Aller au contenu principal

Psi Changeling – Tome 18 "Miroir de pluie" de Nalini Signh

Editions Milady

La fin de Silence aurait dû engendrer un monde meilleur pour les générations futures. Mais la confiance est brisée, et l'alliance entre Psis, changelings et humains ne tient qu'à un fil. Les problèmes qui ont mené à Silence reviennent en force, car loin de les régler, celui-ci n'a fait que les dissimuler. Cette fois, les Psis doivent trouver une véritable réponse... S'il en existe une. Sans cela, leur espèce ne tardera pas à s'éteindre dans un déluge de violence. Cette réponse commence par une empathe capable de se connecter à l'esprit des monstres - et de charmer un loup qui s'éprendra d'elle malgré ses propres démons.

 

 

 

Avis d’Arcantane :

Miroir de pluie est le 18ème tome de la série Psi-Changeling de Nalini Singh. Cela peut paraître beaucoup pour une série d’avoir autant de tomes surtout une série de romance et le lecteur pourrait se dire qu’il y a une redondance dans les histoires de romance. Mais je vous rassure pour ceux ou celles qui ne connaissent pas encore cette série, lancez-vous si vous aimez la romance !

Cette série se bonifie au fil des tomes et Miroir de pluie en est la preuve. Je suis toujours admirative de la plume de l’auteure déjà pour son histoire qui mêle émotions et actions mais aussi pour l’intrigue qui est toujours aussi bien menée et structurée. Certes la romance est mise en premier plan mais Nalini Singh n’en délaisse pas son fil conducteur de la série. Il vaut mieux lire cette série dans l’ordre si on veut suivre ce fil conducteur car l’auteure nous laisse à chaque fois des indices et des informations qui font avancer l’histoire.

Rappelons-nous Silence a été brisé et les Psis éprouvent de nouveaux sentiments : colère, joie, amour, les Psis se rapprochent des humains et des autres communautés tels que les changelings mais cela a un impact sur le Psi-net qui se désagrège peu à peu sans que l’on puisse l’empêcher et compromet la survie des Psis mais aussi de toute la planète.

Dans ce tome,  nous faisons la connaissance de Memory, une psi empathe emprisonnée sur le territoire des loups, elle est sauvée par Alexei l’un des lieutenants de la meute qui est attiré par sa tristesse. Ce qu’il découvre est terrible Memory vit dans cette prison sous terre depuis des années, kidnappée par un autre Psi qui se sert d’elle pour son pouvoir. Memory n’est pas n’importe quel empathe, elle a le pouvoir d’attirer les ténèbres des autres à elle mais son pouvoir a un revers elle est une drogue pour ceux qui l’utilisent. Alexei va découvrir que derrière cette jeune femme fragile se cache une véritable lionne qui veut vivre. Mais saura-t-elle s’adapter dans ce nouveau monde où les émotions sont puissantes ?

Ce nouveau tome est une pure merveille, l’histoire de romance est toujours aussi addictive et les personnages sont fort attachants que cela soit pour Alexei avec son passé et la peur de devenir renégat ou de Memory qui a peur de son pouvoir et de ce qu’elle peut faire conte les autres.

Ce que j’aime dans cette histoire est que l’on suit ce nouveau couple et l’évolution de leurs sentiments l’un vers l’autres mais l’auteure n’en n’oublie pas ces autres personnages rencontrés lors de ces précédents tomes et j’adore pouvoir continuer à suivre leurs vies.  Par ailleurs, Nalini Singh a une facilité d’intégrer ce nouveau couple dans sa trame et au fil des pages on en redemande encore plus. Tout s’emboite parfaitement et il n’y pas de faux pas ! Elle arrive tout naturellement avec ses mots à nous rendre accro à ses nombreuses histoires.

Je vous laisse découvrir cette nouveau tome qui ne pourra que vous plaire !

Psi Changeling reste une de mes séries préférées chez les éditions Milady et c’est toujours un réel plaisir de lire un nouveau tome !

Plus d’infos : Milady

Nora Jacobs – Tome 1 « démasquée » de Jackie May

Editions Milady

La plupart des humains ignorent qu’un monde dangereux les entoure, regorgeant de magie et de monstres. Nora Jacobs n’a pas cette chance. Elle sait parfaitement quelles créatures démoniaques rôdent dans les rues de Détroit. Grâce à ses étonnants dons psychiques, elle a su se tenir à l’écart de cette communauté surnaturelle jusqu’à présent. Malheureusement, tout bascule le soir où le vampire le plus puissant de la ville découvre ses pouvoirs et décide de se servir d’elle pour retrouver un membre disparu de son clan.

Pour couronner le tout, Nora est certaine d’être maudite. Depuis toujours, les gens sont irrésistiblement attirés par elle, une attirance qui vire souvent à l’obsession et à la violence. Les êtres occultes ne font pas exception à la règle, et Nora a éveillé l’intérêt de certains des monstres les plus dangereux de la ville…

 

 

Avis d’Arcantane :

Une nouvelle série Bit-lit à découvrir chez Milady. Nora Jacobs est une héroïne assez particulière, elle a la capacité rien qu’au toucher de pouvoir revivre des souvenirs du passé.  Depuis toujours la jeune femme vit en reclus parmi les humains et fait profil bas pour éviter la communauté surnaturelle. Malheureusement sa vie va basculer lorsque son voisin pervers la force à aller avec lui dans une voiture. Pour éviter le pire, elle lui suggère de l’emmener en boîte pour fêter son anniversaire mais pas n’importe laquelle : l’Occulte, le repaire des surnaturels. Alors qu’elle échappe à son voisin, elle se retrouve dans le collimateur des vampires et notamment d’Henry le chef de clan de la ville lorsqu’il découvre son secret.

Bien malgré elle, Nora se retrouve alors embarquée dans une sombre histoire de disparition de différents membres de la communauté surnaturelle. Avec un tel pouvoir, tout le monde la veut dans son camp. Heureusement elle peut compter sur ses nouveaux alliés qui vont l’aider et la protéger afin qu’elle trouve le ou les coupable(s) derrière ces enlèvements.

J’ai beaucoup apprécié ce premier tome dans l’ensemble, l’histoire m’a plu. Le monde surnaturel reste intéressant par le nombre de créatures, on a de tout, en passant du sorcier, vampire, loup-garou aux trolls, les personnages ont chacun un caractère bien distinct et l’intrigue reste correcte, je ne me suis pas ennuyée à suivre cette histoire et j’ai même dévoré les pages pour savoir ce qui allait arriver à Nora. L’enquête est assez prenante et bien écrite.

Le personnage principal, Nora, est vraiment intéressant. C’est une jeune femme qui fait profil bas et de nature solitaire à cause de ses dons. Elle sait qu’avec ses dons, elle sera recherchée car qui ne voudrait détenir à un tel pouvoir ! Elle s’était juré de tout faire pour ne pas s’approcher des surnaturels mais peine perdue ! Elle les attire tout comme les problèmes ! Chat noir ?  Pas réellement car on découvre que Nora a aussi un autre pouvoir qu’elle ne contrôle pas. Elle attire littéralement les hommes que cela peut virer à l’obsession, d’où le fait qu’elle se soit coupé des gens pour éviter les drames. Ce qui la touche même si elle le cache, au fond d’elle-même Nora a envie d’être aimé et d’avoir des amis sur qui compter.

Au fil de la lecture, on découvre les inconvénients mais aussi les avantages de ses pouvoirs. Qui est vraiment Nora Jacobs ? c’est la question que l’on se pose ! Bien qu’elle soit humaine, la jeune femme possède de puissants pouvoirs mais elle reste assez lucide, en tant qu’humaine, elle est beaucoup plus faible physiquement et ne se jette pas la tête la première. Elle sait utiliser ses alliés pour la protéger.

Dans ce premier tome, plusieurs personnages secondaires vont faire leur apparition et qui vont surement devenir des personnages récurrents par la suite :

Il y a d’abord Terrance le Troll, une étrange amitié les lie. Dès le départ, le troll aime bien cette petite humaine qui a du répondant et la prend sous son aile en la protégeant et lui fournissant un abri.

Nick, le flic qui fait régner l’ordre parmi les surnaturels. A la beauté renversante et avec des allures de cowboy, il reste une énigme pour Nora car on ne sait guère quelle créature il est mais il est très puissant et elle compte sur lui dans un premier temps pour la protéger.

Oliver, le sorcier et meilleur ami de Nora qui a un faible pour la jeune fille mais accepte qu’elle n’éprouve pas ce genre de sentiment. Il se sent proche d’elle car lui aussi se sent seul et bien que leurs épreuves de leur vie soient différentes, ils se comprennent parfaitement. Nora n’hésite pas à défendre Oliver dès le départ contre les autres.

Parker, le vampire, le premier surnaturel qui découvre qu’elle n’est pas ce qu’elle laisse prétendre : une simple humaine. Il a des doutes dès le départ sur la jeune femme et c’est à cause de lui que Nora se retrouve projetée dans leur monde. Le vampire est tiraillé entre ses devoirs envers son maitre Henry et Nora vers qui il éprouve une étrange attirance envers la jeune femme. C’est aussi pareil pour Nora mais elle n’a pas confiance dans les vampires qu’elle considère comme des monstres. Henry en est la preuve dans la façon dont il la traite mais pour Parker ses sentiments sont trop emmêlés et elle préfère rester loin de lui.

Bien que ce tome m’ait plu, ce qui m’a gêné dans ce premier tome est la facilité dont Nora se fait des alliés très rapidement, on sait que cela est dû à son pouvoir mais j’ai trouvé cette partie très simple et super rapide. Elle débarque dans le monde surnaturel et Bam ! Elle se fait tout de suite des amis et alliés qui sont prêts à tout pour la protéger. Beaucoup de mâles tournent autour d’elle. J’espère que cela ne va pas devenir récurrent.

En tout cas, j’ai hâte de connaitre la suite et avoir les réponses à mes nombreuses questions :  quels sont les origines de Nora ?  Qui est Nick ? Va-t-elle se rapprocher de Parker malgré ses sentiments envers les vampires ? Dans quelles prochaines galères va-t- elle se fourrer ?

 

Plus d’infos : Milady

Comme une comédie romantique de Rachel Winters

Edition Hauteville

Et si ça arrivait aussi dans la vraie vie ? Evie Summers a presque trente ans, et travaille dans une agence audiovisuelle spécialisée dans la conception de scénarios. Condamnée à n'être qu'une assistante depuis des années, elle attend sa promotion avec impatience. Seulement voilà, si elle n'arrive pas à convaincre Ezra Chester d'achever son scénario de comédie romantique, non seulement elle n'aura pas sa promotion, mais elle perdra son boulot. Seul hic, Ezra a l'angoisse de la page blanche, et il ne se remettra au travail qu'à une condition : Evie doit lui prouver qu'on peut aussi tomber amoureux dans la vraie vie. Prête à tout pour sauver l'agence en péril, la jeune femme va rencontrer Ezra comme Harry rencontre Sally et comme Hugh Grant rencontre Julia Roberts.

 

 

 

Avis de Christy :

J’ai été très intriguée à la lecture du résumé qui promettait quelques bons moments romantiques et comme j’aime lire des comédies de ce style, je dois dire que ce roman “tombait bien”.

Nous faisons la connaissance d’Evie Summers, une jeune femme qui travaille en tant qu’assistante dans une agence chargée de gérer la conception des scénarios destinés aux films.

Seulement, cela fait quelques années qu’elle n’est qu’assistante et rêve d’être agent et s’occuper directement des scénaristes. Lorsque son patron lui propose, enfin, de s’occuper de leur plus gros client, Ezra Chester, qui a eu un oscar il y a quelques années, Evie ne peut qu’accepter cette nouvelle mission.

Le hic? Ezra aurait dû rendre son scénario il y a longtemps et désormais il n’a plus que trois mois pour le faire. Et Ezra n’est pas du tout intéressé pour écrire une nouvelle comédie romantique, style qu’il n’aime pas du tout, comme il le dit, avec tous ces clichés et surtout le Happy end, plus crédible.

Evie décide de le prendre à son jeu, surtout pour ne pas perdre son travail et propose un marché au scénariste.

Elle va elle-même provoquer les rencontres amoureuses, comme dans les films et en fera des comptes-rendus pour qu’Ezra puisse s’en inspirer pour son scénario.

Ce roman est destiné à tous ceux qui souhaitent passer un très bon moment de lecture avec une comédie romantique.

Cela va être le cas ici. L’auteure, Rachel Winters que j’ai découvert ici, avec “Comme une comédie romantique” nous propose un texte rempli d’humour et de moments avec beaucoup de sentiments.

Car Evie, une jeune femme qui semble prête à tout pour garder son travail, va se mettre en tête de provoquer des rencontres amoureuses qui s’inspirent fortement de scènes issues de films romantiques.

La jeune femme va faire des rencontres qui vont être complètement improbables! Je dois dire que certaines scènes sont vraiment très réussies et on rit beaucoup de ces situations cocasses, car bien sûr, rien ne va se passer comme elle l’avait prévu!

Evie va ensuite envoyer des comptes rendus à Ezra… Finalement, au fil du temps, on sent que le regard de la jeune femme va se laisser attendrir par le scénariste, qui, de capricieux et arrogant, va devenir plus humain et plus accessible.

L’intrigue qui nous est proposée par l’auteure change des autres textes que j’ai pu lire dernièrement. On se laisse prendre par l’histoire même si on se doute bien comment les choses vont se passer entre les personnages.

L’histoire est très agréable à lire, on s’attache à Evie et on rit de ses rencontres complètement improbables qu’elle provoque allégrement… Il faut dire que la jeune femme est particulièrement maladroite, ce qui n’arrange pas les situations. On s’attache beaucoup à elle pendant ce récit. Elle est une vraie héroïne romantique, comme les films que nous affections tant.

On prend plaisir à lire les nombreux clins d’oeil de l’auteure faisant références aux scènes parfois cultes des films. Les pages se tournent à tout vitesse car la plume de l’auteure est totalement addictive et nous voulons savoir comment Evie va se sortir de certaines situations.

J’ai également apprécié la relation entre Ben, un personnage secondaire et sa fille. On est touchés par ce qu’il leur est arrivé. Ils apportent des sentiments tendres au récit. Du coup, la relation qui va se nouer entre Ben et Evie va être une très belle amitié. Il y a aussi une touche d’humour et parfois d’incompréhension entre eux deux, tellement leurs caractères sont à l’opposé l’un de l’autre.

Un point négatif de “Comme une comédie romantique” ce sont les personnages qui sont parfois clichés. Nous avons la star de cinéma au physique parfait, les amis prêts à tendre la main à notre héroïne, le scénariste arrogant… Mais finalement ce n’est pas le plus important…

Alors si vous souhaitez lire une comédie romantique, remplie d’humour, de personnages attachants, laissez vous tenter par ce roman et vous passerez un bon moment!

Plus d'infos : Hauteville

Seulement Si - Tome 2 de Magali Inguimbert

Editions Hugo Roman
 
Cinq années ont passé depuis la disparition de Luke. La vie d'Alyssa a bien changé ; l'étudiante est devenue l'avocate qu'elle rêvait d'être et son avenir semble très prometteur mais la jeune femme a toujours l'impression qu'il lui manque une partie d'elle-même. La perte de Luke a laissé une plaie qui ne se referme pas.
 
Pourtant, sa vie va prendre un tournant décisif lorsque son patron lui propose une promotion intéressante. L'inconvénient c'est qu'il faudra qu'elle accepte de quitter New York où elle s'est installée et qu'elle travaille pour Chase Cooper, un joueur de football américain en fin de carrière qui a besoin de ses talents d'avocate.
 
Alyssa n'est pas sûre de vouloir quitter la ville où elle a vécu les meilleurs moments de sa vie auprès de Luke. Elle n'est pas certaine non plus d'apprécier Chase Cooper. Mais il est peut-être temps qu'elle reprenne le cours de sa vie. Tout le monde le lui dit.
Elle pourrait bien suivre ce conseil cette fois, surtout elle est convaincue que c'est ce que Luke aurait voulu.
 

 

Avis d'Edelweiss :

Quelle belle surprise que de découvrir la suite de « Si seulement ».
 
Malgré un premier tome passable mais émouvant par son histoire « Seulement si » est indéniablement différent et dans de meilleurs tons.
 
Il y a tant de changements dans la narration, le style d’écriture, la qualité du contenu que je n’ai pas pu lâcher ce livre en le commençant. Me demandant même s’il s’agissait du même auteure car on s’aperçoit du travail effectué pour celui-ci par Magali Inguimbert pour donner à son histoire une chose essentielle qui manquait de rigueur dans le tome précédent, une intrigue passionnante menée à bien jusqu’au bout sans contradiction sentimentale. Les personnages sont entièrement exposés et rationnels cette fois-ci face à leurs émotions.
 
Alyssa est devenue une jeune avocate dont la réputation la précède malgré son jeune âge. Pour avancer dans sa carrière, son patron lui fait une proposition spécifique qu’elle ne peut refuser. Un rêve qui se concrétise après cinq années de dur labeur dans lesquelles elle s’est refermée sur elle-même à travailler d’arrache pieds à Yale.
 
Son amie Caroline est toujours présente pour lui rappeler que la vie ne se résume pas qu’à ce qu’elle a vécu dans le passé, aussi dur soit-il.
Malgré cette amitié, Alyssa n’a pas retrouver le sourire ni le goût de vivre pleinement sa jeunesse tout simplement. Elle ne sort que pour de rare occasion principalement pour le compte de son cabinet qu’avec ses quelques amis fidèles.
 
Oublier Luke et être heureuse sans lui, c’est le trahir. Un sentiment qui ne l’a quitte pas. Un deuil qui dure des années et elle n’arrive pas à voir au delà. Peut-elle seulement oublier son grand amour? Le premier? Celui qu’elle allait épouser?
 
Le roman de Magali Inguimbert est férocement émouvant et très bien détaillé dans le cheminement des étapes qu’Alyssa va enfin franchir. C’est réfléchi. L’apparition spontanée de Luke sous un nuance de compassion et réflexion sur l’avenir d’Alyssa est intéressante. Sa présence dans la première partie du livre est douce-amère, d’une justesse dans ses propos, d’un ironique amusant mais définitivement triste également.
 
La rencontre entre Alyssa et Chase Cooper va bouleverser leurs habitudes à tous les deux mais surtout l’attitude d’Alyssa vis-à-vis de la gente masculine. Elle va enfin se révéler, se retrouver et vivre des moments inattendus en sa présence. Forcément, le remords, la honte seront des compagnons qui vont l’accabler un temps mais Chase n’est pas n’importe qui, il est mature, beau, téméraire et surtout patient. Sous son incroyable charisme se cache un charmeur attendrissant mais aussi un frère digne de ce nom, toujours présent pour le sien, trisomique.
 
Cette histoire est plus qu’elle n’y parait.
Elle parle de handicap et d’acceptation de soi. Elle raconte le long parcours d’un deuil insurmontable et de la naissance d’un amour débutant dans des circonstances inattendues et insouciantes. Elle incite à l’espoir, à la réalisation de ses rêves, à la joie de vivre tout simplement en faisant un pas en avant en laissant le passé où il est, en arrière.
 
Sincèrement, ce tome vaut le coup d’oeil, ce serait dommage de passer à côté à cause de son premier tome.
 
Extrait :
La vie ne signifie pas toujours la mort. Elle peut être beaucoup d’autres choses, elle peut être synonyme de joie, d’adrénaline, d’amour et de magie. La vie, ce n’est pas que mort, douleur, deuil et chagrin. Ça en fait partie, c’est vrai. Mais quand la faucheuse passe, c’est un moyen de rappeler aux vivants que ceux qui restent sont bien là, que leur existence a une importance, que le sablier est bien enclenché et que rien ne peut l’arrêter. Et parfois, nous avons tendance à l’oublier. Voilà à quoi sert le deuil, Alyssa, et pas à s’apitoyer sur son sort.
 
Merci à l’équipe de Hugo Roman pour l’envoi de ce très beau livre.
 
Plus d'infos : Hugo Roman

Everyday Heroes Tome 1 "Cuffed" de K. Bromberg

Editions Hugo Roman

La nouvelle série « Everyday Heroes » (Héros du quotidien) de K Bromberg, trois standalones (qui se lisent de manière indépendante), raconte l’histoire de trois frères tiraillés entre leur carrière prenante et risquée et les femmes qui viennent bouleverser leurs vies. Trois frères, un policier (#1), un pompier (#2), un soldat (#3), trois héros du quotidien que l’amour met à l’épreuve.

Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon. Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.

 

Avis d’Arcantane :

Nouvelle série pour K. Bromberg sortie cette année aux éditions Hugo Roman. Il s’agit d’une trilogie sur la famille Malone dont chaque enfant est un héros du quotidien. Chaque tome sera consacré à un des frères Malone. Pour ce 1er tome, nous faisons la connaissance de Grant Malone, agent de police tout comme son père.

Populaire auprès de la gent féminine, ce jeune policier a quelques aventures mais rien de bien sérieux et puis sa route va de nouveau croiser celle d’Emmy Reeves, son amie d’enfance qui a disparu depuis des années.  La jeune femme est de retour dans leur ville natale. Grant qui n’a jamais pu oublier la jeune femme est bien décidé à revenir dans sa vie que cela soit en ami voire plus. Son départ l’a toujours obsédé, se sentant coupable de l’avoir trahi.

Maintenant qu’Emmy est revenu, il compte bien réparer cette erreur même si dans un premier temps, ce n’est pas au goût de la jeune femme car Grant lui rappelle un passé qu’elle a oublié !

K. Bromberg n’est plus à présenter comme auteure, elle a su s’imposer dans la maison d’éditions Hugo Roman qui publie ses nombreux romans depuis quelques années. Lorsque j’ai su qu’une nouvelle trilogie allait sortir, je n’ai pas hésité à la lire car je sais que la plume de K. Bromberg ne me déçoit pas. Ses romances sont toujours très structurées, remplies d’émotions avec des personnages souvent complexes au passé sombre. Il y a toujours une touche de réalisme et de vécu, ce qui est le cas dans ce 1er tome (lire les remerciements à la fin du tome et vous comprendrez le pourquoi). Lorsque cela touche un auteur, l’histoire racontée prend encore plus de profondeur et de puissance.

J’ai beaucoup apprécié les deux personnages principaux. Emmy Reeves, qui revient après une si longue absente. La jeune femme hésite à se poser. De nature bohémienne, elle a envie de prendre un nouveau départ au décès de sa mère. Elle revient donc dans sa ville natale pour racheter le centre de parachutisme en vente. Lorsqu’on vit dans une petite ville, on est sûr de tomber sur les personnes de son enfance, c’est le cas avec Grant, son meilleur ami. Un choc de le revoir car il lui rappelle des bons souvenirs mais aussi des mauvais qui ont entaché son enfance. Grant a bien changé, il est devenu un bel homme et Emmy n’est pas insensible à son charme. Peu à peu le jeune homme revient dans sa vie, et elle redécouvre la complicité qu’elle partageait enfant avec son voisin. Emmy s’est toujours fixé des règles avec les hommes mais Grant pourrait bien faire tout éclater ! Comment résister à son charme et son côté protecteur ?

J’ai apprécié ce personnage car comme souvent les héroïnes de l’auteure sont des femmes fortes avec un passé assez poignant. Ici, même si c’est à demi suggéré au début de l’histoire, on comprend très vite ce qu’a vécu Emmy lors de sa jeunesse et l’impact que cela a eu sur sa vie et son présent. Emmy reste forte mais a du mal à faire confiance et à se poser. Bien qu’elle soit sérieuse dans ce qu’elle entreprend, elle a toujours un côté « sauvage et rebelle ». Elle ne veut pas être définie comme une victime et aller de l’avant. J’ai aimé les extraits sur le passé des deux personnages qui nous permet de mieux cerner leurs relations étant jeune.

Quant à Grant on a affaire à un homme très protecteur qui cherche à se faire pardonner auprès d’Emmy. Il se sent coupable d’avoir dévoilé son secret et de son départ. Le petit garçon a toujours eu un faible pour Emmy et même adulte une part de lui l’aime toujours ce qui se confirme lorsqu’il la revoit.

Si vous aimez l’écriture de K. Bromberg, vous ne serez pas déçus avec cette superbe romance. Ce tome 1 m’a fait vibrer du début à la fin ! Leur histoire est poignante, belle et attachante qui se finit avec un bel happy end !

 

Plus d’infos : Hugo Roman

Syndiquer le contenu