Aller au contenu principal

Couverture et résumé pour le tome 25 de la série Anita Blake

Le prochain tome 25 intitulé "Mort Ecarlate" paraîtra le 17 mai 2017 aux Editions Bragelonne.

(GRAND FORMAT – BROCHÉ 672 PAGES PRIX : 25 €)

Damian et Edward sont de retour !!!

 

Voici la couverture et le résumé :

L’amour déplace les montagnes, mais la haine fonctionne aussi.

Damian est le serviteur d’Anita, mais c’est aussi son amant et son ami. Aussi, lorsque la vampire qui l’a créé le soumet aux pires tortures, Anita est prête à tout pour le sauver, y compris embarquer pour la terre la plus inhospitalière qui soit pour une nécromancienne et un vampire : l’Irlande. L’une des plus grandes maîtresses vampires de l’Histoire, son ennemie a fait trembler l’humanité sous les noms de Moroven, Nemhain ou M’Lady. Heureusement, Anita a son propre atout à jouer : à ses côtés se trouve Edward, l’homme que l’on surnomme la Mort…

 

Arcantane

Dragonfury – tome 5 "Furie de Passion" de Coreene Callahan

Editions Milady

Les dragons vivent cachés parmi les hommes depuis toujours.

Prisonnier depuis l’enfance du poison qui coule dans ses veines, son contact mortel pour ceux qui l’entourent, Venom est résigné à sa solitude. Pour autant, lorsque sa route croise celle d’Evelyn Foxe, poursuivie par les tueurs de la mafia russe, il ne peut s’empêcher de lui venir en aide. Méfiante, la jeune femme refuse d’abord de lui accorder sa confiance, mais lorsque la guerre entre dragons s’étend jusqu’à sa ville natale, le seul choix qu’il lui reste est de faire front aux côtés de Venom…

 

 

Avis d’Arcantane :

L’auteure a choisi cette fois de mettre en scène Venom, le meilleur ami de Wick. Venom est un dragon mortel et assez dangereux. En raison de sa toxicité, il ne peut avoir que très peu de contacts avec les femmes de peur de les tuer. Ce qui a pour conséquence d’être un être solitaire et depuis que son meilleur ami a trouvé son âme sœur, ce sentiment s’est accru. Pour pouvoir lâcher la pression, il décide de partir seul et se rend dans un club très select. C’est alors qu’il va faire la connaissance d’Evelyn Foxe, une jeune femme qui ne le laisse pas indifférent. Dès lors il va tout faire pour lui montrer qu’elle lui est destinée …

Je dois dire que je me suis laissé vite entraîner dans cette nouvelle histoire. Tout simplement parce que l’auteure ne consacre pas totalement son récit à l’histoire d’amour entre Venom et Evelyn. Parallèlement on suit deux autres intrigues. Ce qui permet de varier le rythme. D’un part, on va découvrir ce qui arrive à Gaige et d’Haider, emprisonnés et torturés par leur ennemi : l’Archguard. Les deux dragons du clan NightFury essayent de trouver un moyen de s’échapper et de rester vivants pour rejoindre leur chef Bastian à l’autre bout du monde. L’autre intrigue est du côté des Razorback notamment sur  les expériences menées par Ivar le meneur et son virus !

Il y a assez peu de combats (entre dragons) dans ce tome mais on reste accroché aux différents évènements qui se produisent. Et forcément, les NightFury vont se retrouver impliqués  et vont essayer de déjouer les plans de leur ennemi. C’est ce que j’ai le plus apprécié dans ce tome, la romance passerait presque finalement en arrière-plan. Autant j’ai trouvé qu’on avançait bien sur ce qui se passe dans l’autre clan, autant, j’ai trouvé la partie romance était un peu bâclée et que la fin était trop facile (Il n’y a pas beaucoup d’explications, ni de remise en question du côté d’Evelyn qui accepte un peu trop facilement sa situation vis-à-vis de Venom. Tous ses nombreux problèmes s’envolent comme par enchantement ! Comme par exemple par ses créanciers qui la poursuivent au début du roman, l’auteure n’en parle plus par la suite et j’ai trouvé cela un peu dommage).

Comme je l’ai précisé lors de ma dernière critique sur le précédent tome, il manque encore des scènes supplémentaires qui pourraient compléter le récit (surtout sur la romance). Toutefois, je continuerai à lire la suite car je suis assez curieuse de découvrir ce qui va se passer du côté de l’Archguard et surtout du côté d’Ivar et Hamersveld !

Affaire à suivre !

Plus d'infos : site de Milady

 

Addicted to sin – saison 2 de Monica James

Editions Hugo Roman

Dixon pensait avoir trouvé enfin un équilibre dans sa vie sentimentale. Lui, le psychiatre un peu cynique, qui enchainait les aventures sans lendemain, avait découvert en Madison, celle avec qui il envisageait de faire sa vie. Quant à Madison, fragilisée par un traumatisme dans son enfance, elle apprenait à s’épanouir auprès du seul homme en qui elle avait confiance. Mais Dixon a été obligé d’accepter le pacte proposé par Juliet, lui donnant ainsi un dangereux pouvoir. Celle qui s’est révélée être la demi-soeur de celle qu’il aime lui a toujours semblé toxique, il est en train de découvrir à quel point. Il a fait le choix de mentir à Madison, risquant de tout détruire entre eux et même de mettre son avenir professionnel en danger. Il va devoir assumer ces choix et faire face à la vérité pour Madison et leur couple.
 
Avis de Solyane :

« Dixon pensait avoir trouvé enfin un équilibre dans sa vie sentimentale. Lui, le psychiatre un peu cynique, qui enchaînait les aventures sans lendemain, avait découvert en Madison, celle avec qui il envisageait de faire sa vie. »

A la fin du tome 1, on avait laissé Dixon dans une situation insoutenable. Il avait le choix entre la peste et le choléra. Mené par une seule peur, celle de perdre Madison, il va jouer son dernier joker.

Tout comme dans le premier tome, l’histoire est racontée du point de vue du protagoniste masculin, Dixon, avec quelles interventions de Madison pour étayer la situation. Autant dans le premier tome, on pouvait comprendre le comportement de Dixon, autant là, il montre un visage démoniaque. Par peur, il se révèle plus diabolique que l'Enfer. Malheureusement pour lui, le retour de bâton sera terrible. Comme dans le premier tome, vous allez adorer détester cet homme. Comment peut-il oser ce type de comportement complètement amoral. Enfin, il va montrer ses véritables failles. En revanche, la personne qui va gagner en puissance est le protagoniste féminin, Madison. Elle va passer d'un état soumis à ses peurs à un autre de combattante et s'assumer. les personnages secondaires jouent un rôle décisif dans la vie de nos protagonistes principaux et ce sont eux les véritables star de ce tome. D'ailleurs, il y a une scène de règlement de compte d'enfer. Autant j'avais hâte de lire le premier tome, autant le deuxième a accompli sa magie et je l'ai encore plus apprécié que le précédent. Et la scène de fin!!! Après toutes ces péripéties, je n'ai qu'une envie, c'est de pouvoir lire l'histoire d'Hunter et mon petit doigt me dit qu'elle risque de bientôt surgir.

 

Plus d'infos : Site Hugo Roman

On y était : rencontre avec Jane Devreaux sur Paris

Lors de son passage sur Paris, pour la promotion de son tome 1 de sa trilogie Close up, nous avons eu la chance de rencontrer son auteure Jane Devreaux lors une rencontre organisée par les éditions Hugo Roman à la Penderie, un bar au centre de Paris.

C’est en petit comité que Jane a répondu avec patience à nos nombreuses questions autour d’un verre et d’un bon plateau de charcuterie !

Jane nous explique ses débuts, au départ elle s’est autoéditée, sa trilogie Sinder n’était centrée que sur ses personnages phares : Sandre et Josh. Lorsqu’elle a appris qu’Hugo Roman se lançait dans la romance française, elle y est allée au culot et a envoyé un mail à la maison d’édition qui lui a répondu dans la journée. Son histoire avait tapé dans l’œil d’Hugues (PDG d'Hugo) et d’Isabelle (éditrice) qui  ont souhaité la rencontrer puis vous connaissez la suite, Hugo a publié sa série. Il a fallu retravailler quelques scènes (et en rajouter notamment sur les parents de Sandre).

Les tome 2 et 3 de Sinder sont regroupés dans un seul tome (tome 2 chez Hugo Roman) et le tome 3 est totalement inédit pour les fans et est centré sur un autre personnage : Steve, l’un des amis de Josh. Elle a terminé son tome 3 il y a 3 mois et espère que cette nouvelle histoire inédite sera appréciée par ses lectrices.

Quelques anecdotes sur sa série : le nom de son héroïne : Sandre, vient d’une de ces copines d’enfance qui avait ce prénom assez original. Son histoire ne peut pas se dérouler en France car il lui était impossible de créer la même ambiance et la culture française est trop différente de celle des USA.

Elle n’a pas de modèles précis pour ses personnages mais avait un aspect vague dans sa tête ce qui lui suffisait pour les faire vivre sur le papier. Lorsqu’elle commence une histoire, elle a une idée en tête mais pas forcément de plan et ce sont au fil des pages que les caractères des personnages se développent et l’emmènent à l’histoire finale. Contrairement à ce que l’on pense, les scènes les plus dures à écrire sont les scènes les plus banales, elle trouve les scènes de sexe assez facile à écrire.

Jane n’écrit pas sur des Plates-formes comme Fyctia. Elle a besoin de revenir et de relire ses chapitres. Elle consacre 2h/jour à l’écriture. Elle lit très peu mais son style est la new romance. Son auteur favori est Colleen Hoover avec le roman Maybe Someday.

Elle souhaite développer sa série, et écrire sur d’autres personnages. Après Steve, elle aimerait s’attaquer à Bobby, Mélanie, Diego et Colin.

Lors de sa rencontre, nous avons bien sûr fait signer nos livres et nous avons eu la chance d’avoir des petites surprises par Hugo : un sac avec le tome 2 en avant-première, des badges, une photo avec l’auteure dédicacée, plus un joli bracelet.

Ce fut une rencontre fort sympathique et très agréable. Je tiens à remercier Jane pour sa disponibilité et les Editions Hugo Roman (Marion, Isabelle et Mélusine) pour l’organisation.

Retrouver mon avis sur le 1er tome : ICI

Retrouvez toutes nos photos sur la page FB : Lien

Arcantane

Les étoiles de Noss Head - tome 5 "Origines, 2ème partie" de Sophie Jomain

Editions J'ai Lu

« Le danger était aux portes de la cité. J'avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau... Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s'apprêtait à s'abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C'est tout ce qu'il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver... lui. »

 

 

 

Avis d'Edelweiss :

Et c’est ainsi que ce termine la sublime histoire des Etoiles de Noss Head

« Origines » 2ème partie clôt cette série de 5 tomes, me laissant pantelante et nostalgique à la fois.

Que dire véritablement si ce n’est : « WOUAH ».

Pour un final, Sophie Jomain a fait fort. Elle y met tous les atouts nécessaires pour nous faire languir au fil des chapitres. Dire que j’ai été totalement déconcerté face à la fin du tome 4 est un euphémisme et débuter ma lecture sur ce dernier tome équivaut à me retrouver face à une confusion la plus totale.

Nous avions abandonné Hannah complètement abasourdie face à Leith qu’elle retrouve enfin suite à sa disparition. Une surprise animée de joie de courte durée malheureusement, car il va s’en dire que Leith n’a aucun souvenir d’elle, ni de sa famille.

Malgré cette distance entre Leith et Hannah, la persévérance de notre jeune louve m’a époustouflé car elle n’a jamais perdu espoir en l’amour qu’elle lui porte ou l’assurance que le souvenir se cache au fond de lui. Ni Grigore, pour qui une part de son âme vampirique lui est destinée ni le désespoir d’un père qui se voit perdre son fils pour toujours. Hannah n’a jamais été aussi catégorique sur qui est son authentique âme-sœur, son amour éternel alors même que la peine et la rancœur s’installe au plus profond de son être. Leith a certes un rôle moins important, moins présent dans les deux derniers tomes mais il reste indispensable à toute la romance, à l’aboutissement de cette histoire.

Où veut en venir l’auteure ? Pourquoi avoir fait perdre la mémoire à Leith ? Pourquoi un énième obstacle à franchir pour nos amants maudits ? Car sincèrement, rien n’est simple pour Hannah et Leith depuis le début de leur relation, il y a trois ans. Mais n’est-ce pas cela justement, qui apporte foi en l’amour qu’ils se portent, en l’âme-sœur qui est la leur ?

Beaucoup de choses se sont bousculées dans ma tête à la fermeture de ce livre mais ce n’est pas tant ce que j’ai ressenti que ce que ces 470 pages signifient. Elles parlent d’amour sous différentes formes : de confiance absolue, de résignation, d’abandon de soi, d’engagement et de respect mais aussi sous forme de clémence ou d’empathie et également de vengeance. Ma lecture a été d’une incroyable richesse concernant cet amour qu’Hannah peut porter et dévouer à ceux qu’elle aime. Elle le leur montre, elle défie ses peurs, elle combat ses démons car rien n’est plus précieux à ses yeux que le bonheur et la liberté de ses amis, de sa famille et de celle qu’elle s’est construite autour de la Meute et des Anges noirs à St Andrews.

Plus on avance dans l’intrigue, plus Hannah devient une force de la nature, plus puissante, plus mûre, plus intrigante. C’est une combattante qui a du mérite, qui tire le meilleur de chaque personne qu’elle croise sur son chemin, notamment Christy, la sorcière avec qui elle se lie d’amitié et qui deviendra sa confidente dans des moments douloureux. Effectivement, il y a aura des pertes, des blessés et beaucoup de sang versé dans la quête de la vérité de ce qui est arrivé à Leith. Tous ces personnages secondaires prennent de l’ampleur sur les terres du Sutherland où se passe toute l’action du livre. Ils apportent la part émotionnelle la plus importante de l’histoire. Bonnie, Grigore mais encore Darius où Jeremiah, à eux seuls, les bouleversements s’amplifient et les retournements de situation sont tels que cela nous prend aux tripes.

C’est vraiment plaisant de retrouver tant de créatures distinctes dans un même roman. Loups-garous, Anges noirs, sorcières, vampires et bien d’autres plus malfaisantes ou puissantes dépeintes dans un réalisme à couper le souffle (je parle de réalisme dans l’action évidemment, la sincérité des craintes de notre jeune héroïne face aux créatures de l’ombre, mais aussi les ressentis olfactifs, visuels qui restent probablement les mieux aboutis dans les descriptifs).

Comprendre pour quelle raison l’auteure a décidé de rendre leur relation plus rude encore est assez complexe, mais ma façon de le comprendre est simple. Pour moi, Sophie Jomain a voulu rendre cet amour plus fort, plus incroyable encore qu’à son commencement. C’est par la difficulté qu’on fait ses preuves et Hannah est en plein dedans. Je crois que le fait que Leith ait perdu la mémoire ne peut que rendre cet amour plus véritable, plus sincère à nos yeux et que deux âmes-sœurs égarées, se retrouvent toujours quoiqu’il advienne d’elles.

La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et belle, un très bon maintien au suspens, une imagination débordante pour le plus grand plaisir des lecteurs. Bref, un grand MERCI Sophie Jomain pour ta vigueur à nous faire découvrir une série aussi fabuleuse que « les Etoiles de Noss Head », avec pour point final de me laisser la larme à l’œil et les réminiscences des tomes précédents pour revoir le parcours que fut cette grande aventure pour Hannah et Leith.

Un conseil pour les lecteurs: Mettez ce livre dans votre PAL avec le reste de la série mais sincèrement, n’attendez pas, n’hésitez plus pour commencer cette lecture, elle en vaut le coup d’œil, elle en vaut un coup de cœur !

Plus d'infos : Site J'ai Lu

Syndiquer le contenu