagner un des 3 exemplaires mis en jeu.

Pour cela, il vous suffit  de compléter les champs ci-dessous.

Vous avez du 19 janvier au 1er février 2015, minuit pour participer. Ce concours est ouvert aux résidents de France métropolitaine, Belgique et Luxembourg uniquement.

 

Un grand merci à J'ai Lu pour l'organisation de ce concours.

 

Bonne chance à tous !

 

En validant ce formulaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance du règlement du concours.

Endless Love tome 1 de Cécilia Tan

Editions Hugo Roman

Karina est serveuse dans un bar de New York. Elle tombe sous le charme de James, un client mystérieux et dominateur. Ce qui commence comme un jeu érotique évolue bientôt en un jeu de pouvoir où James révèle le côté sauvage de Karina et brouille la ligne entre le plaisir et la souffrance. Et c'est Karina qui réclame toujours plus, dépassant ses propres limites, pour prouver la force de son amour à l'homme à qui elle s'offre.

 

 

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

Karina est une étudiante de 26 ans en dernière année de soutenance en art préraphaélite.

Elle prépare sa thèse en enchainant petits boulots à l’Université et serveuse en extra dans le bar de sa sœur pour subvenir à ses besoins et payer son logement qu’elle partage avec une amie, Becky.

Karina est une femme simple, sans artifices, intelligente mais indécise concernant son avenir. Elle ne sait pas précisément ce qu’elle souhaite faire après son diplôme malgré ses bons résultats. C’est une femme serviable et à l’écoute d’autrui.

C’est justement pour aider sa sœur ainée, un soir, qu’elle accepte de remplacer une serveuse au bar. C’est à cette soirée bien mouvementée à l’annonce de l’arrivée du célèbre chanteur Lord Lighning, qu’elle fait la connaissance d’un homme mystérieux et séduisant qui attise sa curiosité.

A peine quelques phrases échangées et un jeu érotique va se déclencher durant son service. Ce personnage énigmatique qu’elle nomme « James Riche » va pousser Karina à faire des choses invraisemblables mais qui finalement réjouissent cette dernière et donnent une nouvelle saveur à sa vie.

Ce jeu de « sexe récréatif » va en définitive continuer sur le long terme et l’histoire va nous conduire dans une romance basée sur le BDSM.

Alors, pour ma part, il ne s’agit véritablement pas d’une romance, car à mon sens il n’y en pas dans ce tome. Ce n’est pas une histoire d’amour habituelle. Dès le début les bases de leur relation sont mises en place sous formes de jeux de rôles. Il n’y a pas de séduction ni de sentiments concrets. Il s’agit plus d’une recherche de soi, de son corps, de ses limites face au plaisir prodigué par une autre personne.

Ce livre est assez distinct car l’auteure ne nous dissimule pas de lourds secrets inavouables avec une tournure dramatique concernant nos deux héros. Elle laisse place aux fantasmes d’un homme et au bien-être charnel d’une femme qui accepte parfaitement sa situation et sa relation.

Il y a juste l’identité de James qui reste secrète mais au fil des lignes le mystère est facilement décelé.

L’univers BDSM est bien présent, très érotique et émoustillant (bondage, gadgets etc.) J’ai apprécié que l’auteure ne vire pas dans l’indécent ou l’obscène. Il s’agit vraiment d’un respect mutuel entre adultes consentants. Karina se révèle audacieuse et intrépide et James la défie toujours plus, quitte à se perdre lui-même dans ses habitudes et son fonctionnement.

J’ai bien aimé les dernières pages, car forcement on souhaite découvrir la suite des événements. Petit plus, un aperçu du premier chapitre du tome 2 se trouve à la toute fin du livre et forcement la suite donne envie !

C’est un livre qui se lit rapidement car l’écriture est fluide et simple ce qui permet d’en apprécier la lecture.

Le tome 2 « Endless Seduction » sortira le 12 mars prochain chez Hugo Roman. (Roman érotique pour public averti)

 

After- Saison 1 d’Anna Todd

Editions Hugo Roman

Tessa est une fille ambitieuse, volontaire et réservée, qui aime à penser qu’elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal : celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Au moment d’entrer à la fac, son avenir semble tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’un mec étrange la bouscule dans le dortoir.

Ce mec étrange, c’est Hardin, le bad boy sexy de la fac : cheveux ébouriffés, tatouages apparents, lèvre et sourcil percés et « ce p… d’accent anglais ! ». Il est grossier, provocateur et cruel, bref il est la personne la plus détestable que Tessa ait jamais croisée. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd littéralement tout contrôle et ne peut s’empêcher de l’embrasser. Un baiser qui va tout bouleverser. Cet homme ingérable au caractère sombre fait naître en elle une passion incontrôlable. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque, à moins qu’Hardin soit le plus grand des menteurs…

 

Avis d’Arcantane :

On en a beaucoup entendu parler ces derniers temps dans la presse lors de sa sortie en France: « Le phénomène littéraire venu du web avec 1 milliard de téléchargements sur Wattpad ! » Avec une accroche comme cela, j’étais assez curieuse de voir cette fameuse série et donc ce 1er tome.

Avant tout autre chose, After est une romance New Adult destinée aux lecteurs à partir de 16/17 ans. Je ne le conseillerai pas aux jeunes lecteurs car il y a beaucoup de scènes de sexe (même si elles ne sont pas trop détaillées) et le langage est assez familier et parfois cru.

C’est une véritable surprise car je ne savais pas trop à quoi m’attendre lorsque j’en ai entendu parler et je partais un peu avec un apriori déjà par le tapage médiatique (comme pour Fifty Shades que je n’ai pas trouvé sensationnel) et aussi par son nombre de pages, un vrai pavé (600 pages pour une romance c’est quand même beaucoup). Et finalement, cela passe bien. Il faut aussi savoir que la jeune auteure Anna Todd écrivait chapitre par chapitre et le publiait à chaque chapitre sur le web, ce qui ne donne pas cette impression de longueur pour le lecteur américain. Mais en le compactant pour en faire un livre, il est vrai que cela peut paraître gros et long. Moi-même, j’ai trouvé par moment qu’il y a avait des longueurs mais dans l’ensemble, on s’y fait.

C’est la relation des 2 protagonistes principaux qui rend le roman aussi captivant. Le lecteur est totalement plongé dans la relation toxique qu’entretiennent Tess et Hardin.

Theresa est une jeune fille que l’on pourrait qualifier de coincée et raisonnable. Elle planifie tout dans sa vie et il n’y a aucun imprévu. Elle est douce et naïve, tout le contraire d’Hardin qui est un garçon impulsif, bagarreur, fêtard et surtout manipulateur. Chacun vit dans un monde totalement opposé.

Pourtant malgré leurs différences, ces deux-là vont commencer un jeu de séduction et vont être attirés l’un vers l’autre.

Leur relation n’est pas forcément saine, je la qualifierai même de toxique. De véritables montagnes russes : un coup « je t’aime », un coup « je te hais », on se sépare, on se réconcilie… Bref l’héroïne passe beaucoup de temps à pleurer à cause d’Hardin. Il faut dire que le jeune homme n’est pas le parfait petit-ami et se conduit en véritable connard auprès de Tessa. On se demande même comment elle fait pour rester après tout ce qu’il lui fait et pourtant elle se sent vivante auprès de lui et tombe amoureuse de lui (Ah l’amour !!!). Hardin fait ressortir tout le côté provocateur/conflictuel de Tess alors que c’est tout le contraire avec Tess qui apporte une certaine stabilité au bad boy.

Je dois dire que l’héroïne m’a beaucoup énervé par son comportement un peu trop naïf et va à la recherche de problèmes. J’étais un peu surprise aussi avec le jeu de la bouteille « défi ou vérité ». Je dois être trop vieille mais j’ai l’impression qu’ils sont un peu trop vieux pour jouer à ce genre de jeu en étant en fac.

Bien qu’Hardin soit un véritable salopard, on sent qu’il cache beaucoup de choses et qu’il a un côté sensible derrière son air dur, il va peu à peu se dévoiler à travers sa relation avec Tess et s’ouvrir aux autres (mais pas trop non plus ;-) )

Par moment After m’a fait penser un peu à Beautiful Disaster de Jamie McGuire (Editions J’ai Lu) même si l’histoire n’est pas la même mais on suit certains schémas typique de New Adult.

C’est beau, triste et énervant de suivre leur relation de couple mais au final on a du mal à lâcher ce roman. Il a un côté addictif.

La fin est toutefois prévisible (je n’étais pas réellement étonnée) mais j’ai bien aimé comment cela avait été amené.

En résumé, une très belle découverte avec ce 1er tome de la série. After a du potentiel et je suis sûre nous réserve pas mal de surprise par la suite. Hugo Roman fait fort et c’est « quitte ou double » en faisant un tirage avec 180 000 exemplaires. C’est un coup risqué car aucune maison d’édition dans ce style de roman n’avait encore tenté ce coup de Poker. Mais à la lecture de ce 1er volume, je suis sûre qu’After aura le succès escompté auprès du lectorat et a largement sa place parmi les titres à succès d’Hugo Roman !

Et pour ceux qui sont déjà accro, sachez que les tomes suivants sortent en février, mars et avril. Pas énormément de temps à attendre !

After we collided - saison 2 : Février 2015

After we fell - saison 3 : mars 2015

After ever happy - saison 4 : avril 2015

David Creem : L’Entrevie - tome 2 de Richard Taleman

Editions J'ai Lu

En parallèle des cours de parapsychologie, David et ses amis poursuivent leur objectif : libérer l'âme de Daddy des griffes du Voleur d'Ames. La piste les conduit vers l'Entrevie, première strate de l'Invisible aussi négative que dangereuse. Une fois là-bas, ils vont devoir affronter leurs cauchemars les plus sombres. Mais il y a pire encore. Des ennemis dont ils ne peuvent imaginer la puissance. Des forces qui s'unissent pour asservir la Création. Parviendront-ils à déjouer les pièges du Voleur d'Ames et à retrouver le grand-père de David ? La traque commence.

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

J’avais énormément apprécié le 1er tome « La Confrérie de l’Invisible ». J’ai été enchanté de lire sa suite. L’auteur y a mis le piquant, les émotions et le surnaturel en bonne quantité pour nous offrir une lecture dans une dimension plus sombre et mystérieuse que la précédente.

Alors, c’est un pavé certes, mais on s’y aventure facilement. Les explications nous sont toujours bien transmises pour ne pas s’y perdre, car le monde de l’Invisible peut parfois être compliqué avec certains termes quelquefois indistincts. L’avantage de cette compréhension se trouve dans les chapitres courts que l’auteur répartit tout au long de l’histoire.

Richard Taleman nous plonge dans la « Décorporation » des nos quatre jeunes élèves.

Ce tome parle essentiellement de « L’Entrevie ». Quand on y pense cela peut paraitre long avec 568 pages, mais je trouve qu’elles sont nécessaires pour se faire une idée des difficultés rencontrées par nos personnages, du chemin parcouru, des énigmes à résoudre et surtout pour développer les rapports communs et les relations entretenues face à l’au-delà et au combat qu’entraînera la rencontre avec le Voleur d’Ames.

On redécouvre David, notre héros de 18 ans, plus déterminé  que jamais à sauver l’âme de « Daddy » son grand-père et disposant d’un soutien sans faille de ses amis. Ses pouvoirs qui se manifestent de plus en plus et avec facilité ont une raison d’être…que je ne dirais pas !

Plus on avance, mieux on découvre le passé de chacun, en particulier Alice avec ses peurs enfouies et Louise sur sa vie avant son accident.

Ce livre aborde également la dépendance aux drogues, mais aussi l’instinct naturel qu’est l’excitation sexuelle des adolescents, leur besoin, leurs envies dissimulées…

C’est un roman agréable et divertissement. L’auteur joue sur un thème sérieux, compliqué et totalement déluré.

« L’Entrevie » est un monde parallèle où le corps terrestre devient corps astral. Il faut gravir étage par étage, monde enfoui de ses pensées vers un monde glauque et perturbant. Plus on avance affrontant chaque niveau plus c’est obscur et déroutant pour arriver à destination du grand méchant… Voleur d’Ames !

 

J’attends vraiment le final avec impatience !

 

Concours Merry Gentry - Tome 9

 

A l'occasion de la sortie du nouveau Merry Gentry de Laurell K. Hamilton chez J'ai Lu, ABFA a le plaisir de vous proposer un concours pour gagner un des 3 exemplaires mis en jeu.

Pour cela, il vous suffit  de compléter les champs ci-dessous.

Vous avez du 5 au 18 janvier 2015, minuit pour participer. Ce concours est ouvert aux résidents de France métropolitaine, Belgique et Luxembourg uniquement.

 

Un grand merci à J'ai Lu pour l'organisation de ce concours.

 

Bonne chance à tous !

 

En validant ce formulaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance du règlement du concours.

Syndiquer le contenu