Aller au contenu principal

And Then ? de Karina Halle et Scott Mackenzie

Editions Hugo Roman

Lael Ramsay est fan du groupe de rock And Then depuis ses 14 ans. Enfin, plutôt du chanteur du groupe, Brad Snyder. Depuis qu’elle les a vus en concert, elle sait qu’elle veut travailler dans la musique. Son père, le patron du label Ramsey Records, qui les produit, ne souhaite pas de ce monde-là pour elle, qu’il juge trop dépravé. L’été de ses 21 ans, Lael cherche du travail en tant que bassiste, et And Then cherche à remplacer le sien après de trop nombreuses frasques. La jeune femme passe l’audition, encouragée par son père, qui pense que 2 mois dans la promiscuité d’un bus est le meilleur moyen de la dissuader de choisir ce métier et ce mode de vie. Contre toute attente c’est Lael qui est choisie. Son père donne alors une seule règle au groupe : personne ne touche à sa fille. Le coup de coeur de Brad pour Lael ne sera pas la seule surprise de la tournée !

 

 

Avis de Christy :

Après avoir découvert l’auteure avec “Entre ciel et mer” et “À la poursuite du soleil”, c’est avec grand plaisir que je me suis lancée dans la lecture du tout nouveau roman de Karina Halle, coécrit avec Scott MacKenzie.

Nous faisons la connaissance de Lael Ramsay, une jeune adolescente qui est sur le point de réaliser son rêve de fan: rencontrer Brad Snyder, le chanteur du groupe And then et assister à leur concert, en compagnie de sa meilleure amie.

Sept ans plus tard, la jeune femme à bien grandit. À 21 ans, elle sait qu’elle a envie de travailler dans le monde de la musique.Elle a appris à jouer de la basse et à donné quelques concerts. En attendant de percer, elle travaille en tant que serveuse.

Son père, Ronald Ramsay, est le patron du label Ramsay Records. C’est lui qui a découvert Brad Snyder et qui le produit, avec son groupe, depuis leurs débuts. Ramsay n’est pas du tout d’accord pour que sa fille, Lael en fasse son métier. Il sait que le monde de la musique est sans pitié, et où tout n’est qu'apparences.

Qu’importe Lael veut vivre son rêve. Et l’opportunité lui est donnée lorsque le bassiste du groupe, Nick, est viré! Leal veut à tout prix le remplacer, juste le temps de la tournée de And then.

Après avoir passé l’audition pour le poste, Lael est finalement engagée, arrivant même à bluffer par son jeu les autres membres du groupe dont Brad. Ramsay y voit ainsi l’opportunité de lui montrer que cette vie, sur la route pendant deux mois, la promiscuité avec les autres membres et l’intensité du travail, n’est pas du tout faite pour elle.

Ramsay donne alors une condition au groupe: personne ne doit toucher à sa fille!

Brad Snyder est le leader du groupe And then. Enfant, il n’était qu’un gamin comme beaucoup, avec une enfance difficile, loin de ses parents, dans un foyer. Un jour, il fait la connaissance de Kevin Robson, ingénieur du son dans un théâtre qui lui donne des cours de musique gratuitement. C’est grâce à son seul ami qu’il va avoir l’opportunité de se produire sur scène, à l’âge de 14 ans, en première partie d’Iggy Pop. Cette chance va l’emmener loin puisqu’il va être ensuite repéré par Ramsay.

Depuis maintenant dix ans, ce dernier gère la carrière de Brad et du groupe d’une main de fer. Grâce à lui est venu le succès, les tubes, l’argent et la reconnaissance du public lors des concerts. Brad est devenu une star adulée dans le monde entier. Mais pour Ramsay, il ne semble être qu’une personne qu’il peut manipuler à sa guise. Il ne souhaite donc pas que sa fille vive de sa passion, et que cette lubie ne durera pas plus longtemps que le temps de la tournée.

J’ai passé un excellent moment avec “And then?” qui nous plonge dans les coulisses de la musique.

Avec la plume fluide des auteurs, Karina Halle et Scott MacKenzie, nous plongent dans la psychologie des deux personnages principaux, Lael et Brad. J’ai été entièrement conquise par cette histoire que j’ai dévoré d’une traite d’un bout à l’autre !

On sent que les auteurs maîtrisent leur sujet, tant par la quantité de détails sur cet univers, les coulisses, les intrigues et autres références à des autres groupes de rock. Ce qui donne un roman crédible et qui sonne totalement vrai.

Ils abordent avec sincérité le fait que les femmes ne sont pas très présentes dans le monde du rock. Lael donne une touche glamour au groupe And Then.

Quant à Brad, même s’il est une star internationale, il n’en demeure pas moins très humain et bien loin de ce que l’on pouvait attendre d’une star. Il n'a pas oublié d’où il venait. Ce que les fans peuvent penser de lui à une grande importance pour Brad.

La relation que va nouer le leader du groupe et Lael est tout simplement parfaite, avec ce qu’il faut de romantisme pour faire battre nos coeurs !

On s’attache beaucoup aux personnages que l’on suit pendant leur tournée à travers les Etats-Unis. Si au début, ils vont combattre leur attirance, pour aller dans le sens de Ramsay, Lael et Brad vont finalement s’entendre parfaitement, comme s’ils se connaissaient depuis plus longtemps. L’alchimie entre eux est tout simplement parfaite, que cela soit sur scène ou dans l’intimité.

Je m’attendais à un récit plus dramatique, mais cela ne fut pas le cas. Finalement, cela ne m'a pas dérangée, tant j’ai été prise par l’histoire.

En bref, j’ai adoré plonger dans cette histoire et dans les coulisses du monde de la musique. Les personnages sont attachants et nous emmènent dans le quotidien de leur tournée, bien loin des clichés. Deux personnages qui vont devoir s’affranchir de leur famille et de leur passé pour avancer. Une romance à découvrir de toute urgence en cet automne !

Plus d'infos : Hugo Roman

A la poursuite du soleil de Karina Halle

Editions Hugo Roman

Après un voyage de six mois à travers le monde, Amber, qui n’a plus de quoi se payer un billet retour vers la Californie, fait une halte à Positano, puis à Capri sur la côte Almafitaine, où elle va croiser la route d’un bad boy, en mode Latin lover.

Il est temps pour Amber MacLean – 24 ans – de prendre les bonnes décisions. Après six mois de voyage- sac à dos à travers la Nouvelle Zélande, l’Australie et l’Asie du Sud-Est, la voici en Méditerranée, fauchée, sans même avoir de quoi payer un billet retour pour la Californie. Il y a pire dans la vie que de se retrouver coincé en Italie du sud, au bord d’un littoral magnifique. Malheureusement, le seul travail qu’Amber trouve consiste à enseigner l’anglais à deux morveux.

Et ce qui ne lui facilite pas la tâche, c’est que les deux enfants sont sous la garde de leur ténébreux grand frère, l’ancien pilote de moto Desiderio Larosa. Sexy et mystérieux, Derio ne cesse de tester la patience d’Amber – sans parler de ses hormones.

Une fois devenue nounou à plein temps dans la vieille villa, la jeune fille se sent de plus en plus attirée par ce solitaire énigmatique. La voilà bientôt tiraillée entre une vie tranquille et sécurisante aux Etats-Unis et les mystères du coeur si secret de Derio.

Sous le soleil de Capri, la passion va crescendo. Mais Amber parviendra-t-elle à percer le mystère de Derio, son ténébreux italien ?

 

Avis de Christy :

J’avais découvert l’auteure, Karina Halle, avec “Entre ciel et mer”, une romance se déroulant à la Nouvelle Zélande.

Ici l’auteure va nous plonger dans une histoire où l’intrigue se passe en plein été, sur l’île de Capri.

Notre héroïne, Amber MacLean, 24 ans, a voyagé pendant quelques mois en Europe, son sac sur le dos. Désormais, elle est complètement fauchée et n’a même plus de quoi se payer un billet d’avion pour rentrer chez elle.

Finalement, en répondant à une petite annonce, elle va trouver un boulot où elle est censée donner des cours d’anglais à de jeunes enfants.

Or il va s’avérer que les les enfants sont pénibles.

Son patron, Desiderio Larosa n’a pas meilleur caractère, rendant les choses plus compliquées pour Amber, notamment à cause des différentes règles de la maison (ne pas le déranger lorsqu’il se trouve dans son bureau, par exemple). Desiderio a désormais la charge de ses deux frère et soeur, Alfonso et Annabella qui ont 7 ans, depuis la mort de leurs parents dans un accident il y a deux ans. Si seulement, il n’était pas aussi sexy et ténébreux...

Felisa, la gouvernante est en charge des repas et des enfants en dehors des cours d’Amber. Elle s’occupe de tout…. Jusqu’à ce qu’elle décide de partir…

Amber se retrouve donc nounou à plein temps… Un boulot qui n’est pas vraiment fait pour elle. Pour ne rien arranger, elle se sent de plus en plus attirée par son mystérieux patron qui semble bien cacher quelques blessures.

La jeune femme va-t-elle rentrer chez elle aux Etats-Unis ou bien tenter de percer les secrets de Derio?

“À la poursuite du soleil” est une lecture passionnante et très agréable.

Dès les premières pages, nous faisons la connaissance d’Amber, une jeune femme qui voyage dans toute l’Europe, en quête d’identité. Elle souhaite savoir qui elle est. Elle se cherche, loin de ses parents, qu’elle trouvait trop étouffants.

Quand elle arrive en Italie, Amber est en bien mauvaise situation. Elle n'a plus d’argent pour s’acheter son billet de retour. Elle est donc obligée de trouver rapidement un travail. Elle n'a que deux mois avant l’expiration de son visa.

Heureusement, elle trouve vite: elle sera pendant quelques heures par semaine préceptrice pour des jumeaux concernant l’apprentissage de l’anglais.

Son nouveau patron est leur grand frère, Desiderio, surnommé Derio. C’est un ancien pilote de moto, qui suite à un accident de moto a abandonné les circuits et les courses. Comme on aurait pu s’en douter, c’est un sanguin, un Italien au fort caractère et dès son arrivée, ne semble pas porter Amber dans son coeur. Il se montre très désagréable avec elle. D’ailleurs, il ne pense pas que la jeune femme ait le bon profil pour le poste. Pour lui, Amber est trop jeune.

Pourtant, Amber finit par décrocher le poste et doit composer avec les nombreuses règles de la maison mais aussi le mauvais caractère de ses habitants. Entre caprices et mauvaise humeur, Amber va devoir montrer qu’elle a beaucoup de patience.

Elle va aussi se montrer, au fil du temps, très intriguée par Derio qui semble dissimuler quelques secrets. Car son patron ne la laisse pas indifférente malgré son caractère assez changeant.

 

J’ai passé un très bon moment en compagnie de cette lecture. Je dois dire que l’auteure a réussi à décrire avec beaucoup de détails cette île, Capri, située dans le sud de l’Italie. Elle nous donne envie de découvrir à notre tour ce petit coin de paradis, aux somptueux paysages.

 

Concernant la plume de l’auteure, j’ai dévoré ce roman en quelques jours. On rentre immédiatement dans l’histoire, aux côtés des personnages. Karina Halle entre en profondeur dans la psychologie des personnages et leurs émotions.

Plusieurs thèmes sont évoqués dans le texte, notamment le deuil, la famille, les voyages et bien sûr, l’amour.

 

J’ai aimé le fait que la romance entre les personnages principaux se construise au fil du temps. Rien n’est précipité. Ceci rend le récit d’autant plus réel. Il en va de même pour la relation qui va se nouer entre Amber et les jumeaux, Alfonso et Annabella et la romance entre la jeune femme et Desiderio. Les personnages, de part leur cohabitation, vont apprendre à se connaître, à se dévoiler à l’autre.

 

Toutefois, j’ai eu l’impression que l’auteure forçait parfois trop les traits de ces personnages. Amber incarne la jeune femme, douce et patiente qui se cherche dans la vie. Elle ne sait pas quoi faire comme métier, poussée par ses parents à avoir une ligne de vie “droite et sans défauts”. Quant à Derio, lui, incarne la passion, le mystère, comme un Italien se doit de l’être. Il a un fort caractère et ne se prive pas pour le montrer.

 

Mais comme bien souvent dans les romances, c’est les différences de caractères des protagonistes qui font que l’alchimie entre eux fonctionne parfaitement. Je regrette également qu’il n’y ait pas plus d’émotions dans le récit. J’aurais souhaité quelque chose qui me bouleverse davantage. L’auteure entre dans le quotidien des personnages plutôt que dans leur passé.

Derio va devoir affronter ses peurs pour avancer dans sa vie et Amber va devoir trouver ce qu’elle souhaite faire dans sa vie. Ils vont devoir s’épauler dans cette quête, pouvoir compter l’un sur l’autre, car chacun de son côté, cela leur est impossible.

 

En bref, “À la poursuite du soleil” est un roman à dévorer en cette rentrée, si vous souhaitez un récit qui vous fera voyager, sous le soleil de Capri et de l’Italie, grâce aux nombreuses descriptions des paysages. Toutefois, je regrette que les émotions des personnages principaux ne soient pas davantage exploitées, cela aurait apporté un petit plus à l’histoire.

On s’attache néanmoins aux personnages qui souhaitent avancer dans leur vie et laisser derrière eux leur passé.

Un roman avec lequel on passe un bon moment!

Plus d'infos : Hugo Roman

Si demain n'existe pas de Jennifer L. Armentrout

Editions J'ai Lu pour elle

« Que feriez-vous si demain n'existait pas ? L'avenir de Lena Wise semblait tout tracé. Pour que son année de terminale soit parfaite, elle n'avait rien laissé au hasard. Au programme : accumuler un max de souvenirs avec ses copines, avoir un dossier béton pour obtenir l'université de son choix, et peut-être même avouer ses sentiments à son ami d'enfance, Sebastian. Mais un simple choix, à un unique instant, peut tout bouleverser... Désormais, rien ne sera plus comme avant. Comment Lena pourrait-elle penser à des lendemains meilleurs alors qu'elle ne cesse de rejouer son passé, alors que Sebastian ne lui pardonnera sans doute jamais ce qui est arrivé... ce qu'elle a laissé arriver ? »
 
 
Avis d'Edelweiss :
« Si demain n’existe pas » est un tout autre registre des habitudes livresques de Jennifer L. Armentrout. C’est un livre pour adolescents qui trace le processus du deuil d’une lycéenne et fait réfléchir aux conséquences de nos actes ou de non-actes justement.
 
L’histoire est centrée sur Léna qui en une fraction de seconde a pris une mauvaise décision qui a eu des conséquences dramatiques sur elle et son entourage, mais aussi toute une ville.
 
L’été avant la terminale, profiter, se désaltérer, s’amuser avec ses amis mais aussi travailler pour se faire ensuite plaisir résument bien les quelques mois de vacances avant les choses sérieuses commencent.
 
Un soir, Léna et son meilleur ami Sébastien, rejoignent des amis à une fête et le pire se produit, dramatique, irréparable... demain n’existe plus pour certains.
 
La culpabilité de Léna prend une place importante dans le récit, d’ailleurs à juste titre. L’auteure nous décrit les étapes du deuil avec une grande justesse. Léna essai de se reconstruire bien qu’elle souffre énormément. Ses émotions sont terriblement fortes et humaines, vives, douloureuses qu’on se retrouve plonger à sa place dans cette chute infinie. Aider du psychologue de l’école et surtout de Sébastien, elle tente tout de même de s’en sortir, d’envisager l’avenir.
 
Sébastien est une pépite dans ce roman, serviable, honnête et présent malgré les pertes que représentent l’accident pour lui également. Il est d’un soutien réconfortant pour Léna qui pourtant ne pense pas le mériter.
 
Les personnages secondaires ont tous aussi leurs importances. Ils sont vrais et mènent aussi leur propre combat face à l’absence de certains. Chacun se retrouvent percuter de façon différentes et devoir assumer les conséquences de leurs actes, les regards, les stéréotypes, les jugements est délicat.
 
Jennifer L. Armentrout nous offre une histoire intense en émotions, on n’en ressort pas indemne. C’est une histoire qui nous oblige à réfléchir, qui nous maintient éveillée et sert aussi de rappel contre les dangers de l’alcool ou la drogue au volant.
 
Citation : « Quand leurs actions n’ont pas eu de conséquences, certaines personnes ont du mal à admettre qu’elles ont fait des choix qui auraient pu déboucher sur un drame. Il est difficile d’admettre que l’on n’est pas parfait, que l’on aurait pu être cette personne. Que l’on aurait pu prendre la décision menant à une catastrophe ».
 

Plus d'infos : J'ai Lu pour elle

Lire un extrait : ICI

Ombre et Mystère – Tome 2 « Troublée » de Jennifer L. Armentrout

Editions J'ai Lu pour elle

Nikki est la fille des employés les plus fidèles de la maison De Vincent. Elle a grandi sur cette propriété gigantesque au côté des frères De Vincent et, à l’adolescence, s’est éprise de Gabriel. La veille de son départ pour l’université, alors que ce dernier était ivre, elle avait réussi à le séduire. Or, Gabriel, horrifié d’avoir partagé son lit avec une mineure, l’a rejetée. Quatre ans plus tard, Nikki est de retour dans le Bayou car elle a promis de remplacer sa mère malade. Son chemin et celui de Gabriel se croisent de nouveau. Leurs retrouvailles ne sont-elles pas l’occasion de s’expliquer et de (re)tomber sous le charme l'un de l'autre ?

 

 

Avis d’Arcantane :

Ce second tome que j’attendais avec impatience est centré sur Gabe, le second des frères De Vincent et de Nikki, la fille des employés de la riche et puissante famille.

Nikki a toujours vécu auprès des fils dans leur immense propriété. Gabe de 10 ans son ainé, a toujours été gentil avec elle et c’est tout naturellement qu’elle a le béguin pour lui surtout depuis qu’il l’a sauvé d’une noyade lorsqu’elle était une jeune adolescente.

Les premiers chapitres nous permettent de comprendre cette complicité qui les lie. L’histoire se déroule 4 années plus tard où Nikki revient dans la propriété pour aider ses parents suite au cancer de sa mère.

Nikki est nerveuse car la dernière fois qu’elle a vu Gabe est cette fameuse nuit où elle s’est donné à lui. Une nuit pleine de regrets car Gabe l’a rejeté le lendemain. C’est donc avec le cœur lourd qu’elle revient. Leur premier contact est glacial et Gabe se comporte en parfait connard, ce qui brise le cœur de Nikki car elle ne s’attendait pas à un accueil aussi dur. Mais voilà Nikki n’est plus la même, elle n’est plus l’adolescente mais est devenue une belle jeune femme avec de belles courbes, ce qui ne laisse pas indifférent Gabe qui cherche alors sa compagnie. Ils décident alors de redevenir amis ce qui trouble la jeune femme, elle ne sait pas sur quel pied danser surtout lorsque le jeune homme essaye un rapprochement.

A la différence du premier tome, on sait déjà à quoi s’attendre même si plane une vague de mystère autour de cette famille, l’auteure sait très bien en jouer pour créer cette ambiance.

Ce tome est tout aussi savoureux que le premier. Je dois dire que j’ai une préférence avec cette histoire. L’auteure fait monter au fil des pages une certaine tension sexuelle tout en laissant planer certains mystères qui nous mettent en haleine. On apprécie l’évolution de cette relation. J’ai aimé les personnages car ils ont chacun leur histoire qui est intéressante et s’intègre bien dans le roman. C’est toujours aussi bien écrit et prenant, l’intrigue est parfois pesante. Qui en veut à Nikki ? est-ce réellement un fantôme ou le fruit de son imagination ? Peut-elle de nouveau céder à son cœur quitte à le briser une nouvelle fois ?

Bref, ce second tome est tout aussi savoureux et nous plonge encore plus dans les secrets de la famille De Vincent. Le dernier tome (et 3ème tome) se concentre sur l’ainé de la famille, Devlin et j’ai hâte de découvrir son histoire qui devrait être tout aussi surprenante !

Plus d’infos : J’ai Lu pour elle

Lire un extait : ICI

Phoenix Ashes - Tome 1 "Blade" de Fleur Hana

Autoédition

Il y a les cicatrices qu’on voit… et celles qu’on dissimule.
Hannah
Un instant, je réalise à quel point je suis chanceuse d’être si bien entourée par cette immense famille. Et celui d’après, je me rappelle qu’un trou béant creuse ma poitrine et qu’il m’a rejetée. Les émotions que ce constat réveille se bousculent en moi sans délicatesse, m’empêchant de me décider sur une question pourtant très simple.

Suis-je heureuse ?

Blade
Quand je suis près d’elle, je ne raisonne plus. J’y vais à l’instinct. C’est ça qui m’a incité à la repousser. Mais la vie sans elle ? J’essaie… j’essaie et j’échoue. Chaque matin je me dis que c’est le bon, celui où je vais tourner la page et passer à autre chose.

Et chaque matin, je sais que je me plante.

 

Avis de Christy :

J’avais beaucoup aimé le préquel offert par l’auteure, Fleure Hana, nous présentant l’univers et les personnages de cette nouvelle série dont l’action se déroule au sein de MC, ou Motor Club, des clubs de bikers américains.

Ici, dans le premier tome des “Phoenix Ashes”, nous faisons la connaissance de deux nouveaux personnages: Hannah et Blade.

Alors qu’ils font une soirée au sein du MC des Hurricanes, Hannah est agressée et profondément blessée. Cette soirée-là, Hannah ne pourra jamais l’oublier.

Elle en est ressortie avec des cicatrices, celles qui se voient et d’autres non.

Hannah va être obligée de s’installer chez les Phoenix Ashes, le MC de Blade pendant quelques temps. Le temps que ces derniers retrouvent la personne qui l’a sauvagement agressée.

Mais Hannah se sent rejetée tant par Blade pour qui elle éprouvait une forte attirance, que par son agression.

Car Blade et Hannah se connaissent depuis plusieurs années. Blade fait en effet partie du club allié du père d’Hannah. Celle-ci a donc un statut spécial. Pas question de la toucher. Comment pourraient-ils être ensemble? Si les épreuves sont nombreuses sur leur chemin, il n’en demeure pas moins que l’attirance entre surpasse tout.

Dès les premières pages, nous entrons dans l’univers des MC et des bikers. L’auteure, Fleur Hana, met en avant des personnages attachants et touchants, avec une histoire qui m'a troublée.

Ce qui ressort de cette histoire, ce sont en premier lieu les personnages décrits de telle façon qu’ils en paraissent très humains. Chacun possède leurs forces et leurs faiblesses. On ressent tout ce qu’il leur arrive.

Hannah a été profondément agressée un soir. Elle en porte une cicatrice visible par tous et qui lui rappelle constamment cette épreuve.

Elle se sent complètement perdue et très seule. Elle se replie sur elle-même, refusant de parler et d’exprimer ses émotions. Elle comptait sur le soutien de Blade, l’homme pour qui elle éprouvait une forte attirance. Mais ce dernier, n’étant pas du tout d’accord avec les choix d’Hannah, et se sentant coupable de ne pas avoir pu empêcher l’agression, l’a rejetée.

Fleur Hana signe ici une romance forte et très différente de ce que j’ai pu lire jusqu’ici. Si la violence et les règles strictes règnent au sein du MC, le danger fait partie du quotidien.

Je dois avouer que j’ai dévoré ce roman pour savoir comment les personnages allaient évoluer au fil des pages et du temps. Le roman se déroule en effet sur plusieurs années. On voit ainsi tout ce monde vivre, faire des choix, se tromper parfois, prendre des décisions… Il est ici question d’évolution lente, mais crédible, plutôt que l’intrigue se déroulant en quelques jours.

J’ai beaucoup aimé le fait que l’univers des MC soit évoqué avec force détails. On ressent que Fleur Hana a fait un immense travail de recherche pour que le monde de Blade et d’Hannah ressorte avec autant de réalisme. La plume fluide de l’auteure fait également que nous tournons les pages à toute vitesse. On ne s’ennuie pas un seul instant.

La romance entre nos personnages est très belle. Leur histoire est réaliste quoique très compliquée par les épreuves qu’ils vont trouver sur leur chemin. L'auteure prend en effet un malin plaisir à leur compliquer la vie. Rien n’est rose chez les Phoenix Ashes.

On aborde au fil du récit les agressions, la reconstruction, la famille, l’amitié, pour ne citer que ces thèmes. Et on en ressort avec les larmes aux yeux, de la colère face aux épreuves, comme dans la vie réelle.

Si les personnages principaux sont touchants, les personnages secondaires ne sont pas en reste. On sent que les MC sont bien plus que des personnes ayant choisi de vivre ensemble: ils sont une famille. Tout le monde peut compter sur les autres en cas de problèmes. Ils sont soudés.

En bref, j'ai adoré ce 1er tome porté par des personnages ô combien attachants malgré ce qu’il leur arrive. les émotions n’en sont que démultipliées. Un univers sombre parfois, violent, que je vous recommande en cette rentrée! Vivement le prochain tome!

Plus d'infos : site de Fleur Hana

Syndiquer le contenu