Aller au contenu principal

Reckless and Real – Tome 3 "Something Real" de Lexi Ryan

Editions J’ai Lu

À New Hope, cachés derrière des écrans interposés et un anonymat précieux, Liz et Sam se sont rencontrés grâce à un site spécialisé. Alors que leur identité devait rester secrète, ils se sont rencontrés lors de cette fameuse nuit qui a tout bouleversé. Car leur étreinte passionnée et le désir irrépressible entre eux s'accompagnent à présent du goût amer des scandales... Dans la petite ville, chacun se retrouve entaché par une vérité qui aurait peut-être dû rester cachée... Liz et Sam résisteront-t-il aux révélations ou devront-ils sacrifier leur amour, né d'une délicieuse volupté ?

 

 

Avis d’Arcantane :

Un tome que j’attendais avec impatience surtout en raison de la fin du tome 2 qui m’avait laissé sur ma faim !

Liz est partie de New Hope suite à la découverte de l’identité de River et a coupé les ponts avec Sam. Quant à Sam, il désespère depuis quelques mois et regrette d’avoir rejeté Liz aussi durement sans l’avoir écoutée. Malheureusement, les choses vont commencer à empirer pour lui lorsqu’une sextape surgit. Sam va alors faire un choix pour éviter le scandale et sauver les apparences…

J’ai totalement adoré cette suite et l’ai dévoré. Sam et Liz sont malheureux mais le destin les réunit régulièrement et on ne sait jamais ce qui va se passer : vont-ils se remette ensemble ? Sam est emmêlé dans les jeux de pouvoirs et ne rêve que d’une chose : que ce cauchemar se finisse. Alors que l’on pense que cette histoire de faux couple avec Sabrina se termine, il y a toujours un rebondissement qui fait pencher la balance et ne permet pas aux amoureux (Liz et Sam) de se retrouver.

La plume de Lexi Ryan est tout aussi addictive dans cette fin que cela soit dans l’intrigue qui est bien plus complexe que l’on pense ou par la description de sentiments qu’éprouvent les deux jeunes gens. Les scènes de sexe sont ultra hot. Tout au long de ce tome, on est sur les montagnes russes, l’auteure jongle avec les émotions de son lectorat et j’adore car c’est tellement prenant qu’on a du mal à se détacher de l’histoire. Certains personnages se dévoilent enfin dans cette suite et on découvre enfin le vrai visage de certains !

En résumé, Something Real clôture parfaitement la trilogie Reckless and Real. Une trilogie hot et palpitante  à lire absolument !

Plus d’infos : J’ai Lu pour elle

 

Wild Men - Saison 2 de Jay Crownover

Editions Hugo Roman

L’idée venait pourtant d’elle. En voyant sa meilleure amie en proie à la tristesse, Emrys avait proposé de partir en randonnée équestre dans le Wyoming pour la distraire. Elle n’aurait jamais pu se douter des terribles événements qui surviendraient sur leur route.

Emrys est ressortie de cette expérience l’âme meurtrie et le corps blessé, avec un seul objectif : oublier. Oublier tout ce qui s’est passé et la culpabilité qu’elle ressent vis-à-vis de Sutton, le troublant cow-boy qui a mis sa vie en danger pour la sauver.

Elle a fui, voyagé, mais aujourd’hui il est temps de retourner dans le Wyoming. De retrouver sa meilleure amie, de se pardonner ses erreurs et… de remercier Sutton, qui n’a cessé de hanter ses pensées.

Sauf que l’incident a transformé le cow-boy. Violent, auto-destructeur, il s’est emmuré dans la solitude. Emrys se sent désormais investie d’une mission : réparer cet homme brisé par la vie. Pour, enfin, redevenir elle-même.

 

Avis de Christy :

Un an après la découverte du premier tome de la série de Jay Crownover, j’ai été contente de voir que la suite paraissait cette année.

J’avais en effet beaucoup aimé la première histoire, alliant romance, aventure, suspense et cowboys, dans les étendues sauvages du Wyoming.

L’intrigue commence quelques mois après les événements du tome précédent.

L’auteure revient ici avec l’histoire d’Emrys et de Sutton.

La jeune femme à beaucoup souffert de ce qu’il s’est passé la dernière fois, lors de son séjour dans le ranch des frères Warner. Elle à failli mourir et porte les traces de cette épreuve.

Mais le plus difficile à vivre, pour elle, est le rejet de Sutton, l’homme qui lui a sauvé la vie. Il lui avait alors demandé de partir, et de ne plus revenir, alors qu’il était lui-même en convalescence, après avoir reçu des balles en pleine poitrine. Si physiquement Emrys a réussi à surmonter son agression, elle est convaincue que c’est aux côtés du cowboy qu’elle ne pourra que guérir et avancer dans la vie.

C’est pourquoi Emrys est de retour dans le ranch des Warner. Elle y retrouve sa meilleure amie, Leo, qui s’est installée avec Cyrus, le fils aîné.

Emrys savait que Sutton avait souffert de l’agression mais elle n’imaginait pas qu’il était au bord du gouffre. Il est devenu alcoolique et passe son temps au bar.

Pourtant, Emrys hante toujours ses pensées. Il se sent coupable de ne pas lui avoir épargné d’être torturée et d’avoir été presque violée.

Comme j’avais beaucoup aimé le tome précédent, l’année dernière, je me suis lancée dans la lecture les yeux fermés (ou presque).

Je ne savais pas de quoi ce tome allait parler et c’est une bonne surprise. Dès les premières ligne de ce tome, le ton est donné. L’agression qu’ils ont subi a laissé beaucoup de séquelles.

Si pour Emrys, elle a laissé des cicatrices sur son corps, pour Sutton, le mal est plus profond.

L’auteure a mis l’accent sur les sentiments de ses personnages. Sutton et Emrys vont devoir avancer l’un avec l’autre pour pouvoir se guérir. On ressent parfaitement leurs sentiments.

J’ai particulièrement apprécié la relation entre Sutton et sa fille. Leurs vies ne sont pas des plus simples en ce moment. La mère de Daye, alcoolique, menace de tout faire pour récupérer la garde de sa fille. On est vraiment touchés quand on voit comment la vie de Daye et Sutton est compliquée.

Si Sutton éprouve quelques difficultés, il sait qu’il peut compter sur l’aide de sa famille. Chacun est aux petits soins pour rassurer et être auprès de Daye. Pour les Warner, l’esprit de famille est très important.

L’autre point fort de ce roman est l’alternance des points de vue entre nos personnages principaux. Cela nous permet de nous attacher à eux, de connaître leurs pensées et sentiments. Il s’agit également de créer un bon rythme et du suspense.

Si la première partie du récit est davantage centrée sur les personnages, leur relation et leurs sentiments, la seconde partie mise plus sur l’action et le suspense. Le tension monte crescendo au fil du roman.

J’ai beaucoup aimé découvrir ce second tome, avec une romance qui est très crédible. J’ai adoré la relation entre Sutton et sa fille. On ressent l’amour qui les lie.

J’ai été captivée d’un bout à l’autre par la manière dont les personnages travaillent sur eux pour dépasser les épreuves qui ont laissé des séquelles dans leurs vies. On s’attache à eux, malgré leurs imperfections, leurs doutes et leurs blessures.

Une lecture idéale pour cet été!

Plus d'infos : Hugo Roman

Kayla Marchal – Tome 2 "L’Ascension" d’Estelle Vagner

Editions J’ai Lu

Après avoir sauvé sa meute de justesse, Kayla est en fuite afin d’échapper à ceux qui convoitent son pouvoir. Réfugiée chez les polymorphes, qui subsistent dans le plus grand secret, elle y découvre leurs capacités, leurs coutumes, leur organisation… mais aussi leurs ennemis.

Alors que la jeune femme pensait compter sur l’appui de Max, le renard est en mission jusqu’à nouvel ordre, ce qui ne facilite pas son intégration ni la quête de ses origines. À la croisée des chemins, Kayla devra pourtant accepter de se laisser guider par les voix de son passé pour ne pas en reproduire les erreurs et, peut-être, réaliser l'impensable : accomplir son destin et trouver enfin sa place.

 

Avis d’Arcantane :

J’attendais avec impatience ce tome car j’avais eu un coup de cœur avec le tome 1. Cette suite est à la hauteur de mes espérances et bien plus encore.

Kayla a réussi à s’échapper grâce à Max de la dernière attaque et se réfugie chez les Polymorphes avec sa meilleure amie Jade. Elle se retrouve alors dans une école de Polymorphes qui leur permet d’apprendre à contrôler leur pouvoir. Mais dernière cette façade, Kayla se sent seule et isolée sans nouvelles de Max. Etant unique, elle a du mal à s’adapter à cette nouvelle vie de formation et ses camarades ne font rien pour l’aider et ses pouvoirs sont aux abonnés absents ce qui n’arrange pas sa réputation. Heureusement elle peut compter sur le soutien de Jade toujours présente et de son nouvel ami Christophe lui aussi laissé pour compte en raison de son homosexualité. Mais sous l’idyllique façade de l’école, bien des secrets et le clan des polymorphes n’est pas si clean qu’il n’y parait. Alors que Kayla découvre qu’on se sert d’elle, elle prend la fuite avec Jade et se réfugie chez son ennemi.  

Il est temps pour elle de se rappeler de ses anciennes vies et de combattre ses anciens ennemis. Avec l’aide de Jeremiah, elle va donc découvrir le clan des Traditionalistes.

J’ai totalement adoré cette suite, tout comme le précédent volume, l’auteure nous propose de nouvelles révélations qui complexifient l’intrigue. On sait plus qui est l’ennemi et les alliés, on se pose énormément de questions et il faut attendre pour avoir nos réponses car l’auteure les distille tout le long du roman. Tout ce qu’on pensait savoir est remis en question dans ce tome. Personnellement je ne m’attendais pas à être aussi emballée, j’ai totalement dévoré ce second tome, il est aussi prenant que le tome 1. 

J’ai apprécié d’en apprendre plus sur Jeremiah et sur sa famille. Sa relation avec Kayla qui évolue.  Kayla elle aussi gagne en maturité dans ce tome, elle doit prendre des décisions qui auront un impact sur elle mais aussi ses alliés.

Je vous conseille grandement de lire cette suite. Si vous pensez que cette suite va être banale, vous vous trompez ! L’auteure réussit à nous surprendre dans cette suite qui vous réserve énormément de rebondissements qu'on ne s’y attend pas !

Vivement le tome 3 !

 

Plus d’infos : J’ai Lu pour elle

Lire un extrait : LIEN

Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux de Christina Lauren

Editions Hugo Roman

Juste amis. Juste amis. Juste amis.

À force de le répéter, ça va bien finir par être vrai.

Hazel sait qu'elle n'est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d'animaux domestiques et son goût prononcé pour l'absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu'il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne.

Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible avec son caractère à lui, calme et dans la retenue. Depuis le premier soir où ils se sont rencontrés – quand elle lui a avoué de but en blanc qu'elle " serait honorée de (lui) offrir (son) corps " – jusqu'au jour où elle lui vomit avec grâce sur les chaussures, Josh a toujours pensé qu'Hazel relevait plus du spectacle que de l'être humain. Cependant, dix ans plus tard, après une relation houleuse avec une fille qui l'a trompé, sortir avec Hazel est une vraie bouffée d'air frais.

Non que Josh et Hazel sortent ensemble. Du moins, pas ensemble ensemble. Parce qu'organiser en duo une série de " double dates " de plus en plus terribles, signifie bien qu'il n'y a rien entre eux... n'est-ce pas ?

 

Avis d'Edelweiss :

Christina Lauren c’est l’ensemble de deux autrices reconnues aux cerveaux en ébullition, offrant un texte de qualité, fluide, touchant, un appel à la lecture tout simplement.

Leur dernier bébé « Josh et Hazel ou comment ne pas tomber amoureux » est juste un magnifique coup de cœur livresque. Ce livre drôle, émouvant, réaliste et absolument captivant vous plaira des les premières pages par la sincérité des paroles de l’héroïne et son acceptation à être démesurément différente, expansive mais surtout inoubliable.

Etre banale, commune, simple ? Impossible pour Hazel qui excelle comme « personne à part » et débordante d’énergie. Depuis son adolescence, Hazel se sait singulière mais d’un tempérament naturel, franche, colorée, positive, elle est un vrai rayon de soleil qui ne plaît pas à tout le monde par son exubérance. Hazel ne fait pas des manières, elle est tout bonnement elle-même, trait de caractère et de bonne humeur reconnu également chez sa mère.

Son coup de cœur de la fac, le terriblement séduisant Josh, tout en retenue et d’un calme olympien, en soi son contraire, dont elle essayait d’attirer l’attention à l’époque, s’est retrouvé plusieurs fois sur le chemin d’Hazel à la Fac et sa fâcheuse tendance aux frasques. Pour beaucoup, il s’en suivrait un cache-cache interminable jusqu’en fin d’année, pour elle, rien de bien grave, c’est la vie et elle continue.

Quand des années plus tard, et par un heureux hasard de circonstances leurs routes se croisent de nouveau, Hazel ne peut plus se passer de lui sachant d’avance qu’ils peuvent devenir meilleurs amis. À partir de ce moment le ton de la rigolade ne s’arrête plus. Entre la droiture de Josh et la spontanéité d’Hazel, toutes leurs certitudes sur une relation de couple deviennent expérimentales façon « double dates » et c’est d’un mordant total. Vous n’y lirez rien d’érotique, c’est une histoire en grande partie basée sur les sentiments et les émotions du moment dont Hazel et Josh nous font part à tour de rôle.

Montrer comme les contraires s’attirent tout en s’opposant est le défi de ce livre. Placer un homme sérieux et une femme déjantée ensemble pour une journée et vous obtenez une véritable bouffée d’air frais. Il est toujours délicat de mettre à l’épreuve une amitié forte mais encore plus si l’un décide d’y ajouter de l’amour, ici pourtant réciproque on s’en aperçoit bien vite. Pourtant cela ne gâche en rien l’histoire, les peurs et doutes de chaque personnage sont compréhensibles d’où les excentricités d’Hazel s’atténuent vers la fin pour faire place à ce dilemme.

 

Ce livre est une romance pétillante, ponctuée d’humour avec des personnages bien définis qui s’assument de A à Z et redécouvrent le bonheur des choses simples et l’appréciation des petites tâches du quotidien à deux. Ce roman sort de l’ordinaire, il n’est en rien dramatique, il est même criant de notes positives, d’acceptation de soi, de rêveries et de lubies en tout genre.

Cet été ne passez pas à côté de cette lecture, elle est rafraichissante et rien de mieux qu’un bel éclat de rire de temps en temps ! Tournez les pages, souriez, rigolez et appréciez la vie/vue où que vous soyez…

 

Merci encore aux Editions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

Extrait : «Je ne sais pas… La situation me convenait sans doute. Je commence à réaliser à quel point nous avions choisi des directions différentes, mais qu’il était plus facile de continuer comme si de rien n’était plutôt que de trancher dans le vif. »

Plus d'infos : Hugo Roman

Ne me quitte pas de Mary Torjussen

Editions Milady

Les histoires d'amour finissent mal en général...

L'histoire d'Hannah pourrait être la vôtre. Un jour comme les autres, vous partez travailler. Le soir, en rentrant, vous trouvez une maison vide. L'homme de votre vie n'est plus là. Toutes ses affaires ont disparu. Comme s'il n'avait jamais existé.

Cadre supérieure, la trentaine dynamique, Hannah n'a plus aucun moyen de joindre Matthew. Son numéro ne répond pas, il a disparu des réseaux sociaux. Toutes les traces de leur vie commune ont été effacées : mails, photo, textos, tout. Sous le choc, Hannah veut comprendre. Matthew n'avait aucune raison de la quitter. Commence alors la traque, jusqu'à l'obsession. Mais rien ne se passe comme prévu. Quelqu'un la suit, Hannah en est convaincue. Est elle en train de devenir folle ?

 

Avis de Christy :

En ce moment, j’apprécie de lire des polars et autres thrillers. C’est pourquoi, quand j’ai vu passer “Ne me quitte pas”, j’ai été tout de suite intriguée par le roman et par son résumé.

Dès les premières pages, nous rencontrons Hannah, une jeune femme ambitieuse qui a tout pour réussir. Suite à un séminaire à Oxford, ses patrons lui proposent une promotion à condition qu’elle continue sur sa lancée.

Hannah en est très heureuse. D’ailleurs, elle se précipite chez elle pour annoncer la bonne nouvelle à son compagnon, Matt. Mais quand elle franchit la porte de sa maison, Hannah constate que les choses ne sont pas comme le matin.

Des tableaux, des photos, meubles… ont disparus. En pensant d’abord à un cambriolage, elle s’aperçoit que sa vieille télévision, alors remisée dans la chambre d’amis, a fait son grand retour au salon.

Il n’y a aussi plus aucune trace de Matt. En voulant le contacter, Hannah constate qu’elle n'a pas son numéro. Pire, les photos qu’elle gardait dans son téléphone ont été effacées. Elle n'a pas plus accès aux comptes de Matt sur les réseaux sociaux.

Hannah comprend que Matt a effacé toute trace de sa présence dans leur maison, mais aussi dans sa vie.

Pourquoi a-t-il disparu en emmenant toutes ses affaires? Où est-il parti? Hannah est bien décidée à répondre à toutes ses questions.

Dans les premiers temps, Hannah nous est présentée comme une jeune femme ambitieuse et talentueuse. Elle semble être heureuse dans sa vie. Son travail lui plaît et elle vit avec Matt, dont elle est visiblement très amoureuse, depuis maintenant quatre ans.

C’est quand elle s’aperçoit que Matt et ses affaires ont disparu que la vie d’Hannah va changer.

La jeune femme est complètement bouleversée par cette découverte. Elle ne comprend plus rien. On la sent perdue.

Si Hannah cherche à comprendre, elle ne trouve pas en Katie, sa meilleure amie depuis toujours, que très peu de soutien. Celle-ci lui conseille très vite de passer à autre chose. Mais comment tirer un trait sur une histoire d’amour de quatre ans sans la moindre explication?

Hannah qui refuse cette situation décide de se lancer sur les traces de son compagnon. Mais très vite cette soif de vérité va tourner à l’obsession. Hannah ne pense qu’à retrouver Matt, ce qui va se ressentir au travail. Elle sera distraite et n’assumera plus ses tâches quotidiennes.

Dès les premières pages, je me suis lancée avec avidité dans la lecture de ce roman.

Grâce à la plume fluide de l’auteure, nous suivons l’évolution, ou plutôt la descente aux Enfers d’Hannah. Nous sentons bien que l’auteure maîtrise parfaitement bien le moindre détail de son intrigue.

Le personnage d’Hannah nous entraîne dans une obsession qui ne sera pas de tout repos. Nous suivons ses pensées à chaque instant et comme elle, nous nous posons beaucoup de questions.

L’auteure est arrivée à rendre réel son personnage principal. Outre ses pensées, il y a également les sentiments de la jeune femme: l’amour qu’elle porte à son compagnon, la peur, la colère, l’angoisse…

Hannah est un personnage auquel on s’attache très vite. Au fil des pages, on se rend compte qu’elle a une vie assez solitaire. Elle n'a que très peu de contacts avec sa famille (et nous allons comprendre pourquoi par la suite), que les seuls amis qu’elle a ne lui apportent pas beaucoup de soutien alors qu’elle a visiblement besoin d’eux.

Si je me suis attachée à Hannah dès les les premiers instants, j'avoue que je n’ai pas beaucoup apprécié Katie, sa meilleure amie. Je ne comprenais pas du tout pourquoi elle ne l’aidait pas, ni ne la soutenait. Pire, elle l’incitait même à tourner la page. On aurait dit que les problèmes d’Hannah ne la concernait pas, qu’elle n’en avait rien à faire de ce qu’il pouvait lui arriver.

Voulant savoir comme Hannah, ce qu’il s’est réellement passé, nous tournons les pages à toute vitesse.

Le véritable tour de force de l’auteure est de nous lancer dans de nombreux questionnements puis finalement nous arrivons au retournement final.

J’en suis encore sous le choc! Je n’avais rien vu venir. Je ne m’attendais pas à cette révélation!

Finalement, on se rend compte, alors, que l’auteure nous avait laissé plein de pistes, allant dans le sens de l’intrigue.

En bref, j’ai adoré “Ne me quitte pas”. On s’attache très vite à l’héroïne. On apprend à la connaître au fil des pages. On voudrait l’aider dans les moments difficiles…

Puis l’auteure nous lance un dernier rebondissement qui vient tout basculer…

J’ai adoré être “manipulée” par l’auteure.

Si vous aimez les thrillers, celui-ci va forcément vous tenter. Idéal à lire pendant l’été!

Plus d'infos : Milady

Syndiquer le contenu