Aller au contenu principal

Les Joyaux Noirs - Tome 2 "Héritière des ombres" d'Anne Bishop

Editions Milady

Depuis des siècles, le Lignage attend la venue de Sorcière. Pourtant, la jeune Jaenelle désignée par la prophétie pour représenter l'incarnation vivante de la magie n'a pas été accueillie sereinement. Elle a au contraire terriblement souffert de la guerre sans merci dont elle fut l'enjeu durant son enfance. Seuls le temps et l'amour de ses tuteurs ont su guérir les blessures physiques de la jeune fille, mais son esprit reste fragile, à peine capable de la protéger de son passé. Toutefois, rien ne l'écartera de sa destinée, et l'heure du règlement de comptes approche. Quand ses souvenirs reviendront... quand sa magie arrivera à maturité... quand elle sera forcée d'accepter son sort... Ce jour-là, le Sombre Royaume comprendra ce qu'implique le règne de Sorcière.

 

Pour public averti, âmes sensibles s'abstenir...

 

Avis de Poison :

Le tome précédent s’achevait sur une révélation fracassante et nous laissait sur un terrible cliffhanger. Dans ce tome-ci, on en voit les différentes conséquences.

Une petite difficulté pour les lecteurs, sera l’écoulement du temps. En effet, on peut avoir plusieurs mois, voir plusieurs années, qui s’écoulent en quelques pages, puis après passé un quart de l’histoire sur quelques jours. C’est perturbant et peut parfois un peu perturber. L’auteure n’évoque jamais de manière directe ce qui est arrivé à Jaenelle. C’est parfaitement compréhensible, mais il n’y a pas besoin de beaucoup décrire pour comprendre. Et les conséquences du viol de Jaenelle se ressentent sur de multiples aspects de sa vie et de son attitude. Elle est méfiante, renfermée. Et même quand elle est en confiance, elle est sur la réserve.

En parallèle de son rétablissement, on va voir sa Cour se constituer mais également réaliser sa puissance : elle connait du monde partout dans cet univers et s’est fait aimer de plus d’une personne. Petit à petit, elle va les réunir autour d’elle et tout ce petit monde va mûrir presque en même temps.

Pourtant, malgré cet aspect hyper encourageant et positif, le camp opposé ne reste pas les mains croisées. Les ennemis de Saetan et de Jaenelle réussissent l’exploit de revenir de plus belle malgré différentes défaites.

L’auteure réussit à maintenir la tension générale même si on va plus se concentrer sur le rétablissement de Jaenelle et sa croissance. Toutefois, parlant de cela, son point de vue manque un peu. En effet, elle est très étrangère. On la voit par les yeux de beaucoup de monde, ce qui nous donne une idée de son caractère, mais cela manque vraiment de voir sa vision des choses. J’aurai aimé son opinion sur quelques événements. Même quelques lignes « entre-chapitres ».

Outre les événements difficiles du tome précédent, il y a quelques faits… durs dans ce livre. En particulier celui qui entrainera l’ascension de Sorcière. Âmes sensibles, soyez prévenu !

Mais je trouve cette aventure fantastique, passionnante et bien construite et le style d’écriture me séduit à chaque fois. Je suis immédiatement dans l’ambiance et je veux lire la page d’après, puis la suivante, et la suivante…

Tome essentiel dans l’intrigue principale, mais tome un peu transitionnel par rapport au tome 1 et à ce que laisse deviner la fin de ce tome pour la suite.

Plus d'infos : Milady

Ma Romance de noël (presque) parfaite de Fleur Hana

Autoédition

Je veux un Noël romantique, une histoire d’amour et de flocons, avec un zeste de guirlandes lumineuses. Et ni cette poule maléfique ni mon écossais de patron sexy et tyrannique ne m’en empêcheront !

Pour ça, il me faut :

- Des décorations à gogo

- Une playlist pour l’ambiance

- Des litres de chocolat chaud (avec ses mini marshmallows, bien sûr !)

- Un programme d’activités noëliques en béton

- Un gallinacé possédé par Satan

- Une famille envahissante

Attendez, non : pas le poulet ! Pour la famille, en revanche, pas le choix...

Avec ou sans mec, mon Noël sera idyllique. Enfin… si ça pouvait être "avec", je ne dis pas non ! Et si Madden McCarty, mon voisin mannequin pour sous-vêtements, se porte volontaire... Ma foi, dans ma grande générosité, je suis prête à accepter.

 

Avis de Christy:

Depuis plusieurs mois, je suis avidement chacune des parutions de Fleur Hana, une auteure aux multiples styles, toujours aussi passionnants les uns que les autres.

De plus, comment aurais-je pu passer à côté d’une romance de Noël?

Nous faisons la connaissance de Nina, une jeune femme qui est passionnée par la période de Noël. En attendant de créer sa propre entreprise, Nina travaille en tant que serveuse dans un bar-restaurant.

L’établissement est dirigé par Madden McCarthy, qui est tout son opposé: il déteste tout ce qui a trait à Noël. Madden, au physique de rêve, car c’est un ancien mannequin pour sous-vêtements, est aussi papa célibataire au caractère autoritaire.

Comment résister à un tel physique? Pas Nina, en tout cas! Depuis plusieurs mois, elle est amoureuse de son patron, mais sait que cette relation n’évoluera pas.

Elle cache donc ses sentiments… jusqu’à ce que sa famille, plutôt curieuse et envahissante, l'interroge sur sa vie sentimentale et qu’elle finit par avouer qu’elle sort avec Madden, pour avoir quelques instants de paix.

Evidemment, lorsqu’il finit par l’apprendre, il va avoir une réaction totalement inattendue..

J’ai adoré cette romance de Noël. J’ai littéralement dévoré d’une seule traite ce roman porté par la plume addictive de Fleur Hana. Impossible de lâcher ma lecture avant la fin!

On ne s’ennuie pas une seule seconde.

On retrouve tous les ingrédients: la romance bien sûr, des sentiments, la magie de Noël, les films et du chocolat chaud.

J’ai beaucoup ri avec certaines situations totalement cocasses, qui apportent un plus à cette histoire.

Les personnages sont attachants et nous n’avons pas envie de les quitter, même lorsque la lecture doit se terminer.

Nina est une jeune femme de 26 ans qui sait ce qu’elle veut. Elle a beaucoup de caractère, notamment en ce qui concerne Noël. C’est une fête très importante pour elle et dont elle attend chaque instant avec impatience. Chaque année, elle décore entièrement son appartement. Cette magie est indispensable pour elle avec des rituels qu’elle met en place: les films, le chocolat chaud…

C’est ainsi qu’elle décide de faire entrer Noël dans le bar-restaurant où elle travaille. Elle va faire preuve de ténacité pour imposer ses idées à Madden.

Elle rêve de rencontrer l’homme de sa vie même si elle est sous le charme de son patron. Elle sait que ses sentiments ne sont qu’à sens unique.

Madden McCarthy, le patron de Nina est à 32 ans, un ancien mannequin. Il élève seul son fils, Liam, 11 ans, un adorable adolescent envers qui il se montre très protecteur.

Liam sera proche de Nina car elle semble le comprendre. Madden n’est pas franchement agréable de prime abord. Il est souvent de mauvais poil, malgré son physique sexy. Il change souvent d’avis, ce qui déroute souvent Nina.

Les seules fois où il montre ce qu’il ressent c’est lorsqu’il se trouve avec son fils, Liam. Noël n’est clairement pas une fête qu’il aime fêter… Au fil des pages, il va se dévoiler.

Entre Nina et Madden, les échanges sont assez houleux, passionnés. De quoi pimenter l’histoire avec des dialogues piquants.

La plume de l’auteur nous tient en haleine, parfaitement maîtrisée. Le petit jeu qui va se mettre en place rend les choses passionnantes à suivre car Madden va jouer le jeu avec Nina. Leur relation va se tisser petit à petit. Les choses se compliquent parfois entre eux, chacun campant sur ses positions. Plus le jeu devient sérieux entre eux, plus les frontières deviennent floues.

Les émotions sont présentes elles aussi. Nous faisons la connaissance de tout ce petit monde au fil des pages.

Nous sommes touchés par leur histoire personnelle. Clairement pour moi, les personnages principaux ou secondaires sont les points forts de “Ma romance de Noël (presque) parfaite”.

J’ai été touchée par ce père et ce fils si forts dans leur vie à tous les deux.

Nina quant à elle nous ressemble beaucoup dans sa passion absolue pour Noël qu’elle cherche à partager avec son entourage qu’il soit d’accord ou non.

L’ambiance de Noël est parfaitement retranscrite. Fleur Hana ajoute également sa touche d'émotions grâce aux sujets abordés : la solitude que l’on peut parfois ressentir à l’approche des fêtes de fin d’année, le deuil.

Les thèmes sont traités sans surenchère et de façon très naturelle, ce qui rend le récit plus authentique. On passe bien souvent du rire aux larmes en quelques pages.

L’intrigue est très réussie également car le point de départ est tout simplement un malentendu. Les personnages vont alors réagir en fonction de cette donnée. Cela va donner des répliques qui vont beaucoup vous faire rire, vous émouvoir ou verser quelques larmes. même si on sait comment les choses vont évoluer entre eux, on prend plaisir à déguster cette histoire.

Madden et Nina vont devoir se connaître, s’apprivoiser, partager leurs sentiments et peut-être aussi leur coeur.

C’est une histoire qui nous captive d’un bout à l’autre et dont il nous est difficile de quitter à la fin.

En bref, “Ma romance de Noël (presque) parfaite” est un roman que je vous conseille fortement si vous souhaitez prolonger la magie de Noël et lire une histoire drôle, attendrissante. Une lecture “doudou”, parfaite pour cet hiver.

Plus d'infos : Site Fleur Hana

Mercy Thompson - Tome 12 "l'Empreinte de la fumée" de Patricia Briggs

Editions Milady

Les seuls pouvoirs de Mercy sont de se transformer en coyote et de réparer les voitures. Mais elle a des amis partout et une meute de loups-garous qui assure ses arrières. Heureusement, car elle risque fort d'en avoir besoin.

Il y a des siècles, les faes vivaient En-Dessous, jusqu'à ce qu'ils en soient chassés. Ils y ont abandonné leurs châteaux, leurs trésors... et leurs prisonniers. Laissés en liberté, ces créatures se sont entretuées jusqu'à ce que seules les plus dangereuses survivent. Et à présent, l'une d'entre elles s'est échappée. Avide de chaos et de destruction, le monstre peut changer d'apparence, et s'emparer de la volonté de ceux qu'il mord, les pousser à attaquer ceux qui leurs sont chers. Mais il a commis une erreur en pénétrant sur le territoire de la meute, car Mercy ne reculera devant rien pour défendre les siens.

 

Avis de Poison :

Un nouveau livre de cette série c’est comme une petite douceur : on sait qu’on va prendre du plaisir.

Dans cette aventure, on est plongé dans les conséquences des différents tomes précédents. Plus « posé », on est dans un moment de calme avant la tempête. Stefan, les Seigneurs Gris, En-Dessous, l’esprit du feu, les sorcières etc. Les gros éléments des aventures de Mercy ont une importance ici. Plus encore, il faut avoir lu le tome précédent. En effet, sans cela beaucoup de choses seraient incompréhensibles.

Pour être honnête, même en le sachant, j’avais des incompréhensions.

Côté intrigue, on retrouve les faes. Il semblerait qu’un ancien prisonnier se soit enfuit et tue sans distinction. Cela commence par des connaissances de Mercy, ce qui l’a met immédiatement dans la boucle. Pourtant elle n’est absolument pas visée. Rapidement, les choses s’accélèrent et Mercy comprend que si le problème n’est pas résolu rapidement, cela finira en bain de sang.

J’admet que j’ai eu des soupçons très vite, en raison de deux trois indices glissés par l’auteure. Mais en soit, rien ne laissait vraiment présager des dessous de l’affaire. Ce qui est un peu dommage c’est que Mercy « a des indices, des soupçons et des pistes » mais ne les révèlent pas avant la fin. Du coup le lecteur peut être un peu frustré.

En parallèle, la prise de distance de la meute avec le Marok a des conséquences : des loups sans territoires commencent à renifler du côté des Tri-City. Ces loups sont organisés et semblent décidé à être agressifs. Cela n’arrange pas du tout Mercy qui a déjà fort à faire avec les faes et son mari.

Car c’est là le nœud de (mon) problème : Adam.

Adam a toujours été jusque là un Alpha dévoué. Il réussissait à avoir les avantages du rôle d’Alpha, sans être un macho brut de décoffrage. Il possède une sensibilité qui le rend « humain » et attachant, accessible. Il est joueur, taquin mais aussi attentionné et dévoué à ses différents rôles : mari, père, chef d’entreprise, chef de Meute. Là il semble dépassé par les évènements, totalement en retrait. Il subit les événements et semblent incapable de se secouer.

Sur ce coup-là, Mercy est d’une maturité sans nom. Elle a une patience et une détermination qui force le respect ! Elle ne baisse pas les bras, affronte les choses calmement en priorisant et sans perdre de vue ce qui est important. Elle a confiance en l’amour d’Adam alors même que la lectrice que je suis a envie de rentrer dans l’histoire pour lui coller une gifle !

Au final on a une aventure calme, mais j’ai apprécié que l’auteure prenne le temps de nous présenter les conséquences des évènements précédents. En effet, il s’est passé beaucoup de choses mais au moins, ce n’est pas juste « c’est fini on passe à autre chose ». Cela a un impact sur l’univers et sur les personnages.

Un tome toujours plaisant à lire, même si franchement j’avais très envie de secouer Adam ! Un bon tome qui s’inscrit sans efforts dans la série et qui est cohérent avec l’ensemble. Pas de lassitude et toujours un plaisir à lire.

 

Plus d'infos : Milady

Black Wings – Tome 6 "Black heart" de Christina Henry

Editions Milady

Une Agente ne craint pas la mort... Surtout pas celle des autres.

Maddy a beau avoir sauvé Chicago d'une invasion de vampires, l'Agence veut se débarrasser d'elle - pour de bon. Les Récupérateurs lancés à ses trousses, Maddy n'a d'autre choix que de faire confiance à Nathaniel pour l'emmener en sécurité. Mais même le monde nouveau et exotique où elle échoue n'est pas aussi paisible qu'elle l'espérait. Car les sinistres machinations de Lucifer et de ses frères la suivent où qu'elle aille. Cernée de toutes parts, prête à tout pour protéger l'enfant qu'elle attend, Maddy devra peut-être invoquer un sombre pouvoir auquel elle espérait ne jamais devoir faire appel...

 

Avis d’Arcantane :

Ce tome 6 est la suite directe du précédent tome, afin d’échapper aux Récupérateurs envoyés par l’Agence, Maddy s’enfuit à travers un portail créé par Nathaniel. Elle se retrouve alors dans un monde inconnu à des années-lumière de la Terre. Elle va vite se rendre compte qu’elle n’est pas toute seule sur cette planète qui est habitée par des Faes. Ce nouveau monde va lui révéler pas mal de surprises. Seule et épuisée, Maddy ne peut compter que sur elle-même pour survivre et essayer de repartir dans son monde.

Ce nouveau volume est riche en rebondissements et se déroule en deux parties : la première qui m’a paru assez longue se passe sur la nouvelle planète où Maddy s’est réfugiée, il faut attendre plusieurs pages pour avoir un peu d’action et que cela bouge pour Maddy. Cette partie se révèle toutefois importante pour la suite des évènements.

La seconde partie est son retour sur Terre où le temps a évolué plus rapidement. Maddy a changé et est devenue plus puissante et va devoir face de nouveau à ses anciens ennemis. Cette partie je l’ai adoré car elle permet de retrouver le groupe de Maddy. L’intrigue avance grandement et je ne m’attendais pas à tous ses évènements. L’action est bien au rendez-vous. La jeune femme n’a guère le temps de se reposer qu’elle est victime encore d’attaques.

De nouveaux personnages ont fait leur apparition dont l’un va être un allié potentiel pour Maddy et d’une grande aide.

L’auteure, Christina Henry, continue à se concentrer sur son héroïne qui devient au fil des tomes de plus en plus puissante, puissant dans son héritage. Maddy est à la limite de passer du côté obscur. A-t-elle vraiment le choix ? Si elle veut sauver des innocents, elle n’a guère le choix face à la puissance de ses ennemis. Mais tout a un prix et Maddy risque de le payer très chèrement.

En bref, cette série se bonifie au fil des tomes, et m’arrive encore à me surprendre par son intrigue complexe. C’est toujours un véritable plaisir de lire cette série que je conseille grandement.

 

 

Plus d’infos : Milady

Olympus - Tome 1 : "Alex Devereaux" de Suzanne Wright

Editions Milady

Retrouvez l'univers de La Meute du Phénix et La Meute Mercure !

Bree est un chat de Pallas, et elle n'a peur de rien... Ou presque. Une seule chose l'effraie : son âme soeur, la personne que le destin lui réserve, est un être cruel et vicieux qu'elle ne pourra jamais aimer. La nouvelle de sa mort est un soulagement, et Bree compte bien refaire sa vie. Mais celui qu'elle désire plus que tout lui est interdit : Alex est son patron, et le cousin de son âme soeur disparue. Cependant, Alex ne veut plus se mentir à lui-même. Il est prêt à tout pour revendiquer Bree, et nul ne pourra l'en empêcher.

 

Avis de Christy :

Suzanne Wright est une auteure que je suis à chacune de ses parutions, avec ses séries ”La Meute du Phénix” ou encore “la Meute Mercure”.

Avec “Olympus”, l’auteure nous offre une série centrée sur les Chats de Pallas.

Nous faisons la connaissance de Bree, une jeune femme qui a beaucoup de cran, et de réparties.

Bree est une femme qui a beaucoup de caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds, n’hésite pas à sortir les griffes lorsqu’un conflit survient.

C’est aussi une Oméga de la troupe Olympus. Ainsi elle peut gérer les émotions de ses compatriotes qui font appel à elle lorsqu’ils le souhaitent et qu’ils n’arrivent pas à surmonter une épreuve dans leur vie.

Si elle n'a peur de rien habituellement, le fait que son âme sœur, Paxton, soit un psychopathe froid, cruel et sans âme est un terrible coup du sort pour elle. Alors que celui-ci disparaît mystérieusement, sans donner signe de vie, Bree le vit comme un soulagement, contrairement aux membres de sa famille qui pensent qu’il va revenir pour revendiquer Bree.

Mais la jeune femme essaye d’avancer dans sa vie et de tourner la page.

Elle pensait n’avoir jamais droit à l’amour. Ce n’est désormais plus le cas. Bree a droit à une seconde chance.

Depuis plusieurs années, elle est fortement attirée par un homme qui lui est interdit: Alex Devereaux, son patron à la bijouterie où elle travaille. C’est aussi le cousin de Paxton.

Alex est un glouton qui sait ce qu’il veut. Lui aussi a perdu son âme sœur, juste après l’avoir découverte. Il ne pensait pas découvrir l’amour. Il est désormais prêt à prendre des risques pour Bree, la revendiquer. Personne ne pourra l’en empêcher.

Alex va se montrer très protecteur à l'égard de Bree. Il sait qu’il la veut mais, pourtant, malgré cette envie, il ne va pas la brusquer, préférant avancer à son rythme à elle dans leur relation.

Suzanne Wright nous propose avec ce premier tome d’”Olympus”, une nouvelle romance paranormale entre deux personnages qui connaissaient l’identité de leurs âmes soeurs et qui l’ont perdu.

Bree et Alex savent qu’ils ne pourront trouver l’amour que s’ils accordent leur confiance à l’autre et avouer leurs peurs et doutes.

Au fil des pages, ils vont apprendre à se connaître.

En tant que lectrice , je me suis forcément attachée à Bree. J’ai aimé sa force de caractère et le fait qu’elle ne baisse pas les bras face aux épreuves. Être une Oméga lui permet d’être très impliquée dans sa mission de venir en aide aux autres.

Cela fait partie de sa personnalité.

Concernant l’intrigue, j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur nous glisse ses révélations au fur et à mesure de notre lecture. Les rebondissements arrivent toujours à point nommé pour nous donner envie de tourner la page suivante.

L’intrigue tourne autour de la disparition de Paxton (est-il vraiment mort?), qui est à l’origine des attaques contre Bree?

Tous ses éléments pourraient être bien liés…

La plume de l’auteure est toujours aussi fluide. Dommage pourtant que certaines scènes et dialogues ressemblent étrangement à ceux déjà présents dans les autres tomes des autres séries. Nous avons l’impression de relire les mêmes scènes.

J’aurais également aimé que l’auteure développe dans cet univers les pouvoirs de Bree que je trouve très intéressants. Il aurait fallu qu’ils soient plus présents dans l’intrigue. Cela aurait apporté un plus à l’histoire.

De plus, j’ai trouvé que le final était bien trop rapide à mon goût. J’aurais aimé une “grosse bataille”, avec plus d’implications de notre couple. Tout se résout bien trop facilement, alors que le suspense augmentait au fil des pages. J’attendais beaucoup ce final. Je n’ai pas eu les scènes d’action que je souhaitais.

C’est avec plaisir que nous retrouvons certains personnages des tomes des deux séries précédentes. Leurs vies continuent d’avancer sous nos yeux.

En bref, ce premier tome d’“Olympus” est à l’image des tomes des séries précédents de l’auteure, avec un couple de personnages que nous apprenons à

connaître au fil des pages, qui doivent faire face aux nombreuses épreuves sur leur chemin. Dommage que certains éléments ne soient pas plus développés.

Mais je lirais avec plaisir d’autres tomes de cette nouvelle série consacrée aux Chats de Pallas.

Plus d'infos : Milady

Syndiquer le contenu