Aller au contenu principal

Leopards Tome 1 "Rio" de Christine Feehan

 Milady

Pour échapper à l’assassin qui la poursuit, Rachael se fait passer pour morte et endosse une nouvelle identité. À présent à des milliers de kilomètres de chez elle, la jeune femme trouve refuge au cœur d’une luxuriante forêt tropicale. Dans ce monde regorgeant de créatures plus étonnantes les unes que les autres, elle fait la connaissance de Rio, qui semble incarner l’âme sauvage de la jungle, et dont les secrets le rendent aussi dangereux qu’il est désirable. Alors que le passé de Rachael resurgit, aussi oppressant que l’humidité ambiante, Rio laisse libre court à ses mystérieux instincts et Rachael commence à craindre que son nouveau sanctuaire ne se transforme en prison…

 

 

 Avis d’Arcantane :

Christine Feehan n’est pas une inconnue chez les éditions Milady puisqu’elle avait déjà publié la série GhostWalkers il y a quelques années.  Personnellement je n’ai pas lu cette ancienne série de romances paranormales mais j’ai voulu découvrir la plume de l’auteure avec sa nouvelle série.

Cette année, l’auteure nous propose une nouvelle série basée sur les métamorphes, les léopards. Ce résumé me plaisait déjà par le fait que cette série allait se passait dans la jungle et que l’originalité était sur les léopards. Ce qui change des autres métamorphes que l’on peut croiser dans d’autres séries.

Nous allons faire la connaissance de Rachael qui pour une raison qui nous est inconnue, essaye de fuir son ancienne vie américaine et décide de partir dans une région reculée en pleine jungle avec un groupe pour distribuer des médicaments.

A la suite d’une attaque de bandits, c’est l’occasion rêvée pour la jeune femme de se faire passer pour morte en s’échappant dans la rivière car elle est sûre : ils viennent pour elle pour la tuer.

Après cette fuite à travers la jungle, Rachael a le sentiment de revivre et se sent tout de suite à l’aise avec cette nature sauvage, une impression de paix. Elle reste toutefois sur ses gardes. La jeune femme décide alors de s’installer dans une cahute dans les arbres qu’elle trouve. Ce qu’elle ne sait pas c’est que cette cabane appartient à Rio, un métamorphe et que ce dernier pense qu’elle est venue pour l’assassiner.

Lors de cette confrontation, la jeune femme est blessée par l’un des léopards qui accompagne Rio. Ce dernier choisit de soigner la jeune femme au lieu de la tuer et il est bien décidé à découvrir qui est cette inconnue et ce qu’elle fait chez lui.

Mais au fil des jours, Rio est de plus en plus attiré par Rachael. Il a cette impression de l’avoir déjà rencontré et de la connaitre.  Serait-ce son âme sœur ?

Je reste très mitigée avec ce premier tome. Bien qu’il soit bien écrit car l’auteure a une plume fluide, je n’ai pas trop accroché avec les deux personnages principaux.

On a très peu de renseignements sur Rachael et notamment sur son passé qui reste très secret. La jeune femme a toutefois du tempérament de feu, têtue et sait se défendre dû à sa fuite. Elle est indépendante mais a bon cœur.

Sa rencontre avec Rio, un guerrier bouleverse sa vie. Lui qui un solitaire, ne voit pas sa vie sans Rachael qui prend une grande importance dans sa vie.

Pour ma part, j’ai trouvé leurs relations pas assez approfondies surtout au niveau lien qui les unit par l’auteure qui part au plus pressée.

L’intrigue reste bancale et trop rapide à mon goût, ce qui est un peu dommage.

J’ai eu un peu du mal sur la première partie ou lorsque Rachael est prisonnière et blessée. L’auteure mélange leur vie antérieure et le présent. Un peu brouillon et le lecteur peut avoir du mal à suivre.

Cette partie est un peu trop rapide et pas assez exploitée. Rachael et Rio tombent dans les bras de l’un de l’autre comme si cela était normal.

La suite avec l’arrivée de son frère aurait pu faire remonter l’intrigue. Il y a un peu d’action et du potentiel avec la découverte de leur passé et des secrets dévoilés mais là aussi, l’auteure n’a pas su travailler sur cette intrigue au maximum qui reste simple et finalement tout se déroule trop vite.

En résumé ce tome n’a rien d’extraordinaire. Je suis restée sur ma faim avec ce couple et l’histoire en général. Je n’ai pas trouvé ce tome exceptionnel et j’aurai aimé plus de rebondissement et même de passion.

Je ne sais pas trop quoi penser avec ce premier tome et attends d’avoir lu le second tome pour me faire une opinion mais pour l’instant ce n’est pas une série que j’accroche particulièrement.

Plus d'infos : Milady

Try Baby de Lou Marceau

Editions Hugo Roman

Tadzio Steadman est une star internationale du rock qui n'a pas l'habitude qu'on lui résiste. Surtout quand il s'agit d'une femme. Svetlana Lukic est une jeune chirurgienne, brillante et habituée à se battre pour réussir. Elle n'est pas du tout attirée par les hommes et a, au contraire, appris à mener sa carrière sans eux. Ils n'auraient jamais dû se côtoyer mais Svetlana est la seule qui peut opérer le grand père de Tadzio. Leur première rencontre se passe plutôt... très mal au point que Svetlana trouve le musicien parfaitement insupportable. Mais quand Tadzio accepte de remplacer le groupe défaillant du gala de charité organisé par la clinique de Svetlana, en contrepartie de deux dîners en tête à tête avec elle, ces deux personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer et peinent à se supporter vont bien devoir composer et aller au-delà des apparences : elle n'est pas juste une jolie fille qu'il pourra draguer sans subtilité aucune ; il n'est pas seulement cette star superficielle et agaçante qu'il se plaît à livrer aux médias. De concerts de rock en moments plus intimes, de balades dans New York en soirées en tête à tête, ils vont apprendre à se connaître, à s'apprécier et d'abord à devenir amis sans jamais cesser de se défier.

Et si essayer une fois pouvait changer leurs vies ?

 

Avis de Christy :

En 2020, j’avais déjà découvert la plume de l’auteure, Lou Marceau, avec son roman “So what?” qui m’avait laissé un bon souvenir. C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans “Try Baby”, une romance entre deux personnages venant d’univers que tout oppose et où il est question de musique.

Dès les premières lignes, nous faisons la connaissance de Svetlana Lukic, une jeune chirurgienne talentueuse et passionnée par son travail, d'origine serbe. Elle est spécialisée en cardiologie et pour la première fois, suite à l’absence de son ami, elle est en charge de du service dans une clinique.

C’est ainsi qu’elle doit s’occuper du grand-père de Tadzio Steadman, membre d’un groupe de rock mondialement connu, les K-A9.

Dès les premiers instants, on sent que l’ambiance est électrique entre le guitariste et la chirurgienne. Les étincelles vont fuser entre Svetlana et Tadzio.

Ces moments entre nos deux personnages principaux sont chargés de tension. Tous les deux ont du caractère et chacun veut imposer sa vision des choses à l'autre. Les répliques fusent entre Svetlana et Tadzio, ce qui est assez déroutant car ils ne se connaissent pas.

Je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal, du moins dans les premiers temps, à me familiariser avec la plume de l’auteure et surtout aux phrases que je trouvais parfois un peu longues. J’ai eu du mal à vraiment rentrer dans le récit au départ. J’ai persévéré et ce problème ne m'a plus gênée par la suite.

En continuant ma lecture, j’ai fait la connaissance de ces deux personnages au fil des pages..

Tadzio a l'habitude d'obtenir tout ce qu’il veut, même les femmes. Il est célèbre depuis tout petit et a l’habitude de l’attrait qu’il suscite, notamment chez ses fans. On le sent quand même lassé de ses relations qui n’aboutissent à rien.

Tout de suite, il est attiré par Svetlana, par son physique et l'assurance qu’elle dégage. Il va alors tout faire pour que la jeune femme succombe à son charme.

Svetlana est une jeune femme très sûre d’elle, de son professionnalisme mais également de son physique. Si elle admet qu’elle ressent quelque chose à l’encontre de Tadzio, c’est surtout de l’agacement. Svetlana revendique haut et fort son homosexualité. Elle n’est pas du tout attirée par les hommes, même si Tadzio ne la laisse pas indifférente. Du coup, on la sent un peu perdue.

Le seul moment où Svetlana se dévoile c’est en compagnie de ses amies avec qui elle a de nombreux échanges.

Pourtant, au fil du temps, Svetlana va se rendre compte qu’elle a besoin de Tadzio pour un gala organisé par la clinique. Nos deux personnages vont être amenés à se côtoyer. L’un va insister sur le fait qu’il veut absolument faire succomber Svetlana à ses charmes pendant que cette dernière répète à qui veut l’entendre qu’elle n’est pas attirée par lui.

Ses répétitions arrivent assez régulièrement dans le récit, comme pour nous montrer que les personnages vont camper sur leurs positions.

Si j’ai trouvé certains échanges assez jouissifs car remplis de tension, j’avoue avoir été gênée par ces répétitions.

Je ne me suis pas autant attachée aux personnages dont nous avons alternativement les points de vue. Je ne suis pas arrivée à rentrer dans leur tête comme je l’aurais voulu. Il m’aurait fallu davantage de sentiments et moins d’insistance, ce qui alourdissait le récit.

Par contre, j’ai aimé que les choses prennent leur temps concernant la relation qui va se nouer entre Svetlana et Tadzio. Leur histoire n’en ressort que plus vraie. Elle se construit au fil du temps, sans précipitations.

Ils vont être amenés à se questionner sur ce qu’ils ressentent pour l’autre. De leurs affrontements verbaux vont naître une amitié puis une romance.

Dommage qu’il y ait ce trop peu de sentiments qui m’aurait permis de m’attacher aux personnages et à leur histoire. De même, j’ai trouvé certains de leurs comportements assez clichés.

J’aurais aimé en découvrir plus sur leur quotidien ou leurs professions. Tadzio comme Svetlana sont très intéressants de ce point de vue-ci. J’aurais aimé que le côté “musique” soit davantage exploité, même si certains moments, notamment à la fin, y font allusion.

Toutefois, j’ai quand même passé un très bon moment en compagnie des personnages et de cette romance qui sort des sentiers battus, où rien n’est gagné d’avance. J’ai trouvé ce point très intéressant même si Svetlana, qui affiche son homosexualité, ne s’interroge pas assez pour moi sur ses sentiments pour Tadzio.

Elle reste focalisée sur le fait qu’elle est lesbienne et qu’elle n’est donc attirée que par les femmes. Je l'ai sentie assez froide parfois avec le musicien. Il n’y avait pas assez de romantisme dans l’histoire.

J’ai vraiment bien aimé le final où Svetlana met de côté ses peurs pour le moment musical du roman.

En bref, malgré certains points qui m’ont dérangée pendant ma lecture et qui m’ont empêchée d’être totalement convaincue, je me suis laissé prendre par la romance atypique entre Svetlana et Tadzio. Un roman que je vous invite toutefois à découvrir cet été.

Plus d'info : Hugo Roman

Lire un extrait : ICI

L'été où j'ai dit oui de Lindsey Roth Culli

Editions Hugo New Way

Rachel Brooks a toujours été une jeune fille exemplaire. Après une dernière année de lycée où elle a encore fourni un travail acharné, la voilà prête pour intégrer à la rentrée prochaine l'université de ses rêves ! Mais avant cela, elle va enfin pouvoir célébrer... Quoi exactement ?

Rachel réalise qu'elle a passé son adolescence à dire non. Aux soirées, aux aventures, aux coups de folies, et tout particulièrement aux garçons. Alors que, pour la première fois de sa vie, elle n'a plus rien à préserver jusqu'à la fin de l'été, lui vient une drôle d'idée. Et si elle disait oui à tout ce qu'on lui proposait ?

Très vite, elle va se retrouver dans un tourbillon d'émotions jamais expérimentées, et enfin lâcher prise. Dire oui aux erreurs, aux amitiés un peu déglinguées, aux romances imprévues et surtout, à une nouvelle vision du monde et de la vie.

#accepter #lâcherprise #expériences

 

Avis de Christy :

Ce roman m’intriguait beaucoup lorsque j’en avais lu le résumé. La couverture, colorée et fraîche promettait de bons moments de lecture, alors que l’été vient de faire son apparition.

Nous faisons la connaissance de Rachel, une lycéenne qui ne pensait alors qu’à ses études. Mais le lycée est désormais terminé. Assez solitaire, Rachel n’a qu’une seule amie. Elle passe son temps libre à travailler dans le restaurant de ses parents, avec son ami d’enfance.

Rachel n'a jamais vraiment pris le temps de se faire d’autres amis. Cela ne l’intéressait tout simplement pas. Au lieu de passer ses soirées avec ses camarades de classe, elle préférait largement passer son temps avec un bon roman.

D’ailleurs, un soir, elle finit par tomber sur un livre lui proposant de dire “oui” à tout, pour une fois, pendant tout l’été. Une décision qui va changer son quotidien pendant les vacances.

Dès les premières pages, nous faisons connaissance avec cette adolescente pas comme les autres. Rachel ne pense qu’aux études et n'a laissé que jusque-là très peu (voire pas du tout) de place aux loisirs. La découverte de ce livre va être le déclencheur d’un changement de vie chez elle, d’une prise de conscience qu’il manque quelque chose dans sa vie.

Elle va décider de s’ouvrir aux autres, aux sorties et aux garçons.

Il faut dire que Rachel n’est jamais sortie avec un de ses camarades, même si, depuis plusieurs années, elle a un crush pour le beau Clayton qui occupe certaines de ses pensées.

Rachel va donc oser faire certaines choses qu'elle s’interdisait de faire jusque-là parce que ses études étaient plus importantes pour elle. Elle avait le sentiment de passer à côté de quelque chose.

J’ai trouvé Rachel assez mature par bien des aspects mais son manque d’expérience lui donne un côté naïf. Elle ne pense pas à voir par-delà les apparences concernant ses camarades, ce qui va lui causer des torts.

Bien sûr, une romance va se mettre rapidement (peut être un peu trop vite) entre Rachel et Clayton. Ces moments sont assez mignons et apportent de la légèreté au roman.

Par contre, si j’approuve totalement le fait que Rachel prenne conscience des choses qu’elle n'a pas faites jusqu’à présent, l’idée de l’auteure d’introduire un triangle amoureux (senser pimenter les choses je suppose) ne m'a pas convaincue.

C'est une chose que je n’apprécie pas spécialement dans les romans.

Rachel n'était pas clairement obligée de dire “oui” à tout, ni à n’importe qui pendant l’été. Elle va se retrouver dans des situations parfois inconfortables, ce qu’elle n’avait pas prévu.

De plus, j’aurais aimé que l’auteure approfondisse cette idée de départ, car c’est un sujet qui pourrait être intéressant, qui plus est dans un roman destiné aux Young Adults. J’ai eu l’impression de survoler ces quelques semaines sans vraiment m’attacher aux personnages, même si certains moments sont vraiment sympa à lire, comme les moments que notre héroïne va passer en compagnie de Miles, son ami d’enfance qui travaille avec elle tout l’été.

J’aurais aimé que Rachel se lâche plus dans les choses qu’elle n’avait jamais faites, qu’elle ose davantage, qu’elle soit dans l’exagération et les expériences, qu’elle vive enfin une vraie vie d’adolescente avec une pointe de folie. L’auteure, à mon grand regret, ne nous offre qu’une seule escapade au Canada et quelques soirées. Du coup, j’ai eu l’impression que Rachel ne profitait pas de sa vie et de ces quelques jours de liberté.

Il en va de même pour les sentiments. J’aurais aimé que l’auteure rentre plus dans la psychologie de ses personnages, pour leur rendre plus de caractères et plus humains. C'est dommage, je trouve.

Par contre, j’ai beaucoup aimé cette idée de départ, de prise de conscience et la décision de Rachel de vouloir changer pendant ses vacances d’été.

La plume de l’auteure est fluide et le roman se dévore tout seul, porté par le message d’espoir de changement de vie possible.

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui plaira aux Young Adults cet été. C’est un récit léger dans lequel j’aurais aimé davantage de profondeur dans les personnages et dans les situations qui nous sont décrites. J’aurais aimé que Rachel se découvre un petit grain de folie pendant l’été, ce qui aurait apporté du piquant à l’histoire.

Une lecture légère à découvrir pendant les vancaces!

Plus d'infos: Hugo New Way

 

Nous sommes les étoiles de Rowan Coleman

Editions Hauteville

« J’étais tellement occupée par la tristesse, la peur, la colère, que je n’avais jamais le temps d’être heureuse, joyeuse, chanceuse. Mais, ce soir, je me sens chanceuse. Vraiment. J’ai l’impression d’être la fille la plus chanceuse du monde. »

Infirmière de nuit, Stella côtoie de nombreux patients en fin de vie. Pour leur apporter un peu de sérénité, elle les aide à écrire une lettre à la personne de leur choix, qu’elle ne poste qu’après leur décès. Déclarations d’amour, confessions, Stella voit défiler une infinité d’instants de vie. Son dévouement lui permet d’oublier le chagrin qui pèse sur son foyer. Depuis qu’il est rentré de la guerre, son mari, gravement blessé, s’est replié sur sa douleur.

À l’hôpital, Stella se lie d’amitié avec une jeune patiente atteinte de mucoviscidose. Hope passe son temps à lire dans sa chambre, malgré les encouragements de son meilleur ami, qui l’incite à profiter de sa jeunesse tant qu’il en est encore temps. Et si en lui venant en aide Stella renouait elle aussi avec la joie de vivre ?

 

Avis de Christy :

J’ai été immédiatement intriguée par le résumé proposé par l’éditeur, ainsi que par l’objet livre et sa couverture à effet miroir. Un récit riche en émotions que je vous conseille grandement!

Nous faisons la connaissance de plusieurs personnages: Stella, Hope et Hugh. Au cours de ce récit, se déroulant pendant sept jours, ils vont être amenés à se côtoyer.

Stella est une infirmière travaillant dans un hospice, au service de nuit, qui accueille des patients en fin de vie ou en attente de guérison. Stella est très investie dans son travail et malgré la dure réalité des choses, elle aime ce qu’elle fait auprès de ses patients.

D’ailleurs, elle leur propose d'écrire une dernière lettre dans laquelle ils se confient, pour leurs proches.

Stella est régulièrement confrontée à la mort et à la maladie et apporte une véritable aide à ses patients.

Cependant, elle n'a jamais avoué que son couple est en plein bouleversements depuis que son mari, Vincent, militaire, est rentré à la maison gravement blessé et moralement au plus bas. Stella arrivera-t-elle à sauver son couple au bord de la rupture?

Hope est une jeune femme de 21 ans, atteinte de mucoviscidose. Elle vient de faire une importante crise qui l'a laissée sans force et se remet doucement lors de son séjour dans l’hospice où travaille Stella.

Tous les jours, Hope reçoit la visite de son meilleur ami, Ben, un soutien indéfectible pour elle. Lors de son séjour, Hope va faire la connaissance d’Izzy, une autre patiente qui va avoir une incidence sur sa vie. Le jeune femme va-t-elle arriver à avancer dans sa vie malgré sa maladie?

Hugh est un homme assez solitaire qui travaille dans un musée d'œuvres victoriennes. Il n'a que son travail. Mais son quotidien va être bousculé par l’arrivée de ses nouveaux voisins, Sarah, une mère célibataire et son fils, Mikey.

Hugh est en souffrance depuis la disparition de sa mère, qu’il n'a jamais pu surmonter, malgré les années. L’arrivée de Sarah et de Mikey va lui permettre de voir les choses différemment et peut-être d'alléger les douleurs de son enfance.

D’une plume fluide, Rowan Coleman, dont je découvrais ici l’écriture, nous transporte pendant une semaine dans le quotidien de ces trois personnages, tous en souffrance dans leurs vies. J’ai beaucoup aimé la façon dont sont abordés ces thèmes assez difficiles, comme la maladie, le handicap ou la mort. Il n’est toutefois pas question de tomber dans le pathos, car l’auteure va nous montrer que derrière chaque épreuve il y a toujours de l’espoir.

On sent que malgré les épreuves de la vie , Stella, Hope et Hugh vont avoir la force d’avancer, chacun à leur rythme.

Ce sont des histoires fortes en émotions qui m’ont beaucoup touché pendant ma lecture. J’ai été émue à de nombreux moments.

Les personnages sont attachants et on a envie qu’ils aillent mieux. On veut parfois intervenir dans le récit pour les aider dans les moments difficiles et leur apporter un peu de soutien.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages féminins. Si l’une doit se battre au quotidien pour vivre, tout en sachant que le pire reste à venir, l’autre essaye d'alléger la souffrance de ses patients en les accompagnant dans les moments difficiles, alors qu’elle-même a besoin d’aide à ce moment de sa vie.

Les personnages vont devoir se montrer forts à chaque instant, malgré ce qu’il leur arrive. Ils arrivent toujours à garder la tête haute.

Entre chaque chapitre, l’auteure nous partage différentes lettres retranscrites par Stella, venant de ses patients qui ont une pensée, avant de mourir pour leurs proches quand ils ne seront plus là. Les sentiments sont à leur apogée pendant ces moments-ci. C’est très émouvant.

J’ai beaucoup aimé le fait que les personnages qui vont se rencontrer d’une façon ou d’une autre, vont se retrouver liés aux autres. Ces liens vont arriver de façon progressive et offrir un soutien parfois inattendu à un autre personnage.

Lesquels vont évoluer pendant le roman, ils s’interrogent, essayent d’avancer malgré les épreuves et trouver cette force au contact des autres. C’est un texte qui aborde des thèmes forts mais l’espoir n’est jamais très loin.

En bref, “Nous sommes les étoiles” est un roman que j’ai dévoré d’une seule traite, riche en émotions, et porté par des personnages attachants. Une histoire que je vous recommande fortement. Une très belle découverte!

Plus d'infos : Hauteville

Briar University - Tome 4 "The Dare" d'Elle Kennedy

Editions Hugo Roman

L'université était censée être ma chance de surmonter mon complexe de vilain petit canard et de déployer mes ailes. Au lieu de cela, je me suis retrouvée dans une sororité pleine de filles odieuses. J'ai déjà du mal à m'intégrer, alors quand mes soeurs Kappa Chi me lancent le défi, je ne peux pas dire non.

Le défi : séduire la nouvelle recrue de l'équipe de hockey. Le mec le plus sexy de la classe.

Conor Edwards est un habitué des soirées de Greek Row... et des lits de la sororité. Il fait fondre les filles mais ne leur accorde jamais un second regard, surtout aux filles comme moi. Sauf que M. Populaire me surprend, au lieu de me rire au nez, il me fait une faveur en prétendant devant tout le monde que je l'intéresse.

Encore plus fou, il veut continuer à faire semblant. Il s'avère que Conor adore les jeux et il pense que c'est amusant de ridiculiser mes ennemis. Mais résister à son charme est presque impossible. Je me rends compte que l'histoire de Conor est bien plus compliquée que ce que son fan club peut voir. Et plus cette stupide ruse se prolonge, plus le danger est grand que tout cela m'explose à la figure.

 

Avis de Christy:

Il y a deux ans, j'ai découvert la série “Briar université” d’Elle Kennedy et ce fut une très belle surprise! C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans la lecture de “The Dare”, le 4ème tome de la série.

Nous faisons plus ample connaissance de Taylor, une jeune femme qui n’assume pas ses rondeurs. Elle manque beaucoup de confiance en elle. Elle pensait que faire partie d’une sororité à la fac l’aiderait à s’adapter. Mais ce n’est pas le cas.

À une soirée, pour un défi, Taylor est obligée d’engager la conversation avec Conor Edwards, le tombeur de l’équipe de hockey. Pire, Taylor est même censée coucher avec lui!

La jeune femme met au courant Conor du défi qui lui est lancé. Amusé par la situation, le hockeyeur va entrer dans son jeu et relever le défi. C’est ainsi que, le temps d’une soirée, Taylor et Conor vont apprendre à se connaître et vont voir que les apparences sont trompeuses.

À l’issue de la soirée, les deux étudiants décident de faire croire qu’ils sortent ensemble.

“The Dare” fut une lecture que j’ai adoré. On y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série et qui rendent les personnages aussi attachants. Il y a de l'humour, des sentiments, une belle romance, de l’action… Il m'a été impossible de lâcher le roman avant la fin tant je voulais découvrir cette histoire.

De plus, j’ai trouvé que l’auteure abordait des thèmes très intéressants et actuels.

Ainsi avec le personnage de Taylor, nous abordons le harcèlement dont elle semble être la victime. Le fait que la jeune femme ne se sente pas à l’aise avec son corps ne la rend que plus humaine, avec ses peurs; ses doutes, ses angoisses… Cela change des autres romances où le corps des héroïnes est présenté comme “parfait”. Taylor a un physique normal. Je me suis beaucoup attachée à Taylor. J’ai aimé la voir évoluer sous mes yeux, prendre conscience de sa beauté et de ce qu’elle est.

L’auteure revient sur les images qui peuvent se retrouver sur les réseaux sociaux et qui ont un impact sur la vie des personnes figurant dessus.

Ces thèmes sont pour moi un vrai plus dans cette histoire. Cela donne de la profondeur au récit ainsi qu’aux personnages qui doivent faire face à ces situations. L’auteure nous offre bien plus qu’une simple romance entre deux étudiants.

Les personnages sont très attachants et nous apprenons à les connaître pendant notre lecture.

Taylor est devenue membre d’une sororité parce qu'elle pensait qu’elle serait mieux intégrée de cette façon. Mais ses “soeurs” ne sont pas franchement gentilles avec elle. Elle manque cruellement de confiance en elle. Le défi lancé par l’une de ses “soeurs” va la pousser à agir et notamment à faire un pas vers Conor. Celui-ci va être une vraie aide dans son quotidien. Taylor va pouvoir compter sur lui en cas de problème. Une vraie amitié se construit entre eux.

Conor est considéré comme le tombeur du campus, enchaînant les histoires d’une nuit. Mais derrière ce masque, se cache un homme avec de nombreuses blessures liées à son passé qu’il n'a jamais dévoilées à quiconque. Il en souffre d’ailleurs beaucoup et estime ne pas avoir sa place à l’université à cause des erreurs de son passé. Lequel pourrait bien revenir le hanter…

J’ai beaucoup aimé la relation qui va se nouer au fil du temps entre nos deux personnages principaux. De l’amitié va très vite se nouer entre eux. On ressent une réelle complicité à vouloir jouer le jeu et faire croire à tout le monde qu’ils forment un couple. Avec eux, on rit beaucoup, on est touchés par ce qu’ils finissent par avouer à l’autre. Ils se dévoilent très vite sur certains sujets. Une confiance naît très vite entre Conor et Taylor.

Les épreuves seront nombreuses sur leur chemin mais ensemble, ils auront la force d’avancer.

Même si l’effet de surprise n’est pas de mise ici, car on sait d’avance comment les choses vont se terminer pour notre couple, il n’en reste pas moins que l’on prend plaisir à voir les personnages évoluer sous nos yeux, à se dévoiler petit à petit…

En bref, j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de “The Dare”, avec Conor et Taylor, entre rires et émotions, auxquels on s’attache très vite pendant notre lecture.

J’ai adoré!

Cette série mérite amplement d’être découverte!

Plus d'infos : Hugo Roman

Lire un extrait : ICI

Syndiquer le contenu