Aller au contenu principal

ABFA a rejoint la Révolte !

Pour la promo du prochain Hunger Games, nous avons joué les rebelles et commencé à faire des photos avec le drapeau du Geai Moqueur.

 

Retrouver toutes nos photos dans l'album sur la page Facebook : ICI

Merci à Le monde de Francesca qui nous a permis de rejoindre la révolte.

#NotreLeaderLeGeaiMoqueur #LeGaiMoqueurEstVivant #HungerGames3

Chroniques des Arcanes, tome 2 "Le Chevalier Eternel" - Kresley Cole

Editions J'ai Lu 

« À chaque période de ténèbres, vingt-deux enfants naissent avec des pouvoirs surnaturels, destinés à livrer un combat à mort. Nous sommes les Arcanes, des adversaires. Nos histoires sont représentées sur les cartes de tarot.

Je suis l’Impératrice ; nous entrons en jeu maintenant. Et la Mort, le tenant du titre, ne s’arrêtera que lorsque son épée sera baignée de mon sang… »

Les pouvoirs d’Evie étant pleinement révélés – à elle-même comme à Jackson –, la partie peut enfin commencer. Reste à savoir si les alliances et les liens tissés résisteront à l’implacable prophétie…

 

Avis de Poison

Cette série, estampillée Young-Adult, me plaisait beaucoup pour son originalité. Malgré des personnages adolescent, l'intrigue est plus mûre qu'un roman YA classique. Ce tome 2 conforte d'ailleurs cette vision. 

On retrouve Evie et son petit groupe d'Arcanes ainsi que Jack, le Non-Arcane.

Evie ne donne plus cette impression un peu "bébé" ou fille protégée. Confrontée aux événements et aux actions des uns et des autres, les siennes compris, elle est obligée de grandir et de prendre des décisions, parfois pour les autres.

Si son côté fille populaire et ses fréquent changement d'opinion et de position me fatiguent parfois, je comprend. 

En effet, l'auteur met son personnage dans des situations difficiles où rien n'est tout blanc ou tout noir. 

On continue à en apprendre plus sur les personnalité des différents joueurs et on comprend aisément qu'il n'y a pas vraiment de bon ou de méchant. Chacun a ses propres buts, ses rêves et ses espoirs, ses rancœurs aussi. 

Je n'aime pas du tout le triangle amoureux qui se construit, mais bon il faudra faire avec. D'autant plus que l'auteur a évoqué une carte...que j'attribuerait bien à Jack ! A voir s'il prendra de l'importance par la suite. 

 

Ici, nous allons découvrir pas mal de nouveaux joueurs, et en particulier la Mort. A travers les yeux d'Evie on va le découvrir et j'avoue que c'est peut-être mon personnage préféré dans la saga pour le moment. J'aimerai bien qu'Evie arrête ses bêtises avec lui parce que moi je m'y attache ^^

 

Bref, cette série se bonifie et j'ai maintenant hâte de lire la suite. Pour autant, je me demande comment on peut finir ce genre de chose...

 

 

Un dernier point, est-ce que ce n'est pas trop évident qu'il y a volonté de surfer sur le succès de la franchise Hunger Games ? Je veux dire qu'à la lecture du résumé ça saute aux yeux et ça me gêne parce que les deux sagas sont clairement opposées.

 

Trilogie Thoughtless - tome 2 : "Insatiable" de S.C. Stephens

 Editions Hugo&Cie
Dans Indécise, le premier volet de la trilogie, Kiera s’était retrouvée en plein milieu d’un triangle amoureux, avec son lot de mensonge, de trahison et de souffrance.
S’ils sont parvenus à s’avouer leur amour, si Kiera a enfin fait son choix et quitté Denny, si Kellan et elle forment désormais un véritable couple, leur vie ne sera pas pour autant un long fleuve tranquille.
Car l’histoire se répète : en effet, alors que Kiera et Kellan s’étaient rapprochés à l’occasion de l’absence de Denny, c’est maintenant au tour de Kellan de laisser seule la fragile Kiera. Son groupe a décroché une tournée et le très sexy chanteur des D-Bags doit donc s’absenter.
Kiera devra tirer les enseignements de ses erreurs passées et prendre de l’assurance ; Kellan, lui, devra apprendre à se confier ; bref le jeune couple devra se faire confiance. Et leur relation étant née dans la trahison, cela ne s’annonce pas facile ! Y parviendront-ils ?
Un parcours vers l’âge adulte plein de sensibilité, de sensualité et non dénué d’humour.
 

 

Avis d'Edelweiss: Ce deuxième tome aborde les erreurs du passé et comment gérer l’avenir d’un couple qui s’est bâti sur un mensonge et une trahison.  Quoi de plus dur que de trahir son ex-fiancé, celui qui a partagé sa vie pendant plus de 2 ans et qui vous connaît par cœur ou celui que vous considérez comme un frère, vous défendant envers et contre tous pour vous protéger des coups affluent depuis votre enfance.

Oui, il y a des secrets qu’on ne souhaite pas révéler, Kiera et Kellan ne feront que le constater.

Finalement éperdument amoureuse de Kellan et Denny l’ayant quitté pour rejoindre sa famille où un nouveau poste l’attendait, Kiera a déménagé chez sa sœur, Anna, se résignant à déprimer et rester cloitrer chez elle. Sa sœur, ne pouvant plus supporter son humeur maussade lui révèle que Kellan tient toujours à elle à la fin du tome 1.

Depuis que le couple s’est (re)formé, ils essayent de réparer leurs erreurs et marcher doucement pas par pas vers un avenir meilleur et encourageant.

Entre effort, chagrin, regret et bonheur, leur vie de couple se construit mais se fragilise en particulier quand Kellan obtient une offre qu’il ne peut refuser, une opportunité à ne pas manquer pour l’avenir du groupe. 

Les choses se compliquent dans la mesure où laisser Kiera seule de nouveau pendant plusieurs mois ne lui est pas indifférent. Pour cause, la dernière fois qu’elle s’est retrouvée seule, elle a trouvé réconfort auprès d’un autre… que pourrait-il bien se passer cette fois-ci, maintenant qu’ils sont enfin ensemble et passionnément amoureux ?

Kellan se dévoile dans ce tome. Montrer ses sentiments, les exprimer également, raconter son passé lourd et inhabituel mais surtout très délicat et éprouvant.

En son absence, il va faire une chose incroyable pour que celle qu’il aime ne tombe pas dans la solitude et la mélancolie… et je pense que TOUTES les filles rêveraient d’avoir un petit-ami comme lui… !

De son côté, Kiera, se montre patiente et ouverte, bien moins crispée et geignarde que précédemment. La triste nouvelle de l’absence du groupe va l’anéantir mais Kiera est loin d’imaginer ce qui l’attend et retrouvera sourire et consolation par diverses manières. Le peu de répit entre son travail au Pete’s café et sa sœur, la grande dévergondée, qui joue un rôle plus prononcé dans ce tome vont l’aider à affronter cette épreuve.

On en apprendra plus sur les autres membres du groupe en particulier Griffin, qui apporte toujours sa note d’humour.

Au final, Kiera n’a réellement qu’une seule crainte, que Kellan lui soit infidèle lors de sa tournée. La beauté de celui-ci n’échappant à personne, les groupies et futures fans vont s’abattre sur lui. Le tombeur des ses dames refera t-il surface ? Va-t-il prendre la grosse tête si le succès s’en suit et l’oublier ?

Kellan va être très distant voire vague dans certain passage du livre et Kiera plutôt évasive sur ses journées…

Je n’en dirais pas plus mais les quiproquos vont semer des embûches dans notre couple adoré.

Entre apprendre de ses erreurs et tenter de ne plus les reproduire, reprendre confiance en soi et réapprendre à avoir confiance en l’autre et enfin pardonner et se faire pardonner, voilà les grands thèmes de ce roman, surtout quand le passé aussi loin que proche soit-il, refait surface dans leur vie.

J’ai beaucoup aimé cette évolution au sein de leur couple, les passages douloureux ou bien remplis d’amour sont émouvants. Une suite telle que je l’espérais.

En attente du dernier tome qui je pense ne pourra pas me décevoir si la fin est à la hauteur de son talent actuel. Car l’auteure nous dévoile tellement d’éléments, d’émotions contradictoires qu’elle me rend folle d’espoir, d’indulgence et de compassion, le tout avec la pointe d’un sourire en refermant le livre !

Les Cavaliers de l'Apocalypse T.3 : Mort, de Larissa Ione

Editions Bragelonne
La fin des temps approche. Les cavaliers de l'Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou au contraire embrasser leur destinée et déchaîner l'enfer sur Terre. Thanatos, le plus mortel des cavaliers, a enduré des milliers d'années de solitude et d'abstinence pour empêcher la fin des temps. Pourtant il suffira d'une nuit avec la séduisante guerrière Aegie, Regan Cooper, pour réduire à néant des siècles d'efforts. Mais leur étreinte enfiévrée aura une conséquence pire que l'Apocalypse : Regan va tomber enceinte. Et lorsque Thanatos parviendra à dépasser sa colère d'avoir été manipulé par la jeune femme, il va comprendre que pour empêcher Armageddon, il doit sacrifier la seule chose qu'il a jamais désirée : une famille.

 

 

Avis de Poison
Depuis la fin du dernier tome, nous avons fait un bond de 8 mois en avant. Retenu captif tout ce temps par sa famille, Thanatos est plutôt à cran. Il est décidé à retrouver celle qui l'a trahi et risque de conduire le monde à sa perte. Mais lorsqu'il la retrouve, rien de va plus. Elle est enceinte de lui et est sur le point de donner naissance à leur fils. 
Troublé, mais aveuglé par la rage, Thanatos va la kidnapper et l’emmener chez lui, prêt à affronter sa famille s'il le faut. 

Dans ce tome, nous découvrons des personnages bien plus tendres que dans les premiers. Ils sont tous les deux forts et durs par la force des choses, mais recèle bien plus d'amour et de dévouement que ce que leurs proches peuvent penser. 
Au fur et à mesure qu'ils s'apprivoisent et se dévoilent, on s'attache plus encore. Si Thanatos était mon préféré dès le début, c'est ici le coup de cœur. 

Du côté des autres personnages, ils sont tous plus ou moins en retrait - plus que dans les deux tomes précédents - sauf pour ce qui est des anges. 
En effet malgré une Harvester un peu trop discrète, Reaver se révèle bien plus intéressant encore. Je rêve d'avoir un tome avec ces deux là. Ils ont beaucoup de potentiel qui ne peut se révéler en raison de leurs règles trop strictes.

Bon, si j'ai aimé ce roman, il y a quand même un point qui m'a révolté. Le bébé. Je veux dire, c'est probablement dû à mon éducation (ou même aux hormones pour ce que j'en sais), mais je ne comprends pas Regan. Sa décision me révolte au plus au point. Déjà ses motivations premières sont révoltantes et m'ont fait détester la jeune femme une bonne partie du livre, mais enfin, on n'abandonne pas son enfant pour "être utile aux autres". Même si elle a doucement évolué, cette volonté sous couverts d'arguments tordus, m'a profondément dérangée. Parce que le pire était que cet enfant était voulu donc...
Enfin bref, ça finit bien pour le poney, mais tout de même !

Maintenant j'ai vraiment hâte d'avoir le dernier tome sur Pestilence. En effet, on n'a jamais été dans sa tête, qu'il fut bon ou mauvais. Et j'avoue que j'aurai bien aimé avoir ces deux points de vu. Reste plus qu'à attendre la parution :)

 

Trilogie Thoughtless - tome 1 : "Indécise" de S.C. Stephens

Editions Hugo&Cie

Depuis près de deux ans, Kiera a une relation amoureuse paisible avec Denny, garçon tendre, beau et dévoué. Une vie de couple parfaite s’annonce. Mais rien n’est jamais si simple en amour...
Lorsque Denny obtient le job de ses rêves, Kiera le suit à l’autre bout du pays et poursuit ses études. Ils sont alors en colocation avec Kellan, star locale de rock et incorrigible tombeur. Kiera, serveuse au Pete’s, bar dans lequel le groupe joue, est troublée par ses regards appuyés, au point que son petit ami lui semble bien fade. Denny, garçon studieux et stable, ne manque pourtant pas de qualités. Mais il doit partir deux mois pour son travail et c’est alors Kellan qui console Kiera. En ami… Une amitié qui aide la jeune femme à supporter la solitude. Mais en une nuit, tout va basculer et aucun des trois n’en sortira indemne. De l’appartement qu’ils partagent en colocation à l’ambiance rock’n’roll d’un célèbre bar de la côte ouest des États-Unis, Kiera, Kellan et Denny s’aiment, se déchirent pour finalement grandir

 

 

Avis d'Edelweiss :J’ai découvert un peu par hasard cette trilogie, première que je lis sur un triangle amoureux !

J’ai beaucoup aimé la relation de Kiera et Denny, un peu le rêve sentimental que chaque fille recherche. L’homme beau à la voix sexy, qui n’hésite pas à prouver son amour, la sécurité, la sérénité, le gendre idéal pour sa famille et pourtant… voilà de quoi parle ce tome le « Pourtant du pourquoi du comment !? ».

L’amour est chose compliquée.

Kiera part rejoindre son petit-ami Denny à l’autre bout du monde pour poursuivre ses études mais surtout pour préserver leur couple de la séparation « Loin des yeux, loin du cœur ».

Elle est follement amoureuse de lui et c’est réciproque. Ils sont fusionnels et Kiera est très dépendante de lui. Ils mènent une vie parfaite depuis 2 ans et le mariage dans l’air n’est plus qu’une question de temps. Tout à l’air paisible et parfait jusqu’au jour où faute de pouvoir payer leur loyer avec pour seul salaire celui son petit-ami, elle rencontre leur colocataire et propriétaire, le très charmant ami de Denny, « Kellan », chanteur du groupe de rock les « D-Bags » qui joue le soir dans le bar où elle postule comme serveuse.

Là, les péripéties commencent…

Kellan est tout le contraire de Denny, c’est un coureur de jupons, qui croque la vie à pleine dents et d’une beauté très perturbante. Il vit de sa musique au jour le jour. Il n’a aucune attache, aucune famille mais dissimule de lourds secrets sur son passé qui le fragilise.

Au cours d’un déplacement professionnel, Denny se voit dans l’obligation de partir 2 mois laissant Kiera au bon soin de son ami Kellan, pour qu’elle évite de se morfondre et tomber dans la morosité et le chagrin. C’est seulement à ce moment, qu’ils vont apprendre à se connaitre, se confier mais surtout succomber au charme de l’autre. Elle qui déteste les mensonges et la trahison va se révéler grande manipulatrice.

Entre passion dévorante sur l’instant (Kellan) et sécurité pour l’avenir (Denny), Kiera se retrouve emmêler dans un triangle amoureux où chaque mensonge (par omission également) la renvoie brutalement dans un virage sans fin.

La culpabilité joue un rôle très important dans ce tome de même que la souffrance détient une part cruelle de l’histoire, car mine de rien, nos 3 personnes ont leur lot de douleur, de culpabilité, de haine et de rancœur. Parfois les non-dits sont plus douloureux que la vérité, voilà où nous mène l’histoire, peut-on être véritablement heureux sans avoir entière confiance en la personne de l’on aime ? Car au final, chacun en souffre pour ne raison ou pour une autre.

Entre aveuglement ou peur de la vérité face à certains indices, Denny arrive à un tournant de sa vie et va devoir s’y confronter bien qu’il ne mérite pas tant de peine.

Quant à Kellan, qui éprouve enfin des sentiments, se retrouve à accepter de faire des choses qui le tourmente bien plus qui ne l’apaise.

Kiera reste indécise et ne pas choisir la renvoie dans un cercle vicieux jusqu’à la fin du livre. On a juste envie de la claquer une bonne fois pour toute avec son hypocrisie, ses fabulations mais la fin m’a bien surprise et je remercie l’auteure pour le dénouement de l’histoire, qui finalement n’est pas aussi simple et rapide qu’on l’envisageait et même assez juste et méritée.

Je dirais seulement que l’on récolte ce que l’on sème… et que le temps guéri les blessures mais que les remords persisteront toujours.

1er tome prometteur pour ma part qui ne laisse pas indifférent face aux problèmes rencontrés par l’infidélité.

Syndiquer le contenu